Ne jamais vendre les belles entreprises en bourse

J’ai commencé l’investissement en bourse il y a maintenant presque 4 ans. Je repensais dernièrement avec une certaine nostalgie à mes tous premiers pas en bourse et l’une des plus graves erreurs que j’ai commise.

Voici donc un exemple à ne surtout pas reproduire si vous débutez et que vous lisez cet article. Lorsque vous posséder de belles entreprises en portefeuille, ne les vendez jamais quelle que soit la tentation.

 

L’erreur du trading

 

J’ai commencé à investir en bourse sans réelle stratégie. Après avoir visionné pas mal de vidéo et appris les rudiments de l’analyse technique, j’ai voulu me lancer dans le swing trading. Cela consiste à prendre une position sur quelques jours / semaines suite au franchissement d’un indicateur technique et donc, en gros, d’espérer gagner de l’argent rapidement.

J’ai surtout vite compris qu’on pouvait aussi perdre de l’argent rapidement !

 

stop le trading en bourse

 

Au lieu de cela, j’aurais dû me former à l’analyse fondamentale pour savoir repérer les belles entreprises, et surtout, lorsque j’en avais en portefeuille, les conserver !

J’ai récemment regardé les ordres de trading que j’avais passés il y a plusieurs années. En voici quelques-uns avec mes prix d’achat :

 

Dassault Systèmes ~ 80€

Sartorius Stedim ~ 60€

ASML Holding ~ 115€

Téléperformance ~ 100€

Hermès ~ 450€

 

Lors de mes opérations de trading, j’étais tout heureux de gagner quelques % en quelques jours !

Voici le prix de ces actions aujourd’hui ainsi que leur performance depuis les valeurs mentionnées plus haut :

 

Dassault Systèmes : 80€ -> 148€ = +85%

Sartorius Stedim : 60€ -> 206€ = +243%

ASML Holding : 115€ -> 305€ = +165%

Téléperformance : 100€ -> 208€ = +108%

Hermès : 450€ -> 745€ = +66%

 

Globalement, j’aurais donc pu doubler ou tripler ma mise sur ces valeurs. Mais quel idiot ! Au lieu de cela, j’ai empoché quelques % de gain et raté toute la hausse. C’est assez anecdotique mais toutes ces valeurs se retrouve aujourd’hui dans mon portefeuille, mais cette fois, pour les bonnes raisons.

 

 

Ne pas revendre lorsqu’on possède une pépite

 

Même pour ceux qui n’ont pas fait de trading, il y aurait eu pour les actions mentionnées plus haut des tas de raison de les revendre :

 

1)L’action est trop chère

 

C’est un classique et une erreur très commune. On trouve que sa position a trop monté ou qu’elle est devenue trop chère et on a donc l’irrésistible envie de « prendre ses bénéfices ».

On se dit souvent « je vais vendre car c’est trop haut et réinvestir sur une action pas chère qui est sous-évaluée et qui va vite monter ». Grave erreur !

Dans les 90% du temps la position vendue continue de monter en flèche alors que celle achetée continue de baisser ou ne monte pas aussi vite que la première. Si le marché aime une valeur, il y a probablement de bonnes raisons derrière (même si on ne les voit pas). Le mieux à faire est donc de ne rien faire.

 

2)Une mauvaise news ou publication à CT

 

Si vous écoutez trop les analystes ou les news alarmistes, vous risquez de faire des erreurs. Dès qu’une entreprise fait une mauvaise publication, le marché peut sur-réagir à CT et on peut lire partout que la boite est à jeter à la poubelle.

Pensez vous réellement que si une entreprise arrive à croitre fortement depuis une dizaine d’année et qu’elle a un petit problème à CT elle n’arrivera pas à s’en sortir ? Bien sûr que non !

Il faut donc parfois faire preuve de patience. Les belles entreprises rebondissent très vite dès que la croissance repart. Ne les vendez donc surtout pas dans les trous d’air (qui sont très rares) en pensant faire une bonne affaire.

 

 

Me contacter pour une question ou pour la rubrique Conseils Boursiers & Services 🛒 :

etre.riche.et.independant@gmail.com

 

N’hésitez pas à poster un commentaire.

Si jamais le commentaire ne s’affiche pas directement, c’est normal car je dois d’abord le valider pour qu’il apparaisse (anti-spam).

Mentions légales : 

Toutes les informations disponibles sur ce blog sont données à titre indicatif et ne sont en aucun cas des conseils d’achats ou des recommandations au sens de l’AMF.

L’auteur ne saurait être tenu responsable des pertes que pourrait engendrer le lecteur et décline toute responsabilité à l’égard des conséquences éventuelles de l’utilisation du blog.

De plus, les informations pourraient ne pas être actualisées et donc ne fournissent aucunes garanties. Il appartient à chacun de vérifier les données personnellement.

37 commentaires

BAPTISTE GREGOIRE

Merci du super blog, j’en apprends beaucoup.
J’ai connu ça cette année sur l’action SolarEdge sur le marché US j’ai tout vendu pour engranger 30% de hausse… alors que maintenant l’action (même après Covid) vaut minimum 2 fois plus (par contre bénéfice prévisionnel = 0$). C’est une entreprise que j’adore active principalement dans les onduleurs pour panneau solaire. Depuis j’ai jamais racheté (par orgueil?) car ça voudrait dire racheter plus cher que ce que je n’ai vendu (ce qui à mon sens n’en a pas).
Depuis, je pense avoir appris de mon erreur quand je vends une de mes actions qui a grimpé en flèche, je vends 50% de mes parts. Ceci me permet de prendre des plus-value et si la hausse se maintient de rester super content bref c’est du win win. Qu’en pensez vous?
Bonne journée,

Bonjour,

Oui c’est une solution de vendre 50%. Mais par contre si les fondamentaux sont mauvais, c’est au final peut-être une bonne chose d’avoir vendu. Mes exemples abordent vraiment des entreprises extraordinaires pour lesquelles une vente est vraiment idiote.

En tout cas je comprends votre déception car souvent lorsqu’on se trompe l’orgueil en prend un coup et on a du mal à reconnaitre son erreur.

Bonjour Matthieu,

Je partage entièrement ton avis que ce soit sur le trading ou sur les PV.

Merci beaucoup pour ce partage.

Bons investissements !

Bonjour,

Encore merci pour cet article très précieux en conseil.

J’ai une question vous parlez souvent d’entreprise pilier ou belle entreprise, ma question est au vue des cours aujourd’hui je me focalise non pas sur le CAC40 mais sur mes actions ciblées, exemple vous parler de Dassault, Hermès, ASML Holding, Sartorius Stedim ou bien teleperformance, au vue du faire price elles sont bien élevées comparé a celui-ci. Ma question est la suivante jusqu’à combien de % de marge vous vous laisser malgré tout pour acheter ce genre de belle entreprise.
ex aujourdui :
Dassault Systèmes : Faire price 122€/ Prix actuel 149,15€ ecart de + 22%
Sartorius Stedim : Faire price 143€/ Prix actuel 218€ ecart de + 53%

Bonjour Jean,

Je m’autorise généralement à aller jusqu’à une surcote de 15-20% maxi. Néanmoins, c’est surtout valable pour les renforcements. Si vous n’avez pas encore ouvert la ligne, on peut négliger les aspects de prix car de toutes façon les futurs renforcements viendront à la longue modifier votre PRU.

La grande question est surtout : vaut-il mieux avoir une action exceptionnelle sur-évaluée de 30% ou une action de mauvaise qualité décotée de 30% ?
Dans mon cas et à horizon LT, je me sentirais plus à l’aise avec la première solution.

D’accord je prend note, oui effectivement je n’ai pas ouvert encore de ligne pour certaines et donc c’est pour cela que je vous demande vous quelle marge vous preniez pour me faire une idée…

Effectivement la première solution est la plus favorable.

En tous cas encore merci pour vos réponses et ce forum qui m’aide beaucoup a l’avancé de mon portefeuille.

Bonsoir,

Pour compléter les propos de Jean, Dassault et Air Liquid ont encore augmenté et sont respectivement à 152€ et 127,5€.

J’ai bien pris note de vos explications pour les nouvelles lignes et les surcotes. Et aussi dans une de vos réponses précédentes qu’il ne fallait pas chercher de baisse pour rentrer dans une nouvelle valeur.

Personnellement et au vu de mon budget limité, je peux me permettre d’investir entre 400€ et 500€ par nouvelle action. C’est d’ailleurs ce que j’ai fait récemment pour les entreprises ayant un juste prix : Danone, Rubis, Thalès, Total, Veolia et Essilor (même si cette dernière à un juste prix légèrement inférieur à mon Pru).

Dans le cas de ces 2 exceptionnelles entreprises, et au vu de leur prix actuel très largement supérieur au juste prix, que penseriez-vous si j’investissais environ la moitié de ma somme moyenne soit environ 255€ pour Air Liquid et 305€ pour Dassault ? Et profitez de l’argent restant pour investir dans une autre entreprise peut être moins exceptionnelle mais au plus juste prix : Vinci, Sanofi ou Worldline par ex.
Ou alors au vu de ces 2 entreprises extrêmement solides, me conseillerez quand même d’investir une ligne de 400 / 500€ pour chacune des 2 comme je le fait couramment.

Que feriez vous dans mon cas ?
Merci par avance pour vos conseils,
Bonne fin de soirée

Bonjour Laurent,

C’est à vous de voir mais pourquoi pas initier 2 petites lignes si vos frais de courtage ne sont pas trop élevés. De toute façon cela n’aura pas beaucoup d’impact, la construction d’un portefeuille complet est une étape très longue pour laquelle il faut être patient. Mais c’est amusant.

Laurent De

Encore Merci !

Je suis chez Boursorama donc 2€ de frais par ligne jusqu’à 500€.

En effet, je me rends compte qu’en Bourse il faut être très patient. Ne sais pas si c’est une des premières qualités à avoir mais elle est importante !
Et oui, le pire dans l’histoire c’est que c’est amusant et ce même en perdant un peu d’argent dans mes débuts.

Bonne continuation à vous
Bien cordialement

Merci encore pour cet échange.
Nouvel investisseur en bourse, j’avoue que cette question de revente pour des plus-value est très tentante, et pour le moment, j’ai une stratégie de d’achat à long terme, en me posant souvent la question quelle sera l’indicateur de vente? Une entreprise de qualité peut se garder à « vie » mais il est tentant de vendre après un x3 par exemple. C’est certainement cela la difficulté en bourse

Bonjour Yvan,

Il est tentant de vendre après un x3, mais pour faire quoi ensuite ? Si vous ne cédez pas à la tentation de vendre, vous aurez peut-être bientôt un x5, et dans longtemps un x10 ?

Tant que les fondamentaux restent bons, il faut vraiment éviter « d’arracher les fleurs et d’arroser les mauvaises herbes ».

Au sujet de ne jamais vendre de belles entreprises, que conseillez-vous par exemple sur le dividende de RUBIS détaché hier. Ils proposent soit le versement en cash de 1,75€ par action soit le versement en actions à prix de 37,37€ avec la possibilité d’arrondir à l’entier supérieur le nombre d’actions achetés en versant nous-même la différence.

Dans une optique LT, obtenir ces actions me semble une excellente opporunité.

Qu’en dites-vous ?

Bonjour Charles,

Si Rubis vous intéresse, le dividende en action est intéressant puisque cela vous permet d’avoir une décote sur le prix. C’est donc conseillé.

En revanche, c’est globalement un mauvais signal (d’une manière générale pas spécialement dans le cas de Rubis) de faire des dividendes en actions. Cela introduit en effet de nouvelles actions et dilue les actionnaires. De plus, cela pousse la société l’année suivante à payer des dividendes sur d’avantage d’actions (donc plus de dépenses). C’est en fait souvent un moyen en général de repousser des problèmes de trésorerie. La boite n’a pas à sortir l’argent en payant le dividende aujourd’hui mais devra le faire plus tard et sur plus d’actions…

Bonjour,

Je suis débutant en bourse. Et peut-être vais je poser 2 questions bêtes.

Je possède depuis peu 10 actions Rubis à un PRU de 44.9€.
Je souhaitais donc percevoir sur mon solde espèce le dividende en numéraire de 1.75€ par action soit 17,50€.

Or Boursorama ne me propose que le seul choix du paiement en action :
« 1 action Rubis pour 37.37€ débitée du compte espèce. »

Par rapport au court actuel de 44.50€, je ne vais donc gagné qu’environ 7€.
Soit 10 euros de moins à comparer des 17.50€ du paiement en espèce.

D’une part, pourquoi je n’ai pas l’option du paiement en numéraire ?
D’autre part, au vu de ce manque à gagner de 10€, je ne comprends pas vraiment pourquoi cette possibilité de paiement en action est plus intéressante ?

Merci par avance,
Laurent

Bonjour,

Vous avez bien le choix du paiement en espèces qui est en réalité celui de base, si vous ne répondez pas à l’OST vous aurez le paiement en espèces.

Concernant le paiement en action, vous avez bien les 17,5€ de dividendes qui sont automatiquement réinvestis sur une nouvelle action + le gain lié à la décote (il faudra quand même avoir le cash nécessaire sur le compte pour compléter les 17,5 pour avoir une action). Donc c’est avantageux.

Laurent De

Merci pour votre réponse rapide et vos précisions.

Cependant, avant de valider apparaît le message suivant :
« Résumé de votre instruction : »
« Montant estimé (hors commissions) : -37,37 € »

Mais à aucun moment, il n’ai fait mention des 17.5€ déduit des 37.37€ de la nouvelle unique action proposée ?

Merci

Si si je vous assure, les 17,50€ vous sont dus et seront automatiquement utilisés pour acheter une nouvelle action si vous répondez à l’OST. Le montant complémentaire ~20€ sera prélevé sur vos espèces.

Bonjour,

J’avais également acheté 10 actions Rubis il y a quelques temps maintenant, je vois sur mon compte Boursorama une ligne de dividende Rubis mais qui est à 0.00 EUROS, Faut-il faire une manipulation pour recevoir les dividendes sur le compte PEA ?

Merci par avance pour votre réponse (qui est sans doute banale pour certains)

Cordialement,
Imane

Bonjour,

Si vous ne faites rien vous toucherez le dividende en numéraire (cash) alors que si vous répondez à l’OST vous pouvez recevoir le dividende en action comme évoqué dans les commentaires plus hauts.

merci pour ta réponse, la confiance dans l’entreprise reste la clef de l’investissement.
Et merci également pour ton explication pour Rubis, j’ai choisi l’option de garder le dividende en actions, cela me permet de renforcer cette position sans frais de courtage et ton explication m’éclaire sur cette pratique. Je trouve absurde la stratégie des entreprises d’avoir coupé les dividendes cette année, c’est juste un coup de communivation populaire, mais en ce tirant une balle dans le pied vis à vis de leurs actionnaires. Cette baisse de dividende ou coupure de dividende aurait dut être faite l’an prochain au prorata des résultats de cette année. Rubis a eu pour moi la bonne politique, ce qui est à l’image de la geste d’entreprise.

En effet, elle a l’avantage d’être une MidCap donc pas trop médiatique. Ça évite les rébellions lorsqu’on entend que Rubis augmente son dividende (comme personne ne connait). C’est l’inverse pour Total qui se fait lincher par le peuple…

Super article!

Est-ce pour cela que vous avez vendu vos actions Publicis? Pour se concentrer sur des actions de qualitee meme si Publicis etait pas cher?

Bonsoir Anthony,

Oui c’est une des raisons. Publicis ne rentrait plus dans cette stratégie de qualité et de croissance.

Bonjour,

Débutant en bourse depuis la mi-avril, j’ai d’abord souhaité « jouer » aux « achats – reventes » rapides à 2,5% de plus values. Et ce même en consultant votre blog depuis le début. Mais quelle erreur !
Alors certes, j’avais peur d’une seconde grosse baisse, peur qui me bloquait pour l’investissement long terme.
Pourtant, ce n’est pas comme si vous incitiez à tout l’inverse. Quelle déception de ne pas vous avoir écouter quand je constate l’évolution de vos 10 valeurs préférées depuis la mi-avril. En effet, J’en serai actuellement entre 8% et 15% par action et ce malgré les grosses fluctuations du Cac.

Voilà, j’ai pris le temps de décrire mon histoire si elle peut aussi « aider » de nouveaux débutants.

Enfin, je commence tout juste à investir sur du long terme. Propriétaire actuellement de :
– Essilor – pru : 114,7€
– Thalès – pru : 71,1€
– Total – pru : 35,4€
– Rubis – pru : 44,9€

Mes prochaines favorites sont Air Liquide et Dassault Systems. Mais j’espère une baisse au prorata de leur hausse exceptionnelle de ces 5 derniers jours (respectivement 3,75% et 4,5%). Pensez-vous que c’est judicieux d’attendre cette éventuelle baisse, votre Fair Price des 2 étant de plus bien inférieur ?
J’ai aussi le même discours pour Danone qui vient de réaliser une hausse de 8%. Par contre avec un Fair Price supérieur.

D’autre part, pensez-vous que c’est judicieux d’investir dans Teleperformance à 215€ suite à l’annonce de son entrée dans le Cac 40 ? Une introduction de ce type est-elle en générale positive pour la valeur ? Je me permets de poser la question, votre juste prix de la valeur étant aussi très largement inférieur.

Merci pour tout
Cordialement

Bon week-end

Bonjour Laurent,

Merci pour le partage. J’avais pourtant prévenu à de nombreuses reprises en mars, avril et mai qu’il ne fallait surtout pas revendre et en profiter pour investir régulièrement et le plus possible. Je peux bien sûr me tromper mais l’expérience permet souvent d’éviter ce genre d’erreurs.

Concernant vos questions, vous raisonnez à nouveau à l’envers. Personne ne sait si la hausse va continuer ou si une nouvelle vague de baisse va arriver. La seul chose que l’on puisse faire c’est investir régulièrement et progressivement. Il ne faut donc pas se poser trop de questions. De toute façon cela vous arrivera forcément parfois d’acheter et de se manger une grosse baisse juste après. Tous les investisseurs le subissent (moi le premier). À l’inverse, vous serrez parfois également chanceux en achetant sur un point bas. Ça se compense. Ne cherchez donc pas une baisse pour rentrer sur une valeur. Concernant les Fair Price, ce n’est pas génant d’acheter avec une petite surcote. Je m’autorise 15-20% max pour les belles entreprises. Je préfère acheter une entreprise exceptionnelle un peu chère qu’une daubasse ultra décotée.

Pour Teleperformance, c’est une très bonne chose car cela va lui donner de la visibilité auprès des investisseurs internationaux. En général ils se limitent au CAC40 pour la France.

Merci pour vos réponses pertinentes et rapides.

En effet, je suis bien conscient d’avoir très mal débuté. De plus, s’il y avait eu une seconde vague baissière, les actions avec lesquelles je « jouais » au 2,5% de gains auraient aussi fortement chuté tout comme si je n’avais acheté que des valeurs solides. Et il aurait toujours mieux fallu avoir des valeurs solides si cette vague baissière s’était produite.

Je note bien votre raisonnement pour l’achat de futures actions. Ne me reste plus qu’à me « débarrasser » de mes valeurs gênantes restantes.

Merci,
Cordialement

Bonsoir (et rebonjour aussi),

Suite à votre réponse précédente, J’ai bien noté qu’il fallait investir régulièrement et progressivement.

Cependant au vu de l’actualité Covid, ne pensez-vous quand même pas qu’il serait préférable d’attendre la publication des résultats d’entreprise publiés en juillet ? En effet, on peut penser à tort peut-être d’ailleurs ?, que les résultats devraient être relativement catastrophiques, ces résultats allant couvrir les mois ou le confinement était en cours.

D’un autre côté, il serait trop facile de dire : « résultats en juillet donc baisse généralisée à venir ». Car comme vous le dite aussi, nul ne peux prédire l’avenir…

Que pensez-vous de cette analyse ?

Bien cordialement

Bonjour Laurent,

La bourse c’est la prévision et l’anticipation. Les institutionnels (analystes, gérants…) font constamment tourner des modèles très complexes estimants tous les scénarios possibles. Les cours de bourse actuels intègrent donc déjà une grande partie les évènements. Les résultats seront mauvais et ce n’est pas une surprise. Tout le monde est au courant et c’est déjà dans les prix.

Il ne faut donc pas chercher à faire du timing car on a toujours un coup de retard sur les marchés financiers.

Laurent De

Merci pour ces éclaircissement !

En plus de Dassault System et Air Liquid, j’envisage aussi d’acheter Veolia sur vos conseils de valeurs à potentiels.

Cordialement

Un article simple mais éclairant.

Au début de la crise, j’ai acheté des actions chez crédit agricole. L’action est vite montée en flèche (20% de +). Si vendre actuellement me tentait, avec du recul, l’action a encore largement de quoi faire, je vais patienter donc.

Cdt,

Bonjour,

Crédit Agricole est loin d’être une entreprise « exceptionnelle ». C’est d’ailleurs le genre de business à jouer en rebond (comme tous les secteurs cycliques) mais à éviter de conserver à long terme.

Article intéressant merci!
Néanmoins je me pose la question de vendre lorsque l’entreprise est totalement surévalué malgré son très beau potentiel. Je pense à Tesla qui flirte avec les 1150$ aujourd’hui et dont la capitalisation dépasse Toyota alors qu’elle vend 20 fois moins de voiture. Je me retrouve avec une plus value de 120% ! Je vois bien que l’entreprise a un bel avenir devant elle mais j’ai surtout l’impression que le marché a anticipé le prix de Tesla dans 5 ans, et pas le prix de Tesla aujourd’hui. Aujourd’hui je me dit : « je n’achèterai pas de nouvelles actions TESLA car le prix est trop élevé ». Ce qui me fait poser dire la chose suivante : « Si je n’achète pas aujourd’hui c’est que j’ai du mal à voir le gains supplémentaires à empocher d’ici 5 ans ». Cette action a atteint en 3 mois l’objectif que je lui avais donné en 2/3 ans (merci le covid). Je préfère en général conserver pour plusieurs années, mais là je me pose sérieusement la question de la vente pour encaisser ces gains magnifiques.

Bonjour Vincent,

Personnellement, je ne classerais pas Tesla dans les « très belles entreprises ». C’est un dossier relativement spéculatif avec énormément d’attentes mais pas encore de résultats concrets. Donc dans cette situation, c’est sur que je vendrais avec prise de bénéfices. Évidemment ça peut encore monter, mais la bulle risque surtout d’éclater.

Bonjour Matthieu,
encore merci pour cet article fort intéressant. Je suis débutant en bourse et j’aimerai savoir comment avez-vous fait pour accumuler tant de connaissances alors que sur internet on peut vite s’y perdre avec les nombreuses informations? Et est-ce que vous auriez des livres sur la bourse et les placements dans les actions sur du long terme à conseiller car je trouve que l’on retiens mieux grâce aux livres ?
Merci d’avance et surtout continu comme ça, c’est juste génial d’avoir accès à un site de cette qualité, encore bravo!!!

Cordialement

Bonjour Clément,

L’apprentissage est long est mais nécessaire. J’ai parcouru tout le web, lu des livres (la bourse pour les nul, père riche père pauvre, comprendre toute la finance, l’autoroute du millionaire, des livres sur Buffett, Musk, des livres de Peter Lynch…).

Hello Matthieu,

Je me pose la question suivante maintenant que j’ai acheté toutes les actions qui m’intéressent dans mon PEA :

Comment gérer le poids de mes lignes sachant que je suis parti avec des lignes équivalentes (autour de 5 %) et que je souhaite ne pas avoir une ligne trop conséquente (augmentation du risque).

Si je renforce les lignes les plus faibles, je risque de renforcer mes moins bons chevaux pour qu’ils rattrapent les meilleurs qui se sont davantage appréciés.

Bonjour Adrien,

Il est inutile d’être trop strict avec le pourcentage de chaque ligne. À titre personnel je ne fais pas spécialement d’équilibrage, je laisse les belles valeurs monter et je ne touche à rien. Si la proportion d’une action devient vraiment excessive, un allègement est souhaitable, mais sinon, il vaut mieux éviter. Il est en tout cas très défavorable de renforcer en priorité les lignes de mauvaises qualité qui chutent.

Un portefeuille c’est comme un savon, plus on le touche, moins il en reste 😉

Laisser un commentaire