Les meilleurs investissements du PEA-PME

Si votre PEA est plein et que vous cherchez d’autres supports défiscalisés permettant d’atteindre des limites plus élevées de placements, le PEA-PME pourra peut-être vous intéresser.

Nous allons voir dans cet article ses avantages et inconvénients, ainsi qu’une petite liste (non exhaustive) des meilleurs investissements disponibles au sein de cette enveloppe.

Rappel du fonctionnement du PEA-PME

 

Le PEA-PME fonctionne globalement à l’identique du PEA classique :

 

  • Si vous faites un retrait avant 5 ans, vous cassez le support et vos plus-values seront fiscalisées pleinement à la flat tax (30%).
  • Si vous faites un retrait après 5 ans, le support ne sera pas cassé et vos plus-values seront fiscalisées de manière attractive avec uniquement la CSG (17,2%).
  • Tant que vous ne faites pas de retrait, vous ne payerez aucune fiscalité même si vous faites une vente en plus-value (contrairement au compte-titres).
  • Le plafond de versement a changé récemment avec la loi PACTE, puisque le cumul peut aller maintenant jusqu’à 225 000€ moins ce qui a été versé sur PEA. Autrement dit pour un PEA plein (150 000€), vous pourrez verser au maximum 75 000€ sur le PEA-PME. Si vous n’avez rien versé sur PEA, vous pouvez verser jusqu’à 225 000€ sur PEA-PME.

 

Nous allons maintenant aborder les critères d’éligibilité d’une entreprise au PEA-PME, ce qui est très certainement la partie la plus complexe et problématique de ce support.

Ce support a été créé pour dynamiser la croissance des PME et inciter les gens à y investir. Evidemment, toute entreprise éligible au PEA-PME est éligible au PEA (mais l’inverse n’est pas vrai).

 

Une entreprise est éligible au PEA-PME si :

 

  • Son siège est en Europe
  • Elle a moins de 5000 employés
  • Son CA annuel est inférieur à 1,5 milliards €

 

La liste des entreprises éligibles est donc très restreinte, d’autant plus que chaque entreprise doit faire individuellement la démarche de se déclarer comme éligible auprès des autorités. Ceci est problématique car la quasi-totalité des entreprises Européennes ne prennent pas le temps de se déclarer même si elles rentrent dans ses conditions, puisque le PEA-PME est une spécificité bien Française et qui attire relativement peu de fonds.

Par ailleurs, il n’y a malheureusement actuellement plus aucun ETF (même Smallcaps) éligible au PEA-PME. C’était le cas dans le passé (ETF Smallcaps Europe) mais qui n’est plus disponible.

 

Pour conclure sur cette partie, vous comprendrez bien qu’à titre personnel, je trouve que ce support est trop restrictif, et puisque tout entreprise éligible au PEA-PME l’est au PEA, j’aurais tendance à conseiller de remplir le PEA en priorité et donc de ne pas s’y intéresser avant.

Cependant, même si vous n’y faites pas de versement, il est toujours souhaitable de l’ouvrir afin de prendre date, de manière à faire passer les 5 années à partir desquelles les avantages fiscaux deviennent intéressants. Vous aurez ensuite tout le temps de décider si vous souhaitez ou non y faire des versements par la suite.

 

 

Les meilleures entreprises du PEA PME

 

Dans le cas où ce support vous intéresse, vous aurez bien compris (en l’absence d’ETF) qu’il vous restera 2 choix possibles :

  • Le stock-picking (choisir vous-même des entreprises individuelles)
  • Les Sicav-OPCVM (les fonds de placements actifs)

 

Nous allons voir dans ces deux possibilités quels sont selon moi les meilleurs choix.

Je rappelle cependant que la liste d’entreprises et de fonds qui suivra ne sera qu’à titre illustratif et non exhaustif, et ne représente en aucun cas des conseils d’achat.

 

Si vous avez d’autres idées d’entreprises qualitatives éligibles au PEA-PME, n’hésitez pas à le partager dans les commentaires sous l’article !

 

 

Les plus belles entreprises 

 

Esker

Esker est une entreprise technologique, et est l’un des leader Européen dans l’aide à la numérisation et digitalisation des entreprises. Son business model se fait à l’Américaine comme entreprise du SaS (software as a Service) et touche donc des revenus relativement récurrents. Sa forte croissance depuis plus d’une décennie et son positionnement dans un domaine d’avenir lui ont permis de briller en bourse sur le long terme.

Sa valorisation excessive a eu un impact négatif important sur son cours de bourse en 2022 lors de la remontée des taux, mais cela n’enlève rien à la qualité de l’entreprise et à ses perspectives futures. Elle est souvent considérée comme la pépite Française de la tech chez les gérants Mid & Small.

meilleure entreprise bourse PEA PME Esker

 

 

Equasens (ex Pharmagest Interactive)

Equasens (anciennement Pharmagest) est le leader Français des logiciels de Big Data à utilisation des pharmacies, des hôpitaux, et des maisons médicales. Ses produits permettent notamment de relier les différentes informations clients, de suivre les stocks, de gérer et administrer la comptabilité.

Elle se développe également depuis peu dans le domaine de la e-santé (télémedecine…)

Sa nette domination en France sur ce marché de niche lui a permis d’obtenir des parts de marchés très élevées. Elle commence maintenant à s’étendre à l’étranger dans les pays Européens voisins (Italie, Allemagne, Belgique…)

Son parcours boursier est exemplaire, l’entreprise est souvent jugée chère mais ses fondamentaux sont excellents et son domaine d’activité résilient. L’entreprise verse un dividende croissant depuis plusieurs décennies, elle fait partie de la liste des Dividend Aristocrats Français.

meilleure entreprise bourse PEA PME Equasens

 

 

Soitec

Soitec est probablement la plus grosse entreprise de la liste en terme de capitalisation boursière et perdra donc très rapidement son éligibilité au PEA-PME. L’entreprise propose des solutions innovantes dans le domaine des semi-conducteurs.

Son parcours boursier a été chaotique, notamment de par la forte cyclicité du secteur des semi-conducteurs dans le passé. Elle a réussi à bien se reconvertir dans la seconde moitié des années 2010, ce qui en fait un excellent turn around. Sa valorisation n’est pas excessive, et ses perspectives de croissance sont très bonnes. A voir si elle arrivera a maintenir ses capacités d’innovation dans l’avenir.

meilleure entreprise bourse PEA PME Soitec

 

 

Thermador Groupe

Thermador est une petite entreprise discrète spécialisée dans la gestion des fluides dans le domaine du bâtiment (chauffage, eau chaude…), de l’industrie (robinetterie, raccords…) et pour les usages domestiques et individuels (arrosage, piscine…).

Sa croissance sur le long terme se fait d’une manière organique, mais également de par les nombreuses acquisitions régulière du groupe qui viennent étendre la gamme de marque et de produits proposés. L’entreprise verse un dividende croissant depuis plusieurs décennies, elle fait partie de la liste des Dividend Aristocrats Français.

meilleure entreprise bourse PEA PME Thermador

 

 

Gérard Perrier Industrie

Gérard Perrier est une petite entreprise familiale très bien gérée (et très discrète) qui travaille dans la conception, la fabrication, l’installation et la maintenance d’automatismes et d’équipements électriques destinés aux fabricants de machines industrielles et aux grands sites de production industriels.

Le parcours boursier à long terme de l’entreprise est exceptionnel, très certainement car ce titre reste sous le radar des investisseurs institutionnels, et car il est majoritairement détenu par des actionnaires de long terme.

meilleure entreprise bourse PEA PME Gerard Perrier

 

 

Vetoquinol

Vetoquinol est une entreprise spécialisée dans la recherche, le développement et la commercialisation de médicaments et de produits vétérinaires destinés aux animaux de compagnie (chiens, chats…) et de rente (bovins, porcs, volailles…).

Ce marché étant beaucoup plus de niche que celui des entreprises pharmaceutiques classiques, sa croissance est donc plus soutenue sur le long terme. Ce choix est donc un bon complément de diversification par rapport aux entreprises habituelles du secteur de la santé.

meilleure entreprise bourse PEA PME Vetoquinol

 

 

Interparfums

Interparfums est une entreprise opérant dans le secteur du luxe en fabriquant et commercialisant des parfums de grandes marques (Montblanc, Jimmy Choo, Coach, Lanvin, Rochas, Boucheron, Karl Lagerfeld, Van Cleef & Arpels, Paul Smith, Kate Spade, Moncler, Repetto et S.T. Dupont…).

Pour cela, l’entreprise développe des liens et des accords commerciaux avec les entreprises citées plus haut afin d’obtenir le droit de produire et de commercialiser leurs produits. Le business se base donc sur des contrats de distribution avec obtention des formules secrète de fabrication des parfums. Le risque principal étant bien sûr une rupture des accords commerciaux, lui interdisant par la suite de produire et de commercialiser les parfums d’une marque.

Interparfums est donc un bon moyen de diversifier dans le secteur du luxe, si l’on souhaite détenir autre chose que les classiques LVMH, Hermès etc…

meilleure entreprise bourse PEA PME Interparfums

 

 

Robertet 

Robertet est une entreprise spécialisée dans la production de produits aromatiques.

Ses domaines d’activités sont diversifiés et répartis entre : les arômes alimentaires, la composition des parfums, et les ingrédients aromatiques naturels.

L’entreprise est familiale et extrêmement bien gérée et opère sur un marché de niche, très peu sensible aux cycles économiques, où la concurrence se fait uniquement contre quelques compagnies.

meilleure entreprise bourse PEA PME Robertet

 

 

Delta Plus Group 

Delta plus group est spécialisée dans la fabrication d’équipements professionnels de sécurité et de protection.

Elle conçoit des chaussures de sécurité, des casques, des vêtements anti-feu, des gants de protection, des harnais de sécurité…

Bien que l’activité soit cyclique, l’entreprise est bien gérée et est en croissance depuis plusieurs décennies.

meilleure entreprise bourse PEA PME Delta Plus

 

 

Le meilleur fond de gestion 

Comme évoqué plus haut, il n’est actuellement plus possible de loger des ETF Mid & Small sur PEA-PME. Il reste donc une autre solution : les fonds d’investissement actifs.

S’il ne fallait en citer qu’un dans le domaine, ça serait clairement Indépendance & Expansion géré depuis environ 30 ans par le célèbre et talentueux William Higgons.

Son fond sur-performe son indice de référence de manière très large depuis la création, où Higgons applique sa stratégie de sélection en se basant sur 2 critères : le Value (achat d’entreprises décotées) et le Quality (achat d’entreprises rentables et pas trop endettées).

meilleure fond bourse PEA PME Independance et expansion

Edit : il semblerait que I&E France ne soit plus éligible au PEA-PME, mais son petit frère Indépendance & Expansion Europe est bien éligible. Celui-ci est basé sur les mêmes critères de sélection (Quality et Value). Même si ce fond n’existe que depuis 2018, il surperforme déjà nettement son indice de référence et pourrait donc bien prendre la relève. Chose intéressante, il n’est pas géré par William Higgons, ce qui prouve donc (en tout cas pour le moment) que c’est bien la méthode de sélection de la société Indépendance AM qui est efficace et non l’unique savoir faire « secret » d’un gérant.

 

Conclusion

Pour conclure, le PEA-PME peut être une bonne solution si votre PEA est plein et que vous cherchez un moyen d’augmenter le plafond d’investissement défiscalisé sur les actions. Néanmoins, il faut bien avoir en tête que cela entraine nécessairement un choix beaucoup plus restreint et donc moins de diversification.

Les Mid & Small surperforment (historiquement) sur le long terme, mais avec également plus de volatilité. Cela peut donc être un bon moyen si votre objectif est une recherche de performance supplémentaire.

Tant que votre PEA n’est pas plein, il est selon moi inutile de chercher à investir sur un PEA-PME, mais prenez tout de même le temps de l’ouvrir dès que possible, de manière à prendre date et à laisser courir le délai de 5 ans.

 

 

Date Publication : 07/04/2023

 

Me contacter pour une question ou pour la rubrique Conseils Boursiers & Services 🛒 :

etre.riche.et.independant@gmail.com

 

Si vous souhaitez ouvrir un CTO chez DEGIRO en utilisant mon lien de parrainage, contactez moi à etre.riche.et.independant@gmail.com ou passez directement par le premier lien présent sur cette page. Vous ne gagnerez rien mais je toucherais une petite commission à l’ouverture de votre compte, c’est un bon moyen de me remercier si le site ou l’article a pu vous aider.

 

N’hésitez pas à poster un commentaire.

Si jamais le commentaire ne s’affiche pas directement, c’est normal car je dois d’abord le valider pour qu’il apparaisse (anti-spam).

 

Mentions légales : 

Toutes les informations disponibles sur ce blog sont données à titre indicatif et ne sont en aucun cas des conseils d’achats ou des recommandations au sens de l’AMF.

L’auteur ne saurait être tenu responsable des pertes que pourrait engendrer le lecteur et décline toute responsabilité à l’égard des conséquences éventuelles de l’utilisation du blog.

De plus, les informations pourraient ne pas être actualisées et donc ne fournissent aucunes garanties. Il appartient à chacun de vérifier les données personnellement.

S’abonner
Notification pour
guest

41 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Luc
Luc
il y a 1 année

Bonjour Mathieu,
Il me semble que le fonds France Small d’Indépendance & Expansion est éligible au PEA, mais pas au PEA-PME malheureusement. Ils détiennent des actions Publicis en particulier. A vérifier…
J’en profite pour vous féliciter et remercier pour votre site, extrêmement riche et instructif, en particulier sur l’évolution dans le temps de votre stratégie et l’explicitation des raisons qui vous y conduisent.

Fred
Fred
il y a 1 année

Bonsoir Matthieu

Un article intéressant sur cette enveloppe de placement, qui malheureusement a trop de restrictions pour être réellement attrayante (pour ma part, je n’ai pas de PEA PME).

Je voulais faire quelques remarques sur le fonds I&E (qui effectivement a perdu son éligibilité au PEA PME) car il faut bien avoir conscience que c’est un peu l’arbre qui cache la forêt dans son domaine.

1/ La performance depuis sa création est en effet remarquable, avec plus de 3700% depuis 1994. Par comparaison sur la même période, on est pratiquement au niveau du Nasdaq 100 en dollars, ce qui est juste exceptionnel pour un fonds actif de valeurs européennes (ce qui laisserait penser que le « premium » du facteur small cap value n’est pas qu’une vue de l’esprit de quelques chercheurs en finances)
2/ Cette performance incroyable est vraisemblablement liée à son gérant qui officie depuis les origines et on est en droit de se demander si les rendements seront toujours là quand Mr Higgons prendra sa retraite… ce qui ne devrait plus tarder.
3/ Mais surtout je voulais souligner le fait que ce fonds présente une caractéristique que l’on retrouve dans pratiquement tous les fonds gérés « activement ». A savoir que la performance historique est surtout due aux premières années du fonds (qui avec l’effet composé a ensuite généré un rendement énorme). En effet si sur 30 ans, le rendement annualisé composé du fonds est 6% plus haut que le CAC M&S NR (13.3 vs 7.3), que sur 10 ans le gap existe encore, il n’est plus que 1.5% plus haut sur les 5 dernières années (2.7% vs. 1.2%) qui ont été très médiocres pour les smalls en général.

Comme souvent, il arrive qu’un fonds actif (et c’est particulier vrai pour les small caps) montre une très bonne performance sur ses premières années (prise de risque, chance ou réelle compétence du gérant), qu’il ne soit connu par la suite que par ses performances passées, attirant ainsi des encours à gérer ce qui rend son style de gestion plus compliqué (on dit que le fonds plante les graines de sa propre destruction) et que finalement le « retour à la moyenne » opère, piégeant ainsi les investisseurs rentrés sur le tard et qui ne bénéficient pas des performances qui ont fait connaitre le fonds.

Mon propos n’est pas de dire que le fonds fera une performance médiocre à l’avenir, personne n’en sait rien, mais de sensibiliser au fait que comme toujours, les performances passées ne présage pas des performances futures. J’invite par exemple à regarder ce qui s’est passé pour les fonds « star » du domaine small caps européennes ces dernières années, par rapport par exemple à l’ETF SXRJ. Des fonds qui ont présenté de fortes hausses lors de leurs premières années (et qui donc se sont fait connaitre a posteriori), typiquement « recommandés » par les CGP pas vraiment indépendants, comme Comgest Growtth Europe Small, Echiquier Agenor Mid Cap, Axa Europe Micro Cap ou bien JP Morgan Europe Dynamic Small sont TOUS rentrés dans le rang et sont maintenant battus par l’ETF Small Cap sur les 10 dernières années.

Le fonds I&E est une des rares exceptions qui confirme la règle … encore 15.5% annuel sur les 10 dernières années vs. 11% pour SXRJ… mais pour combien de temps encore ?

N’ayant pas de talents particulier pour le stock picking, ne voulant pas faire « confiance » à un bon gérant qu’il est impossible à identifier à l’avance et qui ne peut garantir sa performance sur la durée, et ne disposant pas d’ETF indiciels larges et diversifié éligibles sur les small caps pour cette enveloppe, je m’abstiens donc d’ouvrir un PEA PME.

Alain
Alain
il y a 1 année

Bonjour Mathieu

Le choix de vos actions éligibles au PEA PME est excellent. Faut il encore savoir acheter ces « grandes » Smalls Caps au bon moment.

Dans le cadre de la construction de mon PEA PME j’ai acheté en 2021 et 2022:

  • 20 DELTA PLUS au prix moyen de 92 € ( – value latente – 28,42 %)
  • 20 EQUASENS au prix moyen de 105 € ( – value latente – 32,84 %)
  • 10 ESKER au prix moyen de 191 € ( – value latente – 33,85 %)
  • 10 SOITEC au prix moyen de 165 € ( – value latente – 15,44 %)

Ces belles valeurs sont donc très volatiles. Je les conserve néanmoins et il n’est pas exclu que je fasse des moyennes à la baisse sur ESKER et EQUASENS (le bon Momentum 😀) .

Heureusement mes moins values latentes ont été compensées par des PV réalisées sur d’autres belles entreprises comme AUBAY, SII, INTERPARFUMS qui ne sont, hélas, plus éligibles au PEA PME.

Fort de ma gestion, pas très performante, j’hésite entre acheter des parts du fond Indépendance et Expansion Europe ou persister à acheter d’autres belles valeurs comme :

  • WAVESTONE (Screeners Zone Bourse Invest/Trading 5-4,5)
  • GL Events (Screeners Zone Bourse Invest/Trading 5-5
  • INFOTEL (Screeners Zone Bourse Invest/Trading 5-5
  • Voyageurs du Monde (Screeners Zone Bourse Invest Trading 5/5)
  • POUJOULAT Screeners Zone Bourse Invest/Trading 5-5)
  • CLASQUIN (Screeners Zone Bourse Invest/Trading 5/5)

Il est à noter que le titre POUJOULAT est la première ligne de l’OPCVM Indépendance et Expansion EUROPE soit 5,58 % du fond suivi de l’entreprise SII (4,11 %).

Finalement je pense que le « must » serait de consacrer 50 % du PEA PME au fond Indépendance et Expansion Europe (ou tout autres OPCVM aussi performants) et 50 % aux belles entreprises évoquées ci dessus ou celles mentionnées par vous même.

Le pourcentage choisi peut naturellement varier en fonction de la part de risque que chaque investisseur est prêt à assumer (forte volatilité due au manque de liquidité de certaines petites et moyennes capitalisations).

Bien cordialement

Aclario
Aclario
il y a 1 année

Bonjour,

Je vous contacte car de que je me posais suite à lecture de quelques de vos commentaires.

Si jamais je ne suis pas au bon endroit pour poser mes questions, je m’en excuse vous pouvez toujours ne pas valider le commentaire.

En bref j’ai 22 ans et 36k€ à investir dans un PEA fortuneo sur un ETF S&P500 à 100%, je voulais déjà savoir si c’est un choix « optimal » ?

Si oui, je cherche à comprendre quelle est la meilleure décision entre un lump sum et du DCA ? Sachant que ma stratégie est sur du très long terme (plusieurs décennies) et que je n’ai pas d’expérience dans l’investissement pour l’instant, je veux juste prendre les choses en main et faire travailler mon argent au lieu de la laisser sur mon Livret A.

Mon aversion au risque : Cela ne me dérange pas d’investir tout d’un coup si le jeu en vaut la chandelle comparé au DCA.
A l’inverse si je fais un DCA, j’aimerai juste savoir si lisser les 36k€ sur 1 an soit 3k€ par mois est optimal ? et le plus important, après ce 1 an dois-je continuer le DCA avec un nouveau montant ? Car j’avais vu une discussion entre vous et un lecteur où vous lui disiez que faire du DCA de la somme qu’il voulait investir sur + d’un an n’était pas la bonne stratégie ce qui me perd un peu car je pensais que le DCA se passait sur le très long terme.

Désolé d’avance si mes questions sont redondantes ou peu pertinentes je débute et merci infiniment d’avance si vous prenez le temps de me répondre !

Lhermitte
Lhermitte
il y a 1 année

Bonjour Mathieu, vous croyez qu’on peut pas dormir tranquille avec Virbac ? elle est plus grosse et plus diversifiée que Vétoquinol, son cours chaotique indique t il une mauvaise gestion ?

Stephane
Stephane
il y a 1 année

Bonjour Matthieu,

Je rajouterais à la belle liste proposée par Alain : Ekinops. Que penses tu de cette valeur ?

Bien cordialement

Nasdaq
Nasdaq
il y a 1 année

J’utilise le PEA-PME pour loger les obligations de crowdfunding

lecteur
lecteur
il y a 1 année

Bonjour

Un grand merci pour votre site ainsi que les idées d’investissement.

Quelques actions que je détiens en plus de celles citées ici:
-hoffman/poujoulat/cogra/moulinvest pour « jouer » les enjeux de la RE2020 et environnementaux (hoffman = ciment bas carbone, les autres sont des entreprises liées au bois/mode de chauffe alternatif au gaz)
-les excellentissimes ABC arbitrage, IDI et Guerbet (pour les rendements, on reste donc dans la thématique qui vous est chère 🙂 )
-j’avais enfin fait un petit top 5 « maison » des différentes entreprises présentes dans les premières lignes de différents fonds que j’avais récupéré dans un numéro d’Investir (mais je n’en ai plus trace, de mémoire il y avait wavestone, voyageurs du monde, virbac, lumibird et … ?)
-boa concept (une entreprise découverte dans la même revue), dédiée à la logistique…à voir ce que cela donne dans le temps.
Les plus téméraires pourront également rajouter des biotec….avec les risques que cela implique.
Ceci afin d’avoir d’autres pistes de diversification.
Bonne soirée

Dernière modification le il y a 1 année par lecteur
Susu31
Susu31
il y a 1 année

Bonjour Matthieu, j’espère que tu vas bien !
Encore un article très intéressant comme d’habitude !
Je voulais te poser une petite question : que penses tu des actions à dividende mensuel ? (exemple: realty income / Savaria / stag industrial nottament ).
Bonne journée !

Susu31
Susu31
il y a 1 année

Pardon, Matthieu j’avais une seconde question, que penses tu de l’hydrogène, vois tu un marché porteur et intéressant pour le futur ? Si oui, aurai tu quelques idées d’actions intéressantes (type ALHRS etc …)

Dylane
Dylane
il y a 1 année

Bonjour, mon PEA était bientôt plein, je réfléchis à l’ETF sur lequel faire bientôt mon DCA mensuel. J’aimerais profiter du CTO pour miser sur un indice plus large, d’où ma question. J’hésite entre ces 2 etf :
IE00B3YLTY66 : 0.17% de frais mais encours d’environ 500M.
IE00B3RBWM25 : 0.2% de frais et encours de plus de 6Mds.
Lequel serait à privilégier pour du très long terme passif ? Merci.

Antoine
Antoine
il y a 1 année

Bonjour,
J’ai 240 000€ à investir. Je le fais en DCA, depuis janvier (20 000€/mois) et ai planifié de faire ainsi jusqu’en décembre prochain.
Est-ce intelligent ou devrais-je « accélérer » les versements ?
Cdlt.

Lolo
Lolo
il y a 1 année

Bonsoir Matthieu

Merci pour cet article intéressant qui m’a permis de découvrir de belles valeurs. J’ai l’impression qu’Interparfums n’est pas (ou plus) éligible au PEA-PME, est-ce que tu confirmes?
Merci

Antoine
Antoine
il y a 1 année

Bonjour Mathieu,

Excellentes entreprises / structures proposés.

J’ai déjà Robertet & le fond Indépendance & Expansion Europe dans mon PEA-PME.

J’aimerai rajouter un certain nombre d’entreprises.

Certains entreprises apparaissent dans ma To Do si je les considère à bon niveau de valorisation mais que penses-tu de celles-ci ?

J’aimerai acheter :

  • Precia
  • SAMSE
  • ABC Arbitrage
  • Technip Energies
  • Trigano
  • Catana
  • Séché Environnement
  • SII
  • Aubay
  • Bilendi

Je regarde :

  • TFF Group
  • Bastide
  • LNA Santé
  • Synergie
  • Neurones
  • Mersen

J’aimerai ton avis 😉

Bonne soirée,

Muratet
Muratet
il y a 11 mois

Hello,
Soitec n’est plus éligible PEA-PME depuis le mois de mai 2023.
amicalement
jm

Muratet
Muratet
il y a 11 mois
Répondre à  Matthieu

Hello,
Oui, c’est ce que je fais, je les garde précieusement.
jm m

Jules
Jules
il y a 9 mois

Tellement inutile ce PEA PME. Il offre rien de plus que le PEA. Ils devraient vraiment faire quelque chose pour le rendre attractif car à moins d’avoir atteint le plafond du PEA ce truc ne sert à rien.

Dylane
Dylane
il y a 7 mois

Bonjour,
le fonds de Higgons France Small Cap indique des frais de commission de 10% de surperformance… Je ne parviens pas à savoir concrètement comment cela fonctionne. Pourriez-vous m’expliquer via un exemple chiffré si possible svp? Merci d’avance ! Cordialement.

Dylane
Dylane
il y a 7 mois
Répondre à  Matthieu

Merci pour votre réponse précise !
Evidemment, cela ne va que dans un sens, et pas le nôtre !
Une autre question : serait-ce pertinent d’investir en DCA sur ce fonds, mensuellement ?

Blae Jahm
Blae Jahm
il y a 5 mois

PEA PME : Maurel&Prom une veritable star méconnue du pétrole j’ai cartonné avec et Piscine Desjoyaux belle boîte + I&E Europe + Thermador

Adrien
Adrien
il y a 5 mois

Concernant le fond Independance Europe Small. Quelle est la différence entre « PART A (C) – PARTICULIERS » et « PART I (C) – CLEAN SHARE »

Je vous remercie.

Oreve
Oreve
il y a 4 mois
Répondre à  Adrien

Bonjour il suffit de bien lire le descriptif et vous allez comprendre.

Dernière modification le il y a 4 mois par Oreve
MLB
MLB
il y a 2 mois

Interparfums est à retirer du PEA-PME …Hélas !