Suivi Portefeuille Boursier : Reporting Juin 2020

Cet article concerne le suivi de mon portefeuille boursier. Le portefeuille se base sur un ensemble d’actions de qualité. Elles possèdent également un solide historique de versement de dividendes croissants.

L’objectif principal du portefeuille est de construire un flux régulier de cash-flow avec les dividendes croissants perçus chaque année. Cela me permettra à long terme d’atteindre l’indépendance financière en couvrant mes dépenses avec ces revenus passifs. Le second objectif est de réaliser une performance supérieure à celle du MSCI World sur le long terme.

Voici le reporting du mois de Juin 2020.

Actions détenues et bilan

 

Les objectifs de ce mois ont encore été de continuer la diversification dans le portefeuille Européen et Américain.

Le but du portefeuille à terme sera vraiment de faire en quelque sorte mon propre ETF avec les critères croissance, qualité et si possible Dividend Aristocrats. Je vais donc utiliser pleinement les possibilités que m’offre mon screener dans le futur. Cela rend le suivi des valeurs quasiment automatique et de manière relativement simple.

On a statistiquement plus de chances de faire des erreurs sur 30 valeurs que sur 100 (où le facteur chance devient quasi nul), c’est pourquoi je veux gonfler le nombre de valeurs en portefeuille afin de réduire au maximum les risques. Cela me semble important, surtout que mon patrimoine devient maintenant concentré à plus de 80% sur la bourse.

 

Pour l’Europe, je suis à nouveau intéressé par de nombreuses valeurs suite à la nouvelle loi PACTE qui doit arriver au 1er juillet et qui impose aux courtiers des frais maximum de 0,5% sur les places étrangères.

Cela signifierait que les tarifs de courtage pourraient enfin devenir intéressants, et donc une possibilité de s’ouvrir sur l’Europe plus facilement (je suis notamment très intéressé par plusieurs entreprises Danoises qui offrent à mon sens une bonne diversification en cas de problème en Europe car c’est un pays très bien géré). J’espère que cela va vite arriver chez mon courtier, et que tous les courtiers vont respecter la loi (sans chercher des moyens de la détourner avec des montants minimum d’achats etc…).

Bref, donc comme évoqué au-dessus, je vais utiliser pleinement par la suite le potentiel du screener pour les futurs achats.

 

J’ai modifié quelques parties du screener afin de l’exploiter plus efficacement :

 

  • Augmentation des coefficients du score momentum et qualité du bilan.

 

  • Modification de la durée prise en compte pour le calcul du momentum : 2 ans et 5 ans maintenant vs 5 ans et 10 ans précédemment. Cela permet de détecter plus vite les entreprises en déclin et donc d’être plus réactif dans les renforcements. L’autre avantage est l’aspect évolutif plus rapide : une belle entreprise peut être en panne de momentum pendant un moment (difficultés ponctuelles, mauvaises publications…). Elle baissera donc rapidement en score global ce qui incitera à ne pas le renforcer tout de suite. À l’inverse, dès qu’elle ira mieux son score remontera vite.

 

Réflexions importantes :

J’ai remarqué également (surtout aux US), que les entreprises qui ressortent le plus fréquemment en tête du screener sont généralement dans le secteur de la santé et des technologies. En effet, ces secteurs allient souvent les critères suivants : belle croissance, marges relativement élevées, très bon bilan financier avec de la trésorerie, peu de cyclicité…

Ce n’est donc pas étonnant, elles possèdent tout ce qu’un investisseur recherche.

 

Est-ce gênant ? Oui et non.

 

  • Non car : la société évolue ainsi que les business au cours du temps. Il y a 30-40 ans, la mode était d’avoir des banques et de l’automobile (c’est très parlant lorsque je lis les livres de Peter Lynch qui exerçait dans les années 1980). Donc aujourd’hui pourquoi pas des techs et de la santé ? Ça me semble être la tendance du 21e siècle. De plus, certaines entreprises deviennent maintenant assez compliquées à classer « sectoriellement parlant ».

 

-> Visa et PayPal plutôt tech ou finance ?

-> S&P, Euronext, MSCI, Worldline : plutôt tech ou finance ou services industriels ?

-> Stryker Corp, Medtronic : plutôt tech ou santé ?

-> Edenred, Just Eat Takeaway : plutôt tech ou conso discrétionnaire ?

 

J’ai l’impression que tous les secteurs touchent maintenant de près ou de loin à la technologie et que tout s’entremêle.

 

  • Oui car : le négatif est assez difficile à trouver, à part dire qu’il y a un risque d’être trop exposé sur un certain secteur. C’est sûr que si on vivait un bug informatique mondial, les techs iraient mal. Mais qu’en est-il des autres secteurs ? Difficile à dire. Bref en tout cas pour lutter contre ce biais j’ai tout de même cherché quelques entreprises (industrielles ou matériaux notamment) avec une croissance correcte.

 

 

Transaction du mois

 

Ventes

 

Sodexo : déjà avant la crise la croissance du groupe tournait au ralenti avec des rabaissements d’objectifs incessants et chaque année. Mais avec le covid, les fondamentaux ont pris un sacré coup. L’entreprise devrait mettre 2-3 ans rien que pour retrouver le niveau d’avant crise. Puis ensuite il ne faut pas s’attendre à une croissance fulgurante. Sodexo est également maintenant classée dernière de mon screener avec un très mauvais score. J’ai donc décidé de vendre totalement la ligne. Dernière remarque, la société sort du CAC40 et va être remplacée par Téléperformance (déjà en portefeuille). Tous les signaux sont donc rouge pour Sodexo.

 

Unilever : vente totalement forcée et non souhaitée. L’entreprise a dernièrement annoncé que son siège va se déplacer à Londres (et donc perdre la double entité UK/Pays-Bas). Elle ne sera donc malheureusement plus éligible au PEA. C’est dommage parce que j’ai testé tout récemment leur nouveau dentifrice Signal à la Coco que j’adore ! Je la rachèterai après le Brexit sur le CTO car elle reste l’une de mes entreprises préférées.

 

RELX : même remarque, avec le Brexit l’entreprise va perdre son éligibilité PEA. Je la reprendrai sur le CTO après car j’aime beaucoup la valeur.

 

Vente partielle

 

Total : je ne vends pas totalement la ligne car je garde confiance dans l’entreprise et que c’est tout de même une valeur inévitable en France. Néanmoins, les fondamentaux ont clairement changés avec tous les problèmes liés au pétrole. La valeur est donc aussi bien menacée à CT qu’à LT. Je garde une ligne car je pense que Total saura investir dans les énergies renouvelables, mais elle doit faire vite.

 

Achats

 

Achat sur le PEA

 

Biomérieux : belle croissance et beaux fondamentaux dans un secteur défensif et d’avenir. La valeur est encore chère mais a bien baissé récemment, j’en ai donc profité pour ouvrir une petite ligne.

 

Philips : reconversion de l’entreprise à quasi 100% dans les équipements médicaux, un secteur que j’affectionne tout particulièrement. C’est maintenant l’une des plus grosses entreprise Européennes dans le domaine, donc incontournable en PEA. À noter que c’est un Dividend Aristocrats Hollandais.

 

Wolters Kluwer : pour remplacer RELX sur le PEA. Beaux fondamentaux et business relativement défensif avec des marges élevées. C’est aussi un Aristocrats Hollandais.

 

Sofina : fond d’investissement Belge de très bonne qualité. L’entreprise investir dans des entreprises cotées mais également dans le private equity. C’est un Aristocrats Belge très résilient et toujours jugé trop cher.

 

Prosus : la deuxième plus grosse entreprise technologique d’Europe derrière ASML. C’est notamment la holding Européenne du Chinois Tencent (excellent moyen d’avoir du Tencent en PEA). Elle détient également des parts dans de nombreuses entreprises technologiques.

 

Elia Group : utilities Belge dans le transport de l’électricité. Je n’ai pas de position dans ce secteur en Europe, maintenant c’est fait. La croissance est très belle et l’entreprise ultra résiliente (le prix ne corrige presque jamais). C’est un Dividend Aristocrats Belge.

 

Neoen : leader Français des énergies renouvelables (éolienne et solaire). L’entreprise est relativement chère mais sa belle croissance compense à mon sens le prix.

 

Esker : probablement la plus belle smallcap Française. Elle travaille dans l’édition de logiciels pour accélérer et faciliter la digitalisation des entreprises. Le marché est très porteur, surtout après le covid. C’est une small donc je reste tout de même méfiant et ne prendrai jamais une grosse position.

 

Pharmagest : probablement la deuxième plus belle smallcap Française. Elle est n°1 en France dans les logiciels destinés aux pharmacies, labos et maisons de retraite (base de données, stock…). À nouveau je reste méfiant car c’est une small. C’est un Dividend Aristocrats Français.

 

Robertet : un des leaders Européens dans la fabrication de produits aromatiques pour l’alimentation et la parfumerie. C’est un business très résilient et un marché de niche avec très peu de concurrents dans le monde.

 

Achat sur le CTO de ThermoFisher Scientific qui est présent dans un secteur de la santé que je n’avais pas en portefeuille : fabrication d’équipements de laboratoire.

 

Renforcements : Adobe, Intercontinental Exchange.

 

Sans plus tarder, voici le détail du portefeuille :

 

Portefeuille

 

Les actions détenues sont les suivantes :

 

Santé : Sanofi, Essilor, Sartorius Stedim, Eurofins Scientific, Biomérieux, Philips, Johnson & Johnson, Merck, Medtronic, Stryker Corp, Becton Dickinson, Abbott Laboratories, ThermoFisher Scientific.

 

Finance : Adyen, Worldline, Euronext, Sofina, Blackrock, Visa, S&P Global, Intercontinental Exchange, Paypal Holdings.

 

Industrie : Vinci, Air Liquide, Thalès, Schneider Electric, Wolters Kluwer, 3M, Raytheon Technologies.

 

Technologie : Dassault Systèmes, Teleperformance, ASML Holding, Prosus, Pharmagest Interactive, Esker, Cisco, Automatic Data Processing, Accenture, Intuit, SalesForce, Adobe, Google, Apple, Microsoft, Amazon, Facebook.

 

Consommation non cyclique : L’Oréal, Pernod Ricard, Danone, Robertet, PepsiCo, Procter & Gamble, Mondelez International, McCormick, Church & Dwight, Costco Wholesale.

 

Consommation discrétionnaire : LVMH, Hermès, McDonald’s, Starbucks, Home Depot, Nike.

 

Energie : Total, Rubis.

 

Utilities : Veolia, Neoen, Elia Group, Dominion Energy, NextEra Energy, Waste Management.

 

Telecom : Comcast, Walt Disney.

 

Immobilier : Orpéa, National Health Investors, Store Capital, Essex Property, Realty Income, American Tower, Digital Realty.

 

 

PEA

 

Suivi Portefeuille PEA Juin 2020 1Suivi Portefeuille PEA Juin 2020 2

 

 

CTO

 

Suivi Portefeuille CTO Juin 2020 1Suivi Portefeuille CTO Juin 2020 2

 

La valorisation totale du Portefeuille est à ce jour de 87 281€.

Remarque : les valeurs US affichées plus haut sont toutes en euro, elles sont converties avec la parité euro/dollar du jour.

 

Voici également l’évolution du portefeuille depuis Janvier 2019 VS son Benchmark :

Je rappelle que le Benchmark est une pondération mensuelle de l’évolution du CAC40 GR et du S&P500 de la forme X% CAC40 GR + 100-X% S&P500.

 

Performance Portefeuille Juin 2020

 

Performance du Portefeuille depuis Janvier 2020 : -9.46%.

Performance du Benchmark depuis Janvier 2020 : -13.42%.

Performance du MSCI World depuis Janvier 2020 : -6.61%.

Performance du CAC40 GR depuis Janvier 2020 : -17.20%.

Performance du S&P500 depuis Janvier 2020 : -4.30%.

 

Je vais continuer d’utiliser ce benchmark pour les prochains suivis jusqu’à avoir un poids US de 60%, puis je prendrais à nouveau le MSCI World par soucis de simplicité (actuellement 45% US).

 

Revenus passifs et perspectives annuelles futures

 

Je rappelle que la nouvelle façon de calculer la rente mensuelle est via la règle des 3.5% (règle des 4% sévérisée) de la valeur de mon portefeuille. J’ai effectué pour le tracé et le calcul une moyenne glissante de 3 mois afin de lisser légèrement la volatilité.

De ce fait, je ne regarde plus le rendement de mes Dividend Aristocrats avant de les acheter/renforcer afin de me concentrer 100% sur les fondamentaux.

Les 3.5% correspondront donc au montant global que je pourrais toucher avec des valeurs de rendement si je choisissais d’arbitrer une partie de mes valeurs de croissance actuelles contre elles.

J’ai pu reconstituer ce que cela donnerait sur mon portefeuille depuis le 01/05/2018 :

 

Suivi dividendes Juin 2020

 

La rente mensuelle moyenne actuelle (fictive) serait de 250€.

 

Remarque : les dividendes Américains et le suivi sont calculés en euro et sont net d’impôts (déduction de la flat tax à 30%). Dans le cas du PEA, ils ne tiennent pas compte des prélèvements sociaux car je ne compte pas retirer avant très longtemps !

 

Pour terminer, voici les entreprises qui sont dans ma watchlist pour finir la constitution de mon portefeuille :

 

Europe : Novo Nordisk, Genmab, Coloplast, CHr Hansen Holding, Hexagon, Adidas, Deutsche Borse, Kerry Group, Edenred, Just Eat Takeaway, IMCD, Nemetschek.

 

Us : Veeva Systems, Ansys, Match Group, CoStar Group, Edwards Lifescience, EPAM Systems, Copart, MSCI, Crown Castle, Netflix, Equinix, Idexx Laboratories, Estée Lauder, UnitedHealth Group, Factset, Fiserv, Fastenal Company, Pool Corporation, Ross Stores, Rollins, Roper Technologies, Sherwin-Williams.

 

Me contacter pour une question ou pour la rubrique Conseils Boursiers & Services 🛒 :

etre.riche.et.independant@gmail.com

 

N’hésitez pas à poster un commentaire.

Si jamais le commentaire ne s’affiche pas directement, c’est normal car je dois d’abord le valider pour qu’il apparaisse (anti-spam).

Mentions légales : 

Toutes les informations disponibles sur ce blog sont données à titre indicatif et ne sont en aucun cas des conseils d’achats ou des recommandations au sens de l’AMF.

L’auteur ne saurait être tenu responsable des pertes que pourrait engendrer le lecteur et décline toute responsabilité à l’égard des conséquences éventuelles de l’utilisation du blog.

De plus, les informations pourraient ne pas être actualisées et donc ne fournissent aucunes garanties. Il appartient à chacun de vérifier les données personnellement.

54 commentaires

Bonsoir,

Merci pour ces articles toujours passionnants.

Je serais intéressé par Prosus, Elia Group et Wolters afin de diversifier mon portefeuille.
Mais je peux en acheter que 2 des 3.

Au vu de cet article et de votre dernier screener du mois de juin, j’aurai envie de les mettre dans l’ordre de choix suivant :
– 1 – Prosus : très fort potentiel et prix bien placé en parallèle de votre fair price,
– 2 – Elia,
– 3 – Wolters.

Concernant les 2 dernières, j’hésite car :
– Wolters a d’après vous moins de potentiel que Elia Group et son fair price à 5 ans n’est pas bien attirant.
D’ailleurs, son prix actuel est plus élevé que le Fair Price… Peut-être l’avez vous actualisé depuis le 9 juin ?
– Mais d’un autre coté vous avez investi moitié moins dans Elia.

Laquelle me proposeriez-vous en second choix après Prosus si on devait faire la moyenne entre leurs potentiels et domaines d’activités le plus sécurisé à long terme notamment ?

Merci pour vos éclaircissements,
Bien cordialement,
Laurent

Bonjour Laurent,

Il n’y a pas de « meilleure valeur », leurs secteurs n’ont vraiment rien à voir. Si vous n’avez aucune utilities en portefeuille, ça serait par exemple le moment d’en introduire une avec Elia. Si vous n’avez pas assez de valeurs en services industriels, pourquoi pas Wolters. Personnellement j’ai mis un peu plus sur Wolters que sur Elia car j’ai du vendre Relx dont le business est proche de Wolters, c’était donc pour compenser.

Lorsque j’initie des lignes, je commence souvent petit ~ 500 ou 1000€, du coup je suis moins attentif à la valorisation. L’important est surtout d’introduire la ligne. C’est ensuite pour les renforcements que je regarde surtout les valorisations, le potentiel etc..

Pour répondre à votre question, mon PRU sur Wolters Kluwer est légèrement supérieur à 65€.

Merci pour votre réflexion sur la variété et l’introduction / renforcement de lignes, ça me fait réfléchir.

En effet, je dispose donc déjà de :
– Véolia en Utilities,
– Thalès en Industries.

En regardant vos différentes secteurs, je me rends compte que je n’ai rien en Immobilier.

Gardez-vous toujours un avis positif sur Orpéa et avez-vous une contre indication à donner mise à part la coupure totale de leur dividende ?

Encore merci pour tout
Bonne soirée

Thalès est en industrie mais pas en service industriel, c’est donc différent de Wolters.
Veolia est utilities eau/déchet mais pas transport d’électricité. Tout est donc complémentaire 😉

Pour Orpéa c’est un mélange d’immobilier et de santé. Je suis toujours très positif sur la valeur à horizon LT. C’est un secteur d’avenir (même si un peu morbide^^).

Merci pour votre rapidité et détails d’informations !

Je vais donc plutôt choisir parmi ces 2 valeurs autres que Françaises mais donc complémentaires à mes actions afin de diversifier au mieux mon portefeuille. Et vais donc laisser de côté Orpéa ( en plus à tendance morbide 😉 ) pour le moment car il faut bien faire des choix…

Cordialement

Bonjour Matthieu,

Tout d’abord merci beaucoup pour toutes ces informations que vous proposez.

Je me pose une question. Je vois que vous avez acheté des actions Pharmagest, alors que dans votre dernier mid and small cap son fair price est plutot élevé et son potentiel plutôt bas. Au vu de cela j’ai un peu de mal a comprendre pourquoi vous partez sur cette entreprise plutôt qu’une autre. Sauriez-vous m’éclairer ?

Merci beaucoup

Bonjour Alex,

Le screener des 2 portefeuilles types sont des versions très simplifiées du screener réel de mon portefeuille. Les scores sont différents (moins de critères, coefficients différents) ainsi que le calcul du fair price basé sur beaucoup moins de ratio.

Lorsqu’une action est dans mon portefeuille, il vaut donc mieux regarder la version « complète ». Concernant Pharmagest elle n’est pas dans la version de juin, il faudra attendre juillet.

Ensuite, comme expliqué dans un commentaire plus haut, lorsque j’initie une petite ligne qui n’était pas encore en portefeuille je fais beaucoup moins attention aux valorisations. D’une part parce que la ligne est petite vs mon portefeuille complet, mais aussi car j’aime avoir directement une nouvelle entreprise en portefeuille au lieu de la suivre longtemps en watchlist. J’y suis de cette manière plus attentif. C’est ensuite pour les renforcements où dans ce cas je regarde bien tous les critères de scores et la valorisation.

À bientôt
Matthieu.

Bonjour Matthieu,
Avez-vous un avis sur HSBC ? Très grande banque internationale a prix cassé a cause du COVID.

Bonjour,

A titre personnel j’évite les banques car je trouve que c’est un secteur sans avenir. Beaucoup de concurrence, rentabilité en baisse avec les taux bas/négatifs, dépendance aux banques centrales…

Bonjour Matthieu,
Merci pour ce post très intéressant.
Je voulais avoir votre avis sur la société Albioma qui vient d entrer dans le SBF120. C’est une valeur que je pensais retrouver dans votre watchlist car elle se positionne sur un secteur d avenir.
Merci d avance pour votre réponse.
Fabien

Bonjour Fabien,

C’est difficile de suivre toutes les sociétés 😉 . J’ai introduit récemment Neoen dans le renouvelable et qui a une très belle croissance. Concernant Albioma c’est vrai que ses fondamentaux s’améliorent d’année en année. Le seul bémol c’est qu’il y a environ 5-7 ans elle était déjà dans une sorte de recovery. Certes à cette époque le renouvelable n’était pas encore à la mode, mais j’ai généralement du mal avec les sociétés qui ne semblent pas régulières. J’attends donc de voir avec un historique plus long de bonne publications.

Merci pour ta reponse et ta réactivité. C’est toujours un plaisir de te lire.

Petit Poisson Bleu

Salut Matthieu
Toujours un plaisir de lire tes articles qui me semblent de + en + complet mais aussi lisible. Les captures d’écran des portefeuille sont colorés tout en restant lisible.
Continue comme ca 🙂

Salut Petit Poisson Bleu,

J’ai pas mal travaillé en effet dernièrement à l’amélioration visuelle des fichiers de suivis/screener. Je trouve que les infos apparaissent plus clairement comme cela, tout en étant plus plaisants à regarder 😉

Bonjour,

Sur ce point esthétique, pourquoi ne pas mettre les colonnes à côté de leurs comparables ?

Je m’explique :

Actuellement le tableau est PRU/QUANTITE/MONTANT ACHETE/PRIX ACTUEL / MONTANT ACTUEL

Pour faciliter la lecture et la comparaison immédiatement, pourquoi ne pas les placer de la sorte :

QUANTITE / PRU / PRIX ACTUEL / MONTANT ACHETE / MONTANT ACTUEL

On aurait ainsi côte à côte les colonnes de même nature d’un seul coup d’oeil.

Une simple idée comme ça !

Encore merci pour ce partage.

Bonjour,

Merci pour ces articles très intéressants.
Pourquoi préfèrez-vous Neoen qui ne versent pas de dividendes à Albioma dont le potentiel à long terme m’apparaît tout aussi intéressant et dont le rendement du dividende est de 2,5 % ?

Bonjour Erwan,

Neoen a une croissance bien plus élevée qu’Albioma donc un meilleure potentiel. Elle occupe également déjà la place de leader du renouvelable en France. Pour terminer, je suis pour le moment plus intéressé par l’éolien et le solaire que par la biomasse.

Bonjour matthieu, je me demandeais pk tu t’embétais avec toutes ces actions quand ton portefeuille avait fait -9.46% depuis janvier contre -4.30% avec le sp500 et -6.61 avec le world, pk ne prends tu pas un etf monde ? parce que tu n’aurais pas les dividendes ?

Dans un autre article tu disais que quand une entreprise versait des dividendes, le prix de son action baissait d’autant. Les dividendes est ce vraiment utile ou pas ? La rente mensuelle moyenne actuelle serait de 250€ dans ton portefeuille mais sans versement de dividende l’action ne baisserait pas du prix des versements alors est ce que finalement ce n’est pas idem ?

Bonsoir,

Il faut plutôt comparer la performance annuelle avec le benchmark. En effet, mon allocation US est trop faible par rapport au world (45% actuel vs 65% world). Ce n’est pas quelque chose de voulu, j’essaye de rééquilibrer mais cela prend du temps. Une fois que j’aurais la bonne pondération US, mon portefeuille sera comparable au world et j’espère pouvoir faire mieux grâce aux pondérations croissance/qualité que j’essaye au maximum d’appliquer depuis plusieurs mois.

Concernant les dividendes, ils sont surtout utiles en phase de rente car on peut vivre avec sans toucher à son capital. En phase de capitalisation, c’est n’est pas forcément nécessaire d’investir dans une pure stratégie dividende puisque de toute façon on les réinvestit.

Ce n’est pas idem, vous pouvez lire cet article pour comprendre la différence : http://etre-riche-et-independant.com/dividende-revenus-immobiliers

En théorie, l’entreprise retourne vite au cours d’avant détachement après le versement.

Bonjour Matthieu,
Pour la colonne « Dividendes reçus », c’est le cumule de tous les dividendes depuis que tu possèdes les actions ?
Ou peut-être sur 1 année ?

Exemple : TOTAL ==> 123 € pour les 65 Actions (que tu avais auparavant) ?

J’ai une 100 aines d’actions TOTAL et je ne vais percevoir « que » 68 € en Juillet 2020.

Merci pour tes lumières 🙂

Continue comme ça !

Cdt,
Lucas

Bonjour Lucas,

C’est la somme de tous les dividendes perçus en effet. Néanmoins le résultat est légèrement faux puisque j’ai par exemple perçu des dividendes l’année dernière sur beaucoup d’actions alors que j’en ai maintenant cédé une partie.

Bonjour matthieu, c’est marrant car toi tu vends Sodexo en disant que tous les signaux sont au rouge et justement ce mois çi Hiboo fait prendre à ses abonnés Sodexo LOL
Ils espèrent qu’après sa baisse son cours reprenne le chemin du retour. 😉

Bonjour Stéphane,
Je ne connais pas « Hiboo » désolé, mais je confirme que je pense que tous les indicateurs sont au rouge pour Sodexo. Si le cours de bourse n’a pas du tout rebondi, c’est bien la preuve que le marché a des doutes 😉
Il faudra environ 2-3 ans rien sur pour retrouver les niveaux d’avant covid. Et ensuite, rien ne dit que la croissance va redémarrer (déjà en panne depuis 3-4 ans).

Bonjour,

Je découvre avec grand intérêt ton site. Je suis novice en bourse et j’aimerais investir d’ici peu. Que penses-tu des actions Airbus ?

Merci beaucoup pour ta réponse.

Bonjour Elise,

Le secteur aéronautique (et industriel en général) est très impacté par la crise et va mettre plusieurs années pour se relever. Il est donc beaucoup trop tôt pour y revenir, surtout avec le manque de visibilité et le risque de rechute. Je privilégie les secteurs technologiques et de la santé qui me semblent les plus résilients en ce moment.

Bonsoir Matthieu,
je me joins au choeur des remerciements pour ta transparence et ton travail pédagogique, et en profite pour glisser deux-trois petites questions après « épluchage » de ton PF :

– Je vois que tu as Crown Castle (CCI) dans ta watchlist, American Tower en direct, et Cellnex dans le collimateur (dans un commentaire). Ces « antennas & cell REITs » sont-elles si prometteuses ?

– Y aurait-il, à ton avis, pour des raisons notamment de diversification, des pépites à trouver au Canada (Cf. la longue liste des Canadian Dividend Aristocrats) ? Ou ne sont-elles somme toute que de « pâles copies » d’entreprises US des mêmes secteurs ?

– Mon propre portefeuille va bientôt comporter 20 % d' »utilities », en valeur cumulée comme en nombre de lignes (Iberdrola, Dominion Energy, Elia (bienvenue en Belgique !) etc.). Je suis bien conscient que ces entreprises sont très endettées, mais je ne peux m’empêcher d’y voir un secteur incontournable et durable. Déconnerais-je ? ^^

Bon début d’été à tou(te)s,

YV

Bonjour Cigale Repentie,

Oui selon moi les opérateurs telecom classiques ont très peu d’avenir (pas de croissance, investissements élevés, forte concurrence…) alors que les infrastructures telecom sont très rentables et d’avenir. Il y a très peu de concurrents ce qui fait que les principaux acteurs ont des monopoles bien installés. C’est selon moi d’ailleurs le meilleur moyennd’investir sur la 5g.

Concernant les Aristocrats Canadiens, j’avoue que je ne m’y connais pas beaucoup. La plupart sont généralement des sociétés d’infrastructures (pipelines…). Je trouve qu’il y a peu d’intérêt d’investir au Canada car c’est « un Us en moins bien ».

Concernant les Utilities, leur dette est normale (un peu comme l’immobilier) car c’est tout simplement le coeur de leur business. Néanmoins dans un scénario de remontée des taux elles seraient très impactées. Leur croissance est également relativement faible, ce n’est pas le secteur d’excellence pour gagner beaucoup d’argent.

Je ne connais pas votre âge mais si vous êtes jeune, je pondérerais surtout les tech et la santé.

J’ai 50 ans, et mon horizon d’investissement est sur 10 ans, en gros. J’ai attaqué tard, mais fort, je pense. Ne vous inquiétez pas, je suis déjà sur la santé et les techs par ailleurs… Je voulais juste « assurer le cachou » dans des sociétés à rentes pérennes…
Merci encore pour votre réponse diligente !
YV (Hasselt, Belgique)

Bonjour Matthieu,

Possédant un PEA chez Bourso, les frais restent assez élevés, notamment en cas de passage d’ordres de petits montants (~500€). Avez-vous fait un comparatif des brokers, si oui lequel est actuellement le plus compétitif? Pour le CTO je suis chez DeGiro, imbattable sur les US notamment.
Merci

Bonjour Sylvain,

Je crois que pour les petits ordres Bourso a modifié les tarifs pour respecter la loi Pacte. Mais non je n’ai pas fait d’article compararif. Je sais que pour la France BourseDirect est bon (1€ l’ordre). De mon côté mon PeA est chez Crédit Agricole Investore Integral et c’est également 1€ l’ordre.

Pour les US Degiro est en effet imbattable, il ne faut juste pas avoir peur de déclarer soi même ses dividendes à la main.

Bonjour Matthieur,

merci de nous partager ton potefeuille mais j’aurais une question que penses-tu de l’entreprise Safran dans le secteur industriel ? Elle se situe sur le même secteur de Thalès mais cependant est-ce que il peut y avoir un intérêt à disposer dans son portefeuille à la fois d’action de Thalès et de Safran par exemple ?
Merci d’avance et continu comme ça.

Cordialement

Bonjour Clément,

J’ai déjà donné mon avis sur le secteur aéronautique quelques messages plus haut. Safran et Thalès ne sont pas tout à fait sur le même secteur : Safran c’est principalement de l’aéronautique « pur », Thalès c’est aussi et surtout de la défense et de la cyber-sécurité. Ce sont donc selon moi des secteurs différents et complémentaires (mais tous les deux touchés par le covid).

Bonjour Matthieu,

Je suis a la recherche d’actions non-cycliques pour compléter mon portefeuille qui en manque, et je me demandais ce que vous pensiez de l’entreprise AB InBev. Son cours a fortement chuté avec le confinement, et je me demandais si cette chute était due uniquement au COVID ou si les fondamentaux de l’entreprise n’étaient pas terribles et expliquaient le fait que le cours reste bas. Le deconfinement étant en cours, leurs ventes vont probablement remonter et le cours avec; si les fondamentaux sont bons évidemment.

Sinon, quelles actions non-cycliques recommanderiez vous actuellement ? Pernod Ricard ? Robertet que vous venez d’acquérir ?

Merci d’avance et bonne soirée.

Bonjour Alexandro,

Le fondamentaux de ABInbev sont détériorés et cela même avant le covid (dette élevée, problème de croissance, erreurs de management…). Heineken est de bien meilleure qualité dans le secteur par exemple.

Bonjour Matthieu !

Je profite de l’annonce d’une entreprise aujourd’hui pour te demander un petit avis.
Une partie de Dominion Energy va être récupérée par Berkshire, et suite à cette annonce on a vu le prix de l’entreprise baissée.
C’est donc pour moi l’occasion de te demander comment tu « analyses » ce genre d’annonce, si tu y vois une opportunité de renforcer, si au contraire tu laisses passer ce genre de bruit etc…
C’est une question assez large mais je me dis que ça peut-être intéressant pour ta communauté et du coup moi-même de connaitre ton point de vue, tes conseils sont toujours excellents on en profite !
Un grand merci.

Bonjour Benjamin,

Il faut en effet éviter de suivre de trop près ce genre d’actualité car les mouvements n’ont rien de logiques à CT (une baisse entraine une excitation des algorithmes qui amplifient tout, sans raison fondamentale derrière). Je suppose que dans cette situation le marché a mal réagit car les actionnaires jugent le prix de vente trop bas de cette filiale, mais cela ne mérite clairement pas (à mon avis) une baisse aussi prononcée. Il y a des chances que cela rebondisse d’une manière tout autant exagérée dans les prochains jours.

Donc globalement toujours bien se demander : quel impact cela aura à LT : ici a priori pas grand chose.

Bonjour,

Que pensez-vous du titre Lotus Bakeries ?
Merci pour votre site, c’est extrêmement bien construit. Surtout continuez svp

Bonjour Benoit,

Lotus Bakeries est une très belle entreprise que j’ai en Watchlist. Son seul gros défaut est le manque de liquidité de l’action avec un prix avoisinant les 3000€. Pas simple à acheter ou à renforcer…

Bonjour Matthieu, tout comme toi j’ai été gêner a trouver un réel secteur ou industrie en certaine entreprise, hier j’ai passé un peux de temps sur des sites afin de réévaluer tout ça sur ton portefeuille PEA, avec a gauche le nom de l’action, milieu le secteur et à droite l’industrie qu’en pense tu ? cela peut permettre en un coup d’œil d’évaluer les critères de l’entreprise comme tu dis certaine on ne sais plus vraiment comment les placers mais la au moins certain secteur ressorte plus ou moins mais avec l’activité ( l’industrie) dans laquelle l’action évolue cela permet de mieux évaluer le portefeuille et rééquilibrer les tendance peut être pas avec le secteur mais en mettant plus en avant les activités car comme tu le dis certaines des actions sont vraiment complexe à catégoriser.

Adyen (P-B)==>Finance==>Infrastructure et technologie financière
Air Liquide==>Matériaux de base==>chimie de base
ASML Holding (P-B)==>Technologie==>Equipements et matériaux semi-conducteurs
Biomérieux==>Santé==>Diagnostiques et Recherche
Danone==>Conso Non Cycl.==>Industrie agroalimentaire
Dassault Systemes==>Technologie==>Logiciel et services informatiques
Elia group (Bel)==>Utilities==>Services publics – produits électriques réglementés
Esker==>Technologie==>Logiciel d’entreprise
Essilor Luxottica==>Santé==>Instruments médicaux et des fournitures
Eurofins Scient==>Santé==>Diagnostiques et Recherche
Euronext (P-B)==>Finance==>Données financières et bourses
Heineken (P-B)==>Conso Non Cycl.==>Boissons – Brasseurs
Hermès Int==>Conso Cyclique==>Produits de luxe
Kering==>Conso Cyclique==>Chaussures et Accessoires
L’Oréal==>Conso Non Cycl.==>Parfums et cosmétiques
LVMH==>Conso Cyclique==>Produits de luxe
Neoen==>Utilities==>Services publics – Renouvelables
Orpea==>Santé==>Établissements de soins médicaux
Pernod Ricard==>Conso Non Cycl.==>Boissons – Vignobles et Distilleries
Pharmagest Interactive==>Technologie==>Logiciel d’entreprise basé santé
Prosus (P-B)==>Technologie==>Contenu d’internet et information
Relx (UK/P-B)==>Télécom==>Edition – information et analytics
Robertet==>Matériaux de base==>chimie de base
Roy.Philips (P-B)==>Santé==>Equipement et technologie médicale
Rubis==>Utilities==>stockage de produits pétroliers – distribution
Sanofi==>Santé==>Fabricants de médicaments – Général
Sartorius Stedim==>Santé==>Instruments médicaux et des fournitures
Schneider Electric==>Industrie==>Machines Industries spécialisées
Sodexo==>Conso Cyclique==>Services de restauration
Sofina (Bel)==>Finance==>Gestion d’actifs
Teleperformance==>Industrie==>Services d’assistances aux entreprises
Thalès==>Industrie==>Aérospatial et Défense
Total==>Energie==>Pétrole et gaz – compagnie intégrées
Unilever (P-B)==>Conso Non Cycl.==>Produits domestiques et personnels
Veolia Environnement==>Utilities==>Services publics – services des eaux
Vinci==>Industrie==>Ingénierie et Construction
Wolters Kluwer (P-B)==>Télécom==>Service d’information professionnelle
Worldline==>Finance==>Infrastructure et technologie financière

Désolé pour la longueur du message.

Bonjour Jean,

En fait il s’agit ici d’un découpage par sous secteur. J’ai d’ailleurs décrit tous les secteurs et sous secteurs dans cet article : http://etre-riche-et-independant.com/differents-secteurs-bourse

Néanmoins, même avec ce découpage il y a parfois des incohérences. Par exemple Eurofins Scientific est parfois mis dans santé (diagnostic et analyse) et parfois dans Industrie (service pour les entreprises).

Je pense que l’important est notre propre compréhension du business et que de toute manière un classement trop strict n’a pas beaucoup d’intérêt.

En tout cas merci pour votre effort de recherche !

Oui effectivement c’est à nous quand on crée notre portefeuille de savoir l’activité de l’entreprise dans laquelle on investit comme cela est aussi décrit dans votre nouvelle article sur Lynch.
Au plaisir, avec tout le travail que vous faite c’est la moindre des choses de s’investir nous aussi.

Bonjour Matthieu,

Que penses-tu de ALBIOMA à la place de NEOEN ?
Merci et bonne continuation.

Bonjour Jérôme,

Il y a la réponse à votre question quelques commentaires plus haut (Fabien m’a déjà posé la question).

Bonjour Matthieu,
Vous vendez Unilever par contrainte.

Je ne comprends pas, j’ai moi aussi des actions UK comme HSBC et cela ne pose pas de problème dans mon PEA.

Je n’ai pas suivi ces histoires de BREXIT mais vous voulez dire que si le Royaume uni part de l’UE je ne pourrais pas garder HSBC ?

Qu’en est il pour les actions mi figue mi raisin côté a la fois au pays bas et au Royaume-Uni uni ? Même chose ?

Cordialement

Bonjour Steeve,

Le Brexit aura lieu a priori au 31 décembre de cette année. Vous serez alors obligé de vendre ces actions. Vous recevrez un courrier de votre banque pour vous avertir. D’ici Décembre vous pouvez les conserver.

Ce qui fait office d’éligibilité est le siègle social de l’entreprise et non la place de cotation. Unilever restera cotée à Amsterdam mais son unique siège sera à Londres (au lieu des deux comme actuellement).

Merci Matthieu, je suis pourtant un de tes lecteurs réguliers mais j’ai pourtant raté le post de Fabien.
Bonne continuation.

Bonjour Matthieu,

J’ai une petite question qui porte sur le sujet de Unilever, Relx, tu les à vendus au vue du contexte du siège social mais sachant que ce sont des bonnes valeurs pourquoi tu ne les achète pas maintenant sur ton CTO que d’attendre le Brexit ou la finalisation du déplacement du siège social ?
Si il y a possibilité pense tu qu’il est préférable de les acheter en £ ou en € car Unilever GB00B10RZP78 ULVR = 4235 £ contre Unilever NL0000388619 UNIA = 46.57 € du moins je ne comprend pas la si grosse différence de prix ?

Bonjour Jean,

Je les prendrai sûrement sur CTO mais il y a bien mieux à faire pour le moment avec les valeurs US qui sont ma priorité actuellement.

Attention avec les GBP il faut diviser par 100 : donc 42,35£. Il n’y a aucune différence à acheter en € ou en £ ou en $ vu que les fluctuations seront les mêmes aux effets de devises près.

Bonjour Matthieu,

Je te remercie pour ta réponse.

Bonsoir Matthieu,
La Chine est en passe de devenir la première puissance mondiale.
Un sujet peu abordé sur le web en général est l’investissement dans des entreprises Chinoises.

Il y’a de belles entreprises et surtout un potentiel de croissance.

De plus, ces entreprises ne sont pas autant survalorisées comme les entreprises US par exemple

Quel est votre avis sur l’investissement en Chine ?

Bonjour Steeve,

Les marchés émergents sont particulièrement volatiles et pas spécialement performants. Sur les 10-15 dernières années, ils sous performent nettement le World tout en étant 2 à 3 fois plus volatiles.

Ce n’est pas une telle évidence que la Chine écrase tout sur son passage à horizon MT, sinon cela serait déjà intégré depuis longtemps dans les indices émergents et ils seraient bien plus hauts (ce qui n’est donc pas la cas).

Par ailleurs, les entreprises asiatiques ont une très mauvaise politique de retour à l’actionnaire. Il passe souvent au dernier plan, ce qui n’est pas une bonne chose. La culture capitaliste Américaine n’est pas prête à s’éffondrer avant longtemps à mon humble avis.

Bonjour,
je suis votre travail depuis un moment et j’en profite pour vous remercier, j’ai grâce à vous des jolies valeurs que je n’aurai probablement pas trouvé seul.
Une petite question simplement sur une action qui me parait interessante pour une stratégie long terme et de rendement en PEA c’est l’action GTT (même secteur que air liquide mais avec des marges et un rendement plus importants). Je ne vous ai jamais vu l’évoquer; que pensez-vous de cette action ?
Je suis actionnaire GTT.
Bonne continuation à vous.
Fred.

Bonjour Fred,

GTT et Air Liquide ne sont pas vraiment dans le même domaine. Air Liquide fabrique des gaz ayant des utilités industrielles et dans le domaine de la santé, donc a un profil relativement défensif et peu cyclique. GTT stocke quant à elle des gaz, principalement pour des activités énergétiques, ce qui est beaucoup plus cyclique.

Cela se voit lorsqu’on analyse le compte de résultats : publications très fluctuantes d’une année sur l’autre, payout ratio très élevé. À titre personnel ce n’est donc pas une valeur qui m’attire.

Laisser un commentaire