Un petit cadeau boursier mais de gros gains futurs ?

En recevant cette année les primes de mon employeur, j’ai eu une nouvelle idée.

Je me suis demandé : comment pourrais-tu les placer tout en essayant quelque chose de nouveau ?

J’ai toujours été intéressé par la miraculeuse croissance des GAFA (les 4 géants de la tech Américaine : Google, Apple, Facebook et Amazon). Cependant, je n’ai jamais possédé (ou penser acheter) d’actions de ces sociétés.

Cette année, j’ai donc voulu lancer un nouveau projet….

 

Investir dans les GAFA : laquelle choisir ?

Parmi les 4 GAFA, je me suis posé cette question en étudiant les chiffres de leur croissance : lesquelles de ces entreprises ont un réel avantage, seront toujours a priori présentes dans 20 ans et ont un business quasiment inconcurrençable ?

 

Apple :

Personnellement, j’apprécie les produits Apple (et en possède). Cependant, je trouve que le business s’essouffle sans aucune grande nouveauté depuis l’invention de l’Iphone (ok on peut à la limite rajouter l’Ipad mais bon…).

Le modèle de l’entreprise est très instable car basé sur peu de produits. Si jamais un concurrent arrive à faire de meilleurs smartphones et moins chers (certains affirment que c’est déjà le cas chez Samsung et Huawei mais je ne rentrerai pas dans cette polémique 🙂 ) cela pourrait mettre fin à la belle aventure de la firme à la pomme. Les dirigeants le sentent venir et cherchent donc à se diversifier sur les services en profitant des montagnes de cash que dégage la boite actuellement.

-> Néanmoins, cela reste un NON pour moi

 

Facebook :

Malgré la possession d’autres plateformes telles que WhatsApp, Messenger et Instagram, j’ai du mal à croire en l’avenir de l’entreprise.

En effet, pour moi l’entreprise ne produit aucun contenu utile et surfe sur les effets de mode. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la durée de vie de ce genre d’applications à la mode est très courte. Regardez la chute de popularité de MSN, de Skype, de Snap…

Alors on peut imaginer que Facebook rachètera constamment les nouveautés à la mode, mais ce n’est pas selon moi un business stable à long terme.

-> c’est donc un NON

 

Google :

Internet est une chose merveilleuse qui permet d’avoir accès à un nombre quasi-illimité de connaissances en un seul clic. Et pour moi, internet peut se résumer à Google. Plus de 90% des recherches web mondiales se font sur Google. La part de marché est phénoménale !

Il en est de même pour YouTube qui a été racheté par Alphabet et qui me semble indétrônable !

Pour moi l’avantage concurrentiel est tellement fort qu’il me semble impossible d’imaginer le futur d’internet sans Google. Avec la hausse de la démographie sur Terre et le développement des pays émergents, il y aura de plus en plus de nouveaux clients et donc d’argent à gagner.

-> c’est donc un OUI !

 

Amazon :

Qui n’a jamais commandé quelque chose sur Amazon ? Combien de fois vous êtes-vous déplacé pour vous rendre dans un magasin et ne pas trouver ce que vous cherchez ?

Le principe d’Amazon est simple mais très efficace : rassembler l’offre et la demande instantanément. En effet, grâce à leurs stocks et entrepôts énormes répartis partout sur Terre, vous pouvez commander quasiment n’importe quoi et pourrez le recevoir en quelques jours seulement !

Ce business est tellement intelligent qu’il est transposable sur quasiment tous types de produits : la grande distribution, les médicaments, la vente de vêtements…

-> c’est aussi un OUI !

 

Mes achats annuels d’actions Google et Amazon

J’ai donc décidé, chaque année à la réception de mes primes, d’acheter une action Google et une action Amazon (et oui, à plus de 1000$ l’action je ne peux pas faire beaucoup mieux !).

Ce type d’investissement est à l’opposé de mon portefeuille à dividende croissant.

Je n’obtiendrais a priori aucun revenu de ces deux sociétés puisqu’elles ne versent pas de dividende (en tout cas pour le moment).

Cependant, je veux marquer le coup une fois par an et essayer de profiter de la croissance exponentielle de ces 2 belles sociétés.

Mais d’ailleurs, de quelle croissance parlons-nous ?

 

Amazon :

Nous pouvons voir sur le graphique ci-dessous que le cash-flow gagné par Amazon a augmenté en moyenne de 35.1% par an depuis 15 ans !

 

Bourse evolution cash flow Amazon

Source : FastGraphs

 

En orange, l’évolution du cash-flow par action, en bleu le ratio moyen sur 15 ans du prix/cash-flow et en noir le prix de l’action Amazon.

Le cours de l’action suit relativement bien ses fondamentaux, et surtout… prêtez un œil au potentiel de gain pour les années à venir ! Si le prix de l’action continue de suivre aussi précisément l’évolution du cash-flow généré, on peut imaginer un prix de plusieurs milliers de dollars dans une décennie !

 

Google :

Tout comme pour Amazon, on peut voir ici la corrélation entre le prix de l’action Google et le cash généré par l’entreprise depuis 2008. La corrélation est à nouveau quasiment parfaite.

 

Bourse evolution cash flow Google

Source : FastGraphs

Globalement, le cash dégagé par Alphabet a augmenté en moyenne de 19.4% par an. La croissance est légèrement plus faible qu’Amazon mais tout de même stratosphérique !

 

Conclusion :

En tentant d’investir à très long terme sur ces géants Américains de la croissance technologique, j’espère ainsi dynamiser fortement une petite partie du capital placé.

Forcément, il s’agit ici d’un « pari » et il n’y a donc aucunes garanties que la croissance poursuive à ce rythme sur le long terme. Cependant, le risque en vaut la chandelle car j’ai réellement la conviction que ces 2 entreprises auront un contrôle et une influence énormes dans le monde de demain.

En tout cas, il me restera toujours mes entreprises à dividendes croissants pour me verser des revenus en attendant :).

 

N’hésitez pas à poster un commentaire.

Si jamais le commentaire ne s’affiche pas directement, c’est normal car je dois d’abord le valider pour qu’il apparaisse (anti-spam).

Mentions légales : 

Toutes les informations disponibles sur ce blog sont données à titre indicatif et ne sont en aucun cas des conseils d’achats ou des recommandations au sens de l’AMF.

L’auteur ne saurait être tenu responsable des pertes que pourrait engendrer le lecteur et décline toute responsabilité à l’égard des conséquences éventuelles de l’utilisation du blog.

De plus, les informations pourraient ne pas être actualisées et donc ne fournissent aucunes garanties. Il appartient à chacun de vérifier les données personnellement.

Laisser un commentaire