Avantages des actions au nominatif

Il existe un moyen assez simple d’augmenter le montant des dividendes que l’on reçoit de certains titres.

Le mieux dans tout ça, c’est qu’il n’y a quasiment rien à faire (pas besoin d’investir plus d’argent) !

Nous allons voir dans cet article 2 moyens intéressants d’augmenter facilement ses dividendes : inscrire ses actions au nominatif et profiter des attributions d’actions gratuites.

Inscrire ses titres au nominatif

D’une manière générale, lorsque vous achetez une action d’une grande entreprise, vous êtes considéré comme un actionnaire « au porteur« . Cela signifie que l’entreprise ne connait pas directement l’identité de ses actionnaires (donc elle ne sait pas que vous possédez des titres).

C’est pour cela que très peu d’actionnaires reçoivent directement chez eux des documents de l’entreprise ou des convocations aux AG (assemblées générales annuelles).

Il est néanmoins possible de s’inscrire au nominatif, de manière à dévoiler son identité en tant qu’actionnaire. De cette manière, le rattachement sera fait entre votre nom et le nombres d’actions détenues.

Mais alors, à part voter aux AG, à quoi ça sert ?

Et bien certaines entreprises proposent des moyens pour récompenser la fidélité de leurs actionnaires :

  • Paiement majoré de 10% du dividende au bout de x années de détention des titres (en général à partir de 2 ans).
  • Avantage en nature avec par exemple des réductions sur les produits de l’entreprise.

 

avantage action nominatif

 

Liste des entreprises avec avantages au nominatif

L’Oréal : 10% de primes sur le dividende au bout de 2 ans.

Seb : 10% de primes sur le dividende au bout de 2 ans, et des réductions sur certains produits en catalogue.

Air Liquide : 10% de primes sur le dividende au bout de 2 ans et 10% de bonus sur les attributions d’actions gratuites.

Sodexo : 10% de primes sur les dividendes au bout de 2 ans.

Total : possibilité d’accéder au cercle des actionnaires.

Compagnie des Alpes : faire partie du club des actionnaires et bénéficier de réductions sur les domaines skiables.

 

Nominatif pur ou nominatif administré 

Il existe 2 types d’inscription au nominatif. Pour le faire, il faut se rendre sur le site de l’entreprise en question, imprimer un dossier de passage au nominatif, le remplir, et le renvoyer à son établissement bancaire ou son courtier.

Vous avez le choix entre nominatif pur et nominatif administré. A peu de chose près, vous avez les mêmes avantages avec les deux (je vous invite à consulter les espaces actionnaires de chaque entreprise pour le vérifier). Cependant, le type de nominatif aura un impact sur l’hébergement de vos titres :

Nominatif pur : les titres devront être hébergés chez le service investisseurs de l’entreprise en question (avec ses propres frais de courtages etc).

Nominatif administré : les titres restent domiciliés dans votre banque ou courtier. C’est globalement la méthode la plus simple et que je recommande.

 

 

Comment revendre ses titres au nominatif

L’inconvénient du passage au nominatif, c’est que ça devient compliqué de revendre ses titres. Vous ne pourrez pas le faire directement via un passage d’ordre habituel. En effet, le code ISIN et le nom des titres va changer. Par exemple pour Air Liquide, ça deviendra Air Liquide-nominatif-2019.

La date du passage au nominatif figurera toujours dans le nom. Cette date servira à différencier les actions pour savoir lesquelles ont droit aux avantages. Vous pouvez donc vous retrouver avec plusieurs lignes de la même action : Air Liquide-nominatif-2016, Air Liquide-nominatif-2017, Air Liquide-nominatif-2018, Air Liquide-nominatif-2019. Dans ce cas, il n’y aura que les 2016 et 2017 qui auront droit au bonus en 2020.

Remarque : à chaque nouvel achat d’actions, il faut refaire la démarche pour les passer au nominatif.

Pour revendre des titres au nominatif, il faut contacter son courtier afin de les repasser au porteur. Ensuite, les titres seront retransformés en actions « normales » Air Liquide. Il est vivement conseillé de revendre en priorité les actions les plus récentes afin de garder les avantages des actions anciennes au nominatif.

 

 

Entreprises avec attribution d’actions gratuites

Une autre manière d’augmenter ses revenus de dividendes, est de posséder des entreprises qui procèdent à des dons d’actions.

Ces entreprises donnent à une certaine fréquence le droit à 1 action gratuite pour X actions détenues. Lors du don d’action, le prix chute de X%. Il n’y a donc en ce sens aucun enrichissement. Néanmoins, au lieu de toucher des dividendes sur le nombre initial d’action, vous allez les toucher sur le nombre final. Cela revient donc en quelque sorte à une hausse du dividende de X%.

Air liquide en est à sa 30eme attribution d’actions gratuite. Elle donne 1 action pour 10 détenues, et cela tous les 2 ans. Cela revient donc à une hausse du dividende de 10% tous les 2 ans (en plus des hausses classiques). Si vous êtes inscrits au nominatif, vous touchez également 10% d’actions gratuites en plus. Si jamais vous ne possédez pas un multiple du nombre d’action, par exemple 9 actions Air Liquide, vous toucherez des rompus (en cash) correspondant aux 9/10 du prix de l’action gratuite que vous auriez dû recevoir.

Interparfums distribue également 1 action gratuite pour 10 actions détenues, mais cela tous les ans. Cela revient donc à une hausse du dividende de 10% par an en plus des hausses classiques !

 

Me contacter pour une question ou pour la rubrique Conseils Boursiers & Services 🛒 :

etre.riche.et.independant@gmail.com

 

N’hésitez pas à poster un commentaire.

Si jamais le commentaire ne s’affiche pas directement, c’est normal car je dois d’abord le valider pour qu’il apparaisse (anti-spam).

Mentions légales : 

Toutes les informations disponibles sur ce blog sont données à titre indicatif et ne sont en aucun cas des conseils d’achats ou des recommandations au sens de l’AMF.

L’auteur ne saurait être tenu responsable des pertes que pourrait engendrer le lecteur et décline toute responsabilité à l’égard des conséquences éventuelles de l’utilisation du blog.

De plus, les informations pourraient ne pas être actualisées et donc ne fournissent aucunes garanties. Il appartient à chacun de vérifier les données personnellement.

27 commentaires

Super article comme d habitude!!!
on peut aussi parler des entreprises comme publicis ou rubis qui proposent un paiement du dividende en action avec un rabais de 10% sur le prix de l action, c est toujours intéressant.
cordialement
seb

Bonjour Sébastien,
En effet, il est possible de parler du dividende en action. Le problème, c’est que c’est généralement quelque chose de temporaire, qu’une entreprise fait parfois uniquement quelques années (car ça lui coûte cher à long terme de créer des nouvelles actions car elle devra payer des dividendes dessus tôt ou tard !). Par exemple, Total a récemment arrêtée de le faire.

Cordialement,
Matthieu.

Bonjour Matthieu,

Est-ce qu’il en va de même pour les attributions d’actions, ou ce genre d’avantage est plus stable ?

Par exemple, Interparfums me semble constituer un bel investissement. Mais si l’attribution d’actions est durable… le potentiel est incroyable!

Bien à vous.

Bonjour Jérémie,

L’attribution d’actions gratuites, que cela soit pour Air Liquide ou Interparfums, n’est rien d’autre qu’un split à 1/10. Il n’y a aucune création de richesse :

– Le cours de bourse chute de 10% également.
– le dividende baisse de 10% aussi car vous introduisiez des nouvelles actions. En général l’entreprise augmente son dividende de la même manière que la baisse pour ne pas laisser de trou. Au global, augmenter fortement le dividende sur 10 actions ou le stagner/augmenter faiblement sur 11 revient exactement au même résultat. C’est purement mathématiques.

Cordialement
Matthieu.

Ah d’accord… Mais dans la pratique, tant que les fondamentaux de l’entreprise restent de qualité bien sûr, est-ce que la baisse de 10% n’est pas rapidement achetée sur le marché, de sorte que les actions gagnées le sont véritablement ? Par exemple, Air Liquide semble être une action prisée dont le prix reste stable malgré ces baisses annuelles dues aux splits.

Non car le prix dépend principalement à long terme du bénéfice par action. Si on ajoute 10% d’actions supplémentaires le BNA chute de 10% car les profits restent figés le temps du split.
Cela n’apporte donc rien.

L’action serait beaucoup plus chère aujourd’hui si il n’y avait pas eu tous ces splits. Le choix est donc d’avoir moins d’actions plus chères ou plus d’actions moins chères. Cela revient au même.

Cela aide tout de même à la liquidité du titre car si AL n’avait jamais fait ça, le prix de l’action aujourd’hui serait peut-être de 200€ donc moins facile à renforcer pour les petits investisseurs.

L’effet est donc comparable à l’effet « neutre » des dividendes du fait de la chute de la valeur des actions. Je comprends mieux, merci !

Non c’est différent des dividendes. Lorsqu’un dividende est versé, le nombre d’actions en circulation de l’entreprise ne change pas. Il est donc logique que l’entreprise retrouve rapidement la valeur d’avant le versement.

Avec les actions gratuites, il y a une dilution (chaque action possédée vaut donc moins car vous partagez le même gâteau mais avec plus de parts). Dans cette situation il n’y a pas de raison que le cours remonte comme avec les dividendes.

Ah, oui… Bonne nouvelle, je commençais déjà à imaginer que le dividende était contre-productif ^^’ Je dois bosser les bases. Merci et bonne soirée !

Bonjour Matthieu, et encore merci pour l’ensemble du site.
On sent que Air Liquide vient de détacher une action 🙂

Sinon on peut préciser que le nominatif administré est aussi faisable dans un PEA. Le nominatif pur semble beaucoup plus compliqué.

Chez Boursorama (où je suis), la démarche est très simple pour passer au nominatif : un petit clic à faire (donc pas tant de paperasse tel que décrit).
Enfin, le nominatif permet aussi de recevoir les éléments utiles pour les AG chaque année de façon plus simple, pour voter bien sûr, mais aussi pour y participer (certaines entreprises, comme L’Oréal ou LVMH, offrent un cadeau à chaque actionnaire présent en AG).
On pourrait peut être profiter de ce blog pour partager les pratiques des entreprises sur ce sujet 🙂

Enfin, listons aussi de façon générale pour les avantages au nominatif :
– adhésion plus simple au club d’actionnaires (EDF, Engie, Edenred, Accor, Societe Générale, Orange, Natixis…). Je n’ai plus toute la liste en tête, mais cela permet d’avoir des cadeaux (visites de site, manifestation sportive, conférences, formations, etc.)
– droits de vote double pour certaines entreprises
– dividendes majorés (mais tu en as parlé) pour les entreprises qui le souhaitent.

L’idée est bien de « fidéliser » l’actionnariat (la politique d’Air Liquide à ce sujet est assez claire), afin d’avoir un socle le plus stable possible (et donc limiter la variation du cours de fait).

Bref, je pense que ce type d’avantages pourrait faire l’objet d’un même article, avec :
– les entreprises à dividende majorée
– les entreprises avec un club d’actionnaire
– les entreprises avec un « cadeau » aux AG

Bonjour Romain,
Je vous remercie pour votre commentaire ! Oui Air Liquide a détaché une action gratuite début octobre (ce n’est donc pas une vraie baisse de 10%!).

Le nominatif (administré ou pur) est possible en théorie quel que soit le support de détention des titres (PEA ou CTO).
Pour Boursorama, c’est peut-être plus simple et tant mieux ! Je pense que ça dépend vraiment du courtier (moi a priori je dois nécessairement envoyer par courrier à ma banque la demande de mise au nominatif^^, mais c’est peut-être que c’est parce que c’est une banque que c’est archaïque). J’avoue ne jamais avoir mis les pieds en AG (mais en effet, le fait d’être au nominatif permet de recevoir les documents pour y assister, la liste des points à voter etc…).

Vous avez l’air d’avoir déjà assisté à plusieurs de celles-ci pour les entreprises mentionnées, donc si vous voulez partager plus de détails allez-y c’est très intéressant !
Les pratiques sont-elles les mêmes pour toutes ces entreprises ?

En effet, la liste n’était pas exhaustive, merci de l’avoir complétée. Il y a probablement encore d’autres entreprises avec ces pratiques (je sais par exemple qu’Albioma a déjà fait des dons d’actions), mais ça serait probablement trop long de tout synthétiser !
En tout cas, pour les actions mentionnées dans l’article, j’ai inséré tous les liens menant vers les sites entreprises. Il est donc facile d’avoir le listing de tous les avantages.

Cordialement,
Matthieu.

Bonjour Matthieu,
pour faire suite à mon commentaire et votre réponse.
j’ai déjà assisté à quelques AG (globalement plus par curiosité qu’autre chose). Souvent un lieu assez informel (centre de Paris, carroussel du Louvre…).
L’AG prend en général 2 à 3h de temps. C’est l’occasion de voir (de loin) le patron, qui a souvent un charisme certain (je pense à Spinetta chez Air France ou plus récemment Arnault chez LVMH…)
Globalement le traitement est le même : présentation de l’entreprise, de ses résultats et ambitions, puis réponse aux questions écrites posées en amont, questions posées en séance, puis passage au vote.

Selon l’entreprise, il y a (ou pas) un buffet, un petit cadeau (exemple à la dernière AG de LVMH, je suis reparti avec une bouteille de champagne).

Mon idée était de référencer dans un article à part (et appeler à évoluer) les entreprises proposant différents types de « benefit ». En effet la distribution d’actions gratuites, la prime de fidélité, un paiement régulier en actions, un club actionnaires, des cadeaux à l’AG… sont des avantages complémentaires (au delà du dividende)… d’où ma proposition.

Bonjour Romain,
Merci pour ce partage et les informations ajoutées. C’est vrai que certains dirigeants sont très charismatiques et intéressants à écouter !

Votre proposition est également intéressante, je pense que je lancerai prochainement cet article qui aura pour vocation d’être évolutif (notamment grâce aux commentaires des lecteurs qui permettront d’ajouter des entreprises et d’étoffer la liste).

Bonjour à tous,
Pour les avantages si on participe en présentiel en AG, voici ce que j’ai vécu ces dernières années) :
Total : tous les ans une carte Jubiléo de 10 euros (valable 1 an dans le réseau Total soit 6 à 7 litres de carburant)
Air Liquide : tous les ans un jeton de présence de 10 euros (un billet de 10 euros)
Interparfums : tous les ans un flacon de parfum (généralement celui qui vient de sortir, environ 40 euros dans le commerce)
Carrefour : tous les ans une carte cadeau de 20 euros (à valoir pour des achats chez Carrefour, valable 1 an)
Casino : tous les ans une carte cadeau de 20 euros (valable chez Géant, Casino valable 1 an)
Crédit Agricole : rien du tout (L’ AG est 1 année sur 2 en province, l’autre à Paris)
BNP : un coffret cadeau (une bouteille de vin et 1 boite de foie gras)
Pernod Ricard : une bouteille de vin (l’AG a lieu de novembre généralement)
M6 : un CD ou un livre (type Top Chef)
Air France : rien
Saint Gobain : une radio portable ou un coffret cadeau comme BNP (bouteille)
LVMH : une demie bouteille de Champagne
SEB : une remise intéressante pour 1 produit (parmi une dizaine proposés); ça revient un peu moins cher que le moins cher des e-commerces (livré à domicile)
Engie : une batterie de secours pour les appareils électroniques
Orange : je n’ai rien eu
Danone : tous les ans une glacière contenant des produits du groupe (environ 8 à 10 euros dans le commerce) + la glacière qui est très bien.
Sanofi aussi offre quelque chose mais je ne sais pas quoi (du type station météo, diffuseur d’arômes…), ce sont d’autres actionnaires qui me l’ont dit.
Souvent il y a un buffet (M6 et Carrefour nous attendent le matin avec café croissants car elles sont tôt le matin, SEB et Credit Agricole sont mes préférés, les autres il y a beaucoup trop de monde qui se jette sur le buffet (surtout Danone) et qui se mettent dans les poches ou leur sac à main les petits fours, certaines sociétés ont supprimé ce buffet pour cette raison…
Cette année, beaucoup de sociétés font leur AG sans les actionnaires (à huis clos).
Voici Matthieu mon vécu

Bonjour Alain,

Merci beaucoup de votre partage pour la communauté, c’est très intéressant, certain produits ont l’air sympas. Mais c’est sûr qu’il faut prendre le temps pour aller à toutes ces AG.

À bientôt

Bonsoir Matthieu,
Les actions mise au nominatif la même année sont elle regroupées en une seule ligne ?

Meme si c’est le cas on doit vite se retrouver avec 36mille ligne comme :
Airliquide2019
Airliquide2020
Airliquide2021

Non ?

Bonjour Steeve,

Oui c’est un regroupement par année donc en effet il est possible de trainer pas mal de lignes (une par an).

bonjour
il me semble que plutôt qu’une année xxx, ce qui est intéressant c’est la durée de détention.
Pour AL, c’est deux ans de détention complète pour avoir le bonus.
Il y aura donc dans le portefeuille considéré :
– Air Liquide 2021 (actions arrivées en cours d’année)
– Air Liquide 2020 (actions de l’an passé)
– Air Liquide 2019 (actions qui ont eu une année complète de détention)
– Air Liquide « old » (actions qui datent au plus tard de 2018, et donc éligibles au bonus).

Au final il n’y aura donc « que » 4 codes ISIN différents :
– année en cours
– A-1
– A-2 -> pas encore éligible
– A-3 et plus

A chaque année on décale les pots 🙂
Parce qu’au final aucun intérêt à savoir qu’une action est au nominatif depuis 5 ou 15 ans. Le bonus est le même.

Bonsoir Matthieu
Finalement que conseillez vous? Nominatif ou pas?
Y a t il aussi une possibilité au nominatif pour les actions USA
Merci pour votre travail

Bonsoir Gérard,

Le nominatif aux US n’éxiste pas à ma connaissance. Pour ce qui est du conseil, si vous comptez garder l’action à LT et que vous en avez une grosse quantité c’est intéressant (mais plus long à la revente). Par contre si vous avez juste une petite ligne, le jeu n’en vaut pas la chandelle.

Bonjour Matthieu ,

Avez vous des sources ou des ouvrages afin de pouvoir approfondir, citer ces informations.

Merci Matthieu.

Bonjour Clément,

Je n’ai pas bien compris votre question, vous voulez des ouvrages sur quel sujet ?

Bonjour Matthieu,
Merci pour votre blog, source de grande richesse et de pédagogie. Actuellement chez BD pour mes PEA et PEA PME, je m’apprête à basculer au CA IDF pour profiter de leur offre Invest Store Intégral. Le hic c’est qu’apparemment la mise au nominatif administré des titres est payante, et cela m’embête car je fais quand même 3 ou 4 opérations de ce type par an … Vous qui êtes au CA IDF, et si vous avez déjà mis en nominatif administré des titres, pouvez-vous confirmer l’application de frais qui correspondrait, dans leur brochure tarifaire, à « conversion de titres » ? Merci à vous !

Bonjour,

Je n’ai personnellement jamais rien mis au nominatif administré, mais j’avais en tête que c’était gratuit au CA IDF avec l’offre Integrale. En lisant la brochure tarifaire 2021 ils n’en parlent pas du tout. Où avez vous vu que des frais sont appliqués ?

En fait c’est mon interlocutrice CA IDF qui me dit que le mise en nominatif administré lui semble rentrer dans la ligne tarifaire « conversion de titres  » à 17,2 €/ligne. Dernière demande de précision, les ordres sur les titres de sociétés françaises côtées sur la place d’Amsterdam (Airbus par ex), c’est le tarif réglemementaire de 0,5% qui est appliqué et pas 0,09% si > 1,1K ? Merci à vous

Je pense qu’elle se trompe et que c’est gratuit, mais je ne suis pas certain. Il faudra tester avec 1 seule demande et vous aurez la surprise.

Pour les tarifs, c’est 0,99€ ou 0,09% pour Euronext Paris, Bruxelles et Amsterdam. Tout le reste c’est les 0,5%.

Merci Matthieu, leur brochure tarifaire n’indique pas Euronext pour le 0,99 ou 0,09% mais « Sur bourse française », d’où mon questionnement … A Bientôt en tout cas au détour d’un post !

Laisser un commentaire