Un portefeuille boursier de Dividend Aristocrats US

Comme je l’avais annoncé dans le dernier reporting de Décembre, j’ai commencé à investir sur mon CTO (chez Degiro) dans les actions Américaines versant des dividendes croissants.

Ces actions sont nombreuses aux US car la politique de retour à l’actionnaire y est bien plus présente qu’en Europe.

Sans plus tarder, voici les détails de mes investissements…

Choix du courtier pour les actions US en bourse

J’ai choisi le courtier Degiro pour investir sur les actions Américaines. Ce courtier propose les tarifs les plus bas du marché, ce qui permet de ne pas vous pénaliser sur la performance du portefeuille.

Voici le lien pour consulter les tarifs de Degiro.

En effet, il est possible avec Degiro de passer des petits ordres sans se ruiner, ce qui est parfait pour des investissements mensuels réguliers.

De plus, en général les places boursières étrangères sont très chères chez la plupart des courtiers.

Chez Degiro, un ordre sur marché US vous coutera 0,50€ quel que soit le montant. C’est très attractif et permet de se diversifier à moindre coût.

 

Fiscalité des dividendes Américains

L’intérêt du PEA contrairement au CTO est bien évidemment la fiscalité. Il faut être conscient malheureusement qu’investir en actions Américaines implique d’être fortement taxé (30% avec la flat tax dans mon cas). C’est donc le prix à payer pour chercher de la qualité en dehors de la France.

Sans trop rentrer dans le détail, lorsque vous recevez un dividende Américain, vous ne percevez que 85%. En effet, la convention fiscale entre les USA et la France impose un prélèvement à la source du fisc US de 15%.

Ensuite, il vous faudra payer lors de votre déclaration d’impôt (en année n+1) les 30% Français liés à la flat tax (impôts + csg) et vous serez remboursé d’un crédit d’impôt de 15% que vous avez déjà payé aux USA. Cela revient donc à 30% au global.

 

Les entreprises à dividendes croissants

De nombreuses entreprises Américaines versent des dividendes croissants à leurs actionnaires depuis des décennies. Ces entreprises sont appelées les aristocrates du dividende.

Voici un détail des différents groupes d’entreprises.

 

Les Dividend King

Ce sont les entreprises US qui ont versé un dividende en croissance chaque année depuis plus de 50 ans ! On peut citer Coca-Cola, Colgate Palmolive….

Voici un lien de SureDividend.com avec la liste complète.

 

Les S&P500 Dividend Aristocrats

Ces entreprises US ont versé un dividende croissant chaque année depuis au moins 25 ans.

Les entreprises doivent obligatoirement faire partie du S&P500 pour figurer dans la liste, ce qui la distingue de la liste qui va suivre. Cela implique que la capitalisation boursière des dividend aristocrats doit être conséquente ainsi que le volume d’échange de titres quotidien en bourse.

Voici un lien de SureDividend.com avec la liste complète.

 

Les Dividend Champions

Ces entreprises ont augmenté leur dividende depuis au moins 25 ans mais la liste n’a pas de critère sur la taille de l’entreprise (capitalisation et nombre de transactions).

 

Les Dividend Achievers

Ces entreprises ont augmenté leur dividende depuis au moins 10 ans chaque année.

Voici un lien de SureDividend.com avec la liste complète.

Remarque : un Dividend King est par définition un Dividend Champion (ou Aristocrat) qui est donc également un Dividend Achiever.

 

Pourquoi acheter des actions à dividende croissant aux US ?

 

Tout d’abord, les entreprises US versent pour la plupart des dividendes trimestriels. Cela signifie 4 entrées d’argent par an au lieu d’une seule en France (et plus généralement en Europe).

Les entreprises US versent même à des périodes différentes (par exemple janvier/avril/juillet/octobre pour Altria et février/mai/août/novembre pour Lowe’s ou encore mars/juin/septembre/décembre pour IBM).

Cela permet donc de recevoir des dividendes tous les mois ce qui est un confort inégalable ! De plus, vous pouvez réinvestir vos dividendes plus régulièrement ce qui gonfle l’effet des intérêts composés sur le long terme !

Ensuite, il existe de nombreuses entreprises US leader mondial dans leur domaine avec un solide historique de versement de dividendes croissants sur plusieurs décennies. Imaginez un King comme Coca-Cola qui versent de manière ininterrompue des dividendes croissants depuis plus de 50 ans ! Cette solidité et cette politique de retour à l’actionnaire n’existe qu’aux US !

De plus, c’est le seul endroit où des entreprises à croissance régulière à 2 chiffres versent des dividendes. Je suis donc prêt à payer des taxes pour ces entreprises car leur croissance et solidité compense largement les impôts payés.

Pour terminer, cela permet également de se diversifier en devise et en zone géographique. En effet, si l’Europe éclate (scénario loin d’être improbable), il serait positif d’avoir quelques positions en dollar pour compenser la chute de l’euro.

De plus, il faut se l’avouer mais la croissance Européenne est ridiculement lente par rapport aux US et cela depuis des décennies.

Les US ont toujours réussi à créer des choses alors que nous stagnons. Ils ont su faire à l’époque avec des entreprises industrielles toujours présentes (PepsiCo, Coca, Procter&Gamble…) et avec des entreprises tech qui révolutionnent le monde (Amazon, Apple, Netflix, Microsoft…).

Les Américains sont donc pour le moment les seuls pouvant gagner les défis d’hier, d’aujourd’hui et de demain.

Je publierai dans le reporting de Janvier les 20 premières positions de mon portefeuille US, à savoir que je vise environ 40 entreprises US au total lorsque le portefeuille sera établi.

 

Me contacter pour une question ou pour la rubrique Conseils Boursiers & Services 🛒 :

etre.riche.et.independant@gmail.com

 

N’hésitez pas à poster un commentaire.

Si jamais le commentaire ne s’affiche pas directement, c’est normal car je dois d’abord le valider pour qu’il apparaisse (anti-spam).

Mentions légales : 

Toutes les informations disponibles sur ce blog sont données à titre indicatif et ne sont en aucun cas des conseils d’achats ou des recommandations au sens de l’AMF.

L’auteur ne saurait être tenu responsable des pertes que pourrait engendrer le lecteur et décline toute responsabilité à l’égard des conséquences éventuelles de l’utilisation du blog.

De plus, les informations pourraient ne pas être actualisées et donc ne fournissent aucunes garanties. Il appartient à chacun de vérifier les données personnellement.

29 commentaires

Vos articles sont toujours très intéressants et motivants.
Je vois que vous diversifiez énormément puisque vous visez un portefeuille de 40 valeurs américaines en plus de votre PEA déjà très garni.
Comment pouvez-vous avoir le temps de sélectionner les meilleurs actions ?
Effectuez-vous toujours une analyse de chaque société comme vous l’avez expliqué dans plusieurs articles ?
Et comment pouvez-vous suivre autant de lignes ?
Cordialement.

Bonjour Jean-Luc,

Je vous remercie. En effet, j’apprécie la diversification d’autant plus qu’elle ne me coûte quasiment rien avec les faibles frais de mes courtiers. Mais vous avez cependant visé juste : j’en parlerai dans le reporting de Janvier mais comme je compte investir aux US j’ai déjà soldé une petite partie des actions en PEA pour me concentrer uniquement sur celles ayant la meilleure qualité. J’ai donc déjà réduit mon exposition aux financières, aux valeurs trop cycliques, ainsi qu’aux petites capitalisations. L’argent ainsi récupéré m’a permis de faire grossir les lignes des plus belles valeurs. Je vise au final environ 40 actions US et environ 30-35 actions Européennes sur PEA.

Evidemment je ne vais pas acheter toutes les actions US d’un coup mais le ferai sur plusieurs années afin d’acheter à des valorisations raisonnables.

Toutes les actions en portefeuille sont analysées comme expliqué car en règle générale je me concentre sur la qualité des fondamentaux et n’achète jamais au hasard. Cela ne prend pas autant de temps que ça lorsque l’on sait les critères importants à regarder. Je vous avoue que je regarde les résultats annuels sur Zonebourse uniquement et que je ne lis pas tous les comptes annuels, car là en effet cela prendrait trop de temps.

Cordialement,
Matthieu.

Bonjour Matthieu,

Vous nous parlez de Digero dont les frais de courtages seraient particulièrement bas pour l’achat d’actions US.
Je tente de comparer avec la grille tarifaire de Boursorama par exemple et il me semble que cette dernière est plus intéressante pour le passage d’ordres US pour de petits investisseurs comme moi (max. 500€/ligne).
En revanche, pour l’achat d’actions françaises, Digero semble bien plus intéressant.
Qu’en pensez-vous?

Encore merci pour votre implication.

Bonjour ROmain,

Je pense que vous lisez mal les tarifs Boursorama.

Pour Degiro un ordre de 500€ coute environ 0,50€ en frais, ce qui est très faible. Pour Boursorama c’est probablement autour de 10€, si ce n’est pas plus.

Degiro est le courtier le moins cher pour quasiment toutes les places boursières. Saxobank est parfois meilleur mais ils ne savent pas gérer la fiscalité des dividendes et font des erreurs sur les précomptes à la source, ce qui est génant.

Merci Matthieu pour votre réponse rapide.

Je ne veux pas polluer les commentaires avec mes interrogations mais je pense que cela peut profiter à d’autres.

Je suis un peu perdu. Je ne comprends pas les sommes que vous précisez. Selon la grille tarifaire de Boursorama, il est marqué pour le courtage sur marchés étrangers que les frais de passage d’ordres pour la bourse américaine sont de 0,12% sur le moment total de l’ordre. Donc pour un ordre de 500€: cela représente 500 x 0,12 / 100 = 0,60 cts. Et le nombre d’actions achetées n’est pas facturé 0,004 USD $ / action comme cela est le cas chez Degiro d’après leur grille tarifaire.
Je suis perdu. Merci de m’éclairer.

Les frais de courtage sur les bourses américaines sont de 23.85 euros l’ordre jusqu’à 25 000 euros et 0.1196% au delà sur le montant total de l’ordre ( frais de broker étranger inclus ).

Les frais de courtage sur les bourses européennes hors Royaume Uni sont de 27.85 euros jusqu’ à 5 000 euros et 0.55% au delà sur le montant total de l’ordre ( frais de broker étranger inclus )

Source : http://www.comparabourse.fr/boursorama-bourse.php

0,12% est donc le montant au delà d’un ordre à 25 000€.

Si vous passez un ordre de 500€, vous allez payer le tarif minimum de 23,85€ soit l’équivalent de 5%.

Pour Degiro le 0,004$ par action est négligeable, cela rajoute en moyenne 0,05€ pour des ordres à 1000€ comme la plupart des actions US cotent en moyenne 100€.

Entendu. J’y vois plus clair à présent. Merci à vous.

bonjour mathieu je voudrais suivre cette strategie mais sur differents etf a dividendes croissant sur mon pea et cto …mixant france et us pourriez vous m orienter merci

Bonjour Sarah,

Il n’y a pas d’ETF à dividende croissant disponible pour les US et la France. Il y en a un pour l’Europe mais il n’est pas génial. Le mieux reste les actions en direct pour les dividendes.

je vous remercie j ai un pea que je viens d ouvrir liquide plein a la place d une assurance vie ou le j+1 pour les ordres ne me convenait pas je voudrais optimiser le rendement donc vous conseiller plutot de choisir des actions a dividendes croissants us plutot que.des actions haut dividendes mon but etant a terme de vivre de mes rendements le plus vite possible .je visais plus des etfs pour une gestion passive je ne veux pas avoir a faire de l intraday non plus merci pour vos lumieres.

Bonjour Matthieu,

Avant tout, je tiens à saluer l’énorme travail de niche que tu fais, ça reste assez impressionnant et je t’en remercie ;).
Je viens vers toi pour avoir ton avis concernant cette article ? : https://www.cafedelabourse.com/actualites/bourse-top-societes-americaines-plus-forts-dividendes
Merci pour ton retour,

Bonjour AJ,

regardez leur cours de bourse et vous aurez vite la réponse. Un entreprise qui distribue de tels rendements est nécessairement jugée ultra risquée et de mauvaise qualité par le marché, c’est à fuir de toute urgence…

Merci pour ton retour !

Etant encore débutant, j’essaye de me former au mieux 🙂
Pourrait-on dire que tu as également une stratégie selon laquelle tu essayes de « dénicher » les futures entreprises qui préformeront demain ? Ou plus tôt celle de faire confiance à des valeurs de qualité et ainsi leur propension à être solide dans la distribution de dividendes ?

Merci à toi,

Mon objectif est sélectionner des entreprises qui ont des bons fondamentaux aujourd’hui, qui sont leader dans leur domaine et dans des secteurs d’avenir. On peut donc espérer qu’elles ont toutes les chances de réussir dans l’avenir en ayant une bonne performance boursière tout en distribuant des dividendes croissants.

Bonjour Matthieu,
Quel boulot et transparence de ta part ! Merci à toi pour cette mine d’or !

Petite question, je n’arrive pas à accéder à la liste des aristocrates Américain dans ton lien Suredividend.com est-ce normal ?
D’autre part, a t-on une idée des entreprises aristocrates US à avoir baissés ou supprimés leurs dividendes pendant la crise du Covid19 ?

Merci à toi et hâte de voir les screener de Juin : )

Bonjour Jim,

Je ne sais pas pour le lien, l’url a peut-être changé.

A ma connaissance aucun aristo US n’a coupé son dividende… c’est propre à la France.

Parfait ! Merci pour la réponse.

Auriez vous par hasard ces fichiers Excel à disposition ?
Les Dividend King
Les S&P500 Dividend Aristocrats
Les Dividend Champions
Les Dividend Achievers

Je vous en serais très reconnaissant.
Bonne journée à vous.

Non désolé mais je pense que cela peut se trouver sur des sites US.

Bonjour

Je suis dans la même ligne de pensée, merci pour vos présentations, je comme a regarder le marché Américain et oui DEGIRO est une plateforme fort efficace.
Bien amicalement

Salut Matthieu,
Ton avis sur la société « BROADCOM  »
Merci d’avance,
Bien à toi

Bonjour Quentin,

Je n’aime pas trop à titre personnel le secteur des semi-conducteurs car ils sont relativement cycliques, dépendent du prix des matières premières, et ont beaucoup de concurrence. Qu’en est il d’ailleurs de si les fabricants comme Apple font eux même leurs propres puces ? (C’est d’ailleurs en train d’arriver progressivement chez Apple).

Les plus solides dans le secteur aux US sont à mon sens Texas Instruments et Nvidia (bien positionnée également dans l’IA). Et il y a bien sur ASML Holding en Europe.

Bonjour Matthieu,

J’utilise Trading 212 (similaire à Degiro) pour investir sans frais ou commission dans des actions aux Etats-Unis.
Visant à être un investisseur en dividendes, j’avais quelques interrogations concernant la fiscalité de ces dernier.
Il y a une withholding tax de 15% sur les dividendes US qui me sont versés, mais comment se passe la déclaration du côté français à N+1? Cela est-il selon toi une bonne stratégie sur le long terme afin d’un jour vivre de ses dividendes (meilleur payout, évolution constante de dividendes, trimestriel…) prenant en compte la fiscalité France/Etats-Unis?

Merci infiniment!

Bien à toi

Bonjour Grégory,

À cause de la fiscalité Française + le fait que les entreprises à dividendes sont souvent matures avec moins de croissance, c’est une stratégie à éviter quand on est jeune et que l’on capitalise. Il faut la privilégier surtout à la fin lorsque vous avez accumulé assez d’argent.

Pour la fiscalité en n+1 vous allez payer 30% à la France (flat tax) mais récupérer les 15% de crédit d’impôts déjà payés. Fiscalité finale et globale : 30%.

Merci beaucoup de ton retour Matthieu,

Y a t il possibilité de choisir le barême si impot sur le revenu est de 0%, pour ainsi n’avoir à payer que les prélèvement sociaux de 17,2%? (sur les dividendes ou plus-values)

Cela veut il dire que les dividendes américains et français sont taxés au final pareil sur un CTO car on bénéficie de la 15% withholding tax en crédit d’impot?

Merci beaucoup de tes explications!

Si vous choisissez l’impôt au barème et que votre TMI est de 0 vous ne pourrez pas à ma connaissance récupérer le crédit d’impôts US. Donc au final ce n’est pas forcément intéressant.

Mais oui sur CTO US et France sont au final taxé de la même manière (d’où l’inutilité de posséder des valeurs françaises en CTO)

Merci de ta précision.

Ayant pour objectif de faire évoluer et vivre un jour de mes dividendes, j’investis actuellement sur une plateforme (Trading212) en CTO qui ne me prélève aucun frais, aucune commission sur mes actions américaines. J’investis donc dans des actions à dividendes croissants et avec potentiel de PV également.
Je re investis tous mes dividendes américains à l’heure actuelle sur mon CTO.

Me conseillerai tu d’ouvrir un PEA afin de détenir des actions à dividendes françaises qui ne seront pas imposées? Ou la flat tax de 30% subie par mes dividendes si je décide de les retirer du CTO reste + avantageux que de toucher des dividendes français certes non taxés mais à faible potentiel en terme de croissance du dividende et PV. Qu’en penses tu?

Merci infiniment de tes précieux conseils!

Compter sur les dividendes Français me semble malheureusement utopique pour le futur. Si votre stratégie est vraiment d’investir dans les dividendes dès maintenant, il vaut mieux investir sur des valeurs Us quitte à payer la fiscalité (à mon avis).

Néanmoins, rien ne vous empêche d’ouvrir un PEA au moins pour prendre date, c’est toujours utile.

Bonjour Matthieu,

Est-ce que, sur les dividendes US que l’on reçoit sur son CTO en France, la Flat Tax de 30% est à appliquée sur le montant brut du dividende (avant 15% de withholding tax)?

Merci à toi.

Bonjour Vincent,

Cela dépend de votre courtier mais globalement sur Degiro :

– vous subissez 15% de retrait US à la réception
– ensuite en n+1 vous allez payer 30% du total au fisc Français mais vous allez récupérer les 15% déjà payés

La fiscalité finale est donc 30%

Laisser un commentaire