Portefeuille Passif ETF PEA : Reporting Octobre 2021

Le portefeuille Passif ETF PEA est portefeuille passif composé uniquement d’ETF, tous éligibles au PEA. Son objectif sera de montrer qu’une approche totalement passive en sélectionnant les bons secteurs et une répartition géographique pertinente peut sur-performer un indice comme le MSCI World sur la durée.

Il est à noter que je propose ce portefeuille pour que les lecteurs du site intéressés puissent s’en inspirer, mais il n’est pas détenu en réel pour ma part. Mon portefeuille réel se trouve dans cette partie.

 

Composition du Portefeuille Passif ETF PEA

 

Le portefeuille Passif ETF PEA est constitué de 6 ETF distincts couvrant la partie Américaine, Européenne et l’Asie.

Le portefeuille sera réparti à 60% US, 30% Europe et 10% Asie afin de ne pas trop s’éloigner de la répartition du MSCI World.

 

 

Voici les ETF qui composent le portefeuille ainsi que leur répartition :

 

30% ETF S&P500 (PE500 Amundi) : cet ETF est un classique et permet de s’exposer de manière neutre à travers l’indice large Américain qui contient les plus grosses entreprises des US.

 

30% ETF Nasdaq-100 (PUST Lyxor) : les entreprises du Nasdaq sont incluses dans le S&P500. Le fait d’intégrer du Nasdaq a pour objectif de booster les performances de la partie US en surpondérant la thématique de croissance ainsi que les valeurs technologiques. On a ainsi des chances de faire mieux que le S&P500 sans non plus prendre le risque d’être en totalité investi sur le Nasdaq.

 

10% ETF Europe MSCI Technologie (TNO Lyxor) : cet ETF sectoriel couvre la partie technologique en Europe qui est l’un des secteurs les plus performants à long terme. Je pense que la technologie est l’un des thèmes principaux du 21ème siècle avec la croissance de la digitalisation, du e-commerce, du télétravail… et qui sur-performera le marché. Ce secteur est également devenu relativement défensif car la technologie est devenue un besoin naturel, presque comparable à l’alimentation.

 

10% ETF Europe MSCI Santé (HLT Lyxor) : cet ETF sectoriel couvre la partie santé en Europe qui est un secteur à la fois en croissance mais aussi relativement défensif. Tout comme la technologie, je pense que ce secteur est l’une des thématiques principales du siècle (vieillissement de la population, accroissement des maladies liées à l’obésité, aux problèmes auditifs, oculaires…) et sur-performera le marché.

 

10% ETF Europe Personal & Household Goods (PHG Lyxor) : cet ETF sectoriel couvre la partie de consommation de base (hygiène corporelle, produits d’entretien et de nettoyage…) ainsi que du Luxe en Europe. La partie liée à l’hygiène est très défensive et celle liée au luxe permet de booster les performances. On ne recherchera pas ici la croissance pure mais principalement la solidité et la régularité de ces entreprises.

 

10% ETF Asie Emergente (PAASI Amundi) : cet ETF permet d’investir en Asie qui est un continent en pleine croissance. Il donne une exposition à la Chine, Taiwan, la Corée du Sud et L’Inde. La Chine est aujourd’hui la première puissance mondiale en terme de PIB et a une croissance supérieure aux Etats-Unis. Il est donc pertinent d’y avoir une petite exposition.

 

Portefeuille Passif ETF PEA repartition sectorielle 2021

 

En résumé, l’objectif de ce portefeuille d’ETF est de se concentrer sur des thématiques en croissance et porteuses sur les décennies à venir, tout en évitant les secteurs trop cycliques qui créent peu de valeur à LT.

 

 

Performance du portefeuille Passif ETF PEA

 

Le suivi de performance démarre le 01/01/2020. C’est intéressant puisque cela permet de voir le comportement du portefeuille en prenant en compte la phase baissière de la bourse avec le Coronavirus.

 

Voici l’évolution du portefeuille (en bleu) VS MSCI World CW8 (en rouge) :

 

Portefeuille Passif ETF PEA evolution performance Octobre 2021

 

Portefeuille Passif ETF PEA composition Octobre 2021

 

Performance Portefeuille Passif ETF PEA en 2020 : +11.98%

Performance MSCI World en 2020 : +4.44%

 

Performance Portefeuille Passif ETF PEA en 2021 : +24.0%

Performance MSCI World en 2021 : +25.7%

 

 

Le portefeuille continue de faire globalement jeu égal avec le MSCI World sur l’année (avec une performance légèrement moins bonne de 1.7%). Ce n’est pas si mal sur une année avec une forte volatilité engendrée par les mouvements des taux d’intérêts et un mouvement de panique sur les marchés Chinois.

Le portefeuille est toujours pénalisé par les contraintes réglementaires en Chine qui se poursuivent (le gouvernement continue d’attaquer ses champions), mais on constate une faible accalmie sur la fin du mois qui a permis aux indices Chinois d’un peu se reprendre.

 

Du côté des publications, liées à l’ETF PHG qui contient de nombreuses valeurs du luxe, elles sont finalement très bien accueillies par le marché dans le cas d’Hermès et de L’Oréal qui sont retournées sur des plus hauts. C’est moins bon  du côté de Kering qui a été beaucoup plus sensible à la crise.

 

 

Sentiment de marché et renforcements

 

Afin d’automatiser la démarche de renforcements mensuels dans ce portefeuille ETF, je propose une simple analyse graphique qui permettra de voir dans quelle tendance évolue le marché.

Si la tendance LT est haussière (prix hebdomadaires au-dessus de la moyenne mobile à 50S), alors le renforcement doit être agressif. En effet, il faut profiter des moments de hausse du marché pour renforcer les segments les plus haussiers à LT (donc principalement les valeurs de croissance).

Si la tendance LT est baissière (prix hebdomadaires en-dessous de la moyenne mobile à 50S), alors le renforcement doit être défensif. En effet, dans ce genre de cas il faut renforcer les valeurs les plus solides et les moins volatiles afin de stabiliser le portefeuille et éviter que la baisse ne fasse trop chuter sa valeur.

 

Cas Agressif : renforcer le Nasdaq-100, TNO et PAASI.

Cas Défensif : renforcer le S&P500, HLT et PHG.

 

Analyse graphique (ZoneBourse) :

 

Portefeuille Passif ETF PEA analyse indice Octobre 2021

 

Actuellement le MSCI World (CW8) est en tendance haussière, on peut donc renforcer ce mois-ci suivant la phase agressive.

 

Je rappelle également que d’appliquer ce genre de méthodologie de renforcement « technique » peut conduire à déséquilibre le portefeuille tout le long de l’année. Il est donc conseillé en fin d’année de faire un ré-équilibrage (totalement sans impact fiscal sur PEA) pour retrouver la pondération cible de 30-30-10-10-10-10 sur chaque ETF.

 

 

Date Publication : 23/10/2021

 

Me contacter pour une question ou pour la rubrique Conseils Boursiers & Services 🛒 :

etre.riche.et.independant@gmail.com

 

N’hésitez pas à poster un commentaire.

Si jamais le commentaire ne s’affiche pas directement, c’est normal car je dois d’abord le valider pour qu’il apparaisse (anti-spam).

Mentions légales : 

Toutes les informations disponibles sur ce blog sont données à titre indicatif et ne sont en aucun cas des conseils d’achats ou des recommandations au sens de l’AMF.

L’auteur ne saurait être tenu responsable des pertes que pourrait engendrer le lecteur et décline toute responsabilité à l’égard des conséquences éventuelles de l’utilisation du blog.

De plus, les informations pourraient ne pas être actualisées et donc ne fournissent aucunes garanties. Il appartient à chacun de vérifier les données personnellement.

 

29 commentaires

Bjr Matthieu,
Pourquoi choisis tu l’ETF Lyxor pour le Nasdaq et non le Amundi comme tu as pu le faire pour le SP500 ? Les frais sont deux fois plus chers (0,15% pour le Amundi vs 0,30% pour le Lyxor).

Autant pour moi, les frais de l’Amundi sont à 0,23% 😉

Bonsoir Ludovic,

Je l’ai déjà expliqué dans des reportings passés. La liquidité de l’ETF d’Amundi était plus faible au moment de la création du portefeuille, et c’était aussi le moment où Amundi a perdu l’éligibilité de nombreux ETF et a du changer toute sa gamme. De toute façon c’est du détail, l’important est l’indice suivi pas forcément l’émetteur

Très bonne perf matt… bravo!

Il y a énormément de vidéo de crash imminent de S&P 500 et donc du Nasdaq .
L’idée c’est que il y a eu trop de spéculations car l’ETF est devenu un objet de spéculation.
Même Warren Buffet s’inquiétait un peu .

Je te dis cela en me basant sur les vidéo youtube que j’ai pu voir. Exemple :
https://www.youtube.com/watch?v=bYSXXqy8Uzs
Mais à vrai dire je suis débutant.
Si le marché crash ce sera une opportunité de toute façon.

Ce sont pour moi des balivernes. Une video baissière fait toujours plus peur que si on disait « tout va bien » et fait donc plus de vues. C’est l’objectif…

Le S&P500 et le Nasdaq ne sont pas si sur-évalués que ça, surtout sur les grosses capitalisation solides. Quand on voit la valorisation des GAFAM qui est limite sous la moyenne du marché, rien à craindre selon moi (elles pèsent 25% du S&P500 et pres de 50% du Nasdaq…).

Il n’empêche que certaines parties du marché sont trop chères (un peu l’énergie et les tech de croissance non rentable). Mais leur poids dans les indices est faible.

Il ne faut pas oublier non plus que les taux d’intérêt sont faibles, donc il est logique que le marché se paye plus cher que sa moyenne historique.

Bonjour Matthieu, merci beaucoup pour le partage de toutes vos connaissances, j’ai vraiment appris énormément, car je débute dans l’investissement et je vous suis très reconnaissant donc vraiment merci.

J’ai suivi vos recommandations et je modifie légèrement mon portefeuille (arbitrer les small caps et le Japon vers plus de rendement) ce qui fait que j’aurais un portefeuille très semblable a celui suggéré ici.

Ce qui me pose problème c’est la démarche de renforcement mensuel, non pas que je ne vous fais pas confiance, au contraire, mais je ne la comprends pas sur le fond, et instinctivement j’aurais sûrement fait l’inverse, c’est à dire me concentrer pour acheter ce qui est à la baisse pour faire baisser le PRU.

Il faut absolument que j’arrive à avoir une stratégie que je puisse comprendre et dont je puisse être convaincu afin de m’y tenir sur le long terme surtout quand tout ira mal, j’aurai en moyenne 1000€ à placer par mois donc je pars sur l’idée de renforcer en effet deux ou trois positions, et je pense vraiment que des mauvais choix peuvent nuire aux performances même si je rééquilibrerai de toute façon une fois par an.

Auriez-vous donc des lectures à me suggérer, articles ou livres afin de mieux comprendre la stratégie que vous proposez. J’ai lu votre article sur le momentum, est ce que l’on est dans ce type de stratégie à savoir ce qui monte, montera à court terme ? Merci, Matthieu, pour les conseils que vous pourrez me donner. Cordialement.

Bonjour Chris,

Il ne s’agit que de proposition d’optimisation des renforcements, mais ce n’est clairement pas le plus important dans la stratégie, qui est surtout le choix des ETF. Donc renforcez selon ce qui vous semble le plus logique, l’important est de comprendre ce qu’on fait et de tenir sur la durée.

L’idée est de s’approcher d’une stratégie Momentum dans les renforcements : il s’agit de prendre un indice large (ici le world) qui permet de donner la tendance du marché dans son ensemble. Si le marché est haussier, il vaut mieux concentrer ses renforcements sur ce qui aura le plus de chance de monter fortement dans le futur. En tendance haussière, les entreprises tech ont généralement une hausse plus rapide que le secteur alimentaire par exemple. À l’inverse en marché baissier, il faut éviter d’acheter des secteurs trop sensibles car la possibilité d’une poursuite de la baisse est possible. Et une fois que ça repart on fait l’inverse pour accompagner la nouvelle hausse etc… sans oublier de faire des ré équilibrage annuels car sinon dans un marché haussier très long on se retrouve avec un portefeuille ultra agressif ce qui n’est pas le but.

Mais un renforcement mensuel équipondéré ou avec les pondérations initialement définies fonctionne très bien.

Bonsoir Mathieu, merci beaucoup, je comprends mieux, je comprends surtout de pas trop me prendre la tête avec ça et c’est tant mieux !

Pour le choix des ETF, j’ai fait un peu de ménage, car on conseille souvent d’ajouter des small caps Euro, du Russel et du Topix, mais pour vous avoir lu attentivement et vérifié leurs performances, je préfère revenir sur des fondamentaux comme ceux que vous proposez ici, ça sera plus simple à gérer.

Pour l’Europe j’ai hésité avec l’ ETF Growth que vous proposez souvent, mais je suis resté sur la diversification proposée ici.

Dernière question, l’idée est-elle de rester sur ces ETF les années à venir quoiqu’il arrive ou est ce que même dans une vision long terme des changements peuvent être envisagés en fonction de la situation économique.

Mon portefeuille est prêt donc, en grande partie grâce vous, on fait le point dans un an !

Encore merci, Matthieu, et bonne soirée.

Exact, inutile de se prendre la tête avec la méthodologie de renforcement, je répète que ce n’est pas l’important.

Pour l’Europe il y a en effet GWT de Lyxor qui facilite la tâche (mais attention ETf EMU donc zone euro et pas Europe donc pas de Suisse, UK, Scandinave).

L’idée est bien de rester sur la composition qui de toute façon (de par construction des ETF) s’adaptera seule dans le temps.

Très rapidement :

Japon : économie morose et très cyclique/industrielle, pas forcément très intéressant (à part s’exposer au yen…)

Small US : sous performe les BigCaps depuis 20 ans, et de toute façon le S&P500 couvre peut-être 80-90% de la capitalisation…

Small Europe : boites souvent cycliques et peu qualitatives, il vaut mieux filtrer soit même via du stock picking pour le marché des mid&small Européennes. Vous pouvez piocher des idées dans le portefeuille Mid&Small Croissance par exemple

Merci, pour toutes ces précisions, je vais regarder du côté du stock picking pour les Smalls, le temps que je me forme un peu ça laissera le temps à mon portefeuille en ETF de grossir un peu … c’est quand même beaucoup plus complexe à appréhender que les ETF, mais ça doit aussi être beaucoup plus intéressant et formateur.

Bonjour Matthieu, bonjour à tous,
Merci beaucoup pour toutes ces informations très intéressantes dont je prends bonne note.

J’ai ouvert un PEA il y a 2 mois chez Boursorama, 10 000€ d’encours réalisé avec du stock picking pour me familiariser avec les passages d’ordres et le fonctionnement général. J’ai 34 ans.

Maintenant que je me suis bien renseigné sur les ETF, je me sens prêt à me lancer.

J’envisage de commencer avec le MSCI World CW8 de chez Amundi, dont sa valeur liquidative est d’environ 420€.
J’ai un budget mensuel de 600-650€.

Et c’est ici que je bloque par rapport au support à privilégier entre mon PEA actuel, ou ouvrir un CTO.
En effet, étant donné que je peux investir pendant minimum 30 ans, j’atteindrai le plafond du PEA avant si tout se passe bien, d’autant que certains mois je pourrais renforcer davantage de façon ponctuelle.
Pour continuer d’investir sur cet ETF, je serai contraint de vendre+retirer du PEA pour transférer sur un CTO, entraînant alors des frais de courtage + prélèvements sociaux. Somme qui ferait perdre le bénéfice des intérêts composés, justement recherché à cette période de l’investissement.

De ce fait, ne vaut-il pas mieux ouvrir un CTO (par exemple chez Degiro) pour cet ETF, et utiliser mon PEA pour un autre sur lequel j’investirai moins ?

Enfin, de ce que j’ai vu en vidéos de présentation de Degiro et Trade Republic, l’investissement mensuel se fait sous forme de virement/prélèvement de la somme exacte souhaitée, et non par achat comme sur Boursorama et autres brokers (nombre de quantité x valeur liquidative de l’ETF) ?

D’avance merci pour les réponses et éclaircissements que vous pourrez m’apporter.
Olivier.

Bonjour olivier,

Je ne comprends pas bien votre remarque, une fois le PEA plein, pourquoi vouloir faire des retraits pour mettre l’argent sur le CTO ? Cela n’a pas vraiment de sens. L’avantage du PEA est dans sa fiscalité, donc si vous vendez en PV vous n’aurez que 17% de csg à payer au lieu de 30% en CTO. Lorsque le PEA est plein, il faut continuer les apports mais dans ce cas sur CTO tout en conservant le PEA.

Sur Degiro, ce n’est pas une banque donc il faut faire un virement de votre compte sur l’IBAN à votre nom. Puis ensuite l’argent arrive sur votre CTO (48h après généralement). Vou pouvez ensuite passer votre ordre

Bonjour Matthieu,
Merci pour votre retour rapide.

Si je vous comprends bien :
concernant le PEA plein, une fois celui-ci à son plafond (dans quelques temps bien sûr), il suffira d’y laisser travailler les intérêts de cet ETF, et en parallèle de le reprendre à 0 sur un CTO de façon à cumuler sur chacun des 2 supports.

Étant donné que l’avantage du PEA est sa fiscalité, il faut dans tous les cas y privilégier la capitalisation lorsque les ETF désirés y sont éligibles.

Pour Degiro ou autre opérateur de CTO, en fait c’est comme si on effectue un virement sur un PEA pour ensuite acheter les valeurs souhaitées.

Ou n’ai-je pas tout saisi ?

Oui c’est exactement ça.

👋 Matthieu,

Tout d’abord un très grand merci pour la qualité de tes articles et reportings.
C’est précis, transparent et on apprend vraiment !

Aussi, afin de suivre correctement la répartition de mon portefeuille et sa performence, j’ai créé un Google Sheet avec une page dédiée au Reporting et une page dédiée à un Simulateur sur la base des ETFs et des % que tu as indiqué 😊

Bonjour Gauthier,

Merci pour ton retour.
Désolé mais j’ai retiré le lien du fichier dans le comment car les fichiers avec multi utilisateurs tournent pas forcément bien en général (même si ça part d’une bonne attention)

Bonjour Matthieu,

Excellente perf !

Déjà que je ne bats pas le marché en stock picking alors avec tes ETFs encore moins 😉 Encore du cash retiré de De Giro / Trade pour aller sur Bourse Direct haha.

Je n’avais pas investis sur les Lyxor à l’époque car les premières lignes sont « fortes » (LVMH, ASML, sont presque à 30% sur les ETF qui prends en compte les capitalisations nous sommes d’accord).

Pour l’instant je suis seulement à 80% World / 20 % Émergent, je pense rajouter tes conseils au fil de l’eau 😉

Merci encore pour tout ce travail !

Bonjour Antoine,

Les premières lignes sont fortes en effet mais c’est aussi car il y a très peu de grandes entreprises qualitatives en Europe donc les rares se détachent vite en terme de capitalisation, ce phénomène devrait se poursuivre dans le futur. C’est moyen pour la diversification mais l’exemple même du Nasdaq aux US (sur les GAFAM) montre que cela peut fortement dynamiser la performance de long terme !

Bonjour Matthieu !

J’aurais une question concernant la stratégie des ETFs, je pensais faire du 50% US, 40% Europe et 10% Asie dans mon cas. Mon objectif est d’avoir un capital d’ici une dizaine (voire deux dizaines) d’années, en investissant une partie de mon salaire chaque mois en ETF. Cependant, cette stratégie est-elle viable ou est-ce trop long terme pour une stratégie constituée sur les ETFs ?

De même, vous dites qu’il vaut mieux acheter lorsqu’une action est à la hausse, est-ce viable pour un portefeuille long terme, ou acheter une action en baisse peut-il être rentable à ce moment-là d’après vous ?

Merci pour ce blog rempli d’informations !

Bonjour Mathieu,

Les ETF sont biensur un véhicule d’investissement à long terme et la méthode de renforcement proposée n’est que pour tenter d’améliorer légèrement la perf annuelle via un biais Momentum. Mais je rappelle que ce n’est pas obligatoire ni ce qui compte vraiment dans ce portefeuille. L’objectif principal est de choisir des ETF bien ciblés avec une bonne répartition, tout simplement. Vous pouvez renforcer comme bon vous semble, cela ne change ni la stratégie et aura peu d’impact sur la performance

Bonsoir,
est ce que l etf nasdaq 100 voir sp500 est une alternative a l’ETF Europe MSCI Technologie (TNO Lyxor)?
ou il vaut mieux avoir les deux?

Bonsoir,

Je ne comprends pas votre question. Le S&P500 est un indice large et diversifié aux US. Le Nasdaq sert à booster la partie tech en plus du S&P500 (les entreprises du Nasdaq sont incluses dedans). C’est différent de l’Europe technologie, qui ne contient que quelques entreprises Européennes, pas du tout de même envergure qu’aux US.

bonsoir je me demandais si dans une répartition glabale de son portefeuille concernant le secteur des techno; ne faudrait il pas privilegier les tech us à travers un etf nasdaq100 au lieu de l’etf TNO Lyxor .

Oui en effet dans ce cas le Nasdaq est de loin supérieur il n’y a pas photo

Bonjour Matthieu,

Est-ce que tu t’es déjà penché sur les ETF Private Equity (par ex: IE00B1TXHL60)

Merci

Bonjour Nico,

Il faut vraiment regarder le contenu mais généralement ce n’est pas top car il y a beaucoup d’entreprises de mauvaise qualité dans le secteur. Je pense qu’il vaut mieux en stock picking sélectionner quelques entreprises avec d’excellents track record comme par exemple Sofina, EQT Aq, Berkshire Hathaway…

merci!

et un ETF Clean Energy?

Il n’y en a pas vraiment d’intéressant éligibles au PEA, et c’est selon moi une thématique encore trop jeune et spéculative pour y consacrer une proportion importante de son portefeuille

Laisser un commentaire