Battre le marché boursier avec l’approche value

Il existe différentes méthodes pour investir en bourse en sélectionnant soi-même ses propres actions. Il y a souvent autant de critères de sélection que d’investisseurs. C’est donc facile de s’y perdre si vous êtes débutant.

Nous allons aborder dans cet article la méthode de sélection « value », puis voir quels sont ses résultats et comment l’appliquer concrètement sur les marchés boursiers.

La méthode Value en bourse

Certains investisseurs perdent de l’argent pendant plusieurs années sans faire le moindre gain en plein marché haussier. En effet, ils passent leur temps à changer de méthode d’investissement. Il est difficile au début de trouver une stratégie et de s’y tenir.

En bourse, une grande partie de la performance provient de la discipline. Se fixer une stratégie et l’appliquer en fait partie.

On peut alors se demander, lorsque l’on a peu d’expérience ou pas d’idée de méthode, par où commencer.

La méthode « value » s’impose comme la base du stock picking (processus de sélection d’action). Elle a été inventée par l’économiste et investisseur renommé Benjamin Graham. Elle est ensuite reprise et appliquée avec succès par Warren Buffet qui a réussi l’exploit de surperformer le S&P500 sur plus de 50 ans avec sa société de holding Berkshire Hathaway.

investissement value bourse Warren Buffet

Source : Morningstar

  • Comment définir une entreprise value

Le principe de la méthode value consiste à trouver des actions de qualité, générant du cash-flow chaque année. Celles-ci doivent présenter un prix en décote importante par rapport aux fondamentaux de l’entreprise.

Idéalement, la marge de sécurité, donc la décote, doit être la plus élevée possible pour limiter au maximum le risque pris.

On peut citer la célèbre phrase de Warren Buffet : « Il vaut mieux acheter une action extraordinaire à un prix ordinaire plutôt qu’une action ordinaire à un prix extraordinaire ».

 

  • Comment trouver une entreprise value

La notion de value est généralement liée au ratio de valorisation PBR (price to book ratio). Il se calcule en divisant la capitalisation boursière par l’actif net de l’entreprise (ou le prix de l’action divisé par l’actif net par action).

Ainsi, avec un PBR de 1, le prix de l’action représente exactement l’actif au bilan de l’entreprise. Elle est donc au « juste prix » selon ce ratio.

L’actif correspond à la somme des biens matériels (bâtiments, équipements, machines…) et des biens immatériels (licences, brevets, royalties…). C’est donc la somme qu’il faudrait payer pour acheter la totalité des biens de l’entreprise (et non toutes les actions = capitalisation boursière).

L’utilisation du PBR était tout à fait logique pour Warren Buffet et Benjamin Graham car leur objectif était d’acheter l’entreprise entière (ou une part importante) sous leur valeur intrinsèque.

Evidemment, pour Mr tout le monde, il s’agit d’acheter quelques actions et non la totalité de l’entreprise. Cependant, la méthode reste pertinente et efficace dans ce cas sur le long terme.

En réalisant des backtests allant de 1951 à 1996, James O’Shaughnessy a montré dans son livre « What Works on Wall Street » les résultats suivants :

Investissement value bourse performancesSource : Investopedia

 

Ainsi, les entreprises à faible PBR (P/B ratio) ont fait en moyenne 14.38%/an alors que le marché 14%/an. Cet écart peut sembler faible, mais 0.38%/an sur 50 ans est énorme.

1000$ investit seraient devenus pour le marché 414 594$ et 483 175$ pour les faibles PBR. L’écart est donc conséquent.

Surperformer le marché avec l’approche value de nos jours

Depuis les années 2000, l’approche value est devenue moins populaire car elle a moins rapporté qu’auparavant. L’idée ne sera pas d’en changer le principe, on cherchera toujours des actions de qualité à prix décoté.

Cependant, il peut être judicieux de croiser les ratios de valorisation au lieu de n’utiliser que le PBR. Vous pouvez vous referrer à la partie valorisation de l’article « comment choisir les meilleures actions en bourse » pour avoir plus de détails.

 

Stratégie value bourse ratio valorisation

 

En effet, il est possible d’avoir une entreprise à faible PBR mais avec un PER ou PSR élevé. En combinant tous ces critères, on est sûr que l’entreprise soit peu chère.

De plus, il ne faut pas tomber dans le piège des junk stocks. Si l’entreprise est fortement décotée, il peut y avoir une raison de fond derrière (pas de croissance, dette, mauvais management). Ce n’est pas du tout ce que l’on souhaite. Il faut donc vérifier avant tout achat que les fondamentaux soient sains.

On pourra donc par exemple choisir les entreprises les moins chères, avec les meilleures marges d’exploitation ou les plus hauts ROE (return on equity) afin d’être certain de la profitabilité de l’entreprise.

L’approche value est actuellement en totale adéquation avec le marché actuel car il est très cher. En cas de correction, la actions value pourraient donc moins chuter.

De plus, il y a moins d’attente positive concernant leurs résultats contrairement aux entreprises de croissance (growth). Ainsi, si les résultats sont bons, cela créera une bonne surprise qui dopera le titre.

C’est maintenant à vous de trouver les rares pépites qu’il reste dans le marché actuel. L’entreprise doit à la fois être peu chère tout en étant en croissance et solide financièrement. La tache est compliquée, mais cela en vaut la peine.

 

N’hésitez pas à poster un commentaire.

Si jamais le commentaire ne s’affiche pas directement, c’est normal car je dois d’abord le valider pour qu’il apparaisse (anti-spam).

Mentions légales :

Toutes les informations disponibles sur ce blog sont données à titre indicatif et ne sont en aucun cas des conseils d’achats ou des recommandations au sens de l’AMF.

L’auteur ne saurait être tenu responsable des pertes que pourrait engendrer le lecteur et décline toute responsabilité à l’égard des conséquences éventuelles de l’utilisation du blog.

De plus, les informations pourraient ne pas être actualisées et donc ne fournissent aucunes garanties. Il appartient à chacun de vérifier les données personnellement.

Laisser un commentaire