Portefeuille Passif ETF PEA : Reporting Février 2021

Le portefeuille Passif ETF PEA est portefeuille passif composé uniquement d’ETF, tous éligibles au PEA. Son objectif sera de montrer qu’une approche totalement passive en sélectionnant les bons secteurs et une répartition géographique pertinente peut sur-performer un indice comme le MSCI World sur la durée.

Il est à noter que je propose ce portefeuille pour que les lecteurs du site intéressés puissent s’en inspirer, mais il n’est pas détenu en réel pour ma part. Mon portefeuille réel se trouve dans cette partie.

 

Composition du Portefeuille Passif ETF PEA

 

Le portefeuille Passif ETF PEA est constitué de 6 ETF distincts couvrant la partie Américaine, Européenne et l’Asie.

Le portefeuille sera réparti à 60% US, 30% Europe et 10% Asie afin de ne pas trop s’éloigner de la répartition du MSCI World.

 

 

Voici les ETF qui composent le portefeuille ainsi que leur répartition :

 

30% ETF S&P500 (PE500 Amundi) : cet ETF est un classique et permet de s’exposer de manière neutre à travers l’indice large Américain qui contient les plus grosses entreprises des US.

 

30% ETF Nasdaq-100 (PUST Lyxor) : les entreprises du Nasdaq sont incluses dans le S&P500. Le fait d’intégrer du Nasdaq a pour objectif de booster les performances de la partie US en surpondérant la thématique de croissance ainsi que les valeurs technologiques. On a ainsi des chances de faire mieux que le S&P500 sans non plus prendre le risque d’être en totalité investi sur le Nasdaq.

 

10% ETF Europe MSCI Technologie (TNO Lyxor) : cet ETF sectoriel couvre la partie technologique en Europe qui est l’un des secteurs les plus performants à long terme. Je pense que la technologie est l’un des thèmes principaux du 21ème siècle avec la croissance de la digitalisation, du e-commerce, du télétravail… et qui sur-performera le marché. Ce secteur est également devenu relativement défensif car la technologie est devenue un besoin naturel, presque comparable à l’alimentation.

 

10% ETF Europe MSCI Santé (HLT Lyxor) : cet ETF sectoriel couvre la partie santé en Europe qui est un secteur à la fois en croissance mais aussi relativement défensif. Tout comme la technologie, je pense que ce secteur est l’une des thématiques principales du siècle (vieillissement de la population, accroissement des maladies liées à l’obésité, aux problèmes auditifs, oculaires…) et sur-performera le marché.

 

10% ETF Europe Personal & Household Goods (PHG Lyxor) : cet ETF sectoriel couvre la partie de consommation de base (hygiène corporelle, produits d’entretien et de nettoyage…) ainsi que du Luxe en Europe. La partie liée à l’hygiène est très défensive et celle liée au luxe permet de booster les performances. On ne recherchera pas ici la croissance pure mais principalement la solidité et la régularité de ces entreprises.

 

10% ETF Asie Emergente (PAASI Amundi) : cet ETF permet d’investir en Asie qui est un continent en pleine croissance. Il donne une exposition à la Chine, Taiwan, la Corée du Sud et L’Inde. La Chine est aujourd’hui la première puissance mondiale en terme de PIB et a une croissance supérieure aux Etats-Unis. Il est donc pertinent d’y avoir une petite exposition.

 

Portefeuille Passif ETF PEA repartition sectorielle 2021

 

En résumé, l’objectif de ce portefeuille d’ETF est de se concentrer sur des thématiques en croissance et porteuses sur les décennies à venir, tout en évitant les secteurs trop cycliques qui créent peu de valeur à LT.

 

 

Performance du portefeuille Passif ETF PEA

 

Le suivi de performance démarre le 01/01/2020. C’est intéressant puisque cela permet de voir le comportement du portefeuille en prenant en compte la phase baissière de la bourse avec le Coronavirus.

 

Voici l’évolution du portefeuille (en bleu) VS MSCI World CW8 (en rouge) :

 

Portefeuille Passif ETF PEA evolution performance Fevrier 2021

 

Portefeuille Passif ETF PEA composition Fevrier 2021

 

Performance Portefeuille Passif ETF PEA en 2020 : +11.98%

Performance MSCI World en 2020 : +4.44%

 

Performance Portefeuille Passif ETF PEA en 2021 : +7.31%

Performance MSCI World en 2021 : +7.20%

 

 

L’année 2021 commence en fanfare avec un marché très haussier. Celui-ci s’explique principalement par l’afflux d’argent venant des banques centrales ainsi que des publications des entreprises US qui sont pour le moment de très bonne qualité.

 

La principale nouveauté du portefeuille est l’introduction d’une exposition à la Chine à travers l’ETF PAASI d’Amundi (et qui remplace l’ETF FOO Europe Food & Beverage de Lyxor). Je pense que le marché Asiatique est maintenant suffisamment mur pour y investir et que le potentiel de croissance est vraiment présent. Néanmoins, il existe encore de nombreux risques (fraude des entreprises, mesures du gouvernement Chinois…) qui expliquent pour le moment la faible pondération de l’Asie dans le portefeuille. Je pense qu’il serait déraisonnable de dépasser les 20% actuellement compte tenu des risques présents.

 

 

Sentiment de marché et renforcements

 

Afin d’automatiser la démarche de renforcements mensuels dans ce portefeuille ETF, je propose une simple analyse graphique qui permettra de voir dans quelle tendance évolue le marché.

Si la tendance LT est haussière (prix hebdomadaires au-dessus de la moyenne mobile à 50S), alors le renforcement doit être agressif. En effet, il faut profiter des moments de hausse du marché pour renforcer les segments les plus haussiers à LT (donc principalement les valeurs de croissance).

Si la tendance LT est baissière (prix hebdomadaires en-dessous de la moyenne mobile à 50S), alors le renforcement doit être défensif. En effet, dans ce genre de cas il faut renforcer les valeurs les plus solides et les moins volatiles afin de stabiliser le portefeuille et éviter que la baisse ne fasse trop chuter sa valeur.

 

Cas Agressif : renforcer le Nasdaq-100, TNO et PAASI.

Cas Défensif : renforcer le S&P500, HLT et PHG.

 

Analyse graphique (ZoneBourse) :

 

Portefeuille Passif ETF PEA analyse indice Fevrier 2021

 

Actuellement le MSCI World (CW8) est en tendance haussière, on peut donc renforcer ce mois-ci suivant la phase agressive.

Je rappelle également que d’appliquer ce genre de méthodologie de renforcement « technique » peut conduire à déséquilibre le portefeuille tout le long de l’année. Il est donc conseillé en fin d’année de faire un ré-équilibrage (totalement sans impact fiscal sur PEA) pour retrouver la pondération cible de 30-30-10-10-10-10 sur chaque ETF.

 

 

Me contacter pour une question ou pour la rubrique Conseils Boursiers & Services 🛒 :

etre.riche.et.independant@gmail.com

 

N’hésitez pas à poster un commentaire.

Si jamais le commentaire ne s’affiche pas directement, c’est normal car je dois d’abord le valider pour qu’il apparaisse (anti-spam).

Mentions légales : 

Toutes les informations disponibles sur ce blog sont données à titre indicatif et ne sont en aucun cas des conseils d’achats ou des recommandations au sens de l’AMF.

L’auteur ne saurait être tenu responsable des pertes que pourrait engendrer le lecteur et décline toute responsabilité à l’égard des conséquences éventuelles de l’utilisation du blog.

De plus, les informations pourraient ne pas être actualisées et donc ne fournissent aucunes garanties. Il appartient à chacun de vérifier les données personnellement.

 

90 commentaires

Bonjour

je suis votre site avec beaucoup d’interets depuis quelques semaines et ai découvert la magie des ETF
j’ai actuellement un PEA de 60 K sur une dizaine de lignes du CAC40
je souhaite commencer à accumuler des ETF en vendant 1/3 des titres de chaque ligne en forte plus value et rajouter 1K d’epargne par mois
j’ai commencé avec 5 amundi world et 12 PAASI (en valeur 85-15 %)
je suis un peu bluffé par la performance du NASDAQ et j’hésite a rajouter une couche de SP500 ou nasdaq 100 mais quand je fais des calculs (en baissant le world, je baisse les US) je me rends compte que les rapports ne changent pas beaucoup
70 % de world + 15 % de PAASI + 15 % de sp500 ou nasdaq100 réduit la part US
50 % world + 40 % SP500 ou NASDAQ 100 +10 PAASI augmente un peu la part US
bref je tourne en rond
cette dernier allocation a t il du sens de votre point de vue ou je reste tranquillement sur du world ?
Merci

Bonjour Jean,

Si vous remplacez du World par du US, la pondération Américaine augmentera forcément puisque dans le world il y a 65% d’Us.

Donc échanger 10% de World contre 10% de S&P500 par exemple fait augmenter de 3,5% la part d’US. En fait en intégrant du Nasdaq l’idée est surtout d’augmenter la pondération du secteur technologique, pas si présente que ça dans le World.

Donc 70% World, 15% Nasdaq et 15% Asie me semble totalement cohérent.

merci pour vos conseils
une préférence dans les ETF PEA nasdaq 100 disponibles ?

Il y par exemple PUST de Lyxor

Bonjour Matthieu,
Que pensez vous d’un portefeuille de croissance constitué de plus ou moins 25 ligne a hauteur de 80% en suivant votre screener et de 20% ETF sp500 pour être un peu plus sécurisant ?
Car comme vous j’ai commencé avec des dividendes aristocrates mais je souhaiterais me tenir à une seul stratégie définitivement et ne pas la changer tout les 6 mois au risque de sous performer.
Sebastien

Bonjour Sébastien,

Oui c’est totalement possible par contre le 80% croissance – 20% ETF me semble un peu trop risqué et agressif. Je pense que 50-50 serait plus adapté.

Bonjour Matthieu,

Pour ma comprehension : quand le prix est en dessous de la moyenne mobile , le renforcement doit etre defensif => est ce que cela signifie qu’il faut moins investir dedans ? Et dans ce cas pourquoi? Car si le prix est inferieur à la moyenne, ne s’agit il pas plutot d’une opportunité pour entrer ? (En considerant bien sûr que la baisse ne soit pas due à une degradation de fondamentaux …)

Merci pour ta clarification !

Bonjour Dominique,

Tout est expliqué à coté du graphique. Si le prix est sous sa MM, c’est que la tendance est baissière. Cela signifie qu’il faut renforcer des secteurs qui sont moins sensibles à la baisse le temps qu’elle se termine. Cela évite d’attraper le couteau qui tombe. Quand la tendance repart à la hausse, là on peut renforcer les parties plus agressives et volatiles du portefeuille qui normalement rebondiront plus vite et plus fort.

Merci Matthieu.
J’ai regardé le SP 500 en guise d’exemple : son cours est actuellement au dessus de sa MM50. Pourquoi le renforcement devrait-il être défensif ?

De plus pour un investissement long terme, confirmes-tu que cette analyse technique est plutôt facultative ? (Mais interessante quand meme pour colprendre un minimum …)

Merci !

Bonjour Dominique,

Il ne s’agit pas de renforcer agressivement ou non le S&P500 car cela n’est pas l’objectif. Il s’agit de prendre un indice large (ici le world) qui permet de donner la tendance du marché dans son ensemble. Si le marché est haussier, il vaut mieux concentrer ses renforcements sur ce qui aura le plus de chance de monter fortement (donc les indices agressifs).

Une autre solution serait (si vous avez seulement du S&P500) de ne renforcer cet ETF que quand il est au dessus de sa MM et de conserver du cash quand il est en dessous (de manière à renforcer fortement quand la tendance baissière se termine).

Mais oui je confirme toute ces solutions ne sont que des optimisations et ce n’est pas du tout obligatoire.

Bonjour Matthieu

Pour mieux comprendre ta réponse et ta pensée, pourquoi 80% actions growth + ETF est trop agressif par rapport à l intégralité de ton portefeuille? Est ce par le nombre insuffisant de lignes ou (sous entendu) par un stock picking des 25 valeurs les plus growth et donc plus risqués? Est ce que ta réponse est la même si Dominique fait 80 / 20 en choisissant tes 10 premières lignes de chaque screener?
A titre personnel, j adopte une approche 2/3ETF 1/3 Titres vifs.

Salutations,

Bonjour Cédric,

Oui c’est déjà trop risqué de par la faiblesse du nombre de ligne : 20-25 lignes fonctionne pour un portefeuille bien complété par des ETF mais c’est trop faible sinon. Je dirais que pour des amateurs comme nous, il faudra minimum 30-40 lignes pour diluer le risque (sinon une erreur coûterait trop cher).

Ensuite, il faut bien se dire qu’une approche growth est plus risquée qu’une approche quality ou classique. On achète des entreprises chèrement valorisées en prenant le pari que la croissance continuera longtemps. Au moindre accident de parcours, ça peut vite baisser.

Alors autant si vous prenez des actions comme Microsoft, Amazon… elles ont une taille suffisante pour diluer un minimum le risque. Mais ce n’est pas vraiment valable en Europe ou les entreprises growth sont souvent des smallcaps (ce qui augmente encore le risque). Si vous prenez 20 actions comme MIPS ou Chemometec on est quandmeme pas aussi serrein qu’avec du Nike, Amazon ou Netflix.

Le souci aussi de prendre les 10 premieres lignes du screener c’est que vous n’aurez même pas un portefeuille diversifié sectoriellement : en général c’est quandmême tech/santé qui ressort en tête. Donc 20 lignes que sur tech/santé n’est pas diversifié.

Hello, personnellement c’est ce que je fais sur PEA et US, je pioche dans les top de vos 2 screener et je complète avec des ETF (SP500, Nasdaq, World, China, et des momentum)
Je n’ai pas la répartition en tête, mais je dois être aux alentours d’un 50/50 titres/ETF
Il y a très certainement des choses à optimiser (je pense aux ETF qui se recoupent), mais j’avoue ne pas avoir creusé plus que ça pour le moment

Oui je pense que 50-50 est la juste pondération entre les deux approches.

Merci Matthieu pour ces propos précis et ce rappel de l’importance de la notion de risque.

A ce sujet, vu que Degiro ne fournit pas sauf erreur de statistiques de risques sur les portefeuilles CTO, est ce qu il serait coherent d utiliser la catégorie associée à chaque valeur (A à D) pour déterminer un ratio de risque? Et quelle en serait la formule idéale en terme de pondération ( A = 1 … D = 4 ?)?

A ce petit « jeu » , pour mon CTO, j arrive a une moyenne de 2,9 soit une action classée B tendant vers le C, avec beaucoup de B et D et assez peu de A et de C.

Salutations 😉

Je ne sais pas exactement comment Degiro catégorise. Je sais qu’il tient compte de la taille d’entreprise, de la devise utilisée, de la volatilité du titre, et d’autres critères opaques. J’ai par exemple vu que Apple n’était pas en A mais en B. Assez étonnant pour une megacap qui a autant de cash au bilan. Donc je ne sais pas trop ce que ça vaut. Mais en tout cas l’idée est intéressante 😉

Ça reprend un peu le score confiance que j’avais dans le screener au début.

Merci beaucoup Matthieu, la logique est claire !

Du coup, par exemple avec un budget d’investissement actions de 1000e par mois avec une tendance haussiere ce mois-ci : est-ce que tu investirais la totalité des 1000e dans les ETF agressives ? (Avec le risque de desequilibre si la tendance haussiere dure longtemps), ou est-ce que tu investirais uniquement la proportion ETF aggressives du portefeuille (ex: 50%) et tu garderais le reste en cash (avec le risque de garder du cash pour rien si la tendance haussiere dure longtemps) ?

Deuxieme question : sur la partie Europe, j’ai du TNO, HLT, PHG & EMU Growth – consideres tu EMU Growth comme un ETF aggressif ? (C’est marqué dans son nom… mais je vois du L’Oreal, Air Liquide… qui sont plutot stables non?)

Merci encore!!

Ce n’est pas grave justement de dérégler temporairement le portefeuille. Comme indiqué en fin d’article il faut cependant faire un rebalancing une fois par an pour retrouver les pondérations initiales.

Pour Lyxor GWT je le mettrais entre les deux. Il est censé être growth mais il y a beaucoup d’entreprises intermédiaires dedans. Donc c’est à votre libre appréciation.

Salut!

Dans tes précédents reportings PF Passif, tu incluais un renforcement de l’ETF Santé Europe dans le cas agressif.
Pourquoi, avec ta nouvelle répartition en ajoutant le PAASI, tu passes le renforcement de l’ETF Santé Europe dans le cas défensif?

Bonjour Léo,

Comme j’ai ajouté la partie Asie, il fallait bien faire un arbitrage dans le choix pour équilibrer la méthodologie. Je trouve qu’investir en Asie est plus agressif qu’acheter des boites Européennes de santé (où il y a beaucoup de BigPharma). Les principales boites asiatiques sont surtout des technologies (Alibaba, Tencent, Meituan, Taiwan Semiconductors etc…).

Bonjour, est-ce que ce portefeuille d’être verse des dividendes, si oui de quel pourcentage peut on espérer ?
Merci

Bonjour,

Non ce portefeuille est basé sur des ETF capitalisants ayant pour objectif de faire croitre la valeur de son portefeuille.

En revanche ce portefeuille type propose des actions à dividendes avec un rendement proche de 5% : https://etre-riche-et-independant.com/portefeuille-international-rendement-reporting-octobre-2020

Bonjour Matthieu,

et merci du partage; mais pourquoi privilégier PHG au Lyxor STOXX Europe 600 Basic Resources UCITS ETF – Acc (BRE), par exemple, qui a, l’an passé mais également depuis 2018, bien plus performé ?

Et quid de diviser par deux l’ETF S&P500 afin d’y ajouter 15% de Russell 2000 (RS2K) qui, lui aussi, surperforme ?

Enfin, j’avais moi aussi tablé, l’an passé, sur l’ETF Europe MSCI Santé (HLT Lyxor), à mesure que les entreprises de la santé seraient une clef de la sortie de crise, mais force est de constater qu’il a sous-performé (-1.53%) l’an passé, et qu’il n’a toujours pas réussi à retrouver son cours de février 2020.

A contrario, le Lyxor PEA PME (PEAP) a lui aussi surperformé, au point de faire mieux que TNO.

Bonjour,

Le secteur des matériaux est ultra cyclique et ne produit aucune richesse à long terme. Regardez les performances de l’ETF sur 10 ans, c’est catastrophique.

Le Russell2000 est également sous performant du S&P500 depuis plus de 10 ans (et en plus lui est corrélé, donc pas beaucoup d’intérêt). L’idée est de rajouter des secteurs performants et non corrélés, sinon ce n’est pas de la vraie diversification.

Pour le Lyxor PEAP, regardez la performance sur une plus longue durée. C’est également très mauvais (même pas 20% sur 5 ans…). Il est inutile de comparer une performance boursière sur un an, cela ne veut rien dire. Il faut comprendre ce que détient un ETF et se demander si la performance pourra tenir sur la durée.

Désolé, je me suis mal exprimé : je ne proposais pas ces ETFs pour un investissement à long terme, mais comme un moyen de contre-balancer le fait que HLT & PHG n’ont toujours pas réussi à revenir à leurs cours de février 2020, et profiter du momentum d’ETF haussiers (à moyen terme) le temps qu’ils sortent de leurs consolidations.

J’aurais du préciser que mon approche des ETF n’est pas si « passive » que cela, et vous avez raison : cela n’aurait aucun sens pour ceux qui ne rééquilibreraient leur portefeuille rarement voire qu’une fois l’an.

Bonjour Matthieu,
C’est à peu prêt ce que j’ai commencé a mettre en place pour ma poche Long Terme, même si pour l’Europe je préféré détenir les actions en Direct (STM Sartorius LVMH m’ont régalés avec 40% chacunes)
Pour l’ETF S&P500 j’avais achété celui que tu indiques m’a j’ai remarqué ensuite une mauvaise perf a cause de son exposition au Dollar. Du coup j’ai renforcé avec « BNPP SP500 EURH C » qui perf mieux, qu’en dit tu ?

Bonsoir,

Il ne faut pas voir l’effet de change uniquement comme un risque mais aussi comme une opportunité. À long terme les monnaies se stabilisent les unes par rapport aux autres et donc le hedge est inutile (surtout qu’il coute en performance via des frais plus élevés). Avoir une exposition dans une autre devise est également très bénéfique pour la diversification. Surtout que les fondamentaux du dollar sont biens meilleurs que ceux de l’euro. Donc à mon sens il faut conserver l’effet de change et éviter le hedge (sauf si vous investissez dans des monnaies pourries comme celles d’Amérique Latine par exemple).

Bonjour, j’aime bien l’apport du PAASI sur votre allocation PEA,
Ma compagne ouvrant un PEA et dans une démarche de simplification, si on devait choisir un seul ETF europe sur lequel partiriez vous? Le EMU growth ? un climiate Paris?
Merci de votre avis

Bonsoir Florent,

Si je devais prendre un seul ETf en Europe ça serait le Lyxor MSCI EMU Growth (GWT). J’en ai d’ailleurs pris un peu récemment. C’est probablement l’ETF large le plus performant en Europe et en plus il est à réplication physique.

Bonjour,
L’ennui c’est que le GWT n’est pas capitalisant.
En ETF Europe je trouve le Lyxor Stoxx 600 beaucoup plus performant sur toutes les durées…
À moins que quelque chose ne m’échappe…

Bonjour,

GWT est distributif mais cela n’a aucun impact fiscal sur PEA puisqu’il n’y a pas d’impôts sur les dividendes. Au niveau des chiffres vous faites erreur, la performance de GWT est deux fois plus élevée que celle du stox600 sur 5 ans et 10 ans.

Thierry Le Guen

Bonjour
Pour Le GWT je trouve + 48% sur 5 ans et le TNO.PA Lyxor STX EU TECH 108% sur Yahoo finance.
Je comprends pas pourquoi on n’arrive pas au même résultat….
Autre question, vu la remontée des taux aux USA, n’est il pas judicieux d’acheter un ETF sur les obligations afin de limiter les dégâts en cas de crash sévère sur les marchés ?
Merci par avance…

Bonjour,

Pourquoi voudriez-vous arriver au même résultat ? Ces deux ETF n’ont rien à voir. TNO investit uniquement sur les tech européennes. GWT sur les valeurs de croissance en zone euro. Attention également dans le calcul de performance car gwt est distributif alors que TNO capitalisant.

Concernant les obligations, je le répète régulièrement mais c’est totalement inutile. Les taux sont presque zéro, le risque est élevé, et la rémunération est nulle. Lorsqu’on ajoute en plus les frais de gestion de l’ETF on a des chances de passer en négatif. Les taux en zone euro ne sont pas du tout les mêmes qu’aux US et sont sous l’inflation. Le seul produit qui peut vous protéger un minimum est le marché action, notamment les business de qualité avec un pricing power car ils peuvent augmenter leurs prix et couvrir la hausse de l’inflation. Une obligation à taux fixe fait tout le contraire.

Bonjour,

Outre les différentes stratégies possibles et immangeables, personnellement, je resterai très prudent sur les marchés.
Les principaux indices peuvent à tout moment se retourner et tous nous piéger pour un bon moment.

A ce jour, nous pouvons constater que les taux remontent de façon exceptionnel et l’inflation est déjà présente depuis quelques mois. Aucun événement ne pourrait inverser cette tendance.

Pour exemple depuis le 1er Janvier 2021 :
• Taux Français à 10 ans = + 84%
• Taux Français à 20 ans = + 586%
• Taux US à 10 ans = + 46%

N’étant investi qu’a 1/3 de mon capital bourse, je pense diminuer la voilure dans les séances à venir.

Il devient urgent de bien réfléchir avant tout investissement moyen ou long terme, la plus grande prudence reste de mise ….

Bonjour Fred,

Oui les taux longs commencent un peu à remonter. Néanmoins, rien ne dit que cela continuera. Au contraire, la Fed et la BCE on bien annoncé leur volonté de maintenir les taux bas dans le futur.

Ce qu’il faut regarder c’est principalement la prime de risque entre action et obligation. En se basant uniquement sur celle-ci, le marché est loin d’être en bulle. Ca laisse encore un peu de marge aux actions ou aux taux pour monter.

Même avec un PER de 25 pour le marché (en réalité le PER est un mauvais indicateur à cause des normes comptables qui évoluent, totalement non pertinent pour les techs qui pèsent lourd dans les indices mais passons), ça fait toujours un earning yield de 4% (et en croissance). Donc les obligations restent toujours un placement ridicule tant que les taux ne passent pas à 2-3% minimum (selon moi). Le 10 ans US est encore à 1,3% il yba donc de la marge.

Bonjour Mathieu,
Comme beaucoup, un grand merci pour vos articles très pertinents et didactiques.
Une mine d’or pour les néophytes !
Je viens d’ouvrir un PEA et pour l’instant je n’envisage d’investir que dans des ETF.
Il me reste à les choisir…et évidemment c’est le plus dur !
Votre dernière répartition de PF me plait beaucoup et je compte y investir 25K€ (avec versement de 500€/mois).
Ma première question est donc : comment procède t-on ? En une fois ? Ou échelonné (ex : 15k€ puis 1K€/mois ou autre).
Une fois investi, vous préconisez des réajustements mensuels. Vous vous basez sur le CW8 en comparant avec la SMA sur 50 jours si j’ai bien compris.
D’où ma deuxième question : Pour quoi SMA 50 et pas plus ou moins ? Comment avez-vous fixer la différence de 50$ pour définir une position agressive ou défensive ?
Merci

Bonjour,

Comme vous investissez une grosse somme et que les marchés sont hauts, je pense qu’un lissage sur 6 mois / 1 an serait plus adapté. Cela permet de lisser les points d’entrée et de réduire les risques court terme en cas de baisse.

Concernant le mode de renforcements (je rappelle qu’ils sont indicatifs et absolument pas nécessaires et obligatoires), ce sont simplement les bases de l’analyse technique. Une MM20 correspond à du court terme, donc pas vraiment adaptée ici (surtout utilisée en trading). Elle donne beaucoup de faux signaux car la période d’étude est trop courte. Une MM50 correspond au moyen terme, donc parfait pour du suivi de tendance sur un indice. On a un bon compromis entre signaux et probabilité de réussite. Les MM100-150-200 correspondent à du long terme et sont assez lente pour des gros indices. Cela permet principalement d’anticiper les krach mais c’est tout.

Bonjour,
N’est-il pas envisageable de ne garder que les ETF qui performent actuellement bien comme le NASDAQ-100 et de sécuriser par des ordres de vente de type Stop Loss ?
Merci

Bonjour Stéphane

À mon sens non. Les SL sont destinés au trading et sont totalement inutile en investissement à LT. En cas de baisse des marchés vos SL vont sauter à tous les coups (avec une perte) et ensuite vous allez forcément rater une partie de la hausse/reprise derrière. La psychologie étant notre pire ennemie, les SL seront néfastes.

Bonjour Mathieu,
Très agréable de vous lire, comme d’habitude.
Juste une question, peut-être débile, mais pourquoi ne pas renforcer dans le sens inverse ?
Je m’explique, si le marché est en hausse comme ici avec risque de chute, pourquoi ne pas renforcer les ETF Défensif qui « sécurise » le portefeuille en cas de chute. Et renforcer les ETF agressif quand le marché est en baisse car ils (ETF agressif) repartirons a la hausse sur le long terme et nous aurions renforcés « au plus bas ».
Merci pour votre avis..
Bonne soirée

Bonjour Chris,

Je vous laisse lire la réponse faite à Dominique dans les commentaires sous l’article. La réponse à votre question y est expliquée.

Bonjour, je m’intéresse au ETF de plus près depuis peu. Merci pour votre article interessant, j’ai cependant quelques questions. Vous expliquer une répartition à adopter (30/30/10/10/10/10), est qu’on parle ici du nombre de part par ETF ou de la somme investi par ETF ? Quel technique est mieux à adopter?
Aussi, sur des petites sommes (500€/mois) sans apport initial, est ce qu’il serait plus avantageux de miser à 100% sur un ETF World ? Bien que le rendement semble moins intéressant selon vos explications.

Merci de votre aide!

Bonjour Charles,

Les pondérations ne sont pas valables pour les renforcements mais pour l’ensemble des sommes investies. Il faut ensuite renforcer chaque mois un ou deux ETF (selon ses moyens, éviter de faire trop d’ordres sinon les frais vont peser lourd).

Idéalement si vous partez de zéro le mieux est de commencer avec un ETf World jusqu’à 10k€ et ensuite vous pourrez arbitrer et basculer sur un tel portefeuille. Sinon la multiplication des frais et la complication de gestion n’a pas beaucoup d’intérêt pour une plus petite somme.

Bonjour Matthieu,

Avec la hausse de l’inflation qui se profile, et qui pourrait s’installer durablement , est-il prudent de poursuivre sur cette stratégie très orientée tech/growth ? L’inflation impacte énormément cette stratégie non ?
Merci d’avance pour ton avis et tout ton travail que je suis avec attention !

Bonjour,

Vous mélangez inflation et taux d’intérêts. C’est la hausse des taux qui fait baisser la valorisation des actions de croissance. Les cash-flow futurs sont actualisés en fonction du taux sans risque. Plus celui-ci est élevé, plus les actualisations sont faibles ce qui diminue la valo des actions qui avaient une forte croissance future.

Néanmoins, je ne pense pas que cela va durer. La FED et la BCE ont prévus de maintenir des taux bas dans les années à venir. Il ne faut changer de fusil à chaque fois que les marchés sont volatiles. On ne peut pas espérer avoir des actions qui performent mieux que le marché à la hausse et qui ne descendent pas à la baisse. Les actions qui ont de mauvais fondamentaux et qui sont fragiles, que les taux soient hauts ou bas, ne pourront de toute façon pas performer à long terme. Il ne faut pas écouter tout ce que l’on entend avec les cycliques. Votre objectif est t’il d’avoir un portefeuille qui performe bien sur 6 mois ou sur 10 ans ?

Par ailleurs, la plupart des entreprises de qualité et de croissance ont généralement un pricing power élevé. Elles peuvent donc, si inflation il y a, augmenter leurs marges pour compenser. Je ne suis pas convaincu par la capacité des cycliques à le faire.

Conclusion : je ne change rien au portefeuille.

Néanmoins pour le « dérisquer » il peut être opportun de vendre les actions de croissance qui sont les plus risquées et qui ont les fondamentaux les plus fragiles car elles résisteront potentiellement moins bien que les autres à la baisse.

Merci pour votre temps et votre disponibilité à répondre à toutes nos questions .

Bonjour,

Comment trouvez-vous que la performance MSCI World en 2020 est de +4.44% ?
Je trouve partout 6,3%.

Merci pour ce que vous faites.

Bonjour,

Elle a été en effet de +6,3% du 01/01/20 au 01/01/21.

Mon suivi démarrait peut-être à 03/01/20 et à l’inverse il s’est terminé le 28/12/20 ou quelque chose comme ça. L’important n’est pas la performance au jour près mais que la comparaison entre les deux portifs soit cohérente.

Bonsoir Matthieu,

Pour info cet etf performe bien LU1834984798 Lyxor FIN. +6.91% YTD
Dans mon allocation, il remplace PHG.
Il a l avantage de diversifier les devises (CHF,SEK,GBP,EURO).
En utilisant quantalys; sur une période de 8 ans les etf sectoriels européens les plus performants ont été la techno, la Finance et les chemicals.
NB : Par pays, La suisse; les pays bas et les nordics sont les meilleurs mais non éligible PEA sur boursorama tout du moins!
Salutations.
Pas de réponse nécessaire, seulement à titre d ‘info pour l’audience

Bonjour Jean Christophe,

Oui je l’avais relevé à l’époque (attention ce ne sont pas des financières au sens où on l’entend, c’est à dire ni banque ni assurance, mais des services financiers).

On y retrouve principalement des fonds d’investissement et de gestion d’actif, et les places de cotation boursière. Je n’avais finalement pas retenu cet ETF car je trouve du coup très dommage qu’il ne contient pas de fintech (paiement électronique notamment). Pourtant c’est du pur service financier…

On aurait pu y retrouver Adyen, Worldline etc…

Là je trouve quandmême que c’est un peu trop concentré dans les fonds d’investissement et les places boursières (donc faible diversification).

Pour le stoxx chemicals attention, les 3 premières lignes pèsent plus 50% de l’indice (avec BASF qui est clairement en déclin). Linde + Air Liquide pèsent 40% alors qu’elles font le même business. C’est vraiment très concentré. Il n’y a pas que la performance à regarder mais aussi la composition.

Bonjour,

On peut suivre directement la Chine en PEA avec le Lyxor PEA Chine (MSCI China) UCITS ETF (PASI) :
https://www.lyxoretf.fr/fr/retail/produits/etf-actions/lyxor-pea-chine-msci-china-ucits-etf-capi/fr0011871078/eur

Je viens de voir sur Lyxor qu’il a récemment changé d’indice. il suit le MSCI China depuis le 5 février (avant c’était le Hang Seng) : https://www.lyxoretf.fr/pdfDocuments/lap—pea-chine–18012021-49dccaa676f0b1d7fc227872c075f6189c08dccd.pdf

Le top 10 correspond bien au bon indice.

Comme je parcours assez souvent votre blog, je voulais vous faire de cette petite découverte.

Bonsoir Jack,

Merci beaucoup, je ne connaissais pas en effet cette version China de Lyxor. L’encours est cependant encore minuscule (14 millions €). Mais c’est à surveiller.

Bonjour Matthieu,

Question sur le choix de l’etf pr le nasdaq, pourquoi ne pas recommander le AMUNDI ETF PEA NASDAQ-100 UCITS ETF – EUR? Frais moins élevés (0.23 contre 0.3 pour lyxor)?

Bonsoir,

Il n’y a aucune différence entre ces deux ETF. Je préfère la version de Lyxor car la liquidité (volume d’échange quotidien) est plus élevée. Également car Amundi a la fâcheuse tendance à perdre l’éligibilité au PEA de certains ETF (avant c’était ANX qui est devenu PANX etc, toute la gamme a été changée ce qui est pénible).

Mais sinon le choix de l’un ou de l’autre n’a aucune incidence. Il est cependant toujours bon de diversifier les émetteurs.

Bonjour,

Pour la diversification d’émetteur je dis oui, avantage lyxor.
Pour le volume, c’est quand même très proche (amundi 820k de VolumeYTD contre 937k pour lyxor)

Alors oui il y a le risque de fermeture de l’ETF par Amundi mais qui nous couterait pas des masses non plus. En cas de transfert

Cependant tu dis qu’il n’y a aucune différence entre les 2 ETF mais les frais (0,3% et 0.23%) ont un impact, surtout sur du long terme ,du coup gros avantage pour amundi.

J’oubli peut être un détail ? Peut être que les frais de vente et d’achat de l’ETF couteront plus cher que les frais l’écart de frais de gestion.

Merci d’avance pour ta réponse et tout ton travail que tu nous fourni

Bonjour Melvin,

Ce n’est pas comme ça qu’il faut compter le volume. Le nombre d’actions échangées n’a pas beaucoup d’intérêt si le prix des parts sont différentes (30€ pour Lyxor vs 40€ pour Amundi). Il faut compter le volume d’échange quotidien en euros qui est volume x prix part. Et cela renforce encore plus l’écart. Et en effet quand le volume est plus faible l’écart se fait sur le spread. Dans tous les cas l’ecart sera faible entre les deux ETF, donc inutile de passer trop de temps à choisir. La diversification des émetteurs peut être l’argument final.

Bonjour Matthieu,

Merci pour ton retour,

Tu as raison le volume de Lyxor est bien supérieur. Et donc son spread est inferieur donc meilleur, mais est-ce vraiment utile ?

La diversification est importante, dans ton portefeuille, nous avons un 60% Lyxor – 40% Amundi. En prenant l’Amundi NASDAQ, on passerait à 30% Lyxor – 70% Amundi , on perd un peu en diversification mais est-ce vraiment important sur un petit écart ?

Mais je reste sur le fait que les frais d’Amundi sont plus intéressant.

Je sais qu’au final, l’écart sera minime mais sur du long terme, cela risque de s’accentuer et j’aimerai donc être assuré de faire le bon choix ou au moins d’être satisfait de la logique derrière mon choix.

Si tu pouvais me donner plus de détail sur ta façon de penser sur mes interrogations d’au dessus, ca serait super !

Merci à toi

Bonjour Melvin,

Oui qui dit volume supérieur dit spread plus faible donc moins de frais. Mais vous ne faites aucune erreur en choisissant Amundi, les frais sont plus faibles donc le raisonnement se tient tout à fait. Mais dans ce cas si vous souhaitez encore réduire les frais et que vous avez un horizon TLT, vous pouvez également acheter un ETF Nasdaq sur CTO à réplication physique chez Ishares ou Vanguard qui aura des frais de gestion encore plus faible (entre 0,05 et 0,1%) 😉

Je ne peux pas éditer mon message précèdent.

Je voudrais aussi rajouter que sur 1 mois, le flux pour Lyxor est de +€ 0,59 mns et +€ 1,06 mns pour amundi
source : https://www.trackinsight.com/fr/compare/3385,12524

Bonjour Matthieu,

J’ai quelques questions sur les etfs, et je n’ai pas trouvé de réponse en cherchant un peu partout.

Comment fonctionne les etf capitalisant ? Les dividendes sont réinvestis, mais est-ce que je gagne des parts d’été au fin des années ? Si j’ai 100 parts d’un etf capitalisant et que son rendement est de 5%, est-ce que j’aurai 105 parts l’année suivante ?

Et comment puis-je trouver la liste complète de la composition d’un etf ? (Par exemple celui de lyxor sur le Nasdaq 100) Leur site ne donne que les 10 premières positions, et je n’ai pas trouvé de réponse sur les différents documents, il y a certaines entreprises où je ne voudrais pas investir.

Merci d’avance pour vos réponses.

Bonsoir Henri,

Avec les ETF capitalisants, il n’y a pas d’histoire de dividendes. Ils sont réinvestis, ce qui signifie que l’indice ne chute pas lors d’un versement. Vous conservez le même nombre de part. Le seul moyen de gagner de l’argent avec un ETF capitalisant est de faire une plus value.

Pour consulter la composition des grands indices il faut chercher sur Internet. Amundi et Lyxor ne font que suivre les indices, ils ne les créent pas. En cherchant sur internet vous allez très facilement tomber sur la composition du S&P500 ou du Nasdaq.

Bonsoir,

Merci pour votre réponse, je vais voir si je commence à investir en etf sur mon pea, en effet l’exemple de votre portefeuille fictif pea qui bat le Smic world est assez convaincant !
Et pour faire grossir son capital, le mieux serait de faire du choix dans des actions ou dans des etf ?

Merci d’avance.

Bonsoir,

Dans 95% des cas il vaut mieux pour la grande majorité investir en ETF pour des investisseurs amateurs. Cela permet d’éviter les erreurs et de garantir une bonne performance.

Bonjour Matthieu,

Tout d’abord un grand merci pour ce blog qui est une mine d’info pour moi débutante dans le monde de la bourse. Ce monde est « passionnant » et j’y passe des heures à apprendre les notions et les subtilités 😉 pour le moment je me cantonne sur mon PEA aux ETF et fonds de placement (oui je sais, les fonds coûtent en entrée et en gestion mais j’ai choisi de faire 50 / 50 entre ETF et fonds pour le moment pour répondre à des aspirations de placement sur des thèmes).
Bref j’ai une question: comment et quand sont prélevés les frais de gestion sur les ETF ?
– Sur les ETF distribuants, ils sont sans doute prélevés sur les dividendes ?
– Sur les ETF capitalisants, quand sont ils prélevés ? car à chaque fois j’ai une estimation des frais de l’émetteur de l’ETF sur le devis de l’ordre quand je le saisis mais ensuite ces frais n’apparaissent plus ..

Merci par avance

Bonjour Jennifer,

Les fonds sur PEA sont selon moi une mauvaise idée, car du coup on a l’obligation d’acheter des fonds d’actions Européennes. Or l’Europe sous performe largement à long terme…
L’intérêt des ETF est de pouvoir justement investir sur les bourses étrangères (US, Asie…) sur PEA.

Concernant les frais de gestion, ils ne sont en realité pas prélevés sur du cash comme des frais classiques. Ils sont en fait prélevés chaque jour sur la valeur de part de manière très faible. Prenons l’exemple d’un ETF avec 0,2% de frais de gestion annuel. Cela fait un frais quotidien de 0,2%/ ~250 (nombre de jours de cotation dans l’année) = 0,001%. Cela signifie que chaque jour l’ETF baisse de 0,001%, ce qui sur l’année fait 0,2%. C’est totalement invisible vues les variations quotidiennes des indices chaque jour.

OK merci je comprends mieux!

Bonsoir Matthieu,

Je rebondis sur une question au sujet des obligations. Vous n’en semblez pas un grand fan aujourd’hui du fait des taux bas. C’est très vrai pour Europe, mais un peu moins aux US et surtout en Asie. Et puis, il faut bien mettre quelque part la partie de son patrimoine que l’on veut sécuriser (% propre à chacun). A priori la plupart des épargnants place cette part en assurance vie (donc principalement en obligation zone euro). Si cela ne permet pas de gagner, cela permet au moins de ne pas perdre sur cette part sécurisée. N’êtes-vous pas d’accord ?
Et pour tenter de chercher un peu de performance, savez-vous comment s’exposer aux obligations US et Asie ?
Merci par avance.

Bonsoir Alaric,

Les obligations n’ont pour moi aucun intérêt. On est à 0% en Europe et 1,5% aux US en taux. Qui voudrait aujourd’hui prendre le risque de perdre en capital pour espérer moins de 2% par an ? Clairement pas moi.

Et pour les obligations étrangères c’est encore pire, car non seulement on prend le risque de taux, mais en plus on prend le risque de change. Comme le change fluctue plus que le yield de l’obligation, cela n’a vraiment aucun sens. Mais ce n’est bien sur que mon avis.

Bonsoir Matthieu,
Je vous rejoins sur l’Europe et les US. Les bonnes assurances vies en euro (qui intègrent en fait plus que des obligations euro) restent le placement sécurisé de référence. Pour l’Asie (la Chine), certains voient une opportunité de profiter du yield plus haut qu’ailleurs et de s’exposer à une monaie qu’ils prévoient comme étant plus solide à l’avenir.

Bonjour Alaric

Le yield est plus haut en Asie mais je suis assez méfiant sur la force de la devise Chinoise. Celle-ci avait fortement baissé lors de la guerre commerciale US Chine il y a deux ans avec de nombreux soupçons de manipulations. Donc attention…

Re-bonsoir Matthieu,
Et dans ce portefeuille PEA vous ne mettez pas de Japon ? Il est vrai que sa performance a été décevante les années passées mais c’est quand même 8% de la capitalisation mondiale et ce marché parait assez décorrélé des autres donc bien pour limiter la volatilité globale. Et puis, une exposition au Yen n’est peu être pas mal au moment où des milliards de milliards d’Euros sont créés à partir de rien donc susceptibles de diminuer sa valeur. Et puis j’oubliais, Warren Buffet y a investi quelque Mds de $ l’an dernier 🙂
Merci.

La Japon est en déflation depuis 20 ans avec zéro croissance et une économie très industrielle. Je ne vois pas grand intérêt à y investir. 8% de la capitalisation mondiale n’est pas énorme, on peut clairement faire une croix dessus selon moi. Ou alors il faut faire du stock picking ou acheter des ETF spécifiques (comme les Megatrend) qui contiennent quelques actions Japonaises bien sélectionnées.

Bonjour Matthieu,

Merci pour ce blog et tous tes articles très instructifs financièrement, je t’ai recommandé à mes amis.
J’ai trois questions par rapport à des investissements passifs en PEA avec des ETFs.

La première question concerne la stratégie d’investissement. J’adhère complètement a la répartition et l’équilibrage des ETFs de ce portefeuille, mais mon problème se situe dans les sommes à investir.
Je ne peux investir qu’environ 150€ par mois et étant donné le prix d’une part de l’ETF Personal Goods (115€), pour pouvoir investir de façon équilibrée par rapport aux pourcentages que tu recommandes entre tous ces ETFs il faudrait que je puisse épargner 1160€ par mois.

Dans une situation pareille, recommandes-tu de beaucoup plus espacer les investissements pour pouvoir accumuler suffisamment, ou plutôt de partir sur un portefeuille moins personnalisé par faute de liquidité ? (Par exemple 70% d’ETF MSCI World et 30% Nasdaq qui permettrait une sur pondération du secteur technologique tout en restant diversifié, ou as-tu une idée plus appropriée pour les petits portefeuilles ?).

Deuxième question : Existe-t-il des ETF concentrés sur des valeurs à hauts dividendes disponibles pour PEA, et les recommandes-tu par rapport à juste un investissement équilibré sur des valeurs diversifiées à bonne croissance ?

Enfin, troisième question, vu les circonstances actuelles de haute volatilité, penses-tu qu’un « lump-sum investing » soit judicieux s’il est suivi d’investissements dollar cost average, ou serai tu plus partisan de juste partir sur un dollar cost-average (dans les deux cas sur du PEA très long terme +25ans).

Merci beaucoup de tes conseils.

Bonjour Yves,

Il n’est pas nécessaire chaque mois d’acheter tous les ETF, vous pouvez en acheter 1 le mois 1, un autre le mois 2 etc…

Mais c’est sur qu’avec de plus petites sommes je pense que le mieux serait un portefeuille du genre 70% MSCI World, 15% Nasdaq et 15% Asie. Pour le MSCI World vous pouvez privilégier EWLD de Lyxor qui a une valeur de part vers les 20€.

Et pour l’investissement le mieux est le DCA selon moi pour réduire un maximum le risque du point d’entrée. Par contre si vous avez un surplus de cash à placer, éviter de lisser sur plus d’un an et demi / 2 ans car le manque à gagner devient trop fort sur une longue durée.

Bonjour Matthieu et une nouvelle fois merci pour votre formidable travail !
Je m’interroge sur la partie Europe de mon portefeuille. J’ai environ 15% de mon PF investi en titres vifs sur des valeurs de croissance, principalement en France et au Pays Bas (ASML, Sartorius, Adyen, Alfen, Focus Home…).
Pour la partie ETF de mon investissement Européen je pense au Lyxor MSCI EMU Growth que vous avez déjà largement cité dans vos articles mais j’ai peur que cet ETF, bien que plus diversifié que mon stock picking, en soit trop proche en termes de stratégie (entreprises de croissance uniquement). J’ai également pensé à privilégier les ETF sectoriels de Lyxor sur le secteur santé et tech mais c’est encore une fois proche de ce que j’ai en titres vifs, bien que plus diversifié.
En faisant des recherches je suis tombé sur l’ETF d’Ossiam LU0599613147 (Encours 292 M€ / Frais 0,35%) qui suit l’indice STOXX 600 équipondéré et qui a une performance bien supérieure au STOXX 600 classique.
Cela permet une exposition large aux valeurs européennes et permet également de mettre un peu de Suisse et de Royaume Uni en portefeuille.
L’idée serait, pour la partie ETF Europe de faire 50/50 entre le Lyxor GWT et l’OSSIAM STOXX 600 EW.
Connaissez-vous cet ETF et de manière plus globale avez-vous une opinion sur les indices équipondérés ?
Merci encore pour votre travail !

Bonjour Guillaume,

Selon moi les indices équipondérés sont une fausse bonne idée. On pense gagner en diversification car on donne plus de poids aux petites capitalisations ainsi que diminuer le risque (moins de concentration sur les grosses lignes). Néanmoins, je pense qu’il faut le voir à l’inverse : cela signifie aussi que vous allez pondérer autant une smallcap volatile (dont les fondamentaux ne sont pas forcément bons) qu’une grosse capitalisation de qualité. Potentiellement le niveau de risque augmente même.

Ensuite sur les ETF d’Ossiam en général, ils ont des encours relativement faibles et surtout des volumes anémiques (donc mauvaise liquidité et spread élevé).

L’ETF GWT de Lyxor est plus diversifié sectoriellement que les ETF sectoriels, comme il contient quandmême de l’industrie, des utilities, des financières etc (même si pas beaucoup). En revanche il ne donne pas accès au UK et Suisse et pays Scandinaves. Il n’y a pas de meilleure solution, c’est à vous de choisir selon ce que vous préférez (à noter que GWT est physique alors que les autres sont synthétiques).

Merci beaucoup Matthieu pour cette réponse complète et argumentée (comme d’habitude 🙂)
Effectivement j’avais également identifié cette question de faibles volumes sur l’ETF OSSIAM…ce qui semble aller dans le sens d’un investissement sur le Lyxor GWT !
Je réfléchirai peut être à mettre un peu d’Europe hors UE sur mon CTO.
Très bonne journée !

Bonjour,
Premières félicitations pour votre blog je viens de le trouver, je suis étranger et je vis en France… J’étudie actuellement en recherche (ingénierie). Je pense que son blog est clair et aide à comprendre le sujet en général sur la bourse et comment fonctionner si vous vivez en France.
Je voudrais savoir si vous avez une discord ou chat pour les membres du blog où nous pouvons partager des idées sur cet sujet ?

Merci et aller de l’avant avec votre travail est très bon

Nicolas

Bonjour Nicolas et merci pour vos encouragements !
Non il n’y a pas de discord mais vous pouvez sans problème poster des commentaires, j’y répondrai et d’autres membres participent également aux discussions.

Bonjour Matthieu,
J’ai investi dans 2 ETFs en pensant qu’il s’agissait du « classique ETF Nasdaq et SP500.
En réalité, ils sont différents :
Nasdaq: FR0010342592 « LYXOR ETF NSDQ LEV »
SP500: FR0013412293 « AMUNDI PEA SP500 H »

Ces ETFs performent un peu mieux (surtout LYXOR ETF NSDQ LEV » mais qui est aussi assez volatille).
A part des frais plus important, avez-vous une idée de ce qui diffère (je peux pose la question pour repartir sur ceux que vous recommandé avec moins de frais > placement LT) ?

Bonjour Aurélien,

Il faut toujours regarder les documents des émetteurs pour vérifier les particularités des ETF :

• Votre ETF Nasdaq est leveraged daily. Il replique chaque jour la performance du Nasdaq avec un levier 2. Attention au beta slippage avec ce genre d’ETF, c’est relativement dangereux et déconseillé.

• Votre ETF S&P500 est hedgé donc ne tient pas compte des effets de change (il est couvert sur le change mais cela implique des frais plus élevés). Selon moi ce genre de couverture est inutile car l’exposition en devise étrangère est une excellente diversification (surtout que le dollar est une monnaie beaucoup plus forte que l’euro).

Globalement je vous conseille de partir sur les versions classiques de ces ETF.

Bonjour Matthieu, encore une fois merci bcp pour vos lumières 🙂

Bonsoir, je tiens déjà à te remercier pour tout le travail apporter ici, c’est juste incroyable cette qualité que tu nous apporte donc merci!

J’aimerais juste avoir ton avis sur mon début d’investissement. Je compte copier ton portefeuille PEA de février. Tu as l’air de dominer vraiment pas mal de détail qui nous échappe, c’est du bon travail.

Pour ma part j’aimerais commencer ton portefeuille PEA avec un investissement initial de 10 000€ puis des virements mensuels de 500 grosso modo. Dois-je investir les 10k€ progressivement ou d’une traite sur les 6 ETF?

Tellement hâte de voir le prochain résumé de ton portefeuille PEA avec tout autant de bons conseils comme à ton habitude =)

Ah oui j’aimerais aussi savoir si un virement avec un rééquilibrage mensuel était vraiment la bonne solution de part les frais que cela engendrait à équilibrer tous ces etf chaque mois (6)?

Non un équilibrage annuel suffit largement selon moi.

Bonjour,

Comme le marché est haut, il serait mieux je pense d’investir de manière progressive, par exemple sur 6 mois ou 1 an. Ça permet de réduire le risque de tout mettre à un mauvais point d’entrée. Il n’est pas inutile non plus (pour éviter de multiplier les frais) d’acheter tous les ETF à chaque fois. Vous pouvez par exemple en acheter 2 par mois et changer à chaque fois.

Bonsoir, je suis d’accord avec ta stratégie d’investir manière progressive.

Par contre j’aimerais ne pas le faire sur une période trop longue non plus car j’ai lu dans le livre d’Édouard Petit que à trop patienter le bon moment il y aurait un manque à gagner plus significatif que d’investir à n’importe quel moment à partir du moment qu’on soit régulier dans ses versements.

C’est pourquoi je pense m’orienter plus vers une période de 6 mois, tu en penses quoi là dessus??

Je me suis mis à calculer tous mes éventuels frais d’ordre d’achat ETF chez Bourse direct aussi.
Mais la question est la suivante: vaut-il mieux virer et attribuer 1071€ tous les 2 mois à mon PEA avec des frais d’ordre d’achat ETF qui reviendrait à 24,36€ l’année ou bien virer 1505€ tous les 3 mois avec 18,84€ l’année de frais?

Donc plus coûteux et moins risqué ou le contraire?merci d’avance!

Bonjour,

Pensez vous vraiment qu’un écart de frais de 6€ change grand chose sur une année ? Honnêtement avec ces ordres de grandeur le mieux est de réduire les risques plutôt que de trop vouloir économiser sur les frais. Personnellement le marché est haut actuellement je serais plus rassuré si je devais investir d’un coup une somme élevée le faire sur 1 an plutôt que 6 mois. Après c’est votre argent donc il faut le faire comme vous le sentez et être serrein avec ça.

Razmolotte

Vous avez totalement raison…merci de m’avoir raisonné, à vouloir trop me précipiter, la prudence doit être de mise.

Laisser un commentaire