Screener action bourse PEA Octobre 2023

Le rôle principal de mon screener est d’attribuer une note globale sur 10 à chaque action afin de les classer de la « meilleure » (bon score) à la « moins bonne » (mauvais score) en combinant de nombreux critères de l’analyse fondamentale.

L’objectif est de mettre en lumière les actions dont les fondamentaux sont exceptionnels et dont le potentiel de croissance à long terme permettra d’obtenir la performance boursière la plus élevée possible.

 

Screener action bourse PEA  Octobre 2023

 

Calculs des scores du Screener

Pour comprendre quels critères sont utilisés afin d’arriver au score global, vous pouvez consulter cet article qui détaille la combinaison de tous les aspects analysés.

 

 

Calcul du Fair Price

Le Fair Price (ou juste prix) représente le prix que l’entreprise devrait valoir aujourd’hui en se basant sur plusieurs critères de valorisation. Ces critères comparent la valorisation actuelle de l’entreprise avec sa valorisation moyenne dans le passé (on regarde donc ici un écart de valorisation en relatif). J’utilise notamment une combinaison du PER historique de l’entreprise, du PSR, de sa variation de prix sur la dernière année, de son levier financier, ainsi que quelques autres critères maison. Idéalement il faut donc chercher à acheter des actions dont le prix n’est pas trop supérieur au fair price.

 

 

Niveau de Valorisation

Le niveau de valorisation permet de savoir si l’entreprise se paye cher en absolu (une valeur peut être sous son fair price calculé plus haut mais avoir tout de même des ratios de valorisation élevés). On regarde donc ici son niveau de prix absolu en utilisant une combinaison de différents ratios (PER, PSR et PEG).

Il se traduit ici par une pastille de différente couleur (vert = pas cher / noir = très cher)

Screener action bourse niveau valorisation

Cela permettra de voir rapidement quelles seront les entreprises qui seront les plus sensibles aux hausses des taux d’intérêts.

 

 

Calcul du Potentiel moyen annuel

Le potentiel correspond à l’espérance de gain annuel moyen de l’entreprise en prenant en compte sa croissance (chiffre d’affaires et bénéfices) ainsi que son niveau de dividende. On peut donc directement le comprendre comme la performance annuelle espérée en Total Return de l’entreprise. Cette valeur est directement à comparer avec les fameux ~8% de performance moyenne annuelle des grands indices boursiers sur le long terme.

 

 

Force acheteuse

La force acheteuse correspond à un Momentum court terme (durée de 1 ans) de l’action en relation avec un indice de référence. L’indicateur correspond à une jauge de 4 barres qui va de 0 à 4. Plus la performance de l’entreprise est élevée par rapport à son indice de référence, plus la jauge est remplie.

 

Screener force acheteuse

Pour l’Europe, l’indice sélectionné est le MSCI World. Pour les US, c’est le S&P500.

Il est régulièrement observé que lorsque le Momentum court terme d’une entreprise est mauvais, elle continue de sous performer pendant un moment alors qu’à l’inverse, lorsque son Momentum est bon, il continue de durer.

L’idée est donc d’éviter d’acheter des entreprises qui ont une force vendeuse temporaire (moins de 2 barres) et de privilégier les actions avec une force acheteuse élevée (3 barres ou plus). 2 barres étant proche du neutre, à savoir la performance de l’indice.

 

 

Variation de classement

Le screener affiche pour chaque entreprise la variation de classement (en score global) par rapport au mois dernier. Les causes qui peuvent modifier le classement sont :

-la remise à jour des fondamentaux suite aux publications

-la variation de momentum d’un mois à l’autre (qui a un impact dans le screener)

 

 

Remarque Générale

 

D’une manière générale, il faut bien avoir en tête qu’une décote importante est souvent signe de risque. Il ne faut donc pas forcément sauter sur l’occasion tête baissée. Le marché n’est pas « aveugle » et s’il applique une décote persistante à une entreprise, il y a peut-être une raison fondamentale derrière. Si une action est très décotée (supérieure à 25%, hors cas de crise évidemment car ce n’est pas vrai si tout le marché est à -25) il faut donc se méfier ou avoir vraiment confiance pour renforcer.

L’indicateur le plus important est également à mon sens la qualité des fondamentaux (score global) et non la valorisation court terme d’une action (fair price). Il vaut parfois mieux surpayer une entreprise de qualité plutôt que de sous-payer une entreprise en déclin.

 

 

 

Voici enfin ce que cela donne sur mon PEA (prix des actions au 22/10/2023) :

 

Dans l’utilisation du screener, on pourrait imaginer vendre toutes les entreprises en dessous d’un certain score car cela signifie que leurs fondamentaux ne sont pas suffisamment bons. On pourrait par exemple fixer cette limite à 6 ou 7/10 pour ne conserver que les meilleures entreprises. De cette manière, le screener serait utilisé de manière totalement factuelle sans aucun biais émotionnel.

Les étoiles correspondent à mes valeurs préférées, jugées les plus qualitatives et les moins spéculatives/volatiles (long historique de performance, bigcaps bien établies). Cela correspondrait aux valeurs que je privilégierais si je devais composer un portefeuille minimal en ne sélectionnant que quelques entreprises dans la liste. Ce sont également les valeurs que je compte renforcer en priorité dans ce contexte incertain de remontée des taux.

Les éclairs correspondent aux entreprises que je considère comme un champion en devenir (uniquement pour mes mid & small préférées), c’est-à-dire que je pense (indépendamment du niveau de valorisation) que l’entreprise aura un brillant parcours boursier sur le long terme et sera une success story (malgré un risque de volatilité non négligeable sur le cours de bourse) et que tous les aspects fondamentaux (croissance, qualité du bilan, rentabilité) sont excellents.

 

 

Changements du mois :

 

Mis à jour des fondamentaux de toutes les entreprises Européennes avec les dernières publications.

 

Screener action bourse PEA Octobre 2023

 

 

Date Publication : 22/10/2023

 

Me contacter pour une question ou pour la rubrique Conseils Boursiers & Services 🛒 :

etre.riche.et.independant@gmail.com

 

Si vous souhaitez ouvrir un CTO chez DEGIRO en utilisant mon lien de parrainage, contactez moi à etre.riche.et.independant@gmail.com ou passez directement par le premier lien présent sur cette page. Vous ne gagnerez rien mais je toucherais une petite commission à l’ouverture de votre compte, c’est un bon moyen de me remercier si le site ou l’article a pu vous aider.

 

N’hésitez pas à poster un commentaire.

Si jamais le commentaire ne s’affiche pas directement, c’est normal car je dois d’abord le valider pour qu’il apparaisse (anti-spam).

 

Mentions légales : 

Toutes les informations disponibles sur ce blog sont données à titre indicatif et ne sont en aucun cas des conseils d’achats ou des recommandations au sens de l’AMF.

L’auteur ne saurait être tenu responsable des pertes que pourrait engendrer le lecteur et décline toute responsabilité à l’égard des conséquences éventuelles de l’utilisation du blog.

De plus, les informations pourraient ne pas être actualisées et donc ne fournissent aucunes garanties. Il appartient à chacun de vérifier les données personnellement.

 

S’abonner
Notification pour
guest

46 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Igor
Igor
il y a 7 mois

Bonsoir à tous, bonsoir Matthieu,
A la vu de la baisse récente du luxe français LVMH (660€) et KERING (400€), selon vous a t-on pouvons-nous nous attendre à une baisse ou avons-nous atteint le fond ?
Bonne soirée à tous

Gérard
Gérard
il y a 7 mois
Répondre à  Igor

Bonsoir Igor

Nul ne peut prédire l’avenir, il faut s’en tenir à une analyse fondamentale, fondamentalement on peut dire que LVMH est sur un point d’entrée correct, la tendance est baissière sur tout le secteur mais LVMH a certainement le meilleur boss;
Pour Kering le point d’entrée est bon mais il est dépendant de Gucci et je n’aime pas trop cela;
Bientôt les résultats d’Hermès, je pense que suite à ça on y verra plus clair, si Hermès chute après des résultats décevants, il entrainera certainement les autres;

Jacques
Jacques
il y a 7 mois

Bonjour, Quelqu’un qui voudrait investir 50 000€ sur PEA répartis en 100 actions Air Liquide et le reste en ETF World pour une gestion passive (sur 30ans) ferait-il un acte cohérent ? (Épargne de précaution/livret et AV en fonds € â côté). Merci.

Jacques
Jacques
il y a 7 mois
Répondre à  Matthieu

Bonjour, faute de frappe!
Je voulais écrire « 250 000″€… est-ce un peu plus pertinent malgré tout?

Jacques
Jacques
il y a 7 mois
Répondre à  Matthieu

Bonjour, ma femme a en effet également un PEA.
Pourquoi cette action ? car elle me semble vraiment solide et avoir de l’avenir devant elle. Celles que vous citez aussi bien sûr mais par conviction je miserai plutôt sur Air L. Vous pensez qu’il vaut mieux n’être que sur du World ?

Jacques
Jacques
il y a 7 mois
Répondre à  Jacques

Pourquoi Air Liquide ? également pour l’action gratuite pour 10 grâce au nominatif administré etc. Je me dis que sur 30ans, cela peut être puissant… mais peut-être que non. Je ne connais pas la perf annualisée sur 10/15/20ans vs le World.

Thibaud
Thibaud
il y a 7 mois
Répondre à  Matthieu

Bonjour Mathieu,
Je pense que vous n’avez pas bien compris le mécanisme de l’action gratuite au mécanisme administré.
Considérons qu’il y a 100 titres en circulation, possédés par 9 actionnaires individuels ayant chacun 10 actions, et 1 actionnaire ayant 10 actions au nominatif, éligible à la prime fidélité.
Chaque actionnaire possède 10% du capital.
L’entreprise va distribuer 1 action par tranche de 10 actions et + 1 action supplémentaire pour les actionnaires au nominatif.
Ainsi, le capital va être divisé en 100 + 10x 1 + 1 actions, soit 111 actions.
Les 9 actionnaires qui n’étaient pas au nominatif auront 11/111 actions soit 9.91% du capital.
L’actionnaire qui bénéficie de la prime fidélité aura quant à lui 10 + 2 actions et sa part dans le capital sera passée à 10.81%.
Donc non, vous n’êtes pas dilués, ce n’est pas du bruit pour rien et de l’embrouille. C’est un moyen pour Air Liquide de solidifier son actionnariat et de récompenser la fidélité des actionnaires.
PS: pas actionnaire d’Air liquide

Thibaud
Thibaud
il y a 7 mois
Répondre à  Matthieu

Bonjour Mathieu,
Merci pour votre réponse.
Je ne tombe pas sur les mêmes chiffres que vous en matière d’impact sur le rendement pour l’actionnaire.
Si l’on reprend mon exemple, l’actionnaire au nominatif administré a 10 actions qui valent 100€ chacune (le capital de la société est de 1000€)
Après le split d’actions + attribution d’actions gratuites, et en considérant que le capital de la société est resté stable, on a donc 111 actions au prix de 9.01€, vs 10€ avant le split.
Donc l’actionnaire qui n’est pas au nominatif administré ou pur a 11×9.01€ = 99.10€. Il a été dilué.
L’actionnaire au nominatif a quant à lui 12×9.01€ donc 108.11€.
Donc sur 2 ans, l’attribution de l’action gratuite a produit un rendement de 8.11%, donc 4.05% par an (en simplifiant car le TRI sera différent). Donc je ne retombe pas sur 0.5% comme vous.

Enfin, il n’est pas obligatoire d’être au nominatif pur pour les actions gratuites, vous pouvez l’être en mode nominatif administré. Auquel cas vous n’avez pas besoin de repasser au porteur pour effectuer un ordre de vente (je l’ai déjà fait par le passé, sur Air Liquide notamment).

Nasdaq
Nasdaq
il y a 7 mois
Répondre à  Jacques

Bonjour Jacques,
C’est très déséquilibré à cause du « home bias ».

Fred
Fred
il y a 7 mois

Bonjour Matthieu,

Que penser de la dégringolade de Sartorius Stedim? J’hésite à rentrer de nouveau et renforcer ma ligne.

Merci

Mathis
Mathis
il y a 7 mois

Bonjour,
Je souhaiterais avoir votre avis sur le fait de se débarrasser d’une ligne PAASI (MV -7%) qui ne me plaît plus trop après le changement de l’ETF en critère ESG + risque inhérent lié à la politique de la chine, en transformant cette ligne en actions européennes exposées à l’Asie (LVMH, L’Oréal, Schneider,…) ?
Merci pour votre retour,

Jean
Jean
il y a 7 mois

Bonjour Matthieu,

Je me demandais pourquoi ne pas avoir profiter que amundi passe aux critères ESG, d’avoir vendu PUST pour passer a LQQ plutôt que le NSQ100 de chez Lyxor ? au vue de votre souhait d’une poche de performance sur PEA

Nasdaq
Nasdaq
il y a 7 mois
Répondre à  Matthieu

Il ne faut pas être allergique à LQQ ou surtout CL2. Si vous ne faites pas all-in et avez un horizon suffisamment long c’est beaucoup plus moins dangereux que le stock-picking. La chute LVMH de 940 à 660 est comparable avec celle de LQQ depuis novembre 2021 !

Nasdaq
Nasdaq
il y a 7 mois
Répondre à  Matthieu

Vous avez eu l’opportunité d’acheter LQQ à 380. C’est intéressant, non? On découvre en plus maintenant que LVMH comporte comme le marché chinois ! J’ai acheté LQQ et LVMH en été 2020 au même prix de 400€ 😀

Nasdaq
Nasdaq
il y a 7 mois
Répondre à  Matthieu

Mais le fait que le Nasdaq soit en all time high alors que lqq à -30%

Je peux choisir la période du 01/01/23 au 01/08/23 : PUST +37% LQQ + 84% !
Beta slippage marche aussi dans le sens inverse !

Dernière modification le il y a 7 mois par Nasdaq
Nasdaq
Nasdaq
il y a 7 mois
Répondre à  Matthieu
Nasdaq
Nasdaq
il y a 7 mois
Répondre à  Matthieu

C’est pour cela que l’allocation est importante. Si la position de LQQ pèse 100k, le portefeuille devrait peser au moins 500k !

Dernière modification le il y a 7 mois par Nasdaq
Jean
Jean
il y a 7 mois
Répondre à  Matthieu

Oui je comprend votre point de vue.

Arthur
Arthur
il y a 7 mois

Bonjour Mathieu,
Suite à la grande chute de Wordline en raison de la révision à la baisse des objectifs, penses-tu que ce pourrait être un bon moment pour y investir à long terme ? Je te remercie par avance pour ta réponse.
Cordialement,
Arthur

Gérard
Gérard
il y a 7 mois
Répondre à  Arthur

On achète pas un couteau qui tombe mais plutôt des valeurs avec de solides résultats et une valeur sur son fair price, ou alors pour les spéculateurs CT qui jouent le rebond avec des stops bien sûr, mais pour le long terme il y a mieux ailleurs, même largement mieux.

Laurent De
Laurent De
il y a 7 mois

Bonsoir 🌖 ,

Perturbant et impressionnant le prix de nombreuses valeurs 😮 !

Perturbant car nous n’avons plus de repères pour déterminer quel est le relatif « bon » ou « juste » prix de telle ou telle valeur : Alfen à 30, Eurofins à 45, Imcd à 110, Startorius à 165, Sofina à 175…

Surprenant car de très nombreuses valeurs se dirigent vers leurs niveaux d’avant « Covid – Mars 2020 » : Alfen, Esker, Eurofins, Startorius, Sofina ou encore pour les Européennes Chemometec, Mips, Qt Group…
Certaines ont même franchi ce niveau : Bhg Group, Embracer, PayPal…

Enfin surprenant oui et non, car quand j’évoquais dans le passé qu’on allait retrouver le niveau « Mars 2020 », personne ne le croyait ou l’envisageait.

Ne reste plus qu’aux quelques valeurs du Luxe 👜 (Hermès, Lvmh…), des Semi Conducteurs (Soitec…) ou encore de l’IA 💻 de tomber et nos portefeuilles vont avoir très mal.

Mais positivons, ce sera l’occasion d’acheter ou renforcer à bon prix 🤑 !

Ps @Gérard : concernant Worldline ou même Ayden , il est toujours facile de « dire » qu’il y a mieux ailleurs après un « -50% ».

Vous savez, même une Lvmh ou Amazon pourrait ouvrir un jour à -50%…

Cordialement,
Laurent

Dernière modification le il y a 7 mois par Laurent De
Gérard
Gérard
il y a 7 mois
Répondre à  Laurent De

Bonsoir Laurent
Ce n’est pas après ce -50%, même avant cela c’était déjà tendu pour cette valeur, fondamentalement même si LVMH pourrait un jour faire un -50%, cela n’a rien à voir à tous les niveaux, endettement, management etc…Adyen c’est autre chose, elle a du cash, un bon management mais elle est trop chère si l’on anticipe une croissance normale, elle était pondérée au regard de l’attente de résultats exceptionnels.

Laurent De
Laurent De
il y a 7 mois
Répondre à  Gérard

Re bonjour Gérard 👋,

Bien d’accord avec vous pour Lvmh ou même Ayden paraissant bien plus solides 👍.

Cependant et même si une chute de Lvmh paraît moins probable,
Vous verrez alors que, si sa chute a lieu, pleins de raisons seront alors écrites pour prouver cette chute : valorisation trop élevée, management comme vous dites…

Regardez il y a quelques temps :
– une Startorius à 550€, la star du secteur de la Santé, à l’époque 🏥,
– une Esker à 350€, que tout le monde disait trop valorisée, mais peu importe à l’époque 💻,
– une Teleperformance à 400€, une « star » également ☎️.

Personne n’envisageait alors leurs baisses et pourtant elles ont eu lieu pour des éléments différents :
– valorisation surélevée ayant eu finalement raison du sort d’Esker,
– actualité morose pour Téléperformance,
– secteur de la santé moins à la mode que pendant le Covid pour Startorius…

Tout cela pour dire qu’un retour à 350€ pour Lvmh 👜, soit oui -60% par rapport à ses plus hauts, ne me paraît pas du tout aberrant, et même si elle n’a « rien à voir à tous les niveaux comme vous dites ».

Voilà, je ne suis pas là pour broyer du noir, mais vu de ma faible expérience, j’ai bien compris et ne peut que constater que l’évolution d’une valeur ne dépend malheureusement pas d’une analyse fondamentale ou de ses données financières.

En effet, les éléments suivants créent aussi les effets de hausses ou baisses des valeurs :
– analyse technique,
– effets de modes sur tel ou tel secteur, telle ou telle valeur,
– simple facteur « chance » ou « malchance » imprévisible : suite à une fraude (Solutions30), de l’éthique (Téléperformance, Orpéa)…

Cordialement,
Laurent

Nasdaq
Nasdaq
il y a 7 mois
Répondre à  Laurent De

Le stock-picking n’est absolument pas adapté pour les particuliers !

Laurent De
Laurent De
il y a 7 mois
Répondre à  Nasdaq

Désolé, je profite de votre commentaire pour faire part de mon ras-le-bol sur toujours le même sujet qui revient actuellement : Etf ou Stock Picking.
Nous ne sommes pas dans une cour de récréation pour savoir qui a raison. De toute façon, personne n’a raison en Bourse.

De plus, chacun investi comme il le souhaite. Je me permettrais même de rajouter que tout ceux ayant ce discours sont les plus frileux en Bourse.

Pour compléter, je nuancerais en disait : « le stock picking de valeurs exotiques n’est pas adapté pour les particuliers ».

En effet, je ne vois pas ou est le problème d’investir sur du Air Liquid, Essilor, Schneider voir même Véolia ou Total ou enfin Lvmh justement.

Il n’y a pas plus de risques d’investir sur ces valeurs aujourd’hui que sur un Eft répliquant le Cac.

Ces valeurs pourront valoir plus, valoir moins ou alors valoir le même euros dans 10 ans tout comme le Cac pourra valoir plus, valoir moins ou alors être à sa même valeur de 6800 dans 10 ans.

Cordialement,
Laurent

Nasdaq
Nasdaq
il y a 7 mois
Répondre à  Laurent De

En effet, je ne vois pas ou est le problème d’investir sur du Air Liquid, Essilor, Schneider voir même Véolia ou Total ou enfin Lvmh justement.

Bien sûr le problème ne vient pas d’investir sur telle ou telle action (MSCI World ou CAC 40 contient toutes les actions citées) mais dans quelle proportion !

La capitalisation MSCI World est environ 60k milliards, LVMH 300 milliards soit 0.5%. Si votre position de LVMH contient plus de 0.5% de votre portefeuille vous preniez un risque supplémentaire, spécifique à LVMH.

En plus investir dans une action particulière oblige un particulier de répondre en permanence les questions : quand acheter ou vendre, combien acheter ou vendre. A l’inverse un ETF large réglera ces problèmes d’une façon automatique et surtout non biaisé !

thierry
thierry
il y a 6 mois

Bonjour Matthieu
Merci pour ces infos toujours intéressantes.
Que pensez vous de la chute actuelle de RUBIS ?
Merci
Bonne journée !

thierry
thierry
il y a 6 mois
Répondre à  Matthieu

Merci 🙂

Gab
Gab
il y a 6 mois

Bonjour Mathieu, 

J’aimerais avoir votre avis et l’avis des amateurs de ce blog sur une société suédoise que je viens de découvrir. J’étais persuadé qu’elle avait déjà été mentionnée sur votre blog, mais je n’ai trouvé aucune trace.

L’entreprise se nomme : FORTNOX AB (FNOX) : (fiche Morningstar) https://tools.morningstar.fr/fr/util/documentproxy.aspx?key=EquityQuant&secId=0P0000ZB1Z

Je trouve les fondamentaux excellents et son secteur d’activité (Software – Application) est en pleine croissance. Elle connaît une croissance à deux chiffres, ce qui fait qu’elle se paye très cher environ PER 50x avec un PEG de 1. 

Qu’est-ce que vous en pensez, avec le recul que vous avez sur les marchés et ce genre de société à forte croissance ?

Gabriel

Dernière modification le il y a 6 mois par Gab
HENRY
HENRY
il y a 5 mois

Bonjour Matthieu, que penses-tu de la société Investor AB (entreprise suédoise) ?