Portefeuille Passif ETF PEA : Reporting Avril 2021

Le portefeuille Passif ETF PEA est portefeuille passif composé uniquement d’ETF, tous éligibles au PEA. Son objectif sera de montrer qu’une approche totalement passive en sélectionnant les bons secteurs et une répartition géographique pertinente peut sur-performer un indice comme le MSCI World sur la durée.

Il est à noter que je propose ce portefeuille pour que les lecteurs du site intéressés puissent s’en inspirer, mais il n’est pas détenu en réel pour ma part. Mon portefeuille réel se trouve dans cette partie.

 

Composition du Portefeuille Passif ETF PEA

 

Le portefeuille Passif ETF PEA est constitué de 6 ETF distincts couvrant la partie Américaine, Européenne et l’Asie.

Le portefeuille sera réparti à 60% US, 30% Europe et 10% Asie afin de ne pas trop s’éloigner de la répartition du MSCI World.

 

 

Voici les ETF qui composent le portefeuille ainsi que leur répartition :

 

30% ETF S&P500 (PE500 Amundi) : cet ETF est un classique et permet de s’exposer de manière neutre à travers l’indice large Américain qui contient les plus grosses entreprises des US.

 

30% ETF Nasdaq-100 (PUST Lyxor) : les entreprises du Nasdaq sont incluses dans le S&P500. Le fait d’intégrer du Nasdaq a pour objectif de booster les performances de la partie US en surpondérant la thématique de croissance ainsi que les valeurs technologiques. On a ainsi des chances de faire mieux que le S&P500 sans non plus prendre le risque d’être en totalité investi sur le Nasdaq.

 

10% ETF Europe MSCI Technologie (TNO Lyxor) : cet ETF sectoriel couvre la partie technologique en Europe qui est l’un des secteurs les plus performants à long terme. Je pense que la technologie est l’un des thèmes principaux du 21ème siècle avec la croissance de la digitalisation, du e-commerce, du télétravail… et qui sur-performera le marché. Ce secteur est également devenu relativement défensif car la technologie est devenue un besoin naturel, presque comparable à l’alimentation.

 

10% ETF Europe MSCI Santé (HLT Lyxor) : cet ETF sectoriel couvre la partie santé en Europe qui est un secteur à la fois en croissance mais aussi relativement défensif. Tout comme la technologie, je pense que ce secteur est l’une des thématiques principales du siècle (vieillissement de la population, accroissement des maladies liées à l’obésité, aux problèmes auditifs, oculaires…) et sur-performera le marché.

 

10% ETF Europe Personal & Household Goods (PHG Lyxor) : cet ETF sectoriel couvre la partie de consommation de base (hygiène corporelle, produits d’entretien et de nettoyage…) ainsi que du Luxe en Europe. La partie liée à l’hygiène est très défensive et celle liée au luxe permet de booster les performances. On ne recherchera pas ici la croissance pure mais principalement la solidité et la régularité de ces entreprises.

 

10% ETF Asie Emergente (PAASI Amundi) : cet ETF permet d’investir en Asie qui est un continent en pleine croissance. Il donne une exposition à la Chine, Taiwan, la Corée du Sud et L’Inde. La Chine est aujourd’hui la première puissance mondiale en terme de PIB et a une croissance supérieure aux Etats-Unis. Il est donc pertinent d’y avoir une petite exposition.

 

Portefeuille Passif ETF PEA repartition sectorielle 2021

 

En résumé, l’objectif de ce portefeuille d’ETF est de se concentrer sur des thématiques en croissance et porteuses sur les décennies à venir, tout en évitant les secteurs trop cycliques qui créent peu de valeur à LT.

 

 

Performance du portefeuille Passif ETF PEA

 

Le suivi de performance démarre le 01/01/2020. C’est intéressant puisque cela permet de voir le comportement du portefeuille en prenant en compte la phase baissière de la bourse avec le Coronavirus.

 

Voici l’évolution du portefeuille (en bleu) VS MSCI World CW8 (en rouge) :

 

Portefeuille Passif ETF PEA evolution performance Avril 2021

 

Portefeuille Passif ETF PEA composition Avril 2021

 

Performance Portefeuille Passif ETF PEA en 2020 : +11.98%

Performance MSCI World en 2020 : +4.44%

 

Performance Portefeuille Passif ETF PEA en 2021 : +10.99%

Performance MSCI World en 2021 : +12.95%

 

 

L’année se poursuit avec une faiblesse sur les valeurs de croissance impactée par la remontée des taux d’intérêts US. Cela pénalise le portefeuille qui est bien positionné sur les secteurs technologiques et de la santé. Il sous performe le MSCI World d’un peu moins de 2% depuis le début de l’année, mais reste toujours devant au global.

 

La partie Chinoise continue également de baisser, principalement pour des craintes règlementaires. Le gouvernement Américain menace toujours de délister les ADR tant que des audits comptables non Chinois ne vérifient pas les publications financières des entreprises listées. Le gouvernement Chinois poursuit également sa politique de régulation de ses entreprises technologiques, ce qui pèse sur les marchés.

 

On remarque pour terminer une très bonne performance de PHG, principalement tirée par les valeurs du Luxe (LVMH et Hermès principalement) qui ont publié très largement au-dessus des attentes. Elles ont donc fait preuve de résilience et montrent que la croissance repart avec la reprise économique en Chine. C’est donc bien la preuve qu’investir sur le secteur du luxe est un moyen relativement peu risqué d’investir en Chine.

 

 

Sentiment de marché et renforcements

 

Afin d’automatiser la démarche de renforcements mensuels dans ce portefeuille ETF, je propose une simple analyse graphique qui permettra de voir dans quelle tendance évolue le marché.

Si la tendance LT est haussière (prix hebdomadaires au-dessus de la moyenne mobile à 50S), alors le renforcement doit être agressif. En effet, il faut profiter des moments de hausse du marché pour renforcer les segments les plus haussiers à LT (donc principalement les valeurs de croissance).

Si la tendance LT est baissière (prix hebdomadaires en-dessous de la moyenne mobile à 50S), alors le renforcement doit être défensif. En effet, dans ce genre de cas il faut renforcer les valeurs les plus solides et les moins volatiles afin de stabiliser le portefeuille et éviter que la baisse ne fasse trop chuter sa valeur.

 

Cas Agressif : renforcer le Nasdaq-100, TNO et PAASI.

Cas Défensif : renforcer le S&P500, HLT et PHG.

 

Analyse graphique (ZoneBourse) :

 

Portefeuille Passif ETF PEA analyse indice Avril 2021

 

 

Actuellement le MSCI World (CW8) est en tendance haussière, on peut donc renforcer ce mois-ci suivant la phase agressive. On pourrait néanmoins exceptionnellement pour le moment renforcer suivant la phase défensive en raison des risques qui planent sur les marchés.

 

Je rappelle également que d’appliquer ce genre de méthodologie de renforcement « technique » peut conduire à déséquilibre le portefeuille tout le long de l’année. Il est donc conseillé en fin d’année de faire un ré-équilibrage (totalement sans impact fiscal sur PEA) pour retrouver la pondération cible de 30-30-10-10-10-10 sur chaque ETF.

 

 

Me contacter pour une question ou pour la rubrique Conseils Boursiers & Services 🛒 :

etre.riche.et.independant@gmail.com

 

N’hésitez pas à poster un commentaire.

Si jamais le commentaire ne s’affiche pas directement, c’est normal car je dois d’abord le valider pour qu’il apparaisse (anti-spam).

Mentions légales : 

Toutes les informations disponibles sur ce blog sont données à titre indicatif et ne sont en aucun cas des conseils d’achats ou des recommandations au sens de l’AMF.

L’auteur ne saurait être tenu responsable des pertes que pourrait engendrer le lecteur et décline toute responsabilité à l’égard des conséquences éventuelles de l’utilisation du blog.

De plus, les informations pourraient ne pas être actualisées et donc ne fournissent aucunes garanties. Il appartient à chacun de vérifier les données personnellement.

30 commentaires

JEAN CHRISTOPHE

Bonjour Matthieu,

Par pur curiosité, lequel de vos portefeuilles PEA performe le plus depuis 1 an? ainsi que depuis le 1er janvier 2021?
il s’agit de constater si, comme la légende le dit, la méthode passive Lazy (ETF en DCA) est efficace vs active picking en temps de crise.

Merci pour votre travail de suivi.
Ps :Quel logiciel utilisez vous pour le graph « évolution du PF »

Jean-Christophe

Bonjour Jean Christophe,

1 an n’est pas une période suffisante pour comparer des performances. Mais sur 2020 c’est de loin le portefeuille mid&small croissance qui était bien investi sur les secteurs tech/santé et qui a donc bien profité de la hausse.

Sur 2021 de mémoire tous les portefeuilles sous-performent pour le moment le MSCI World avec la rotation cyclique du début d’année. Néanmoins je pense que ça peut changer sur la suite de l’année car les entreprises value sont maintenant bien valorisées, et comme elles n’ont pas de croissance le potentiel d’appréciation est faible.

Tous les graphiques sont faits sur Excel (pas besoin de logiciels spécifiques).

Alors je sais pas ce que ça vaut mais un économiste expliquait il y a quelques jours que le retour de l’inflation (qui a lieu en ce moment pour lui sur toutes les matières premières) va entraîner une baisse des actions croissances et une augmentation des values. Il explique que la stratégie de Buffet est très adapté vu qu’il a tendance a privilégier les actions values sous côté. Voilà ce que j’ai retenu de l’analyse. Qu’en pensez vous ?

Bonjour Rémi,

J’ai déjà pas mal discuté de ça dans les 2 derniers reporting mensuel (de mon portefeuille perso) donc je vous laisse les relire si vous avez le temps. Mais globalement ce n’est pas si simple que ça. L’inflation favorise plutôt les entreprises à fort pricing power, qui peuvent facilement rehausser leur prix sans problème car leader dans leur domaine.

Perso je ne crois pas du tout dans les value cyclique, j’ai d’ailleurs déjà écrit des articles complets sur le sujet. Les cycliques sont par ailleurs déjà retournées sur des valorisations élevées, presque pré-covid, alors que leur bénéfices sont encore très bas. Il n’y a donc plus grand chose à en tirer (le rebond est selon moi majoritairement terminé) : pas de croissance et valorisation normale.

Bonjour Mathieu,

Tous d’abord merci pour la réponse et désolé pour la question auquel tu as répondu plusieurs fois. Je vais aller voir les autres réponses.
Encore merci pour tous le travail effectué. C’est un régal de le lire.

Bonsoir et merci encore pour ce super article.

J’ai commencé à investir dans les ETF, j’adore ta stratégie mais j’avoue que j’aurais du mal à suivre autant d’ETF (6) dans ta stratégie. Surtout que le Lyxor STOXX Europe 600 P & HG représente que 10% du portefeuille mais coute 125€ l’unité. C’est à dire qu’à chaque fois que j’achète cette ETF je dois essayer de l’équilibrer avec 3 fois plus de S&P500 et 3 fois plus de Nasdaq 100. J’ai simulé une fois et j’ai eu du mal à gérer.

Je suis jeune et j’investis sur du long terme, et uniquement sur mon PEA, je ne prévois pas avoir besoin de mon argent prochainement, tout ce que je souhaite c’est faire fructifier mon argent autant que possible, donc dividendes par capitalisation.
J’ai donc opté pour un profil risqué avec un rendement potentiellement élevé. Risqué mais plutôt équilibré malgré une surpondération sur les US et sur la techno, tous éligible au PEA.

Soit:
25% LYXOR NSDQ 100 PEA
25% AMUNDI RUSSEL 2K
25% LYXOR STX EU TECH
25% AMUNDI PEA EM ASIA

Que penses-tu de ce portefeuille?

Que penses-tu du nasdaq actuellement, en perte de puissance, beaucoup se pose des questions sur son futur?

Si tu devais faire un portefeuille de 4 voir 5 ETF grand max dans une stratégie très agressive présentant le plus haut rendement que proposerais-tu?

Est ce que je peux vendre mes ETF sans rompre mon PEA? (du moment que je n’essaie pas de retirer l’argent, juste revendre un ETF pour en acheter un autre dans le cadre d’un changement de stratégie)

Une dernière question, certains ETF tel que le AMUNDI ETF PEA MSCI EMERGING ASIA UCITS ETF – EUR est à la fois capitalisant et distribuant si je me réfère à la fiche. Comment cela se passe-t-il? C’est l’émetteur de l’ETF qui choisi? Comment savoir la part distribuée et la part capitalisée (montants et dates)?

Merci d’avance!

Bonjour,

Cette combinaison me semble bonne (relativement agressive mais pourquoi pas).

Tant que vous ne sortez pas d’argent du PEA, il ne se clôturera pas. Vous pouvez faire tous les arbitrages que vous voulez sans le cloturer (et sans fiscalité, c’est l’avantage du PEA).

L’ETf MSCI Asia n’a jamais distribué de dividendes.

Bonsoir

« Est ce que je peux vendre mes ETF sans rompre mon PEA? (du moment que je n’essaie pas de retirer l’argent) ».

Oui bien entendu, c’est d’ailleurs LE seul point positif (mais il est énorme) du PEA par rapport au CTO puisque les PV sont non fiscalisées à l’intérieur du PEA (que ce soit lors des arbitrages ou des rebalancing). Il faut bien qu’il y ait un avantage (en plus de la fiscalité plus faible, même si elle s’est considérablement alourdie sur les PS ces dernières années) pour compenser un faible univers d’investissement possible en ETF (même si on peut presque tout faire d’un point de vue « core »).

Pour les ETF C/D, oui c’est l’émetteur qui décide chaque année. Et dans le cadre d’un PEA, ça ne fait aucune différence, les dividendes étant là aussi non fiscalisés.

Ensuite, conseil personnel : vous dites « Je suis jeune et j’investis sur du long terme, et uniquement sur mon PEA, je ne prévois pas avoir besoin de mon argent prochainement, tout ce que je souhaite c’est faire fructifier mon argent autant que possible ». C’est une intention bien compréhensible. Le problème est que meilleur portefeuille (quel indice, quel secteur, quelle pondération), vous le connaîtrez à posteriori, pas à l’avance. Quand on est jeune et qu’on débute à partir de rien (ou presque), ce qui va faire la différence, c’est votre taux d’épargne, beaucoup plus que le véhicule dans lequel vous allez investir. Dans la constitution de son Portefeuille d’investissement, les premières années sont primordiales (car ce sont elles qui vont lancer la machine à intérêt composés le plus tôt possible) et la clé c’est de vivre le plus longtemps possible « comme un étudiant », en épargnant au maximum en vivant en dessous de ses moyens (il ne faut surtout pas adapter son niveau de vie à ses premiers salaires et premières augmentation). Faites ça pendant 10 ans (oui je sais, c’est dur dans notre société, mais « no pain, no gain »), et arrivé à la quarantaine, vous pourrez vous la couler douce.

Bon courage.

Bonjour Fred,

Excellents conseils que vous donnez.

Attention cependant pour votre remarque sur les ETf distributifs qui est inexacte. Les ETF d’Amundi sont hébergés au Luxembourg (ticker en LUxxx). Si jamais il devait y avoir dividende, il y aurait un précompte à la source de 15% (convention France-Luxembourg) qui serait non récupérable. Il y a donc bien une perte fiscale, même sur PEA. Il vaut donc mieux privilégier les ETF capitalisants pour éviter cette perte.

Oui c’est vrai, vous avez raison, je suis allé un peu vite dans ma réponse. Mais bon, pour un petit Pea, la différence ne sera pas énorme, surtout si elle concerne une minorité d’ETF. Pour ma part, je n’ai que des versions C en Pea ou Cto. Et puis ça évite une opération lorsqu’il faut re investir le dividende versé …

Mais bon, encore une fois, tout ça c’est du second ordre. Quand on débute, la clé, c’est l’épargne maximale, la rigueur sur la durée, le mental pour ne pas vendre lors des krachs. Si j’avais su tout ça en 2001 quand j’ai commencé à travailler, je serais aujourd’hui un retraité précoce … mais toute cette information et ces instruments d’épargne n’existaient pas il y a 20 ans en Europe. Les jeunes qui débutent maintenant et qui ont accès à tout ce savoir ont une chance énorme, j’espère qu’ils en sont conscients.

Vous avez totalement raison. L’important est d’épargner au maximum (un taux d’épargne 2 fois supérieur permet d’ailleurs d’obtenir le même bénéfice qu’un rendement très élevé mais avec une épargne plus faible).

Il faut ensuite être capable de tenir sur la durée, sans céder à la panique (et même profiter de ces moments exceptionnels pour investir).

Investir et se former est relativement simple aujourd’hui, il n’y a donc plus beaucoup d’excuses pour ne pas passer à l’action.

Bonsoir, je suis de votre avis.
N’oublions tout de même pas qu’on sort d’une décennie exceptionnelle (et unique en terme de performance) pour les actions. Il n’en a pas été de même entre 2000 et 2013 par ex. où tout n’a été que (très) hauts et (très) bas. C’est comme pour l’immo, une majorité pense que ça ne fait que monter mais elle était trop jeune (ou pas née) pour se souvenir des 90’s. Mes parents ont connu cette longue période de vaches maigres et n’ont pu résister à vendre en PV zéro (à tord à postériori) quand les prix sont remontés.
Bien qu’ayant tous en tête la courbe du World, je pense qu’il faut être sacrément fort dans sa tête pour continuer à investir tous les mois dans une classe d’actifs qui ne fait que chuter pendant trois ans jusqu’à perdre 50% de sa valeur (post bulle internet).

Bonjour à tous,

Je vois beaucoup de recommandations d’ETF lyxor (moi-même j’en ai en PEA, car le prix d’achat est beaucoup plus accessible que les ETF Amundi pour le world notamment ), mais avec le rachat par Amundi, est-il encore judicieux de poursuivre les stratégies sur des Lyxor?
On peut se demander s’ils resteront en doublon ou pas.
Y a-t-il d’autres émetteurs d’ETF world (équivalent du CW8 et du EWLD) logeable dans le PEA?

Je terminerai en remerciant une nouvelle fois la richesse et la qualité du site merci beaucoup Matthieu.

PS: bon 1er mai à tous.

Bonjour,

Il est aujourd’hui difficile de dire ce qu’il deviendra des ETF Lyxor (aucune com sur le sujet pour le moment sauf erreur de ma part). Je pense que certains ETF redondants à faible encours seront fusionnés (par exemple smallcaps) mais je pense que la marque Lyxor continuera notamment pour les ETF à encours élevés (potentiellement World) et ceux que seul Lyxor propose (comme les ETF thématiques).

Bonjour Matthieu,

Que pensez-vous de l’ETF FR0011882364 – LYXOR W WATER PEA ? Il a l’air assez performant sur ces 3 dernières années, je pensais mettre une allocation de 5% dans la composition suivante :

FR0011550185 BNPP SP500 EUR C – 30% (meilleure notation que celui d’Amundi et la perf est un chouille meilleure )
FR0011871110 LYXOR NSDQ 100 PEA – 30%
LU1834988518 LYXOR STX EU TECH – 10%
LU1834986900 LYXOR STX EU HLTHC – 10%
LU1834988351 LYXOR STX600 GOODS – 10%
FR0011869312 LYXOR ASIP EXJ PEA – 5%
FR0011882364 LYXOR W WATER PEA – 5%

C’est votre modèle mais je split la partie émergeante avec l’eau. Qu’en pensez-vous ?

Merci

Bonjour Alex,

Le secteur de l’eau est classique et n’a pas selon moi des fondamentaux et une croissance au dessus de la moyenne. Ce ne sont que des utilities avec peu de croissance. Je ne ferais donc pas le pari d’isoler ce secteur contrairement à la technologie ou la santé qui sont selon moi beaucoup plus intéressant.

Bonjour Matthieu,
Tout d’abord je tiens à préciser que je ne suis pas le même Alex que celui auquel tu à répondu le 14 mai 😁😁.
J’ai ouvert deux Pea pour mes enfants et j’ai atteint la somme de 5.000€ sur chaque Pea. Ils ont tous les deux un seul et même produit: un Etf lyxor world.
J’aimerais diversifier et dynamiser un peu leurs investissement en introduisant un autre produit, mais aussi investir dans deux produits différents. J’avais imaginé de prendre un Etf nasdaq pour un et un Etf momentum pour l’autre. Qu’en pense tu? Voudrai mieux continuer à investir uniquement sur du world en attendant d’arriver à de sommes plus importantes (10.000€) avant d’essayer de dynamiser ou pas? Pour les etf nasdaq il y a plein de choix et j’ai déjà mon idée , par contre je n’arrive pas à me décider pour l’etf momentum, aurai tu une suggestion? Dans ton portfolio etf tu à un Etf Europe growth, est tu satisfait des performances ?
Merci à toi

Bonjour Alex

Un ETf Europe fera toujours moins bien qu’un ETF World sur le long terme donc je pense que ce n’est pas nécessaire de complexifier. À la limite prendre quelques parts supplémentaires d’un ETF Nasdaq pour dynamiser pourquoi pas (ou un ETF Asie, à voir).

Concernant le Momentum, il n’y en a pas d’éligibles au PEA à ma connaissance.

Bonjour Mathieu,

En vue du contexte actuel, pensez-vous qu’il est bon de s’exposer à l’or et autres matières premières via un ETF ?

Bonjour Gabriel,

Pourquoi vouloir s’exposer à ces produits ? Non seulement les matieres premieres ne sont pas des actifs qui reposent sur des fondamentaux (et donc n’ont pas vocation à monter sur le long terme), mais en plus les produits qui permettent d’y investir sont complexes et ne répliquent pas vraiment leur cours (avec l’effet contango, je vous laisse chercher sur internet, il peut y avoir un écart important entre le mouvement des ETF et du sous jacent).

Selon moi, le meilleur moyen de luter contre l’inflation est d’investir sur des actions. Non seulement ce sont des actifs qui produisent de la richesse (et qui se basent sur des fondamentaux), mais en plus de cela c’est la seule classe d’actif capable de croitre et d’augmenter la création de richesse d’une année sur l’autre. Il faut privilégier des entreprises qui ont un pricing power et qui peuvent facilement répercuter les hausses de prix sur leurs produits (Procter & Gamble ou Nestlé sont des parfaits exemples).

greg (pas le millionnaire !)

Bonjour Matthieu,

Je m’apprête à ‘investir en actions par l’intermédiaire d’un PEA (chose que je repousse depuis trop longtemps…).
J’ai longuement regardé vos articles, je partirai sur des ETF dans un premier temps sur mon PEA (peut être un CTO plus tard pour les actions).

Ma répartition envisagée:

60% USA:
40% SP500
20% NASDAQ

30% Europe:
10% Technology ]
10% Santé ] ou 30% MSCI EMU Growth
10% PHG ]

10% Asie :
PAASI

Pensez vous que ce soit judicieux de « remplacer » la partie Europe par 30% de Lyxor Growth ?
ou dois je le prendre en +
le point négatif c’est que chez Lyxor c’est un ETF avec Distribution et pas Accumulation avec 0.4% de frais contre 0.3% pour les 3 autres.

Bonjour Greg,

Oui cette répartition est totalement cohérente, c’est d’ailleurs l’ETf que j’ai retenu dans mon portefeuille personnel. Il permet de faire 3 en 1.

Ce n’est pas gênant du tout qu’il soit distributif sur PEA puisqu’il n’y aura pas d’imposition à réception du dividende.

Bonjour
Dans le cas d’un switch de la répartition europe splitée en en TCNO / HLTC/ PHG vers full growth (comme citée précédemment par Greg) :
Est ce qu’il faut conserver les précédents etf TCNO / HLTC/ PHG, ou bien faut il les revendre ?
Je suis dans un horizon long terme.
Par exemple pour le switch FOBE -> PAASI, j’ai toujours mon etf FOBE (qui a bien performé ce disant 🙂 alors que je n’achète que du PAASI désormais.
Merci !

Bonjour Daniel,

Non l’objectif est de remplacer les ETF par un seul, cela implique donc de faire vos arbitrages. Vous pouvez très bien conserver les anciennes lignes mais ça complexifiera le portefeuille pour pas grand chose. MScI EMU growth contient déjà tech/santé/luxe etc…

Le seul avantage avec les sectoriels est qu’ils sont Europe et non EMU (donc positionnés sur UK, Suisse et pays Scandinaves).

Daniel Roina

Bon a savoir merci. Mais du coup, toujours en terme de money management, dans le cas d’un tel arbitrage, est il logique de réinvestir la somme revendue sur le nouvel ETF en one shot?
La répartition globale du portefeuille serait fortement impactée dans le cas inverse.

Vous êtes déjà investi, donc oui le plus logique est de faire d’un coup comme ça cela ne change rien et vous restez exposé intégralement. C’est différent à faire un apport à partir d’argent non investi où là il faut faire en plusieurs fois.

Merci Matthieu pour votre retour.
Le PEA est ouvert, reste plus qu’à faire les emplettes !

Bonjour Mathieu,

Est-ce que vous voyez des différences importantes entre l’ETF Nasdaq 100 Lyxor que vous proposez, et celui proposé par Amundi

L’Amundi est un tout petit peu moins cher (0.23% vs 0.30% pour le Lyxor – minuscule mais je signale quand-même…), mais l’encours Lyxor est plus important. Sinon, avec le rachat imminent de Lyxor par Amundi, est-il souhaitable de privilégier l’Amundi ?

Merci par avance pour vos commentaires,
Santosh.

Bonjour Santosh,

Non il y a très peu de différence entre les deux, vous avez globalement bien résumé : un a des frais un peu plus faible, l’autre est plus liquide et a un encours légèrement plus élevé. Le choix n’a pas vraiment d’importance.

Pour le rachat de Lyxor il n’y a pas de communiqué. Je pense que la marque continuera d’exister mais peut-être que la game diminuera pour enlever les ETF doublons (surtout ceux à faibles encours qui fusionneront sûrement avec ceux d’amundi).

Merci pour votre retour et bon WE !

Laisser un commentaire