Suivi Portefeuille Boursier : Reporting Juin 2023

Cet article concerne le suivi de mon portefeuille boursier. La stratégie d’investissement du portefeuille repose sur un ensemble d’actions de qualité avec d’excellents fondamentaux et en croissance.

L’objectif principal du portefeuille est de faire croitre le plus efficacement possible mon patrimoine dans le temps et de réaliser une performance supérieure à celle du MSCI World sur le long terme.

Le second objectif (un fois le patrimoine atteint) sera de construire un flux régulier de cash-flow avec les dividendes croissants perçus chaque année. Cela me permettra à long terme d’atteindre l’indépendance financière en couvrant mes dépenses avec ces revenus passifs.

 

Actions détenues et bilan

 

Tout comme le mois dernier, la paternité m’a occupé une grosse partie de mon temps libre. Cela m’a forcé à nouveau de me détacher (un minimum, je les suis toujours mais d’un peu plus loin) des marchés boursiers.

Cette capacité de m’éloigner des bruits et de la volatilité est d’autant plus simple avec le portefeuille actuel. D’une certaine manière, je trouve même que cela fait temporairement du bien de prendre du recul sur soi, sur ma vie, ma famille, mes investissements. Cela permet généralement de redémarrer le prochain cycle plus efficacement.

 

Le marché a encore été très haussier ce mois, de quoi donner tort à nouveau à tous les gens constamment bear (donc baissiers) qui restent sur la touche. En effet, le fait de ne pas être investi depuis le début de l’année en tentant de faire du market timing (marché chèrement valorisé + risque de récession) ont perdu beaucoup d’argent. À titre d’exemple, avec la taille de mon portefeuille, la PV de ce début d’année représente grosso-modo 20 000€ net, soit l’équivalent d’un an de salaire pour certains. Ce n’est clairement pas le genre de montant que l’on a envie de manquer.

Je le répète donc ici : n’essayez pas d’anticiper le marché ou de faire du market timing, vous allez nécessairement vous tromper tôt ou tard et ainsi faire des erreurs coûteuses. Le fait de rester investi sur le long terme vous garantit en soi les performances habituelles des marchés actions (~8%/an). À l’inverse, le fait de tenter du timing vous garantit surtout de faire beaucoup moins bien et d’avoir des performances totalement aléatoires (et non reproductibles).

 

Concernant les marchés, je trouve personnellement que tout est encore très cher, il y a vraiment peu d’opportunités. Je continue donc mon DCA habituel sur les ETF avec de nouveaux apports. En parallèle, les REITS restent toujours très décotées et impactées par la remontée des taux d’intérêts. J’en profite donc pour les renforcer, avec ce mois-ci l’achat de Alexandria Real Estate (voir plus bas) qui est sur une décote quasi historique.

 

 

 

Transaction du mois

 

Ventes

rien

 

Achats

Alexandria Real Estate : REIT de qualité, officiellement classée dans l’immobilier de bureaux, mais qui en réalité détient des centres de santé (laboratoires, centres de recherches…) parmi les plus qualitatifs aux US. Elle collabore avec les grandes universités Américaines, le gouvernement, les bigpharmas, les biotech etc…

C’est un bon moyen d’investir dans la santé tout en investissant dans l’immobilier. La décote est actuellement historique forte pour cette entreprise, qui en parallèle ne subit pas tous les problèmes liés au télétravail (contrairement au reste du secteur de l’immobilier de bureaux).

 

Renforcements :

ETF S&P500

 

 

 

Sans plus tarder, voici le détail du portefeuille :

 

Portefeuille

 

Les actions détenues sont les suivantes :

 

 

Santé

🇫🇷 Sartorius Stedim
🇪🇺 Novo Nordisk
🇺🇸 Abbott Laboratories, Johnson & Johnson

 

Finance

🇪🇺 Adyen
🇺🇸 Intercontinental Exchange

 

Industrie

🇫🇷 Schneider Electric
🇺🇸 Air Product & Chemicals, Lockheed Martin

 

Technologie

🇫🇷 Dassault Systèmes
🇪🇺 ASML Holding, Accenture

 

Consommation non cyclique

🇫🇷 L’Oréal
🇪🇺 Nestlé
🇺🇸 Procter & Gamble

 

Consommation discrétionnaire

🇫🇷 LVMH, Hermès
🇺🇸 Home Depot, Starbucks

 

Energie – Utilities

🇺🇸 Nextera Energy, Waste Management, American Water Works

 

Telecom

🇺🇸 Comcast

 

Immobilier

🇺🇸 Realty Income, Prologis, American Tower, Essex Property, Extra Space Storage, Alexandria Real Estate

 

 

PEA (Crédit Agricole Investore Integrale)

 

Suivi Portefeuille PEA Juin 2023

 

 

CTO DEGIRO

 

Si vous souhaitez ouvrir un CTO chez DEGIRO en utilisant mon lien de parrainage, contactez moi à etre.riche.et.independant@gmail.com ou passez directement par le premier lien présent sur cette page. Vous ne gagnerez rien mais je toucherais une petite commission à l’ouverture de votre compte, c’est un bon moyen de me remercier si le site ou l’article a pu vous aider.

 

Suivi Portefeuille CTO Juin 2023

 

 

ETF

 

Suivi Portefeuille ETF Juin 2023

 

 

La valorisation totale du Portefeuille est à ce jour de 191 700€.

 

Remarque : les valeurs étrangères affichées plus haut sont toutes en euro, elles sont converties avec la parité du jour.

 

Voici également l’évolution du portefeuille depuis Janvier 2019 VS MSCI World :

 

Performance Portefeuille Juin 2023

 

 

Performance du Portefeuille en 2023 : +13.0%.

Performance du MSCI World en 2023 : +12.9%.

 

 

Revenus passifs et perspectives annuelles futures

 

Je rappelle que la nouvelle façon de calculer la rente mensuelle est via la règle des 3.5% (règle des 4% sévérisée) de la valeur de mon portefeuille. J’ai effectué pour le tracé et le calcul une moyenne glissante de 3 mois afin de lisser légèrement la volatilité.

De ce fait, je ne regarde plus le rendement des dividendes avant d’acheter/renforcer afin de me concentrer 100% sur les fondamentaux.

Les 3.5% correspondront donc au montant global que je pourrais toucher avec des valeurs de rendement si je choisissais d’arbitrer une partie de mes valeurs de croissance actuelles contre elles.

J’ai pu reconstituer ce que cela donnerait sur mon portefeuille depuis le 01/05/2018 :

 

Suivi dividendes Juin 2023

 

La rente mensuelle moyenne actuelle (fictive) serait de 537€.

 

 

 

Date Publication : 01/07/2023

 

Me contacter pour une question ou pour la rubrique Conseils Boursiers & Services 🛒 :

etre.riche.et.independant@gmail.com

 

N’hésitez pas à poster un commentaire.

Si jamais le commentaire ne s’affiche pas directement, c’est normal car je dois d’abord le valider pour qu’il apparaisse (anti-spam).

 

Mentions légales : 

Toutes les informations disponibles sur ce blog sont données à titre indicatif et ne sont en aucun cas des conseils d’achats ou des recommandations au sens de l’AMF.

L’auteur ne saurait être tenu responsable des pertes que pourrait engendrer le lecteur et décline toute responsabilité à l’égard des conséquences éventuelles de l’utilisation du blog.

De plus, les informations pourraient ne pas être actualisées et donc ne fournissent aucunes garanties. Il appartient à chacun de vérifier les données personnellement.

S’abonner
Notification pour
guest

64 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Fred
Fred
il y a 7 mois

Bonjour Matthieu

Je vous cite : « Le marché a encore été très haussier ce mois, de quoi donner tort à nouveau à tous les gens constamment bear (donc baissiers) qui restent sur la touche. En effet, le fait de ne pas être investi depuis le début de l’année en tentant de faire du market timing (marché chèrement valorisé + risque de récession) ont perdu beaucoup d’argent. »

C’est le point clé de l’investissement : il faut être optimiste et avoir confiance dans la capacité de l’homme à innover. Si on est pessimiste et si on a peur de futur (ce qui est bien plus vendeur pour les prêcheurs d’apocalypse), on ne peut pas investir en bourse, impossible.

J’ai déjà raconté cette anecdote : j’ai des collègues de travail à qui j’avais expliqué vers 2017 comment il fallait faire pour investir simplement, avec un PEA et des fonds indiciels. Ils avaient toujours une bonne excuse : « oui mais si ça baisse, regarde ce qui s’est passé en 2000, mais si j’ai besoin d’argent, c’est trop haut » etc … depuis plus de 6 ans maintenant, ces « peureux » avec plein d’excuses qui ne sont pas passés à l’action ont manqué des retours sur investissement énormes ! Tant pis pour eux …

W. Buffet avait dit quelque chose dans le style (je ne me souviens plus exactement) : en 1900, le Dow Jones était à 44pts, en 2000 il était à 11 500 points, malgré les guerres, les crises et autres catastrophes. Comment est-il possible de perdre de l’argent dans un tel contexte ? Parce que les gens rentrent et sortent du marché et se croient capables de choisir les bons titres.

On dit souvent aux US : Time in the market beats timing the market.
Que l’on pourrait simplement traduire en français : pour réussir à investir en bourse, il faut simplement être investi en bourse (et donc supporter la volatilité).

Dernière modification le il y a 7 mois par Fred
Fred
Fred
il y a 7 mois
Répondre à  Matthieu

Ce que les débutants doivent bien comprendre, c’est qu’en matière d’investissement boursier, JAMAIS il n’y a une cloche qui sonne ou un feu qui passe au vert pour dire : « c’est bon, c’est le moment d’investir, il n’y a pas de risques ». Sur les marchés boursiers, il y a TOUJOURS un motif d’inquiétude ou d’incertitude. Risque et rendement sont liés, s’il y avait du rendement sans risques, tout le monde serait millionnaire. Et c’est désolant de voir qu’une majorité de français cherche encore et toujours un placement performant et stable sans aucune volatilité : ça n’existe pas !

Il faut donc garder une vision long terme, la seule valable, et faire abstraction de tous les mouvements à court terme qui ne sont que du bruit. Souvent, pour faire comprendre ça, je montre un graphe log du SP500 en daily (ça bouge dans tous les sens) et en yearly depuis les années 1940 : c’est une droite presque parfaite ! Vous mettez de l’argent et vous attendez, il n’y a rien d’autre à faire, si ce n’est garder la perspective long terme.

Dernière modification le il y a 7 mois par Fred
Gérard
Gérard
il y a 7 mois
Répondre à  Fred

Bonjour Matthieu et Fred

Effectivement c’est si simple de s’enrichir, il faut juste du temps, si les français comprenaient cela, ça fait longtemps que le problème des retraites serait résolu, or, on continue dans notre système de biberonnage par répartition au lieu d’intégrer un peu de capitalisation.

Beau week-end

Nasdaq
Nasdaq
il y a 7 mois
Répondre à  Gérard

Bonjour Gérard, pas si simple

General Retirement Statistics

The median retirement savings for Americans with retirement accounts is $73,100 …12% of retirees continue to work in retirement. …25% of Americans have no retirement savings. …

Dernière modification le il y a 7 mois par Nasdaq
tampix
tampix
il y a 7 mois
Répondre à  Fred

Time in the market beats timing the market

Ou dit autrement de facon plus impactante en francais :

Le meilleur moment pour investir c’etait hier.
Le second meilleur moment, c’est aujourd’hui.
C’est d’ailleurs tout aussi vrai pour n’importe quel investissement long terme / projet, qu’il soit personnel (maintenir une bonne hygiene de vie, apprendre de nouvelles choses comme une langue ou un instrument de musique, etc), profressionel ou financier.

Le marche ne peut que mecaniquement etre haussier tant que l’homme (et donc les societes) continuera a chercher a creer de la valeur (cad produire), ce qui est inherent a son envie animale de juste ameliorer sa qualite de vie.

Donc le seul risque d’inversion de cette tendance est un effondrement global du systeme capitaliste , par exemple :

une guerre termonucleaire
que les consequences du rechauffement climatique menent progressivement a une extinction de l’humanite
que l’amenuisement des ressources necessaires actuelles (petrole, lithium, metaux… etc) sans que la recherche ait trouve des substituts / capacite de recyclage/ etc, menerait a un arret progressif de toute forme de production
que l’ensemble du monde « libre » actuel se transforme en dictature communiste

Toutes ces hypotheses font que, dans tous les cas, etre investi ou pas n’a pas d’importance car on est globalement foutus d’un point de vu vie / survie (au mieux on est mort, au pire c’est retour a l’age de pierre… donc niveau « amelioration de la qualite de vie » c’est un flop).

On pourrait carrement argumenter que ne pas investir dans la crainte d’un effondrement du systeme capitaliste equivaut a arreter de vivre dans la crainte de mourrir aleatoirement (se faire renverser par une voiture, subir un AVC… etc).

Dernière modification le il y a 7 mois par tampix
Fred
Fred
il y a 7 mois
Répondre à  tampix

Bonjour tampix

Je vous cite: « Le marche ne peut que mecaniquement etre haussier »

C’est je pense ce genre de phrase « toute faite » qui souvent induit en erreur les débutants en investissement boursier. Quand on dit/lit que la bourse ou le marché sont haussiers sur le long terme, il faut préciser les INDICES sont haussier sur le long terme. Et il faut comprendre pourquoi:
1/ En possédant tout le marché, les indices comprennent forcément les « bons » titres aux performances exceptionnelles (ils sont une minorité, moins de 5% du total.
2/ La hausse en % de ces bons titres est théoriquement infinie (des dizaines de milliers de % possible) alors que la baisse maxi est bornée.
3/ Les indices étant pondérés de la capitalisation boursières, les titres fortement haussiers qui deviennent de plus en plus gros pèsent de plus en plus. C’est cette caractéristique du « winner takes all » qui fait que les indices sont très difficiles à battre et qu’ils sont souvent critiqués pour leur concentration sur une dizaine de titres. Mais c’est exactement le propre d’un indice capi weighted : c’est construit comme ça et c’est à cause de ça qu’ils sont si performants.
4/ Un indice ne « vend » jamais trop tôt un titre : il reste en bonne place dans l’indice tant que la boite est performante, et son poids ne diminuera pas quand l’entreprise ne gagnera plus d’argent mais quand une autre en gagnera plus.
5/ La composition sans cesse renouvelée des indices « par le bas » fait que les mauvais titres disparaissent peu à peu et sont remplacés par des nouvelles entreprises dont certaines seront les champions de demain.

C’est pour ces raisons que les indices larges et diversifiés sont haussier à long terme, et c’est ce qui rend l’investissement indiciel si puissant.

Mais il ne faut surtout pas laisser croire que ce sont les ACTIONS individuelles qui sont haussières sur le long terme : ce n’est pas vrai, toutes vivent et meurent, mêmes les meilleures. Et c’est pourquoi selon moi, il est dangereux de faire de l’investissement régulier sur des titres vifs, de les renforcer lors des baisses ou bien de faire des équilibrages entre les bons et les mauvais titres car on n’a jamais aucune garantie qu’un titre en particulier sera de nouveau haussier à long terme après une baisse, à la différence d’un indice. Et c’est encore pire sur des supports très risqués comme les « cryptomonnaies » : quand je vois des youtubeurs qui « conseillent » de l’investissement régulier sur le bitcoin ou l’éther, c’est de la folie.

tampix
tampix
il y a 6 mois
Répondre à  Fred

Bonjour,

Oui j’ai bien sur, en disant « Le marche », fait une GROSSE simplification voulant dire l’ensemble du marche dans sa globalite, et donc le reste de votre message est tout a fait pertinent.

Il reste vrai qu’il y a toujours eu, et qu’il y a encore, et qu’il y aura (sans doute) encore toujours une enorme asymetrie entre :

  • la minorite d’actions qui tire le marche vers le haut
  • la majorite qui stagne ou chutte

Et que jusqu’a present, cette asymetrie donne, au marche dans sa globalite, une tendance haussiere globale a long terme.

bruno
bruno
il y a 7 mois
Répondre à  tampix

Bonjour,
Je suis toujours étonné de voir à quel point les hommes sont prisonniers du tissu dans lequel ils ont grandi. Vous n’êtes pas sans savoir que le moteur de la bourse a 150 ans, qu’il se nomme pétrole (avant les bourses n’avançaient pas), que l’on est à un carrefour du développement industriel (cependant personne ne sait aujourd’hui comment cela va tourner), que les futurs moteurs sont au mieux en gestation, que la vie rêvée issue des années 60 est une voie sans issue, que l’on va devoir construire un monde décarboné, que l’on va devoir gérer drastiquement les minerais, l’eau, la biodiversité et le niveau de la population mondiale. Enfin, cerise sur le gâteau tous les trentenaires d’aujourd’hui seront probablement mis au pilori par les générations suivantes pour leurs inaction (car même dans une économie décarbonée la température mondiale continuera de grimper pendant plusieurs siècles à cause de l’inertie du système). Pas besoin de bombe nucléaire ou d’effondrement global du système capitaliste pour comprendre les défis qui nous attendent.
Ces problèmes qu’on le veuille ou non, il faudra y répondre sans pour autant se dire que c’est la fin du monde, car ça ne le sera pas… (c’est plutôt la fin d’un monde comme la renaissance a été la fin du monde féodal…)

Bref, il y aura toujours des investissements à faire et ce d’autant plus dans un monde qui évolue, et donc besoin de canaliser les flux d’argent disponibles vers les besoins en capitaux. Du coup, la bourse a à priori son mot à dire, pour autant, personne n’est capable de dire aujourd’hui si les indices vont continués à monter pendant le siècle et demi à venir.

Il reste que l’on est sur un site qui s’appelle « devenir riche et indépendant » et que j’ai ma petite opinion la dessus:

Riche financièrement , je n’ai aucune idée précisément de ce que c’est. Est ce du flux ou du patrimoine ?
Pour le flux, l’observatoire des inégalité vous déclare riche à partir d’un revenu d’environ 4000 euros, et pour le patrimoine à partir d’environ 400000euros. Je pose la question; est-ce être riche quand vous appartenez au dernier décile d’une population (quand de plus l’observatoire ne distingue pas la région où vous habitez) ?

Etre riche est-ce justement de pouvoir vivre de son patrimoine le reste de ses jours grâce au flux qu’il peut me donner?

Là encore la réponse n’est pas certaine

Prenons l’exemple de 1 million d’euros dont on veut tirer 40000euros/ans (ce qui n’est pas convenez en être particulièrement riche mais permet d’avoir un train de vie très correct au cours d’aujourd’hui pour une personne seule)
En prenant un rendement moyen de 7.5% sur l’ensemble du patrimoine, et bien on peut en 40ans multiplier par près de 6 son patrimoine initial ou le bouffer entièrement en changeant 1 seule variable… Il suffit de passer d’une inflation de 2% à 5%!!
Bref, faire des plans sur la comète quand si peu peut tout changer, est ce que le jeu en vaut vraiment la chandelle?

Je vais donc donner mon opinion;
La seule façon de devenir riche et indépendant est de développer ses savoirs et de transmettre la méthode de son développement (fondé sur le système scientifique et la lecture de ceux qui nous ont précédés) à ses enfants (c’est toujours mieux que leur transmettre un patrimoine).
Nous ne sommes là au mieux que quelques dizaines d’années et capitaliser ses savoirs pour appréhender toujours mieux le monde que nous traversons est le gage de la vrai richesse et de l’indépendance.

Jean
Jean
il y a 7 mois
Répondre à  bruno

Je suis entièrement d’accord avec vous sur le point du pétrole (et d’ailleurs, certains commentateurs si prompts à argumenter sur le fonctionnement technique des indices n’apportent pas d’arguments sur leur fonctionnement sous-jacent profond : les énergies, enjeu du siècle quant à sa nature).

Dernière modification le il y a 7 mois par Jean
tampix
tampix
il y a 6 mois
Répondre à  bruno

Bonjour,

Concernant le premier point, je l’adresse dans mon message, avec 2 points :

que l’amenuisement des ressources necessaires actuelles (petrole, lithium, metaux… etc) sans que la recherche ait trouve des substituts / capacite de recyclage/ etc, menerait a un arret progressif de toute forme de production

que les consequences du rechauffement climatique menent progressivement a une extinction de l’humanite

La dessus on est alligne sur le fait que la croissance « du marche » va de pair avec l’aire industrielle, elle meme dependante de plusieurs ressources :

  • L’energie, qui est necessaire pour tranformer la « matiere » en produit
  • La « matiere », qui en cas d’epuisement / non-renouvellement / non-substitut /etc, menerait mecaniquement une chutte de la production
  • L’aspect demographique, qui lui aussi entrainerait une chutte de la production a long terme, avec le cercle vicieux du fait que l’accroissement demographie depuis l’etre insdustrielle a ete rendue possible justement grace a l’augmentation des productions (alimentaire, sante, etc)

Quand je parle d’effondrement du systeme capitaliste, je prend donc bien en compte la fin de l’ere industrielle et de la production qui en decoule, qui est le moteur de ce meme systeme, ce qui menerait, a long terme, a l’effondrement de ce systeme.

Les 2 autres points cites sont 2 cas extremes qui meneraient a un effondrement immediat du systeme et sont donc plus des illustrations absurde pour appuyer mon point initial : si quelqu’un a de forte conviction sur ces hypotheses, alors investir dans le marche financier est contrariant par rapport a ses propres convictions.

Bref, il y aura toujours des investissements à faire et ce d’autant plus dans un monde qui évolue, et donc besoin de canaliser les flux d’argent disponibles vers les besoins en capitaux. Du coup, la bourse a à priori son mot à dire, pour autant, personne n’est capable de dire aujourd’hui si les indices vont continués à monter pendant le siècle et demi à venir.

Oui et non. Une chose est sure, il n’est pas impossible que cette tendance croissante ralentisse si aucune solution aux problemes cites n’est trouvee, puis arriver a une inversion de la tendance, car l’asymetrie entre « les gagnants » et « les perdants » sera devenue insuffisante.

Bref, faire des plans sur la comète quand si peu peut tout changer, est ce que le jeu en vaut vraiment la chandelle?

C’est helas, le pari de toute forme d’investissement / projet, un pari sur l’avenir.

La seule façon de devenir riche et indépendant est de développer ses savoirs et de transmettre la méthode de son développement (fondé sur le système scientifique et la lecture de ceux qui nous ont précédés) à ses enfants (c’est toujours mieux que leur transmettre un patrimoine).

Nous ne sommes là au mieux que quelques dizaines d’années et capitaliser ses savoirs pour appréhender toujours mieux le monde que nous traversons est le gage de la vrai richesse et de l’indépendance.

Et au final je vous rejoins la dessus, l’investissement et le patrimoine ne se limite pas a l’aspect financier :

  • Le patrimoine de connaissances (culturuel, scientifique, etc)
  • Le patrimoine de sante (comme le dit l’expression, cela ne sert à rien de devenir un jour l’homme le plus riche du cimetière)

Apres, je n’ai pas de commentaire a faire sur la question de qu’est-ce qu’etre riche et independant, puisque ma conviction sur ce sujet est que c’est quelque chose de tres personnel, donc difficilement generalisable. C’etait d’ailleurs un point que je soulevais dans mon message :

[L’Homme a une envie] animale de juste ameliorer sa qualite de vie

Et a part quelques generalites faciles a determiner (les besoins vitaux en somme), c’est tres personnel.

Gérard
Gérard
il y a 7 mois
Répondre à  Fred

Bonjour Matthieu

Cela commence à faire pas mal de REIT pour un jeune homme non? est-ce pour spéculer sur la valorisation basse et vendre au moment ou l’immobilier repartira?
Car les REIT ont toutes un Total return inférieur au SP500, certes elles versent en général un dividende important mais en phase de capitalisation ce n’est pas optimum, pour moi à 60 ans c’est normal, mais pour vous?

Belle journée

Raphaël
Raphaël
il y a 7 mois
Répondre à  Gérard

Bonsoir, elles représentent un peu plus de 10% du portefeuille, pas si important que ça au final je pense. Jusqu’à 15% ça parait correct. Et jusqu’à 25% en phase de consommation. Cdlt.

Adrien
Adrien
il y a 7 mois
Répondre à  Matthieu

Bonjour Matthieu,

J’ai investi il y a quelques temps sur un ETF Immo Europe PEA de Lyxor : LYXOR PEA IMMOBILIER EUROPE FR0011869304 et la performance n’est pas au RDV (c’est un ETF capitalisant).
En plus la capitalisation de l’ETF est assez faible. Est ce que tu penses qu’il vaut mieux le vendre et se tourner vers un REIT sur CTO qui ont l’air plus qualitatifs ?
Merci de ton avis a+

Dernière modification le il y a 7 mois par Adrien
Jean
Jean
il y a 7 mois
Répondre à  Fred

Il y a différentes manières de faire parler les chiffres.

Au 14 juillet 2023 un indice large comme le CW8 (vanté et célébré sur tous les forums et blogues un peu sérieux) est exactement à sa valeur d’octobre 2021. Je ne parle même pas des indices américains (S&P 500 ni NASDAQ) qui eux sont au niveau d’août 2021 (donc — .30 % de l’investissement si l’on inclut les frais des ETF). Avec un ratio de Shiller à 31… donc très haut (ou « cher »).

Voilà donc 20 mois que cet investissement ne rapporte littéralement rien. Au regard des performances déjà acquises cette année, il semble illusoire de penser qu’un tel indice va prendre une quinzaine de % d’ici à octobre (il est même plutôt probable que ça baisse…).

Pendant ce temps, un PEA liquide et safe tourne à 3 %.

J’ai vraiment l’impression que certains ici tentent de se rassurer en se disant qu’un investissement continu en bourse, même en indices larges, est LA bonne solution… La réalité est que depuis 2020, ce principe semble bel et bien remis en question, au moins pour les nouveaux arrivants, car les anciens peuvent toujours arguer qu’ils ont fait du DCA depuis x années. Mais pour les nouveaux entrants, cette méthode est loin d’être pertinente.

Jacques
Jacques
il y a 7 mois

Bonjour,
Je dispose d’un PEL (environ 50k) rémunéré à 1,5%brut et envisage un achat immobilier d’ici 1 à 3ans.
Je m’intéresse à mes finan es depuis quelques mois avec un regard nouveau (notamment grâce à ce site, un grand merci) et m’interroge donc sur la pertinence de conserver ce PEL.
Ne devrais-je pas plutôt le fermer et déposer la somme sur un fonds euros ?
Cordialement.

Gérard
Gérard
il y a 7 mois
Répondre à  Jacques

Bonsoir

Je suppose que les livrets A et DD sont rempli à bloc, sinon les privilégier, fermer un PEL pour ouvrir une AV afin de prendre un fond euro avec un objectif d’achat à 1 à 3 ans ne me parait pas pertinent

Beau week-end

Gérard
Gérard
il y a 7 mois
Répondre à  Matthieu

Gagner 1000€ c’est bien mais le changement est chronophage, après ouvrir une assurance vie et bénéficier des 8 ans est pas mal, tout dépend l’âge, avant 60 ans c’est un non sens, sauf si on est déjà blindé et que l’on possède un PEA plein et encore, l’avantage est seulement successoral, et de plus ses livrets sont-ils pleins?

Florian
Florian
il y a 7 mois

Bonjour,
vous dites que le marché est trop cher actuellement et que donc renforcer certaines positions n’est pas raisonnable pour le moment. Cependant Sartorius est en forte baisse, pourquoi avez vous choisi de ne pas le renforcer?

merci d’avance et bonne soirée

Rod
Rod
il y a 7 mois

Bonjour Matthieu,

J’aurais une question pour les spécialistes de l’indiciel.
Quand je compare les factsheets du MSCI world GROSS RETURNS en EURO et en DOLLAR de juin 2008 à juin 2023(liens ci dessous), je constate de gros écarts de rendements pour le même indice, ce qui me semble Bizarre.
Par exemple, il y à une différence en faveur du Msci World Euro, de 1,94% de rendement annualisé sur 10 ans ce qui est considérable, le tout avec une volatilité en baisse de 1,23%.
Si je compare sur le site justETF, le Amundi Msci World en euro et le Ishare Msci World en dollar il ont sensiblement le même résultat ce qui me semble normal.
Alors comment expliquer un tel écart sur les factsheets ? Uniquement par le taux de change ? N’est ‘il pas possible d’exploiter cela, et si oui comment ?

Cordialement,

https://www.msci.com/documents/10199/ce75600b-9451-4f93-be4f-573b702a4827

https://www.msci.com/documents/10199/178e6643-6ae6-47b9-82be-e1fc565ededb

Rem
Rem
il y a 7 mois

Bonjour,

Une question me vient en tête, tu ne regrettes pas d’avoir vendu tes gafam ? Quand on voit la performance depuis le début d’année et la performance régulière de ces actions, je me dis que c’est quand même dommage de s’être débarrassé de ces si belles actions. Pour ma part je me pose la question de ne pas en acheter plutôt que de prendre du NASDAQ

Rem
Rem
il y a 7 mois
Répondre à  Matthieu

Bonjour,

Je ne compte pas autant, je compte +36 ou +37% selon les ETF nasdaq choisi mais effectivement l’écart je pensais l’écart plus important.
Bon après ça reste un bel écart quand même. Les plus bas sont google et microsoft et ils sont à +43%, Apple est à presque 50%, Amazone 60%. Meta inutile d’en parler tellement c’est dingue

Fred
Fred
il y a 7 mois
Répondre à  Rem

Rem

Le Nasdaq100 est effectivement ) +43% en YTD, dividendes inclus.

Un ETF Nasdaq100 en euros est bien à +37% eb YTD, à cause de l’eur/usd qui a pris plus de 5% en YTD.

Rem
Rem
il y a 7 mois
Répondre à  Fred

J’avais effectivement oublié cette partie. Effectivement autant prendre l’ETF dans ce cas la.

J’ai vu que le nasdaq allait être modifié pour faire moins de place aux GAFAM dans l’indice. Cela ne va pas modifier les ETF et le poids des géants dedans ?

Jean
Jean
il y a 7 mois

Bonjour Matthieu,

J’ai une question sur tes renforcements SP500 ou admettons Nasdaq, donc plus sur le SP500 car il est maintenant assez régulier voir mensuel que tu investit dessus, à la base tu as investit sur c’est 2 support massivement lors d’une baisse, maintenant te fixe tu un % mensuel a y investir ou tu fais au feeling ?
Merci

Jean
Jean
il y a 7 mois
Répondre à  Matthieu

D’accord vous vous basez sur le « montant achat » ou le « montant actuel » pour votre allocation ?

Fred
Fred
il y a 7 mois
Répondre à  Jean

Bonjour Jean

L’allocation réelle par rapport à la cible est celle du PF dans sa globalité.

Le fait que vous posiez cette question, et que cela ne soit pas la première fois dans ces files de commentaires, est plutôt déstabilisant. Car s’il y a bien une notion de base dans la gestion d’un PF, c’est bien de calculer des sommes et des pourcentages de ses composantes …

Si votre allocation cible c’est par exemple 60% de A, 20% de B et 20% de C et qu’à un instant donné votre PF a une allocation réelle de 65% de A, 25% de B et 10% de C, alors votre apport devra aller majoritairement vers C.

Jean
Jean
il y a 7 mois
Répondre à  Fred

« Le fait que vous posiez cette question, et que cela ne soit pas la première fois dans ces files de commentaires, est plutôt déstabilisant. Car s’il y a bien une notion de base dans la gestion d’un PF, c’est bien de calculer des sommes et des pourcentages de ses composantes … »

Avant de parler il faut savoir, certe mais ma vie est pas le nez fourré sans cesse sur ce blog, j’ai d’autre chose dans la vie est un oublie peu parfois être bête, je demander juste confirmation.

Merci d’arrêter de relevé sans cesse des étourdissements ou erreur de certains sans les connaitres ou connaitre leur vie, c’est ça qui deviens déstabilisant à force…

Fred
Fred
il y a 7 mois
Répondre à  Jean

Bonjour Jean

Désolé si vous avez mal pris ma remarque.

Ce que je voulais dire, c’est qu’il y a des notions qui ne sont pas à première vue « faciles » à comprendre, je pense par exemple au hasard aux variations de prix des obligations ou bien encore aux ratio de valorisations des entreprises, mais il y en a d’autres.

Par contre, avoir un tableur qui vous donne à un instant t la situation de votre portefeuille (de la même façon que vous avez un fichier pour suivre vos dépenses) me semble être, vraiment, la première étape à laquelle un investisseur débutant s’occupe. Je me souviens très bien pour ma part de cette étape faite lors des débuts de ma vie d’investisseur avec son PEA, son CTO, ses contrats divers, ses livrets etc … faire la somme de tout et calculer les pourcentages. Ce fichier m’accompagne depuis toujours, sans cesse complété et amélioré.

Très sincèrement, et sans aucun jugement de valeur, je ne vois pas comment on peut investir sans avoir un tableur pour suivre son portefeuille. Et les personnes qui posent des questions sur ce site étant plutôt des gens « éveillées » qui s’intéressent aux investissements, la construction d’un bête tableur avec des sommes et des ratios ne me semble pas un tâche insurmontable pour eux.

Ceci étant dit, et pour revenir à vous, comme vous n’êtes pas le premier à poser cette question, à savoir si l’allocation d’actif concerne les versements réguliers (la réponse est non) ou bien la situation globale du portefeuille (la réponse est oui), je m’interroge, tout simplement. Car cette étape de construire son « tableau de bord » d’investisseur est la première pierre de l’édifice, elle est quasi indispensable. Poser la question reviendrait à dire que l’on ne suit pas ses investissement de façon globale, ce qui n’est pas une bonne chose. Vous devez le faire, c’est une saine pratique et une bonne gestion de ses actifs.

Et donc c’est ça que je trouvais « perturbant » (pour ne pas reprendre le mot « déstabilisant » s’il vous gêne) : si vous n’avez pas un fichier de suivi, je vous encourage à le faire. Vous aurez ainsi la vision complète de votre portefeuille, et il vous apparaitra clairement et facilement les parties de votre PF qui ne sont pas au niveau de votre allocation cible, et que ce sont donc vers ces composantes que vous devez en priorité diriger vos investissements réguliers.

Le tableur de suivi de son PF, c’est la carte qui vous oriente, le plan qui vous guide dans votre chemin d’investisseur. Ce n’est pas un truc de « geek » qui se ferait plaisir avec un PC et Excel, c’est vraiment indispensable, vraiment. Je vous encourage à le faire.

Jean
Jean
il y a 7 mois
Répondre à  Matthieu

d’accord merci

Sebastien
Sebastien
il y a 7 mois

Bonjour,

J’ai découvert votre site il y a quelques jours grâce à la comparaison Sp500 vs ETF World et les informations sont très intéressantes, surtout la partie commentaire très fournis.

En lisant vos commentaires, vous expliquez qu’il est plus intéressant de faire évoluer son épargne à la hausse plutôt que de choisir le meilleur portefeuille qui n’existe pas.

J’aurais peut-être la réponse dans vos autres articles mais pourquoi conseiller un portefeuille ETF simple à gérer (un World) dans la majorité des commentaires et investir vous même dans des actions à dividendes (pour votre portefeuille) ou dans plusieurs ETF (le portefeuille passif PEA) ?

Sébastien
Sébastien
il y a 7 mois
Répondre à  Matthieu

Oui j’avais bien lu que c’était des portefeuilles de présentation en plus du votre.

Je me demandais pourquoi vous avez des titres vifs alors que vos conseils portaient sur du passif via ETF world, vous avez répondu à ma question : pour le challenge

Par contre pourquoi opter pour une stratégie dividendes 50/50 avec une grosse partie sur CTO?
Une stratégie de rente en vente d’actions sur des actifs capitalisant me semble plus intéressante fiscalement , non?
Ça permet de repousser l’impôt et payer l’impôt seulement sur les PV a la sortie et non sur les dividendes tout le long de la phase de capitalisation.

Nasdaq
Nasdaq
il y a 7 mois
Répondre à  Matthieu

Bonjour Matthieu,
Pour avoir une rente de 4000 euros par mois il nous faut une porte feuille de 1,5 à 2 millions euros investie exclusivement sur les actions à dividende. Est-il réaliste ? Est-il sécurisé ? Dans mon cas pour la somme de cette taille c’est 100% ETF

Lhermitte
Lhermitte
il y a 7 mois
Répondre à  Matthieu

Bonjour Matthieu, qu’entendez vous par faible liquidité d’un etf dans certaines situations ? cela concerne t il des etf exotiques uniquement aux supports peu liquides, en dehors du Dax, Cac, Nasdak, SP 500 ou World ?

Romain
Romain
il y a 7 mois

Bonjour Mathieu,
que pensez vous du le rééquilibrage spécial du Nasdaq ? Cela va-t-il impacter réellement la performance des ETF suivant le Nasdaq ?

Sebastien
Sebastien
il y a 7 mois

Bonjour,

J’ai vu dans vos commentaires que vous n’êtes pas fan des obligations. Dans l’optique d’un portefeuille diversifié, avez-vous reconsidéré la chose actuellement ? Les taux et l’inflation sont bien remontés, on doit pas être loin des plus hauts actuellement. Est ce qu’il fait sens pour vous d’investir sur CTO dans des obligations US type 3-7 ans et 10 ans + ?
Ou pronez-vous toujours le fond euros face aux obligations malgré le rebond ?

Sébastien
Sébastien
il y a 7 mois
Répondre à  Matthieu

Bonjour,
Merci pour votre réponse. Est ce que c’est un cas spécifique français grâce au fond en euros que les autres n’ont pas? Car dans chaque portefeuille américain type, le 60/40, permanent folio, all weather, etc il y a une part d’obligation non négligeable

Christian
Christian
il y a 6 mois

Bonjour Matthieu. Concernant la scission Johnson and Johnson, ai je bien compris qu’on peut ne rien dire au teneur de compte, de façon à se recentrer sur le matériel et médicaments innovants ? Seules les personnes intéressées à acquérir la nouvelle action (de médication grand public) doivent faire une demande d’échange ?
Bon été à vous.

Riem
Riem
il y a 6 mois

Bonjour, je me prénomme Aurore, j’ai 32 ans, je suis actuellement en énorme difficultés.. Il y a 2 ans on m’a usurpé mon identité et ouvert des comptes auprès de 8 créanciers différents ( type sofinco, Cetelem, floa bank, Oney…), dont la somme à rembourser s’élève au total à 67 000 euros..
Les créanciers ne veulent rien savoir. La justice elle n’a toujours pas traité mon dossier. J’ai dû retourner venir habitée chez ma mère, cela fais déjà 2 ans que je rembourse 1100e par mois sur un salaire de 1600e net.
J’ai déjà su remboursé 26 400 euros, malgré devoir encore remboursé 40 600 euros, mais je n’arrive vraiment plus a vivre de cet manière..
Je ne m’en sors vraiment plus, je n’arrive pas a pouvoir construire ma vie, pouvoir me prendre un appartement, créé ma famille, vivre et avancer comme toute personne censé vivre a 32 ans.. J’arrive à peine à pouvoir me nourrir et payer mon essence pour aller travailler..
C’est pour cela que j’en viens à vous demandez de bien vouloir m’aider svp.. pouvez vous m’aiguiller sur quoi je devrais investir, CB etc..svp ?

Riem
Riem
il y a 6 mois
Répondre à  Matthieu

Il me reste quand même 500e de côté qu’il est possible d’investir par mois..
Je ne perds rien a essayer vraiment..
Si vous pouvez m’aider..

Riem
Riem
il y a 6 mois
Répondre à  Matthieu

D’accord je comprend donc enfin de compte il faut mettre au moins 10 000e par actions pour faire du chiffre..?

Nasdaq
Nasdaq
il y a 6 mois
Répondre à  Riem

Bonjour Riem,
La performance de la bourse (ETF MSCI World) est 8% en moyenne mais ça ne veut pas dire on va gagner 8% tous les ans ! Pour info, la performance est -18% en 2022, + 22% en 2021, +16% en 2020, + 28% en 2019, – 8% en 2018. Et encore ce sont les performances atypiques (trop importantes 😀). L’argent investi en bourse est plutôt considéré « bloqué » au moins 8 ans.

Concrètement, les étapes de préparation préliminaires :
(1) avoir un revenu suffisant
(2) payer les dettes
(3) constituer un fonds de réserve (livret A) de 6 mois de dépenses courantes.
(4) constituer un apport pour l’achat immobilier éventuel

Hope it helps