La check-list complète pour acheter des actions

Après avoir fait de nombreux efforts pour trouver l’action de vos rêves, le travail ne s’arrête malheureusement pas là. En effet, aussi intéressante soit-elle, il y a plusieurs conditions nécessaires à rassembler avant de passer à l’achat.

Nous allons donc faire ici le listing des points importants à compléter avant tout achat d’action.

 

La qualité des fondamentaux de l’entreprise

Bien évidemment, en tant qu’investisseur, nous ne « jouons » pas à la bourse mais nous investissons notre argent durement gagné. Il ne s’agit donc pas de réaliser un gros coup comme on peut parfois l’entendre, mais plutôt de mettre toutes les chances de son côté.

Nous ne sommes pas au casino ici, nous avons des objectifs bien précis de croissance du capital ou d’indépendance financière. Nous cherchons donc à investir dans des actions de qualité qui présentent des fondamentaux solides depuis de nombreuses années.

Pour faire un parallèle, imaginez que vous êtes correcteur au baccalauréat. Préférez-vous miser sur un élève régulier qui a toujours 15/20, ou plutôt sur une personne imprévisible en dent de scie qui a parfois 17/20 mais parfois 8/20 ?

Personnellement, étant rationnel et amateur de statistiques, je préfère mettre toutes les chances de mon côté pour réussir ! Vous connaissez donc mon choix…

 

Acheter de bonnes actions à un bon prix

Comme le disait Warren Buffet, « je préfère acheter des actions extraordinaires à un prix ordinaire que des actions ordinaires à un prix extraordinaire ». En effet, même si l’action trouvée précédemment est de qualité, il ne faut pas l’acheter si son prix est excessif.

Pour cela, il suffit de comparer ses ratios de valorisation actuels (prix/bénéfices, prix/cash-flow, prix/chiffre d’affaires…) aux ratio historiques moyens. Tant que les ratios actuels sont au-dessus de leur moyenne historique, l’action est considérée comme chère.

Je vous conseille alors de l’ajouter dans votre watchlist (possible avec de nombreuses applications comme Investing, Tradingsat…). Vous pourrez alors suivre le prix de l’action de plus près. Selon le temps que vous avez à disposition, recalculez chaque semaine ou mois les nouveaux ratios de valorisation actuelle.

Si l’on est toujours au-dessus de la moyenne historique, il faut encore patienter. Sinon, vous pouvez passer à l’étape suivante ! Ce passage peut être long car le marché met parfois du temps à corriger ses excès de valorisation. Cependant, la chute est souvent brutale !

 

Acheter des actions au meilleur des timing

Une fois que l’action que vous avez dénichée est de qualité et correctement valorisée, la tâche n’est toujours pas entièrement terminée. Il faut également que sa tendance à court-moyen terme ne soit pas baissière. En effet, vous avez surement déjà entendu dire que l’on n’attrape pas un couteau qui tombe !

Même si l’action est de qualité et que sa valorisation est excessivement basse, il ne faut pas l’acheter tant que sa tendance est baissière. Nous parlons bien d’analyse technique ici.

Il est en effet prouvé qu’après des résultats positifs par exemple, la hausse de l’action devrait durer plusieurs semaines ou mois et les prochains résultats devraient être positifs également. À contrario, si l’action chute fortement, la baisse a de grande chance de continuer pendant un certain temps.

Même si vous pensez que le marché se trompe en tirant le prix vers le bas, il faut patienter. C’est une étape difficile psychologiquement. Je commets moi même parfois des erreurs d’impatience en pensant que la chute est excessive ou qu’elle a atteint son point bas.

En réalité, personne ne peut le savoir ! Il faut donc prendre son mal en patience et attendre les signes techniques du marché.

Si vous ne connaissez rien à l’analyse technique, voici l’indicateur le plus simple à utiliser et que tout le monde peut comprendre. C’est aussi l’un des plus efficace alors autant ne pas l’ignorer.

Il s’agit de la moyenne mobile à 50 périodes (ou mm50). Elle représente tout simplement la moyenne des prix de clôture sur les 50 dernières périodes. Les périodes peuvent être des jours, des heures, des semaines… cela dépend de votre manière de configurer vos graphiques. Je vous conseille de le mettre en semaine car c’est un horizon de temps plus facile à suivre et plus cohérent d’une bonne politique d’investissement.

Ensuite, pour connaitre la tendance, il vous suffit de comparer la position relative des prix par rapport à cette courbe. Au-dessus la tendance est haussière, en dessous baissière. Pour prendre position, il faudra donc acheter lorsque le prix de l’action se situe au-dessus de sa moyenne mobile à 50 semaines. Tout simplement !

Voici un exemple d’application concret :

On peut voir ici pour l’action Pernod Ricard que sa phase haussière va de 2005 à 2008 (prix au-dessus de la mm50 en orange pointillé), puis passe en dessous lors de la crise de 2008. Cela marque le début de la phase baissière qui se termine vers la mi-2009. On remarque au passage qu’un peu d’analyse technique simpliste aurait indiqué au bon moment quand vendre au début de la crise, ce qui permet de grandement réduire les pertes.

 

Analyse technique Pernod Ricard

Conclusion :

Voici un petit résumé des étapes à suivre avant d’acheter une action :

 

1°) Trouver une action de qualité.

2°)

  • Si l’action est correctement valorisée, passez à l’étape suivante.
  • Si la valorisation actuelle est supérieure à la valorisation moyenne historique, patientez jusqu’à ce que le prix devienne correct.

3°)

  • Si la tendance est baissière, attendez que le prix passe au-dessus de la mm50. Ensuite, si les conditions 1 et 2 sont toujours valables vous pouvez acheter.
  • Si la tendance est haussière et que les conditions 1 et 2 sont remplies, foncez !

 

Mentions légales : 

Toutes les informations disponibles sur ce blog sont données à titre indicatif et ne sont en aucun cas des conseils d’achats ou des recommandations au sens de l’AMF.

L’auteur ne saurait être tenu responsable des pertes que pourrait engendrer le lecteur et décline toute responsabilité à l’égard des conséquences éventuelles de l’utilisation du blog.

De plus, les informations pourraient ne pas être actualisées et donc ne fournissent aucunes garanties. Il appartient à chacun de vérifier les données personnellement.

Laisser un commentaire