Suivi Portefeuille Boursier : Reporting Novembre 2019

Cet article concerne le suivi de mon portefeuille boursier. Le portefeuille se base sur un ensemble d’actions de qualité. Elles possèdent également un solide historique de versement de dividendes croissants.

L’objectif principal du portefeuille est de construire un flux régulier de cash-flow avec les dividendes croissants perçus chaque année. Cela me permettra à long terme d’atteindre l’indépendance financière en couvrant mes dépenses avec ces revenus passifs. Le second objectif est de réaliser une performance supérieure à celle du CAC40 et du S&P500 sur le long terme.

Voici le reporting du mois de Novembre 2019.

Actions détenues et bilan

Ce mois-ci, les marchés ont poursuivi leur mouvement afin d’atteindre de nouveaux plus hauts. Cela n’aide clairement pas un investisseur orienté dividende.

En effet, cela fait plaisir de voir son portefeuille prendre de la valeur. Néanmoins, cela devient de plus en plus difficile de trouver des actions de qualité à un prix raisonnable. Je rappelle que pour un investisseur long terme, il est plus que souhaitable d’acheter à des prix bas. Cela participe d’une part à améliorer les performances, mais surtout à avoir des rendements de dividendes plus élevés à l’entrée. Cela accélère donc le chemin vers les revenus passifs.

 

J’ai donc eu l’idée d’introduire une nouveauté importante sur le site :

Beaucoup de gens se sont intéressés à mon screener d’action. Je rappelle que celui-ci permet d’attribuer des scores dans plusieurs catégories à chaque action (croissance, momentum, value, dividende…). Cela permet ainsi de les classer de la « meilleure » (score élevé) à la « moins bonne » (score faible).

J’ai depuis beaucoup travaillé sur l’aspect valorisation. C’est-à-dire qu’en plus du score, j’ai ajouté plusieurs critères qu’il est possible de combiner afin de savoir si l’action est sous-évaluée, au juste prix ou trop chère. Ce critère fiable de valorisation pourra se voir en un clin d’œil, pour une prise de décision très rapide.

C’est un outil extrêmement puissant car cela permet de savoir (en plus du score de l’action) si elle est achetable ou non. C’est parfait dans un tel marché haussier de savoir quoi pouvoir acheter à un bon prix et quoi éviter !

Je mettrai donc ce screener à jour chaque mois, un peu à la manière d’un reporting. Il y aura une partie liée au CTO (actions US) et une partie liée au PEA (actions Européennes). J’indiquerai donc chaque mois quels sont les changements importants, à savoir :

 

  • Quelles sont les actions qui viennent de passer au vert (achat)
  • Quelles sont les actions qui viennent de passer au rouge (rester à l’écart)
  • Et bien sûr le score lié à chaque action.

 

Cela pourra donc aider tout le monde à savoir quoi acheter ! N’hésitez pas à me dire dans les commentaires si cette nouveauté vous intéresse ! Je pense personnellement que ça sera un vrai plus pour la communauté !

 

 

Ventes

Les seules ventes du mois ont été sur le PEA :

Michelin : J’ai profité de la forte hausse récente pour sortir du titre. Michelin est une belle boite mais dans un marché que je trouve trop cyclique à long terme. Ce n’est donc pas le genre de business optimal dans une stratégie buy & hold.

Siemens : J’ai également vendu après la belle hausse du titre. Je reproche ici la retenue à la source assez forte des dividendes allemands, mais surtout que je préfère privilégier Schneider Electric sur le PEA (moins cyclique à mon goût), et des boites comme 3M ou Honeywell sur le CTO.

 

 

Achats

J’ai renforcé ce mois avec un apport de 500€ l’entreprise National Health Investors sur le CTO. C’est une REIT Américaine d’excellente qualité, présente dans le secteur de la santé (maisons de retraite, hôpitaux). L’entreprise était légèrement sous-évaluée, et surtout, c’est un business très résilient. C’est donc un renforcement de choix dans un marché proche d’une récession.

Sur le PEA, j’ai utilisé une partie du cash des ventes pour renforcer Thalès, qui est à mon sens largement sous-évaluée actuellement avec la baisse récente qui est je pense exagérée. Les perspectives sont toujours belles, et le marché de la sécurité et de l’aéronautique est assez défensif.

Le reste du cash du PEA (environ 5000€) est en attente d’opportunités intéressantes pour des renforcements à bon prix. Il est placé en attendant sur un ETF S&P500 pour ne pas trop rater le rallye de fin d’année (s’il y a).

Sans plus tarder, voici le détail du portefeuille :

 

Portefeuille

 

PEA

Les 22 actions détenues dans mon PEA au 1er Décembre 2019 sont les suivantes :

Ahold Delhaize, Air liquide, Axa, Danone, Deutsche Telekom, Essilor-Luxottica, Kering, L’Oréal, LVMH, Pernod Ricard, Publicis, RELX, Royal Dutch Shell, Rubis, Sanofi, Schneider Electric, Sodexo, Thalès, Total, Unilever, Veolia Environnement, Vinci.

 

Suivi Portefeuille PEA Novembre 2019

 

CTO

Les 13 actions détenues dans mon CTO au 1er Décembre 2019 sont les suivantes :

Altria, Automatic Data Processing, Blackrock, Cisco Systems, Dominion Energy, Exxon Mobil, IBM, Johnson & Johnson, McDonald’s, National Health Investors, Pfizer, Simon Property Group, 3M.

 

Suivi Portefeuille CTO Novembre 2019

 

La valorisation totale du Portefeuille est à ce jour de 57 575€.

Remarque : les valeurs US affichées plus haut sont toutes en euro, elles sont converties avec la parité euro/dollar du jour.

Voici également l’évolution du portefeuille depuis Janvier 2019 VS CAC40 NR et S&P500 :

 

Performance Portefeuille Novembre 2019

 

 

Dividendes :

Les dividendes perçus ce mois-ci sont ceux de Vinci, Pernod Ricard, Simon Property pour un total de 44€.

 

 

Revenus passifs et perspectives annuelles futures

 

Sur une base annuelle, les revenus théoriques que je devrais percevoir en 2020 sont de 1874€. Cela correspondrait à un rendement/PRU= 3.33%.

De par le fait de choisir des entreprises de qualités à dividende croissant, ces revenus augmenteront chaque année quoi qu’il arrive.

 

Suivi dividendes Novembre 2019

 

Remarque : les dividendes Américains et le suivi sont calculés en euro et sont net d’impôts (déduction de la flat tax à 30%). Dans le cas du PEA, ils ne tiennent pas compte des prélèvements sociaux car je ne compte pas retirer avant très longtemps !

 

Pour terminer, voici ma Watchlist d’actions Américaines (il n’y a pas de Watchlist Européenne car le portefeuille est complet en Europe).

 

Watchlist USA :

Medtronic, Abbott Laboratories, United Technologies, Boeing, Apple, Accenture, Texas Instrument, Microsoft, Comcast, Procter&Gamble, Pepsico, Starbucks, Home Depot, Verizon, NextEra, Sempra Energy, Waste Managment, Realty Income, Essex Property, Digital Realty, Store Capital, American Tower.

 

Me contacter :  etre.riche.et.independant@gmail.com

 

N’hésitez pas à poster un commentaire.

Si jamais le commentaire ne s’affiche pas directement, c’est normal car je dois d’abord le valider pour qu’il apparaisse (anti-spam).

Mentions légales : 

Toutes les informations disponibles sur ce blog sont données à titre indicatif et ne sont en aucun cas des conseils d’achats ou des recommandations au sens de l’AMF.

L’auteur ne saurait être tenu responsable des pertes que pourrait engendrer le lecteur et décline toute responsabilité à l’égard des conséquences éventuelles de l’utilisation du blog.

De plus, les informations pourraient ne pas être actualisées et donc ne fournissent aucunes garanties. Il appartient à chacun de vérifier les données personnellement.

9 commentaires

Bonsoir matt,

Un reporting d excellente facture, peut être encore plus intéressant que les autres grâce ce teaser pour ton screener 🙂
Il me tarde vraiment de voir cet indicateur pour moi un super outil pour prendre les bonnes décisions!
Une petite question, comment est ce que tu détermines évolutions de ton portefeuille vs cacgr avec des versements aléatoires?
Bonne soirée

seb

Bonjour Seb,

Merci pour ton message ! Pour info, les premiers articles du screener devraient sortir début Décembre (pas encore de date exacte à donner).

Pour la performance du portefeuille, c’est assez complexe. Il faut calculer une performance de part en base 100. Pour le cac40 c’est simple, la performance initiale est de 100 et puis ensuite ça évolue naturellement selon ses variations (le cac prend 1% ça donne une part à 101, il faut simplement multiplier la part initiale par 1.01). Pour le portefeuille, il faut en effet prendre en compte les versements. Ce que je fais : je fixe une valeur de 100 à mon portefeuille correspondant au montant total initial (disons 50 000€ pour l’exemple). Admettons que le mois prochain j’ai fait un versement de 1000€ et que le portefeuille se retrouve à la fin du mois à 55 000€. La valeur de part actuelle sera ((valeur finale portefeuille – versement)xvaleur de part précédente)/valeur initiale portefeuille.

Dans notre exemple ça donne ((55 000 – 1000) x 100)/50 000 = 108. Pour le mois suivant, 55 000 deviendra notre valeur initiale et 108 la valeur de la part. Et on répète la même opération…

Matthieu.

Bonjour Matthieu,

Hâte de découvrir cette nouvelle section en lien avec votre screener !!

Marc

Bonjour Marc,

J’espère que ce petit teaser aura fait son effet !

A bientôt,
Matthieu.

Bonjour et merci pour votre partage.

Je ne comprends pas pourquoi vous prenez des valeurs non françaises dans votre PEA comme : Relx, royal dutch, unilever. En effet vous avez un taux retenu à la source (15% en général) sur les actions non françaises et vous ne pourrez pas le récuperer avec le crédit d’impot contrairement au CTO non ?

Bonjour gandolfi,

C’est exact, le prélèvement à la source ne peut pas être récupéré sur le PEA. Néanmoins, il vaut mieux posséder ces actions sur le PEA plutôt que sur le CTO. La taxation sur le PEA sera de 15%. Sur le CTO ça sera 30% avec la flat tax (15% de retenue + 30 % de flat tax – 15% de récupération de retenue).
Si ce n’est pas clair n’hésitez pas.

Si vous souhaitez avoir plus de détails sur le fonctionnement du prélèvement à la source des dividendes étrangers (ainsi que les taux de retenue par pays), vous pouvez également lire cet article : http://etre-riche-et-independant.com/taxation-dividendes-etrangers

Matthieu.

Je comprends votre raisonnement il vaut mieux être taxé à 15% sur de l’action pays bas (Unilever) en PEA plutôt que 30% de flat tax en CTO (voir 25% si notre TMI est de 14%).

MAis, si je ne me trompe pas

Ce n’est valable que tant que les dividendes ne sortent pas du PEA. A partir du moment où ils sortent sous forme de rente c’est taxé à 32,2 % au total (17,2% de Prélévements sociaux + 15%).

– En PEA l’intégralité des dividendes est réinvesti avec des actions françaises mais on perd, chaque année, 15% de dividendes pour des actions pays bas.

– En sortie rente du PEA
un rendement de 5% français deviendra du 4,14% en sortie (17,2% de moins)
un rendement de 5% des pays bas deviendra du 3,39% en sortie (32,2% de moins).

Reste à voir dans quel cas cela peut se justifier

Bonjour Gandolfi,

Tout à fait, lorsque vous sortez de l’argent du PEA il faudra payer les prélèvements sociaux (17.2%) en plus de la retenue à la source (15%) pour un total de 32.2% (soit un peu plus que sur un CTO). La conclusion à retenir est donc : si vous souhaitez dès aujourd’hui toucher votre rente, il faut privilégier le CTO pour les actions étrangères. Si vous avez plusieurs années devant vous, il vaut mieux privilégier le PEA (gain de 15% par an vs CTO pour ensuite en perdre 2.2%).

Merci pour votre conseil clair et concis

Laisser un commentaire