Suivi Portefeuille Boursier : Reporting Janvier 2019

Cet article concerne le suivi de mon portefeuille boursier. Le portefeuille se base sur un ensemble d’actions de qualité. Elles possèdent également un solide historique de versement de dividendes croissants.

L’objectif principal du portefeuille est de construire un flux régulier de cash-flow avec les dividendes croissants perçus chaque année. Cela me permettra à long terme d’atteindre l’indépendance financière en couvrant mes dépenses avec ces revenus passifs. Le second objectif est de réaliser une performance supérieure à celle du CAC40 sur le long terme.

Voici le reporting du mois de Janvier 2019.

Actions détenues et bilan

PEA

Les 31 actions détenues dans mon PEA au 1er Février 2019 sont les suivantes :

Air liquide, Amundi, Arkema, Atos, Axa, BNP, Danone, Essilor-Luxottica, Eurofins Scient, Imerys, Inditex, Legrand, L’Oréal, LVMH, Métropole TV, Michelin, Nexity, Orpéa, Plastic Omnium, Publicis, Renault, Royal Dutch Shell, Rubis, Sanofi, Schneider Electric, Scor SE, Seb, Sodexo, Total, Unilever, Vinci.

Suivi Portefeuille PEA Janvier 2019

La valorisation totale du PEA est à ce jour de 31 155€.

CTO

Les 22 actions détenues dans mon CTO au 1er Février 2019 sont les suivantes :

Abbvie, Altria, Aqua America, Blackrock, Enterprise Product Partners, Factset Research, FedEx Corp, Federal Realty Investment Trust, General Mills, Hasbro, IBM, JM Smucker, Kimberly-Clark, Lowe’s Companies, Magellan Midstream Partners, Simon Property, AO Smith Corp, T Rowe Price Group, Target Corp, Texas Instruments, United Technologies Corp, Walgreens Boots Alliance.

Suivi Portefeuille CTO Janvier 2019

La valorisation totale du CTO est à ce jour de 5315€.

Remarque : les valeurs affichées plus haut sont toutes en euro, elles sont converties avec la parité euro/dollar du jour.

Dividendes :

Les dividendes perçus en Janvier sont ceux de Total (12.80€).

Bilan 

Comme annoncé dans mon dernier article concernant mes prochains investissements dans les entreprises US à dividende croissant, le portefeuille global (PEA + CTO) a bien évolué depuis le mois dernier.

En effet, je compte investir sur les deux supports. Je vise environ un portefeuille établi de 40 actions US sur le CTO. Ce portefeuille sera bien évidemment construit sur le long terme (il faudra probablement plusieurs années pour ouvrir une position sur les 40 titres qui m’intéressent à des valorisations raisonnables). Les lignes grossiront ensuite au fur et à mesure des réinvestissements mensuels programmés.

Je rappelle que le but du portefeuille est de faire croître année après année les revenus passifs dégagés et donc de ne pas vendre les positions (buy & hold sauf si les fondamentaux se dégradent ou les dividendes coupés).

Pour ne pas s’éparpiller avec trop d’entreprises en portefeuille, j’ai donc choisi de réduire mon nombre de lignes sur le PEA. En effet, il semblerait illogique de pondérer autant la France que les US dans une optique de portefeuille diversifié à dividende. Les entreprises de grande qualité sont beaucoup plus nombreuses aux US qu’en France et cela doit donc se retrouver dans le portefeuille global.

De plus, un trop grand nombre de lignes complique réellement la gestion (temps à suivre tous les résultats annuels, à observer les évolutions des cours, à choisir la meilleure option de renforcement mensuel, suivre les valorisations…).

J’ai donc choisi de me séparer sur le PEA des actions de qualité moyenne pour ne conserver que le TOP.

Cela implique : réduire mon exposition au secteur financier, moins se concentrer sur les valeurs trop cycliques, éviter les trop petites capitalisations, ne pas conserver les entreprises que ne mettent pas assez en avant l’importance de récompenser les actionnaires.

Les liquidités reçues des ventes ont donc été directement utilisées pour ouvrir 3 nouvelles lignes ainsi que de renforcer d’autres existantes.

Ventes :

Valeo, Thermador, Natixis, Acomo, ABCA, UFF, CNP.

Valeurs encore en PEA mais sur la « sellette » :

Atos, Amundi, Plastic Omnium, Renault.

Ces valeurs sont encore en portefeuille mais je ne pense pas les conserver à long terme. En effet, elles ont des concurrents bien plus sérieux aux US qui m’intéressent davantage. La vente dépendra fortement des résultats annuels.

Achats PEA :

Essilor-Luxottica, Schneider Electric, Orpéa.

Renforcement PEA :

Axa, Imerys, Legrand, Vinci, Danone, BNP, Atos, Arkema. Reprise également d’une petite position sur Scor SE en fin de mois avec les liquidités restantes (suite à la forte baisse).

Achat CTO :

Voir portefeuille CTO plus haut.

Je suis conscient de la petite taille des lignes sur le CTO mais je souhaitais avoir dès le début un portefeuille diversifié. Les lignes grossiront au fil du temps et des rentrées d’argent. Il ne faut pas avoir peur d’ouvrir des petites lignes si votre courtier est low cost.

En effet, j’aurais pu ouvrir uniquement 5 lignes à 1000€ au lieu d’une vingtaine à 250€ en moyenne. La différence m’a couté uniquement 7.50€, rien de plus… (0.50€ de frais par transaction chez Degiro). Je pense donc que le prix est bien bas pour une diversification 4 fois plus importante !

Revenus passifs et perspectives annuelles futures

Sur une base annuelle, les revenus théoriques que je devrais percevoir en 2019 sont de 1303€. Cela correspondrait à un rendement/PRU= 3.25%.

De par le fait de choisir des entreprises de qualités à dividende croissant, ces revenus augmenteront chaque année quoi qu’il arrive.

Suivi dividendes Janvier 2019

Remarque : les dividendes Américains et le suivi sont calculés en euro et sont net d’impôts (déduction de la flat tax à 30%). Dans le cas du PEA, ils ne tiennent pas compte des prélèvements sociaux car je ne compte pas retirer avant très longtemps !

Le début de l’année marque très peu de versement de dividendes en France et en Europe. Janvier, Février et Mars seront donc assez calmes au profit de Avril, Mai et Juin.

On retrouve déjà ici l’avantage d’investir en actions US car je toucherai dès Février les dividendes trimestriels de plusieurs entreprises (Abbvie, Ao Smith, Enterprise PP, General Mills, Hasbro, Lowe’s, Magellan, Simon Property, Texas Inst).

Le montant déposé sur le CTO est encore faible mais grossira avec les futurs investissements. Cela participera à lisser la rente annuelle de dividende en plusieurs montants assez proches chaque mois (au lieu de tout concentrer en Mai).

Le grand avantage est aussi de pouvoir réinvestir plus vite et plus régulièrement les dividendes. En effet, il est ainsi possible de profiter plusieurs fois des intérêts composés la même année !

De plus, cela permet d’avoir plus régulièrement du cash à investir et donc de ne pas manquer les baisses du marché boursier.

Pour terminer, voici le listing complet des actions non détenues pour le moment mais qui sont dans mon viseur pour le « portefeuille établi ». Cela signifie que je souhaite les acheter lorsque leur valorisation sera plus raisonnable, lorsque j’aurai le cash nécessaire et bien sûr si les fondamentaux ne se dégradent pas d’ici là.

Watchlist PEA :

Pernod Ricard, Interparfums, Thalès, Veolia, Hermès ?, Stef ?, Pharmagest ?, Sartorius ?

Watchlist USA :

Johnson&Johnson, Realty Income, Fastenal, 3M, Cisco, Automatic Data, Microsoft, Visa, Pepsico, Starbucks, McDo, Nike, TJX.

Mentions légales : 

Toutes les informations disponibles sur ce blog sont données à titre indicatif et ne sont en aucun cas des conseils d’achats ou des recommandations au sens de l’AMF.

L’auteur ne saurait être tenu responsable des pertes que pourrait engendrer le lecteur et décline toute responsabilité à l’égard des conséquences éventuelles de l’utilisation du blog.

De plus, les informations pourraient ne pas être actualisées et donc ne fournissent aucunes garanties. Il appartient à chacun de vérifier les données personnellement.

2 commentaires

Bonjour,

Très bon article comme toujours, c’est un réel plaisir de vous lire à chaque article 🙂

Concernant votre choix de revente pour se concentrer sur les plus solides, je le comprend mais je considère que CNP Assurance est moins cyclique que Axa, il suffit de regarder leur coefficient bêta et vous serez tout de suite fixé , en plus du fait que CNP augmente le dividende depuis plus longtemps. (1.28 pour axa contre 0.77 pour cnp ). Après bien sûr AXA offre un rendement bien plus élevé.

Ensuite, si bien sûr je peux donner ma vision des choses, j’avais regardé M6 et BNP mais je conseillerai de ne pas les garder vu comme cela se présage dans le futur et pour vos dividendes croissants.

Au plaisir de vous lire à nouveau.

Florian

Bonjour Florian,
Je vous remercie pour votre fidélité !
En effet, il faut faire des choix et c’est le futur qui nous dira quelles décisions étaient les plus avisées. J’ai choisi AXA pour sa forte présence à l’international et son achat récent de l’ Américain XL Group qui devrait rendre l’action moins concentrée sur des activités cycliques.

Concernant M6 et BNP, c’est sur ces actions sont tout en bas de ma liste (et ne font pas forcément rêver) mais offrent tout de même un rendement plus que correct pour un risque qui me semble faible. Il ne faut en effet pas rechercher chez elles des croissances fortes mais cela ne me pose pas de problème étant donné le rendement de celles-ci et la diversification du portefeuille global. De plus, elles sont extrêmement sous-valorisées, ce qui permettra peut-être de faire de belles plus-values à long terme.

Cordialement,
Matthieu.

Laisser un commentaire