Portefeuille Passif ETF PEA : Reporting Fevrier 2022

Le portefeuille Passif ETF PEA est portefeuille passif composé uniquement d’ETF, tous éligibles au PEA. Son objectif sera de montrer qu’une approche totalement passive en sélectionnant les bons secteurs et une répartition géographique pertinente peut sur-performer un indice comme le MSCI World sur la durée.

Il est à noter que je propose ce portefeuille pour que les lecteurs du site intéressés puissent s’en inspirer, mais il n’est pas détenu en réel pour ma part. Mon portefeuille réel se trouve dans cette partie.

 

Composition du Portefeuille Passif ETF PEA

 

Le portefeuille Passif ETF PEA est constitué de 6 ETF distincts couvrant la partie Américaine, Européenne et l’Asie.

Le portefeuille sera réparti à 60% US, 30% Europe et 10% Asie afin de ne pas trop s’éloigner de la répartition du MSCI World.

 

 

Voici les ETF qui composent le portefeuille ainsi que leur répartition :

 

30% ETF S&P500 (PE500 Amundi) : cet ETF est un classique et permet de s’exposer de manière neutre à travers l’indice large Américain qui contient les plus grosses entreprises des US.

 

30% ETF Nasdaq-100 (PUST Lyxor) : les entreprises du Nasdaq sont incluses dans le S&P500. Le fait d’intégrer du Nasdaq a pour objectif de booster les performances de la partie US en surpondérant la thématique de croissance ainsi que les valeurs technologiques. On a ainsi des chances de faire mieux que le S&P500 sans non plus prendre le risque d’être en totalité investi sur le Nasdaq.

 

10% ETF Europe MSCI Technologie (TNO Lyxor) : cet ETF sectoriel couvre la partie technologique en Europe qui est l’un des secteurs les plus performants à long terme. Je pense que la technologie est l’un des thèmes principaux du 21ème siècle avec la croissance de la digitalisation, du e-commerce, du télétravail… et qui sur-performera le marché. Ce secteur est également devenu relativement défensif car la technologie est devenue un besoin naturel, presque comparable à l’alimentation.

 

10% ETF Europe MSCI Santé (HLT Lyxor) : cet ETF sectoriel couvre la partie santé en Europe qui est un secteur à la fois en croissance mais aussi relativement défensif. Tout comme la technologie, je pense que ce secteur est l’une des thématiques principales du siècle (vieillissement de la population, accroissement des maladies liées à l’obésité, aux problèmes auditifs, oculaires…) et sur-performera le marché.

 

10% ETF Europe Personal & Household Goods (PHG Lyxor) : cet ETF sectoriel couvre la partie de consommation de base (hygiène corporelle, produits d’entretien et de nettoyage…) ainsi que du Luxe en Europe. La partie liée à l’hygiène est très défensive et celle liée au luxe permet de booster les performances. On ne recherchera pas ici la croissance pure mais principalement la solidité et la régularité de ces entreprises.

 

10% ETF Asie Emergente (PAASI Amundi) : cet ETF permet d’investir en Asie qui est un continent en pleine croissance. Il donne une exposition à la Chine, Taiwan, la Corée du Sud et L’Inde. La Chine est aujourd’hui la première puissance mondiale en terme de PIB et a une croissance supérieure aux Etats-Unis. Il est donc pertinent d’y avoir une petite exposition.

 

Portefeuille Passif ETF PEA repartition sectorielle 2021

 

En résumé, l’objectif de ce portefeuille d’ETF est de se concentrer sur des thématiques en croissance et porteuses sur les décennies à venir, tout en évitant les secteurs trop cycliques qui créent peu de valeur à LT.

 

 

Performance du portefeuille Passif ETF PEA

 

Le suivi de performance démarre le 01/01/2020. C’est intéressant puisque cela permet de voir le comportement du portefeuille en prenant en compte la phase baissière de la bourse avec le Coronavirus.

 

Voici l’évolution du portefeuille (en bleu) VS MSCI World CW8 (en rouge) :

 

Portefeuille Passif ETF PEA evolution performance Fevrier 2022

 

Portefeuille Passif ETF PEA composition Fevrier 2022

 

Performance Portefeuille Passif ETF PEA en 2022 : -6.6%

Performance MSCI World en 2022 : -4.6%

 

 

Le portefeuille commence l’année légèrement en retard vs MSCI World, avec environ 2 pts de performance sous l’indice.

2022 commence comme 2021 s’est terminée, à savoir avec une grosse crainte du marché sur la remontée des taux actuellement en cours. Les valeurs de croissance sont fortement pénalisées, même celles qui ne sont pas très chères. Cette baisse générale vient de la forte volatilité et des flux sortants de la croissance pour aller vers de la value.

Les algorithmes amplifient ces phénomènes avec les ventes automatiques des robots, ce qui explique aussi le carnage sur certaines valeurs.

 

On peut voir également que les résultats des valeurs tech aux US sont très dispersés. Des grosses boites comme Facebook, Netflix, PayPal ont payé cash leurs résultats décevants avec des baisses de 20% dans la journée (alors que leurs cours de bourse étaient déjà baissiers depuis un moment). Cette baisse s’arrêtera bien un jour, lorsqu’on aura une meilleure vision de jusqu’où les taux iront. Ce mouvement de panique (exagéré comme souvent) pourra ensuite repartir dans l’autre sens et le rebond sera certainement fort et rapide.

On remarque pour terminer que le portefeuille ne cède « que » 2% sur cette grosse phase baissière vs MSCI World, il a donc résisté de manière correcte (tout comme l’année dernière).

 

On s’aperçoit également que la Chine n’a pas baissé depuis le début de l’année. Etant donnée la baisse constatée l’année dernière, il est possible qu’un point bas soit atteint sur la Chine. Si 2022 est une année « value », les indices Chinois pourraient fortement profiter du rebond car la décote sur ce marché est très élevée.

 

 

 

Sentiment de marché et renforcements

 

Afin d’automatiser la démarche de renforcements mensuels dans ce portefeuille ETF, je propose une simple analyse graphique qui permettra de voir dans quelle tendance évolue le marché.

Si la tendance LT est haussière (prix hebdomadaires au-dessus de la moyenne mobile à 50S), alors le renforcement doit être agressif. En effet, il faut profiter des moments de hausse du marché pour renforcer les segments les plus haussiers à LT (donc principalement les valeurs de croissance).

Si la tendance LT est baissière (prix hebdomadaires en-dessous de la moyenne mobile à 50S), alors le renforcement doit être défensif. En effet, dans ce genre de cas il faut renforcer les valeurs les plus solides et les moins volatiles afin de stabiliser le portefeuille et éviter que la baisse ne fasse trop chuter sa valeur.

 

Cas Agressif : renforcer le Nasdaq-100, TNO et PAASI.

Cas Défensif : renforcer le S&P500, HLT et PHG.

 

Analyse graphique (ZoneBourse) :

 

Portefeuille Passif ETF PEA analyse indice Fevrier 2022

 

Actuellement le MSCI World (CW8) est en tendance haussière, on peut donc renforcer ce mois-ci suivant la phase agressive. Je conseille néanmoins exceptionnellement pour le moment renforcer suivant la phase défensive en raison des risques qui planent sur les marchés.

 

Je rappelle également que d’appliquer ce genre de méthodologie de renforcement « technique » peut conduire à déséquilibre le portefeuille tout le long de l’année. Il est donc conseillé en fin d’année de faire un ré-équilibrage (totalement sans impact fiscal sur PEA) pour retrouver la pondération cible de 30-30-10-10-10-10 sur chaque ETF.

 

 

Date Publication : 06/02/2022

 

Me contacter pour une question ou pour la rubrique Conseils Boursiers & Services 🛒 :

etre.riche.et.independant@gmail.com

 

N’hésitez pas à poster un commentaire.

Si jamais le commentaire ne s’affiche pas directement, c’est normal car je dois d’abord le valider pour qu’il apparaisse (anti-spam).

Mentions légales : 

Toutes les informations disponibles sur ce blog sont données à titre indicatif et ne sont en aucun cas des conseils d’achats ou des recommandations au sens de l’AMF.

L’auteur ne saurait être tenu responsable des pertes que pourrait engendrer le lecteur et décline toute responsabilité à l’égard des conséquences éventuelles de l’utilisation du blog.

De plus, les informations pourraient ne pas être actualisées et donc ne fournissent aucunes garanties. Il appartient à chacun de vérifier les données personnellement.

21 commentaires

Bonjour Matthieu !

Déjà un an que je te suis , après avoir lu beaucoup d’informations voici mon portefeuille passif sur Pea chez B f B.

ETF sp500 40% préfères tu le Pe500 ou BNP ESE ?
ETF NASDAQ 20% préfères tu le Pust ou Panx ?
ETF Japon topix TPXE 10% ( servant de couverture car pas d’obligation sur mon Pea )
ETF HLT 10%
ETF TNO 10%
ETF EMU small cap 5 %
ETF PAASI 5 %

Pour diversifier , j’ai ouvert une AV chez linxea spirit 2 en SCPI ( 3k)

Également j’ai ouvert une AV chez Darjeeling afin de placer dans un fonds en euros avec le bonus si on a un certain pourcentage d’unité de compte mais je trouve que ça manque d’ETF type world.
En ce moment j’hésite à renforcer mes parts de SCPI ou fonds en euros sur Av ou alors de réserver mon apport pour renforcer lors de la prochaine baisse sur mon Pea.

Quelle pourcentage dois je avoir en Av SCPI , fonds euros sur Av et sur mon Pea ( actuellement 50k sur ETF)

Lors de la baisse fin janvier je ne savais pas s’il fallait revendre certains ETF afin de renforcer les ETF ayant le plus chuté. Dans le doute , je n’ai pas paniqué car j’ai un objectif long terme (20ans).

Merci pour ton retour et ta contribution pour nous.
À bientôt,
Kevin.

Bonjour Kevin,

Le choix de l’émetteur de l’ETF n’a aucune incidence, vous pouvez donc prendre celui que vous voulez (ils sont généralement plus ou moins équivalents en frais et suivent de toute façon tous le même indice et auront donc la même performance).

Concernant le Japon, pourquoi pensez-vous que c’est une couverture du portefeuille ? Ce ne l’est absolument pas, le marché Japonais est aussi volatile que les autres, rien à voir avec des obligations). Il y a cependant un ETF obligataire dans le PEA : OBLI (uniquement des obligations Européennes). Je ne conseille pas de toute façon les obligations, c’est perdant d’avance avec le faible yield qui est sous l’inflation.

Concernant l’allocation action/cash/immobilier ça dépend de votre âge, capital, niveau de risque etc… mais si vous avez plusieurs décennies devant vous, vous pouvez facilement faire quelque chose comme 60% action, 20% SCPI, 20%cash. Il n’y a pas de réponse unique, ça dépend de chacun (nous avons tous des objectifs différents)

l equivalent obligation pour nous européen est (à mon avis) un « bon » fond euro ou on arrive a 1,3%-1,5% ( sans avoir à diversifier avec action) et quasi à 2 en diversifiant.
la répartition peut être même simplifier en prenant juste l etf EMU Growth pour l europe. Ca permet de faire un Portefeuille av 4 ETF très très lazy !
Pour les SCPI, attention à l imposition. En assurance vie, cela peut etre une solution mais le choix est souvent restreint, et les frais de gestion à l’intérieur viennent aussi rogner la perf…

Oui totalement d’accord avec vous, et pour les SCPI le mieux est vraiment de passer par une AV. On perd un peu sur les frais de gestion mais on gagne énormément sur la fiscalité. Certains contrats spécialisés comme mes-placement-liberté de Spirica ont énormément de choix dispo en support SCPI, avec toutes les plus connues.

ou une scpi européenne type corum qui permet de réduire quand meme pas mal l’imposition en france.
Mais toujours pareil, jeune et avec un profil « risqué » l’interet est faible… la scpi peut remplacer le fond euro de l’investisseur qui a pas besoin des liquidités.
Mais l’interet majeur arrive à la phase suivante, il me semble nécessaire d’avoir pas mal de scpi quand on est en phase de distribution et plus de capitalisation. Si on veut vivre de son patrimoine et ne plus etre exposé uniquement à la bourse, la diversification est bonne et permet d’assurer une revenu quasi fixe par rapport à la bourse en restant 100% lazy

En phase avec vous 👍
Même si vous vous doutez que je préfère les entreprises à dividendes en bourse vs SCPI, car le dividende est croissant donc les revenus augmentent chaque année, tout comme le capital qui continue de croître. C’est la seule classe d’actif qui permet de faire cela.

Bonjour,
existe-t-il un site qui détaille les entreprises qui compose les ETF SP500, ETF Stoxx 600 (et pas seulement les dix premières lignes) ? merci.

Bonjour,

Ce que je fais personnellement est de regarder les ETF sur le site de Ishares (Blackrock), ils donnent la composition globale.

Dans « principales positions » vous pouvez consulter la liste entière, et même télécharger un fichier EXcel

Génial, merci beaucoup monsieur.

Bonjour Matthieu,

Je suis cette stratégie depuis un peu moins d’un an, chaque mois j’injecte 500€ puis j’achète de manière proportionnelle. Mon portefeuille est quasiment toujours équilibré (30/30/10/10/10/10). Un avis là dessus ?

Merci à vous

Bonjour Yann,

Il ne faut pas forcément splitter chaque mois vos 500€ sur tous les ETF, sinon vous allez payer des frais de courtage trop élevés. 2 par mois suffisent je pense avec 500€. Ensuite il faut tourner régulièrement.

Bonjour Matthieu, pourriez-vous reprendre cette réponse svp ? 2 par mois suffisent c’est à dire ? et il faut tourner régulièrement ?
Merci d’avance

Bonjour Léo,

Sur la liste d’ETF, pas utile de tous les acheter tous les mois, sinon les frais seront trop élevés (à mois que vos apports soient de plusieurs milliers d’euros par mois).

Donc dans l’idée on achète 2 ETF par mois, et on tourne chaque mois. De cette manière sur 3 mois on achète environ tout. Il faut également veiller à rester dans les bonnes proportions.

Pour rassembler tous les ETF Europe en un, il y a sinon GWT de Lyxor (ça simplifie)

Bonjour Matthieu,

Tout d’abord un grand merci pour votre travail. Cela fait presque un an que je vous suis, et vos articles sont d’une aide précieuse.

Ma stratégie était, pour commencer, orienté ETF (d’ailleurs largement inspiré du portefeuille PEA passif que tu proposes sur ce blog). Depuis, j’ai commencé à acheter des actions individuelles, principalement dans le secteur de la santé et de la technologie. Aujourd’hui, mon PEA est constitué à 50% ETF, et 50% actions individuelle. Ma question est donc la suivante : Trouves-tu cela pertinent de conserver des ETF TNO et HLT si j’investis dans des actions individuelles du même secteur ?
Je continue d’investir sur un ETF SP500 car ne possédant pas encore de compte titre.

Merci à vous.

Bonjour Alexandre,

Cela dépend de vos actions. tNO et HLT investissement dans toute l’Europe (dont pasmal de Suisse sur HLt). Vous n’aurez pas forcément cette diversification avec des lignes en direct sur PEA, surtout si vous êtes exclusivement investi sur des boites Françaises

Bonjour matthieu, j’aurais une question un peu simplette sur les frais de gestion etf, j’aimerais prendre deux exemples en prenant des frais de gestion etf identiques à 0,15% pour tous pour faire simple.
_Panier 1:
250€/ mois etf 1
250€/ mois etf 2

_Panier 2:
8 etf différents et toujours 250€/ mois sur deux d’entre eux en changeant tous les mois.

Quel panier sera le plus onéreux en terme de gestion ?

Bonjour Steven,

Les frais de gestion sont proportionnels, ils ne dépendent donc pas du nombre d’ETF mais de la somme investie. Ce qui changera à la hausse avec l’option 2 cependant sont les frais de courtage, plus élevés puisqu’en général fixes par transaction dans ces niveaux de montants. Pour des apports de 250€/mois, pas forcément nécessaire de s’embêter avec 8 ETF, vous risquez sinon de payer bien trop de frais de courtage

Bonjour Matthieu,

Actualement j’ai 60% ETF World et 40% ETF S&P500 sur PEA. Est-ce que il y du sens a faire comme ca? Ou je prends des grois risques?

Alternative 1:
50% SP500
10% Nasdaq
10% Europe Techno
10% Europe Food&Beverage
10% Europe Household Goods
10% Europe Health Care

Alternative 2:
50% SP500
10% Nasdaq
40% EMU Growth

En faisant un analyses des performances, l’ETF World gagne sur le long terme par rapport a toutes les ETF Europeennes. Donc je me demandais si c’etait mieu le coupler avec l’S&P500, ou mieu ne pas trop se concentrer sur les US et donc faire de la diversification geographiques.

Par apport a l’AV, est-ce que il y a du sens d’utiliser un ETF World avec des ETF sectorielles (ETF World Health Care, ETF World IT…)? Ou c’est mieu d’utiliser l’S&P500 avec les ETF World sectorielles? Ou c’est encore mieu de faire comme sur le PEA, donc privileger les ETF Europe sectorielles au lieu de ces-la mondial?

Merci à vous.

Bonjour Joseph,

Le MSCI World contient déjà environ 60% d’Us, c’est donc en partie redondant avec du S&P500 puisqu’il l’inclut. L’ETF World se suffit donc à lui même.

Vous pouvez sinon partir en effet sur l’arlternative 2 pour tenter de surperformer (ou la 1 si vous voulez mais qui nécessite un peu plus de temps et aussi des versements mensuels plus élevés comme plus d’ETF).

Les Us sont historiquement la zone qui performe le mieux (et de loin) sur le long terme, c’est donc la zone à ne pas négliger (c’est d’ailleurs ce qui tire la performance du World, pénalisé par l’Europe et le Japon qui ont des économies en déclin)

Toute tentative d’ETF sectoriel revient à une tentative d’optimisation pour surperformer. Mais rien n’est jamais gagné, c’est aussi un risque supplémentaire de sous performer si les secteurs sélectionnés ne sont pas pertinents dans la situation économique actuelle. Cela demande un minimum d’expérience pour bien comprendre tout cela.

Merci Matthieu pour votre reponse.

Je crois que au final je vais privileger un simple ETF World sur AV et je vais opter pour un portefeuille un peu plus élaboré sur PEA.

Je vous pose un toute derniere question: si je veux profitter des bonne performances du SP500 et sourtout du Nasdaq100, au detriment de l’Europe et aussi des pays emergents, est-ce que il y du sens surponderer un peu les US et donc opter pour cette allocation?

70% MSCI WORLD
15% S&P500
15% NASDAQ 100

Ou vous me conseillez plutot un different allocation (different percentage dans chaque support ou enlevement du S&P500) ou plutot un l’allocation que vous avez proposé dans cette article, mais que malhauresement ne semble pas bien performer depuis la guerre en Ukraine…

Merci encore pour votres conseils precieux.

Cela a du sens (selon moi) de surpondérer les US car c’est la seule vraie zone capitaliste et tournée vers les actionnaires qui reste encore dans le monde développé. Les entreprises sont plus qualitatives, mieux gérée, ont plus de croissance etc…

Donc oui la répartition est cohérente (même si comme World et S&P500 sont quandmême très redondants je ferais personnellement plutôt 70% World – 30% Nasdaq ou quelque chose comme ça

Laisser un commentaire