Portefeuille Passif ETF CTO : Reporting Aout 2021

Le Portefeuille Passif CTO est délibérément agressif en privilégiant les zones géographiques en croissance et les thématiques d’avenir, uniquement accessibles via des ETF sur CTO. Il devrait être complété par un portefeuille plus défensif comme le Portefeuille Passif ETF PEA.

L’objectif de ce portefeuille est de réaliser la performance la plus élevée possible à horizon long terme et du sur-performer nettement le MSCI World sur la durée. Ce portefeuille est donc destiné aux investisseurs souhaitant faire croître leur capital d’une manière agressive et rapide, lorsqu’ils sont en phase de construction d’un patrimoine financier.

Il est à noter que je propose ce portefeuille pour que les lecteurs du site intéressés puissent s’en inspirer, mais il n’est pas détenu en réel pour ma part. Mon portefeuille réel se trouve dans cette partie.

 

Composition du Portefeuille Passif ETF CTO

 

Le portefeuille Passif ETF CTO est constitué de 7 ETF distincts couvrant la partie Américaine, Européenne et Asiatique de manière à ne pas trop s’éloigner de la répartition du MSCI World.

 

 

Voici les ETF qui composent le portefeuille ainsi que leur répartition :

 

20% ETF MSCI World Momentum (IS3R Ishares) : cet ETF permet de s’exposer à l’indice MSCI World des pays développés (US, Europe, Japon, Canada, Australie…) tout en y ajoutant un filtre sur le momentum. Cette méthodologie consiste à surpondérer les actions qui ont le mieux performé sur les derniers mois et de sous pondérer les actions moins performantes. Le biais momentum est une stratégie historiquement très performante sur la durée.

 

20% ETF S&P China 500 (ICW5 WisdomTree) : cet ETF est le plus complet permettant d’investir de manière large sur la Chine. Contrairement au MSCI China classique, cet ETF investi également sur la Chine continentale (Shanghai, Shenzhen) et présente donc une excellente solution pour profiter de la croissance Chinoise tout en ayant une bonne diversification sectorielle. La Chine est aujourd’hui la première puissance mondiale en terme de PIB et a une croissance supérieure aux Etats-Unis. Il est donc pertinent d’y avoir une exposition.

 

20% ETF Disruptive Technology (UNIC Lyxor) : cet ETF permet d’investir de manière large dans la majorité des mégatrend actuelles. Il contient notamment des domaines comme l’impression 3D, l’Internet des objets, le cloud computing, les technologies financières, le paiement numérique, la santé, la robotique, l’énergie propre, les réseaux intelligents et la cybersécurité.

 

10% ETF WisdomTree Cloud Computing (WCLD WisdomTree) : cet ETF permet d’investir dans les entreprises Américaines tirant la majorité de leurs revenus avec des services provenant du cloud. La plupart des constituants de l’ETF sont des entreprises d’ultra croissance, pas toutes rentables pour le moment, mais pouvant potentiellement être les GAFAM de demain. On y retrouve des domaines comme le e-commerce, le streaming, les paiements électroniques, les logiciels sous forme de services…

 

10% ETF Healthcare Innovation (2B78 Ishares) : L’objectif de cet ETF est d’investir dans des entreprises innovantes dans le secteur de la santé qui tirent une majorité de leurs revenus dans des domaines spécifiques comme la biotechnologie, les équipements technologiques de pointe, les traitements innovants contre certaines maladies… La santé est l’une des thématiques principales du siècle (vieillissement de la population, accroissement des maladies liées à l’obésité, aux problèmes auditifs, oculaires…) et sur-performera probablement le marché.

 

10% ETF Global Clean Energy (IQQH Ishares) : Cet ETF investit dans des entreprises tirant des revenus dans les secteurs liés aux énergies renouvelables (solaire, éolien, hydraulique, hydrogène, biomasse…). Les énergies renouvelables est un secteur qui en est encore à son tout début mais qui a un potentiel de croissance incroyable, notamment grâce à tous les plans économiques prévus par les Etats avec pour objectif de prendre en compte les enjeux climatiques.

 

10% ETF CSI China Internet (KWEB Kraneshares) : cet ETF permet d’investir sur toutes les entreprises Chinoises exerçant une activité touchant de près ou de loin à internet. On y trouve des domaines comme le e-commerce, les jeux video, la publicité en ligne, les paiements électroniques, les services de streaming… Cet ETF est donc en quelque sorte un petit Nasdaq Chinois.

 

Portefeuille Passif ETF CTO repartition sectorielle 2021

 

En résumé, l’objectif de ce portefeuille d’ETF est de se concentrer de manière agressive sur des thématiques en croissance et porteuses sur les décennies à venir, tout en évitant les secteurs trop cycliques qui créent peu de valeur à LT.

 

 

Performance du portefeuille Passif ETF CTO

 

Le suivi de performance démarre le 01/01/2021.

Voici l’évolution du portefeuille (en bleu) VS MSCI World CW8 (en rouge) :

 

Portefeuille Passif ETF CTO evolution performance Aout 2021

 

Portefeuille Passif ETF CTO composition Aout 2021

 

Performance Portefeuille Passif ETF CTO en 2021 : -2.8%

Performance MSCI World en 2021 : +20.7%

 

 

Le portefeuille continue de subir une baisse depuis le dernier reporting contrairement au MSCI World toujours en hausse (avec donc un écart de sous performance qui augmente).

 

La tension sur les taux d’intérêts commence à se résorber progressivement, avec un retour du marché sur les valeurs de croissance. Néanmoins, les risques politiques et de régulation explosent en Chine, ce qui a eu de lourde conséquence sur le portefeuille (positionné à près d’un tiers sur la Chine avec une forte orientation sur les valeurs technologiques de ce pays qui sont en grande phase baissière). Le gouvernement Chinois a également mis en place des mesures impactant lourdement les Edtech (les entreprises dans le domaine de l’éducation comme New Oriental, Tal Education…) en leur imposant de devoir être des entreprises non profitables. Celles-ci ont perdu en moyenne plus de 80% de leur valeur.

Dans ces circonstances, il est très compliqué de faire un choix. On pourrait se dire que ce genre de baisse est très rare et que c’est une excellente opportunité d’investir en Chine sur des entreprises de qualité à des prix cassés (par exemple Tencent et Alibaba se payent actuellement à des valorisations ridicules). Alibaba est par exemple actuellement valorisée à moins de 13X sont EBITDA, soit presque le même prix que Danone (étonnant pour une entreprise profitable avec plus de 15% de croissance annuelle et énormément de cash) !

Néanmoins, cet investissement comporte un risque très élevé avec encore énormément d’incertitudes (on ne sait pas jusqu’où le gouvernement Chinois peut aller, il a cassé sans problème plusieurs milliards de $ avec les Edtech…).

 

Par conséquent, je pense qu’il faut être très prudent et attendre d’y voir plus clair. Je privilégierais donc personnellement dans ce portefeuille le renforcement unique de l’ETF MSCI World Momentum.

 

 

Sentiment de marché et renforcements

 

Afin d’automatiser la démarche de renforcements mensuels dans ce portefeuille ETF, je propose une simple analyse graphique qui permettra de voir dans quelle tendance évolue le marché.

Si la tendance LT est haussière (prix hebdomadaires au-dessus de la moyenne mobile à 50S), alors le renforcement doit être agressif. En effet, il faut profiter des moments de hausse du marché pour renforcer les segments les plus haussiers à LT (donc principalement les valeurs de croissance).

Si la tendance LT est baissière (prix hebdomadaires en-dessous de la moyenne mobile à 50S), alors le renforcement doit être défensif. En effet, dans ce genre de cas il faut renforcer les valeurs les plus solides et les moins volatiles afin de stabiliser le portefeuille et éviter que la baisse ne fasse trop chuter sa valeur.

 

Cas Agressif : renforcer UNIC, WCLD, 2B78, IQQH, KWEB.

Cas Défensif : renforcer IS3R, ICW5.

 

Analyse graphique (ZoneBourse) :

Portefeuille Passif ETF PEA analyse indice Aout 2021

 

 

Actuellement le MSCI World (CW8) est en tendance haussière, on peut donc renforcer ce mois-ci suivant la phase agressive. Je conseille néanmoins pour ce portefeuille pour le moment de renforcer suivant la phase défensive en raison des risques qui planent sur les marchés et de privilégier uniquement le MSCI World Momentum.

 

Je rappelle également que d’appliquer ce genre de méthodologie de renforcement « technique » peut conduire à déséquilibre le portefeuille tout le long de l’année. Il est donc conseillé en fin d’année de faire un ré-équilibrage pour retrouver la pondération cible sur chaque ETF.

 

 

Me contacter pour une question ou pour la rubrique Conseils Boursiers & Services 🛒 :

etre.riche.et.independant@gmail.com

 

N’hésitez pas à poster un commentaire.

Si jamais le commentaire ne s’affiche pas directement, c’est normal car je dois d’abord le valider pour qu’il apparaisse (anti-spam).

Mentions légales : 

Toutes les informations disponibles sur ce blog sont données à titre indicatif et ne sont en aucun cas des conseils d’achats ou des recommandations au sens de l’AMF.

L’auteur ne saurait être tenu responsable des pertes que pourrait engendrer le lecteur et décline toute responsabilité à l’égard des conséquences éventuelles de l’utilisation du blog.

De plus, les informations pourraient ne pas être actualisées et donc ne fournissent aucunes garanties. Il appartient à chacun de vérifier les données personnellement.

3 commentaires

Rebonjour Matthieu,

J’ai récemment mis de côté la stratégie dividendes car je trouvais ça infernal de se dire qu’il fallait payer autant d’impôts dessus. J’ai donc préféré m’orienter quasi uniquement vers des ETF (je n’ai ni le temps ni les compétences pour faire du stock picking) capitalisants car je me suis dit qu’au moins je ne payais l’impôt qu’à la fin en vendant et que donc j’y gagnais forcément plutôt que de payer sur chaque dividende perçu. Le problème c’est que je suis tombé sur des discussions de forum aujourd’hui qui affirmaient que les fonds indiciels payaient aussi un impôt à la source avant de réinvestir les dividendes. Et de ce que j’ai compris, une certaine opacité règne autour de ça de sorte qu’il est difficile de savoir quelles sont les sommes prélevées à l’égard de ces fonds (sommes qui ne rentrent pas dans les frais exposés officiellement et publiquement par eux). D’où mon interrogation, penses-tu qu’on est vraiment gagnants sur du long terme avec les etf alors qu’en investissant en direct dans des actions à dividendes il y a plus de transparence et, avec les intérêts composés, un meilleur rendement in fine ?

Ma question peut s’étendre aussi au PEA j’imagine puisque on ne paie pas d’impôts sur les dividendes qu’on perçoit. Mais si un etf sur PEA réplique un indice américain, il n’y a pas de raison qu’il ne paie pas l’impôt sur ces actions étrangères (ou que la contrepartie lui fasse payer vu que c’est par réplication).

Je te remercie d’avance pour tes lumières

Bonjour Sim,

Les ETF payent en effet des impôts à la source sur les dividendes étrangers. Néanmoins, comme ils sont généralement de droit Irlandais ou Luxembourgeois, l’imposition est relativement faible. Ils ont également quelques solutions permettant d’optimiser l’imposition en parallèle (que je ne connais pas). Le gain d’impôts global est donc bien présent et intéressant par rapport à un particulier.

Merci beaucoup pour ta réponse et bonne journée

Laisser un commentaire