Screener action bourse PEA Aout 2022

Le rôle principal de mon screener est d’attribuer une note globale sur 10 à chaque action afin de les classer de la « meilleure » (bon score) à la « moins bonne » (mauvais score) en combinant de nombreux critères de l’analyse fondamentale.

L’objectif est de mettre en lumière les actions dont les fondamentaux sont exceptionnels et dont le potentiel de croissance à long terme permettra d’obtenir la performance boursière la plus élevée possible.

 

Screener action bourse PEA  Aout 2022

 

Calculs des scores du Screener

Pour comprendre quels critères sont utilisés afin d’arriver au score global, vous pouvez consulter cet article qui détaille la combinaison de tous les aspects analysés.

 

 

Calcul du Fair Price

Le Fair Price (ou juste prix) représente le prix que l’entreprise devrait valoir aujourd’hui en se basant sur plusieurs critères de valorisation. Ces critères comparent la valorisation actuelle de l’entreprise avec sa valorisation moyenne dans le passé (on regarde donc ici un écart de valorisation en relatif). J’utilise notamment une combinaison du PER historique de l’entreprise, du PSR, de sa variation de prix sur la dernière année, de son levier financier, ainsi que quelques autres critères maison. Idéalement il faut donc chercher à acheter des actions dont le prix n’est pas trop supérieur au fair price.

 

 

Niveau de Valorisation

Le niveau de valorisation permet de savoir si l’entreprise se paye cher en absolu (une valeur peut être sous son fair price calculé plus haut mais avoir tout de même des ratios de valorisation élevés). On regarde donc ici son niveau de prix absolu en utilisant une combinaison de différents ratios (PER, PSR et PEG).

Il se traduit ici par une pastille de différente couleur (vert = pas cher / noir = très cher)

Screener action bourse niveau valorisation

Cela permettra de voir rapidement quelles seront les entreprises qui seront les plus sensibles aux hausses des taux d’intérêts.

 

 

Calcul du Potentiel moyen annuel

Le potentiel correspond à l’espérance de gain annuel moyen de l’entreprise en prenant en compte sa croissance (chiffre d’affaires et bénéfices) ainsi que son niveau de dividende. On peut donc directement le comprendre comme la performance annuelle espérée en Total Return de l’entreprise. Cette valeur est directement à comparer avec les fameux ~8% de performance moyenne annuelle des grands indices boursiers sur le long terme.

 

 

Force acheteuse

La force acheteuse correspond à un Momentum court terme (durée de 1 ans) de l’action en relation avec un indice de référence. L’indicateur correspond à une jauge de 4 barres qui va de 0 à 4. Plus la performance de l’entreprise est élevée par rapport à son indice de référence, plus la jauge est remplie.

 

Screener force acheteuse

Pour l’Europe, l’indice sélectionné est le MSCI World. Pour les US, c’est le S&P500.

Il est régulièrement observé que lorsque le Momentum court terme d’une entreprise est mauvais, elle continue de sous performer pendant un moment alors qu’à l’inverse, lorsque son Momentum est bon, il continue de durer.

L’idée est donc d’éviter d’acheter des entreprises qui ont une force vendeuse temporaire (moins de 2 barres) et de privilégier les actions avec une force acheteuse élevée (3 barres ou plus). 2 barres étant proche du neutre, à savoir la performance de l’indice.

 

 

Variation de classement

Le screener affiche pour chaque entreprise la variation de classement (en score global) par rapport au mois dernier. Les causes qui peuvent modifier le classement sont :

-la remise à jour des fondamentaux suite aux publications

-la variation de momentum d’un mois à l’autre (qui a un impact dans le screener)

 

 

Remarque Générale

 

D’une manière générale, il faut bien avoir en tête qu’une décote importante est souvent signe de risque. Il ne faut donc pas forcément sauter sur l’occasion tête baissée. Le marché n’est pas « aveugle » et s’il applique une décote persistante à une entreprise, il y a peut-être une raison fondamentale derrière. Si une action est très décotée (supérieure à 25%, hors cas de crise évidemment car ce n’est pas vrai si tout le marché est à -25) il faut donc se méfier ou avoir vraiment confiance pour renforcer.

L’indicateur le plus important est également à mon sens la qualité des fondamentaux (score global) et non la valorisation court terme d’une action (fair price). Il vaut parfois mieux surpayer une entreprise de qualité plutôt que de sous-payer une entreprise en déclin.

 

 

 

Voici enfin ce que cela donne sur mon PEA (prix des actions au 19/08/2022) :

 

Dans l’utilisation du screener, on pourrait imaginer vendre toutes les entreprises en dessous d’un certain score car cela signifie que leurs fondamentaux ne sont pas suffisamment bons. On pourrait par exemple fixer cette limite à 6 ou 7/10 pour ne conserver que les meilleures entreprises. De cette manière, le screener serait utilisé de manière totalement factuelle sans aucun biais émotionnel.

Les étoiles correspondent à mes valeurs préférées, jugées les plus qualitatives et les moins spéculatives/volatiles (long historique de performance, bigcaps bien établies). Cela correspondrait aux valeurs que je privilégierais si je devais composer un portefeuille minimal en ne sélectionnant que quelques entreprises dans la liste. Ce sont également les valeurs que je compte renforcer en priorité dans ce contexte incertain de remontée des taux.

Les éclairs correspondent aux entreprises que je considère comme un champion en devenir (uniquement pour mes mid & small préférées), c’est-à-dire que je pense (indépendamment du niveau de valorisation) que l’entreprise aura un brillant parcours boursier sur le long terme et sera une success story (malgré un risque de volatilité non négligeable sur le cours de bourse) et que tous les aspects fondamentaux (croissance, qualité du bilan, rentabilité) sont excellents.

 

 

Changements du mois :

 

RAS

 

Screener action bourse PEA Aout 2022 11Screener action bourse PEA Aout 2022 22

 

 

 

 

2 Possibilités d’achat intéressantes (j’essaye de proposer chaque mois 2 actions différentes du mois dernier)

 

En croisant les critères suivants : score élevé, décote (mais pas trop importante) ou légère surcote, bon potentiel, on pourrait acheter ce mois-ci par exemple :

 

ASML, Euronext

 

 

Date Publication : 19/08/2022

 

Me contacter pour une question ou pour la rubrique Conseils Boursiers & Services 🛒 :

etre.riche.et.independant@gmail.com

 

 

N’hésitez pas à poster un commentaire.

Si jamais le commentaire ne s’affiche pas directement, c’est normal car je dois d’abord le valider pour qu’il apparaisse (anti-spam).

 

Mentions légales : 

Toutes les informations disponibles sur ce blog sont données à titre indicatif et ne sont en aucun cas des conseils d’achats ou des recommandations au sens de l’AMF.

L’auteur ne saurait être tenu responsable des pertes que pourrait engendrer le lecteur et décline toute responsabilité à l’égard des conséquences éventuelles de l’utilisation du blog.

De plus, les informations pourraient ne pas être actualisées et donc ne fournissent aucunes garanties. Il appartient à chacun de vérifier les données personnellement.

 

6 commentaires

Bonjour Mathieu,

Même si ASML est une entreprise remarquable, le secteur des semi-conducteur étant un secteur où les leaders peuvent vite perdre leur position, n’es tu pas un peu inquiet d’y investir sur du long terme?

Bonne soirée,
Tristan

Bonsoir Tristan

C’est justement la particularité d’ASML. Elle ne fait pas de semi-conducteurs, mais des machines et des logiciels permettant de les fabriquer. Elle a un quasi monopole mondial dans son activité. Donc non, je ne suis pas du tout inquiet.
Mais évidemment comme toute entreprise je diversifie, car on ne sait jamais

J’avoue que j’hésite un peu pour ASML à en acheter en propre notamment à cause de la réparation géographique (essentiellement Corée et Taiwan + un peu de USA et Japon). Mais J’en ai un peu via le fond action diversifié de mon épargne salariale (dont les 3 premières lignes sont Sartorius, Dassault Systèmes et ASML).

Par contre les produits sont top, j’ai eu le grand plaisir d’utiliser ASML en 2000 pour programmer des circuits numériques, lorsque j’étais étudiant ingénieur. Ca date, cétait bien avant que l’entreprise explose. ))

Les deux autres lignes que j’hésite à ajouter au portefeuille sont Sartorius et Schneider.

Sartorius je ne connais pas assez le domaine de la santé, mais à la lecture du bilan et du compte de résultats ça a l’air très sain.

Et Schneider ça m’intéresse aussi, mais à chaque fois que je veux en acheter, je finis toujours par utiliser le cash pour renforcer des positions que j’ai déjà (tracker Nasdaq-100, LVMH, L’Oréal, Hermès, Air Liquide, Dassault Systèmes, Microsoft, Visa, Procter & Gamble, Estée Lauder). Bref, je trouve toujours quelque chose mieux à côté finalement.

J’ai vendu Total au fur et à mesure du S1 : J’en ai acheté pleins mi-2020 pendant le covid, jusqu’à représenter 40% de mon pf à l’époque. J’en ai encore un peu, mais seulement 7% du pf. J’espère ne pas avoir vendu trop tôt. Wait and see.

Salut,
Ci après un commentaire issu du point hebdo de ZoneBourse : « Adyen (-8%) : Le titre du fournisseur de services de paiements néerlandais chute dans le sillage de résultats médiocres, qui s’accommodent mal d’une valorisation d’aristocrate. »
Je me demandais pourquoi tu avais une si forte conviction sur Adyen alors que par exemple tu es prêt à abandonner Paypal du fait de son manque de MOAT.
Merci et bonne semaine.

Bonjour Raphaël

Je n’ai pas un si forte conviction que cela sur Adyen, les fondamentaux sont juste irréprochables.

Déjà le business n’est pas du tout le même que Paypal. Adyen est la solution technologique pour permettre de faire des paiements sur internet via une carte de crédit, alors que Paypal est une solution alternative pour faire les paiements.

Au niveau de la croissance ça n’a rien à voir non plus. Adyen est sur du 30%, quand Paypal est sur du 15% (ce sont des ordres de grandeur). Sur la rentabilité c’est également le jour et la nuit. Adyen a une marge nette de 45% quand Paypal est à 15. Bref, ce sont des business différents.

Maintenant, bien que les fondamentaux d’Ayden soient sur la papier « parfait », cela reste très cher. Personne ne sait non plus si la croissance pourra continuer à ce rythme. J’ai une grosse ligne car j’ai acheté vers les 1500 quand je jugeais peu cher il y a quelques temps. J’ai eu du bon timing, puisque j’ai vendu une ligne à 1800€ juste avant la baisse, car ma position était devenue trop grosse. Le prix unitaire du titre n’aide pas à réguler la taille de sa ligne…

Mais cela reste toujours une grosse position de mon portefeuille que je compte conserver al long terme. Il n’y a pas beaucoup d’aussi belles entreprises de croissance en Europe.

Finalement j’ai franchi le pas pour ASML à 525€.

Ce qui a fini de me convaincre, c’est que le forward PEG 2024 est autour de 1 (si l’estimation de croissance que j’ai prise est correcte).

Laisser un commentaire