Screener action bourse CTO Novembre 2021

Le rôle principal de mon screener est d’attribuer une note globale sur 10 à chaque action afin de les classer de la « meilleure » (bon score) à la « moins bonne » (mauvais score) en combinant de nombreux critères de l’analyse fondamentale.

L’objectif est de mettre en lumière les actions dont les fondamentaux sont exceptionnels et dont le potentiel de croissance à long terme permettra d’obtenir la performance boursière la plus élevée possible.

 

Screener action bourse CTO  Novembre 2021

 

Calculs des scores du Screener

Pour comprendre quels critères sont utilisés afin d’arriver au score global, vous pouvez consulter cet article qui détaille la combinaison de tous les aspects analysés.

 

 

Calcul du Fair Price

Le Fair Price (ou juste prix) représente le prix que l’entreprise devrait valoir aujourd’hui en se basant sur plusieurs critères de valorisation. J’utilise notamment une combinaison du PER historique de l’entreprise, du PSR, de sa variation de prix sur la dernière année, de son levier financier, ainsi que quelques autres critères maison. Idéalement il faut donc chercher à acheter des actions dont le prix n’est pas trop supérieur au fair price, et de faire attention avant d’investir dans une action trop chère.

 

 

Calcul du Fair Price 5 ans et Potentiel

Le Fair Price à 5 ans correspond au prix que l’entreprise devrait avoir dans 5 ans à partir du prix actuel et en ajoutant 5 ans de croissance. C’est intéressant pour les entreprises de croissance car elles peuvent être sur-évaluées à l’instant T, mais peuvent croître de manière suffisamment forte pour avoir un bon potentiel dans quelques années. Le prix actuel qui serait donc sur-évalué à l’instant T pourrait ainsi être au final un bon prix d’entrée pour les années futures.

Un exemple : une entreprise qui est sur-évaluée de 20% mais qui croit de 15% par an mettrait un peu plus d’un an à retrouver un Fair Price. Un an n’est finalement pas grand-chose lorsqu’on a un horizon LT et qu’on détecte une belle action avec de la croissance.

Cela permet donc d’introduire la colonne « Potentiel » qui calcule l’écart entre le prix actuel et le Fair Price à 5 ans, tout en y ajoutant les dividendes. C’est donc le potentiel de gain qu’il reste à l’action à horizon 5 ans.

 

 

Force acheteuse

La force acheteuse correspond à un Momentum court terme (durée de 1 ans) de l’action en relation avec un indice de référence. L’indicateur correspond à une jauge de 4 barres qui va de 0 à 4. Plus la performance de l’entreprise est élevée par rapport à son indice de référence, plus la jauge est remplie.

 

Screener force acheteuse

Pour l’Europe, l’indice sélectionné est le MSCI World. Pour les US, c’est le S&P500.

Il est régulièrement observé que lorsque le Momentum court terme d’une entreprise est mauvais, elle continue de sous performer pendant un moment alors qu’à l’inverse, lorsque son Momentum est bon, il continue de durer.

L’idée est donc d’éviter d’acheter des entreprises qui ont une force vendeuse temporaire (moins de 2 barres) et de privilégier les actions avec une force acheteuse élevée (3 barres ou plus). 2 barres étant proche du neutre, à savoir la performance de l’indice.

 

 

Variation de classement

Le screener affiche pour chaque entreprise la variation de classement (en score global) par rapport au mois dernier. Les causes qui peuvent modifier le classement sont :

-la remise à jour des fondamentaux suite aux publications

-la variation de momentum d’un mois à l’autre (qui a un impact dans le screener)

 

 

Remarque Générale

 

D’une manière générale, il faut bien avoir en tête qu’une décote importante est souvent signe de risque. Il ne faut donc pas forcément sauter sur l’occasion tête baissée. Le marché n’est pas « aveugle » et s’il applique une décote persistante à une entreprise, il y a peut-être une raison fondamentale derrière. Si une action est très décotée (supérieure à 25%, hors cas de crise évidemment car ce n’est pas vrai si tout le marché est à -25) il faut donc se méfier ou avoir vraiment confiance pour renforcer.

L’indicateur le plus important est également à mon sens la qualité des fondamentaux (score global) et non la valorisation court terme d’une action (fair price). Il vaut parfois mieux surpayer une entreprise de qualité plutôt que de sous-payer une entreprise en déclin.

 

 

Rappel du code couleur valorisation

 

Action sur-évaluée -> rester à l’écart (éviter l’achat) = code couleur rouge.

 

Exemple :  Screener action bourse action sur evaluee

 

 

Action relativement proche de son juste prix –> possibilité d’acheter uniquement pour les actions exceptionnelles (LVMH, Microsoft…), sinon patienter = code couleur orange.

 

Exemple :  Screener action bourse action juste prix

 

 

Action sous-évaluée -> possibilité d’acheter car c’est une bonne affaire = code couleur vert.

 

Exemple :  Screener action bourse action pas chere

 

 

Voici enfin ce que cela donne sur mon CTO  DEGIRO (prix des actions au 13/11/2021) :

 

Dans l’utilisation du screener, on pourrait imaginer vendre toutes les entreprises en dessous d’un certain score car cela signifie que leurs fondamentaux ne sont pas suffisamment bons. On pourrait par exemple fixer cette limite à 6 ou 7/10 pour ne conserver que les meilleures entreprises. De cette manière, le screener serait utilisé de manière totalement factuelle sans aucun biais émotionnel.

Les étoiles correspondent à mes valeurs préférées, jugées les plus qualitatives et les moins spéculatives/volatiles (long historique de performance, bigcaps bien établies). Cela correspondrait aux valeurs que je privilégierais si je devais composer un portefeuille minimal en ne sélectionnant que quelques entreprises dans la liste. Ce sont également les valeurs que je compte renforcer en priorité dans ce contexte incertain de remontée des taux.

 

Changements du mois :

 

Ajout d’une croix à côté des noms des entreprises que je ne compte pas nécessairement conserver (réduction du risque du portefeuille car fondamentaux jugés insuffisant), ou renforcer car le marché est très baissier dessus et que j’ai un doute dans la compréhension de l’analyse fondamentale de ces entreprises.

Ajout de 2 entreprises : Nvidia et Monolithic Power System.

 

Screener action bourse CTO Novembre 2021 1Screener action bourse CTO Novembre 2021 2

 

Si vous souhaitez ouvrir un CTO chez DEGIRO en utilisant mon lien de parrainage, contactez moi à etre.riche.et.independant@gmail.com ou passez directement par le premier lien présent sur cette page. Vous ne gagnerez rien mais je toucherais une petite commission à l’ouverture de votre compte, c’est un bon moyen de me remercier si le site ou l’article a pu vous aider.

 

 

2 Possibilités d’achat intéressantes (j’essaye de proposer chaque mois 2 actions différentes du mois dernier)

 

En croisant les critères suivants : score élevé, décote (mais pas trop importante) ou légère surcote, bon potentiel, on pourrait acheter ce mois-ci par exemple :

 

Amazon, PayPal.

 

 

Date Publication : 13/11/2021

 

Me contacter pour une question ou pour la rubrique Conseils Boursiers & Services 🛒 :

etre.riche.et.independant@gmail.com

 

 

N’hésitez pas à poster un commentaire.

Si jamais le commentaire ne s’affiche pas directement, c’est normal car je dois d’abord le valider pour qu’il apparaisse (anti-spam).

 

Mentions légales : 

Toutes les informations disponibles sur ce blog sont données à titre indicatif et ne sont en aucun cas des conseils d’achats ou des recommandations au sens de l’AMF.

L’auteur ne saurait être tenu responsable des pertes que pourrait engendrer le lecteur et décline toute responsabilité à l’égard des conséquences éventuelles de l’utilisation du blog.

De plus, les informations pourraient ne pas être actualisées et donc ne fournissent aucunes garanties. Il appartient à chacun de vérifier les données personnellement.

 

 

50 commentaires

Hello Matthieu,
Pour ma part je ne vois pas les fameuses croix 😉

J’ai rien dit !

Salut Matthieu,
Merci encore pour tes analyses !
Pourrais tu préciser ta vision concernant Chegg ?
Le fair price de 80$ à 5 ans est une erreur ou as-tu des doutes sur cette entreprise ?
Bon week-end.

Bonsoir,

Chegg a chuté de plus de 50% en 1 jour suite aux publications il y a peu de temps. Cela n’arrive que dans des cas extrêmes (fraude, risque de faillite etc…). Je n’ai toujours pas compris cette baisse compte tenu des fondamentaux, donc je conseille de rester à l’écart car il y a certainement des problèmes cachés qu’on ne voit pas dans les comptes actuels.

Bonjour Matthieu

Pour Chegg et Boston, actions que tu ne comptes pas nécessairement conserver, mais conseillerais-tu même de les vendre et de se couper la moitié d’un bras plutôt qu’entièrement?
Sachant qu’en ayant investi 500€ pour chaque valeur et étant en perte de 50% sur Chegg et 10% sur Boston, cela ne représente pas non plus un massacre sur un protefeuille de 150K et le solde peut être réinvesti dans une valeur pour laquelle il n’y a pas de problème particulier et décotée du genre Paypal par exemple.

Bon dimanche et les croix c’est génial, c’est l’info qu’il manquait

Bonjour Gérard,

Non je conserve pour le moment car sur le papier les fondamentaux restent très bons, il n’y a que la variation du prix qui me laisse perplexe. On ne parle pas d’une petite baisse de 20% suite à une mauvaise publication mais de plus de -50% pour les 2 ce qui est extrêmement rare et douteux d’après mon expérience. Je conserve en espérant que les fondamentaux reprennent leur droit (puisque pour le moment il n’y a pas de rumeur de fraude etc…) et que je pense qu’il y a clairement plus à gagner qu’à perdre.

Mais je peux être dans l’erreur, comme je l’ai déjà été à l’achat visiblement…

Paypal n’a quandmême pas le niveau de décote de ces entreprises mais je comprends l’idée en effet. Comme vous les positions représentent chacune environ 500€ dans mon portefeuille qui vaut pres de 200k€ donc le risque n’est pas si élevé que ça. D’où l’importance de la diversification avec ce genre d’entreprises !

Encore merci Matthieu pour votre screener.
Petite question concernant Idexx. Selon vous, au cours actuel, est-ce un point d’entrée intéressant? Je le pense mais le ratio EV/EBITDA plutôt élevé me freine un peu…

Bonjour Arthur,

Idexx est une très belle entreprise, clairement l’une de mes préférées dans le domaine de la santé. Néanmoins à plus de 50x l’EBITDA c’est vraiment cher. En cas de mauvaise publication elle ne sera pas pardonnée par le marché. Après cette entreprise s’est toujours payée cher donc à force d’attendre on ne serait sûrement jamais rentré dessus…

Parfois il ne faut pas trop réfléchir et acheter sans regarder la valorisation. Si l’horizon est très long terme, la qualité de l’entreprise est plus importante que la valorisation.

Merci Matthieu. J’ai le même raisonnement. Ça me conforte dans mon idée.

Bonjour Matthieu,

Tu m’as enlevé les mots de la bouche, j’hésitais à acheter Paypal depuis 3 jours suite à la décote qu’elle à subit.

Merci encore pour tes précieux conseils 😉

Bonjour Antoine,

Tout le secteur des Fintech est très attaqué en ce moment ce qui laisse apparaître de belles opportunités (Visa aussi par exemple). Il faut en profiter car je n’ai clairement aucun doute sur le fondamental de ces entreprises

Bonjour Matthieu,
comme toujours un grand merci pour ton suivi !

J’ai une question qui, pour une fois, n’est pas corrélée aux actions pour le coup (et si tu devais supprimer mon commentaire car je n’ai pas posté au bon endroit, je comprendrais bien évidemment !).
–> je souhaite allouer une petite partie de mon portefeuille en obligations chinoises et j’aurais besoin d’un avis/conseils. J’ai trouvé la gamme des Ishares notamment le CYBA qui est accumulant est il y a aussi le choix libellé en USD ou EUR.
C’est évidemment une approche défensive pour le coup, mais avec un rendement de 3% environ et un bel avenir (selon moi), cela semble au moins être une belle poche pour garder quelques liquidité.

Bonjour Benjamin,

À titre personnel je déconseille fortement tout ce qui touche à la Chine en ce moment, et encore plus les obligations.

Pour répondre à votre question, la devise d’achat n’a pas d’influence. Vous achetez des obligations Chinoises, vous achetez du Yuan. Le cours en USD n’est que la conversion Yuan/USD quotidienne. Vous pouvez donc totalement perdre sur le change.

Vaut-il vraiment le coup pour 3% de renta du bond de risquer de se faire prendre au piège par la devise Chinoise qui est clairement manipulée par le PCC ? Je ne pense pas. Idem si du jour au lendemain ils décident que les investisseurs étrangers ne peuvent plus acheter les obligations Chinoises (ça les fera fortement chuter). Ce genre de chose est malheureusement possible, ils interdisent déjà les actions de la Chine continentale (MsCI China A) aux étrangers…

Oui le but c’est sûr était donc d’acheter du Yuan par cette occasion mais cela fait un double risque de change ici.
Et malgré le risque d’investir en chine actuellement, je dois bien avouer que les rendements proposés sont bien plus qu’intéressants que ce que l’on trouve en Europe et encore plus au USA où le QE n’arrange pas les choses. Egalement l’inflation dite « temporaire » n’aide pas, là où la Chine semble mieux la gérer de par sa politique monétaire. Nous avons un exemple où la Chine évite d’aider Evergrande en faisant des rachats, alors que les USA font exactement le contraire en imprimant des milliards chaque jour.
Je suis évidemment un débutant c’est pour cela que je prends des conseils auprès de vous et je vous remercie pour votre avis, il est toujours intéressant de prendre un avis opposé afin de se remettre en question.
J’espère ne pas polluer l’article avec ses commentaires, je ne suis généralement pas fan des obligations, mais dans ce type de marché surévalué je pensais qu’il serait intéressant de s’y exposer, notamment en Chine.
(Egalement désolé pour certaine fautes d’orthographes, il est frustrant d’envoyer le commentaire et de ne plus pouvoir les corriger après !).

Un grand merci Matthieu.

Benjamin,

Il n’y a pas un double risque de change. Dans tous les cas les fluctuations finales seront Yuan / EUR. Le USD est muette dans cette transaction puisque votre courtier/banque est en euro. Vous aurez Yuan -> USD et USD -> EUR ce qui revient directement à Yuan -> EUR.

Pour moi le meilleur moyen de lutter contre l’inflation est les actions défensives de qualité avec du pricing power. Des boites comme Nestlé, Pepsico, Procter & Gamble, Johnson & Johnson … feront bien mieux que de l’obligataire Chinois et avec beaucoup moins de riques (à mon avis).

Je précise pour terminer (puisque vous vous qualifiez de débutant) que je le suis à ma manière moi aussi. Je peux totalement être dans l’erreur et me tromper. J’essaye d’analyser et d’argumenter au mieux une situation avec mes connaissances mais je suis loin d’être un professionnel de la finance !

D’accord merci pour l’explication sur le change.

Pour ce qui est des actions défensives voici un point où je suis complètement d’accord, de belles sociétés, américaines notamment, devraient suffire,
voir même quelques actions comme Starbucks où la croissance est toujours au rendez-vous tout en affichant une certaine robustesse et aussi une possibilité d’impacter les coûts croissants sur la clientèle.

En effet nous sommes tous un peu débutant surtout dans un marché où tout n’est pas compréhensible, mais j’aime votre approche, votre vision à long terme et j’ai plaisir à échanger avec vous sur le sujet donc une fois encore un grand merci !

Bonjour Matthieu,

Merci pour ces nouvelles mises à jour de tes screeners. Plusieurs remarques en lien avec ceux-ci ou avec les commentaires et réponses :
– Content que tu aies ajouté Nvidia. Je suis rentré lors du split cet été et depuis elle a fait +68.4%, soit la meilleure croissance de mon PF. Le fait qu’elle soit à présent dans ton screener me permet d’avoir une idée plus précise du fair price 😉

– Concernant PayPal (ou Visa) ; pour en avoir discuté ensemble lors de précédents échanges, je comprends et partage ta recommandation à l’achat sur du LT. Toutefois, contrairement à Nvidia, je suis en MV latente sur ces deux Fintech (quasi -15% sur Paypal et -7.5% sur Visa). Je ne m’explique pas ces baisses (hormis les publications). La tendance baissière a débuté en août et se prolonge encore aujourd’hui. Du coup, que faire de ce dicton qu’il ne faut jamais moyenner à la baisse ? N’est-il pas préférable d’attendre que ces deux valeurs consolident sur quelques jours ou semaines avant de renforcer ?

– Concernant les valeurs défensives je me questionnent beaucoup. Comme toi, j’ai aujourd’hui un PF davantage axé croissance (Tech et cycliques) donc risqué sur du CT mais je suis prêt à accepter une grosse baisse si grosse correction. Pour autant, je me demande s’il faut réellement ajouter des valeurs défensives en direct (en sachant que je détiens J&J, Sanofi et que j’ai revendu Danone) ou que cette « défense » peut se suffir via les ETF ? Je te demande cela car aujourd’hui je détiens 25 valeurs et j’investis dans 1 ETF (MSCI world) avec une répartition 60/40. N’ayant pas terminé mon allocation de PF, il me reste des liquidités à investir et de ce fait je me questionne beaucoup. J’ai des entreprises en watchlist mais il s’agit là encore en grande partie de valeurs de croissance (Hermes, Googl, Idex, Adyen, L’Oréal…). Les marchés étant au plus haut, je ne me précipite pas et réfléchis surtout à l’orientation que je souhaite donner à mon PF. Les recommandations du débutant que tu te dis être me seraient précieuses et aidantes 😉

Au plaisir de te lire
Bonne soirée à toi

Bonsoir Ludovic,

Vous constaterez que je n’ai pas vraiment dans mon portefeuille de valeurs « molles et défensives » comme Sanofi ou Danone. C’est contre-productif à long terme (mais en phase de rente c’est intéressant). Les ETF en contiennent suffisamment donc à mon sens il n’est pas nécessaire d’en rajouter (du moins dans un portefeuille orienté croissance chez un investisseur avec un long horizon de temps rt qui cherche la performance).

Pour la fintech pas vraiment d’explication, à part une enquête sur une entente entre Paypal, Visa et Mastercard. Je n’en sais pas vraiment plus, je n’ai pas lu les articles sur le sujet. Je pense vraiment que c’est une tendance court terme et que ça ne durera pas.

Pour Nvidia j’ai été trop lent, elle a pris 50% en un mois sous mes yeux…

En effet grosse énigme quant aux performances médiocres de Visa PayPal et MasterCard. Je trouve ça plutôt inquiétant en ce qui me concerne.
Je préfère continuer à renforcer NVidia qui a depuis pas mal de temps des performances exceptionnelles.
Étonnant que Matthieu ne soit pas rentré plus tôt sur cette valeur.

Bonjour,

Pour Visa il y a eu une news hier avec Amazon. Amazon trouve que les frais pris par Visa sont trop élevés et a interdit l’utilisation des cartes de crédit Visa au UK (mais pas cartes de débit) et l’interdiction est juste au UK. Cela ne va pas vraiment impacter les bénéfices de Visa, je trouve donc la baisse étonnante (et je ne comprends pas pourquoi Mastercard a baissé alors qu’on aurait pu imaginer plutôt que ça monte !)

Comme nous parlons parfois ici de Realty Income je me permet de mettre ce lien :
https://www.realtyincome.com/investors/press-releases/press-release-details/2021/Realty-Income-Completes-Spin-Off-Of-Orion-Office-REIT/default.aspx

Les actionnaires de Realty Income ont reçu aujourd’hui 1 part de « ORION OFFICE REIT INC. COMMON STOCK WHEN-ISSUED » pour 10 actions « O ».

Je ne sais pas quoi faire avec ces Orion, les vendre et racheter des realty, les garder?

À vrai dire je ne sais pas trop non plus, n’étant pas familier avec ce genre de transaction, je pencherais plus pour la vente de ces titres et les réinvestir dans Realty.
Également quelque chose qui arrivera d’ici 1 à 2 an, c’est la division de Johnson&Johnson en 2 fiducies, et du coup si Matthieu pouvait nous éclairer sur ces sujets, j’en serais ravi ! 🙂

Je n’ai pas suivi mais honnêtement si les montants sont faibles (genre moins de 100€) aucune utilité de continuer à conserver la ligne, autant donc vendre les actions marginales issues du split

c’est ce que j’ai réalisé, merci

Bonjour Matthieu,

Cela fait longtemps que je n’ai pas commenté. Je me doutais que Nvidia finirait dans la liste tôt ou tard ^^

Fox Factory et Generac sont de très belles trouvailles.

Tu les as probablement déjà triées, mais je trouve les entreprises suivantes intéressantes : Epam System, Entegris, Descartes Systems, Clarus Corp, Charles River, Align Technology, Alarm.com et Diodes inc.
Si cela peut te donner des idées, on ne sait jamais !
J’ai découvert, non sans surprise, de très belles valeurs côté Japon mais il faut de sacrées finances pour y investir (les fameux paquets de 100)… Quel dommage. J’espère que cela s’assouplira à l’avenir.

Bonjour Flop,

En effet ça fait longtemps 🙂

Je ne connais pas toute la liste mais j’avais déjà analysé Charles River, Align, Epam que je n’ai pas retenues pour plusieurs raisons.

J’ai Descartes System en portefeuille.

Je vais regarder les autres valeurs merci.
Pour le Japon en effet de belles entreprises mais les paquets ne facilitent pas. La solution est de passer par Francfort : moins de liquidité mais on n’a pas d’obligation de paquet à l’achat. Parcontre toutes les actions n’y sont pas listées. C’est dommage. Il reste néanmoins certains ETF (par exemple RBOT d’Ishares qui contient une bonne proportion d’actions Japonnaises).

Bonjour,

Un avis sur StoneCo après sa chute de 33% hier et encore de 4% aujourd’hui ?

Bonjour,

Non désolé, je ne comprends rien à cette valeur, c’est pour cela que je l’ai vendu il yba plusieurs mois. Il y a peut-être un lien avec tout le secteur des Fintech qui baisse fortement en bourse depuis quelques temps (Paypal, Visa etc…)

Bonsoir,

Pour compléter cette échange,

Beaucoup de personnes évoquent, à tort ou à raison mais peut importe en fait, le « n’importe quoi » sur les hausses exponentielles de nombreuses cryptos-monnaies.
Pourtant, le même phénomène se produit sur de nombreuses actions depuis plusieurs semaines ou moins : par ex Hermès cette semaine, Nvidia, Amd, Esker…

> Nous pourrions alors imaginer que la probabilité qu’un scénario à très forte baisse, de la même manière qu’il a eu lieu un temps sur les cryptos, se produise sur ces actions.
Bien sûr, leurs meilleurs fondamentaux pourraient être à l’avantage d’une meilleure résistance des cours malgré leurs folies à la hausse…
Qu’en pensez-vous ?

> D’autre part concernant StoneCo ou encore Chegg, peut-être que leurs baisses de 30% en ligne droite font simplement suite à leurs précédentes hausses extraordinaires des précédents mois. Peut-être aussi que cela pourrait arriver sur de nombreuses autres valeurs… En effet, une Hermès baissant de 30% serait environ seulement à 1200€, montant donc pas tant catastrophique vu qu’il remonte à Octobre 2021…

Qu’en pensez-vous ?

Bonjour Laurent,

Je n’ai pas de boule de cristal malheureusement. Les cryptos n’ont pas de fondamentaux donc reposent par définition sur de la spéculation. Pour les actions c’est différent mais je vous accorde que le marché monte beaucoup trop vite en ce moment et que des valorisations sont très loins des moyennes historiques et des fondamentaux. Une correction de 15-20% serait très saine selon moi. Ça arrivera sûrement, mais personne ne peut dire quand..

Dans ce cas que faire ? À titre personnel je classe les entreprises en 3 catégories :

– les entreprises de grande qualité et relativement sures (avec des étoiles dans le screener)

– les entreprises spéculatives mais qui peuvent être explosives

– les entreprises avec des fondamentaux excellents mais pas forcément très sures (meilleurs scores dans le screener)

J’ai choisi de revendre la deuxième catégorie puisque actuellement le compromis performance /risque me semble perdant. C’est le cas de Chegg, StoneCo… il ne faut pas les comparer à Hermes, Esker etc… les fondamentaux sont moins bons car il y a beaucoup d’incertitudes sur les résultats futurs, et ça le marché n’aime pas. Esker et Hermès sont des métronomes de régularité, ça se paye…

Pour la première catégorie, je fais le choix de conserver (indépendamment des valorisations) car pour moi ces entreprises sont plus ou moins des valeurs refuges du marché, toujours considérées comme premium. Elles répondent à des vrais besoin de la société et on ne pourra pas facilement se passer d’elles.

Pour la dernière catégorie, c’est au cas par cas. J’accepte la volatilité même si c’est cher car les fondamentaux sont tellement excellents sur le papier que le risque en vaut la chandelle sur le très long terme.

Pour terminer, retirer son argent du marché action mais pour acheter quoi ? Plus rien ne rapporte au dessus de l’inflation à part les actions, l’immobilier est totalement en bulle (surtout en France) ou même le coiffeur ou le boulanger fait et conseille de faire du locatif…
Nous sommes dans une période délicate, il faut être prudent c’est certain.

Concernant la baisse du secteur des Fintech, je vous transmet l’article suivant;

Du fait de leurs frais de transaction jugés excessifs par Amazon, les cartes de crédit Visa ne pourront plus être utilisées par les clients britanniques du géant de la vente en ligne.

La mauvaise nouvelle est tombée hier pour les clients britanniques d’Amazon utilisant des cartes de crédit Visa. Attention cependant : l’annonce, prenant effet le 19 janvier 2022, concerne uniquement les cartes de crédit et non les cartes de débit, ce qui ne manquera pas pour autant d’impacter des millions de Britanniques selon les spécialistes.

Quelle est la différence entre carte de crédit et carte de débit ?

Au Royaume-Uni, la majorité des cartes sur le marché sont des cartes de débit, dont les dépenses sont prélevées au fur et à mesure du mois. Les dépenses des cartes de crédit, anciennement appelées carte à débit différé, sont prélevées le dernier jour ouvré du mois, sauf pour les retraits d’argent liquide qui sont débités au fil des dépenses. Pour que les entreprises proposent sur leur commerce en ligne un paiement bancaire, elles doivent payer des frais de transaction aux marques de cartes bancaires, comme Visa, Mastercard ou American Express. Ces frais dépendent de ces dernières ainsi que du type de carte utilisé.

En janvier, les cartes de crédit Visa ne seront plus acceptées par Amazon au Royaume-Uni

Les utilisateurs britanniques réalisant des achats sur le site de vente en ligne ne pourront plus, à partir du 19 janvier 2022, payer avec leur carte de crédit Visa. Amazon a justifié cette décision par les frais de transaction excessifs et en constante augmentation proposés par Visa, des frais pourtant censés diminuer au vu des avancées technologiques. Selon le porte-parole du géant américain, cette hausse des frais de transaction ne s’est accompagnée d’aucune amélioration des services proposés. Ce niveau de frais serait ainsi un obstacle au maintien de prix bas, une composante essentielle du modèle d’Amazon. La société n’a cependant pas souhaité communiquer combien Visa leur facturait pour utiliser ses cartes bancaires, se contentant de déclarer que : « le coût de transaction des paiements par carte continue d’être un obstacle pour les entreprises qui s’efforcent d’offrir les meilleurs prix à leurs clients ». En compensation, Amazon a annoncé offrir 20 livres à ses utilisateurs Prime pour qu’ils passent à une méthode de paiement alternative, et 10 livres aux clients standards.

Visa a réagi à cette décision en faisant part de sa déception

De son côté, la marque de cartes bancaires s’est dit « très déçue qu’Amazon menace de restreindre le choix des consommateurs à l’avenir », ajoutant que « lorsque le choix du consommateur est limité, personne ne gagne ». Selon Visa, qui n’a pas souhaité communiquer le chiffre exact de ses coûts de transaction, elle facture en moyenne moins de 0,1% de la valeur d’un achat. L’analyste Steve Dresser a laissé entendre sur Twitter qu’Amazon pourrait essayer de faire pression sur la marque de cartes bancaires pour faire baisser ses frais. Toutefois, en octobre dernier, Visa et Mastercard ont déjà été accusés par le British Retail Consortium d’appliquer des frais excessifs, qui auraient doublé en l’espace de deux ans. La conséquence de l’annonce d’Amazon a été immédiate : à la fin de la journée de la bourse new-yorkaise, les actions Visa avaient chuté de 4,7%.

Bonjour Matthieu

Je vais bientôt transférer mon PEA au Crédit Agricole.
Aussi, concernant le compte titres, sais tu par ton expérience au CA si je peux acheter des ETF Ishares sur la bourse italienne comme ceux référencés a la bourse de Xetra ? Je pense au World Momentum ou Quality par exemple, en me disant que les frais appliqués seraient peut-être ceux d Euronext et non de la bourse étrangère ?

Salutations

Cédric

Salut Cédric,

Je ne sais pas si au CA c’est comme sur Degiro où tu as le même ETF proposés sur les différentes places de cotation. Peut-être que le choix est plus limité. Néanmoins la bourse Italienne n’est pas considérée dans les tarifs Euronext (juste Paris, Bruxelles et Amsterdam) donc les frais de courtage vont avoisiner les 20€ (pas de loi pacte sur CTO).

Idem pour Oslo qui appartient à Euronext mais avec des tarifs étrangers

Bonjour Matthieu,

Qu’en est-il de GrowGeneration, pourquoi a t’elle disparu du screener?

Merci

Bonsoir,

Je l’ai vendue le mois dernier (avec d’autres entreprises), comme expliqué dans ce reporting : https://etre-riche-et-independant.com/suivi-portefeuille-boursier-reporting-octobre-2021

Bonjour Matthieu

Petite question suite a la cession passée (et peut-être encore en cours) de valeurs jugées trop spéculatives, et compte tenu du marché qui monte trop vite depuis 2 mois, a défaut de dire sur 2021 tout court, as tu réinvesti tes ventes ou as tu conservé une partie en cash dans la perspective d’une correction a la baisse considérée comme nécessaire et justifiée par une majorité d’acteurs? Ou comptes tu uniquement sur la marge DEGIRO?

Cordialement

Bonjour Cédric,

Il est vrai qu’avec les dernières ventes je me retrouve avec un peu de cash. Le marché est en effet relativement cher et il n’est donc pas simple de trouver des opportunités. En général dans ce genre de situation ça finit en no brain sur les ETF ^^

Je suis généralement contre le fait de stocker du cash car ça revient à faire du timing, et donc de grandes choses que ça soit contre productif. Je compte en effet surtout sur la marge Degiro (et aussi des crédits conso) pour renforcer en cas de marché baissier. Après ce n’est que ma stratégie, je comprends qu’on puisse faire autrement

Super travail.

Cela dit, il n’y a aucun intérêt à faire du stock picking sur le US qd on a le tracker S&P 500 de dispo qui offre au minimum la même performance à long terme, moins de frais et plus de décurité (diversification)

Sur l’Europe c’est différent par contre.

Salut Nico, ça fait longtemps 🙂

Je te rejoins sur le fait que le S&P500 est un indice très bien construit et très difficile à battre sur le long terme avec du stock picking (à moins de prendre des risques, comme par exemple se sur-exposer sur la Tech avec le Nasdaq).

Pour l’Europe c’est différent en effet et c’est surtout là que le stock picking a son intérêt, les indices sont chargés de boites cycliques et sans croissance, on peut donc facilement faire mieux à long terme.

Hello Mathieu,

Que penses tu de Berkshire ? Surpris de ne pas la voir dans cette liste.

Merci!
Dominique

Bonjour Dominique,

Pour info Warren Buffett sous performe le S&P500 depuis plus de 10 ans maintenant. Je ne suis personnellement pas convaincu par l’actif de son fond : beaucoup de banques, de compagnies aériennes (même si une grande partie a été vendue en perte pendant le covid), de business assez old school… sa plus grosse ligne est maintenant Apple, qui est loin d’être une conviction pour moi (je préfère de loin Microsoft, Google et Amazon).

Bref, Berkshire ne m’attire pas vraiment.

Bonjour Matthieu,
Je sais que depuis de longues semaines tu es plus que sceptique vis à vis d’Alibaba. Toutefois, on peut te donner raison car après un léger rebond ces derniers temps (139$ à 180$), l’action a retouché 130$ aujourd’hui. Malgré tout, bon nombre de personnes rentrent estimant que c’est une trop belle entreprise pour qu’elle reste sur ces valeurs à long terme. Charlie Munger le premier à acheter +++
Crois tu selon toi qu’il faille vraiment passer son chemin ou qu’il est intéressant d’acheter 3 à 5 actions juste pour être positionné et voir ? Le fameux fond de portefeuille…
Amicalement
Ludovic

Bonsoir Ludovic,

Je viens justement d’en parler dans mon reporting mensuel avec notamment la décision que j’ai prise sur ces valeurs

Je m’en vais voir de ce pas 😉

Bonjour Matthieu,

Je te remercie pour tes échanges. En ces temps de volatilité extrême, il est très difficile de dormir la nuit même avec des actions étoilées comme celles que tu proposes. Par exemple salesforce.com, service now, AMD, … ont violemment baissé à cause d’un cas d’omicron en Californie et de la politique sans surprise de Powell. Dabs le même ordre d’idée de Monolithic power, que penses tu de applied materials et digital realty trust qui n’ont pas semblé être impactées par les mouvements d’hier et avant?

Merci d’avance

Bonjour Christopher,

Omicron est selon moi un gros pretexte. Pour le moment ce variant ne semble pas être plus dangereux que le reste, loin de la avec les informations que nous avons actuellement. Et le covid devrait normalement continuer de profiter aux entreprises technologiques. Je pense qu’on voit des prises de bénéfices actuellement (bien normales car la hausse annuelle n’est clairement pas saine). Alors évidemment si on entre aujourd’hui il faut s’attendre à ce genre de situation et garder une optique long terme, voir profiter des baisse pour continuer d’entrer progressivement sur le marché. Aucun doute pour les entreprises citées que les profits augmenteront dans les années à venir et donc le cours de bourse aussi.

Pour Applied Material je ne suis pas fan, pour moi Nvidia et AMD sont de bien meilleure qualité. Il vaut mieux se positionner sur les leaders que sur des entreprises avec des fondamentaux inférieurs (moins de croissance, bilan moins qualitatif, moins d’avantage concurrentiel etc…).

Pour DLR c’est une bonne entreprise pour se positionner sur les centres de données. Le parcours boursier des 2 dernières années est chaotique par rapport à son historique de long terme mais le secteur est intéressant. Il y a aussi Equinix dans le même domaine que je préfère légèrement. Par contre évidemment le risque de ces entreprises c’est la dette car ce sont des REIT, et en période de remontée des taux c’est assez difficile de savoir comment elles vont se comporter (ce sont des REIT mais fortement spécialisée tech et considérée comme des actions de croissance donc sûrement très sensibles aux taux).

Bonjour Matthieu,

Outre Facebook, j’hésite à jouer la carte Metavers via Roblox, est-ce une valeur que tu suis et qui pourrait bientôt intégrer ta watch list ?

Bien à toi.

Bonjour Fabien,

Si FB m’intéresse ce n’est pas spécifiquement pour la Metavers mais surtout pour la qualité de ses fondamentaux actuels ainsi que sa valorisation (elle se paye à peine 10X l’EBITDA de l’année prochaine).

Dans le cas de Roblox ce n’est pas le même topo. L’entreprise n’est pas encore très profitable (le cash-flow dégagé est encore faible) et elle se paye environ 100X l’EBITDA pour une croissance à peine supérieure. À ce prix, c’est clairement un no go pour moi.

Laisser un commentaire