Bilan de la politique Macron sur l’investissement boursier

Depuis l’élection présidentielle de Macron en mai 2017, divers changements sont intervenus sur la politique d’investissement boursière des particuliers comme vous et moi.

Nous allons revenir dans cet article sur ce qui a réellement changé et si cela nous est profitable ou non. En effet, Macron se présentait comme un président pro-business voulant soutenir l’investissement et les entreprises….

La mise en place de la flat tax

Promesse électorale tenue, Macron a mis en place dès son arrivée le système de flat tax. Ce système est principalement destiné aux contribuables dépassant la tranche des 30% d’impôts sur le revenu.

Cette flat tax s’applique pour les possesseurs d’assurance vie et de compte titres.

Elle permet d’avoir désormais 2 possibilités sur la taxation des plus-values sur ces supports :

 

  • Possibilité d’être taxé comme auparavant à l’impôt par tranche sur les revenus. Il faudra dans tous les cas payer la csg. Cependant, la réduction de 10% sur les plus-values peut s’appliquer. Globalement, cette option est la plus intéressante pour les personnes dans la tranche à 14%. Ainsi, ils seront taxés à 28,1% (soit 14% d’impôts et 17,2% de csg avec un abattement global de 10%).
  • Possibilité d’appliquer la flat tax à 30%. C’est intéressant si vous êtes dans la tranche imposable à 30% ou au-dessus. Vous serez ainsi taxé à 30% au lieu de 42,5% (30% d’impôts et 17,2% de csg avec un abattement global de 10%).

 

Alors, est-ce une bonne chose ?

Et bien en soit oui, car cela réduit la taxation pour les tranches hautes qui étaient complètement délirante !

Cependant, en guise de comparatif, les plus-values boursières d’un Américain résidant aux USA sont taxées au total à 15%

On est encore bien loin de la politique favorable Américaine sur l’investissement… Et les hommes politiques Français se demandent encore pourquoi les Français investissent si peu en bourse….

 

La hausse de la csg impacte négativement l’investissement

La seconde réforme de Macron concerne la baisse des cotisations sociales avec en contrepartie une hausse de la csg, allant de 15,5% à 17,2% (soit une hausse de 1,7%). Cela a un impact important sur l’investissement.

Comme nous l’avons vu précédemment, un contribuable dans la tranche de 14% d’imposition n’a pas intérêt à utiliser la flat tax.

Avec la hausse de la csg, sa fiscalité va pourtant s’alourdir. Il passera d’une taxation totale de 26,5% (14% d’impôts et 15,5% de csg avec un abattement global de 10%) à 28.1% comme nous l’avons vu plus haut. Cela représente une perte totale de 1,6% des plus-values.

Un autre cas défavorable est pour les détenteurs de PEA. Je rappelle que le PEA (plan d’épargne action) possède des avantages fiscaux importants. En effet, après une durée de détention d’au moins 5 ans bloqués, les plus-values ne seront pas imposées (mais seront taxables à la csg…).

En contrepartie, vous ne pourrez investir qu’en actions et Européennes (donc pas d’obligations et d’actions Américaines).

Ainsi, la hausse de la csg se répercutera également sur vos gains dans un PEA. Malheureusement, la dernière niche fiscale qu’il nous restait en France est en train de tomber.

En augmentant la csg, l’Etat a trouvé le moyen de taxer ce qui ne devait pas être taxable. Une csg à 17,2% est donc supérieure au taux d’imposition Américain des plus-values mobilières (15%).

Le PEA n’a donc plus vraiment rien d’exceptionnel mais reste tout de même le meilleur moyen de limiter les taxations.

 

La suppression de l’ISF (impôt sur la fortune) mais…. création de l’IFI

Pour terminer, Macron a supprimé l’ISF. Cependant, il a créé l’IFI (impôt sur la fortune immobilière).

Cela est censé inciter les plus riches à investir en action au lieu de l’immobilier pour éviter cette taxe. L’objectif est donc de soutenir les entreprises (donc l’économie Française) par l’investissement. Dans la pratique, je ne sais pas si cela a eu l’effet escompté.

 

Bilan :

La taxation pour les très fortunés a en effet été abaissée (suppression de l’ISF, flat tax…) ce qui est une bonne chose.

Cependant, la situation n’a que peu évoluée pour la classe moyenne ou moyenne sup. La taxation est toujours aberrante et la hausse de la csg est une manière masquée d’augmenter l’impôt. Si vous souhaitez obtenir davantage d’informations concernant les différents supports d’investissement ainsi que la fiscalité qui va avec, vous pouvez consulter cet article.

Si l’Etat veut encourager les investisseurs privés à se tourner vers les entreprises Française, il y a encore du chemin à parcourir.

 

 

Mentions légales : 

Toutes les informations disponibles sur ce blog sont données à titre indicatif et ne sont en aucun cas des conseils d’achats ou des recommandations au sens de l’AMF.

L’auteur ne saurait être tenu responsable des pertes que pourrait engendrer le lecteur et décline toute responsabilité à l’égard des conséquences éventuelles de l’utilisation du blog.

De plus, les informations pourraient ne pas être actualisées et donc ne fournissent aucunes garanties. Il appartient à chacun de vérifier les données personnellement.

Laisser un commentaire