Screener action bourse PEA Juin 2022

Le rôle principal de mon screener est d’attribuer une note globale sur 10 à chaque action afin de les classer de la « meilleure » (bon score) à la « moins bonne » (mauvais score) en combinant de nombreux critères de l’analyse fondamentale.

L’objectif est de mettre en lumière les actions dont les fondamentaux sont exceptionnels et dont le potentiel de croissance à long terme permettra d’obtenir la performance boursière la plus élevée possible.

 

Screener action bourse PEA  Juin 2022

 

Calculs des scores du Screener

Pour comprendre quels critères sont utilisés afin d’arriver au score global, vous pouvez consulter cet article qui détaille la combinaison de tous les aspects analysés.

 

 

Calcul du Fair Price

Le Fair Price (ou juste prix) représente le prix que l’entreprise devrait valoir aujourd’hui en se basant sur plusieurs critères de valorisation. Ces critères comparent la valorisation actuelle de l’entreprise avec sa valorisation moyenne dans le passé (on regarde donc ici un écart de valorisation en relatif). J’utilise notamment une combinaison du PER historique de l’entreprise, du PSR, de sa variation de prix sur la dernière année, de son levier financier, ainsi que quelques autres critères maison. Idéalement il faut donc chercher à acheter des actions dont le prix n’est pas trop supérieur au fair price.

 

 

Niveau de Valorisation

Le niveau de valorisation permet de savoir si l’entreprise se paye cher en absolu (une valeur peut être sous son fair price calculé plus haut mais avoir tout de même des ratios de valorisation élevés). On regarde donc ici son niveau de prix absolu en utilisant une combinaison de différents ratios (PER, PSR et PEG).

Il se traduit ici par une pastille de différente couleur (vert = pas cher / noir = très cher)

Screener action bourse niveau valorisation

Cela permettra de voir rapidement quelles seront les entreprises qui seront les plus sensibles aux hausses des taux d’intérêts.

 

 

Calcul du Potentiel moyen annuel

Le potentiel correspond à l’espérance de gain annuel moyen de l’entreprise en prenant en compte sa croissance (chiffre d’affaires et bénéfices) ainsi que son niveau de dividende. On peut donc directement le comprendre comme la performance annuelle espérée en Total Return de l’entreprise. Cette valeur est directement à comparer avec les fameux ~8% de performance moyenne annuelle des grands indices boursiers sur le long terme.

 

 

Force acheteuse

La force acheteuse correspond à un Momentum court terme (durée de 1 ans) de l’action en relation avec un indice de référence. L’indicateur correspond à une jauge de 4 barres qui va de 0 à 4. Plus la performance de l’entreprise est élevée par rapport à son indice de référence, plus la jauge est remplie.

 

Screener force acheteuse

Pour l’Europe, l’indice sélectionné est le MSCI World. Pour les US, c’est le S&P500.

Il est régulièrement observé que lorsque le Momentum court terme d’une entreprise est mauvais, elle continue de sous performer pendant un moment alors qu’à l’inverse, lorsque son Momentum est bon, il continue de durer.

L’idée est donc d’éviter d’acheter des entreprises qui ont une force vendeuse temporaire (moins de 2 barres) et de privilégier les actions avec une force acheteuse élevée (3 barres ou plus). 2 barres étant proche du neutre, à savoir la performance de l’indice.

 

 

Variation de classement

Le screener affiche pour chaque entreprise la variation de classement (en score global) par rapport au mois dernier. Les causes qui peuvent modifier le classement sont :

-la remise à jour des fondamentaux suite aux publications

-la variation de momentum d’un mois à l’autre (qui a un impact dans le screener)

 

 

Remarque Générale

 

D’une manière générale, il faut bien avoir en tête qu’une décote importante est souvent signe de risque. Il ne faut donc pas forcément sauter sur l’occasion tête baissée. Le marché n’est pas « aveugle » et s’il applique une décote persistante à une entreprise, il y a peut-être une raison fondamentale derrière. Si une action est très décotée (supérieure à 25%, hors cas de crise évidemment car ce n’est pas vrai si tout le marché est à -25) il faut donc se méfier ou avoir vraiment confiance pour renforcer.

L’indicateur le plus important est également à mon sens la qualité des fondamentaux (score global) et non la valorisation court terme d’une action (fair price). Il vaut parfois mieux surpayer une entreprise de qualité plutôt que de sous-payer une entreprise en déclin.

 

 

 

Voici enfin ce que cela donne sur mon PEA (prix des actions au 17/06/2022) :

 

Dans l’utilisation du screener, on pourrait imaginer vendre toutes les entreprises en dessous d’un certain score car cela signifie que leurs fondamentaux ne sont pas suffisamment bons. On pourrait par exemple fixer cette limite à 6 ou 7/10 pour ne conserver que les meilleures entreprises. De cette manière, le screener serait utilisé de manière totalement factuelle sans aucun biais émotionnel.

Les étoiles correspondent à mes valeurs préférées, jugées les plus qualitatives et les moins spéculatives/volatiles (long historique de performance, bigcaps bien établies). Cela correspondrait aux valeurs que je privilégierais si je devais composer un portefeuille minimal en ne sélectionnant que quelques entreprises dans la liste. Ce sont également les valeurs que je compte renforcer en priorité dans ce contexte incertain de remontée des taux.

Les éclairs correspondent aux entreprises que je considère comme un champion en devenir (uniquement pour mes mid & small préférées), c’est-à-dire que je pense (indépendamment du niveau de valorisation) que l’entreprise aura un brillant parcours boursier sur le long terme et sera une success story (malgré un risque de volatilité non négligeable sur le cours de bourse) et que tous les aspects fondamentaux (croissance, qualité du bilan, rentabilité) sont excellents.

 

 

Changements du mois :

 

Actualisation des fondamentaux de toutes les entreprises Européennes

 

Screener action bourse PEA Juin 2022 1Screener action bourse PEA Juin 2022 2

 

 

2 Possibilités d’achat intéressantes (j’essaye de proposer chaque mois 2 actions différentes du mois dernier)

 

En croisant les critères suivants : score élevé, décote (mais pas trop importante) ou légère surcote, bon potentiel, on pourrait acheter ce mois-ci par exemple :

 

ASML, Sofina

 

 

Date Publication : 18/06/2022

 

Me contacter pour une question ou pour la rubrique Conseils Boursiers & Services 🛒 :

etre.riche.et.independant@gmail.com

 

 

N’hésitez pas à poster un commentaire.

Si jamais le commentaire ne s’affiche pas directement, c’est normal car je dois d’abord le valider pour qu’il apparaisse (anti-spam).

 

Mentions légales : 

Toutes les informations disponibles sur ce blog sont données à titre indicatif et ne sont en aucun cas des conseils d’achats ou des recommandations au sens de l’AMF.

L’auteur ne saurait être tenu responsable des pertes que pourrait engendrer le lecteur et décline toute responsabilité à l’égard des conséquences éventuelles de l’utilisation du blog.

De plus, les informations pourraient ne pas être actualisées et donc ne fournissent aucunes garanties. Il appartient à chacun de vérifier les données personnellement.

23 commentaires

Bonjour Matthieu

J’espère que tu te portes bien, ton heureux événement doit arriver bientôt? j’avais en tête un mariage😁

Concernant la bourse, autant la valorisation en absolu est parlante désormais , et revient en force je trouve par rapport a la valorisation relative au regard des dernières années, autant je me demande quel sens donner au fairprice compte tenu de l’évolution de plusieurs facteurs que sont notamment la hausse des taux d’intérêts et la fin d’une politique accomodante des banques centrales ? Comment perçois tu cet indicateur aujourd’hui et penses tu modifier sa « formule » a l’avenir pour maintenir sa pertinence le plus possible ?

Bien a toi,

Bonjour Cédric

Oui c’est prévu pour fin aout 😉

Je l’ai déjà dit mais le fair price est à prendre avec des pincettes en période de variation de taux, puisque les méthodes des multiples ne fonctionnent plus. Néanmoins, j’ai tout de même essayé d’intégrer les moyennes long terme pour que les prix soient d’avantage normalisés et donc plus pertinent.

Bonjour Matthieu

Comme Cédric je constate le retour en force de la valeur en absolu, qui est finalement la valeur représentant les résultats et bénéfices réels de l’entreprise non?
Le fair price dans ton calcul donne-t-il une place très importante dans la valorisation subjective du cours des dernières années? auquel cas c’est difficile de le prendre en compte car il ne reflèterai que la valeur subjective dans l’esprit des investisseurs avec un engouement parfois complètement déconnecté de la valeur réelle.

C’est ainsi que je voudrais te poser une petite question, d’un ordre général pour les deux screeners CTO et PEA, pourquoi ne pas proposer en conseil d’achat que des valeurs vertes en relatives et surtout en absolu?
Ce n’est que mon avis mais par exemple ASML n’a pas fini sa purge, sur le LT on est d’accord, mais au vu de la conjoncture actuelle et des perspectives prochaines, cela risque d’être douloureux, idéalement pour ma part, il serait judicieux de prendre des valeurs défensives pour l’instant, comme tu l’expliques très bien dans un article sur les différents secteurs en bourse au regard des cycles, ne serait-il pas opportun de la mettre en pratique?

Bon week-end et merci pour ton travail exemplaire, même en période de crise, ce qui est remarquable.

Le fair price prend en compte la croissance, la qualité du bilan.

Il ne serait pas logique qu’une entreprise endettée et sans croissance ait le même PER qu’une entreprise avec un bilan béton et de la croissance.

Il est donc nécessaire de prendre en compte les 2, qui sont 2 choses totalement différentes. Le mieux étant évidemment une valeur décotée par rapport à son historique et fondamentaux et qui en plus a des faibles ratios de valo (comme Google, Facebook, Paypal etc… qui cochent les 2).

Certaines valeurs de part leur activité n’auront probablement jamais une faible valo en absolue. Adobe se paye par exemple plus cher que les GAFAM car elle n’a pas de risque réglementaire aux fesses.

Pour les valeurs défensives, c’est au contraire pas du tout le moment ! C’est avant la baisse qu’il fallait les avoir. Maintenant elles sont globalement sur évaluées, contrairement aux croissances massacrées.

Il faut toujours aller à contrz courant pour optimiser les achats. Sinon vous achetez toujours quand c’est cher.

Bonjour Matthieu,

Merci à vous pour ces 2 Screeners 🙏. Ainsi que d’être toujours présent pendant ces semaines difficiles 👍.

Forcément incroyable tout ce vert. L’occasion de constater que de nombreuses valeurs européennes et américaines sont au niveau de Mars 2020, et que de plus en plus se trouvent même maintenant en dessous.
Ma pensée est forcément la suivante « Les marchés peuvent rester irrationnels plus longtemps que vous ne pouvez rester solvable » 😇.

– Equasens : faut-il comprendre que vous retourneriez sur cette position malgré votre précédente vente justifiée à juste titre par le fait de diminuer le nombre de valeurs françaises. Si oui, pourquoi 🤔 ?
– Sofina : je ne suis pas assez expert dans le domaine pour déterminer si ses actualités négatives du moment ne sont pas un frein à l’achat 🤔.
J’aurai tendance à dire « oui » mais sans vraiment savoir pourquoi si ce n’est le « bruit » ambiant…

– Fair Price : loin de moi de vouloir remettre en cause le calcul, je suis surpris des justes prix d’Apple, Netflix, Paypal et Tesla ainsi qu’Esker, Hermès, Mips et Qt Group. En effet, mal à croire qu’elle pourrait afficher ces montants même si la période était bien plus positive qu’actuellement.

Courage à vous, courage à tous,
Bon week-end ☀️

Pour ma part le fair Price devrait faire la part belle à une valorisation absolue, même si la valorisation relative peut être prise en compte, celle-ci n’est essentiellement basée que sur de la spéculation d’un titre.
Un mix entre les deux serait fabuleux, prise en compte de la valeur absolue donc réelle d’une entreprise avec une part pour le côté spéculatif de croissance espérée.

Hello Matthieu,
Tu as vu l’ordre short de Ray Dalio sur ASML Holding?
très mauvais signal envoyé sur cette valeur, signal que d’ailleurs je ne m’explique pas trop puisque cette boite fait partie des leaders, carnet de commande plein à craqué, et besoin exponentiel de puces

Bonjour Julien,

Non pas vu, mais ce genre de position me semble très spéculative et surtout en conflit d’intérêt. Un peu à la manière des hedge fund qui VAD une boite et qui le lendemain balancent un rapport (anonyme ou pas) pour la descendre, sans vraie justification, avec pour seul objectif de faire du profit rapidement. Bref aucun sens de vendre ASML qui est de loin le leader mondial dans un marché en croissance, et qui est surtout très décotée actuellement.

Bonjour, merci pour ce travail comme toujours. Pourquoi swedencare est-il sorti de votre screener?

Bonjour Ted,

J’ai vendu l’entreprise il y a 2 mois et j’avais expliqué pourquoi dans un reporting. Les deux principales raisons :

– entreprise se payant très cher en absolu avec une croissance relativement incertaine dans les années à venir (très peu d’analystes suivent la valeur)

– la croissance récente s’est majoritairement faite à coup de grosse dette viabdes acquisitions. L’endettement de l’entreprise est actuellement élevé, ce qui n’est pas du tout bénéfique dans la période actuelle de remontée des taux

Ces deux raisons m’ont fait prendre mes profits et vendre la valeur

Bonsoir Matthieu,
En cette période de remontée des taux et de forte inflation, appliquez vous une stratégie particulière pour votre poche de cash ? A part les fonds euro (taux réel négatif cependant) et le livret A (2% à priori à partir d’août), nous n’avons pas grand chose à disposition…

Bonjour Alaric

Non rien de spécial, je garde peu de cash (essentiellement sur livret je n’ai pas de fond en euro). J’investis chaque mois ce que je peux sans stocker particulièrement en cash.

Bonjour Matthieu,
Je crois savoir que tu détiens ton PEA au CA (Investore). Peux-tu me dire quel(s) avantage(s) tu y trouves? Pour ma part, je trouve leurs frais très élevés et leurs conditions contraignantes par rapport aux autres plateformes.

Bonjour Mathieu

Au contraire les frais sont faibles : pour les ETf, Euronext Paris, Amsterdam et Bruxelles c’est 1€ si ordre < 1100€ sinon 0,1%. Pour la bourse étrangère c’est loi pacte à 0,5% et c’est l’un des rares courtiers qui donnent accès à toutes les places et qui référencie vraiment les actions Il y a juste la question contraignante des 24 ordres par an mais jai déjà donné pasmal d’astuces dans les commentaires pour le faire facilement

Merci de ta réponse Matthieu,
Au temps pour moi ; j’ai décortiqué mes transactions et les frais sont bien ceux annoncés : j’ai été induit en erreur par les estimations précédent les achats, et qui n’ont pas de valeur contractuelle.

Si vous parlez d’ETF, ils donnent une estimation des frais de gestion annuels, mais ce ne sont pas réellement des frais de courtage et cela n’a rien à voir avec le courtier

Bonsoir Matthieu

Juste pour information, dans ma caisse Atlantique, en sus des frais d’ordre de 0,99€ lors de l’achat d’ETF en Investor Intégral, est appliqué une commission fixe de frais de marché de 0,75€. Est le cas pour toi en ile de France ?

Sinon, autre sujet, je trouve déroutant cette chute actuelle de l’euro, je « crains » que sur le LT, pour une raison ou une autre, une remontée significative de l’euro mange significativement la performance boursière, tout ça pour dire que ça fait presque deux « volatilité »a gérer! Comment vois tu ta part de Hedge dans ton potentiel futur portefeuille 100% US? Et si l’euro tombe a 0,80 en 2023-24, est ce que tu penserais mettre un Sp500 hedge a 50% de ton PF?

Bonne soirée 😉

Salutations,

Bonsoir Cédric

Non ce n’est pas mon cas pour le CA

Sur le hedge, c’est juste une couverture temporaire où une baisse du dollar ferait très mal aux indices. Je pense qu’à CT -MT l’euro peut rebondir (mais ce n’est pas sur car notre politique de banque centrale est très mauvaise). Le problème de l’Europe c’est que ce n’est pas un pays. Les situations financières des différentes membres sont parfois très éloignées, donc difficile d’établir des règles générales…

Néanmoins sur le LT, je suis très négatif sur l’euro.

Je ne souhaite pas être 100% dollar à horizon LT donc je pourrais bien garder une partie d’ETF hedgé à la place de prendre des ETF/actions Européennes. Ça permet de rester sur les US sans le risque d’être 100% dollar.

Mais je vise une pondération minimum du dollar à 50% dans mon portefeuille en période normale. Donc oui pour répondre totalement à ta question, un portefeuille hypothétique de 50% Sp500 classique et 50% hedgé est imaginable à mon sens

Bonjour Matthieu
Je n’ai pas Accenture référencé sur CA Invest store integral, l’as tu sur un autre courtier?
Bonne journée

Bonjour Gérard

Accenture est bien présente sur Investore Integral. Le référencement est national et donc ne dépend même pas de la causse régionale c’est étrange. Es tu sur d’avoir bien vérifié ?

oui je l’ai pas sur PEA, uniquement référencé à NY

Et bien oui, on passe l’achat sur le NYSE. Ce n’est pas un problème, puisque le siège social est en Irlande

A bon, je croyais qu’il était sur Euronext, merci pour l’info

Laisser un commentaire