Screener action bourse PEA Avril 2021

Le rôle principal de mon screener est d’attribuer une note globale sur 10 à chaque action afin de les classer de la « meilleure » (bon score) à la « moins bonne » (mauvais score) en combinant de nombreux critères de l’analyse fondamentale.

L’objectif est de mettre en lumière les actions dont les fondamentaux sont exceptionnels et dont le potentiel de croissance à long terme permettra d’obtenir la performance boursière la plus élevée possible.

 

Screener action bourse PEA  Avril 2021

 

Calculs des scores du Screener

Pour comprendre quels critères sont utilisés afin d’arriver au score global, vous pouvez consulter cet article qui détaille la combinaison de tous les aspects analysés.

 

 

Calcul du Fair Price

Le Fair Price (ou juste prix) représente le prix que l’entreprise devrait valoir aujourd’hui en se basant sur plusieurs critères de valorisation. J’utilise notamment une combinaison du PER historique de l’entreprise, du PSR, de sa variation de prix sur la dernière année, de son levier financier, ainsi que quelques autres critères maison. Idéalement il faut donc chercher à acheter des actions dont le prix n’est pas trop supérieur au fair price, et de faire attention avant d’investir dans une action trop chère.

 

 

Calcul du Fair Price 5 ans et Potentiel

Le Fair Price à 5 ans correspond au prix que l’entreprise devrait avoir dans 5 ans à partir du prix actuel et en ajoutant 5 ans de croissance. C’est intéressant pour les entreprises de croissance car elles peuvent être sur-évaluées à l’instant T, mais peuvent croître de manière suffisamment forte pour avoir un bon potentiel dans quelques années. Le prix actuel qui serait donc sur-évalué à l’instant T pourrait ainsi être au final un bon prix d’entrée pour les années futures.

Un exemple : une entreprise qui est sur-évaluée de 20% mais qui croit de 15% par an mettrait un peu plus d’un an à retrouver un Fair Price. Un an n’est finalement pas grand-chose lorsqu’on a un horizon LT et qu’on détecte une belle action avec de la croissance.

Cela permet donc d’introduire la colonne « Potentiel » qui calcule l’écart entre le prix actuel et le Fair Price à 5 ans, tout en y ajoutant les dividendes. C’est donc le potentiel de gain qu’il reste à l’action à horizon 5 ans.

 

 

Force acheteuse

La force acheteuse correspond à un Momentum court terme (durée de 1 ans) de l’action en relation avec un indice de référence. L’indicateur correspond à une jauge de 4 barres qui va de 0 à 4. Plus la performance de l’entreprise est élevée par rapport à son indice de référence, plus la jauge est remplie.

 

Screener force acheteuse

Pour l’Europe, l’indice sélectionné est le MSCI World. Pour les US, c’est le S&P500.

Il est régulièrement observé que lorsque le Momentum court terme d’une entreprise est mauvais, elle continue de sous performer pendant un moment alors qu’à l’inverse, lorsque son Momentum est bon, il continue de durer.

L’idée est donc d’éviter d’acheter des entreprises qui ont une force vendeuse temporaire (moins de 2 barres) et de privilégier les actions avec une force acheteuse élevée (3 barres ou plus). 2 barres étant proche du neutre, à savoir la performance de l’indice.

 

 

Variation de classement

Le screener affiche pour chaque entreprise la variation de classement (en score global) par rapport au mois dernier. Les causes qui peuvent modifier le classement sont :

-la remise à jour des fondamentaux suite aux publications

-la variation de momentum d’un mois à l’autre (qui a un impact dans le screener)

 

 

Remarque Générale

 

D’une manière générale, il faut bien avoir en tête qu’une décote importante est souvent signe de risque. Il ne faut donc pas forcément sauter sur l’occasion tête baissée. Le marché n’est pas « aveugle » et s’il applique une décote persistante à une entreprise, il y a peut-être une raison fondamentale derrière. Si une action est très décotée (supérieure à 25%, hors cas de crise évidemment car ce n’est pas vrai si tout le marché est à -25) il faut donc se méfier ou avoir vraiment confiance pour renforcer.

L’indicateur le plus important est également à mon sens la qualité des fondamentaux (score global) et non la valorisation court terme d’une action (fair price). Il vaut parfois mieux surpayer une entreprise de qualité plutôt que de sous-payer une entreprise en déclin.

 

 

Rappel du code couleur valorisation

 

Action sur-évaluée -> rester à l’écart (éviter l’achat) = code couleur rouge.

 

Exemple :  Screener action bourse action sur evaluee

 

 

Action relativement proche de son juste prix –> possibilité d’acheter uniquement pour les actions exceptionnelles (LVMH, Microsoft…), sinon patienter = code couleur orange.

 

Exemple :  Screener action bourse action juste prix

 

 

Action sous-évaluée -> possibilité d’acheter car c’est une bonne affaire = code couleur vert.

 

Exemple :  Screener action bourse action pas chere

 

 

Voici enfin ce que cela donne sur mon PEA (prix des actions au 11/04/2021) :

 

Dans l’utilisation du screener, on pourrait imaginer vendre toutes les entreprises en dessous d’un certain score car cela signifie que leurs fondamentaux ne sont pas suffisamment bons. On pourrait par exemple fixer cette limite à 6 ou 7/10 pour ne conserver que les meilleures entreprises. De cette manière, le screener serait utilisé de manière totalement factuelle sans aucun biais émotionnel.

Les étoiles correspondent à mes valeurs préférées, jugées les plus qualitatives et les moins spéculatives/volatiles (long historique de performance, bigcaps bien établies). Cela correspondrait aux valeurs que je privilégierais si je devais composer un portefeuille minimal en ne sélectionnant que quelques entreprises dans la liste. Ce sont également les valeurs que je compte renforcer en priorité dans ce contexte incertain de remontée des taux.

 

Changements du mois : Les fondamentaux de la majorité des entreprises Européennes sont remis à jour avec les dernières publications annuelles (il manque encore quelques actualisations), ce qui explique les divers changements dans le classement. On note également le grand retour des étoiles 😊 (explication au-dessus). J’ai également ajouté au screener plusieurs entreprises Américaines éligibles au PEA dont le siège est en Irlande ou au Luxembourg (Icon, Steris, Medtronic, Aon, Accenture, Trane, Linde, Eaton, Pentair, Allegion, Spotify, Globant).

 

Screener action bourse PEA Avril 2021 1Screener action bourse PEA Avril 2021 2Screener action bourse PEA Avril 2021 3

 

 

2 Possibilités d’achat intéressantes (j’essaye de proposer chaque mois 2 actions différentes du mois dernier)

 

En croisant les critères suivants : score élevé, décote (mais pas trop importante) ou légère surcote, bon potentiel, on pourrait acheter ce mois-ci par exemple :

 

Prosus, Neoen.

 

 

Me contacter pour une question ou pour la rubrique Conseils Boursiers & Services 🛒 :

etre.riche.et.independant@gmail.com

 

 

N’hésitez pas à poster un commentaire.

Si jamais le commentaire ne s’affiche pas directement, c’est normal car je dois d’abord le valider pour qu’il apparaisse (anti-spam).

 

Mentions légales : 

Toutes les informations disponibles sur ce blog sont données à titre indicatif et ne sont en aucun cas des conseils d’achats ou des recommandations au sens de l’AMF.

L’auteur ne saurait être tenu responsable des pertes que pourrait engendrer le lecteur et décline toute responsabilité à l’égard des conséquences éventuelles de l’utilisation du blog.

De plus, les informations pourraient ne pas être actualisées et donc ne fournissent aucunes garanties. Il appartient à chacun de vérifier les données personnellement.

 

39 commentaires

merci matt
on peut voir que le marché n est pas si cher que ça, prenons par exemple hermès qui est traditionnellement très cher, d âpres ton screen il est pratiquement à son prix..
De même pour les très belles boites que sont sanatoriums ou asml…

Salut Seb,

C’est vraiment au cas par cas. On peut aussi imaginer que les projections des analystes pour les prochaines années sont trop optimistes, ce qui implique un biais dans la valorisation.

Attention quandmême car les calculs sont basés sur des valorisations relatives (vs ratios historiques moyens) et non en absolu. Par exemple Adyen me semble avoir encore du potentiel par rapport à sa valorisation moyenne, mais c’est clairement cher en absolu.

Bonjour,

J’ai acheté évolution gaming il y a même pas un mois, ça a pris 20% et c’est encore inférieur aux fair Price, incroyable !

Encore une fois merci pour ce travail. C’est très prometteur, à voir par la suite si ça va se concrétiser.

Bonjour Rémi,

En effet la croissance de l’entreprise est incroyable, année après année. En plus de ça la rentabilité ne fait qu’augmenter. Je ne sais pas pendant combien de temps cela durera, mais tant que ça dure autant être dans le train en marche 😉

Bonjour Matthieu,

Ma question a probablement déjà posée, mais elle est essentielle : quel courtier utilisez vous qui vous donne accès en PEA à toutes les actions présentes dans le screener ?

Depuis le plafonnement des frais de courtage dans un PEA l’année dernière, l’achat d’actions UE hors-Euronext est un des principaux intérêts d’un compte PEA, mais un opacité totale règne concernant les titres disponibles chez les divers courtiers.

Je viens d’ouvrir un compte chez BforBank et je constate avec déception que pour de très nombreuses actions hors Euronext, « l’instrument que vous recherchez n’est pas disponible ».

Je pensais que ce problème était réservé aux courtiers « grand public » (Boursorama, Fortuneo, Bourse Direct etc.). Je constate que c’est aussi le cas du mien et je dois maintenant me préparer à de pénibles échanges avec cette banque pour tenter d’obtenir l’accès aux actions qui m’intéressent.

Bref, si un lecteur ou Matthieu lui-même peut nous dire qui est cette banque qui donne accès dès aujourd’hui à une vraie diversité de titres européens, vous avez toute ma gratitude !

Bonjour Sébastien,

J’utilise l’offre Investore Integrale de ma banque Crédit Agricole. C’est une excellente offre et une très bonne plateforme, avec accès à toutes les places boursières.

Le problème de beaucoup de courtiers est qu’ils ne payent pas les redevances pour accéder à certaines places de cotation (scandinaves etc…). Ce n’est donc pas un problème de référencement des titres.

J’ai Bourse direct et ils répondent très bien au téléphone. Il y a pleins d’actions qui nous semblent pas accessible car sur le site on ne peut pas les acheter mais en ligne ils font les achats pour nous. Bon par contre les frais sur certaines places sont cher. J’ai payé 41 euros pour les actions scandinaves, il y a intérêt à faire un gros achat sinon le PRU devient vite très élevé.
Bon l’avantage c’est que ça dissuade de revendre après et qu’on est sur de garder les actions sur le très long terme !

Bonjour Sébastien et Matthieu,
J’ai aussi un pea chez bforbank, et je peux acheter à peu près tout ce que je veux, notamment en Scandinavie. Le message dont vous parlez « l’instrument que vous recherchez n’est pas disponible » s’affiche à la place du graphe du cours, qui effectivement est indisponible. Mais ce n’est pas grave. Vous cliquez sur ordre/achat (en noir) tout à droite et c’est parti. Pour info, les frais appliqués (20 à 30 €) sont effectivement appliqués au moment du passage de l’ordre, mais le surplus est bien remboursé dès le lendemain conformément à la loi Pacte.

Bonsoir David

Merci pour votre retour client sur BforBank

Bonjour David,
merci pour votre réponse !

Après un échange avec un interlocuteur du service client qui m’a dit être sûr qu’une des actions concernées étant accessible sur BforBank, j’ai revérifié aujourd’hui et j’ai réalisé que je m’étais découragé trop vite hier en voyant le message « l’instrument que vous recherchez n’est pas disponible ».
Comme vous l’avez bien expliqué, ce message ne concerne que la visualisation des cours. Le bouton Ordre>Achat est bien présent et ouvre bien l’interface d’achat pour les quelques actions que j’ai testé. Les offres du Crédit Agricole (en banque classique « Invest Store Intégral » ou en 100% en ligne « BforBank ») ont l’air d’avoir en commun un bon accès aux actions UE, comme je l’espérais en allant chez eux.

Pour complément d’information sur BforBank, je n’ai pas pu avoir le service client au téléphone (la communication se coupe au bout de 7 minutes d’attente), mais j’ai été rappelé aujourd’hui en début d’après-midi après avoir envoyé un e-mail hier vers 16h, donc dans un délai correct. Si ça n’avait pas été le cas, c’est votre message qui m’aurait évité bien des doutes, donc merci !

Pour un courtier qui se positionne plutôt dans le haut de la gamme, je suis étonné que le cours des actions ne soit pas disponible sur l’interface client pour un si grand nombre d’actions, et même pour celles qui le sont j’ai l’impression qu’il y a souvent un décalage de plusieurs heures ; mais comme vous dites, ça n’est pas bien grave, l’accès aux précieuses actions scandinaves et autres UE hors Euronext est bien plus important – je dirais même que c’est l’un des principaux attraits d’un PEA depuis juillet 2020.

A ce propos, merci pour la précision sur leur délai de remboursement des frais de courtage dépassant le plafond de 0,5% de la transaction (ndlr: entré en vigueur en juillet 2020 pour toutes les transactions faites dans un PEA). Est-ce que ce plafond s’applique bien au total [frais de courtage + frais de correspondants], comme je l’imagine ? Ou il faut compter les frais de correspondants en plus pour les achats d’actions hors Euronext ?

@Rem :
attention, le nouveau plafond de frais de courtage à 0,5% ne s’applique que pour les transactions faites en ligne. Je crois que les courtiers « grand public » savent très bien ce qu’ils font en proposant de faire les transactions hors Euronext par téléphone, car ils peuvent alors plus que doubler les frais de courtage (le plafond est à 1,2% pour les transactions par téléphone)

Bonjour à tous,

encore un petit complément d’information sur l’offre PEA de BforBank : pour les bourses UE hors Euronext, le montant minimum d’achat est de 500€ par transaction. Découvert en essayant de passer un ordre, confirmé par le service client.

C’est de bonne guerre vu le récent plafonnement des frais de courtier et ça ne remet pas en cause l’intérêt de cette banque pour l’accès aux actions UE hors Euronext, mais c’est un détail qui mériterait d’être signalé dans la brochure tarifaire ou les documents contractuels ! Je suis même surpris qu’ils prennent le risque de l’omettre.

Bonjour Sébastien,
Très bien si cela fonctionne aussi pour vous au final. Les 0,5 % concernent bien l’ensemble des frais (pas de de frais de correspondant à rajouter !). Faites un test sur une somme modeste pour voir ce que cela donne, on atteint vite 30 € de frais prélevés. Le remboursement a automatiquement lieu à chaque fois (48 h lors de mon dernier achat). C’est valable pour tous les achats hors euronext que j’ai faits : Allemagne/Italie/Espagne/Scandinavie.

jean christophe

Bonjour Sébastien,

Je comprends tout à fait votre situation car moi-même je ressens la même frustration avec BOURSORAMA (notamment pour acquérir Alfen, financière de Tubize).
Je participe au fil télégram de la chaîne Mind your Cash où un membre a parlé de la plateforme trade republic qui donne accès à des nombreux etf et actions pour un coût unique de 1€ et même zéro frais si investissement programmé(petite astuce : on peut mettre en pause immédiatement après l achat souhaité et ainsi éviter les frais)…je pense essayer prochainement en CTO…le pea devrait arriver cette année….De Giro ayant fait la même promesse mais sans jamais tenir parole…nb : trade republic fournit l ifu car basé en Autriche et agrément AMF je crois.

Bonjour Matthieu,

Si mes souvenirs sont bon vous possédiez déjà du Medtronic voir même Accenture pourquoi les inclure à nouveau sur le PEA, sachant que Medtronic Secteur de la santé mais industrie : « fourniture et équipement médical » et vous en possédez déjà beaucoup et de bien meilleur via UMDV et elle ne possède pas un score de croissance alléchant ni de marge d’opération explosif ou de bilan bon ( et s’en parler du momentum….), certes sa rentabilité et profitabilité sont bonne.
Accenture je comprend mieux car oui c’est une grosse boite de conseil en tech et apparaitre sur le Pea à un gros avantage.
Et je vois Linde aussi nous avions échangé il y a peu sur ce sujet, je ne comprend pas pourquoi s’obstiner avec l’Air liquide quand vous pouvez posséder Linde en Pea ou CTO et Air Products & Chemical sur CTO qui sont bien meilleur voir même APD à un moat bien plus important ?

Je vous relance par ailleurs pour savoir ou se trouve le documment KIID chez DeGiro je ne trouve pas ?

merci

Bonjour Jean,

Je vous ai déjà répondu pour le KIID : ce n’est pas un document qui se trouve chez Degiro mais fourni pas l’émetteur de l’ETF. C’est la même chose qu’un DICI (en Français).

Pour Medtronic et les autres, c’est surtout pour renforcer mon PEA avec des valeurs US en direct. Disons que Medtronic n’est clairement pas le meilleur équipementier médical Us (je préfère de loin les autres lignes de UMDV comme Abbott, Danaher, Thermofisher, Stryker etc…). Néanmoins, si je devais la comparer à un équipementier médical Européen, là ses fondamentaux deviennent corrects (à part Philips il n’y a pas grand chose en Europe).

C’est tout le problème du PEA : on accepte une réduction d’impôts et en échange on prend des entreprises de moins bonne qualité. Soyons bien honnête, si on pouvait mettre de tout dans un PEA (action US etc…) je n’aurais quasiment aucune actions Européennes en portefeuille (sauf quelques exceptions qui valent quandmême le détour).

Bonjour Mathieu,

Je suis encore jeune et je n’ai pas énormément de capital sinon j’achèterai les 2 mais en ce moment j’ai environ 300 euros a investir et j’hésite entre solaria et grenergy les 2 affichent une belle décote et semble être de belle valeurs de croissance sur le long terme, j’ai analysé par moi même les 2 valeurs mais je n’arrive toujours pas à choisir laquelle acheter en premier avec ces 300 euros, je sais que vous ne donnez pas de conseil mais si vous devriez choisir une parmis les 2 en fonction du critère décote/croissance à LT laquelle vous semblerais la mieux placée

Encore merci pour toutes les informations que vous mettez à notre disposition GRATUITEMENT

Merci énormément

Bonsoir Nicolas,

Solaria est plus grosse et légèrement plus diversifiée. Elle est parcontre plus chère et plus spéculative (je pense que c’est parce qu’elle est dans quelques ETF green energy, notament INRG d’Ishares).

J’ai personnellement une très légère préférence pour Grenergy mais c’est franchement très similaire entre ces deux valeurs.

JEAN CHRISTOPHE

Bonjour Matthieu,
Pour Info
Uur le site même de blackrocks concernant INRG « L’attention des investisseurs est attirée sur le fait que ce (OPCVM) présente, au regard des attentes de L’Autorité des marchés financiers une communication disproportionnée sur la prise en compte des critères extra-financiers dans sa gestion. »

Bonjour,

Oui il semblerait que la volatilité étant trop forte (cet ETF est concentré et a été créé avant l’engouement vert, il n’est pas fait pour autant de demandes : son encours devient trop grand par rapport à la capitalisation des entreprises qui sont dedans), Blackrock prévoit de modifier sa composition pour le rendre moins spéculatif.

Bonjour Matthieu

Concernant la modification de la composition des ETF ISHARES, cela concerne aussi tous les ETF thématiques dont 2B76, 2B78, 2B79 (Digit, Robot, santé …).

Salutations,

Bonjour Cédric,

Je n’étais pas du tout au courant pour les autres ETF (comme ils sont plus récents). Je vais me renseigner, merci beaucoup pour l’info !

Jean christophe TAULAN

Matthieu,

Pour ma culture générale, pouvez vous m expliquer la raison pour laquelle les pays nordiques sont en si grand nombre (par rapport à leurs tailles – Absence de la Suisse d ailleurs !) dans votre classement.
J’ai vu que l etf tno LU1834988518, industrie LU1834987890, financials LU1834984798 permet de jouer sur les points forts de ces pays.
Y a t il un risque ou un profit à s ‘exposer à ces devises?

Bien à vous,

jc

Bonjour Jean Christophe,

La Suisse n’est pas éligible au PEA, c’est pour ça qu’elle n’est pas dans le screener. Et sur le CTO, il y a nettement mieux à faire selon moi avec les US (surtout que le précompte Suisse sur les dividendes de 35% fait perdre beaucoup en performance).

Pour les scandinaves, leur poids est faible dans l’économie mondiale, mais ce sont des pays extrêmement bien gérés, avec une mentalité à l’anglo-saxonne, donc proche des Américains. J’aime beaucoup posséder ce genre d’entreprise sur PEA. Ils sont très bien placés dans les secteurs d’avenir (tech santé) et c’est aussi pour cela que leur performance indicielle est exceptionnelle sur le long terme (bien supérieure à la vieille Europe du sud dont la France).

Niveau devise rien d’exceptionnel : la Finlande à l’euro (donc RAS), le Danemark a un accord avec l’UE donc le DKK ne varie absolument pas. La SEK avait tendance a se déprécier historiquement mais la tendance se retourne depuis 2 ans. Pour la NOK, c’est un peu comme la SEK mais avec un retournement moins marqué.

Jean Christophe

Mathieu,

Merci pour votre prompt réponse.

Pour quelle raison ( si vous savez bien sûr) les etf Nordics ne sont pas proposés dans le cadre du PEA sachant que l’on peut y mettre des etf US et Asie ?

Je m’étonne juste que les valeurs allemandes (moteur de l’Europe) soient peu représentées (par ex : Siemens, première ligne de l’etf lyxor industrie ? ou bien même SAP, 2ème ligne de TNO) dans votre classement, l’Allemagne ce n’est plus ce que c’était?, Nb pour moi cela m’arrange car xetra n est pas disponible sur boursorama.

Pour s exposer à la Suisse, dans les etf cités précédemment éligibles au PEA il y a des valeurs suisses telles que Logitech, ABB LTD-REG, UBS Group…

Autre sujet : le rachat de Borsa Italiana par Euronext peut elle permettre à ce dernier une réintégration dans votre classement (dividende, croissance)?

Bon dimanche,

Jean-Christophe,

Je pense que c’est parceque trop peu de gens s’intéressent aux pays Scandinaves. Il n’y a pas de demande, donc les émetteurs Français ne font pas d’offres. C’est sûrement aussi simple que ça (même si c’est très dommage car ces pays sont des pépites). Ce n’est pas pour rien qu’en 2020 ils fesaient presque jeu égal avec le Nasdaq US alors que la vieille Europe était au fond du trou.

Pour l’Allemagne, je trouve personnellement qu’ils sont en perte en de puissance. Il n’y a pas énormément d’entreprises intéressantes. SAP est clairement has been selon moi. Je préfère de loin les Pays-Bas qui ont beaucoup d’entreprises de qualité et qui sont gérées à l’Américaine (petit paradis fiscal en Europe donc cela attire beaucoup d’investisseurs internationaux).

Pour Euronext je ne comprends pas votre question. Celle-ci figure bien dans mon portefeuille et mon screener ?

Jean christophe

Bonjour Matthieu,
Désolé pour Euronext.
Je le cherchais avec le petit drapeau « France ».
Quel impact pour avoir l’acquisition de la place de Milan sur le cours (dette pour l’entreprise, économie italienne est elle dynamique?) ? peut être s ‘agit il d’un investissement uniquement dans le but d ‘atteindre une taille critique au niveau Européen.
Merci
JC

Bonjour Jean Christophe,

Cela permet en effet, sauf erreur de ma part, à passer n°1 en Europe devant Deutsche Borse. Ce qui est intéressant avec la bourse Italienne, c’est que c’est l’un des plus grands marché d’Europe pour les transactions sur l’obligataire. Cela permet donc de diversifier avec les places actions classiques. Comme nous sommes en période de taux bas, les émissions obligataires devraient toujours tourner à plein régime et donc faire gagner de l’argent à Euronext.

Ps pour le drapeau : Euronext a son siège aux Pays-Bas même si elle est souvent considérée comme Française.

Au top ! c’est toujours aussi intéressant, et ça permet de soulever des points tout aussi intéressants en commentaire.
merci

Bonjour

ALFEN est en train de prendre une bonne baisse. Avez vous une idée de la raison ou est-ce comme je l’espère une simple correction avant un nouveau départ à la hausse. A ce prix il est très tentant de renforcer.
Merci

Bonjour Jean Philippe

Je n’ai pas regardé les news, mais Alfen est une action très volatile. Ce genre de mouvement est fréquent sur ce titre. Personnellement je ne suis pas inquiet comme les résultats sont de bonne facture. L’entreprise est l’une des rares sociétés rentables dans ce secteur.

Il est en effet possible et intéressant de renforcer à ce niveau (ce n’est que mon avis personnel).

Bonjour Matthieu,

Cellnex est-il dans telecom ou immo? Ici il est mis dans telecom mais dans le reporting dans immo.

Bonjour Ted,

La classification n’a pas beaucoup d’importance, ce qui compte est de comprendre le business. Techniquement parlant c’est de l’immobilier puisque l’entreprise achète des infrastructures à crédit et les loue. Mais cela repose quandmême sur les fondamentaux du secteur telecom.

Bonjour Matthieu,

Toujours super ton site ! Je le regarde systématiquement pour les investissements et les entreprises sont vraiment prometteuses. EN fouillant aussi de mon côté j’ai découvert deux sociétés sympas :

– Medicover AB est un prestataire de services de santé et de diagnostic basé en Suède. Il offre un large éventail de services de santé et un réseau de laboratoires de diagnostic en étoile, soutenu par des logiciels propriétaires et une infrastructure de systèmes d’information. La société offre ses services par l’intermédiaire de deux divisions : Services de soins de santé et Services de diagnostic.

– EQT AB figure parmi les principales sociétés de gestion de fonds de capital-investissement en Europe. Le groupe propose également des services de conseil en placement. Les revenus par activité se répartissent comme suit : – gestion de de fonds de capital-investissement (54,6% ; n° 2 européen) ; – gestion de fonds immobiliers et d’infrastructures (38,2%) et autres…

J’ai investi dans la première, et j’ai la seconde en watchlist. SI çà t’intéresse.

Bonne journée
Luc

Bonjour Luc,

Concernant Medicover, je suis déjà très investi sur les secteurs tech/santé donc j’évite de trop les renforcer. L’entreprise est intéressante mais je pense qu’il y a mieux dans le domaine (j’ai déjà Pharmagest, Nexus, Pro Medicus et Veeva) et elle a beaucoup de dettes.

Pour EQT, je l’ai justement acheté ce matin, avec également une autre entreprise Finlandaise (Titanium Oyj) du même domaine. J’en parlerai dans mon prochain reporting mensuel 😉

Bonne journée
Matthieu

Jean christophe

Bonjour Matthieu,

Je vous écris pour indiquer à tous vos lecteurs ayant un compte Boursorama qu’ à présent on peut y acheter la société ALFEN (NL0012817175) éligible au PEA.
A 67€ j ‘en ai profité

bonne journée

JC

Salut et merci pour tout ce travail que tu partages. Pour une personne qui commence, par quelles actions conseillerais tu de commencer, les étoilées ? Et par exemple sur un versement initial de 10000€ vaut il mieux se concentrer d’abord sur quelques titres ou vaut il mieux privilégier la diversité ?

Merci

Bonjour,

Je dirais que pour commencer le mieux serait d’investir en ETF (ETF world par exemple). Cela permet d’être tout de suite diversifié et de se garantir une bonne performance. Ça vous laissera ainsi le temps de rassembler d’avantage de capital pour investir sur des actions individuelles, ainsi que le temps de vous former pour éviter de commettre des erreurs qui peuvent couter cher.

Merci pour cette réponse rapide. J’ai deux AV de 4 ans très peu performantes (LCL), vaut il mieux les fermer sans attendre pour dynamiser mon épargne? Je pense que oui car en capital net je suis en dessous de mes versements…la seule raison pour laquelle je les ai gardé jusqu’à présent c’est parce que ma banque me suit facilement pour des prêts en immobilier locatif.

Bonjour,

Cela dépend de ce que vous cherchez. C’est sur que la majorité des UC proposées en AV bancaires sont très mauvaises et chargés de frais. Vous n’êtes pas obligé de cloturer l’AV mais pouvez faire un retrait partiel.

Laisser un commentaire