100 Baggers & Coffee-Can Portfolio

Cet article sera relativement court, mais ô combien important. Je suis actuellement en train de lire le livre 100-Baggers (Christopher Mayer). Ce livre est très intéressant (je n’en suis encore qu’au début), mais la partie sur le Coffee-Can Portfolio a déjà attiré mon attention. Je trouve cette partie extrêmement bien écrite, pleine de bon sens, et totalement d’actualité avec la remontée des taux US.

Je propose donc de l’aborder dans cet article.

 

Le Coffee-Can Portfolio en bourse

 

Le livre 100-Baggers commence très fort en indiquant que le plus dur n’est pas de trouver une action de qualité. Certes il y a quelques critères à vérifier (croissance, bilan de qualité, bonne rentabilité etc…). Mais le plus difficile, c’est surtout d’être capable de tenir sa position contre vents et marées sans céder à la tentation de vendre. Il donne énormément d’exemple d’actions de qualité qui ont été détenues quelques années seulement, revendues trop tôt, et qui auraient multiplié la somme initiale par 10 ou 100 si elles n’avaient pas été vendues au préalable. Il y a également des témoignages (et nous avons déjà tous connu cette situation) de résultats exceptionnels sur des actions relativement inattendues. Cela signifie que parfois les mouvements des marchés sont imprévisibles, et qu’au lieu de gesticuler, d’essayer de faire des arbitrages pour trouver une meilleure opportunité, il serait plus sage de conserver ses positions sans chercher à réfléchir ou à faire du timing. C’est d’ailleurs de ce constat que vient la citation : « un portefeuille est comme un morceau de savon, plus on le manipule dans tous les sens et moins il en reste à la fin ».

L’idée derrière cela est simplement que pour faire X10 (par exemple), il faut déjà être capable psychologiquement de conserver sa position après avoir fait X5… Cela peut sembler totalement évident, mais je vous assure que ça ne l’est pas dans la pratique.

 

J’avais d’ailleurs déjà abordé le sujet dans l’article « ne jamais vendre les plus belles entreprises ».  Je donnais l’exemple de Sartorius Stedim que j’avais acheté à l’époque autour de 60€, et que j’ai revendu beaucoup trop tôt sous prétexte d’un gain rapide et d’une éventuelle sur-valorisation. Aujourd’hui l’action cote 350€ (donc quasiment X6), et inutile de vous préciser évidemment que je n’ai pas profité d’une telle performance…

 

Le Coffee-Can Portfolio est totalement d’actualité aujourd’hui avec les valeurs de croissance qui sont dans la tourmente.

L’idée du Coffee-Can Portfolio fait tout simplement référence au fait que, comme on le voit dans pas mal de films anciens, les gens  mettaient quelques réserves de billets ou de pièces d’or dans une boite vide métallique de café et la plaçait sous leur matelas, sans la regarder pendant plusieurs années/décennies.

 

Coffee Can Portfolio en bourse

 

Il n’est pas nécessaire de placer toute sa fortune dedans, mais simplement quelques convictions à fort potentiel. L’objectif est de laisser le temps au temps et de se forcer à fuir les biais psychologiques.

Donc dans l’analogie contemporaine, il est actuellement très difficile de tenir ses positions sur des valeurs de croissance, même de qualité. Entre les mauvaises perspectives économiques, la remontée des taux, les niveaux de valorisations, des résultats trimestriels potentiellement décevants, les bruits venant les médias, les réseaux sociaux… Il y a vraiment pléthore de façons pour faire des bêtises…

Donc pourquoi ne pas laisser vivre les valeurs de croissance en portefeuille aujourd’hui, sans continuer de s’en préoccuper constamment avec la bourse qui clignote chaque jour ?

 

Je suis sûr qu’en y jetant un œil dans 10 ans, le résultat sera exceptionnel. Et finalement, la principale entrave à ce genre de résultat, c’est probablement nous-même…

Dans mon cas, je vais donc vraiment me concentrer les prochains mois/années à renforcer ma poche ETF encore vraiment trop faible, tout en essayant au maximum d’oublier les fluctuations de mes valeurs de croissance. Alors évidemment c’est plus difficile aujourd’hui que dans le passé : entre les courtiers en ligne, les applications permettant de consulter son portefeuille en un clic… Mais je vais essayer tant que faire se peut.

 

Comme quoi la sagesse se trouve parfois vraiment dans des idées simples, un simple pot sous un matelas…

 

 

Me contacter pour une question ou pour la rubrique Conseils Boursiers & Services 🛒 :

etre.riche.et.independant@gmail.com

 

 

N’hésitez pas à poster un commentaire.

Si jamais le commentaire ne s’affiche pas directement, c’est normal car je dois d’abord le valider pour qu’il apparaisse (anti-spam).

 

Mentions légales : 

Toutes les informations disponibles sur ce blog sont données à titre indicatif et ne sont en aucun cas des conseils d’achats ou des recommandations au sens de l’AMF.

L’auteur ne saurait être tenu responsable des pertes que pourrait engendrer le lecteur et décline toute responsabilité à l’égard des conséquences éventuelles de l’utilisation du blog.

De plus, les informations pourraient ne pas être actualisées et donc ne fournissent aucunes garanties. Il appartient à chacun de vérifier les données personnellement.

18 commentaires

Aprés une grosse performance rapide, j’ai toujours tendance à alléger, 10-20% de ma position, ça permet d’avoir un peu de cash tout de suite, ça fait plaisir, et ça permet de saisir d’autres opportunités… sans se couper de la performance future car je conserve quand même le gros de ma position.
evidemment si l’entreprise est exceptionnelle et que la performance se fait sur la durée, je ne vend pas 😀

jean christophe

Bonjour Matthieu,
Pour info
Sur youtube il y a la chaine Epargne, investissement et patrimoine qui traite de sujets comme les fast growers.
Très pédagogique pour moi.

Bien à toi

JC

Bonjour,

Encore une fois merci pour l’article. Ça permet de garder le moral et de garder le cap sur la stratégie en ces temps troublé sur mon portefeuille.

Bonjour Rémi,

Oui il faut bien se rappeler (même si c’est psychologiquement complexe) que l’investissement en bourse est volatile mais que c’est un placement long terme. On n’achète pas des tickers mais des actifs, avec des produits bien réels, des brevets, des employés derrière etc. Il faut donc laisser faire le temps. Il faut au maximum essayer d’imaginer que l’entreprise n’est pas cotée et simplement regarder l’évolution du CA, des bénéfices etc… si tous ces métriques augmentent par exemple de 10%, il n’y a théoriquement aucune raison de vendre !

Bonjour Matthieu
LOL, Le problème c’est que tu ne va pas pouvoir oublier tes valeurs pendant plus d’un mois car tu nous réserves gracieusement et toujours avec un grand plaisir les screeners et reporting.

Bonjour Gérard,

Quand je dis « oublier » ça veut surtout dire ne pas regarder tous les jours ou toutes les semaines/mois l’évolution des cours de bourse. Dans tous les cas je publie ma performance chaque mois dans tous les reporting donc je l’afficherais forcément.

L’idée est principalement de consulter moins souvent les valeurs, de les conserver longtemps, et de se détacher au maximum des variations de prix vs les fondamentaux.

Bonjour Matthieu,

Ton reporting permet de suivre des entreprises avec de bons fondamentaux et un comparatif avec un « fair price » pour identifier s’il s’agit d’une « bonne affaire » ou pas.

Est-ce que cette logique s’applique egalement à des trackers ? Peut-on dire qu’un tracker a de « bons » fondamentaux ?

Tu m’avais dit la derniere fois « qu’on n’attrape jamais un couteau qui tombe » en parlant d’un tracker Nasdaq en baisse. Pourtant si on suit la logique « bons fondamentaux / fair price », on pourrait se dire qu’il s’agit d’une opportunité de renforcer non?

Merci Matthieu !

Bonjour Dominique,

Un indice est simplement un panier d’actions. Donc si les actions de cet indice ont de bons fondamentaux, on peut éventuellement dire que l’indice a de bons fondamentaux, mais c’est un abus de langage.

En effet quand une action ou un indice baisse il est intéressant de renforcer (si les fondamentaux sont bons). Mais il ne faut pas nécessairement se précipiter car la baisse peut continuer, d’où l’intérêt de renforcer par pallier par exemple.

Bonjour Matthieu.

Flop du jour : New oriental Edu. qui chute de 11% après avoir pointée a -23% : Vive la diversification et les lignes inférieures à 1% du PTF 🙂

Merci pour le dernier article 100baggers, livre a garder dans sa table de nuit, et a sortir lors des moments difficiles….

Sur ta bonne résolution de t éloigner du suivi quotidien des cours de bourse, est ce que tu as défini des « règles de bonne conduite » pour éviter la « dépendance » psychologique ? Crois tu qu au fur et à mesure que la part d ETF va grossir, tu arriveras encore plus facilement à relativer la volatilité sur ton portefeuille titres vifs.

Même si les temps sont difficiles, je suis convaincu que ton portefeuille performera largement un ETF Monde sur 10 ans.

Salutations 😉

Bonjour Cédric,

Je me suis séparé de new oriental en début de mois comme elle avait eu la chance de ne pas trop baissr je n’avais pas fait attention. Mais en effet vive la diversification, surtout sur ce genre d’entreprise.

100 baggers est en effet excellent, je l’ai presque terminé maintenant, et je le recommande (pour qui aime lire un peu en anglais). Pour répondre à ta question, je n’ai pas défini de règle (à part que j’ai supprimé une partie des tickers de mon appli bourse sur telephone pour éviter de les consulter tous les jours 🙂 ) mais j’ai vraiment envie de ne plus rien revendre à partir de maintenant. C’est vrai que le livre ouvre vraiment les yeux là dessus, avec des exemples très parlants. Et oui je pense que le fait que la poche ETF grossisse va réduire la volatilité du portefeuille théoriquement donc me donnera moins envie de regarder régulièrement les variations.

Je pense aussi que le portefeuille surperformera de loin sur 10 ans, mais il faut pour cela tenir le cap 😉

Bonjour Matthieu,
article intéressant, oui il faut garder ses positions, c’est le temps et la patience qui paye en bourse.
Mais il faut aussi vendre pour réinvestir et faire croitre les intérêts composés.
Toute la difficulté de la gestion d’un portefeuille boursier, est le money management, vendre ou acheter est très facile, gérer ses positions et faire progresser son capital investit est trés difficile…

Bonjour Laurent,

Les intérets composés fonctionnent très bien sans avoir à vendre pour réinvestir. Si vous restez sur la même position qui monte à long terme, c’est exactement la même chose. Si l’action fait x2 vous doublez votre mise, si elle refait x2 vous faites bien x4 sur la mise initiale. Personnellement je ne crois pas aux arbitrages permettant de trouver des meilleures opportunités et de mieux faire travailler l’argent. J’ai essayé dans le passé et cela n’a jamais fonctionné.

Bonjour Matthieu

Lecture régulier du blog :), j ai une suggestion technique pour connaître les derniers messages postés.

Est il possible, envisageable, d inclure un encart sur le site avec les 10 derniers messages ( par exemple) reprenant l objet de l article concerné, le nom de l intervenant et l heure. Cela permettrait plus rapidement de connaître la liste des derniers messages postés.

Salutations

Bonjour Cédric,

Un lecteur m’avait déjà fait la remarque pour pouvoir accéder aux commentaires les plus récents. Je pense qu’il doit être possible de trouver un pluging qui fait ça, il faudra que je regarde.

Une video à consulter dont Matthieu cautionnera probablement la majorité des propos :

https://m.youtube.com/watch?v=CBTOtNB5J3w

Salutations,

Bonjour Matthieu,
Pourquoi ne pas créer une ‘liste de recherche’ participative de ces fameux 100bagger potentiel. Au moins pour la partie Europe car il n’y à ‘que’ 500 sociétés.

Vous pourriez alimenter la liste en fonction des propositions des lecteurs que vous choisirez de conserver ou d’écarter.

Personnellement je fais ce travail seul dans mon coin et je pense que ce type de recherche peut intéresser du monde. Je cherche un endroit ‘collaboratif’ pour échanger sur les recherches de chacun mais je n’en ai pas trouvé.

Bonjour Steeve,

Une telle liste serait très compliquée à tenir puisque devrait être actualisée sir plusieurs décennies. Par ailleurs le point d’entrée joue énormément sur le résultat. Par exemple une entreprise comme Esker serait très certainement un 100-bagger. Mais pour profiter d’une telle hausse, il fallait l’acheter quand elle avait encore une valorisation faible. Si vous l’achetez aujourd’hui alors qu’elle est pleinement valorisée, la performance sera bonne mais difficile de faire x100. Le livre explique bien que pour dégager une aussi belle performance, il faut à la fois une croissance durable, mais qui s’accompagne généralement d’un accroissement des ratios de valorisation.

Je comprends, je cherche désespérément sur le web un genre de ‘communaute de recherche’ sans réellement trouver 😅

Si quelqu’un entends parler ou connais quelque chose (forum, discord, blog ect) ce serait cool de nous le dire 😉

Laisser un commentaire