Réduire le risque en bourse avec la diversification

On parle souvent du rendement d’un placement sans même évoquer son risque. Cela est une grave erreur ! En effet, à tout rendement est lié un risque associé. L’objectif de la gestion de portefeuille étant de maximiser le rendement obtenu tout en minimisant le risque pris au maximum.

Nous allons aborder dans cet article la diversification à l’aide des notions suivantes :

  • Optimisation de la corrélation d’actifs
  • Optimisation de la répartition d’actifs
  • Réduction du risque et de la volatilité

La corrélation d’actifs d’un portefeuille en bourse

Nous allons commencer par introduire la notion de corrélation entre plusieurs actifs financiers en bourse. L’objectif est de prédire comment va se comporter le portefeuille boursier dans son intégralité en fonction du comportement de chaque action prise de manière isolée.

Le facteur de corrélation est un nombre compris entre -1 et 1 qui détermine comment un actif se comporte en fonction d’un deuxième.

Il existe 3 cas intéressants à étudier :

Correlation actif bourse gestion portefeuille

  • Facteur de corrélation = -1

Si la corrélation entre 2 actifs est de -1, cela signifie qu’ils évoluent de manière strictement contraire ou opposée. Par exemple, si l’actif 1 augmente de 1%, l’actif 2 diminue de 1%.

La résultante d’un portefeuille composée des actifs 1 et 2 est donc une droite horizontale, le portefeuille reste donc statique.

 

  • Facteur de corrélation = 0

Si la corrélation entre 2 actifs est de 0, cela signifie qu’ils évoluent de manière indépendante et non liée. Il est donc difficile de prédire le mouvement d’un portefeuille composé de ces 2 actifs, mais cela participe grandement à diminuer sa volatilité donc son risque sans réduire le rendement. C’est ce que vise la plupart des gestionnaires de fonds.

 

  • Facteur de corrélation = 1

Si la corrélation entre 2 actifs est de 1, cela signifie qu’ils évoluent de manière similaire. Par exemple, si l’actif 1 augmente de 1%, l’actif 2 augmente aussi de 1%.

 

Construire un portefeuille décorrélé

Comme nous venons de l’expliquer, un portefeuille optimal d’un point de vue « corrélation » est de choisir un groupe d’actions indépendantes, donc avec une corrélation de 0.

Pour cela, il faut choisir des actions n’ayant pas de liens entre elles. On peut donc par exemple choisir de diversifier les pays (USA, Europe, Chine, Japon, pays émergents…). On peut également diversifier selon le secteur (industrie, service, finances, technologie…)

Malheureusement, les bourses deviennent de plus en plus corrélées entre elles. Comme vous pouvez le voir si dessous, les bourses Américaine, Japonaise, Française, Asiatique évoluent de manière analogue. Certes les amplitudes des mouvements sont variables, mais ils vont exactement dans le même sens.

correlation bourse indices mondiauxSource : Morningstar

Il est donc très difficile de construire un portefeuille diversifié de part la corrélation des actifs. Les fonds d’investissements passent énormément de temps à ajouter ou enlever des actions pour tester le mouvement global de leur portefeuille puis de l’affiner.

 

Le Portefeuille optimal en bourse : couple (rendement, risque)

Nous avons vu dans le point précédent l’intéraction entre 2 actions différentes. Nous allons maintenant aborder la répartition optimale entre les 2 actifs.

Prenons l’exemple d’un portefeuille constitué de 2 actions : Air Liquide et Eurofins Scientific.

La théorie de répartition d’actifs repose sur l’hypothèse que les cours évoluent selon une loi normale (Gaussienne). Il est donc possible d’introduire l’espérance (rendement attendu) et l’écart-type (volatilité du prix = risque).

Voici le bilan sur 5 ans des rendements/volatilités de ces 2 actions. Pour simplifier les choses, les dividendes ne sont pas pris en compte dans le calcul :

proportion action diversification portefeuille

L’espérance est la moyenne des rendements sur la période étudiée. Pour calculer la volatilité, on fait l’écart de chaque rendement annuel par rapport à sa moyenne, on met ces écarts au carré, on les moyenne, et on prend la racine carrée.

On constate pour ces 2 actions que Air Liquide (AL) a un faible rendement mais une faible volatilité, alors que c’est complètement l’inverse pour Eurofins (ER).

Nous pouvons ensuite à partir de ces 2 actions constituer une infinité de portefeuilles en les combinant. Par exemple on peut prendre 10% de AL et 90% de ER, 50% de chaque etc…

Toutes les combinaisons possibles donnent la courbe ci-dessous.

portefeuille optimal bourse

On peut voir que la répartition entre ces 2 actifs donne des couples (rendement, risque) totalement différents. Le point E représente la limite efficiente.  Les portefeuilles en dessous de la ligne pointillée ne sont pas intéressants car il existe (au-dessus de cette ligne) des portefeuilles présentant le même risque mais avec un niveau de rendement plus élevé.

Plus on se dirige ensuite vers Eurofins, plus l’espérance de rendement augmente mais le risque aussi. On peut introduire le ratio de Sharpe qui calcule le ratio rendement / risque.

Il est souvent utilisé pour comparer les fonds entre eux. Il correspond au rendement obtenu par unité de risque pris. Plus il est élevé, plus le rendement est efficace par rapport au risque pris.

 

Réduire au maximum le risque en bourse

Si l’on cherche à décomposer ce qui génère la performance générale d’un portefeuille boursier, 3 facteurs principaux apparaissent.

repartition performance portefeuille bourse

55% de la performance provient du choix des titres. Ensuite, 30% est liée à l’intéraction entre ces titres (corrélation). Uniquement 15% vient de l’allocation des titres. Nous avons déjà expliqué ces 3 principaux facteurs.

Cependant, il existe d’autre moyen de réduire le risque en diminuant au maximum la volatilité du portefeuille.

 

L’importance du nombre d’action

Le nombre d’actions détenues dans un portefeuille joue un rôle important dans la réduction de sa volatilité. Si une action baisse fortement, si une fait faillite, si une est sujette à une OPA etc… la volatilité va fortement être impactée. En additionnant un grand nombre d’action, le risque va diminuer jusqu’à tendre vers une valeur limite. Ce risque limite n’est plus réductible, on parle de risque systémique.

reduction risque volatilite portefeuille bourse nombre d'actions

Par exemple en passant de 5 à 15 actions, la volatilité passe de 40% à 25%. Au-delà de 50 actions, le nombre n’a quasiment plus d’impact sur le risque.

 

Le « dollar cost average », la meilleure façon de lisser la volatilité

Si vous avez une somme d’argent à investir, vous avez surement déjà dû vous poser la question suivante : « je place tout maintenant ou je fais plusieurs versements étalés ? »

Le problème, si vous placez une grosse somme d’un coup, c’est que si le point d’entrée est mauvais, il est très difficile de se rattraper et de ne pas essuyer une importante perte du capital. Si par exemple vous aviez investit l’intégralité de votre capital juste avant la crise de 2008, la perte aurait été terrible.

Pour y remédier, il est conseillé d’investir de manière régulière et programmée (chaque mois, trimestres etc…).

Dollar cost average exemple gestion portefeuille

 

Ainsi, vous n’achèterez jamais constamment au plus haut ni au plus bas. Vos positions seront moyennées et lissées et donc le risque sera fortement réduit.

Voyez par exemple ce que cela donne sur un cas réel. Voici l’évolution du CAC40 (en bleue) depuis 2012, et celle du CAC40 mensuel en investissant uniquement au début de chaque mois (en orange).

 

Dollar cost average cac 40 gestion portefeuille

 

La volatilité est réduite et par conséquent le choix du point d’entrée n’a plus aucune conséquence. Cependant, chaque avantage à son prix. Il est prouvé qu’investir de cette manière a tendance à réduire légèrement sur le long terme le rendement. C’est le prix à payer pour réduire la volatilité.

 

Conclusion

Vous avez maintenant toutes les cartes en mains pour gérer votre propre portefeuille boursier. Il vous reste désormais à savoir comment choisir les meilleures actions. N’oubliez pas que la notion de rendement seule n’a aucun sens, il faut toujours y faire correspondre un risque associé. Il est ensuite possible de réduire ce risque au maximum grâce à la diversification.

A vous de jouer pour former votre portefeuille optimal !

 

Mentions légales :

Toutes les informations disponibles sur ce blog sont données à titre indicatif et ne sont en aucun cas des conseils d’achats ou des recommandations au sens de l’AMF.

L’auteur ne saurait être tenu responsable des pertes que pourrait engendrer le lecteur et décline toute responsabilité à l’égard des conséquences éventuelles de l’utilisation du blog.

De plus, les informations pourraient ne pas être actualisées et donc ne fournissent aucunes garanties. Il appartient à chacun de vérifier les données personnellement.

Laisser un commentaire