Suivi Portefeuille Boursier : Reporting Fevrier 2022

Cet article concerne le suivi de mon portefeuille boursier. La stratégie d’investissement du portefeuille repose sur un ensemble d’actions de qualité avec d’excellents fondamentaux et en pleine croissance.

L’objectif principal du portefeuille est de faire croitre le plus efficacement possible mon patrimoine dans le temps et de réaliser une performance supérieure à celle du MSCI World sur le long terme.

Le second objectif (un fois le patrimoine atteint) sera de construire un flux régulier de cash-flow avec les dividendes croissants perçus chaque année. Cela me permettra à long terme d’atteindre l’indépendance financière en couvrant mes dépenses avec ces revenus passifs.

 

Actions détenues et bilan

 

Le mois de Février a poursuivi la mauvaise lancée initiée au mois de Janvier : une baisse continue des marchés avec un fort retour de la volatilité.

En Janvier, les principales craintes concernaient le retour d’une inflation potentiellement durable, ainsi que la remontée des taux d’intérêts. Pour l’inflation, c’est encore difficile de savoir si elle durera. On subit surtout le contrecoup du covid à mon sens, avec le retour de bâton de « l’argent gratuit ». Les banques centrales sont les principaux coupables de l’inflation. À cela se mêle également tous les problèmes des chaînes d’approvisionnement, principalement liés aux arrêts pendant le covid.

Concernant les taux d’intérêt, c’est bel et bien réel (même si malgré la forte hausse, les rendements obligataires sont toujours ridicules).

 

Prenons d’abord l’exemple de l’évolution de la dette Française. Certes la remontée est forte, on repasse en positif sur le 10 ans avec un taux de …. 0,7%/an. On retourne sur des niveaux de taux équivalents à fin 2018. Nous ne sommes donc actuellement pas dans un changement de paradigme. 

Aux US, les taux sont plus élevés mais les constats sont les mêmes. On retourne sur des taux à 1,9% pour le 10 ans, soit exactement le même niveau qu’avant le covid.

Bref, tour ça pour dire que je trouve pour le moment la réaction du marché totalement excessive, mais au final ça devient une habitude maintenant…

 

Sur le mois de Février, intervient en plus de cela un conflit avec la Russie sur risque de guerre en Ukraine. Les marchés n’avaient clairement pas besoin de ça, cela les rend encore plus nerveux qu’avant.

J’ai néanmoins personnellement du mal à imaginer l’impact que ce conflit pourrait avoir sur les fondamentaux d’une entreprise comme Google (uniquement à titre d’exemple illustratif de l’idée ici). A priori, aucun impact… Cependant, le titre est jeté avec l’eau du bain (comme beaucoup d’autres) alors que l’entreprise est très peu touchée. Il y a actuellement des mouvements de panique généraux, il faut en profiter progressivement (mais y aller doucement et tranquillement).

 

La bourse a toujours eu des périodes haussière et baissière. Il en sera toujours ainsi. Le rebond peut avoir lieu demain, dans 3 mois ou dans 2 ans. Personne ne le sait.

Il faut donc continuer d’appliquer sa stratégie comme habituellement et profiter de ses opportunités. On peut ainsi acheter exactement les mêmes entreprises pour moins cher.

Lorsqu’on regarde les dernières publications, les entreprises se portent globalement bien. Il y a toujours de la croissance, les niveaux de dette diminuent, les rentabilités des entreprises sont sur des records (surtout aux US). De ce point de vue, tout semble bien aller.

 

Il faut donc continuer d’avoir une vision long terme, et surtout bien comprendre et se rappeler ce que l’on fait : en achetant des actions on est propriétaire d’un business avec des produits, des solutions, des brevets, des employés… et pas juste d’un objet boursier électronique avec un cours de bourse qui varie.

Transaction du mois

 

Ventes

 

MarketAxess, ServiceNow, Fortinet : ces 3 valeurs ne sont pas à mettre dans le même panier, mais je les trouve globalement trop chères pour les conditions de marchés actuelles, notamment la hausse des taux qui devient frappante. ServiceNow et Fortinet ont été vendues quasiment sur des points hauts, j’en ai donc profité.

 

Rovi : valeur qui a bien profité du covid (aide à la fabrication des vaccins Moderna notamment) mais dont la croissance commence à ralentir. Je préfère donc m’en séparer pour le moment car elle risque de vite baisser dans l’après-covid

 

 

Achats

 

S&P Global : valeur de qualité que je détenais dans le passé. L’entreprise est très diversifiée dans le domaine financier (notation de dette d’Etats et d’entreprises, création d’indices boursier dont le plus connu est évidemment le S&P500, analyses et prévisions financières de résultats d’entreprises, participation dans son ancienne filiale de publication d’ouvrages professionnels dans le domaine économique). L’entreprise verse également un dividende (faible rendement mais en belle croissance depuis environ 50 ans). C’est donc une excellente entreprise de croissance mais qui permet aussi d’initier une capitalisation dans les dividendes sur le long terme.

 

 

Renforcements : 

 

Intuit, Microsoft : deux belles entreprises technologiques très solides à revenus récurrents et qui sont rares (pour le secteur) à verser également un faible dividende mais en croissance.

Alexandria Real Estate, ETF Amundi S&P500 (PE500)

 

 

 

Sans plus tarder, voici le détail du portefeuille :

 

 

Portefeuille

 

Les actions détenues sont les suivantes :

 

Santé

🇫🇷 Sartorius Stedim, Eurofins Scientific
🇪🇺 Genmab, GN Store Nord, ChemoMetec, Revenio, SwedenCare, Diasorin, Novo Nordisk, ICON plc
🇺🇸 Idexx Laboratories, Repligen
🌎 Pro Medicus

 

Finance

🇫🇷 Euronext
🇪🇺 Adyen, Sofina, Talenom, EQT, Titanium
🇺🇸 Visa, Paypal Holdings, MSCI, S&P Global

 

Industrie

🇫🇷 Schneider Electric
🇪🇺 IMCD, Instalco, Sdiptech, Hexatronic
🇺🇸 Trex Company, Generac Holding

 

Technologie

🇫🇷 Dassault Systèmes, Teleperformance, Pharmagest Interactive, Esker, Soitec
🇪🇺 ASML Holding, Prosus, NetCompany, Evolution Gaming, QT Group, Admicom, Nexus
🇺🇸 Intuit, SalesForce, Adobe, Veeva Systems, Google, Apple, Microsoft, Amazon, Facebook, AMD
🇨🇳 Taiwan Semidonductors

 

Consommation non cyclique

🇫🇷 L’Oréal
🇺🇸 Chegg

 

Consommation discrétionnaire

🇫🇷 LVMH, Hermès
🇪🇺 MIPS, Moncler, Harvia
🇺🇸 Nike, Yeti Holding, Copart, Fox Factory, Lululemon

 

Energie

🇫🇷 Neoen
🇪🇺 Alfen, Grenergy
🇺🇸 Tesla, Enphase Energy

 

Telecom

🇺🇸 Walt Disney, Netflix.

 

Immobilier

🇺🇸 CoStar Group, Agree Realty, Rexford, EastGroup, Global Medical REIT, Sun Communities, Alexandria Real Estate

 

 

PEA (Crédit Agricole Investore Integrale)

 

Suivi Portefeuille PEA Fevrier 2022 1Suivi Portefeuille PEA Fevrier 2022 2

 

 

CTO DEGIRO

 

Si vous souhaitez ouvrir un CTO chez DEGIRO en utilisant mon lien de parrainage, contactez moi à etre.riche.et.independant@gmail.com ou passez directement par le premier lien présent sur cette page. Vous ne gagnerez rien mais je toucherais une petite commission à l’ouverture de votre compte, c’est un bon moyen de me remercier si le site ou l’article a pu vous aider.

 

Suivi Portefeuille CTO Fevrier 2022 1Suivi Portefeuille CTO Fevrier 2022 2

 

ETF

 

Suivi Portefeuille CTO Fevrier 2022 3

 

La valorisation totale du Portefeuille est à ce jour de 157 600€.

 

Remarque : les valeurs étrangères affichées plus haut sont toutes en euro, elles sont converties avec la parité du jour.

 

Voici également l’évolution du portefeuille depuis Janvier 2019 VS MSCI World :

 

Performance Portefeuille Fevrier 2022

 

 

Performance du Portefeuille depuis Janvier 2022 : -16.8%.

Performance du MSCI World depuis Janvier 2022 : -6.7%.

Performance du CAC40 GR depuis Janvier 2022 : -6.4%.

 

 

Le portefeuille continue l’année en forte de baisse, avec un retard de déjà ~10% vs MSCI World. Ce genre de phénomène s’était déjà constaté en Mars 2021 suite aux premiers mouvements de panique avec crainte de remontée des taux. Cela n’a cependant pas empêcher le portefeuille de rattraper son retard sur l’année et de faire mieux que le MSCI World au final sur 2021.

Il faudra donc suivre de prêt le rebond des actions de croissance lorsque celui-ci aura lieu, la hausse sera probablement tout aussi rapide que la baisse que nous avons connue.

 

 

Voici l’évolution de l’écart relatif entre mon portefeuille et le MSCI World. Si la courbe monte, cela signifie que mon portefeuille fait mieux sur la période. Si elle baisse, c’est que je sous performe. Cela permet donc de voir facilement comment le portefeuille se comporte en relatif à un indice (ici le MSCI World).

 

Performance relative Portefeuille Fevrier 2022

 

Le portefeuille continue de corriger et passe sur un nouveau point bas.

 

 

Revenus passifs et perspectives annuelles futures

 

Je rappelle que la nouvelle façon de calculer la rente mensuelle est via la règle des 3.5% (règle des 4% sévérisée) de la valeur de mon portefeuille. J’ai effectué pour le tracé et le calcul une moyenne glissante de 3 mois afin de lisser légèrement la volatilité.

De ce fait, je ne regarde plus le rendement des dividendes avant d’acheter/renforcer afin de me concentrer 100% sur les fondamentaux.

Les 3.5% correspondront donc au montant global que je pourrais toucher avec des valeurs de rendement si je choisissais d’arbitrer une partie de mes valeurs de croissance actuelles contre elles.

J’ai pu reconstituer ce que cela donnerait sur mon portefeuille depuis le 01/05/2018 :

 

Suivi dividendes Fevrier 2022

 

 

La rente mensuelle moyenne actuelle (fictive) serait de 475€.

 

 

 

Date Publication : 26/02/2022

 

Me contacter pour une question ou pour la rubrique Conseils Boursiers & Services 🛒 :

etre.riche.et.independant@gmail.com

 

N’hésitez pas à poster un commentaire.

Si jamais le commentaire ne s’affiche pas directement, c’est normal car je dois d’abord le valider pour qu’il apparaisse (anti-spam).

 

Mentions légales : 

Toutes les informations disponibles sur ce blog sont données à titre indicatif et ne sont en aucun cas des conseils d’achats ou des recommandations au sens de l’AMF.

L’auteur ne saurait être tenu responsable des pertes que pourrait engendrer le lecteur et décline toute responsabilité à l’égard des conséquences éventuelles de l’utilisation du blog.

De plus, les informations pourraient ne pas être actualisées et donc ne fournissent aucunes garanties. Il appartient à chacun de vérifier les données personnellement.

 

34 commentaires

Matthieu,
Merci pour le partage de vos connaissances et de vos analyses que je suis très attentivement. Je voulais avoir votre avis et partager également avec vous quelques opportunités. J ai investi sur quelques belles valeurs à Singapour dans le domaine de la banque (DBS, UOB) et des REITS bien placées sur les data centres (parkway, mappletree industrial trust). Bonne journée. Arnaud

Bonjour Arnaud,

Pour être honnête, j’ai une très mauvaise connaissance des entreprises Asiatiques et du fonctionnement de leur marché, assez différent des économies capitalistes.

Je sais qu’on y trouve des REITs qualitatives (notamment Singapour et Hong Kong), mais je pense qu’il faut faire très attention en ce moment avec la guerre en Ukraine. La Chine risque d’en profiter pour attaquer Taiwan, et pourquoi pas d’autres zones en Asie. À mon avis c’est un risque à ne pas négliger

cleofide@gmail.com

Bonjour,
Merci pour votre article.
Est-ce que la dure conclusion de votre analyse concernant le MSCI World signifie que si vous aviez uniquement investi dans un ETF le répliquant, vous auriez en fait gagné beaucoup plus (voire plus encore avec du s&p500 ?).
Merci,

Bonjour,

Sur les environ 3 dernières années depuis lesquelles je suis la performance de mon portefeuille, il sous performe en effet le MSCI World. Cela signifie donc que mes gain auraient été plus élevés en achetant un ETF World (qui est difficile à battre sur le long terme à niveau de risque équivalent).
Néanmoins, 3 ans est une période bien trop courte pour en tirer des conclusions, notamment de par le fait que les actions de croissance se sont moyennement comportées en 2021 et mal pour le début 2022 de par le changement de politique monétaire initié par la FED. Il faut donc un horizon d’investissement beaucoup plus long pour en tirer des résultats plus définitifs

Je vous remercie de votre réponse.
Pouvez-vous m’expliquer pourquoi vous avez deux lignes ETF S&P500 (sur CTO et PEA) ? Ne serait-il pas plus pratique et rentable de d’abord remplir le PEA puis passer sur le CTO pour ce type de produit ?
Merci, et bon dimanche.

Bonjour,

Je l’ai déjà expliqué. Initialement je voulais concentrer mes investissements sur PeA en Europe et US sur CTO. Entre temps il y a eu le covid, qui a complètement changé mon image de l’Europe (en mal) d’où mes investissements sur PEA.

Néanmoins il y a des écarts notables entre les 2 ETF : Ishares (Blackrock) est le leader mondial de la gestion d’actifs donc à privilégier quand on a le choix (beaucoup plus solide qu’Amundi, la réplication est directe vs synthétique des ETF sur PEA, les frais de gestion annuels sont plus faibles de l’ordre de 0,1% ce qui a un impact sur le long terme en fonction de l’encours investi

Bonjour,

Pourquoi vous n’avez pas profité de la légère baisse pour renforcer ETF MSCI EMU Growth ?

Si je comprend bien pour vos position de vente est ce purement le fait que après avoir loupé quelque occasion vous vous êtes dit pourquoi ne pas prendre les bénéfice quand il est temps est y revenir plus tard quand la value sera correct je parle pour Fortinet et ServiceNow ?

Bonjour Jean,

Je crois personnellement moins aux actions Européennes qu’Américaines. Je préfère donc pour le moment renforcer les ETF Us. Pour l’Europe, uniquement mes positions favorites.

Concernant Fortinet et ServiceNow, je trouve la valorisation trop élevée compte tenu de l’environnement économique actuel. J’ai donc en effet préféré prendre mes PV (sur globalement des points hauts) et attendre que la valorisation redevienne plus correcte. J’ai ainsi pu renforcer des entreprises qui étaient moins chères et pas sur des points hauts

Bonsoir Matthieu

Merci pour le reporting mensuel, je vois que l’évolution met en évidence les prises de bénéfices des valeurs beaucoup trop valorisées et c’est le bon choix, j’ai moi même vendu Fortinet en début d’année avec une super +value, c’est tout de même une valeur (éclair) à garder en watchlist je pense.
Je n’avais pas hésité de vendre aussi Paypal par exemple quand la courbe m’apparaissait surréaliste et l’avenir m’a donné raison, ma question est la suivante: les prises de bénéfice se limitent elles au valeur hors étoile ou certaines valeurs étoilées peuvent aussi être l’objet de vente partielle ou totale, j’ai remarqué que les valeurs aux courbes déraisonnables sur un court terme, reviennent toujours à des niveaux permettant de revenir sur une montée linéaire à 45° comme cette merveille courbe de Microsoft.
Pour ma part les valeurs que vous appeler (étoilées), se limitent dans mon portefeuille aux courbes sans aucun accroc majeur en dehors des Kracks, Paypal par exemple n’en fait pas partie, ni avant la baisse ni avant, la courbe étant insolente à partir de mars 2020, elle le paye aujourd’hui. Netflix et Veeva aussi, la volatilité est dérangeante, ces valeurs qui ne sont pas chez moi étoilées peuvent être l’objet de vente et prises de bénéfices sans complexe.

En revanche certaines valeurs sont pour ma part invendables, au contraire je renforce régulièrement, Microsoft par exemple, S&P Global etc…..(courbes régulières), ces valeurs sont mes vraies étoilées.

Bonne soirée et bon dimanche

Bonjour Gérard,

Pour les valeurs étoilées non je préfère les conserver, surtout que la grande majorité est la globalité du temps sur des valorisations toujours raisonnables et dans la norme. Je pense que c’est surtout sur les valeurs volatiles qu’il faut prendre ses bénéfices quand la valorisation devient irraisonnée

Bonjour Matthieu

Félicitations pour ta résilience, tu es un repère de stabilité intellectuelle, rien que ça…. Merci

Pour revenir sur ton bilan annuel du 15 octobre dernier, et tes objectifs de répartition de PF entre ETF, valeurs de croissance « sûres » et celles dites « risquées », est ce qu’il serait envisageable d’inclure l’évolution de ces indicateurs dans ton reporting mensuel, ceci afin de noter l’évolution « du degré de risque » de ton PF, et d’affiner la compréhension de l’écart de performance avec un ETF World?

Merci encore pour ton partage

Bien a toi

Cédric

Salut Cédric,

Je ne préfère pas pour éviter d’influencer les gens dans les décisions. Je ne partage que mon cas personnel, et je pense qu’actuellement il vaut mieux réduire le risque du portefeuille en sortant les valeurs un peu plus spéculatives ou volatiles au profit des valeurs plus solides. Néanmoins je ne le fais pour le moment que pour celles qui sont globalement sur des plus hauts. Je ne vends donc pas les valeurs très décotée qui sont encore sur des niveaux bas

Bonjour Matthieu,

Au regard des explications je me pose quelques questions. En effet, à ce jour j’ai un PEA (environ 10000 euros) avec à 80% le Lyxor etf PEA sp500.

Depuis quelques temps, mon courtier Boursorama propose Le Ishare sp 500 CTO sans frais.

Le PEA a une fiscalité largement avantageuse par rapport au cto. Entre le mien et celui de ma femme il y a de quoi faire. Je suis évidemment positionné sur du long terme en mode DCA.

Donc ma question: est-ce que je dois continuer ma stratégie, alimenter mes deux PEA ou est ce que je dois songer à profiter de l’offre Boursorama pour profiter de l’Ishare sur CTO avec l’imposition pénalisante? ou les deux?

Merci pour ce boulo qui inspire les jeunes et les moins jeunes 🙂

Respectueusement,

Bonjour JB,

Je pense que dans un premier temps vous pouvez continuer de capitaliser sur le PEA. Cela permet de profiter du marché US avec une fiscalité avantageuse. Une fois le PEA plein, ça sera différent. Il faut par contre être à l’aise avec la réplication indirecte et bien comprendre son fonctionnement

Bonjour matthieu, les valeurs de croissances font un petit rebond depuis deux jours on dirait .
Je voulais vous remander, que pensez vous de l’action unitedhealth ? La courbe est magnifique.
Au plaisir d’échanger avec vous .
Sébastien

Bonjour Sébastien

C’est une très belle valeur, qui a d’ailleurs fortement monté ces derniers temps. Néanmoins, son business est 100% US et très dépendant des lois de remboursement par le gouvernement. C’est un secteur assez glissant et tendu aux US, donc le risque est quandmême présent

Bonjour,

Vous avez pris vos bénéfice sur Fortinet et Now, car la valorisations et les prix sont justifié mais je comprend pas pourquoi du coup vous gardez une valeur comme SalesForces avec un PER de 157 et un EV/EBITDA >30 certes elle n’es pas dans ces sommets a l’inverses des 2 valeurs vendu, mais avec les risques des taux ( déja anticipé en partir par le marché ) pourquoi ne pas la vendre pour la prendre plus bas ?

Bonjour Jean,

Attention vous faites erreur, l’EV/EBITDA s’affiche mal sur ZoneBourse (décalage des années) mais on est sur 20 pour SalesForce pour l’année qui arrive, ce qui est très raisonnable vs les 43 pour Fortinet. Ce n’est pas du tout le même ordre de grandeur, surtout que le Moat de SalesForce est bien plus élevé.

Attention également au PER qui est totalement faux. Regardez le résultat net qui est très oscillant et parfois négatif, alord que l’entreprise gagne énormément de free cash flow. Je ne comprends pas leur comptabilité mais le résultat net n’a aucun sens, donc le PER aussi.

J’ai au contraire pris mes bénéfices sur ServiceNow et Fortinet car je trouve que leur valorisation n’est pas justifiée dans la politique de taux actuel (risque trop élevé à ce prix).

Je rappelle que ce n’est que mon avis personnel. Quand on voit des valeurs comme Google avec des PER d’à peine 20 et moins de 15x l’EBITDA, on se dit qu’il y a quandmême mieux à faire en qualité/risque

Bonjour Matthieu,

Pourrais tu me donner l’ISIN de l’ETF Amundi S&P500? J’ai trouvé le LU1681048804, d’après Boursorama non éligible au PEA.

Merci

Bonjour Olivier,

Il s’agit de l’ETF PE500 (FR0013412285)

Bonjour Matthieu,

Au vu du contexte, j’ai forcément pensé à me positionner ou renforcer certaines valeurs.
Par contre et comme beaucoup je suppose au vu du contexte et des incertitudes, j’ai adopté la position de « simple » spectateur vendredi avant le week-end ☀️.

Le week-end étant toujours profitable profitable pour se poser et réfléchir, quelques questions se posent.
– pensez-vous qu’il y a un risque de se positionner sur des valeurs finlandaises au vu de la proximité géographique liée au conflit 🇫🇮 ?
– en parallèle, êtes-vous toujours positif sur Harvia 🏊‍♀️ et Renevio 🕶, ayant bien notée que cette dernière est considérée comme « championne » dans votre dernier Scrreener ?

– idem pour Eqt Ab 🏦 et Moncler🧣 ? Cette dernière étant concernée par un programme de rachat d’actions, qui sont j’ai l’impression jamais très positifs à court-moyen terme…

– concernant cette liste « Adobe / Costar / Meta / Microsoft / Netflix / Paypal / Repligen / Salesforces / Trex / Veeva / Visa », des valeurs seraient-elles à éviter pour un renforcement ou positionnement 💻 ?
> Je pense notamment aux « mauvais élèves » du moment type Costar / Trex ou Meta / Netflix / Paypal / Veeva qui ne font que baisser suite à leurs résultats…
> Pour les autres, en trouvez-vous maintenant trop chères en terme de valorisation absolue et relative suite à votre dernier Screener d’il y a 3 semaines ?

Bien sûr, vous n’êtes pas obligé de répondre à tout si cela vous embête…

Merci par avance et pour tout ce que vous faites au quotidien,
Cordialement,
Laurent

Bonjour Laurent,

La baisse de vendredi étant exagérée, je vais en profiter lundi si possible. Pour la Finlande a priori je pense qu’il n’y aura pas d’impact mais rien n’est certain, je préfère de toute façon éviter de parler de sujet politique sur le site. Globalement mes avis restent inchangés sur la liste citée. Je compte juste vendre Moncler pour renforcer LVMH à la place, que je trouve vraiment peu chère à ce prix, et qui est la valeur du luxe la plus rassurante de par sa diversification.

Sur les valeurs US, mes préférées de la liste sont Microsoft, Adobe, SalesForce, Visa qui sont selon moi à moindre risque. Il y a ensuite Facebook, Paypal et Netflix qui sont massacrées injustement, qu’on peut éventuellement renforcer, même si j’ai moins confiance en ces valeurs.

Pour le reste on est soit sur du cher, soit du mid&small donc ce n’est pas ma priorité. Elles seront sûrement les dernières à remonter vs les valeurs les plus qualitatives (ce n’est que mon avis)

Bonsoir Matthieu,

Merci pour votre réponse rapide et complète 👍.

Sur vos 3 valeurs préférées, force est de constater que seule Microsoft a très bien résisté aux dernières semaines difficiles en parallèle d’Alphabet, Amazon, et Apple.
La conclusion est que tout le monde se positionne ou renforce tout le temps les mêmes valeurs, et ce que le Marché soit haussier ou baisser.
Et en effet, comme je l’avais déjà dit par le passé, les cours des « petites / moyennes » entreprises vont sacrément avoir du boulot pour retrouver leurs niveaux d’avant (par ex Admicom, Grenergy, Netcompagny, Talenom, Titanium…).

Concernant les 3 suivantes « Facebook / Paypal / Netflix », il est humain en constant leurs cours massacrés de moins avoir confiance, alors qu’il y a quelques mois ou semaines mêmes, elle étaient les reines de la Bourse ! Il était même inconcevable de ne pas les posséder. De manière générale, dingue comme les mentalités changent… mais c’est humain comme je disais…

Cordialement,
Laurent

Ce n’est absolument pas leur baisse qui me fait perdre confiance, mais le business model qui est moyen à mon sens.

Pour Facebook, ils ne gagnent de l’argent qu’avec la pub et sont peu diversifiés, et gâchent selon moi beaucoup d’argent dans le métaverse (je n’y crois pas peut-être à tort). Ils ont également plein de scandales sur le dos avec des jeunes qui subissent des pressions sur les réseaux. L’entreprise n’est pas responsable, c’est pas de leur faute si les gens sont bêtes et méchant, mais c’est souvent ce genre d’argument idiot qui pèse sur le cours de bourse.

Pour Netflix, ils gagnent tout juste de l’argent pour la première fois, mais la croissance ralentit et surtout la concurrence arrive sérieusement, certes encore très loin derrière mais Amazon arrive comme un Buldozer (et plus de cash à déployer).

Pour Paypal, je n’ai jamais compris l’intérêt. Autant à l’époque où le web était peu sécurisé pourquoi pas, mais maintenant une CB Visa ou Mastercard suffit. Le moat me semble pas si fort que ça.

Attention ce sont de belles entreprises, je les ai toutes renforcé récemment, mais le business est beaucoup moins bon selon moi que Google, Amazon ou Microsoft. Indépendamment du cours (quand Amazon était massacrée j’ai renforcé sans réfléchir et hésitation, moins le cas sur Paypal, Netflix et FB)

Encore Merci pour ces précisions !

Facebook est le grand « incompris » des réseaux sociaux de ces derniers mois.
En effet, ce réseau social est passé en très peu de temps dans « l’Ultra Négatif » en terme d’utilisation, usage, confidentialité, effet de mode… Alors, que rien n’a changé le concernant si ce n’est comme vous dites sa tentative du Métaverse.
Alors certes, il est moins utilisé par les jeunes, mais beaucoup plus par les entreprises, collectivités, associations…
Tout de même, Je pense qu’il sera plus durable dans le temps qu’un Snapchat ou TikTok… Mais moi aussi, je peux me tromper.

A ce propos, un incontournable du domaine en terme d’Utilisation Au Quotidien se rapprochant d’un Google, Amazon et Microsoft est sans aucun doute Twitter que ce soit pour le partage entre passionnés, les actualités…
> Mais je crois bien que vous n’êtes malheureusement pas du tout positif sur ce dossier en terme de croissance, valorisation… ?
Bien dommage si c’est toujours le cas, car chaque matin beaucoup d’entre nous se connectent sur Twitter.

Concernant Netflix, impossible de prédire l’avenir. Mais personnellement, j’ai du mal à penser qu’Amazon prendre la 1ère place dans ce domaine.

A titre personnel, j’ai profité de ce matin pour me positionner sur :
– Eqt Ab,
– Harvia,
– Revenio Group.

Et de votre côté, avez-vous pu procéder à vos « opérations » concernant Moncler et Lvmh ?

Bien cordialement,
Laurent

Bonjour,

Twitter n’est pas vraiment profitable et a des résultats fluctuants, je ne suis absolument pas intéressé (ni par les fondamentaux, ni par l’activité). Je suis personnellement très peu réseaux sociaux, et j’ai du mal à en comprendre l’intérêt, mais c’est personnel

Oui j’ai fait ce matin l’arbitrage Moncler -> LVMH

Bonjour,

Vous avez sûrement vu passer l’info

https://www.zonebourse.com/cours/action/AMAZON-COM-INC-12864605/actualite/Amazon-vers-une-division-par-20-du-nominal-de-l-action-39720652/

…il sera plus facile de l’acheter 😉

Bonne journée

Bonjour,

Oui en effet, c’est une excellente nouvelle pour les petits porteurs. À 150$ l’action, ça facilite vraiment les choses.

Bonjour Matthieu,
Vous avez attiré mon attention sur l’indice Russell 1000 growth. Pour des raisons particulières (de transmission) je m’intéresse aux titres vifs et etf de l’AV Spirica et j’ai trouvé Amundi index MSCI usa sri pab qui suit (et bat de peu) Russell 1000 RT usd.
Mais savez-vous si Russell 1000 growth et Russell 1000 sont-ils très différents ?
Excellente semaine à vous , qui semble s’amorcer sur de meilleures informations.

Bonjour Christian,

Les 2 indices sont différents. Le Russell 1000 classique prend simplement les 1000 plus grosses capitalisations US. Pas beaucoup d’intérêt vs S&P500 puisque les capi 500 à 1000 ne pèsent quasiment rien. Le Russell 1000 growth regarde dans les 1000 capi et fait un filtre croissance (il pondère les entreprises par capitalisation et croissance, et enlève certaines entreprises qui n’ont quasiment pas de croissance

Tencent se prépare à une amende record de Pékin pour violation des lois anti-blanchiment.

Sa sent de moins en moins bon pour Tencent et du coup Prosus

En effet, j’ai personnellement vendu Prosus il y a une semaine environ

Bonjour
Personnellement, j’ai profité de la baisse actuelle pour faire une ligne Prosus. La société, néerlandaise est très intéressante, a de l’avenir et n’a pas investi que dans Tencent.

Bonjour,

De mémoire, Tencent représente quandmême environ 70% des investissements de Prosus, soit une grosse majorité. Le problème n’est pas l’avenir ou pas de Tencent. Si c’était une société occidentale, il n’y aurait aucun soucis (et elle serait d’ailleurs valorisée comme les GAFAM). Mais avec la Chine, tout est possible. Elle peut vous exproprier des titres du jour au lendemain, elle peut aussi imposer à l’entreprise d’être non profitable etc… (c’est arrivé récemment avec les Edtech)

Laisser un commentaire