Screener action bourse PEA Novembre 2022

Le rôle principal de mon screener est d’attribuer une note globale sur 10 à chaque action afin de les classer de la « meilleure » (bon score) à la « moins bonne » (mauvais score) en combinant de nombreux critères de l’analyse fondamentale.

L’objectif est de mettre en lumière les actions dont les fondamentaux sont exceptionnels et dont le potentiel de croissance à long terme permettra d’obtenir la performance boursière la plus élevée possible.

 

Screener action bourse PEA  Novembre 2022

 

Calculs des scores du Screener

Pour comprendre quels critères sont utilisés afin d’arriver au score global, vous pouvez consulter cet article qui détaille la combinaison de tous les aspects analysés.

 

 

Calcul du Fair Price

Le Fair Price (ou juste prix) représente le prix que l’entreprise devrait valoir aujourd’hui en se basant sur plusieurs critères de valorisation. Ces critères comparent la valorisation actuelle de l’entreprise avec sa valorisation moyenne dans le passé (on regarde donc ici un écart de valorisation en relatif). J’utilise notamment une combinaison du PER historique de l’entreprise, du PSR, de sa variation de prix sur la dernière année, de son levier financier, ainsi que quelques autres critères maison. Idéalement il faut donc chercher à acheter des actions dont le prix n’est pas trop supérieur au fair price.

 

 

Niveau de Valorisation

Le niveau de valorisation permet de savoir si l’entreprise se paye cher en absolu (une valeur peut être sous son fair price calculé plus haut mais avoir tout de même des ratios de valorisation élevés). On regarde donc ici son niveau de prix absolu en utilisant une combinaison de différents ratios (PER, PSR et PEG).

Il se traduit ici par une pastille de différente couleur (vert = pas cher / noir = très cher)

Screener action bourse niveau valorisation

Cela permettra de voir rapidement quelles seront les entreprises qui seront les plus sensibles aux hausses des taux d’intérêts.

 

 

Calcul du Potentiel moyen annuel

Le potentiel correspond à l’espérance de gain annuel moyen de l’entreprise en prenant en compte sa croissance (chiffre d’affaires et bénéfices) ainsi que son niveau de dividende. On peut donc directement le comprendre comme la performance annuelle espérée en Total Return de l’entreprise. Cette valeur est directement à comparer avec les fameux ~8% de performance moyenne annuelle des grands indices boursiers sur le long terme.

 

 

Force acheteuse

La force acheteuse correspond à un Momentum court terme (durée de 1 ans) de l’action en relation avec un indice de référence. L’indicateur correspond à une jauge de 4 barres qui va de 0 à 4. Plus la performance de l’entreprise est élevée par rapport à son indice de référence, plus la jauge est remplie.

 

Screener force acheteuse

Pour l’Europe, l’indice sélectionné est le MSCI World. Pour les US, c’est le S&P500.

Il est régulièrement observé que lorsque le Momentum court terme d’une entreprise est mauvais, elle continue de sous performer pendant un moment alors qu’à l’inverse, lorsque son Momentum est bon, il continue de durer.

L’idée est donc d’éviter d’acheter des entreprises qui ont une force vendeuse temporaire (moins de 2 barres) et de privilégier les actions avec une force acheteuse élevée (3 barres ou plus). 2 barres étant proche du neutre, à savoir la performance de l’indice.

 

 

Variation de classement

Le screener affiche pour chaque entreprise la variation de classement (en score global) par rapport au mois dernier. Les causes qui peuvent modifier le classement sont :

-la remise à jour des fondamentaux suite aux publications

-la variation de momentum d’un mois à l’autre (qui a un impact dans le screener)

 

 

Remarque Générale

 

D’une manière générale, il faut bien avoir en tête qu’une décote importante est souvent signe de risque. Il ne faut donc pas forcément sauter sur l’occasion tête baissée. Le marché n’est pas « aveugle » et s’il applique une décote persistante à une entreprise, il y a peut-être une raison fondamentale derrière. Si une action est très décotée (supérieure à 25%, hors cas de crise évidemment car ce n’est pas vrai si tout le marché est à -25) il faut donc se méfier ou avoir vraiment confiance pour renforcer.

L’indicateur le plus important est également à mon sens la qualité des fondamentaux (score global) et non la valorisation court terme d’une action (fair price). Il vaut parfois mieux surpayer une entreprise de qualité plutôt que de sous-payer une entreprise en déclin.

 

 

 

Voici enfin ce que cela donne sur mon PEA (prix des actions au 15/11/2022) :

 

Dans l’utilisation du screener, on pourrait imaginer vendre toutes les entreprises en dessous d’un certain score car cela signifie que leurs fondamentaux ne sont pas suffisamment bons. On pourrait par exemple fixer cette limite à 6 ou 7/10 pour ne conserver que les meilleures entreprises. De cette manière, le screener serait utilisé de manière totalement factuelle sans aucun biais émotionnel.

Les étoiles correspondent à mes valeurs préférées, jugées les plus qualitatives et les moins spéculatives/volatiles (long historique de performance, bigcaps bien établies). Cela correspondrait aux valeurs que je privilégierais si je devais composer un portefeuille minimal en ne sélectionnant que quelques entreprises dans la liste. Ce sont également les valeurs que je compte renforcer en priorité dans ce contexte incertain de remontée des taux.

Les éclairs correspondent aux entreprises que je considère comme un champion en devenir (uniquement pour mes mid & small préférées), c’est-à-dire que je pense (indépendamment du niveau de valorisation) que l’entreprise aura un brillant parcours boursier sur le long terme et sera une success story (malgré un risque de volatilité non négligeable sur le cours de bourse) et que tous les aspects fondamentaux (croissance, qualité du bilan, rentabilité) sont excellents.

 

 

Changements du mois :

 

RAS

 

Screener action bourse PEA Novembre 2022 1Screener action bourse PEA Novembre 2022 2

 

 

 

 

Date Publication : 15/11/2022

 

Me contacter pour une question ou pour la rubrique Conseils Boursiers & Services 🛒 :

etre.riche.et.independant@gmail.com

 

 

N’hésitez pas à poster un commentaire.

Si jamais le commentaire ne s’affiche pas directement, c’est normal car je dois d’abord le valider pour qu’il apparaisse (anti-spam).

 

Mentions légales : 

Toutes les informations disponibles sur ce blog sont données à titre indicatif et ne sont en aucun cas des conseils d’achats ou des recommandations au sens de l’AMF.

L’auteur ne saurait être tenu responsable des pertes que pourrait engendrer le lecteur et décline toute responsabilité à l’égard des conséquences éventuelles de l’utilisation du blog.

De plus, les informations pourraient ne pas être actualisées et donc ne fournissent aucunes garanties. Il appartient à chacun de vérifier les données personnellement.

29 commentaires

ah… le petit shoot mensuel !-) Merci Matthieu.
Faut-il s’inquiéter durablement de la chute de Téléperformance ou est-il judicieux/opportuniste d’exploiter la chute ? Le titre semble repartir vers son niveau d’avant crise, il y a une progression de 20% vs le cours de clôture ce soir.

Bonsoir Arnaud

J’ai personnellement vendu mes titres le lendemain de la news. Ce genre d’affaires n’est jamais bon pour un titre et cett histoire peut en cacher d’autres.
À vous de voir si le risque en vaut la chandelle (personnellement je ne pense pas, mais je suis aussi pas forcément objectif car j’ai déjà connu des problèmes sur Solution30, Xebec, évité de peu Orpéa etc…)

Effectivement, j’ai aussi échappé à la débâcle de solution30 et d’Orpéa, mais pas celle de de xebec (j’attends un prochain coup de fièvre sur l’hydrogène pour m’en défaire). Maintenant, wait and see, pas vendu, pas perdu mais ça peut durer longtemps.

Arnaud pour Xebec je ne pense pas que cela sois aussi simple…

Arnaud

Le pas vendu pas perdu esr bien évidemment faux et dangereux. En parallèle il y a un coup d’opportunités à rester sur une valeur qui végete quand à coté les indices sont haussiers

Tout à fait d’accord avec ton commentaire… mais je n’ai rien à récupérer, ma ligne a chuté de $350 à $18 donc je laisse ces $18, on verra dans 10 ans.

Bonjour Matthieu et merci pour votre contribution.

Imaginez vous atteignez le plafond de versements sur le PEA a 35 ans, tout mis sur un ETF World.

Et après, vers quoi vous dirigez vous?

•Un CTO avec 30-35 actions US avec de jolis dividendes?

•Un CTO avec de l’ETF Nasdaq ou même S&P500?

•Une AV avec un ETF world et des SCPI?

Etc…
Merci pour les suggestions

Bonjour,

Et pourquoi pas tout simplement un ETF World sur CTO ? Le CTO est à privilégier à mon sens à votre âge vs une AV pour la bourse car vous évitez les frais d’UC qui pèsent lourd sur la performance à long terme

Bonjour,
L’ETF World fait environ -7/8% cette année. Pensez-vous qu’une telle baisse puisse se reproduire en 2023 et même 2024? Ou bien une hausse nette est-elle envisageable ? Cela s’est-il produit dans le passé ? Merci.
Ps : j’envisage de sortir 20% de mon fonds € pour cet ETF.

Bonjour

Il est important de bien comprendre comment fonctionne la bourse. La performance de long terme est autour de 7-8%/an, en se basant sur les deux derniers siècles d’historique. Mais évidemment, cela ne monte jamais de 7%/an de manière linéaire. Parfois on a du +20%, du -10%, du +5% du -40%, +30% etc… et c’est cette moyenne qui revient historiquement à 7%/an.

Il est impossible de prédire si la bourse va être haussière ou baissière sur une année, donc votre question n’a pas de réponse. Tout ce que l’on peut affirmer avec une bonne probabilité, c’est que dans 10 ans elle soit plus haute qu’aujourd’hui. Si vous n’êtes pas à l’aise avec cela, il ne faut paz investir en bourse.

Bonjour à tous,
Chez Linxea Avenir, le contrat indique que « Si votre arbitrage est réalisé en ligne avant 20h, l’opération sera prise en compte le jour suivant ».
Ce que je n’arrive pas à comprendre, c’est si la valeur prise en compte est celle qu’a le fonds à 20h ou bien celle du lendemain ?
Et quid des etf dont la valeur varie toute la journée ?
Désolé si la question est idiote ou confuse.
Merci â tous.

Bonjour Loic.
Il me semble que sur les AV pour les UC tu as la valeur obtenue en fin de cotation. Et les arbitrages se font sur ces valeurs obtenues en fin de cotation. Ce n’est pas aussi direct que sur PEA ou CTO. Ils mettent la valeur à jour en fin de cotation.

Loic

C’est très simple, et ça fonctionne pareil sur tous les contrats d’AV (à de rares exception près).

– votre arbitrage est saisi avant 20H00 le jour J : la valeur d’exécution sur le fonds ou ETF en question est la valeur de clôture de J+1.
– votre arbitrage est saisi après 20H00 le jour J : la valeur d’exécution sur le fonds ou ETF en question est la valeur de clôture de J+2.

Certains assureurs (en particulier Spirica) fonctionnent en J+2 en nominal.

Pour un ETF, peut importe que sa cotation soit en continue (ce qui est la caractéristique d’un ETF, d’où son nom, alors que trop de gens font la confusion entre ETF et fonds indiciel), la valorisation considérée est toujours celle en clôture de la place de cotation. Avec une nuance : la majorité des assureurs prennent en compte la valeur de clotûre de l’ETF (celle du carnet d’ordres), et quelques uns prennent en compte la NAV (net asset value) de l’ETF (qui représente la somme de tous les titres regroupé dans l’ETF, et qui peut être légèrement différentes de celle du bid/ask du carnet d’ordre s’il y a de la volatilité). Mais ne vous prenez pas la tête avec ça, c’est mineur comme différence.

De façon générale, il ne faut pas utiliser l’AV pour prendre des positions « tactiques » sur des fortes hausses ou baisses d’ETF, justement à cause de ces délais d’exécution (entre 1 jour quand tout va bien, entre 2 et 3 jours parfois). L’AV, c’est pour prendre des positions long terme, en années et décennies, pas à la semaine. Si vous voulez vous amusez à « timer » le marché à la journée ou à la semaine (mais je vous le déconseille, surtout si vous êtes débutant), utilisez un PEA ou un CTO.

Bonjour Mathieu,

Merci pour les posts toujours aussi agréables à lire 🙂

Une petite question un peu HS par rapport au sujet mais qui me revient souvent :

Quand les taux étaient bas comme sur la dernière décennie, on déconseillait l’investissement en obligations, car taux bas -> prix haut sur les oblig.

Aujourd’hui les taux remontent, et on déconseille encore l’investissement en obligation. Pourtant taux qui montent -> prix qui baissent..

On conseille souvent les allocations 60-40 70-30 etc en fonction de son aversion au risque… mais en somme, quand se positionner sur les obligations si quand les taux sont bas elles sont chères et quand ils remontent, ce n’est toujours pas le bon moment ?

Merci pour tes lumières 🙂

Bonjour Romain

Le problème des 2 dernières décennies (voir plus) c’est que ce qui drive le total return des obligations n’est pas le yield (vraiment faible et autour de 2% actuellement pour la France) mais les variations de prix liés aux anticipations sur les taux. Le marchés est donc très spéculatif. Quand les taux baissent, les obligations montent. Donc ce qui rapportait de l’argent n’était pas le coupon mais les spéculations à la hausse (c’est à dire que les investisseurs continuaient de parier sur des taux qui baissent). Le marché était donc très risqué.

Actuellement c’est l’inverse, le marché anticipe une hausse des taux, donc les obligations baissent. Se positionner maintenant est donc risqué car pour un yield de 2% on risque de perdre largement plus de 10%. Les obligations deviendront intéressantes à 2 conditions :

– un yield d’environ 4%
– un arret de la hausse des taux ce qui stoppera la baisse des obligations

Il faut donc attendre que les taux se stabilisent pour que le rendement global soit lié au yield et non a la spéculation

Merci Matthieu pour cette réponse. J’en conclus donc que se positionner maintenant sur des obligations (ou sur un tracker comme OBLI.PA) revient uniquement à spéculer à court terme sur une baisse des taux (et donc une remontée de la valeur des obligations) ?

Cela dépend de la zone. Aux US les taux sont à 4%, donc déjà intéressants à condition que la hausse des taux s’arrête, et donc que la baisse des obligations prenne fin (intéressant pour un investisseur mais non pour nous à cause du change qui a des amplitudes équivalentes au yield).

En Europe, les taux sont autour de 2-2,5%. À mon sens, même si la remontée des taux s’arrête, cela ne suffit clairement pas pour devenir intéressant.

Bonjour Matthieu, encore merci pour ce que tu fais sur ton blog.
Je souhaiterais avoir ton avis concernant les SCPI en nue propriété. J’ aimerais diversier mon portefeuille avec de l’immobilier. Je suis pour l’instant investi sur PEA avec des etf et des versements réguliers sur pel à 2,5% .

Bonjour

L’intérêt de ce placement est de le faire à crédit car sinon la rentabilité est tout de même assez faible. L’intérêt est que vous n’allez pas payer d’impôts pendant la période contractuelle et allez acheter avec décote les parts.
C’est intéressant par exemple 10 ans avant la retraite comme ça pas d’impôts pendant les 10 dernières années et les revenus tombent quand vous passez à la retraite.

L’inconvénient c’est que comme pas de revenus, l’apport vient à 100% de vous. Par ailleurs, lorsque vous commencerez à toucher des revenus, l’imposition sera très forte et donc pénalisant. C’est le soucis de détenir des parts en direct : très peu d’intérêt quand le crédit est fini.
Dans ca cas, pour la partie capitalisation, détenir des parts en AV est plus intéressant car vous n’allez pas payer d’impôts tant que vous ne sortez pas d’argent. Mais vous n’allez pas pouvoir faire de crédit pour financer un achat en AV.Cela dépend donc fortement de vôtre situation, age, objectif etc…

Merci pour votre réponse,
Je suis marié 1 enfant et j’ai 34 ans. Mon objectif est de pouvoir au minimum diminuer au moins de moitié mon temps de travail dans une vingtaine d’année. Je ne veux pas forcément avoir de rentes ou dividendes pour le moment. Mon objectif est vraiment de capitaliser pendant 20 ans.
Je me pose pas mal de question sur l’ investissement immobilier en direct , et sur la réelle rentabilité, entre l augmentation des couts de crédits, les travaux, les carences de loyers et l’imposition…
C est pour cela que je souhaite regarder un peu du coté des SCPI. Peut être jouer sur la revente des parts au bout de 20ans en partant sur de la nue propriété..

Bonsoir,

J’ai 31 ans, je suis détenteur de SCPI. Les impôts sont payés avant de recevoir l’argent sur certaines SCPI. Plus de 4% de revenu net d’impôts si on choisi bien sa SCPI (6 à 7% brut). Bon après je suis juste sous la tranche à 30% au niveau des impôts. Sur la tranche au dessus est ce que c’est aussi intéressant ? Dans tous les cas ça me fait un bon complément de revenus, j’en suis bien content.

Mais faire du démembrement, je trouve pas que ce soit super intéressant. On gagne quelque chose comme un peu moins de 2% quand on fait le calcul sur le temps du démembrement. C’est peut être plus intéressant de gagner plus et de payer plus d’impôt au final. Ça se calcule.

Bonsoir Matthieu ,
Félicitations pour la qualité de ton site qui m’a beaucoup fait progresser, modeste investisseur que je suis. Je suis une valeur ASML qui défraie un peu la chronique entre Chinois et Américains dans le domaine des semi-conducteurs. Je pense que cette valeur a du potentiel. A quel prix faut il entrer sur la valeur? 550 euros. Merci de me donner ton avis

Bonjour

Cette question n’a pas vraiment de réponse puisque cela dépend principalement de votre horizon de temps et de votre conviction pour cette entreprise. Sur un horizon 10, 20 ou 30 ans par exemple ce n’est pas 10 ou 20% d’écart sur le prix d’achat qui auront un impact majeur sur la performance.

Il n’y a donc pas de « prix », à vous de voir si la valorisation actuelle vous semble acceptable compte tenu de la croissance /potentiel de l’entreprise et surtout êtes-vous sur et capable de vouloir détenir cette valeur sur le long terme.

Maintenant évidemment je ne cache pas que l’avoir acheté vers les 400€ il y a peu de temps était biensur un bien meilleur point d’entrée qu’actuellement. La valorisation était intéressante, beaucoup moins maintenant. Il faut si possible acheter à contre courant quand plus personne ne veut d’une valeur

Bonjour,
Je vais hériter de 500 000€.
Je vais en utiliser 200k d’ici 2ans.
Comment placer cela ?
J’ai pensé, suite à mes recherches et lectures à du fonds euro, Capimmo et ETF World (d’un coup? En plusieurs mois ? Je n’arrive pas à me décider). Mis à part les 200k, je ne pense pas avoir besoin à court terme du reste.
Bien à vous.

Bonjour

Ce genre de sujet a déjà été débattu plusieurs fois. Sur un horizon de 2 ans, il n’est pas envisageable de placer de l’argent en bourse ou sur de l’obligataire classique, le fond en euro est le seul choix (privilégiez une AV en ligne et non bancaire, sans frais d’entrée et avec des frais de gestion annuels faibles).

Sur un horizon plus long en effet une partie bourse (ETF World) et immobilier papier (par exemple SCI Capimmo) est un bon choix. Le pourcentage dépend ensuite de votre âge, horizon d’investissement, aversion au risque… sur du long terme il serait tout de même dommage d’être à moins de 50-60% bourse étant donné que c’est la classe d’actif la plus performante.

Pour l’immobilier pas de timing, plus c’est tot mieux c’est pour rentrer au olus vite dans les frais d’entrée. Pour la bourse c’est un choix. Tout d’un coup est statistiquement plus rentable car la bourse est haussière à long terme et passe 70 à 80% de son temps sur les plus hauts. Attendre fait donc perdre de l’argent. Si vous lissez vous réduisez le risque court terme d’une baisse, mais si cette baisse arrive après la durée de lissage cela ne change rien. Personne ne sait où va aller la bourse à court terme donc il n’y a pas de réponse à cela. Si vous privilégiez la tranquillité d’esprit (qui ne sera pas forcément le plus rentable) vous pouvez investir une moitié par exemple maintenant et lisser l’autre moitié sur un an.

Bonjour,
Je détiens 10 actions Air Liquide, simplement au porteur. Je n’arrive pas à trouver de manière fiable si cela suffit pour bénéficier au bout de 2ans de détention d’une action gratuite ou s’il faut passer obligatoirement par le nominatif ?
Merciiii.

Bonjour

Il faut obligatoirement détenir les actions au nominatif depuis une durée supérieure à 2 ans

Bonsoir
Ah!
Car je viens de trouver ceci sur le site de Air Liquide : « Air Liquide attribue régulièrement des actions gratuites à l’ensemble de ses Actionnaires, qu’ils détiennent leurs titres auprès de leur établissement financier (porteur ou nominatif administré) ou directement auprès d’Air Liquide (nominatif pur) »
Source (2e moitié de la page) : https://www.airliquide.com/fr/histoires/actionnariat/quelle-difference-entre-prime-de-fidelite-et-attribution-dactions-gratuites

Que faut-il en conclure?

La distribution d’actions « gratuites » est de la pure communication mensongère. Ce n’est qu’un split classique avec une fraction 1/10, il n’y a strictement rien à gagner puisque cela entraîne une dilution. Tout le monde reçoit ces actions. Là où il peut y avoir un vrai gain, c’est lorsque vos titres sont au nominatif (pur ou administré), dans ce cas vos dividendes seront majorés de 10% et vous percevrez 10% d’actions gratuites supplémentaires (donc là on parle bien de vraies actions gratuites contrairement à avant puisque vous touchez plus d’actions que la dilution n’entraîne.

Laisser un commentaire