Screener action bourse CTO Avril 2024

Le rôle principal de mon screener est d’attribuer une note globale sur 10 à chaque action afin de les classer de la « meilleure » (bon score) à la « moins bonne » (mauvais score) en combinant de nombreux critères de l’analyse fondamentale.

L’objectif est de mettre en lumière les actions dont les fondamentaux sont exceptionnels et dont le potentiel de croissance à long terme permettra d’obtenir la performance boursière la plus élevée possible.

 

Screener action bourse CTO  Avril 2024

 

Calculs des scores du Screener

Pour comprendre quels critères sont utilisés afin d’arriver au score global, vous pouvez consulter cet article qui détaille la combinaison de tous les aspects analysés.

 

 

Calcul du Fair Price

Le Fair Price (ou juste prix) représente le prix que l’entreprise devrait valoir aujourd’hui en se basant sur plusieurs critères de valorisation. Ces critères comparent la valorisation actuelle de l’entreprise avec sa valorisation moyenne dans le passé (on regarde donc ici un écart de valorisation en relatif). J’utilise notamment une combinaison du PER historique de l’entreprise, du PSR, de sa variation de prix sur la dernière année, de son levier financier, ainsi que quelques autres critères maison. Idéalement il faut donc chercher à acheter des actions dont le prix n’est pas trop supérieur au fair price.

 

 

Niveau de Valorisation

Le niveau de valorisation permet de savoir si l’entreprise se paye cher en absolu (une valeur peut être sous son fair price calculé plus haut mais avoir tout de même des ratios de valorisation élevés). On regarde donc ici son niveau de prix absolu en utilisant une combinaison de différents ratios (PER, PSR et PEG).

Il se traduit ici par une pastille de différente couleur (vert = pas cher / noir = très cher)

Screener action bourse niveau valorisation

Cela permettra de voir rapidement quelles seront les entreprises qui seront les plus sensibles aux hausses des taux d’intérêts.

 

 

Calcul du Potentiel moyen annuel

Le potentiel correspond à l’espérance de gain annuel moyen de l’entreprise en prenant en compte sa croissance (chiffre d’affaires et bénéfices) ainsi que son niveau de dividende. On peut donc directement le comprendre comme la performance annuelle espérée en Total Return de l’entreprise. Cette valeur est directement à comparer avec les fameux ~8% de performance moyenne annuelle des grands indices boursiers sur le long terme.

 

 

Force acheteuse

La force acheteuse correspond à un Momentum court terme (durée de 1 ans) de l’action en relation avec un indice de référence. L’indicateur correspond à une jauge de 4 barres qui va de 0 à 4. Plus la performance de l’entreprise est élevée par rapport à son indice de référence, plus la jauge est remplie.

 

Screener force acheteuse

Pour l’Europe, l’indice sélectionné est le MSCI World. Pour les US, c’est le S&P500.

Il est régulièrement observé que lorsque le Momentum court terme d’une entreprise est mauvais, elle continue de sous performer pendant un moment alors qu’à l’inverse, lorsque son Momentum est bon, il continue de durer.

L’idée est donc d’éviter d’acheter des entreprises qui ont une force vendeuse temporaire (moins de 2 barres) et de privilégier les actions avec une force acheteuse élevée (3 barres ou plus). 2 barres étant proche du neutre, à savoir la performance de l’indice.

 

 

Variation de classement

Le screener affiche pour chaque entreprise la variation de classement (en score global) par rapport au mois dernier. Les causes qui peuvent modifier le classement sont :

-la remise à jour des fondamentaux suite aux publications

-la variation de momentum d’un mois à l’autre (qui a un impact dans le screener)

 

 

Remarque Générale

 

D’une manière générale, il faut bien avoir en tête qu’une décote importante est souvent signe de risque. Il ne faut donc pas forcément sauter sur l’occasion tête baissée. Le marché n’est pas « aveugle » et s’il applique une décote persistante à une entreprise, il y a peut-être une raison fondamentale derrière. Si une action est très décotée (supérieure à 25%, hors cas de crise évidemment car ce n’est pas vrai si tout le marché est à -25) il faut donc se méfier ou avoir vraiment confiance pour renforcer.

L’indicateur le plus important est également à mon sens la qualité des fondamentaux (score global) et non la valorisation court terme d’une action (fair price). Il vaut parfois mieux surpayer une entreprise de qualité plutôt que de sous-payer une entreprise en déclin.

 

 

 

Voici enfin ce que cela donne sur mon CTO DEGIRO (prix des actions au 19/04/2024) :

 

Dans l’utilisation du screener, on pourrait imaginer vendre toutes les entreprises en dessous d’un certain score car cela signifie que leurs fondamentaux ne sont pas suffisamment bons. On pourrait par exemple fixer cette limite à 6 ou 7/10 pour ne conserver que les meilleures entreprises. De cette manière, le screener serait utilisé de manière totalement factuelle sans aucun biais émotionnel.

Les étoiles correspondent à mes valeurs préférées, jugées les plus qualitatives et les moins spéculatives/volatiles (long historique de performance, bigcaps bien établies). Cela correspondrait aux valeurs que je privilégierais si je devais composer un portefeuille minimal en ne sélectionnant que quelques entreprises dans la liste. Ce sont également les valeurs que je compte renforcer en priorité dans ce contexte incertain de remontée des taux.

Les éclairs correspondent aux entreprises que je considère comme un champion en devenir (uniquement pour mes mid & small préférées), c’est-à-dire que je pense (indépendamment du niveau de valorisation) que l’entreprise aura un brillant parcours boursier sur le long terme et sera une success story (malgré un risque de volatilité non négligeable sur le cours de bourse) et que tous les aspects fondamentaux (croissance, qualité du bilan, rentabilité) sont excellents.

 

 

Changements du mois :

 

Les fondamentaux de toutes les entreprises US seront mis à jour le mois prochain avec les dernières publications annuelles 2023 (*= mis à jour)

 

Screener action bourse CTO Avril 2024 1Screener action bourse CTO Avril 2024 2

 

 

 

Si vous souhaitez ouvrir un CTO chez DEGIRO en utilisant mon lien de parrainage, contactez moi à etre.riche.et.independant@gmail.com ou passez directement par le premier lien présent sur cette page. Vous ne gagnerez rien mais je toucherais une petite commission à l’ouverture de votre compte, c’est un bon moyen de me remercier si le site ou l’article a pu vous aider.

 

 

Date Publication : 20/04/2024

 

Me contacter pour une question ou pour la rubrique Conseils Boursiers & Services 🛒 :

etre.riche.et.independant@gmail.com

 

 

N’hésitez pas à poster un commentaire.

Si jamais le commentaire ne s’affiche pas directement, c’est normal car je dois d’abord le valider pour qu’il apparaisse (anti-spam).

 

Mentions légales : 

Toutes les informations disponibles sur ce blog sont données à titre indicatif et ne sont en aucun cas des conseils d’achats ou des recommandations au sens de l’AMF.

L’auteur ne saurait être tenu responsable des pertes que pourrait engendrer le lecteur et décline toute responsabilité à l’égard des conséquences éventuelles de l’utilisation du blog.

De plus, les informations pourraient ne pas être actualisées et donc ne fournissent aucunes garanties. Il appartient à chacun de vérifier les données personnellement.

 

S’abonner
Notification pour
guest

25 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Nam
Nam
il y a 1 mois

Bonjour Matthieu,

Si vous pouviez ajouter Mastercard au screener CTO, ce serait magnifique. 😉👌🏻

Nam
Nam
il y a 1 mois
Répondre à  Nam

Ainsi que Booking et Linde, ça serait le paradis 😉👌🏻

Jean
Jean
il y a 1 mois
Répondre à  Nam

Je ne suis pas Matthieu, mais après c’est longue année il nous à auigiller sur bien des calculs et formules de son screener, j’ai pu faire le mien grâce à ces précieux conseils donc pour ma part de mon screener dont le scoring est pondéré growth cela donne :

-Mastercard :
Score global 7.33
Potentiel : 8.5
Valorisation : 1.24
Fair Price : 469 ou technique de Gérard avec PER 15 / 20 : 205 / 276

à la difference Visa pour ma part :
Score global 7.48
Potentiel : 7.4
Valorisation : 2.3
Fair Price : 291 ou technique de Gérard avec PER 15 / 20 : 151 / 201

-Linde :
Score global 8.18
Potentiel : 8.8
Valorisation : 2.7
Fair Price : 448 ou technique de Gérard avec PER 15 / 20 : 181 / 252

Nam
Nam
il y a 1 mois
Répondre à  Jean

Merci Jean 😉👌🏻

Pour ma part je ne calcul pas de Fair Value, mais je regarde en permanence, pour chaque action de mon portefeuille ou de ma watchlist, ce qu’elle pourra me rapporter au bout de 1 an, 2 ans, etc etc

Et ensuite je compare les actions entre elles sur un graph pour décider quoi acheter et quoi vendre.

Principalement sur la base :
– d’une estimation de la croissance future
– d’une estimation de la sur ou sous valorisation à l’instant t (sur la base d’une comparaison du PER avec le PER historique)

Sachant que pour moi le PER doit être ajusté :
– par rapport aux taux US10A sur la période d’histoire de PER
– avec un prix ajusté de la dette par action (j’ajoute la dette dette par action au prix de marché de l’action, considérant qu’il faudra un jour payer la dette, et à l’inverse je déduis la trésorerie nette par action au prix de marché de l’action)

Au final je n’ai pas de fair value, mais je peux comparer les opportunités qu’offrent chaque action.

La partie la plus difficile étant toujours l’estimation de la croissance future pour un titre.

Jean
Jean
il y a 1 mois
Répondre à  Nam

« Pour ma part je ne calcul pas de Fair Value, mais je regarde en permanence, pour chaque action de mon portefeuille ou de ma watchlist, ce qu’elle pourra me rapporter au bout de 1 an, 2 ans, etc etc »

Certe mais vous avez demander à Matthieu les lignes MA, Booking et LIN je vous transmet juste ce qu’il nous illustre donc après ce que vous vous faite cela vous regarde.

Nam
Nam
il y a 1 mois
Répondre à  Jean

Je ne critique aucunement votre réponse qui répondait tout à fait à ma question.

Par contre j’attendais que certains sur cette discussion puissent lire ma méthode et éventuellement la critiquer.

Pour ma part je trouve que ça marche très bien. L’avantage c’est que le résultat n’est pas d’aboutir sur une valeur théorique qui possiblement ne sera jamais atteinte, mais plutôt de pouvoir comparer toutes les opportunités à l’instant t.

Gérard
Gérard
il y a 1 mois
Répondre à  Jean

Bonjour Jean

Il est à noter que pour Visa que je détiens, je fais un calcul avec un PER25, ce qui donne en gros, 241/251/277 pour (factuel/2024/2025), si je devais acheter Mastercard et Linde, je ferai le calcul à PER25 aussi.

Belle journée

Jean
Jean
il y a 1 mois
Répondre à  Gérard

Merci Gérard pour la complémentarité, après je me suis permis de dire selon votre calcul que vous aviez décris mais que je suis pas sur non plus à 100% être le m^me mais dans le principe équivalent.

Par contre oui effectivement je pense que c’est valeur et au vue de la tendance actuelle il serait préférable d’évaluer un fair price avec un PER 25 pour c’est valeurs.

Gérard
Gérard
il y a 1 mois
Répondre à  Jean

Le PER utilisé pour le calcul de mes valeurs actuelles ou en watchlist:

Microsoft, Visa, LVMH, Air liquide (PER25)
Alphabet (PER20, trop sensible au marché de la pub)
Apple (PER20) devient une valeur mature
Hermès (PER30) cher mais justifié

Vinci (PER15)
Realty income et Vici (PER14) mais prendre l’AFFO et pas le BNA ou EPS.
TTE (PER8)

Ne pas oublier dans le calcul de prendre en compte la dette ou le cash, souvent les prévisions des analystes ne prennent pas en compte cela, je le prends comme une marge de sécurité.

Jean
Jean
il y a 1 mois
Répondre à  Gérard

Bonjour Gérard,

Merci pour le complément d’information, j’aurai eu pensé que vous vous fixiez des PER fixe 15 / 20 j’avais pas compris que vous utilisiez des valeur PER plus haute.

Comment les déterminez vous ?
Merci pour votre transparence.

Gérard
Gérard
il y a 1 mois
Répondre à  Jean

Je prends un PER suivant mon sentiment au regard de la valeur ainsi que le PER médian sur 10 ans, par exemple Apple je prends un PER de 20 car l’entreprise me semble devenir de plus en plus grosse et de plus en plus mature, alors qu’historiquement elle est plutôt entre PER 25 et 30
Alphabet PER20 car le marché de la publicité est très irrégulier
Quand c’est une valeur comme Microsoft, Visa alors PER25, c’est généralement des valeurs autour de 30, moi je rentre à 25, ou plus bas.
En général je ne joue pas avec des valeurs à PER au dessus de 30, sauf exception comme Hermès.

Le PER n’est qu’un indicateur pour mon calcul, je privilégie l’analyse qualitative en premier, la connaissance de l’entreprise, la stratégie pour le futur et le management. le PER ne me sert que dans l’analyse quantitative.

Gilles
Gilles
il y a 1 mois
Répondre à  Gérard

Bonjour Gérard
Je me permets de vous questionner sur votre opinion sur PROLOGIS. Est ce une entreprise qui vous intéresserait pour être votre 3ème REIT ? à partir d’un rendement de 5% (souvent le point d’entrée idéal pour vous sauf erreur) soit un PRU de +/- 80$ ?
Cordialement,

Gérard
Gérard
il y a 1 mois
Répondre à  Gilles

Bonjour Gilles

Oui absolument, Prologis me permettrait de me diversifier, mais pour l’instant ce n’est ni une valeur avec un rendement susceptible de passer à l’achat, ni une valeur de croissance, enfin ce que j’attends d’une valeur de croissance, à 80$ effectivement je passerai sur un achat fort, un peu comme O que j’ai acheté au plus bas afin d’avoir un rendement important. Il y a aussi Alexandria que je suis, si un jour elle me donne 4,5% net de rendement (après flatax 30%)
Pour moi une valeur de rendement c’est 4,5% net, il y a sinon des valeurs sur PEA qui m’offrent 4,5% net sans me soucier de la flatax, comme Vinci ou TTE qui sont des valeurs solides, à condition de ne pas les acheter au plus haut.
Pour les valeurs de croissance, en revanche je vais les chercher aux USA en dehors d’LVMH avec obligatoirement un total return annuel/10 ans supérieur au SP500.

Attention cependant, j’ai 60 ans et donc les valeurs rendement sont susceptibles d’être importante pour moi, mais si j’avais 30 ans, je n’en aurai aucune, pour vous donner un exemple, depuis le début de mon investissement j’ai une performance moyenne de 16% annuel sur mes valeurs croissance, 11% sur mes ETF et 7% sur mes valeurs rendement dividendes y compris, quand on est jeune et que l’on construit son patrimoine, de 16% à 7% c’est un gouffre.

Après les REIT, c’est un peu différent, on peut considérer cela comme un pur investissement immobilier, sans avoir les inconvénients de l’investissement physique.

PS: je viens de renforcer un peu VISA aujourd’hui, je renforce lorsque les résultats sont bons, c’est à dire que l’entreprise augmente son BNA ou EPS, indépendamment des attentes du marché, je renforce au contraire une de mes valeurs quand les résultats augmentent et que le marché sanctionne bêtement.
C’est le suivi chaque trimestre pour chacune de mes 10 valeurs, en quelque sorte mon DCA trimestriel en fonction des résultats, j’attends désormais Alphabet et Microsoft jeudi soir, idéalement le BNA augmente mais pas assez pour le marché, là c’est le bonheur, on renforce, on renforce.
Pour mes deux REIT en revanche je les suis de loin, c’est un investissement immobilier pour moi, et les dividendes sont mes loyers (aucun travail)

Belle journée

Gilles
Gilles
il y a 1 mois
Répondre à  Gérard

Bonjour Gérard

Merci pour cette avis d’investisseur, et les détails bienveillants de votre pensée.

Autant je suis à l’aise avec un mix ETF / REIT, ce dernier s’apparentant pour moi à un investissement immobilier, autant choisir les valeurs de croissance en stock picking me parait toujours compliqué sur le long terme.

Comment appréhendez vous le futur de ces compagnies possédées en direct ? Plus précisément, à quel moment les vendriez vous, considérant que ces top valeurs ne seront probablement les mêmes dans 15 ou 25 ans ?

William HIGGONS indiquait de mémoire que l’investisseur qui aurait investit dans la société qui a fabriqué le premier ordinateur électronique en 1945 n’aurait pas fait fortune, compte tenu des évolutions technologiques, de la concurrence liée aux évolutions technologiques.

Peut être que la réponse est dans la très bonne connaissance des entreprises, de leur business, au travers des rapports annuels et conférence call.

En tout cas, respect pour la cohérence de vos investissements.

Bien cordialement,

Gilles.

Dernière modification le il y a 1 mois par Gilles
Gérard
Gérard
il y a 1 mois
Répondre à  Gilles

Bonjour Gilles

je vous cite et valide « Peut être que la réponse est dans la très bonne connaissance des entreprises, de leur business, au travers des rapports annuels et conférence call »

C’est en partie ce que je fais, en fait je reste dans la simplicité, je regarde les entreprises qui depuis au moins 10 ans portent le marché, il y a au moins 80 entreprises qui battent le SP500 au sein de celui-ci, ensuite je choisis parmi celles-ci, celles que je connais, avec par exemple un business que j’utilise au quotidien, Alphabet par exemple, Microsoft, Visa.

A partir de là effectivement je fais mon analyse quantitative, puis qualitative et je me fixe un point d’entrée et j’attends patiemment, 1mois, 1an, 5ans peut-être, même les meilleures valeurs offrent toujours un point d’entrée à un moment.

Mais le point le plus important pour moi c’est aussi les critères de choix, les miens: ROE médian/10 ans >20, EPS CAGR médian /5 ans > 15%.
En fait si l’on fait ce tri on se rend compte que les premières lignes d’un ETF monde ou SP500, c’est les valeurs qui ont le meilleur résultat.

Donc au final pour répondre, je dirai que je choisi parmi les premières lignes des ETF, une dizaine d’entreprise dont je maîtrise le business et forcément elles rentrent dans mes critères, Auparavant je faisais l’inverse, je prenais des entreprises qui ne faisaient pas parti des premières lignes pour sous pondérer mon exposition (détenant un ETF world et SP500) sur ces premières lignes, je me suis longtemps posé la question, aujourd’hui je ne change plus de stratégie et pour l’instant cela paye, c’est à dire que pour avoir une meilleure performance que mes ETF, je sur-pondère au contraire les premières lignes et je n’achète plus de Staples ou Utilities par exemple, je les détiens indirectement dans mes ETF.

Autre chose, je ne suis pas un joueur, je n’achète jamais une entreprise qui même si elle fait partie des premières places, ne me parle pas, exemple Tesla, Nvidia, même si elles venaient tutoyer un PER acceptable. Jamais non plus de small ou mid-cap, je ne regarde pas le bilan tout de suite, je choisi l’entreprise que j’utilise ou est susceptible d’être utilisée, après seulement si elle m’intéresse je creuse.
Alors cela a une incidence, je ne fais pas de performance monumentale, mais quand on recherche les bons coups, en étant petits porteurs, on fait souvent parti des 90% que cite Fred souvent, qui perdent de l’argent au regard des ETF.

Enfin je conserve une valeur tant qu’elle gagne de l’argent, tant que sa croissance respecte mes critères, si une seule année l’entreprise a un cash-flow négatif, je m’en sépare immédiatement, pour le moment je ne vois aucune raison fondamentale de me séparer de mes valeurs, mais effectivement tout peut arriver très vite, mais souvent ce sont les personnes qui même voyant une entreprise décliner doucement, continuent à espérer et renforcent et au final perdent de l’argent.

Je vous donne un exemple flagrant, Kering aujourd’hui, que fait-on? on passe à l’achat? c’est tentant pour beaucoup, moi personnellement je m’abstient, ce n’est pas le prix qui m’attire mais les fondamentaux, Kering c’est Gucci à 60%, Gucci c’est un nouveau directeur artistique, oui mais, cela va-t-il plaire? je n’en ai aucune idée, donc si je n’en ai aucune idée, et si je passe à l’achat c’est de la loterie, voilà comment je procède, je ne regarde pas que le prix d’entrée mais surtout l’analyse qualitative et la connaissance du business. Je préfèrerai donc renforcer LVMH, qui elle, a de bons résultats, et peut-être une opportunité d’entrée ces prochaines semaines pour ceux qui n’en ont pas (Gap à fermer vers 690€).

Dernière modification le il y a 1 mois par Gérard
Gilles
Gilles
il y a 1 mois
Répondre à  Gérard

Merci pour ce retour, l’important est certainement de suivre a long terme sa propre stratégie, bien définie à l’avance. C’est pour cela que votre voix porte sur ce blog, comme Fred et nôtre hote évidemment.

Vos propos ne vont pas changer ma stratégie mais me conforte dans l’idée de la conserver, en retirant tous les bruits et sollicitations quotidiennes.

Pour les REIT, vous devriez regarder également ADC, très complémentaire de O, premier de cordée dans mon PF immobilier.

Bien cordialement

Gérard
Gérard
il y a 1 mois
Répondre à  Gilles

Merci pour ces échanges féconds

Belle journée

Gilles
Gilles
il y a 1 mois
Répondre à  Gérard

Le renforcement…. semble reporté ! 😎

Gérard
Gérard
il y a 1 mois
Répondre à  Gilles

pour Microsoft et Alphabet, c’est mal parti pour renforcer encore, j’ai fait début janvier un petit renforcement sur les deux comme tous les ans, pour l’instant à cette heure j’ai +25% sur alphabet et 14% sur Microsoft depuis le 1er janvier, pas mal pour ces premiers quatre mois.

Alphabet devient ma plus grosse ligne de mes 9 valeurs en ce moment, faut dire que j’avais acheté avec une pelleteuse quand elle était au plus bas l’an dernier, comme toujours avec un marché en panique.

Visa a présenté de bons résultats il y a trois jours, on pourrai faire du DCA sur cette valeur, LVMH résultats corrects dans le contexte Chinois actuel, j’attends pour renforcer éventuellement si elle comble le Gap vers 690€.

Pour mes valeurs de fond de portefeuille, VINCI et AIR liquide, j’attends une correction pour renforcer;
O et VICI je ne m’en occupe pas trop, je ne renforce pas, je ne vends pas, c’est mon complément retraite.

Voilà pour ce trimestre, en watchlist j’attends APPLE sur 143$, United health sur 380$, HERMES sur 1700€.

PS: je renforce tous les mois mon CW8 (je suis passé sur WPEA maintenant) et PSP5, tous cela en DVA et non pas DCA.

Belle journée

Jean
Jean
il y a 1 mois
Répondre à  Gérard

Juste pour éclaircir les choses et avoir bien compris Gérard, vous faite mention d’utiliser  » le median  » à ne pas confondre avec une moyenne ?

Gérard
Gérard
il y a 1 mois
Répondre à  Jean

Exactement
Le prix médian a cette vertu de ne pas être influencé par les valeurs extrêmes, alors que le prix moyen l’est, on ne devrait jamais se baser sur le prix moyen.

Dernière modification le il y a 1 mois par Gérard
Nam
Nam
il y a 1 mois
Répondre à  Matthieu

Oui je comprends.

Je suis en phase avec les autres valo, mais je trouve que vous êtes un peu sévère avec Meta et Netflix 😉👌🏻