Un portefeuille boursier de Dividend Aristocrats US

Comme je l’avais annoncé dans le dernier reporting de Décembre, j’ai commencé à investir sur mon CTO (chez Degiro) dans les actions Américaines versant des dividendes croissants.

Ces actions sont nombreuses aux US car la politique de retour à l’actionnaire y est bien plus présente qu’en Europe.

Sans plus tarder, voici les détails de mes investissements…

Choix du courtier pour les actions US en bourse

J’ai choisi le courtier Degiro pour investir sur les actions Américaines. Ce courtier propose les tarifs les plus bas du marché, ce qui permet de ne pas vous pénaliser sur la performance du portefeuille.

Voici le lien pour consulter les tarifs de Degiro.

En effet, il est possible avec Degiro de passer des petits ordres sans se ruiner, ce qui est parfait pour des investissements mensuels réguliers.

De plus, en général les places boursières étrangères sont très chères chez la plupart des courtiers.

Chez Degiro, un ordre sur marché US vous coutera 0,50€ quel que soit le montant. C’est très attractif et permet de se diversifier à moindre coût.

Fiscalité des dividendes Américains

L’intérêt du PEA contrairement au CTO est bien évidemment la fiscalité. Il faut être conscient malheureusement qu’investir en actions Américaines implique d’être fortement taxé (30% avec la flat tax dans mon cas). C’est donc le prix à payer pour chercher de la qualité en dehors de la France.

Sans trop rentrer dans le détail, lorsque vous recevez un dividende Américain, vous ne percevez que 85%. En effet, la convention fiscale entre les USA et la France impose un prélèvement à la source du fisc US de 15%.

Ensuite, il vous faudra payer lors de votre déclaration d’impôt (en année n+1) les 30% Français liés à la flat tax (impôts + csg) et vous serez remboursé d’un crédit d’impôt de 15% que vous avez déjà payé aux USA. Cela revient donc à 30% au global.

Les entreprises à dividendes croissants

De nombreuses entreprises Américaines versent des dividendes croissants à leurs actionnaires depuis des décennies. Ces entreprises sont appelées les aristocrates du dividende.

Voici un détail des différents groupes d’entreprises.

Les Dividend King

Ce sont les entreprises US qui ont versé un dividende en croissance chaque année depuis plus de 50 ans ! On peut citer Coca-Cola, Colgate Palmolive….

Voici un lien de SureDividend.com avec la liste complète.

Les S&P500 Dividend Aristocrats

Ces entreprises US ont versé un dividende croissant chaque année depuis au moins 25 ans.

Les entreprises doivent obligatoirement faire partie du S&P500 pour figurer dans la liste, ce qui la distingue de la liste qui va suivre. Cela implique que la capitalisation boursière des dividend aristocrats doit être conséquente ainsi que le volume d’échange de titres quotidien en bourse.

Voici un lien de SureDividend.com avec la liste complète.

Les Dividend Champions

Ces entreprises ont augmenté leur dividende depuis au moins 25 ans mais la liste n’a pas de critère sur la taille de l’entreprise (capitalisation et nombre de transactions).

Les Dividend Achievers

Ces entreprises ont augmenté leur dividende depuis au moins 10 ans chaque année.

Voici un lien de SureDividend.com avec la liste complète.

Remarque : un Dividend King est par définition un Dividend Champion (ou Aristocrat) qui est donc également un Dividend Achiever.

 

Pourquoi acheter des actions à dividende croissant aux US ?

Tout d’abord, les entreprises US versent pour la plupart des dividendes trimestriels. Cela signifie 4 entrées d’argent par an au lieu d’une seule en France (et plus généralement en Europe).

Les entreprises US versent même à des périodes différentes (par exemple janvier/avril/juillet/octobre pour Altria et février/mai/août/novembre pour Lowe’s ou encore mars/juin/septembre/décembre pour IBM).

Cela permet donc de recevoir des dividendes tous les mois ce qui est un confort inégalable ! De plus, vous pouvez réinvestir vos dividendes plus régulièrement ce qui gonfle l’effet des intérêts composés sur le long terme !

Ensuite, il existe de nombreuses entreprises US leader mondial dans leur domaine avec un solide historique de versement de dividendes croissants sur plusieurs décennies. Imaginez un King comme Coca-Cola qui versent de manière ininterrompue des dividendes croissants depuis plus de 50 ans ! Cette solidité et cette politique de retour à l’actionnaire n’existe qu’aux US !

De plus, c’est le seul endroit où des entreprises à croissance régulière à 2 chiffres versent des dividendes. Je suis donc prêt à payer des taxes pour ces entreprises car leur croissance et solidité compense largement les impôts payés.

Pour terminer, cela permet également de se diversifier en devise et en zone géographique. En effet, si l’Europe éclate (scénario loin d’être improbable), il serait positif d’avoir quelques positions en dollar pour compenser la chute de l’euro.

De plus, il faut se l’avouer mais la croissance Européenne est ridiculement lente par rapport aux US et cela depuis des décennies.

Les US ont toujours réussi à créer des choses alors que nous stagnons. Ils ont su faire à l’époque avec des entreprises industrielles toujours présentes (PepsiCo, Coca, Procter&Gamble…) et avec des entreprises tech qui révolutionnent le monde (Amazon, Apple, Netflix, Microsoft…).

Les Américains sont donc pour le moment les seuls pouvant gagner les défis d’hier, d’aujourd’hui et de demain.

Je publierai dans le reporting de Janvier les 20 premières positions de mon portefeuille US, à savoir que je vise environ 40 entreprises US au total lorsque le portefeuille sera établi.

N’hésitez pas à poster un commentaire.

Si jamais le commentaire ne s’affiche pas directement, c’est normal car je dois d’abord le valider pour qu’il apparaisse (anti-spam).

Mentions légales : 

Toutes les informations disponibles sur ce blog sont données à titre indicatif et ne sont en aucun cas des conseils d’achats ou des recommandations au sens de l’AMF.

L’auteur ne saurait être tenu responsable des pertes que pourrait engendrer le lecteur et décline toute responsabilité à l’égard des conséquences éventuelles de l’utilisation du blog.

De plus, les informations pourraient ne pas être actualisées et donc ne fournissent aucunes garanties. Il appartient à chacun de vérifier les données personnellement.

2 commentaires

Vos articles sont toujours très intéressants et motivants.
Je vois que vous diversifiez énormément puisque vous visez un portefeuille de 40 valeurs américaines en plus de votre PEA déjà très garni.
Comment pouvez-vous avoir le temps de sélectionner les meilleurs actions ?
Effectuez-vous toujours une analyse de chaque société comme vous l’avez expliqué dans plusieurs articles ?
Et comment pouvez-vous suivre autant de lignes ?
Cordialement.

Bonjour Jean-Luc,

Je vous remercie. En effet, j’apprécie la diversification d’autant plus qu’elle ne me coûte quasiment rien avec les faibles frais de mes courtiers. Mais vous avez cependant visé juste : j’en parlerai dans le reporting de Janvier mais comme je compte investir aux US j’ai déjà soldé une petite partie des actions en PEA pour me concentrer uniquement sur celles ayant la meilleure qualité. J’ai donc déjà réduit mon exposition aux financières, aux valeurs trop cycliques, ainsi qu’aux petites capitalisations. L’argent ainsi récupéré m’a permis de faire grossir les lignes des plus belles valeurs. Je vise au final environ 40 actions US et environ 30-35 actions Européennes sur PEA.

Evidemment je ne vais pas acheter toutes les actions US d’un coup mais le ferai sur plusieurs années afin d’acheter à des valorisations raisonnables.

Toutes les actions en portefeuille sont analysées comme expliqué car en règle générale je me concentre sur la qualité des fondamentaux et n’achète jamais au hasard. Cela ne prend pas autant de temps que ça lorsque l’on sait les critères importants à regarder. Je vous avoue que je regarde les résultats annuels sur Zonebourse uniquement et que je ne lis pas tous les comptes annuels, car là en effet cela prendrait trop de temps.

Cordialement,
Matthieu.

Laisser un commentaire