Le risque de change en bourse

Lorsque vous achetez des actifs d’un autre pays, vous allez dans la plupart du temps le faire en devise locale. Cela signifie que vous allez convertir un certain montant d’euros dans une autre devise.

Il faut alors être conscient que chaque devise évolue et fluctue constamment en fonction des autres. Cette fluctuation est appelée le risque de change.

Celle-ci peut vous faire gagner de l’argent, mais peut également vous en faire perdre.

Nous allons voir dans cet article qu’est-ce qu’est le risque de change plus en détail, comment l’éviter ou comment en tirer parti.

Les taux de change en bourse

Lorsque vous faites un investissement dans un marché étranger (comme les US ici où nous allons citer des exemples) vous échangez dans la majorité des cas vos euros contre de la devise locale.

Cet échange d’argent se fait au cours du jour. Par exemple, si je veux acheter aujourd’hui des actions Apple (236,21$ par action), je vais donc devoir payer un montant en euro dépendant du prix de la devise EUR/USD. Celle-ci est de 1,10 aujourd’hui. Cela signifie que 1€=1,10$.

Pour acheter une action Apple, je vais donc dépenser 236,21/1,10= 214,73€.

Imaginons qu’au bout de 2 ans le prix n’a pas évolué. L’action vaut toujours 236,21$.

Par contre, le cours EUR/USD est maintenant à 1,05. Si je veux vendre mon action Apple, je vais récupérer 236,21/1,05 = 224,96€.

Étonnant ! Le prix de l’action n’a pas bougé, mais j’ai quand même gagné de l’argent !

À l’inverse, si au moment de la vente le taux EUR/USD est de 1,15, je vais récupérer 236,21/1,15 = 205,40€. J’ai donc ici perdu de l’argent.

Ces fluctuations sont appelées le risque de change.

Est-ce un élément important à prendre en compte ?

Oui et non. En théorie, les devises importantes (euro, dollar, livre sterling, yen, franc suisse) sont assez stables les unes par rapport aux autres. Ainsi, à long terme, on peut considérer que les fluctuations à la hausse ou à la baisse se compenseront plus ou moins.

Néanmoins, cela n’est pas toujours vrai. Par exemple, dans le cas du Brexit, la livre sterling s’est fortement effondrée par rapport aux autres devises.

Voici par exemple GBP/USD qui s’effondre de plus de 20% sur 5 ans :

 

risque de change evolution GBP USD 5 ans

 

Se protéger des risques de change et en tirer profit 

Pour éviter et même tirer profit du taux de change, il faut essayer de sélectionner les devises sous-évaluées (qui ont des chances de remonter) ou des devises fortes qui ont peu de chance de baisser (comme le dollar).

Voici par exemple l’évolution de l’indice Nasdaq-100 sur 5 ans et en dollar :

 

risque de change Nasdaq 100 dollar

 

La hausse est de 105,58%.

Voici maintenant l’évolution d’un ETF Nasdaq-100 libellé en euro (ETF UST) :

 

risque de change Nasdaq 100 ETF euro

 

La hausse est cette fois-ci de 134,38%.

A quoi est due cette différence ?

Et bien au fait que l’euro a chuté face au dollar pendant cette période de temps :

 

taux de change evolution EUR USD 5 ans

 

Ainsi, en investissant en dollar, vous avez augmenté votre patrimoine en tirant profit des effets de change.

Si vous ne souhaitez pas prendre ce risque, il est possible de prendre un ETF Nasdaq-100 en euro mais hedgé. Cela signifie que les risques de change seront absorbés par le hedge. La performance de cet ETF sera donc de 105,58% (comme l’indice en dollar). Pas exactement : le hedge a un prix, celui-ci sera généralement inclus dans les frais de gestion de l’ETF (et donc supérieurs au prix d’un ETF non hedgé).

Sur les 5 dernières années, on voit bien qu’il valait mieux être en dollar.

Si vous aviez converti il y a 5 ans tout votre patrimoine en dollar (pas besoin d’investir ici, je parle bien uniquement de changer ses billets d’euros en billets de dollars !), vous auriez augmenté votre patrimoine de près de 15% ! Soit 3% par an. Bien mieux que les livrets qui ne vous ont même pas permis de récupérer la différence !

C’est la raison pour laquelle une comparaison directe de l’évolution des indices n’a aucun sens.

Admettons que le S&P500 et le CAC40 réalisent la même performance annuelle de 10%. Il ne faut pas croire que les performances ont été égales ! Regardez à nouveau l’évolution de la paire EUR/USD plus haut !

Si l’euro perd 4,5% face au dollar (ce qui est le cas sur 1 an glissant actuellement), les performances ne sont plus du tout égales !

Encore pire, si vous investissez sur des obligations (maxi 2% de rendement), mais que le taux de change chute d’autant, vous ne gagnez rien, vous perdez même de l’argent !

 

L’euro va-t-il continuer de chuter 

Je n’ai pas de boule de cristal, mais je pense malheureusement que l’euro va continuer de chuter face au dollar.

Pourquoi ? Et bien parce que la croissance Américaine est bien plus forte qu’en zone Euro (croissance presque anémique).

Cela signifie que les investisseurs du monde entier fuient la zone euro pour placer leur argent sur les actions US. Cela fait donc grimper le dollar.

Ce n’est pas tout. La chute des taux en Europe (taux négatifs maintenant) fait que l’Euro ne vaut plus rien. On vous paye même maintenant pour que vous empruntiez des Euros avec les taux négatifs !

Aux US, les taux à 10 ans sont encore à +1,7%.

Cela signifie qu’en cas de récession, les US ont encore beaucoup de marge pour réduire leur taux et réinjecter de l’argent dans l’économie. Alors qu’en Europe…. Bonjour les dégâts…


 

N’hésitez pas à poster un commentaire.

Si jamais le commentaire ne s’affiche pas directement, c’est normal car je dois d’abord le valider pour qu’il apparaisse (anti-spam).

Mentions légales :

Toutes les informations disponibles sur ce blog sont données à titre indicatif et ne sont en aucun cas des conseils d’achats ou des recommandations au sens de l’AMF.

L’auteur ne saurait être tenu responsable des pertes que pourrait engendrer le lecteur et décline toute responsabilité à l’égard des conséquences éventuelles de l’utilisation du blog.

De plus, les informations pourraient ne pas être actualisées et donc ne fournissent aucunes garanties. Il appartient à chacun de vérifier les données personnellement.

2 commentaires

super article comme d habitude!!!!
maintenant tout est clair pour le risque de change 😉
merci

Bonsoir Seb,
Merci pour ton commentaire (et pour ton idée d’article 😉 !).
Matthieu.

Laisser un commentaire