Portefeuille Passif ETF PEA : Reporting Février 2021

Le portefeuille Passif ETF PEA est portefeuille passif composé uniquement d’ETF, tous éligibles au PEA. Son objectif sera de montrer qu’une approche totalement passive en sélectionnant les bons secteurs et une répartition géographique pertinente peut sur-performer un indice comme le MSCI World sur la durée.

Il est à noter que je propose ce portefeuille pour que les lecteurs du site intéressés puissent s’en inspirer, mais il n’est pas détenu en réel pour ma part. Mon portefeuille réel se trouve dans cette partie.

 

Composition du Portefeuille Passif ETF PEA

 

Le portefeuille Passif ETF PEA est constitué de 6 ETF distincts couvrant la partie Américaine, Européenne et l’Asie.

Le portefeuille sera réparti à 60% US, 30% Europe et 10% Asie afin de ne pas trop s’éloigner de la répartition du MSCI World.

 

 

Voici les ETF qui composent le portefeuille ainsi que leur répartition :

 

30% ETF S&P500 (PE500 Amundi) : cet ETF est un classique et permet de s’exposer de manière neutre à travers l’indice large Américain qui contient les plus grosses entreprises des US.

 

30% ETF Nasdaq-100 (PUST Lyxor) : les entreprises du Nasdaq sont incluses dans le S&P500. Le fait d’intégrer du Nasdaq a pour objectif de booster les performances de la partie US en surpondérant la thématique de croissance ainsi que les valeurs technologiques. On a ainsi des chances de faire mieux que le S&P500 sans non plus prendre le risque d’être en totalité investi sur le Nasdaq.

 

10% ETF Europe MSCI Technologie (TNO Lyxor) : cet ETF sectoriel couvre la partie technologique en Europe qui est l’un des secteurs les plus performants à long terme. Je pense que la technologie est l’un des thèmes principaux du 21ème siècle avec la croissance de la digitalisation, du e-commerce, du télétravail… et qui sur-performera le marché. Ce secteur est également devenu relativement défensif car la technologie est devenue un besoin naturel, presque comparable à l’alimentation.

 

10% ETF Europe MSCI Santé (HLT Lyxor) : cet ETF sectoriel couvre la partie santé en Europe qui est un secteur à la fois en croissance mais aussi relativement défensif. Tout comme la technologie, je pense que ce secteur est l’une des thématiques principales du siècle (vieillissement de la population, accroissement des maladies liées à l’obésité, aux problèmes auditifs, oculaires…) et sur-performera le marché.

 

10% ETF Europe Personal & Household Goods (PHG Lyxor) : cet ETF sectoriel couvre la partie de consommation de base (hygiène corporelle, produits d’entretien et de nettoyage…) ainsi que du Luxe en Europe. La partie liée à l’hygiène est très défensive et celle liée au luxe permet de booster les performances. On ne recherchera pas ici la croissance pure mais principalement la solidité et la régularité de ces entreprises.

 

10% ETF Asie Emergente (PAASI Amundi) : cet ETF permet d’investir en Asie qui est un continent en pleine croissance. Il donne une exposition à la Chine, Taiwan, la Corée du Sud et L’Inde. La Chine est aujourd’hui la première puissance mondiale en terme de PIB et a une croissance supérieure aux Etats-Unis. Il est donc pertinent d’y avoir une petite exposition.

 

Portefeuille Passif ETF PEA repartition sectorielle 2021

 

En résumé, l’objectif de ce portefeuille d’ETF est de se concentrer sur des thématiques en croissance et porteuses sur les décennies à venir, tout en évitant les secteurs trop cycliques qui créent peu de valeur à LT.

 

 

Performance du portefeuille Passif ETF PEA

 

Le suivi de performance démarre le 01/01/2020. C’est intéressant puisque cela permet de voir le comportement du portefeuille en prenant en compte la phase baissière de la bourse avec le Coronavirus.

 

Voici l’évolution du portefeuille (en bleu) VS MSCI World CW8 (en rouge) :

 

Portefeuille Passif ETF PEA evolution performance Fevrier 2021

 

Portefeuille Passif ETF PEA composition Fevrier 2021

 

Performance Portefeuille Passif ETF PEA en 2020 : +11.98%

Performance MSCI World en 2020 : +4.44%

 

Performance Portefeuille Passif ETF PEA en 2021 : +7.31%

Performance MSCI World en 2021 : +7.20%

 

 

L’année 2021 commence en fanfare avec un marché très haussier. Celui-ci s’explique principalement par l’afflux d’argent venant des banques centrales ainsi que des publications des entreprises US qui sont pour le moment de très bonne qualité.

 

La principale nouveauté du portefeuille est l’introduction d’une exposition à la Chine à travers l’ETF PAASI d’Amundi (et qui remplace l’ETF FOO Europe Food & Beverage de Lyxor). Je pense que le marché Asiatique est maintenant suffisamment mur pour y investir et que le potentiel de croissance est vraiment présent. Néanmoins, il existe encore de nombreux risques (fraude des entreprises, mesures du gouvernement Chinois…) qui expliquent pour le moment la faible pondération de l’Asie dans le portefeuille. Je pense qu’il serait déraisonnable de dépasser les 20% actuellement compte tenu des risques présents.

 

 

Sentiment de marché et renforcements

 

Afin d’automatiser la démarche de renforcements mensuels dans ce portefeuille ETF, je propose une simple analyse graphique qui permettra de voir dans quelle tendance évolue le marché.

Si la tendance LT est haussière (prix hebdomadaires au-dessus de la moyenne mobile à 50S), alors le renforcement doit être agressif. En effet, il faut profiter des moments de hausse du marché pour renforcer les segments les plus haussiers à LT (donc principalement les valeurs de croissance).

Si la tendance LT est baissière (prix hebdomadaires en-dessous de la moyenne mobile à 50S), alors le renforcement doit être défensif. En effet, dans ce genre de cas il faut renforcer les valeurs les plus solides et les moins volatiles afin de stabiliser le portefeuille et éviter que la baisse ne fasse trop chuter sa valeur.

 

Cas Agressif : renforcer le Nasdaq-100, TNO et PAASI.

Cas Défensif : renforcer le S&P500, HLT et PHG.

 

Analyse graphique (ZoneBourse) :

 

Portefeuille Passif ETF PEA analyse indice Fevrier 2021

 

Actuellement le MSCI World (CW8) est en tendance haussière, on peut donc renforcer ce mois-ci suivant la phase agressive.

Je rappelle également que d’appliquer ce genre de méthodologie de renforcement « technique » peut conduire à déséquilibre le portefeuille tout le long de l’année. Il est donc conseillé en fin d’année de faire un ré-équilibrage (totalement sans impact fiscal sur PEA) pour retrouver la pondération cible de 30-30-10-10-10-10 sur chaque ETF.

 

 

Me contacter pour une question ou pour la rubrique Conseils Boursiers & Services 🛒 :

etre.riche.et.independant@gmail.com

 

N’hésitez pas à poster un commentaire.

Si jamais le commentaire ne s’affiche pas directement, c’est normal car je dois d’abord le valider pour qu’il apparaisse (anti-spam).

Mentions légales : 

Toutes les informations disponibles sur ce blog sont données à titre indicatif et ne sont en aucun cas des conseils d’achats ou des recommandations au sens de l’AMF.

L’auteur ne saurait être tenu responsable des pertes que pourrait engendrer le lecteur et décline toute responsabilité à l’égard des conséquences éventuelles de l’utilisation du blog.

De plus, les informations pourraient ne pas être actualisées et donc ne fournissent aucunes garanties. Il appartient à chacun de vérifier les données personnellement.

 

47 commentaires

Bonjour

je suis votre site avec beaucoup d’interets depuis quelques semaines et ai découvert la magie des ETF
j’ai actuellement un PEA de 60 K sur une dizaine de lignes du CAC40
je souhaite commencer à accumuler des ETF en vendant 1/3 des titres de chaque ligne en forte plus value et rajouter 1K d’epargne par mois
j’ai commencé avec 5 amundi world et 12 PAASI (en valeur 85-15 %)
je suis un peu bluffé par la performance du NASDAQ et j’hésite a rajouter une couche de SP500 ou nasdaq 100 mais quand je fais des calculs (en baissant le world, je baisse les US) je me rends compte que les rapports ne changent pas beaucoup
70 % de world + 15 % de PAASI + 15 % de sp500 ou nasdaq100 réduit la part US
50 % world + 40 % SP500 ou NASDAQ 100 +10 PAASI augmente un peu la part US
bref je tourne en rond
cette dernier allocation a t il du sens de votre point de vue ou je reste tranquillement sur du world ?
Merci

Bonjour Jean,

Si vous remplacez du World par du US, la pondération Américaine augmentera forcément puisque dans le world il y a 65% d’Us.

Donc échanger 10% de World contre 10% de S&P500 par exemple fait augmenter de 3,5% la part d’US. En fait en intégrant du Nasdaq l’idée est surtout d’augmenter la pondération du secteur technologique, pas si présente que ça dans le World.

Donc 70% World, 15% Nasdaq et 15% Asie me semble totalement cohérent.

merci pour vos conseils
une préférence dans les ETF PEA nasdaq 100 disponibles ?

Il y par exemple PUST de Lyxor

Bonjour Matthieu,
Que pensez vous d’un portefeuille de croissance constitué de plus ou moins 25 ligne a hauteur de 80% en suivant votre screener et de 20% ETF sp500 pour être un peu plus sécurisant ?
Car comme vous j’ai commencé avec des dividendes aristocrates mais je souhaiterais me tenir à une seul stratégie définitivement et ne pas la changer tout les 6 mois au risque de sous performer.
Sebastien

Bonjour Sébastien,

Oui c’est totalement possible par contre le 80% croissance – 20% ETF me semble un peu trop risqué et agressif. Je pense que 50-50 serait plus adapté.

Bonjour Matthieu,

Pour ma comprehension : quand le prix est en dessous de la moyenne mobile , le renforcement doit etre defensif => est ce que cela signifie qu’il faut moins investir dedans ? Et dans ce cas pourquoi? Car si le prix est inferieur à la moyenne, ne s’agit il pas plutot d’une opportunité pour entrer ? (En considerant bien sûr que la baisse ne soit pas due à une degradation de fondamentaux …)

Merci pour ta clarification !

Bonjour Dominique,

Tout est expliqué à coté du graphique. Si le prix est sous sa MM, c’est que la tendance est baissière. Cela signifie qu’il faut renforcer des secteurs qui sont moins sensibles à la baisse le temps qu’elle se termine. Cela évite d’attraper le couteau qui tombe. Quand la tendance repart à la hausse, là on peut renforcer les parties plus agressives et volatiles du portefeuille qui normalement rebondiront plus vite et plus fort.

Merci Matthieu.
J’ai regardé le SP 500 en guise d’exemple : son cours est actuellement au dessus de sa MM50. Pourquoi le renforcement devrait-il être défensif ?

De plus pour un investissement long terme, confirmes-tu que cette analyse technique est plutôt facultative ? (Mais interessante quand meme pour colprendre un minimum …)

Merci !

Bonjour Dominique,

Il ne s’agit pas de renforcer agressivement ou non le S&P500 car cela n’est pas l’objectif. Il s’agit de prendre un indice large (ici le world) qui permet de donner la tendance du marché dans son ensemble. Si le marché est haussier, il vaut mieux concentrer ses renforcements sur ce qui aura le plus de chance de monter fortement (donc les indices agressifs).

Une autre solution serait (si vous avez seulement du S&P500) de ne renforcer cet ETF que quand il est au dessus de sa MM et de conserver du cash quand il est en dessous (de manière à renforcer fortement quand la tendance baissière se termine).

Mais oui je confirme toute ces solutions ne sont que des optimisations et ce n’est pas du tout obligatoire.

Bonjour Matthieu

Pour mieux comprendre ta réponse et ta pensée, pourquoi 80% actions growth + ETF est trop agressif par rapport à l intégralité de ton portefeuille? Est ce par le nombre insuffisant de lignes ou (sous entendu) par un stock picking des 25 valeurs les plus growth et donc plus risqués? Est ce que ta réponse est la même si Dominique fait 80 / 20 en choisissant tes 10 premières lignes de chaque screener?
A titre personnel, j adopte une approche 2/3ETF 1/3 Titres vifs.

Salutations,

Bonjour Cédric,

Oui c’est déjà trop risqué de par la faiblesse du nombre de ligne : 20-25 lignes fonctionne pour un portefeuille bien complété par des ETF mais c’est trop faible sinon. Je dirais que pour des amateurs comme nous, il faudra minimum 30-40 lignes pour diluer le risque (sinon une erreur coûterait trop cher).

Ensuite, il faut bien se dire qu’une approche growth est plus risquée qu’une approche quality ou classique. On achète des entreprises chèrement valorisées en prenant le pari que la croissance continuera longtemps. Au moindre accident de parcours, ça peut vite baisser.

Alors autant si vous prenez des actions comme Microsoft, Amazon… elles ont une taille suffisante pour diluer un minimum le risque. Mais ce n’est pas vraiment valable en Europe ou les entreprises growth sont souvent des smallcaps (ce qui augmente encore le risque). Si vous prenez 20 actions comme MIPS ou Chemometec on est quandmeme pas aussi serrein qu’avec du Nike, Amazon ou Netflix.

Le souci aussi de prendre les 10 premieres lignes du screener c’est que vous n’aurez même pas un portefeuille diversifié sectoriellement : en général c’est quandmême tech/santé qui ressort en tête. Donc 20 lignes que sur tech/santé n’est pas diversifié.

Hello, personnellement c’est ce que je fais sur PEA et US, je pioche dans les top de vos 2 screener et je complète avec des ETF (SP500, Nasdaq, World, China, et des momentum)
Je n’ai pas la répartition en tête, mais je dois être aux alentours d’un 50/50 titres/ETF
Il y a très certainement des choses à optimiser (je pense aux ETF qui se recoupent), mais j’avoue ne pas avoir creusé plus que ça pour le moment

Oui je pense que 50-50 est la juste pondération entre les deux approches.

Merci Matthieu pour ces propos précis et ce rappel de l’importance de la notion de risque.

A ce sujet, vu que Degiro ne fournit pas sauf erreur de statistiques de risques sur les portefeuilles CTO, est ce qu il serait coherent d utiliser la catégorie associée à chaque valeur (A à D) pour déterminer un ratio de risque? Et quelle en serait la formule idéale en terme de pondération ( A = 1 … D = 4 ?)?

A ce petit « jeu » , pour mon CTO, j arrive a une moyenne de 2,9 soit une action classée B tendant vers le C, avec beaucoup de B et D et assez peu de A et de C.

Salutations 😉

Je ne sais pas exactement comment Degiro catégorise. Je sais qu’il tient compte de la taille d’entreprise, de la devise utilisée, de la volatilité du titre, et d’autres critères opaques. J’ai par exemple vu que Apple n’était pas en A mais en B. Assez étonnant pour une megacap qui a autant de cash au bilan. Donc je ne sais pas trop ce que ça vaut. Mais en tout cas l’idée est intéressante 😉

Ça reprend un peu le score confiance que j’avais dans le screener au début.

Merci beaucoup Matthieu, la logique est claire !

Du coup, par exemple avec un budget d’investissement actions de 1000e par mois avec une tendance haussiere ce mois-ci : est-ce que tu investirais la totalité des 1000e dans les ETF agressives ? (Avec le risque de desequilibre si la tendance haussiere dure longtemps), ou est-ce que tu investirais uniquement la proportion ETF aggressives du portefeuille (ex: 50%) et tu garderais le reste en cash (avec le risque de garder du cash pour rien si la tendance haussiere dure longtemps) ?

Deuxieme question : sur la partie Europe, j’ai du TNO, HLT, PHG & EMU Growth – consideres tu EMU Growth comme un ETF aggressif ? (C’est marqué dans son nom… mais je vois du L’Oreal, Air Liquide… qui sont plutot stables non?)

Merci encore!!

Ce n’est pas grave justement de dérégler temporairement le portefeuille. Comme indiqué en fin d’article il faut cependant faire un rebalancing une fois par an pour retrouver les pondérations initiales.

Pour Lyxor GWT je le mettrais entre les deux. Il est censé être growth mais il y a beaucoup d’entreprises intermédiaires dedans. Donc c’est à votre libre appréciation.

Salut!

Dans tes précédents reportings PF Passif, tu incluais un renforcement de l’ETF Santé Europe dans le cas agressif.
Pourquoi, avec ta nouvelle répartition en ajoutant le PAASI, tu passes le renforcement de l’ETF Santé Europe dans le cas défensif?

Bonjour Léo,

Comme j’ai ajouté la partie Asie, il fallait bien faire un arbitrage dans le choix pour équilibrer la méthodologie. Je trouve qu’investir en Asie est plus agressif qu’acheter des boites Européennes de santé (où il y a beaucoup de BigPharma). Les principales boites asiatiques sont surtout des technologies (Alibaba, Tencent, Meituan, Taiwan Semiconductors etc…).

Bonjour, est-ce que ce portefeuille d’être verse des dividendes, si oui de quel pourcentage peut on espérer ?
Merci

Bonjour,

Non ce portefeuille est basé sur des ETF capitalisants ayant pour objectif de faire croitre la valeur de son portefeuille.

En revanche ce portefeuille type propose des actions à dividendes avec un rendement proche de 5% : https://etre-riche-et-independant.com/portefeuille-international-rendement-reporting-octobre-2020

Bonjour Matthieu,

et merci du partage; mais pourquoi privilégier PHG au Lyxor STOXX Europe 600 Basic Resources UCITS ETF – Acc (BRE), par exemple, qui a, l’an passé mais également depuis 2018, bien plus performé ?

Et quid de diviser par deux l’ETF S&P500 afin d’y ajouter 15% de Russell 2000 (RS2K) qui, lui aussi, surperforme ?

Enfin, j’avais moi aussi tablé, l’an passé, sur l’ETF Europe MSCI Santé (HLT Lyxor), à mesure que les entreprises de la santé seraient une clef de la sortie de crise, mais force est de constater qu’il a sous-performé (-1.53%) l’an passé, et qu’il n’a toujours pas réussi à retrouver son cours de février 2020.

A contrario, le Lyxor PEA PME (PEAP) a lui aussi surperformé, au point de faire mieux que TNO.

Bonjour,

Le secteur des matériaux est ultra cyclique et ne produit aucune richesse à long terme. Regardez les performances de l’ETF sur 10 ans, c’est catastrophique.

Le Russell2000 est également sous performant du S&P500 depuis plus de 10 ans (et en plus lui est corrélé, donc pas beaucoup d’intérêt). L’idée est de rajouter des secteurs performants et non corrélés, sinon ce n’est pas de la vraie diversification.

Pour le Lyxor PEAP, regardez la performance sur une plus longue durée. C’est également très mauvais (même pas 20% sur 5 ans…). Il est inutile de comparer une performance boursière sur un an, cela ne veut rien dire. Il faut comprendre ce que détient un ETF et se demander si la performance pourra tenir sur la durée.

Désolé, je me suis mal exprimé : je ne proposais pas ces ETFs pour un investissement à long terme, mais comme un moyen de contre-balancer le fait que HLT & PHG n’ont toujours pas réussi à revenir à leurs cours de février 2020, et profiter du momentum d’ETF haussiers (à moyen terme) le temps qu’ils sortent de leurs consolidations.

J’aurais du préciser que mon approche des ETF n’est pas si « passive » que cela, et vous avez raison : cela n’aurait aucun sens pour ceux qui ne rééquilibreraient leur portefeuille rarement voire qu’une fois l’an.

Bonjour Matthieu,
C’est à peu prêt ce que j’ai commencé a mettre en place pour ma poche Long Terme, même si pour l’Europe je préféré détenir les actions en Direct (STM Sartorius LVMH m’ont régalés avec 40% chacunes)
Pour l’ETF S&P500 j’avais achété celui que tu indiques m’a j’ai remarqué ensuite une mauvaise perf a cause de son exposition au Dollar. Du coup j’ai renforcé avec « BNPP SP500 EURH C » qui perf mieux, qu’en dit tu ?

Bonsoir,

Il ne faut pas voir l’effet de change uniquement comme un risque mais aussi comme une opportunité. À long terme les monnaies se stabilisent les unes par rapport aux autres et donc le hedge est inutile (surtout qu’il coute en performance via des frais plus élevés). Avoir une exposition dans une autre devise est également très bénéfique pour la diversification. Surtout que les fondamentaux du dollar sont biens meilleurs que ceux de l’euro. Donc à mon sens il faut conserver l’effet de change et éviter le hedge (sauf si vous investissez dans des monnaies pourries comme celles d’Amérique Latine par exemple).

Bonjour, j’aime bien l’apport du PAASI sur votre allocation PEA,
Ma compagne ouvrant un PEA et dans une démarche de simplification, si on devait choisir un seul ETF europe sur lequel partiriez vous? Le EMU growth ? un climiate Paris?
Merci de votre avis

Bonsoir Florent,

Si je devais prendre un seul ETf en Europe ça serait le Lyxor MSCI EMU Growth (GWT). J’en ai d’ailleurs pris un peu récemment. C’est probablement l’ETF large le plus performant en Europe et en plus il est à réplication physique.

Bonjour,
L’ennui c’est que le GWT n’est pas capitalisant.
En ETF Europe je trouve le Lyxor Stoxx 600 beaucoup plus performant sur toutes les durées…
À moins que quelque chose ne m’échappe…

Bonjour,

GWT est distributif mais cela n’a aucun impact fiscal sur PEA puisqu’il n’y a pas d’impôts sur les dividendes. Au niveau des chiffres vous faites erreur, la performance de GWT est deux fois plus élevée que celle du stox600 sur 5 ans et 10 ans.

Bonjour,

Outre les différentes stratégies possibles et immangeables, personnellement, je resterai très prudent sur les marchés.
Les principaux indices peuvent à tout moment se retourner et tous nous piéger pour un bon moment.

A ce jour, nous pouvons constater que les taux remontent de façon exceptionnel et l’inflation est déjà présente depuis quelques mois. Aucun événement ne pourrait inverser cette tendance.

Pour exemple depuis le 1er Janvier 2021 :
• Taux Français à 10 ans = + 84%
• Taux Français à 20 ans = + 586%
• Taux US à 10 ans = + 46%

N’étant investi qu’a 1/3 de mon capital bourse, je pense diminuer la voilure dans les séances à venir.

Il devient urgent de bien réfléchir avant tout investissement moyen ou long terme, la plus grande prudence reste de mise ….

Bonjour Fred,

Oui les taux longs commencent un peu à remonter. Néanmoins, rien ne dit que cela continuera. Au contraire, la Fed et la BCE on bien annoncé leur volonté de maintenir les taux bas dans le futur.

Ce qu’il faut regarder c’est principalement la prime de risque entre action et obligation. En se basant uniquement sur celle-ci, le marché est loin d’être en bulle. Ca laisse encore un peu de marge aux actions ou aux taux pour monter.

Même avec un PER de 25 pour le marché (en réalité le PER est un mauvais indicateur à cause des normes comptables qui évoluent, totalement non pertinent pour les techs qui pèsent lourd dans les indices mais passons), ça fait toujours un earning yield de 4% (et en croissance). Donc les obligations restent toujours un placement ridicule tant que les taux ne passent pas à 2-3% minimum (selon moi). Le 10 ans US est encore à 1,3% il yba donc de la marge.

Bonjour Mathieu,
Comme beaucoup, un grand merci pour vos articles très pertinents et didactiques.
Une mine d’or pour les néophytes !
Je viens d’ouvrir un PEA et pour l’instant je n’envisage d’investir que dans des ETF.
Il me reste à les choisir…et évidemment c’est le plus dur !
Votre dernière répartition de PF me plait beaucoup et je compte y investir 25K€ (avec versement de 500€/mois).
Ma première question est donc : comment procède t-on ? En une fois ? Ou échelonné (ex : 15k€ puis 1K€/mois ou autre).
Une fois investi, vous préconisez des réajustements mensuels. Vous vous basez sur le CW8 en comparant avec la SMA sur 50 jours si j’ai bien compris.
D’où ma deuxième question : Pour quoi SMA 50 et pas plus ou moins ? Comment avez-vous fixer la différence de 50$ pour définir une position agressive ou défensive ?
Merci

Bonjour,

Comme vous investissez une grosse somme et que les marchés sont hauts, je pense qu’un lissage sur 6 mois / 1 an serait plus adapté. Cela permet de lisser les points d’entrée et de réduire les risques court terme en cas de baisse.

Concernant le mode de renforcements (je rappelle qu’ils sont indicatifs et absolument pas nécessaires et obligatoires), ce sont simplement les bases de l’analyse technique. Une MM20 correspond à du court terme, donc pas vraiment adaptée ici (surtout utilisée en trading). Elle donne beaucoup de faux signaux car la période d’étude est trop courte. Une MM50 correspond au moyen terme, donc parfait pour du suivi de tendance sur un indice. On a un bon compromis entre signaux et probabilité de réussite. Les MM100-150-200 correspondent à du long terme et sont assez lente pour des gros indices. Cela permet principalement d’anticiper les krach mais c’est tout.

Bonjour,
N’est-il pas envisageable de ne garder que les ETF qui performent actuellement bien comme le NASDAQ-100 et de sécuriser par des ordres de vente de type Stop Loss ?
Merci

Bonjour Stéphane

À mon sens non. Les SL sont destinés au trading et sont totalement inutile en investissement à LT. En cas de baisse des marchés vos SL vont sauter à tous les coups (avec une perte) et ensuite vous allez forcément rater une partie de la hausse/reprise derrière. La psychologie étant notre pire ennemie, les SL seront néfastes.

Bonjour Mathieu,
Très agréable de vous lire, comme d’habitude.
Juste une question, peut-être débile, mais pourquoi ne pas renforcer dans le sens inverse ?
Je m’explique, si le marché est en hausse comme ici avec risque de chute, pourquoi ne pas renforcer les ETF Défensif qui « sécurise » le portefeuille en cas de chute. Et renforcer les ETF agressif quand le marché est en baisse car ils (ETF agressif) repartirons a la hausse sur le long terme et nous aurions renforcés « au plus bas ».
Merci pour votre avis..
Bonne soirée

Bonjour Chris,

Je vous laisse lire la réponse faite à Dominique dans les commentaires sous l’article. La réponse à votre question y est expliquée.

Bonjour, je m’intéresse au ETF de plus près depuis peu. Merci pour votre article interessant, j’ai cependant quelques questions. Vous expliquer une répartition à adopter (30/30/10/10/10/10), est qu’on parle ici du nombre de part par ETF ou de la somme investi par ETF ? Quel technique est mieux à adopter?
Aussi, sur des petites sommes (500€/mois) sans apport initial, est ce qu’il serait plus avantageux de miser à 100% sur un ETF World ? Bien que le rendement semble moins intéressant selon vos explications.

Merci de votre aide!

Bonjour Charles,

Les pondérations ne sont pas valables pour les renforcements mais pour l’ensemble des sommes investies. Il faut ensuite renforcer chaque mois un ou deux ETF (selon ses moyens, éviter de faire trop d’ordres sinon les frais vont peser lourd).

Idéalement si vous partez de zéro le mieux est de commencer avec un ETf World jusqu’à 10k€ et ensuite vous pourrez arbitrer et basculer sur un tel portefeuille. Sinon la multiplication des frais et la complication de gestion n’a pas beaucoup d’intérêt pour une plus petite somme.

Bonjour Matthieu,

Avec la hausse de l’inflation qui se profile, et qui pourrait s’installer durablement , est-il prudent de poursuivre sur cette stratégie très orientée tech/growth ? L’inflation impacte énormément cette stratégie non ?
Merci d’avance pour ton avis et tout ton travail que je suis avec attention !

Bonjour,

Vous mélangez inflation et taux d’intérêts. C’est la hausse des taux qui fait baisser la valorisation des actions de croissance. Les cash-flow futurs sont actualisés en fonction du taux sans risque. Plus celui-ci est élevé, plus les actualisations sont faibles ce qui diminue la valo des actions qui avaient une forte croissance future.

Néanmoins, je ne pense pas que cela va durer. La FED et la BCE ont prévus de maintenir des taux bas dans les années à venir. Il ne faut changer de fusil à chaque fois que les marchés sont volatiles. On ne peut pas espérer avoir des actions qui performent mieux que le marché à la hausse et qui ne descendent pas à la baisse. Les actions qui ont de mauvais fondamentaux et qui sont fragiles, que les taux soient hauts ou bas, ne pourront de toute façon pas performer à long terme. Il ne faut pas écouter tout ce que l’on entend avec les cycliques. Votre objectif est t’il d’avoir un portefeuille qui performe bien sur 6 mois ou sur 10 ans ?

Par ailleurs, la plupart des entreprises de qualité et de croissance ont généralement un pricing power élevé. Elles peuvent donc, si inflation il y a, augmenter leurs marges pour compenser. Je ne suis pas convaincu par la capacité des cycliques à le faire.

Conclusion : je ne change rien au portefeuille.

Néanmoins pour le « dérisquer » il peut être opportun de vendre les actions de croissance qui sont les plus risquées et qui ont les fondamentaux les plus fragiles car elles résisteront potentiellement moins bien que les autres à la baisse.

Merci pour votre temps et votre disponibilité à répondre à toutes nos questions .

Bonjour,

Comment trouvez-vous que la performance MSCI World en 2020 est de +4.44% ?
Je trouve partout 6,3%.

Merci pour ce que vous faites.

Bonjour,

Elle a été en effet de +6,3% du 01/01/20 au 01/01/21.

Mon suivi démarrait peut-être à 03/01/20 et à l’inverse il s’est terminé le 28/12/20 ou quelque chose comme ça. L’important n’est pas la performance au jour près mais que la comparaison entre les deux portifs soit cohérente.

Laisser un commentaire