Screener action bourse PEA Avril 2020

Le rôle principal de mon screener est d’attribuer une note globale sur 10 à chaque action afin de les classer de la « meilleure » (bon score) à la « moins bonne » (mauvais score). En plus de cela, un critère de valorisation fiable et visible en un clin d’œil permet de savoir s’il est possible ou non de passer à l’achat…

L’objectif de cette nouvelle série d’articles est donc d’afficher chaque mois (avec mise à jour du screener) le score de chaque action ainsi que les nouveaux passages à l’achat et les actions trop chères à éviter.

Screener action bourse PEA Avril 2020

Utilisation et rôle du screener

 

  • Pour comprendre comment sont calculés tous les scores, vous pouvez consulter cet article.
  • Pour comprendre comment est calculé le critère de valorisation, vous pouvez consulter cet article.

 

Rappel du code couleur valorisation

 

Action sur-évaluée -> rester à l’écart (ne surtout pas acheter) = code couleur rouge.

 

Exemple :  Screener action bourse action sur evaluee

 

 

Action relativement proche de son juste prix –> possibilité d’acheter uniquement pour les actions exceptionnelles (LVMH, Microsoft…), sinon patienter = code couleur orange.

 

Exemple :  Screener action bourse action juste prix

 

 

Action sous-évaluée -> possibilité d’acheter car c’est une bonne affaire = code couleur vert.

 

Exemple :  Screener action bourse action pas chere

 

 

Pour terminer, il est aisé de réaliser un tri par niveau de valorisation en affichant en priorité les valeurs « à acheter » et par score décroissant. Evidemment, il vaudrait mieux privilégier les actions pas chères et à score élevé.

 

 

Modification à noter depuis le mois dernier

 

J’ai réalisé ce mois-ci quelques changements notables dans le calcul des scoring du screener.

Tout d’abord, j’ai modifié certains coefficients donc le poids de certains scores.

 

Croissance : 4

Bilan : 1

Momentum : 2

Value : 0

Rendement Dividende : 2

Qualité Dividende : 1.5

Profitabilité : 1

Défensif : 1.5

Faible volatilité : 1

Confiance : 4

 

J’ai donc passé le coefficient de Value à 0 car je considère après réflexion que la valorisation n’a rien à voir avec les fondamentaux. C’est un aspect différent à regarder. Et comme j’ai mis en place un critère de valorisation avec calcul du juste prix, j’ai trouvé logique de mettre ce coefficient à 0.

J’ai également baissé de 4 à 2 le coefficient lié au rendement du dividende. En effet, le rendement pousse généralement à choisir des actions en difficulté fondamentalement parlant. Les entreprises de la meilleure qualité ont généralement des rendements plus faibles. Lorsqu’on a un horizon TLT il vaut mieux se fier à la croissance du dividende plutôt qu’au rendement initial.

J’ai également modifié le calcul du score momentum. Celui-ci est maintenant basé sur la performance (toujours total return donc hausse du prix + dividende) VS l’indice MSCI world et non plus en absolu.

Une valeur aura ainsi un bon score momentum si elle surperforme le MSCI World, ce qui est bien plus cohérent qu’une performance dans l’absolu. Ce qui est intéressant de voir est que les valeurs défensives qui globalement avaient des mauvais scores momentum en période haussière (car sous performent les indices dans ces phases) repassent maintenant devant pour certaines avec la baisse car elles chutent beaucoup moins.

 

Voici enfin ce que cela donne sur mon PEA (prix des actions au 02/04/2020) :

 

Classement par score

 

Screener action bourse PEA Avril 2020 score

 

 

Classement par valorisation (et en bonus affichage du rendement du dividende pour cette année ainsi que la croissance annuelle du dividende sur 5 ans !)

 

Screener action bourse PEA Avril 2020 valorisation

 

 

Changements majeurs vs dernière mise à jour :

 

  • Ajout d’une valeur : Hermès (en vert)
  • Rien ne passe au vert (prix attractif).
  • Air Liquide passe en orange (juste prix ou légèrement sur-évaluées).
  • Sartorius passe au rouge (largement sur-évaluées).

 

Remarque :  le calcul des Fair Price ne tient pas encore compte des révisions à la baisse des résultats pour les années à venir. Ils sont toujours d’actualité pour les entreprises peu cycliques (santé, conso de base, utilities…) mais beaucoup moins précis pour les secteurs comme l’industrie, la finance, l’immobilier…

 

 

Me contacter :  etre.riche.et.independant@gmail.com

 

N’hésitez pas à poster un commentaire.

Si jamais le commentaire ne s’affiche pas directement, c’est normal car je dois d’abord le valider pour qu’il apparaisse (anti-spam).

Mentions légales : 

Toutes les informations disponibles sur ce blog sont données à titre indicatif et ne sont en aucun cas des conseils d’achats ou des recommandations au sens de l’AMF.

L’auteur ne saurait être tenu responsable des pertes que pourrait engendrer le lecteur et décline toute responsabilité à l’égard des conséquences éventuelles de l’utilisation du blog.

De plus, les informations pourraient ne pas être actualisées et donc ne fournissent aucunes garanties. Il appartient à chacun de vérifier les données personnellement.

20 commentaires

Merci pour ce travail de qualité, c’est toujours un grand plaisir de vous lire.
Je me permet une légère digression. Votre post récapitulant le devenir des dividendes sur le forum où je vous lit régulierement a été effacé (par mégarde, parait il…mais j’ai plutôt l’impression que cela ne plaisait pas au boss…). Pourtant c’est vraiment plus pratique d’avoir ces informations compilées dans un seul et même post. Le post restant ne sera probablement pas aussi bien tenu, par manque de diligence, que si c’était vous qui le teniez à jour.
Serait ce trop vous demander que de le refaire ? (en expliquant à IH que c’est le votre qu’il faut garder)
Merci encore pour ce blog de qualité source d’inspirations pour nombre d’investisseurs, en herbe ou pas !

Bonjour Laurent,

Ne vous inquiétez pas, j’ai prévu de créer un article ici sur le sujet. Je pense le poster en fin de weekend/début de semaine prochaine. Comme ça tout le monde pourra le suivre et personne ne pourra le modifier 😉

Super !

M’intéressant plus particulièrement aux entreprises françaises (car je dispose uniquement d’un PEA, et, ayant cessé toute activité professionnelle (et oui, « jeune » rentier de 47 ans ;)), je n’ai plus de revenus à investir dans un CTO), j’aimerais savoir pourquoi certaines valeurs, pourtant citées dans vos articles sur les aristocrates du dividende, ne paraissent pas dans votre screener.
Je pense plus particulièrement à Aubay et Thermador, qui me paraissent, au cours d’aujourd’hui, être des opportunités intéressantes.
Mais aussi à Safran et Saint Gobain.

Cordialement

Bonjour Laurent,

Je n’aime tout simplement pas les small caps. Je trouve que cela apporte du risque sans particulièrement plus de performance. J’ai déjà un portefeuille très diversifié avec des leaders mondiaux et il faut faire des choix. À quoi ça sert d’avoir Aubay ou Pharmagest quand on peut avoir Microsoft, Accenture, Automatic Data Processing ou Dassault Systèmes ?
Une small n’a aucun recours en cas de problème financier. Une big peut racheter des small ou s’endetter. Bref pour moi il y suffisamment de difficultés comme ça en bourse, pas besoin de s’en rajouter avec des small !
Concernant Safran ce n’est pas un aristo, le div vient encore d’etre coupé cette année.
Pour Saint Gobain la croissance est ridicule, aucun intérêt non plus.

Vous devriez vraiment songer aux aristo US qui sont d’une qualité 1000x supérieure, beaucoup plus robustes et eux au moins ne coupent pas les dividendes comme en France !

Concernant Safran, une bonne part de son chiffre d’affaire est réalisée par la joint venture Cfm internationnal dont le siège est aux Us. Les problèmes sur le 737max et la crise covid 19 ont conduit à la suppression du dividende 2019. Sinon le dividende avait progressé régulièrement jusque là. En espérant que ça reste une situation exceptionnelle.

Bonjour Christophe,

Le dividende de Safran avait également été coupé en 2008. Comme quoi celles qui coupent recommencent. De plus l’Etat est au capital donc on peut imaginer qu’en cas de nouvelle crise dans le futur, l’Etat demande à nouveau à ses entreprises de couper les dividendes. Pas très sain tout ça…

Rebonjour Matthieu,

Je comprends votre point de vue pour les small. J’ai tout de même enfin d’une remarque : Microsoft, Apple ou Amazon ont aussi été des small caps en leur temps 😉 Non que je compare Aubay ou Pharmagest aux gafam, mais certaines small réservent parfois de beaux parcours.
Concernant Safran, certes pas aristo mais les aristo françaises, on va les compter sur les doigts de deux mains cette année, et Thalès n’en fera probablement plus parti.
Merci pour votre point de vue en tout cas, et pour votre excellent blog

Re Laurent,

En ordre de grandeur, les smalls font 1 milliard de capi. Avant d’atteindre les 1000 milliards comme les GAFAM, elles doivent faire x1000. Même en supposant qu’elles doublent tous les 5 ans (déjà très peu crédible) il faudra presque un siècle… et beaucoup d’embûches et de faillites arriveront.
C’est vraiment beaucoup de risque pour rien car malgré sa taille les profits d’Amazon doublent tous les 5 ans déjà…
Les aristo en France vont réduire mais des boites comme Air Liquide, Rubis, LVMH… seront toujours hors du lot.

Bonjour,

Tout d’abord un grand merci pour la qualité de vos articles, m’éclairant d’avantage sur les dividendes.
Pour ma question j’aimerais savoir que pensez-vous de Michelin ?
Elle fait partie des Dividend Aristocrats mais vous ne l’avez pas intégré ici, est-ce un oubli ?

Bien à vous

Bonjour,

Michelin n’est pas réellement un aristocrate car le dividende a baissé en 2008. Et à nouveau cette année l’entreprise a annoncé une baisse de près de 50% du dividende…
En plus de cela, son business est très cyclique et le marché automobile en pleine restructuration.
Par ailleurs sa croissance est trop lente pour moi compte tenu de la cyclicité.

Je ne suis donc pas intéressé par Michelin. J’essaye au maximum d’éviter les secteurs cycliques et de privilégier les secteurs défensifs comme la santé, la consommation non cyclique, les utilities et les technologies. À mon sens le choix des entreprises dans les secteurs cycliques doivent nécessairement être dans un business porteur et d’avenir pour que cela vaille le coup (aéronautique, défense, conseil, luxe…).

Réponse très complète merci beaucoup.
Allez vous mettre à jour l’article sur les Dividend Aristocrats ?

De plus, je vois que vous contez parmi votre portefeuille Schneider Electric alors que son PER est de 15,40
Je sais que vous considérez que « en moyenne une entreprise est bon marché si son PER < 15 (pour de très grosses capitalisations déjà bien installées). On peut sinon accepter un PER < 20 pour les autres entreprises."
Cependant, je me demandais si ce n'était pas trop car on me conseil de ne pas dépasser 14.

Il ne faut pas raisonner sur des PER en absolu mais plutôt en relatif. Les belles entreprises ont souvent des PER > 20. En se fixant ces critères vous ne les acheterez jamais. Il faut donc acheter des entreprises de qualité avec un PER actuel inférieur à la moyenne historique. Peu importe sa valeur tant qu’elle reste raisonnable, même si évidemment il vaut mieux viser vers 15 pour les entreprises classiques et 20-25 maxi pour les entreprises exceptionnelles.

Pour la liste des Aristocrats je ferai une mise à jour mais plus tard dans l’année quand toutes les entreprises auront donné leur décision.

Bonjour, je me pose des questions sur dassault système à 119 Euros, pensez vous que le prix peut tomber plus bas ? sachant qu’il a déja perdu 1/4 de sa valeur ? je ne vois pas en quoi le secteur est impacté par le Covid
MERCI

Bonjour,

L’action demeure chère mais une grosse partie des revenus est récurrente car les entreprises sont très dépendantes des logiciels de DS. Un peu comme avec Microsoft. Donc logiquement les revenus devraient peu diminuer. On peut imaginer que des petites entreprises d’ingénierie fassent faillite et donc coupent les licences, ou tout simplement que les grosses entreprises réduisent leur nombre de licences temporairement avec le chômage partiel etc…

En tout cas je reste confiant pour DS, c’est probablement la ou l’une des plus belles Tech d’Europe.

Bonjour,
Je suis impressionné par le travail réalisé c’est super pratique. J’ai un PEA depuis plus de 15 ans effectivement tes tableaux vont me permettre de me ré accès sur des actions plus performantes car je recherche la performance sur le long terme. Je souhaiterais savoir comment tu calculs tes différents scores?

Bonjour Matthieu,

j’ai identifié 5 à 10 entreprises qui sont notamment présentes dans ton PEA. Je précise que ce serait pour un début de portefeuilles.
Ce serait Total , LVMH, Veolia, Vinci (j’hésite avec Bouygues car vinci à toute une partie aéroport qui va avoir du mal a tourné dans les prochains mois), thalès, rubis, Danone, L’oréal, Essilor, Imerys et Schneider. J’hésite éventuellement avec Sodexo (l’activité risque de souffrir), Dassault, Air Liquide (déjà trop chère?), Orpéa, Unibail.

Beaucoup d’entreprises ont déjà pas mal augmenté d’ou mon hésitation notamment sur Dassault, vinci, scheider, air liquide. Quels seraient selon toi les 10 entreprises que je devrai garder parmi celle que j’ai cité?

Bonjour Adrien,

J’ai déjà donné la liste de mes 10 meilleures convictions pour cette année dans cet article : http://etre-riche-et-independant.com/10-actions-preferees-2020

Dans les commentaires vers la fin je rajoute même 5 entreprises supplémentaires.

Petit Poisson Bleu

Bonjour Matthieu.

Une question sur ta formule Momentum à 5 ans
Il manque une signe sur la proposition situé entre « perf 5ans > 1,1*perfCW8 » et « perf 5ans > 0,8*perfCW8 ».

Quel est le signe ?
Je penche pour un « = » ou bien un « >1* »

Bonjour Petit Poisson Bleu,

J’ai décidé de ne plus afficher les formules que j’utilise car je fais régulièrement des mises à jour et celles-ci ne sont donc plus d’actualité. J’ai dernièrement beaucoup travaillé sur le screener pour le rendre plus efficace, plus robuste et en améliorant les calculs des scores. Globalement j’impose juste une décroissance du score momentum en fonction de la performance VS CW8 (ETF MSCI World).

Laisser un commentaire