Screener action bourse PEA Mai 2022

Le rôle principal de mon screener est d’attribuer une note globale sur 10 à chaque action afin de les classer de la « meilleure » (bon score) à la « moins bonne » (mauvais score) en combinant de nombreux critères de l’analyse fondamentale.

L’objectif est de mettre en lumière les actions dont les fondamentaux sont exceptionnels et dont le potentiel de croissance à long terme permettra d’obtenir la performance boursière la plus élevée possible.

 

Screener action bourse PEA  Mai 2022

 

Calculs des scores du Screener

Pour comprendre quels critères sont utilisés afin d’arriver au score global, vous pouvez consulter cet article qui détaille la combinaison de tous les aspects analysés.

 

 

Calcul du Fair Price

Le Fair Price (ou juste prix) représente le prix que l’entreprise devrait valoir aujourd’hui en se basant sur plusieurs critères de valorisation. Ces critères comparent la valorisation actuelle de l’entreprise avec sa valorisation moyenne dans le passé (on regarde donc ici un écart de valorisation en relatif). J’utilise notamment une combinaison du PER historique de l’entreprise, du PSR, de sa variation de prix sur la dernière année, de son levier financier, ainsi que quelques autres critères maison. Idéalement il faut donc chercher à acheter des actions dont le prix n’est pas trop supérieur au fair price.

 

 

Niveau de Valorisation

Le niveau de valorisation permet de savoir si l’entreprise se paye cher en absolu (une valeur peut être sous son fair price calculé plus haut mais avoir tout de même des ratios de valorisation élevés). On regarde donc ici son niveau de prix absolu en utilisant une combinaison de différents ratios (PER, PSR et PEG).

Il se traduit ici par une pastille de différente couleur (vert = pas cher / noir = très cher)

Screener action bourse niveau valorisation

Cela permettra de voir rapidement quelles seront les entreprises qui seront les plus sensibles aux hausses des taux d’intérêts.

 

 

Calcul du Potentiel moyen annuel

Le potentiel correspond à l’espérance de gain annuel moyen de l’entreprise en prenant en compte sa croissance (chiffre d’affaires et bénéfices) ainsi que son niveau de dividende. On peut donc directement le comprendre comme la performance annuelle espérée en Total Return de l’entreprise. Cette valeur est directement à comparer avec les fameux ~8% de performance moyenne annuelle des grands indices boursiers sur le long terme.

 

 

Force acheteuse

La force acheteuse correspond à un Momentum court terme (durée de 1 ans) de l’action en relation avec un indice de référence. L’indicateur correspond à une jauge de 4 barres qui va de 0 à 4. Plus la performance de l’entreprise est élevée par rapport à son indice de référence, plus la jauge est remplie.

 

Screener force acheteuse

Pour l’Europe, l’indice sélectionné est le MSCI World. Pour les US, c’est le S&P500.

Il est régulièrement observé que lorsque le Momentum court terme d’une entreprise est mauvais, elle continue de sous performer pendant un moment alors qu’à l’inverse, lorsque son Momentum est bon, il continue de durer.

L’idée est donc d’éviter d’acheter des entreprises qui ont une force vendeuse temporaire (moins de 2 barres) et de privilégier les actions avec une force acheteuse élevée (3 barres ou plus). 2 barres étant proche du neutre, à savoir la performance de l’indice.

 

 

Variation de classement

Le screener affiche pour chaque entreprise la variation de classement (en score global) par rapport au mois dernier. Les causes qui peuvent modifier le classement sont :

-la remise à jour des fondamentaux suite aux publications

-la variation de momentum d’un mois à l’autre (qui a un impact dans le screener)

 

 

Remarque Générale

 

D’une manière générale, il faut bien avoir en tête qu’une décote importante est souvent signe de risque. Il ne faut donc pas forcément sauter sur l’occasion tête baissée. Le marché n’est pas « aveugle » et s’il applique une décote persistante à une entreprise, il y a peut-être une raison fondamentale derrière. Si une action est très décotée (supérieure à 25%, hors cas de crise évidemment car ce n’est pas vrai si tout le marché est à -25) il faut donc se méfier ou avoir vraiment confiance pour renforcer.

L’indicateur le plus important est également à mon sens la qualité des fondamentaux (score global) et non la valorisation court terme d’une action (fair price). Il vaut parfois mieux surpayer une entreprise de qualité plutôt que de sous-payer une entreprise en déclin.

 

 

 

Voici enfin ce que cela donne sur mon PEA (prix des actions au 06/05/2022) :

 

Dans l’utilisation du screener, on pourrait imaginer vendre toutes les entreprises en dessous d’un certain score car cela signifie que leurs fondamentaux ne sont pas suffisamment bons. On pourrait par exemple fixer cette limite à 6 ou 7/10 pour ne conserver que les meilleures entreprises. De cette manière, le screener serait utilisé de manière totalement factuelle sans aucun biais émotionnel.

Les étoiles correspondent à mes valeurs préférées, jugées les plus qualitatives et les moins spéculatives/volatiles (long historique de performance, bigcaps bien établies). Cela correspondrait aux valeurs que je privilégierais si je devais composer un portefeuille minimal en ne sélectionnant que quelques entreprises dans la liste. Ce sont également les valeurs que je compte renforcer en priorité dans ce contexte incertain de remontée des taux.

Les éclairs correspondent aux entreprises que je considère comme un champion en devenir (uniquement pour mes mid & small préférées), c’est-à-dire que je pense (indépendamment du niveau de valorisation) que l’entreprise aura un brillant parcours boursier sur le long terme et sera une success story (malgré un risque de volatilité non négligeable sur le cours de bourse) et que tous les aspects fondamentaux (croissance, qualité du bilan, rentabilité) sont excellents.

 

 

Changements du mois :

 

Actualisation des fondamentaux de toutes les entreprises US (screener CTO) suite aux dernières publications, la même chose viendra sur le PEA le mois prochain.

 

Screener action bourse PEA Mai 2022 1Screener action bourse PEA Mai 2022 2

 

 

2 Possibilités d’achat intéressantes (j’essaye de proposer chaque mois 2 actions différentes du mois dernier)

 

En croisant les critères suivants : score élevé, décote (mais pas trop importante) ou légère surcote, bon potentiel, on pourrait acheter ce mois-ci par exemple :

 

Sartorius, Adyen

 

 

Date Publication : 06/05/2022

 

Me contacter pour une question ou pour la rubrique Conseils Boursiers & Services 🛒 :

etre.riche.et.independant@gmail.com

 

 

N’hésitez pas à poster un commentaire.

Si jamais le commentaire ne s’affiche pas directement, c’est normal car je dois d’abord le valider pour qu’il apparaisse (anti-spam).

 

Mentions légales : 

Toutes les informations disponibles sur ce blog sont données à titre indicatif et ne sont en aucun cas des conseils d’achats ou des recommandations au sens de l’AMF.

L’auteur ne saurait être tenu responsable des pertes que pourrait engendrer le lecteur et décline toute responsabilité à l’égard des conséquences éventuelles de l’utilisation du blog.

De plus, les informations pourraient ne pas être actualisées et donc ne fournissent aucunes garanties. Il appartient à chacun de vérifier les données personnellement.

 

21 commentaires

Bonjour Matthieu

Es tu certain de conseiller à l’achat Adyen et Sartorius qui sont encore très fortement valorisé en absolu? alors que le marché est en train de sanctionner ces valeurs. Ne serait il pas mieux orienté de passer à l’achat sur des valeurs comme LVMH qui sont sur des niveaux intéressants.
Je suis d’accord avec toi, le PER n’est pas forcément représentatif sur des valeurs à forte croissance, mais aujourd’hui le marché corrige fortement les PER stratosphériques, même Hermès y passe.

Il serait intéressant d’avoir en valeur absolue, le chiffre obtenu en plus ou à la place des couleurs, ce qui serait encore représentatif et plus comparable au chiffre du fair price

Bonne journée

Bonjour Gérard

Certaines valeurs ne seront pour moi jamais faiblement valorisées en absolu. Adyen est l’entreprise Européenne avec le plus de potentiel et de croissance dans un marché porteur. Et c’est la seule big cap dans cette situation. Pour moi sa valorisation est amplement méritée, sans parler de sa montagne de cash à l’actif.
Ces entreprises ne corrigent que trop rarement pour ne pas profiter de l’opportunité (si on a du cash dispo) à mon avis.

Pour le LT je te suis, Adyen est une entreprise qui réalise de gros bénéfices et génère du cash, des marges élevées et pourrait même se permettre quelques acquisitions avec ses presque 5 milliards de trésorerie, le retour de booking dans son giron devrait aussi être très bénéfique cette année, néanmoins sa valorisation peut faire peur, si l’on a du cash on peut rentrer par palier mais vu le prix de l’action c’est pas facile.

Bonjour Gérard,

J’ai eu la même réflexion que toi en fin de semaine. Meme si le marché reste sur des ratios de valorisation faible sur les croissances pendant encore plusieurs annees, quand tu vois l’évolution de l’Ebitda et du RN d’Adyen sur les dernières années, sont PER sera au alentour de 25 dans 3 ans au cours actuel, donc pour du MT j’ai fortement privilégié Adyen.

Bonjour à tous, il faut attendre les 950 euros

Pourquoi 950 ? Ça semble quand même très très loin comme objectif et assez peu réalisable tout de suite

Prochain catalyseur, l’infation US mercredi à 14h30 ? On a passé le pique ou pas ? Le marché est fou …

On a dérouillé aujourd’hui, il faut avoir le coeur bien accroché 😉

En effet, mais ne pas hésiter à décrocher le nez des cours de bourse pendant quelques jours. Quand on connaît la qualité et la valeur des entreprises en portefeuille, nulle raison de paniquer. Le marché est dans l’excès et fera bientôt l’inverse d’aujourd’hui pour s’auto corriger…

Je crois que je vais arrêter de regarder pendant quelque temps, ca me pèse alors que j’ai un horizon très long terme, aucun intérêt de me faire endurer ca ^^

C’est dur à faire mais c’est ce qu’il faut faire. Si les entreprises sont ee qualité aucun problème à se faire. Ca rebondira fort tot ou tard

Bonjour Matthieu

Petite question sur ton état d’esprit. Avec un patrimoine boursier de 150k€, les versements mensuels représentent un faible impact.
Compte ténu de la forte correction en cours, potentiellement exagérée pour de multiples valeurs, est ce que tu laisses passer l’orage, ou envisages tu d’activer un levier mesuré avec la marge DEGIRO notamment.

Dans m9n cas, je prendrai bien 1 Google en plus s’il n’y avait pas ce split a l’horizon, et cet impact fiscal lié au « dividende exceptionnel ».

Bien a toi

Prochain arrêt 1970 $

Hello Cédric,

En effet les apports ne représentent plus grand chose maintenant (bien que je continue mécaniquement à le faire pour « stay in the game ». J’ai déjà utilisé un peu de levier Degiro dans la première baisse du Nasdaq (vers mi Mars) et j’ai encore de la capacité. Si ca continue comme ça j’en rajouterai un peu. Le problème sur Google/Amazon qui sont 2 énormes convictions c’est que j’ai déjà de grosses positions, je me tate donc plutôt pour acheter un ETF Nasdaq temporairement avec le levier pour acheter toutes les GAFaM et les Adobe, Netflix Paypal & co en même temps…

Pour le split de Google c’est clairement incertain, je ne sais pas comment ca sera traité…

Le split n’a aucun impact fiscal. C’est juste un changement du prix de l’action, pas l’introduction en bourse d’une entité de Google (et encore, dans ce cas, pas sûr que ce soit fiscalisé, c’est juste l’entreprise qui est divisée en plusieurs sociétés côtés (spin off)). Lorsqu’une entreprise donne des actions d’une de ses filiales qui est déjà côté, là c’est différente, c’est effectivement un dividende exceptionnel. Par exemple, récemment Bigben Interavtice a distribué à ses actionnaires des actions Nacon qui est une filiale côtée.

Bruno oui en théorie, maisl il y a parfois une différence nette entre ce qui devrait être fait, et ce que font les courtiers !

Petite correction à ce que j’ai écrit plus haut : dans le cas d’un spin off, les actions de la nouvelle filiale cotées sont considérées comme une distribution de dividende. Je viens d’avoir le cas avec Sanofi qui a distribué des actions Euroapi (entité qui n’était pas cotée en bourse)

Bonjour Matthieu,

Je me posais une question, pour une personne ayant un portefeuille modeste (< 20k) et à la vue des prix unitaires assez important des principales sociétés de croissances EU (Hermès, ASML, Adyen, LVMH, etc.), peut-il être intéressant en cette période de prendre un ETF EMU GROWTH ?
L'objectif étant de ne pas trop sur-pondérer et déséquilibrer le PF par rapport aux US, et ce avec uniquement 4 valeurs.

Évidemment ça laisse moins de flexibilité sur le renfort d'une société en particulier, mais ça pourra éventuellement se faire dans le future quand le PF global aura grossi.

Bonjour Vincent,

Oui c’est justement l’utilité de ce genre d’ETF pour renforcer plusieurs valeurs d’un coup. Les entreprises citées sont toutes dans le top 10 de l’ETF (et ASML et LVMH pèsent relativement lourd dedans) donc c’est une bonne option pour l’Europe.

Bonjour Matthieu

Ton portefeuille a déjà comporté KERING, puis a laissé sa place au bénéfice d’un renforcement de LVMH et HERMES. A la vue de la baisse du cours de 35% depuis 1 an (-12 pour LVMH), et de sa faible valorisation à 8 Ev/Ebitda, est ce que tu envisagerais de revenir sur cette valeur compte tenu du potentiel de rebond, ou considères tu cette valeur trop en retrait de LVMH et HERMES dans une optique LT ?

Cdlt,

Cédric

Les jeunes sont pourtant là et lisent avec assiduité les articles et commentaires !!!
Je m’intéresse à la bourse depuis ce début d’année 2022 et je vais attendre que le marché soit un peu moins volatil. Je vous rejoins, la situation actuelle avec la très forte correction du marché, semble vraiment idéale pour entrer et se positionner sur de belles valeurs et indices boursiers à moindre frais.
Merci beaucoup pour votre partage et la contribution de chacun 👍

Laisser un commentaire