Profitez de la chute pour prendre vos moins-values

Le Coronavirus a causé une chute très violente des marchés boursiers, comme tout le monde a pu le constater. Les portefeuilles de tous les investisseurs ont clairement viré au rouge.

Comme expliqué dans l’article « comment réduire ses impôts sur CTO », c’est clairement le moment d’appliquer cette stratégie en bénéficiant de cette baisse des marchés boursier.

Je vais rappeler brièvement la stratégie puis expliquer comment l’appliquer actuellement.

Prenez vos moins-values

 

Normalement, vous devriez tout comme moi avoir un compte titres en forte moins-values. C’est donc totalement le moment d’appliquer la stratégie fiscale sur le CTO.

Je rappelle que celle-ci consiste à faire une transaction d’achat-revente sur vos lignes en moins-values pour réaliser l’action de « prendre vos moins-values fiscales ». Comme vous rachetez instantanément juste après, votre portefeuille est strictement le même aux frais de courtage près.

Sauf que vous avez maintenant une moins-value fiscale à déclarer pour l’année. Celle-ci pourra même être stockée pendant 10 ans.

Il y a de forte chance que la bourse remonte d’ici 10 ans, et ce stock de moins-values vous permettra d’annuler les plus-values que vous ferez par la suite. Cela se traduit directement par une baisse d’impôts conséquente.

À titre d’exemple, je viens de prendre 3000€ de moins-values fiscales que je vais pouvoir stocker. Comme je vais continuer d’investir dans les années à venir, il y a de forte chance qu’un jour ou l’autre la bourse remonte violemment lorsque l’épidémie sera calmée. Je pourrais donc utiliser mon stock pour effacer 3000€ de plus-values. Cela représente un gain d’impôts de presque 1000€. Pas si mal non ?

L’avantage du CTO dans les périodes de baisse est donc que vos moins-values sont couvertes à hauteur de 30% (flat tax) ce qui peut rassurer.

 

 

Me contacter pour une question ou pour la rubrique Conseils Boursiers & Services 🛒 :

etre.riche.et.independant@gmail.com

 

N’hésitez pas à poster un commentaire.

Si jamais le commentaire ne s’affiche pas directement, c’est normal car je dois d’abord le valider pour qu’il apparaisse (anti-spam).

Mentions légales : 

Toutes les informations disponibles sur ce blog sont données à titre indicatif et ne sont en aucun cas des conseils d’achats ou des recommandations au sens de l’AMF.

L’auteur ne saurait être tenu responsable des pertes que pourrait engendrer le lecteur et décline toute responsabilité à l’égard des conséquences éventuelles de l’utilisation du blog.

De plus, les informations pourraient ne pas être actualisées et donc ne fournissent aucunes garanties. Il appartient à chacun de vérifier les données personnellement.

27 commentaires

il nous reste au moins ça 😉

Oui c’est mieux que rien 😉

Bonjour Matthieu.

C’est mon 1er commentaire sur ton site même si je lis celui-ci depuis quelques mois.
Félicitations pour tes articles qui permettent à mon avis de « vulgariser » le milieu de la finance.

Concernant ton article sur les moins values fiscales, plusieurs commentaires :
– Dans le marché baissier actuellement en cours, c’est effectivement une bonne idée de prendre ses moins values fiscales. Cela peut permettre de réinvestir à « moindre coût ».
– Ton astuce oblige à mon sens à se séparer d’une action en plus value donc performante.
exemple simplifié :
– achat THALES à 100 – cour actuel 70
– achat DANONE à 70 – cours actuel 100
Si on vend les 2 actions en même temps, c’est une opération « blanche » fiscalement. Mais cela « oblige à se séparer d’une action performante. Dans mon exemple, la plus value DANONE ne sera pas imposée (- 30 et +30). En réalité, je n’ai pas gagné d’argent (sans inclure les dividendes) en investissant sur ces 2 actions donc c’est « logique » de ne pas payer d’impôt sur ces 2 opérations.

Après l’opération, 3 solutions à mon avis :
– racheter THALES moins cher si on croit en cette entreprise (70 au lieu de 100)
– racheter DANONE mais le PRU sera plus cher (100 au lieu de 70) et le rendement moindre
– trouver une entreprise décotée pour investir les liquidités (170 dans mon exemple)

A mon sens :
-, prendre ses moins values fiscales permet surtout d’avoir des liquidités avant de bénéficier d’un « avantage fiscal ».
– lorsque l’on veut prendre une plus value fiscale, il est utile la même année de se séparer des actions en moins values (l’intérêt est moindre si on a déjà déclaré des moins values les années précédentes qui sontnon soldées).

Au plaisir

Sam

Bonjour Sam,

Il ne s’agit pas de se séparer d’une action en plus value, puisqu’on la rachète juste derrière. On efface en revanche les plus-values réalisée sur cette action en remettant son PRU à zéro.

Un exemple : vous avez une action A en Mv de 30% que vous ne comptez pas revendre car vous investissez pour les dividendes (ce qui est mon cas). Vous voulez profiter de la baisse actuelle pour gagner de l’argent, vous faites un versement par exemple sur un ETF monde. Vous gagnez 30% dessus dans 1 an parce que le marché repart. Et bien vous utilisez les moins values stockées de l’action A (que vous avez toujours en portefeuille, peut-être en plus-value maintenant d’ailleurs mais on s’en moque puisqu’on veut la conserver) pour annuler le gain que vous avez fait sur votre ETF. De cette manière vous ne payerez jamais cet impôt et vous pourrez réinvestir les gains comme vous le souhaitez.

Cordialement
Matthieu.

Re,

Même si je comprends bien la stratégie, je pense que l’intérêt de celle-ci diffère un peu entre toi et moi. En rachetant juste derrière une même action en plus value, le PRU de celle-ci est plus élevé et donc le potentiel moindre.

Là ou je suis d’accord, c’est que les moins values sont couvertes à 30% (ou au taux marginal de l’IR si la flat tax n’est pas choisie), à condition de se séparer d’une action en plus value dans les 10 ans qui suivent.

Cordialement

Sam

Bonjour Mattieu,
Encore moi 😉
Une précision svp,
cette moins value fiscale obtenue en ayant vendu et réacheté de suite l’action x, et bien sous quel forme est elle détenue possible jusqu’à 10 ans ? On m’envoi un reçu ? ( je suis chez FORTUNEO, c’est eux qui l’acte ?) ou le carnet d’ordre suffit pour le mentionner sur un formulaire de l’administration que je remplirai à fin 2020 ?
Merci pour votre retour…
et encore Bravo pour ce site !
Vraiment bien.

Cdlt

Bonjour Mickael,

Fortuneo devrait vous envoyer vers Mars-Avril de l’année N un IFU rassemblant les plus ou moins values réalisées sur l’année N-1. Il faudra reporter cette valeur dans votre déclaration d’impôts. Donc si vous faites l’opération maintenant cela sera pris en compte en 2021.

Bonjour Matthieu,

Je suis novice en matière de placement en bourse.

Cela marche dans le cadre d’un PEA (de plus de 8ans) ? Il me semble que sur le PEA de plus de 8 ans, nous ne payons que la CSG à 17,6% sur la plus value en cas de sortie partiel ou total. Si nous faisons ta technique de moins value, annulons nous partiellement ou totalement la CSG?

Merci.
JEROME

Bonjour Jérôme,

Oui cette technique peut fonctionner en théorie sur PEA pour éviter la CSG, mais c’est plus compliqué à suivre comme les moins values ne sont pas à reporter dans la déclaration d’impôts chaque année.

Bonjour Matthieu,

Je comprends bien la technique mais j’ai dû mal a y voir un gain si on rachète la même action.
Tu as engrangé de la moins-value ok, le PRU a baissé et c’est ta nouvelle référence, d’accord. Mais si l’action remonte violemment comme tu dis, tu vas payer de la plus-value sur cette nouvelle référence. Si elle revient à son ancien cours, le bénéfice est nul.

On pourrait imaginer l’intérêt sur plusieurs années mais s’il reste de la moins-value en fin d’année, il sera toujours temps de l’engranger au lieu de la répercuté directement sur tes revenus.

Qu’en penses-tu ?
Eric

Bonjour Eric,

L’idée est de stocker des moins values et de les utiliser au bon moment, pas nécessairement sur la même action d’ailleurs.
Un exemple : tout mon portefeuille est buy&hold, je ne compte donc jamais revendre mes actions (sauf si les fondamentaux changent etc…).

Il est donc intéressant de prendre ses moins values pour compenser une autre opération : si par exemple je voulais profiter de la baisser des marchés en investissant dans un ETF World (pour faire un gain court terme) et le revendre dès que le marché aura retrouvé son ancien point haut, je pourrais le faire et revendre en gain sans payer d’impôts.

Bonjour Matthieu,

N’empêche, c’est pas si facile ! Ou alors je m’y prends comme un manche.
Entre les frais de courtage (qui peuvent être lourds quand on doit traiter des titres américains chez un courtier franco-français), le spread qui joue nécessairement en notre défaveur, et la bougeotte du carnet d’ordres, je me fais régulièrement rincer de quelques euros à plusieurs dizaines sur chaque opération.
La tentation est grande de spéculer à la baisse entre la vente et le rachat, mais c’est alors que le stress commence.

Alors, si t’as un truc efficace, utilisation du fixing par exemple ?…

Bonjour Fredo,

Si votre courtier est cher, cette stratégie n’est efficace que pour des lignes avec des montants élevés (au moins plusieurs milliers d’euros par ligne), sinon l’intérêt est limité.
Chez Degiro les ordres coûtent en moyenne 0,55€ pour les actions US. Le spread est également quasi nul sur les BigCaps (je n’achète que ça), donc au final l’achat revente instantané ne coûte quasiment rien.

Bonjour Matthieu
Il faut donc tenir compte des frais de courtage à la vente + achat de nouveau, mais aussi de la TFF (0.3%) pour les grandes sociétés.

La TTF n’existe que sur les actions Françaises, c’est encore une super idée de notre gouvernement pour nous taxer d’avantage. Il n’y a pas de ça aux US. Les 2 seuls pays à l’avoir sont la France et les UK.

Merci Matthieu,

Y’a t-il un moyen d’éviter les impôts sur dividendes perçus avec cette méthode ? J’ai cru comprendre que cette technique n’est valable que pour les plus ou moins values réalisées.

Bonjour Riad,

Non aucun moyen de réduire ses dividendes de cette manière (aux US c’est possible mais pas en France).

Bonjour Matthieu,

Je suis à-800€ sur mon PEA. Je tente de faire du buy and hold comme vous mais l’aspect psychologique me titille chaque fois que j’ouvre mon application boursorama et que je vois ce-800€ rouge vif et le pourcentage de moins value correspondant.

Ma question : conseillez-vous dans ce cas de vendre et racheter pour non seulement prendre la moins value, mais aussi remettre a zero les compteurs et ainsi être plus serein en ‘oubliant’ la perte car elle ne sera plus affichée ?

Bonsoir Steeve,

Si vous n’avez plus confiance en l’action qui est en négatif, le mieux est de vendre tout de suite. À quoi cela sert d’attendre que ça remonte ? Pendant ce temps l’argent risque d’être bloqué sur une mauvaise entreprise et le coût d’opportunité est élevé. Donc le mieux est de revendre pour acheter quelque chose qui vous semble de meilleure qualité.

Bonjour Matthieu (pardon je crois avoir oublié un t sur mon précédent commentaire),
J’avais justement pensé à cette méthode, mais pour faire le contraire, c’est à dire pour « liquider » une moins value.
On m’a en effet fait don d’actions quand j’étais mineure, malheureusement à leur plus haut historique, et ensuite ça a dégringolé pour ensuite se stabiliser depuis des années. Bref, j’ai revendu ces actions fin 2019, générant au passage un crédit fiscal de plus de 20K en moins value.
A l’époque je pensais ne jamais placer en bourse, donc ça n’avait pas d’importance. Maintenant je connais la gestion passive via ETF (et OPCVM, même si j’ai bien compris que vous n’en êtes pas fan personnellement ;)) donc j’ai envie de m’y lancer pour du TLT.

Il me reste donc 8 ans pour profiter de ces 20K de moins value, alors à votre avis quelle serait la meilleure stratégie ?
Sachant qu’au total j’ai environ 68K à placer en actions, dont 60% en ETF et 40% en OPCVM.
Je pensais mixer quand meme

Oups, j’ai envoyé par erreur.

Je disais donc, je pensais mixer entre CTO, PEA, et un peu en AV aussi pour certains OPCVM.

Que me recommanderiez vous pour optimiser cette moins value valable 8 ans ?

Je pensais au départ passer des ordres sur un CTO, encaisser les plus values sur les valeurs qui seront en positifs (on peut espérer toute dans 8 ans, mais ça reste du moyen terme donc relativement court), pour soit les basculer sur PEA ou AV, soit les garder sur CTO mais en m’exposant à l’impôt sur les futurs plus values, contrairement au PEA ou AV…

Mais au final, peut être que je n’ai même pas besoin d’attendre les 8 ans, et que je devrais au contraire encaisser au plus vite ces 20k de plus value dès que mes valeurs auront bien monté ?

Merci par avance !

Les MV ne seront pas exploitables sur le PEA car il est défiscalisé. Le mieux est donc d’investir sur CTO, ce qui vous laisse en plus de ça beaucoup plus de choix de supports et donc de possibilité d’investissement. Vous pouvez également Ouvrir le PEA en parallèle pour prendre date. Une fois toutes vos PV annulées dans 8 ans, vous pourrez rebasculer cet argent sur le PEA qui redeviendra plus avantageux fiscalement (ce n’est qu’une idée).

Bonjour Cerise,

Il n’y a pas de moment idéal, mais pensez bien avant ces 8 ans quand vous avez de belles PV de les prendre pour les annuler avec vos MV avant qu’elles ne disparaissent. Vous pouvez le faire progressivement chaque année, pas besoin de tout faire en une fois.

Merci, maintenant je me pose une question d’ordre technique, que vous n’abordez pas dans l’article alors que je pense que ça intéressera beaucoup de débutants 😉
Comment faire techniquement pour ne pas s’exposer à la volatilité au moment de l’achat-revente (en l’occurrence « revente-rachat » d’ailleurs).
Je m’explique, certaines valeurs peuvent être très volatiles, donc on pourrait très bien imaginer qu’entre le moment où on passe l’ordre de vente, et le moment où l’ordre de rachat passe, l’action ait monté de 3% par exemple.
Donc à terme, dans mon exemple on perdrait 3% de rentabilité.

Est-ce qu’il existe une technique de se prémunir de ce risque ?

Et est-ce qu’on pourrait utiliser la même technique pour passer d’un support à un autre (transfert d’un CTO vers un PEA, le seul moyen étant de vendre puis racheter) en évitant là encore les hausses entre les 2 opérations ?

Merci par avance

Non il n’y a pas de moyen technique, à part éviter de le faire aux heures d’ouverture et de fermeture comme c’est là que la volatilité est la plus élevée. Le faire par exemple à midi. Ensuite l’opération ne prend que quelques secondes, ça s’est toujours très bien passé pour moi.

Super article très intéressant 🙂 !!! On ne nous dit pas tout !!
Quand tu dis II faut prendre ses MV, tu as une idée en tête? Lorsque l’action arrive à ses -20%, -40%? Je n’ai pas du tout d’idée de ce que cela peut signifier.
J’entends bien entendu qu’il faut déjà avoir une sommes conséquente pour la vente / achat et des tarifs sur les mouvements très faibles.

Dans tous les cas merci pour cet article

Bonjour Dorian,

Non il n’y a pas de seuil spécifique, il faut surtout regarder le gain d’impôts vs les frais de courtage, c’est ce qui va fixer le seuil.

Laisser un commentaire