Suivi Portefeuille Boursier : Reporting Décembre 2020

Cet article concerne le suivi de mon portefeuille boursier. La stratégie d’investissement du portefeuille repose sur un ensemble d’actions de qualité avec d’excellents fondamentaux et en pleine croissance.

L’objectif principal du portefeuille est de faire croitre le plus efficacement possible mon patrimoine dans le temps et de réaliser une performance supérieure à celle du MSCI World sur le long terme.

Le second objectif (un fois le patrimoine atteint) sera de construire un flux régulier de cash-flow avec les dividendes croissants perçus chaque année. Cela me permettra à long terme d’atteindre l’indépendance financière en couvrant mes dépenses avec ces revenus passifs.

Voici le reporting du mois de Décembre 2020.

Actions détenues et bilan

 

La fin d’année approche, l’heure du bilan annuel est donc arrivée. Cette année a été très particulière de par les événements liés à la crise sanitaire que nous avons tous vécue, tant sur un plan financier que psychologique.

De nombreuses réflexions ont mûri dans ma philosophie d’investissement avec cette crise.

Je pense réellement que c’est lors d’évènements marquants et importants tels que celui-ci que l’on progresse le plus, et donc que l’on devient au final un meilleur investisseur. D’une certaine façon, je suis donc heureux d’avoir reçu « un coup » pour me relever plus fort et plus instruit qu’auparavant.

 

Concernant mon portefeuille personnel, un tournant stratégique a été pris cette année avec le changement de méthodologie d’investissement dans celui-ci. Il était en effet auparavant majoritairement constitué d’entreprises Françaises versant des dividendes. Cette stratégie a été largement sous performante dans le temps par rapport aux indices boursiers mondiaux.

J’avais déjà pu le constater l’année dernière, en pleine phase de hausse des marchés. Mais bon, quand on gagne 25%, on rechigne moins même si les grands indices mondiaux font 30%. Cependant, vu le comportement catastrophique de l’indice Français cette année et la coupe des dividendes suites aux mouvements sociaux, cela m’a fait réfléchir.

 

Étant jeune et désirant faire grossir mon patrimoine le plus efficacement possible dans le temps, je me suis vraiment dit qu’il y avait mieux à faire. J’ai donc commencé à m’intéresser de plus en plus à l’investissement dans les entreprises de qualité et de croissance, et faisant totalement abstraction de la politique de dividende.

Le cours de bourse à long terme suit les fondamentaux. Plus la croissance de l’entreprise est élevée (tout en conservant un bilan sain et avec une croissance rentable), plus l’espérance de gain est également élevée.

C’est également l’un des seuls modes d’investissement où le facteur temps joue réellement en notre faveur. Si jamais nous achetons ce type d’entreprise trop chère, la croissance fera que le prix rattrapera relativement vite les fondamentaux. La plupart des entreprises de croissance sont également peu sensibles aux cycles économiques, elles arrivent donc à tirer leur épingle du jeu dans tout type de situation. La seule chose majeure à effectuer est de vérifier que le niveau de valorisation reste cohérent et ne tourne pas à la bulle.

 

J’ai donc profité de la crise pour restructurer mon portefeuille en appliquant quelques changements importants :

 

  • Privilégier les entreprises dont la croissance moyenne est supérieure au marché.

 

  • Ne plus tenir compte du rendement du dividende car c’est un piège et le meilleur moyen de sous performer.

 

  • Surpondérer les secteurs non cycliques, qui ont de l’avenir, et où la croissance est importante. Il s’agit principalement de la technologie, la santé, et les énergies renouvelables (j’ai travaillé à faire grossir ce dernier secteur dans mon portefeuille en fin d’année).

 

  • Ne pas surpondérer la France car c’est un pays où la croissance économique est faible et qu’elle pèse très peu dans les indices mondiaux.

 

J’ai donc décidé tout au long de l’année d’investir sérieusement aux US et de faire monter cette partie à 50% de mon portefeuille.

C’est aux US que se trouvent les plus belles entreprises du monde, lieu où il n’est pas rare de trouver des entreprises qui augmentent leurs bénéfices chaque année depuis plusieurs décennies.

 

Ensuite, l’arrivée de la loi PACTE en Juillet a changé beaucoup de chose (et en bien). Je rappelle que celle-ci plafonne les frais de courtage sur le PEA. Or historiquement les places étrangères (notamment Scandinaves) m’ont toujours attiré mais les frais de courtage (~25€ par transaction avec des ordres mini à 1500€) m’ont toujours dissuadé. Avec le plafonnement des frais à 0,5%, elles sont enfin devenues accessibles. Enfin !

Pour info, mon courtier (CA Investore Integral) n’applique pas encore les tarifs, mais à procédé dernièrement à tous les remboursements des trop payés sur l’année. Je pense (et j’espère) qu’ils l’appliqueront dès Janvier !

J’ai donc commencé à réaliser ces derniers mois une refonte totale du PEA (en adéquation avec mon screener croissance) en y introduisant beaucoup de valeurs Européennes, principalement des valeurs Scandinaves (qui ont d’ailleurs très bien performé sur la fin d’année !).

 

Performance PEA Decembre 2020

 

Ce qui est amusant, ce que la performance de mon PEA passe juste avant la fin de l’année au-dessus du MSCI World !

 

J’ai donc acheté ce mois dernier énormément d’entreprises Scandinaves, comme évoqué dans la dernière version de mon screener.

Néanmoins, comme mentionné plus haut, le gros problème de mon courtier PEA est qu’il oblige à faire des ordres supérieurs à 1500€ pour les valeurs étrangères. Vraiment pas idéal pour diversifier car cela oblige à faire des grosses lignes.

Pour pouvoir faire les achats et trouver de l’argent, j’ai donc dû faire des allègements en réduisant la taille de la ligne moyenne. C’était la seule solution pour équilibrer progressivement les lignes du portefeuille tout en me permettant d’introduire sans ajout d’argent les nouvelles entreprises Scandinaves à forte croissance identifiées ce mois-ci.

Je pars donc sur une équipondération globale des lignes. C’est également un bon compromis pour éviter les biais psychologiques : si une entreprise a un moins bon score qu’une autre, il n’y a pas de logique factuelle pour la surpondérer sous prétexte que « c’était une entreprise pilier et solide dans le passé ».

Toutes les lignes seront donc grosso-modo de même taille. Je m’autoriserais potentiellement à surpondérer celles dont les scores sont excellents, mais c’est tout.

 

Cette refonte continuera également l’année prochaine, dans la même continuité, en introduisant beaucoup de nouvelles très belles valeurs de croissance, notamment en Allemagne qui était jusqu’à maintenant délaissée à tort. Je vous invite d’ailleurs à consulter en bas de l’article ma watchlist dans toutes les zones. Cela vous donnera ainsi (avant la publication du prochain screener) la liste d’entreprises que j’observe et que je compte acheter.

 

Concernant le CTO, j’ai également enfin pris conscience du potentiel du marché chinois, abordé dans cet article. Je m’y suis donc ouvert récemment en initiant quelques lignes sur plusieurs entreprises Chinoises.

 

En décembre, j’ai aussi décidé de regarder un peu partout dans le monde, en approfondissant la Chine, mais en étudiant également le Canada et l’Australie (le Japon est en cours d’étude mais vraiment difficile d’accès).

Toutes ces nouvelles zones apparaissent donc dès maintenant en portefeuille avec un screener World qui sera publié en Janvier (en plus du screener PEA et US).

Pour pouvoir prendre ces positions en fin d’année, je suis parti sur la même logique que sur PEA à savoir une réduction de la ligne moyenne sur CTO passant de 1000€ à 500€. C’était le seul moyen pour pouvoir me diversifier rapidement sur ces zones sans attendre trop longtemps. Comme les frais de courtage sont négligeables chez Degiro, ce n’est pas gênant.

 

J’ai également pris la décision (et cela continuera l’année prochaine) de vendre toutes les entreprises qui ont un score < 5/10 dans le screener, note qui serait donc en dessous de la moyenne.

 

Mon objectif est vraiment de bien commencer 2021 comme il le faut avec un portefeuille optimisé (sectoriellement, géographiquement, et avec des entreprises de croissance dans tous les domaines économiques).

L’écart de performance avec les indices sera donc intéressant à suivre tout au long de l’année qui vient (contrairement à cette année où je courrais constamment derrière les indices car le portefeuille était en reconstruction progressive avec une sous allocation US, technologique etc…).

 

Le gros objectif sera également la refonte du CTO US avec l’introduction de nombreuses valeurs de qualité et de croissance (de la même manière que sur PEA), souvent des MidCaps peu représentées dans les indices.

J’ai déjà identifié la majorité des entreprises US qui m’intéressent et celles-ci seront présentées dans le prochain screener.

Je suis déjà dans la capacité de les acheter (via la réduction de taille des dernières lignes sur CTO et une petite utilisation de la marge, sujet qui sera d’ailleurs abordé dans un article l’année prochaine). Néanmoins, pour des raisons d’optimisation fiscale, j’attends 2021 pour prendre mes bénéfices sur mes lignes US en les allégeant. J’aurais ainsi un an pour réussir à effacer fiscalement ces PV.

 

En théorie, j’aurais donc début Janvier :

 

  • Un portefeuille PEA optimisé avec de belles valeurs de croissance, notamment des Scandinaves déjà en possession. De nouveaux achats arriveront le long de l’année avec les nouvelles valeurs détectées que je présenterai dans le prochain screener PEA

 

  • Un portefeuille World sur CTO déjà composé de la quasi-totalité des entreprises Chinoises, Australiennes et Canadiennes qui m’intéressent. Potentiellement j’y rajouterais quelques nouvelles valeurs le long de l’année.

 

  • Un portefeuille US sur CTO qui sera globalement terminé en Janvier en y introduisant toutes les nouvelles entreprises de croissance Américaines qui m’intéressent. Tout comme au-dessus, il y aura potentiellement de nouveaux ajouts de valeurs dans l’année.

 

J’aurais donc la possibilité de suivre précisément l’évolution de la performance de ce portefeuille, tout en faisant grimper ensuite chaque mois la part d’ETF qui est encore beaucoup trop faible par rapport à la cible recherchée (50-50).

 

 

Transaction du mois

 

Ventes

 

Solutions 30 : à cause du risque de fraude (pour la 2ème fois) qui pèse sur la valeur. Je pense que même si tout est faux, la confiance des investisseurs est définitivement perdue. Heureusement il reste d’autre beaux dossiers de croissance en Europe…

 

Heineken et Essilor : score actuellement trop faible (<5/10). Les deux souffrent énormément du covid et leurs perspectives sont loin d’être bonnes à moyen terme. J’ai donc décidé d’appliquer le début de la démarche évoquée plus haut : ne pas conserver des entreprises dont les scores sont trop dégradés. Si jamais le score venait à remonter, je reste intéressé par leur business donc je les rachèterais.

 

Waste Management : score actuellement trop faible (<5/10) et j’ai trouvé une autre entreprise US du même secteur avec plus de croissance (Casella Waste).

 

Pinduoduo et Nio : je trouve que ces deux titres sont trop spéculatifs et que les variations quotidiennes sont beaucoup trop élevées en moyenne. Il faut vraiment avoir le cœur bien accroché avec ces deux valeurs car des variations quotidiennes de 20% ne sont pas rares…

 

 

Achats

 

Europe : Chemometec (biotech), Evolution Gaming Group (jeux d’argent en ligne), Revenio Group (diagnostique oculaire), QT Group (plateforme de développement d’applications), Admicom (digitalisation), Instalco (industriel), Mips (équipements de protection), BHG Group (meubles et bricolage en ligne), Swedencare (fourniture vétérinaire en ligne)

 

Canada : Constellation Software (logiciels), Xebec Adsorption (purification des gaz), Dollarama (distribution discount), The Descartes Systemes (logiciels logistique)

 

Chine : ZTO Express (transport), NetEase (jeux video), Xinyi Solar (verre photovoltaïque), Techtronic Industries (matériel électrique bricolage), Daqo Energy (énergie solaire), China Conch Venture (conseil environnemental), Taiwan Semiconductor (semiconductor), Sea Ltd (holding technologique)

 

Australie : Afterpay (paiement électronique), Megaport (centres de données), Xero (logiciels), Fisher & Paykel (matériel médical), Appen (IA), One Energy (logiciel énergie renouvelable), Pro Medicus (technologie médicale), Temple & Webster (meubles en ligne), WiseTech (logiciels logistique)

 

US : Trex Company (construction), Yeti Holding (gestion du froid), Etsy (e-commerce)

 

 

Renforcements : rien

 

 

Sans plus tarder, voici le détail du portefeuille :

 

 

Portefeuille

 

Les actions détenues sont les suivantes :

 

Santé

🇫🇷 Sartorius Stedim, Eurofins Scientific, Biomérieux
🇪🇺 Philips, Genmab, GN Store Nord, ChemoMetec, Revenio, SwedenCare
🇺🇸 Stryker Corp, Abbott Laboratories, ThermoFisher Scientific, Edwards LifeSciences, Idexx Laboratories
🏳️ Fisher & Paykel, Pro Medicus

 

Finance

🇫🇷 Worldine, Euronext, Edenred
🇪🇺 Adyen, Sofina
🇺🇸 Visa, S&P Global, Intercontinental Exchange, Paypal Holdings, UnitedHealth Group, MSCI
🏳️ AfterPay

 

Industrie

🇫🇷 Vinci, Air Liquide, Schneider Electric
🇪🇺 Wolters Kluwer, IMCD, Instalco
🇺🇸 Roper Technologies, Fastenal Company, Trex Company
🇨🇳 ZTO Express, Techtronic Industries

 

Technologie

🇫🇷 Dassault Systèmes, Teleperformance, Pharmagest Interactive, Esker
🇪🇺 ASML Holding, Prosus, JustEat Takeaway.com, Nemetschek, NetCompany, Evolution Gaming, QT Group, Admicom
🇺🇸 Intuit, SalesForce, Adobe, Veeva Systems, ServiceNow, Google, Apple, Microsoft, Amazon, Facebook, Etsy
🇨🇳 Alibaba, Tencent, JD.com, GDS Holding, Meituan Dianping, NetEase, Sea Limited, Taiwan Semidonductors
🏳️ The Descartes System, Constellation Software, Xero, WiseTech Global, Appen

 

Consommation non cyclique

🇫🇷 L’Oréal, Pernod Ricard
🇪🇺 Chr. Hansen
🇺🇸 McCormick, Church & Dwight, Costco Wholesale
🇨🇳 New Oriental Education
🏳️ Dollarama

 

Consommation discrétionnaire

🇫🇷 LVMH, Hermès
🇪🇺 MIPS, BHG Group
🇺🇸 Starbucks, Domino’s Pizza, Home Depot, Nike, Pool Corporation, Yeti Holding
🇨🇳 Anta Sports
🏳️ Temple & Webster

 

Energie

🇫🇷 Neoen
🇪🇺 Alfen
🇺🇸 Tesla, NextEra Energy
🇨🇳 Xinyi Solar, Daqo Energy, China Conch Venture
🏳️ Xebec Adsorption, Energy One

 

Telecom

🇺🇸 Walt Disney, Netflix.

 

Immobilier

🇫🇷 Orpéa
🇪🇺 Cellnex Telecom
🇺🇸 Realty Income, American Tower, Equinix, CoStar Group
🇨🇳 Longfor Group.

 

 

PEA

 

Suivi Portefeuille PEA Decembre 2020 1Suivi Portefeuille PEA Decembre 2020 2

 

 

CTO

 

Suivi Portefeuille CTO Decembre 2020 1Suivi Portefeuille CTO Decembre 2020 2Suivi Portefeuille CTO Decembre 2020 3

 

La valorisation totale du Portefeuille est à ce jour de 123 576€.

 

Remarque : les valeurs étrangères affichées plus haut sont toutes en euro, elles sont converties avec la parité du jour.

 

Voici également l’évolution du portefeuille depuis Janvier 2019 VS MSCI World :

 

Performance Portefeuille Decembre 2020

 

 

Performance du Portefeuille depuis Janvier 2020 : +1.90%.

Performance du MSCI World depuis Janvier 2020 : +5.12%.

Performance du CAC40 GR depuis Janvier 2020 : -5.73%.

 

Le portefeuille termine donc l’année légèrement en retrait derrière le MSCI World (3.22% de retard). La partie Européenne a largement sur-performé ses benchmark Européens (+7.22% vs -5.73% pour le CAC40 GR et -4.91% pour le Stoxx600). La mise en œuvre de la stratégie croissance a donc été un grand succès. Pour la partie US, la performance a globalement suivi le S&P500 avec je pense une légère sous performance car le portefeuille n’était peut-être pas suffisamment agressif, subissait des taxes élevées de dividendes. L’évolution de la parité Eur/USD a également fait mal au portefeuille. La majorité des apports US ont été faits en avril. Or le dollar a perdu 13% face à l’euro depuis cette date.

 

Voici l’évolution de l’écart relatif entre mon portefeuille et le MSCI World. Si la courbe monte, cela signifie que mon portefeuille fait mieux sur la période. Si elle baisse, c’est que je sous performe. Cela permet donc de voir facilement comment le portefeuille se comporte en relatif à un indice (ici le MSCI World).

 

Performance relative Portefeuille Decembre 2020

 

Le portefeuille a donc fortement rattrapé le MSCI World sur la fin d’année, notamment grâce aux achats plus agressifs de valeurs de croissance Scandinaves qui ont très bien performé. Cet écart sera très intéressant à suivre tout au long de l’année prochaine avec mon portefeuille qui est maintenant presque terminé dans sa préparation.

 

 

Revenus passifs et perspectives annuelles futures

 

Je rappelle que la nouvelle façon de calculer la rente mensuelle est via la règle des 3.5% (règle des 4% sévérisée) de la valeur de mon portefeuille. J’ai effectué pour le tracé et le calcul une moyenne glissante de 3 mois afin de lisser légèrement la volatilité.

De ce fait, je ne regarde plus le rendement des dividendes avant d’acheter/renforcer afin de me concentrer 100% sur les fondamentaux.

Les 3.5% correspondront donc au montant global que je pourrais toucher avec des valeurs de rendement si je choisissais d’arbitrer une partie de mes valeurs de croissance actuelles contre elles.

J’ai pu reconstituer ce que cela donnerait sur mon portefeuille depuis le 01/05/2018 :

 

Suivi dividendes Decembre 2020

 

La rente mensuelle moyenne actuelle (fictive) serait de 351€.

 

 

Pour terminer, voici les entreprises qui sont dans ma watchlist pour finir la constitution de mon portefeuille :

 

Europe : Ambu, Cellavision, Novo Nordisk, Coloplast, Surgical Science, Musti, Hypoport, Talenom, Sweco, Sdiptech, Indutrade, Steico, Simcorp, Nexus, Sinch, Sectra, Embracer, Fabasoft, Gofore, Symrise, Adidas, Harvia, Kamux, Iberdrola, Tomra Systems, Solaria Energia, 2G Energy, Verbio, Grenergy.

 

Us : Danaher, Intuitive Surgical, Teladoc, Resmed, Repligen, Charles River, Stone Co, Marketaxess, Generac Holding, TopBuild, AMD, Autodesk, Synopsys, Epam System, Estee Lauder, Growgeneration, Toro Company, Chegg, Monster Beverage, Boston Beer, SiteOne Landscape, Freshpet, Copart, Fox Factory, Lululemon, Carvana, Enphase Energy, Ameresco, Casella Waste.

 

World : Wuxi Biologics, Hansoh, Lufax, Futu Holding, Kingsoft, Bilibili, Miniso, KE Holding.

 

 

Me contacter pour une question ou pour la rubrique Conseils Boursiers & Services 🛒 :

etre.riche.et.independant@gmail.com

 

N’hésitez pas à poster un commentaire.

Si jamais le commentaire ne s’affiche pas directement, c’est normal car je dois d’abord le valider pour qu’il apparaisse (anti-spam).

 

Mentions légales : 

Toutes les informations disponibles sur ce blog sont données à titre indicatif et ne sont en aucun cas des conseils d’achats ou des recommandations au sens de l’AMF.

L’auteur ne saurait être tenu responsable des pertes que pourrait engendrer le lecteur et décline toute responsabilité à l’égard des conséquences éventuelles de l’utilisation du blog.

De plus, les informations pourraient ne pas être actualisées et donc ne fournissent aucunes garanties. Il appartient à chacun de vérifier les données personnellement.

104 commentaires

Bonjour

J’avais posté un commentaire sur votre article « on vous ment sur le CTO », au sujet du graphe Stoxx600 qui était en « price only ».

Je constate avec article, même si je n’ai pas de leçon à donner (mais je pense que j’investi depuis un peu plus longtemps que vous), que vous avez réussi à vaincre deux « défauts » que l’on retrouve chez beaucoup d’investisseurs particuliers en France :
– un « home country bias », qui est très fort en France, et qui va à l’encontre d’un des principes fondamentaux d’un bon portefeuille : la diversification (et si possible dans des classes d’actifs les plus décorrélées entre elles). Avoir 50% sur les US est une base minimale selon moi, et une part non négligeable sur l’Asie devient indispensable (par le biais de (P)AASI, d’ETF Asie/Chine sur CTO ou de bons fonds gérés sur AV). Ceux qui étaient trop focus sur l’Europe se sont fait laminer en 2020 … ceux qui étaient bien diversifiés ont passé une superbe année (personnellement, je la dois à mon allocation qui fait la part belle à l’Asie Chine depuis 3 ans maintenant).
– un focus sur les actions à dividendes qui est une aberration du point de vue du « total return » (qui est la seule chose qui compte au final), de la diversification (puisque les actions dividendes ne sont qu’une fraction du marché) et parfois de la fiscalité. Je ne comprendrais jamais cette fascination de beaucoup de gens pour les actions à « fort » dividendes (sauf à jouer sur des ressorts psychologique de pseudo « revenu » qui tombe régulièrement) alors que seul le rendement total compte. Ben Felix, sur son excellente chaîne Youtube « Common Sense Investing » a fait au moins 2 ou 3 videos sur le sujet pour « démonter » le mythe de l’investissement en dividendes. J’invite vraiment tout le monde à les regarder.

Bonne année à vous, et félicitations encore pour votre blog.

Bonjour Fred,

Vous avez totalement raison, ce sont deux biais très classiques que la majorité des investisseurs ont, du moins au démarrage. Je partage donc totalement votre avis sur le sujet, et bravo si vous avez réussi à finir l’année avec une belle performance.

La chaine de Ben Felix est en effet intéressante.

Très bonne année à vous également !

Bonjour fred,
Message fort intéressant de votre part..Si c’est possible j’aimerai échanger avec vous au sujet de votre portefeuille.
cordialement
Sébastien

Bonjour Matthieu,

Avant tout, meilleurs voeux pour la nouvelle année qui va débuter, qu’elle vous apporte bonheur et, accessoirement, plus values boursières !

Sur un forum dont je tairai le nom, pas mal de monde, et pas les moins expérimentés, penchent pour une correction significative dans les mois à venir sur les secteur techno/energies vertes.

Quel est votre opinion à ce sujet ? (Sur une correction d’ampleur à horizon 6 mois/1 an, style moins 20%, pas sur le long terme, où, je me doute que vous êtes optimiste)

Merci encore pour votre blog de grande qualité.

Laurent

Bonjour Laurent,

Certaines bulles apparaissent en effet mais sont à mon sens très localisées. Par exemple sur les tech, les GAFAMs ne sont vraiment pas chère. Les valeurs en bulles sont les entreprises d’ultra croissance, qui ne réalisent encore aucun bénéfice et dont le prix price une croissance énorme pendant de nombreuses années (sûrement un peu utopique). Il faut donc simplement éviter ces valeurs et
je pense que cela se passera bien.

Les principaux secteurs où il faut être attentif sont la digitalisation, le renouvelable, les voitures électriques, toutes les dernières IPO, certaines thématiques covid liées à la santé…

Pour le renouvelable, beaucoup de valeurs sont bien trop chères. Il faut simplement être très sélectif. Si vous regardez celles que j’ai en portefeuille ou en WL, normalement elles combinent bons fondamentaux et valorisation raisonnable.

Je pense donc que la correction se verra principalement sur les entreprises qui ont des valorisations bullesques. Évidemment je peux totalement me tromper et ce n’est que mon avis.

Je vous souhaite en tout cas une très bonne année et beaucoup de réussite pour 2021.

Bonjour,

Super article que j’attends tous les moins maintenant.
ce qui me plait vraiment c’est le partage des erreurs et des leçons que vous en avez tiré. Merci pour ca.
Est-ce que vous avez une part de liquidité dans votre portefeuille? Ou bien est-ce que vous avez réfléchis à comment mobiliser rapidement des liquidités en cas d’un potentiel crash en 2021?
Autre question l’évolution de votre portefeuille est-elle du uniquement à la performance ou avez vous effectuer des apports (j’imagine peut être des apports réguliers?)

Cette fois j’aimerais vous partager ma vision (pour pas l’appeler stratégie) et avoir votre avis pourrait m’aider à progresser. Perso je ne rejette pas totalement les valeur à rendement (ou a dividende). En fait en temps normal je me focalise sur les valeurs à croissance comme vous afin d’augmenter mon capital rapidement mais si je vois un crash je m’autorise de vendre des valeurs de croissances pour acheter du rendement (div aristo par exemple à prix bradé). cela à l’avantage d’assurer un minimum de rendement via les dividende (je vise 10%)

Encore merci pour votre générosité de partager votre travail.

Bonjour Larbi,

Il est en effet important de partager ses erreurs et de ne pas se focaliser que sur ses réussites. C’est aussi comme cela qu’on peut progresser.

Pour la partie liquidité, je suis majoritairement investi en permanence. Le coût d’opportunité est sinon trop grand à LT. Je garde une petite réserve sur livret, mais je compte surtout sur l’utilisation de la marge Degiro pour débloquer rapidement des fonds en cas de krach.

La performance tracée est en valeur de part, donc adimensionnée des apports. Il s’agit donc uniquement de la performance. Mais l’évolution globale de mon portefeuille est en effet un mélange d’apports et de PV.

Pour les entreprises à dividendes, en effet celles qui versent des rendements élevés peuvent être intéressantes à acheter à prix cassé. Ces valeurs sont souvent cycliques et chutent de manière exagérée lors des baisses. En revanche, une fois le rebond réalisé, je pense qu’il serait peut-être plus performant de prendre ses bénéfices et de les réinvestir sur des valeurs de croissance (sauf évidemment si vous avez besoin d’utiliser ces revenus).

Bonjour Matthieu,

La bonne année avant l’heure, que votre réveillon soit bon malgré ce temps de « crise »
Merci pour cette année fort en apprentissage par votre pédagogie et vos publication cela m’a permis d’en apprendre plus sur la bourse et le raisonnement et ainsi pouvoir me lancer correctement et finir ma première année boursière dans le vert.

J’ai également pu constater votre ouverture au monde comme pour le Canada, Australie qui à mon sens regorge de belles entreprises mais ainsi que le Japon et Corée du Sud mais comme vous dites difficile a y entrée.

En tous cas encore merci et bonne continuation a vous et vos effort et que la réussite soit avec vous !

Bonne année à tous !

Bonjour Jean,

Il y a de belles entreprises au Japon mais malheureusement il faut acheter par paquet ce qui implique souvent des tickets d’entrée > 10k€.

On peut cependant acheter certains titres à Francfort mais malheureusement les entreprises qui m’intéressent le plus n’y sont pas présentes.

Très bonne année également !

Et que pensez vous de la Corée du Sud, ne pensez vous pas qu »il serait bon d’investir justement sur des ETFs Momentum en Asie pour avoir dans son portefeuille cette partie du monde tout en ayant une tranquillité d’esprit via le modèle momentum ?

Bonjour Jean,

Il n’existe pas d’ETF Momentum Asie à ma connaissance, et surtout (je ne sais pas pourquoi), mais ce facteur ne semble pas bien fonctionner en Asie (sûrement à cause de l’opacité des places boursières et du non accès aux investisseurs classiques à Shanghai et Shenzhen) : https://www.msci.com/documents/10199/684c801f-3b2c-4dbc-b913-f7a9adbe0bbf

Pour la Corée, pas beaucoup d’intérêt à mon sens. Économie beaucoup trop petite pour qu’elle soit isolée dans un ETF.

Merci pour votre réponses Matthieu, oui la Corée j’ai vue que Samsung avait beaucoup d’entreprises diversifiées et avec de belle croissance et bilan c’est pour ça.

Bonne journée

Bonjour Matthieu,

Encore merci pour ce partage s’insère. Je voudrais savoir comment tu analyse une entreprise qui fait des bénéfices net négatif ? Je regarde d’autres paramètres, mais j’avoue que dès que je vois une entreprise qui est constamment dans un bénéfice net négatif , je ne m’y engage pas. Je vois par exemple megaport que tu cites avoir des bénéfices de plus en plus négatif avec des frais de structure énorme par rapport à leur CA

Bonjour Yvan,

En règle générale j’évite aussi les entreprises qui sont en pertes, sauf dans quelques exceptions. Pour Megaport par exemple, l’entreprise devrait être profitable dans deux ans (et en réalité elle dégagera déjà de l’EBITDA dans un an). Idéalement pour ce genre d’entreprises je vise un début de profitabilité à horizon un ou deux ans maximum (sinon je juge que c’est trop risqué). Pour Megaport, la croissance bénéficiaire sera ensuite énorme. En effet, non seulement le CA augmente chaque année de manière impressionnante, mais en plus les marges sont en forte hausse. Cela implique pour le futur que le bénéfice augmentera chaque année encore plus vite que le CA. Souvent ce genre d’entreprise à forte croissance ne visent pas la rentabilité au début mais le deviennent par la suite via croissance + hausse des marges.

Bonjour Matthieu

Le portefeuille a fier allure pour démarrer 2021, dont au passage je te souhaite beaucoup de réussite et surtout une bonne santé 🙂
Vivement le prochain screener pour observer les opportunités de croissance au sein de ton « nouveau » portefeuille avec toutes ces nouvelles entrées….

Concernant Just Eat Takeway, après une année 2020 en demi teinte, est ce que tu gardes confiance dans la croissance de cette entreprise et l’évolution favorable de sa valorisation boursière dans les années à venir ?

Salutations, et bon réveillon 🙂

Bonsoir Cédric,

Merci beaucoup pour ton message et je te souhaite également une excellente année 2021, qui espérons le sera meilleure que 2020.

Pour JustEat (et Nemetschek également) les performances ont été très déceuvantes sur la deuxième partie de l’année. Les fondamentaux restent bons pour le moment donc aucune raison de vendre. Néanmoins ce n’est clairement pas le moment d’acheter (si tu ne les as pas) ni de renforcer. Il y a actuellement bien mieux à faire ailleurs à mon sens.

Excellent réveillon
Matthieu

Bonsoir Matthieu,
Article fort intéressant comme d’habitude,
Je suis votre site depuis longtemps maintenant et je suis absolument d’accord avec votre évolution un peu comme Fred.
Par rapport à la question concernant le possible krach en 2021 je pense que personne n’en sait rien, i lest facile à posteriori de trouver des raisons aux krachs précédent mais si tous les acteurs se trompent nous avons de très fortes probabilité de le faire également.
J’aime raconter une anecdote à ce sujet, en 2001 je cherchais à acheter un bien immobilier en région parisienne, un ami faisait les mêmes recherches et au final j’ai concrétisé ce projet, mon ami quand à lui m’a dit les prix sont trop élevés je vas attendre que ça baisse..il a attendu 10 ans et à du se résoudre à acheter plus du double que moi…….C’est un pareil en bourse si vous regardez sur 50 ans vous avez peu de chance d’acheter au plus haut..

Bonjour Sébastien,

Merci beaucoup pour vos encouragements. Vos remarques sont très justes, on pense souvent que l’on est plus intelligent que le marché (bourse, immobilier…) mais en réalité sur de longues périodes de temps, vouloir faire du timing est souvent défavorable. Il est également statistiquement perdant d’écouter et de suivre l’avis des économistes. À force d’annoncer constamment des krachs, certains auront forcément raison de temps en temps. Mais le coût d’opportunité est énorme…

Bonjour Matthieu,
Une fois de plus un article très intéressant. J’attendais avec impatience le fruit de tes premières analyses du marché Canadien, vivant moi même là bas ! Je viens également d’investir dans la compagnie Xebec 😉 ! Il me semble qu’avec les derniers acquisitions effectuées elle se positionne fort sur le marché de l’hydrogene et ça me plait ! J’ai également acheté des actions de la compagnie de software CloudMD, dans le secteur de la santé et plus particulièrement de la télémedecine (qui est un secteur que je vais surpondérer). Pas encore rentable mais belles perspectives de croissance selon moi (et fait beaucoup d’acquisitions en ce moment).
Au niveau énergies renouvelables Innergex et Boralex sont des leaders ici, mais actions sur-évaluées actuellement…Algonquin Power à surveiller aussi !
Et dans le même secteur « énergie verte », mais en NZ, Meridian Energy (que j’ai acheté via un ETF).
Bien hâte de voir tes screeners en début d’année !
Merci et au plaisir d’échanger sur le sujet « Canada » en particulier !

Bonjour Ben,

En effet Xebec est une entreprise incroyable et très bien positionnée sur le marché de l’hydrogène. C’est également l’une des seules à être rentables !

En watchlist j’ai encore trouvé quelques entreprises au Canada : Docebo (IA), GFL Environmental (gestion des déchets).
Je suis intéressé par certaines boites du marché Cannabis (notamment Trulieve qui me semble avoir les meilleurs fondamentaux) mais la plupart sont non dispo sur Degiro…

Je vais me rabattre sur Terrascend qui est probablement la meilleure des dispo.

Pour le renouvelable j’avais également noté Boralex mais je trouve que la croissance n’est pas folle vs la valorisation.

Au plaisir de discuter avec vous car vous connaissez sûrement bien mieux que moi ces entreprises donc n’hésitez pas à partager vos connaissances !

Bonjour Mathieu,

Merci pour le partage. Si je peut me permettre, je trouve que s’est dommage de vous être séparé de Sol 30 si tôt. Vous avez cédé au biais émotionnel et suivit ceux qui ont cédé à la panique, même si c’est compréhensible après l’épisode Wirecard.
Une question sur les ETF. Est t-il suffisant de posséder un ETF S&P500 + un ETF Asie émergente pour une bonne diversification ou bien est t-il plus interessant de diversifier les ETF avec en plus un ETF Nasdaq, ETF World, ou/ et ETF Europe ?

Bonjour David,

Je pense qu’avec ce deuxième coup de massue, le dossier va mettre beaucoup de temps à remonter, et subira potentiellement de nouvelles attaques dans le futur. La confiance va être très compliquée à retrouver. La première fois on laisse le bénéfice du doute, la deuxième fois je préfère vraiment sortir. Peut-être à tord, mais je veux éviter le risque de finir à -100%. Le marché n’est d’ailleurs pas convaincu pour le moment. À suivre.

Concernant votre question de diversification, plusieurs approches sont possibles. On peut combiner World et World Momentum (pour tenter de gratter un peu de perf) + un ETF Chine.

Si vous avez déjà beaucoup de titres Européens en direct, un ETF US et Chine suffisent (le World serait trop redondant avec l’Europe). Disons qu’il y a plusieurs possibilités, je proposerai même en Janvier une aultre alternative avec des ETF thématiques de Ishares.

Bonsoir Matthieu et aux autres, bonne année, bonne santé.

Belle performance en 2020.

Pour 2021, voici le portefeuille que je pense faire :

15% Usa Momentum CTO
15% Usa Quality CTO
15% SP500 PEA
30% Europe Momentum CTO
10% Usa Russel 2000 PEA
10% Chine CTO
5% Asie emergente PEA

J’ai fais un mix entre 3 sources :

– être riche et indépendant

– épargnant 3.0 « portefeuille d’etf et de trackers »

– BlackRock « iShares 2021 « investment outlook and ETF implementation guide »

Épargnant 3.0 me propose de me rapprocher de l’indice ACWI IMI avec 75% pays développés, 10% émergents, 5% small euro, 10% small USA.

Être riche et indépendant proposait à un moment donné :

30% usa momentum, 30% sp500, 40% Europe momentum

BlackRock propose une vue sur l’investissement en 2021 ainsi que les etf associés. Il surpondere les USA, l’Asie hors Japon ( 6 a 12 mois ) et la Chine ( a 12 mois ), les small caps US ( reprise cyclique attendue en 2021 ). Il sous pondére l’Europe.

BlackRock propose explicitement le facteur Quality pour les usa, le facteur Momentum est un peu plus performant récemment et le sp500 est des fois davantage Quality que le MSCI Usa Quality et il est sur PEA donc fiscalité intéressante. J’aurai même privilégié le SP total index par rapport au SP500 pour avoir a la fois les small, mid et big caps US comme propose sur blackrock car les big caps ont peut être un peu trop montes. Mais sur PEA, je n’ai que le SP500. Et la performance a l’air similaire.

Pour la partie Europe, vous aviez dit que le facteur Momentum surperforme depuis toujours.

Pour le Russel 2000, je crois que vous aviez dit que les small caps US étaient surévalués mais BlackRock pense quand même a un rebond en 2021.

Pour les small euro, je n’ai pas mis car je ne connais pas trop et BlackRock sous pondére l’Europe.

Pour les pays émergents, j’ai pris en compte votre commentaire sur la surperformance de l’Asie hors Japon et de la Chine par rapport aux autres pays émergents. BlackRock est d’accord aussi. Le MSCI China est intéressant et l’etf Asie emergente sur PEA aussi. Les deux ont un sharpe ratio similaire et l’Asie émergente profite de la fiscalité avantageuse du PEA.

Pour l’investissement responsable, c’est un thème évoqué par BlackRock mais je crois que vous aviez dit que c’était un peu surévalué ou bien que certains etf n’apporte pas de performance supplémentaire tout en ayant moins d’entreprises donc plus risqué.

Cordialement,

Adrien

Bonjour Adrien,

Votre synthèse est très intéressante, merci beaucoup pour le travail !
Le facteur quality est en effet très intéressant, mais comme vous le dites j’aime autant la composition du S&P500.

Pour la Chine, bien faire attention aux attaques très récentes du gouvernement Chinois contre les principales tech (Alibaba, Tencent, Jd…). Cela changera peut-être la donne en 2021, bien qu’à long terme je suis très haussier sur la Chine.

Excellente année 2021 !

Bonjour Adrien, Matthieu,

Je trouve cette répartition intéressante. Merci pour les sources citées, j’ai lu avec attention le document de Blackrock.
Auriez-vous les codes des différents ETF? Je suis chez DeGiro et je vais initier un ptf spécifique stratégie ETF pour benchmarker avec un autre ptf qui est basé sur du stock picking.

Belle journée à tous!

Bonjour Nico,

Pour S&P500 (SXR8), pour Europe Momentum (CEMR) pour USA Momentum (QDVA).

Merci Matthieu,

Du coup, ça donnerait cela?
15% Usa Momentum CTO (QDVA)
15% Usa Quality CTO (IUQA?)
15% SP500 PEA (SXR8)
30% Europe Momentum CTO (CEMR)
10% Usa Russel 2000 PEA (RS2K?)
10% Chine CTO (ICHN)
5% Asie emergente PEA (PAASI?)

avec éventuellement le SXR8 à augmenter à 30% en supprimant la ligne IUQA

Ça fait beaucoup d’ETF, RS2K et PAASI n’ont pas beaucoup d’intérêt selon moi. Mais sinon pour les tickers c’est bien ça (privilégiez ICGA au lieu de ICHN pour rassembler tout à Xetra et éviter les frais de change).

Bonjour Matthieu,
Tout d’abord, je te présente mes meilleurs voeux de réussite pour toi, ton portefeuille et ton blog.

Concernant Solutions30, j’ai décidé au contraire de renforcer juste après la suspension de la cotation de cette action. Peut-être une erreur, on verra…
Cela fait presque 2 mois que j’expérimente la bourse avec mon PEA de chez Bourso. Je ne m’en suis jusque-là pas trop mal sorti avec une perf supérieure au CAC40 malgré l’accident Solutions30 et le fait que je n’ai commencé à alimenter mon PEA qu’au lendemain du run lié à l’annonce du vaccin Pfizer. Je te remercie grandement car cette performance latente, qui n’est certes calculée que sur du court terme et dans une tendance générale haussière, n’a pu se faire que grâce à toutes les informations que tu partages et aux éléments qui m’ont en partie inspiré. Et c’est très encourageant.

Aujourd’hui, je commence à être frustré car mon PEA ne me donne pas accès aux places scandinaves. Or, tu démontres depuis des mois qu’il y a des mines d’or là-bas.
Aussi en 2021, je crois que je vais me rallier à ta cause et ouvrir un CTO. Cela me permettra dans un premier temps d’avoir justement accès aux places scandinaves et américaines, avant peut-être d’envisager le transfert de mon PEA dans un autre établissement. Ce n’est pas facile d’avoir un portefeuille diversifié quand celui-ci est encore naissant.

Tout récemment, j’ai ouvert un PER chez Linxea. Que penses-tu de ce type de placement ? Pour ma part, mon but était clairement de défiscaliser les revenus qui dépassaient dans la tranche à 30%, de manière à être exonéré avant l’heure de la taxe d’habitation et aussi d’obtenir des subventions plus conséquentes pour la réalisation de travaux prévus en 2022. C’est certes moins liquide qu’un CTO ou qu’un PEA puisqu’il faut attendre la retraite pour récupérer mes billes (cependant des exceptions existent, notamment l’achat d’une résidence principale et pas seulement la première), mais cela demande un effort d’épargne 30% moins important (les impôts qu’on ne paye pas aujourd’hui mais dans xx années et peut-être dans une tranche d’imposition inférieure) et certains produits permettent une gestion libre tout en donnant accès à des ETF.

Bonjour Samy,

Excellente année 2021 à toi aussi et je te souhaite beaucoup de réussite !

Pour Solution30 dur à dire si c’est une erreur ou une excellente opportunité. Dans le doute je conseille quandmême d’y aller doucement avec la taille de la ligne.

Pour les actions scandinaves, les performances sont en effet exceptionnelles. Leurs indices font une performance presque aussi bonne que le Nasdaq sur l’année, c’est quandmême à signaler ! Ils sont en général très bien positionnés dans les secteurs technologiques, santé et renouvelable. Ils ont donc un bel avenir devant eux. Je proposerai bientôt quelques idées en Allemagne, peut-être pourrez vous y accéder. Sinon il faut soit changer de courtier (Binck par exemple n’est pas le moins cher mais donne accès à tout). Sinon il reste le CTO Degiro où vous pouvez tour acheter à bas prix (Us et Europe).

Pour le PER, honnêtement je suis très méfiant. En général les frais de gestion pourrissent la performance, et le choix des supports n’est pas toujours top. En réalité vous repoussez un peu d’impôts mais que vous payerez à la sortie. Si vous êtes loin de la retraite je vous le déconseille car c’est relativement galère d’y sortir de l’argent. La liquidité vaut de l’or, notamment lors de krach boursier.

A priori j’ai bien accès au marché allemand. Je viens de passer un ordre fictif pour une action BMW sur Xetra, et c’est passé.
D’ailleurs comment peut-on savoir, avant souscription, quel courtier donne accès à quelles places pour investir dans un PEA ? Parce que pour un CTO ce n’est pas grave, on peut en ouvrir plusieurs, mais ce n’est règlementairement pas possible d’avoir plusieurs PEA.

Pour le PER, je suis à peu près à la moitié de ma vie professionnelle (42 ans). Oui, les impôts seront à payer plus tard (dans 20 ou 25 ans), mais je peux faire travailler ceux que je ne paye pas aujourd’hui. En attendant, ça fait un effet levier d’un peu plus de 40% (si je place 4000€ annuels, je fais travailler 30% = 1200€ que j’aurais dû donner à Bercy, pour un effort d’épargne de 2800€) et ça génère des intérêts composés… Bien sûr j’y mets de l’argent dont je n’ai pas besoin avant longtemps (comme pour le PEA qui est certes plus facile à casser), sachant que je peux quand même les récupérer en cas d’accident de la vie. Ce dernier point n’est jamais à souhaiter mais ça rassure quand même de le savoir. Je peux aussi les récupérer si j’achète une nouvelle résidence principale, c’est une nouveauté de la dernière loi PACTE, et c’est loin d’être négligeable.
Pour les frais, c’est comme pour les assurances-vie ou les PEA ou les CTO, il y a de tout sur le marché. Je crois qu’en termes de frais sur les PER, mon choix Linxea est très bien placé (pas de frais de dossier, pas de frais de versement, moins de 1% de frais de gestion même en gestion pilotée ou avec des ETF, pas de frais d’arbitrage…) et au pire un PER peut se transférer si les conditions changent, je crois (à vérifier) qu’il n’y a plus de frais passé 5 ans de détention.
La récente loi PACTE a porté de sérieuses améliorations à ce placement. Après je peux comprendre que préparer sa retraite, quand on a moins de 30 ans, ce n’est pas la priorité et ça peut paraître déprimant de penser aux vieux jours, surtout si on n’a pas encore les moyens d’immobiliser de l’épargne. C’est souvent plus facile à 40-45 ans quand on a fini d’acquérir sa résidence principale, ce qui selon moi doit rester la priorité.
Les impôts que je ne paye pas aujourd’hui, je les paierai dans 20-25 ans, c’est vrai. Mais je serai peut-être dans la tranche à 11% au lieu de 30% (le barème va changer d’ici-là c’est évident mais c’est pour comparer à iso-conditions avec une chute de revenus cohérente de la sortie du monde du travail). Et si je disparaît avant, non seulement ces impôts ne me seront jamais réclamés (enfin l’Administration pourra toujours essayer, je ne répondrai pas !), mais ce placement permet de transmettre dans des conditions similaires à celles d’une assurance-vie (car j’ai pris soin de choisir un PER assurantiel et non un PER bancaire, sinon j’aurais très certainement opté pour Yomoni).

Voilà, je pense que ça rentre dans le cadre de la diversification de son patrimoine, avec une proportion à adapter en fonction de l’âge, surtout si le but est de se constituer une rente. Ce placement a bien sûr des avantages (report d’imposition de plusieurs années, plus-value générées par l’argent de l’administration, accès à des prestations « sociales » soumises à des effets de seuil, franchise d’impôt sur la transmission) et des inconvénients (illiquidité, risque de perte en capital sans aucun contrôle sauf à faire un arbitrage vers des fonds Euros si on a opté pour la gestion libre) avec lesquels il convient de jouer pour en tirer le meilleur parti.
A noter que les ménages peu imposables ont des avantages différents et conséquents, ce qui peut correspondre à un début de carrière ou à la période de quotient familial plus élevé. Et comme on peut ouvrir plusieurs PER, plusieurs régimes fiscaux peuvent courir en parallèle tout au long de la vie active, voire un peu après.

Matthieu

une question concernant les dernières acquisitions canadiennes, chinoises et australiennes. Est ce que tu achètes ces actions systématiquement sur la place principale ou sur des places secondaires notamment a Francfort en euros, et pourquoi?

Salutations,

Bonjour Cédric,

Cela dépend des frais et des obligations d’achat. Pour l’Australie il n’y a rien de particulier, j’achète donc sur les places principales (sauf Pro Medicud sue je n’ai pas trouvé donc acheté à Francfort). Pour le Canada, je ne peux pas acheter à Toronto car obligation d’acheter par paquet. Certaines actions sont cotées aux US (comme Descartes Systeme), d’autres à Francfort. Pour la Chine c’est soit US soit Francfort qui remplace hong kong car obligation d’y acheter par paquet.

Dans tous les cas la devise ne joue en rien sur la performance car c’est converti automatiquement en euro à Francfort selon la parité.

Bonjour Matthieu, bonne année !
J’observe une orientation de votre PEA vers les pays scandinaves.
Vous confirmez que les plus belles entreprises d’Europe se trouvent en Scandinavie et je dirais même plus précisément en Suède n’est-ce pas ?

Je me demande encore pour quels raisons je suis (nous sommes) encore investi en France, le patriotisme me perdra. Je suis content que vous preniez en compte la Chine désormais ! Je vous l’avais suggéré en 2020. De belles entreprises nous attendent la bas, il nous faut plus d’informations sur l’investissement en Chine, qui est encore assez obscur.

Bonjour Steeve,

Très bonne année à vous aussi !
Disons qu’il n’y a pas de « meilleur pays » pour investir, car cela dépend de ce que l’on cherche. Mais les pays Nordiques regorgent en effet d’entreprises de croissance et sont très bien positionnés dans les secteurs d’avenir. Ce n’est pas pour rien que leurs indices ont eu des performances quasiment équivalentes au Nasdaq cette année !

Au début je m’intéressais surtout au Danemark qui a des BigCaps de très bonne qualité. Mais je me suis aperçu que la Suède est très bien placée également. Son économie est plus industrielle mais les entreprises sont très bien gérées. Je trouve qu’il n’y a pas grand chose en Norvège (beaucoup de pêche surtout mais je ne suis pas intéressé). Pour la Finlande, l’avantage est qu’elle a l’euro donc pas de risque de change. Il y a quelques magnifiques entreprises mais ce sont surtout des smalls.

Pour la France, il ne faut pas tout jeter. Il y a quandmême de belles entreprises, même si les Bigcaps sont clairement en déclin (et donc notre économie également). C’est assez flagrant quand on analyse les entreprises de tous les pays.

Pour la Chine le potentiel est énorme mais c’est encore un peu précoce avec tous les risques règlementaires. On le voit bien récemment avec les attaques du gouvernement Communiste contre les grandes Tech…

Bonjour Matthieu,

J ai souscrit comme d autres certainement avec succès à quelques actions scandinaves courant décembre . Aussi, j avais décidé d étaler mes versements sur 1 trimestre en décalant certains achats dont Chemototec, Qt group et Instalco.
La problématique est dorénavant la valeur boursière de ces 3 societes environ 40% plus élevée que leur valeurr réelle actuelle, soit +/- 2 années d avance de croissance et de bénéfice. À ton avis, est ce qu il est encore temps d y rentrer, faut il mieux attendre un éventuel repli ponctuel ou passer son chemin en investissant sur d autres sociétés plus a même de générer une meilleure plus value?

Salutations,

Bonjour Cédric,

Je pense que c’est l’éternelle question qui n’a pas de réponse 😉

Tout dépend de votre horizon d’investissement. S’il est très éloigné, il vaut parfois mieux payer « un frais d’entrée d’une à deux année » et d’avoir une performance exceptionnelle par la suite plutôt que l’inverse.

Néanmoins attention avec les valorisations actuelles car il est difficile de dire si une entreprise est sur-évaluée ou non. En effet, les PER (ou autres ratios) augmentent intrinsèquement avec la baisse des taux d’intérêts suites aux QE. Il est donc aujourd’hui difficile de savoir si une entreprise est réellement sur-évaluée ou si sa valorisation est normale à cause de la faiblesse des taux. Dans de telles situations, je ne regarde plus trop la valorisation en relatif mais en absolu. J’essaye de m’assurer que le ratio EV/EBITDA (qui est plus intéressant que le PER à mon sens) soit inférieur ou pas trop éloigné de 30 d’après les projections financières à horizon 2-3 ans max. Évidemment j’appliquebcette méthode uniquement pour les entreprises à forte croissance.

Edit : attention également à la date de publication des résultats. Beaucoup d’entreprises vont publier en Fevrier/Mars, autrement dit très bientôt, et il est donc déjà nécessaire de regarder tous les ratios projetés dans un an. Ceux de 2020 n’ont déjà plus beaucoup d’intérêt.

Bonjour Matthieu,

Meilleurs Voeux 2021: Santé & Prospérité !

Grâce à votre effort remarquable de pédagogie, je me suis lancé dans l’ouverture d’une assurance vie piloté par Sycomore ISR en septembre & d’un Pea en gestion libre (via boursorama) en novembre 2020.
Il s’agit de mes premiers placements ( 39ans, marié, 1 jeune enfant…mieux vaut tard que jamais).
Je pense à un CTO chez DeGiro pour viser le marché US, Chinois, Scandinave et germanophone.
J’ambitionne comme vous un portefeuille croissance plus que dividende pour développer mes placements sur long terme.

Vous êtes ma référence avec la chaine Youtube ZoneBourse.
Les sites Avenuedesinvestiisseurs & Quantalys sont également très utiles.
2021 sera E-Tech (secteur qui confirme sa résilience), Ecologie (European green deal, flux monétaire massif à venir ) et Empire Chinois (épicentre mondial de la croissance).

Nb : Etant très mobile professionnellement, je n’envisage pas d’acheter ma RP mais je souhaite profiter de ma capacité d’endettement pour investir dans l’immobilier à crédit (effet de levier) dans différentes SCPI (Pierval santé, Activimmo, Kyaneos, Cristal Rente, Epargne Pierre).
L’idée est de diversifier la nature de mes actifs et de préparer le financement des études de mon fils dans 20 ans ainsi que notre retraite. Y-a-t-il un intérêt à constituer une sci (père-mère-enfant) afin de déléguer l usufruit à mon fils lors de ses études mais aussi pour transmettre le patrimoine lorsque partira le dernier parent?(pas tout de suite quand même !!!)

J’ai également ouvert un compte swissborg (le « trivago suisse » des exchanges de crypto) pour investir dans la crypto (notamment sur Etherium, CHSB, BTC) afin de me tenir au courant du fonctionnement de ce type d’actif et ne pas être pris au dépourvu en cas de besoin .Uniquement 5% de mes investissements avec une approche « assurance » ( stratégie holder- Long Terme) au cas où les FIAT vacillent! Si ça vous intéresse je me permets de me mettre un lien qui vous offre entre 1 à 100€ sous forme de loterie (ticket à gratter) en cas de souscription avec un premier versement de 50€. https://join.swissborg.com/r/jeanchCEZN
J’aurai également un ticket de loterie.

Je parle de votre site à toutes les personnes qui s’interrogent sur des placements à réaliser.
Longue Vie à votre site (peut être une chaine Tv à venir ?)

Bien à vous,

Jean-Christophe

Bonjour Jean-Christophe,

Merci beaucoup pour votre commentaire et ces compliments ! Je suis heureux d’avoir pu vous aider à vous lancer. Meilleurs voeux 2021 également.

Ouvrir un CTO Degiro est en effet une excellente option pour s’ouvrir sur les marchés étrangers.

Concernant votre projet et la SCI, je ne m’y connais pas suffisament. Mais je pense que pour les aspects de transmission c’est inutile, car vous pourrez de toute façon faire des donations de 100k€ par enfant sans taxe. Je vous recommande même si possible d’acheter des OPCI plutôt que des SCPI. Les rendements sont globalement les mêmes, mais ces supports sont capitalisant ce qui permet d’éviter l’impôt et donc de gagner en fiscalité et donc en rendement. Si vous les achetez en AV (comme mes-placements libertés de Spirica par exemple), vous profiterez en plus des avantages de succession propres à l’AV.

Concernant les crypto, j’avoue être ultra sceptique car selon moi ce n’est pas un actif, c’est du vent. Autant soit investir dans l’or, soit dans les Fintech US comme Visa, Mastercard, Paypal… qui seront à mon sens les premières à se positionner si une crypto régulée devait apparaître sur le marché.

Merci beaucoup en tout cas de conseiller le site autour de vous, c’est le meilleur moyen pour faire grandir la communauté !

À bientôt
Matthieu

Et je rebondis sur ce que dis Matthieu, si vous avez une assurance vie, achetez vos SCPI dessus même et réinvestissez vos dividende, car mal renseignée j’ai acheté mes parts de SCPI en direct certes j’ai un beau rendement malgré les impôt mais à refaire je les mettrais plus sur mon AV…

Bonjour JC

Bonne année, je me permet juste de venir répondre au sujet des SCPI j’en possède 2 que vous avez cité ( PS et EP ) qui sont très bonne et prometteuse, avez vous pensez à Corum je la détiens elle est particulièrement intéressante ! Je comptais prendre SCPI Le Grand Paris et 1 ou 2 autres mais j’ai préféré investir en bourse car suffisamment diversifié dans l’immobilier sur mon patrimoine.

Bonjour Matthieu,

Concernant les places boursières de vos dernières valeurs. Doit-on comprendre que vous avez acheté afin de réduire les frais surement :
– pour l’Australie : Pro Medicus Ltd sur la place FRA (car seule valeur canadienne apparaissant en euro sur votre PF) ?
– pour le Canada : Xebec Adsorption ou Dollarama sur la place FRA plutôt que TSV ou TOR ?

Aussi, les Smalls et Mids Caps sont toutes bien parties mêmes trop partie à la hausse à mon goût. D’un point de vue général et même s’il est très compliqué de juger d’un juste prix comme vous le dite souvent, j’en envie de penser qu’il y aura forcément une correction sur ces Smalls et Mids.
Exemple : une Esker qui vaut plus qu’une Dassault 💻, une Pharmagest dont le prix de l’action paraît disproportionnée en rapport à d’autre du mêmes secteurs 🚑…
> Ne pensez-vous pas que c’est un effet de mode et que les investisseurs reviendront prochainement vers des valeurs plus solides type Dassault justement ?

Concernant les valeurs vertes type Neoen, Alfen, Xinyi, Xebec, Energie One…
J’ai bien lu votre réponse sur le Renouvelable en réponse à un autre Laurent 😉. Mais cependant, comment expliquer vous le fait qu’elles augmentent toutes en même temps ?
Aussi, j’ai bien noté « Xebec Adsorption » et « Energie One » qui sont semblent être moins parties à la hausse.
> Avez-vous d’autres valeurs à conseiller dans ce secteur ?

L’idée du domaine du Cannabis me paraît très bonne.
> Avez-vous donc investi dans Terrascend ou avez-vous trouvé mieux en valorisation, fondamentaux … ?

Aussi l’occasion de vous souhaiter mes meilleurs voeux pour 2021🥂.
Avec et la santé et pleins de réussites à titre personnel et professionnel.
Et comme toujours un immense Merci pour ce formidable suivi 👍.

Bon dimanche,
Cordialement

Bonjour Laurent,

Il faut trouver un compromis entre liquidité et tarif. Pour l’Australie je préfère payer 10€ et avoir une excellente liquidité plutôt que 7,5€ à Francfort et une maivaise liquidité (ce qui entraîne souvent un spread élevé donc des frais supplémentaires en soi).

Pro Medicus est Australienne mais n’était pas disponible sur Degiro en Australie, uniquement Francfort donc je n’ai pas eu le choix.

Pour le Canada, l’accès aux places est mauvais car achat par paquet obligatoire. Je dois donc passer soit par les Us (NYSE ou Nasdaq quand c’est possible), Francfort sinon.

Concernant le renouvelable, la grande majorité des budgets viennent des Etats. Or l’age du renouvelable ne commence sérieusement que depuis cette année, ce qui explique la hausse. Par ailleurs, pour respecter les critères ESG ISR les fonds sont obligés de vendre leurs positions sur les pétrolières (ce qui les a fait chuter) et d’acheter du renouvelable (ce qui les fait monter). Il faut être très vigilant aux valorisations des valeurs que vous achetez dans le secteur. Certaines sont valorisées correctement (la plupart en portefeuille ou WL) mais d’autres sont clairement en bulle.

Il y aura certainement une correction tot ou tard mais je suis haussier sur le secteur à LT.

Pour le Cannabis, la plupart des actions sont interdites par Degiro pour des raisons réglementaires. Je voulais acheter Trulieve car c’était la préférée. Je vais acheter Terrascend car une des seules dispo (mais très maivaise liquidité à Francfor).

J’ai trouvé un autre moyen détourné : IIPR aux US. C’est une REIT (Immobilier) mais qui possède des champs de culture de Cannabis. Elle est présente chez Degiro.

Je vous souhaite une excellente année 2021 également, pleine de réussite !

Bonjour,

Merci pour toutes ces informations 👍.

Et ces compléments de compréhensions sur les valeurs renouvelables et pétrolières.
Au risque d’avoir des regrets, je préfère attendre constatant encore des hausses terribles aujourd’hui pour Alfen, Xebec ou Xinyi…

Votre réponse m’apprend que les frais des places « Australienne » et « Francfort » sont relativement élevés pour mes tranches de 200€. Mais que ne faudrait-il pas faire pour de belles valeurs 😊.

En effet, je constate un volume de « 0 » ce matin pour Terrascend avec une dernière MAJ à 8:25. Alors que le volume moyen sur 10 jours est de 200 000 environ. Avez-vous une explication ?
(Idem pour Dollorama à 33€ avec 0 de volume et une dernière MAJ à 8:48)

Je constate aussi 2 valeurs « IPRR » sur la place NYSE. Une 1ère autour des 185$ et une 2ème autour des 35$.
Comme toujours, je suppose qu’il faut privilégier celle à185$ avec plus de volume ?

Cordialement

Pour l’Australie il faut à mon avis passer des ordres de 500€ mini.

Mais sinon, je vais parler prochainement d’ETF thématiques Ishares qui investissent dans pasmal de pays, dont l’Australie, ce qui est une bonne piste de remplacement.

Pour les volumes je regarde sur Yahoofinance via l’appli iphone, je les trouve plus précis. Mais en effet je confirme qu’ils sont faibles à Francfort, et le Spread est parfois élevé (j’attends d’acheter quelques lignes pour éviter le Spread à 5%…). Pour IIpR la bonne est celle à 183$.

Bonjour Cédric,

Oui 3 y sont : DGTL, RBOT et HEAL.
2 autres sont complémentaires mais pas dans cet articles (INRG et CEMG).

Merci Matthieu, article très intéressant en perspective 🙂

L’entreprise XEBEC a la cote aujourd’hui !! En attendant ton prochain screener sur l’ensemble des sociétés, est ce possible de nous indiquer pour cette société le FAIRPRACE 5 ans que tu as déterminé ?

Salutations,

Merci pour vos réponses 👍
En effet, j’ai commencé à regarder ces Etfs 😉 ! Très tentant et pour diversifier et réduire les frais.

D’autre part, je reviens vers vous au sujet des valeurs vertes. J’aimerais investir dans ce secteur pour ne pas mieux louper le train que je ne l’ai déjà loupé 😊.
En attendant le classement de votre prochain Screener et même si vous n’avez pas de boules de cristal, je me permets de demander votre avis d’autant plus que les hausses progressent fortement de jour en jour. Et afin de ne pas être positionné trop haut en prix…

Donc parmi China Conch Venture, Dako New Energy, Xinyi et Xebec ou Energy One.
S’il falloir en choisir 2 seulement ? Plutôt celles à fort volume (Dako par ex) ou plutôt choisir en fonction de leurs domaines plus précis : hydrogène, photovoltaïque, solaire…

En parallèle, au sujet des passages d’ordres de valeurs Australienne sur Degiro et leurs données en temps réel ou différés n’étant pas disponibles, vaut-il mieux les passer aux heures d’ouvertures Française ou Australienne ?

Merci par avance.

Bonjour Laurent,

Pour le renouvelable, mes valeurs préférées sont les suivantes :

Le français Neoen (solaire et eolien), le Grec Terna Energy (eolien et hydraulique). Les deux ont une bonne croissance et des valorisations raisonnables. Sinon il y a en Espagne Grenergy et Solaria Energia dans le solaire. Deux belles valeurs à forte croissance mais un peu plus chères.

Aux Us j’aime beaucoup Enphase Energy (ondulateur solaire) et Amresco (conseil en énergie)

En World je privilégierais Xinyi (verre solaire) et Xebec (hydrogène). Energy One est intéressante mais en réalité c’est une valeur technologique qui fait des logiciels liés à la production d’énergie renouvelable.

Sur Degiro pour l’Australie je passe des ordres et ils se valident tous seuls la nuit. Leur bourse ouvre de minuit à 6h du mat chez nous, je reste pas devant l’écran à cette heure pour acheter en live ^^

Le screener arrivera en fin de semaine, patience 😉

Hello Matthieu,

Merci pour ce rapport détaillé qui montre votre évolution constante.

Concernant votre PEA, savez-vous si le graphique en capture d’écran montre la vraie performance en prenant en compte les versements sur le PEA ? Étant chez Bforbank, c’est la même méthode de calcul (Crédit Agricole) et j’obtiens en 2020 + 45 %, alors que je n’ai pas le même résultat en calculant à la main.

Avez-vous vérifié ?

Par ailleurs, Boursorama utilise le Time Weighted Return qui me donne une perf négative sur mon PEA-PME, alors que celui-ci est largement positif sur l’année 2020 (année d’ouverture).

C’est à rien n’y comprendre.

Excellente année 2020 !

Bonjour Koki,

Oui le GRAPH de CA Investore tient compte des apports/retrait pour calculer une performance réelle sans qu’elle soit biaisée par les mouvements de cash. Elle est donc directement comparable aux indices.

Il est possible d’avoir une valeur de part négative même en étant en gain. C’est mon cas pour cette année. Mon portefeuille a gagné +2% en valeur de part environ, or mon gain financier sur l’année est de presque 10 000€ de par les apports faits au bon moment (surtout Avril). Pour regarder cela, il faut calculer le TRI (taux de rentabilité interne) qui tient compte du timing des apports dans la performance. En général on l’annualise, par exemple si vous faites 1% sur 1 mois, ça vous fait un TRI de ~ 12% à l’année.
À titre personnel je ne l’utilise pas car je fais des apports chaque mois sans me soucier du timing. Le TRI est surtout utile pour les gens qui cherchent à timer et faire des apports élevés « au bon moment ».

Bonjour Matthieu, meilleurs vœux à vous ainsi qu’aux autres membres

Tout d’abord merci pour ce travail de passionné que l’on attend impatiemment toutes les fins de semaines, Sur cette année si singulière, avoir un bilan positif est déjà pas mal, pour ma part j’ai réussi humblement à être un petit peu au dessus de votre portefeuille principal et du MSCI World, mais simplement comme je l’avais évoqué dans d’autres échanges grâce à un mix entre croissance et rendement ou plutôt valeurs hyper-croissance et valeurs aristocrates, en m’inspirant carrément de vos articles pour le choix des valeurs.

Je vois que vous avez orienté votre PEA vers le nord et en même temps vous vous débarrassez de valeurs qui dans un passé relativement récent étaient encore marqué d’une étoile (Essilor), j’avoue être un peu perdu dans votre raisonnement stratégique à très long terme car les changements opérés en moins d’un an valident plus un buy&buy qu’un buy&hold, les questions que je me pose:
aura-t-on dans 20 ans plus de chance de continuer à porter des lunettes avec verres Essilor, la croissance de l’entreprise et sa valeur vous aura t elle enrichi ou bien les protections de casque de vélo (MIPS) seront elles encore là dans 20 ans.
Bien heureux bien sur celui qui connaît la réponse, pour ma part j’ai fais ce choix de croire que les valeurs que vous aviez comme étoile il y a quelques temps seront encore là dans 20 ans, je les conserve donc en distillant ça et là à 50% quelques valeurs que vous détenez et que j’appellerai d’hyper-croissance, avec un risque mais il faut en prendre.
Ma deuxième réflexion est la suivante, ne craignez vous pas qu’en achetant trop de valeurs, votre portefeuille se dilue suffisamment pour que sa valorisation ne soit qu’un clone sur la performance d’un ETF World?
pour ma part je me contraint à 25 lignes maximum sur PEA et pareillement sur CTO, ces 50 valeurs me donnent moins de travail de suivi tout en diluant le risque suffisamment, c’est ces 50 valeurs qui doivent si possible faire en sorte que je puisse sur performer le MSCI World, en revanche je me repose à 30% du portefeuille pour une performance moyenne sur des ETF Ishares.

Bien à vous, bonne journée

Bonjour Gérard et bonne année !

Il est certain qu’avec des valeurs de croissance de plus petite capitalisation, il faut les surveiller un minimum. Essilor a plus de chance d’être là dans 20 ans que MIPS. Cependant « etre là dans 20 ans » ne veut rien dire. Danone sera sûrement là dans 20 ans, mais quelle sera la performance boursière ? Si l’on regarde les 20 dernières années, on peut se dire que ce n’est pas génial. Le tout est donc de voir pour les valeurs de croissance quand les fondamentaux se détériorent, et de les vendre si nécessaire. Je vendrais MIPS sans problème après 200% de PV un jour si les fondamentaux se dégradent, il ne faut pas faire preuve de sentimentalisme. Je ne parle pas ici de faire du trading et de vendre après un an. Mais des valeurs en forte croissance pendant 5 à 10 ans c’est déjà très bien. La performance a de forte chance d’être supérieure à des valeurs comme Essilor, Danone etc.

Les choix dépendent majoritairement de la prise de risque que l’on est prêt à prendre, à calibrer avec son âge et son capital. Il est évident que si j’avais 50 ans, je ne me prendrais plus la tête avec des valeurs à forte croissance mais plus risquées. Quand le patrimoine est atteint, on cherche la stabilité. Il est cependant illusoire d’acheter une valeur uniquement pour son dividende avec un horizon 20 ans. Rien ne dit que la valeur sera toujours là, que son dividende sera toujours payé etc… il faut donc basé ses critères d’achat sur les perspectives présentes et futures et non les niveaux de dividendes. Sauf si à nouveau vous souhaitez commencer à taper dans vos dividendes à horizon relativement proche.

Concernant le nombre de lignes, je pense que c’est un faux problème. Si vous diversifiez pour diversifier, oui c’est défavorable. En revanche si vous analysez 10 entreprises à fort potentiel, pourquoi prendre le risque de n’en prendre que 5 ? Vous risquez beaucoup de problèmes (fraude, résultats en baisse, croissance inférieure aux concurrents…) et vous risquez d’avoir des regrets. On ne sait jamais quelle ligne performera le mieux, c’est justement l’importance de la diversification.

Vu les faibles frais de courtage, autant diversifier si cela ne réduit pas l’espérance de gain.

Bonsoir Matthieu,
Ma question va compléter celle de Gérard, dans un autre aspect, que j’appellerai le facteur visibilité.

En effet, certains titre comme MIPS sont certes, très bon, mais personne d’importance (banques, institutionnels ect) ne semble s’y intéresser réellement la ou des valeurs comme Essilor occupent le devant de la scène.

J’observe certaines fois des titres spectaculairement rentable, par exemple GTT, mais que personne ne calcul et donc, dont le prix stagne alors que des entreprises comme Worldline, dont les marges et le retour sur investissement sont moins bonnes, montent en prix car bien en lumière dans l’actualité et auprès des investisseurs.

Ma question, finalement, ne vaut-il mieux pas détenir des titres ‘moyens’ (worldline, christian dior ect) mais qui bénéficie d’une certaine appétence et notoriété des investisseurs, plutôt que des entreprises excellente comme MIPS mais perchées au fin fond de la Suède loin des lumières des acteurs boursiers ?

Quand on voit qu’un titre peut rester dans l’ombre 10 ans avant qu’un analyste le mette en lumière, on se pose la question !

Bonjour Steeve,

Regardez l’évolution boursière de MIPS et vous verrez si personne ne s’y intéresse 🙂

N’oubliez pas que le marché est tout de même relativement efficient, donc si un amateur comme moi arrive à « dénicher » MiPS, beaucoup d’autres doivent y arriver.

Bonjour Matthieu
Mes meilleurs voeux
Je suis étonné que pour vous les GAFAM ne sont pas survalorisés ?
Leur capitalisation est largement supérieur à tout le CAC40.
Autre question = pesez-vous que le Nasdaq explose en vol en 2021 ?
Bonne semaine
Arnaud

Bonjour Arnaud,

Les GAFAMs produisent aussi à elles seules bien plus de richesses que les entreprises de CAC40. Rien qu’Apple, c’est 50 milliards dollars de cash-flow par an, sans compter sa tonne de trésorerie. Si vous regardez les ratios EV/EBITDA des GAFAMs elles sont mêmes objectivement vraiment pas chères (surtout Google et Facebook). Le Nasdaq est composé à 50% de GAFAM donc pas sur que le risque soit énorme (même si certaines actions du Nasdaq sont carrément sur-évaluées).

Merci pour ces précisions.

En effet, j’avais constaté Neoen, Xinyi et Xebec sur votre dernier portefeuille 👍
Et je découvre donc de belles valeurs comme Terna Energy ou Enphase Energy 🤩.

Sur Francfort, j’ai repéré Xinyi sur le Ticker « 13X » qui a plus de volumes (30000) que sur le ticker « X19 » (4000).
A titre informatif, pourquoi apparaît-elle à un montant différent : 2,10€ sur le 1er et 2,28 sur le 2ème ?
Surement à cause du volume justement mais ça fait une sacrée différence !

Concernant Terna Energy :
– Sur la place Athènes : volume de 175000
– Sur la place Francfort : volume non indiqué sur Degiro. Mais elle est à 25 centimes de moins 😉.
Quelle place privilégier aussi ? La principale Athènes ou Francfort pour limiter les frais annuels et le fait que la valeur soit moins chère ?

D’ailleurs si je peux me permettre, vous pourriez peut-être ajouter la place « idéale » pour chaque valeur de votre Screeners.
Car même en prenant en compte vos conseils de regarder les volumes, de limitation des frais, ça pose encore quelque fois question.

Cordialement

Bonjour Laurent,

Pour Xinyi j’ai 13X.F. L’écart de prix n’a pas beaucoup d’importance, ça se compense assez vite en général suivant les différentes liquidités. Peut-être que l’une ne bougera pas demain et l’autre montera pour rattraper le gap par exemple. Il ne faut pas suivre « au jour le jour » ce genre de produits peu liquides. Pour les places de cotation comme je l’ai dit je privilégie toujours la place d’achat principale, sauf dans 2 cas :

– il faut acheter par paquet (Hong-Kong, Japon, Canada)
– l’action n’est dispo que sur une place secondaire (cas de Pro Medicus par exemple).

Dans ces situations, j’achète toujours à Francfort (ou NYSE si les actions y sont comme Alibaba, certaines canadiennes etc)

Pour le prix des actions, il ne faut pas regarder le prix mais la valeur d’achat dans le carnet d’ordres. Terna est par exemple actuellement à 13,50€ à Francfort mais le premier prix d’achat est à 14,02 ce qui colle déjà plus avec la place Grecque.

Merci Matthieu pour vos réponses 👍

Pour répondre à Cédric, les connaissances de Matthieu me sont très instructives 🤓.
Par exemple ici : sur le fonctionnement des places financières, la liquidité, les tickers, le passage d’ordres…. ou certaines valeurs vertes.
De plus, la réponse m’apprend beaucoup mais ne veut pas dire que j’achèterai les valeurs citées.

Surtout en ce moment concernant ces valeurs vertes qui certes sont qualitatives et à fortes croissances.
Et même si les fonds doivent respecter les critères ESG et ISR, valeurs pour lesquelles je ne peux m’empêcher de penser qu’il y a spéculation. Honnêtement aussi, une part de moi évoque la spéculation car j’ai loupé le train en marche. Et oui, aucune verte dans mon PF 😢.

Mais aujourd’hui encore, des pourcentages astronomiques apparaissent pour :
– Dako et Enphase : entre +10% et +15%,
– Xebec et Xinyi : entre +4% et +5%…
Et c’est pratiquement tous les jours comme ça depuis quelques temps !

Tant pis, il faut aussi savoir ne rien faire et attendre en bourse.
Car des montées exponentielles ne présagent rien de bon… enfin en théorie…
Et préfère donc attendre une éventuelle correction importante qui n’aura peut-être jamais lieu…

Bonjour Laurent,

Matthieu partage son savoir et sa passion, ce n’est pas un coach personnel de conseil en finances 🙂

Je comprends son blog comme cela ….

😉

Bonjour Cédric,

C’est exactement ça. Je partage ce que je fais, des idées d’investissement ou mes « trouvailles » d’actions de qualité avec du potentiel, mais tout ceci n’est que le refflet de mon travail personnel et non des conseils ou des recommandations d’achats. On ne le rappelle jamais assez souvent 😉

Bonjour Matthieu,

Quel conseil d’orientation vous me donneriez en remplacement de Solution 30 ? si vous avez 1 ou 2 belle pépites ça m’intéresse

Merci
Bonne journée

Bonjour Jean,

Il y a d’autres actions en technologie comme Esker, Pharmagest. Si vous les avez déjà, il y a également Soitec qui m’intéresse pas mal en ce moment. Sinon beaucoup de boites scandinaves (Admicom, Netcompany, QT Group… voir mon portefeuille)

Je rappel que c’est juste un avis et non un conseil d’achat.

Je sais, je sais que vous n’êtes pas conseillé financier mais ingénieur. puis vous avez déjà pu voir mon travail pour savoir que je fais mon propre chemin mais vos avis sont très intéressant et m’ont aidé sur bien des chemins….
Je vous demande ça pour ressortir Soitec, qui après avoir fait et refais pas mal de fil des commentaires sur votre forum je ne retrouvais plus cette boîte que je n’ai pas étudié encore.

merci pour votre réponse.

Bonjour Jean,

Même si je ne suis pas Matthieu, me permet de vous répondre 😉. Si cela peut vous aider, je possède en PF :
– NetCompany, SimCorp et Prosus 👍,
– Just Eat et Nemetschek qui certes progressent bien moins 👎.
– Et Solutions30 me faisant bien transpirer 🥵 !
Valeur que je n’avais pas revendu lors de la chute des -50% pour ne pas acter une moins-value.
Mais pour laquelle, en augmentation le nombre de mes actions, j’avais lissé le PRU à 12,3€ au lieu des 17€ d’avant.
Aujourd’hui, j’ai enfin pu ré-alléger en revendant à +10% de gains une partie de ma position pour se retrouver avec un plus raisonnable « 3% de la valeur » en possession de mon PF.
Bien sûr, dossier à suivre 📊… tout n’est pas encore gagné…

Aussi, depuis que j’ai commencé en Bourse en avril dernier, j’aimerais posséder Teleperformance, Asml, Esker ou Pharmagest citées. Valeurs que je n’ai jamais osé acheter :
– d’une part parce qu’il faut faire des choix et que mes ressources ne sont pas infinies,
– mais surtout d’autre part au vu de leurs prix que je jugeais trop élevés. Mais des opportunités se perdent à force d’attendre 😕. Et de façon générale, les valeurs qui grimpent fortement continue de grimper…

Ou encore j’aimerais détenir les dernières valeurs nordiques trouvées par Matthieu : Evolution Gaming, Qt Group ou Admincom par exemple.

Cordialement,
Laurent

Bonjour Laurent DE, est bonne année à vous.

Que vous soyez ou non Matthieu je suis quelqu’un qui écoute tout ce qui est à écouter donc bon a prendre 😉
Matthieu le répète assez souvent mais il n’ai pas conseillé financier ni même une personne travaillant dans la bourse. J’écoute ces conseils ou ce qu’il présente en me créant ma propres opinons, parfois oui je le sollicite sans pour autan prendre son partie. Par ailleurs je fais de même avec toutes les personnes qui discute sur ce blog, c’est à ça que sert les forum ou blog à mon sens, celui-ci particulièrement car il est riche d’informations et de l’approche boursière pour les débutant ou novice ce que j’affectionne particulièrement enfin bref je m’égare.
Donc vous vous répondre je vous remercie mais je possède déjà celle que vous me proposez, et moi aussi je suis pris dans la toile d’araignée de Solution30 avec un PRU à 13.44€ je croisa les doigts pour que le cap soit franchis et m’en débarrasser ! Pour ce qui est de Teleperformance, Asml, Esker ou Pharmagest, je possède ASML, mais moins sur les 3 autres je veux dire que j’ai analyser mais me suis pas penché sur la question de les acquérir je pense plutôt ouvrir encore plus mon portefeuille à L’Europe que ce qu’il est déjà.

En tous cas merci pour votre aide aussi !

PS. Matthieu pourriez vous supprimer le commentaire juste au dessus, une erreur de frappe de ma part est cela a totalement arrêter ma saisie tout en la validant désolé.

Bonjour Jean,

Merci, mes meilleurs voeux à vous aussi 🥂 !

Et Merci pour votre message sympathique faisant plaisir 👍.
Il reflète d’ailleurs la très belle communauté de ce site 😊 !
En effet, tous les conseils sont bons à prendre et aident chacun d’entre nous dans leurs réflexions personnelles 😉.

Concernant Solutions30, j’ai envie d’être positif. C’est pour cela que j’ai gardé une plus petite position. En effet, sa tendance des derniers jours est de monter progressivement puis consolider à plat puis remonter progressivement… Bien sûr, une nouvelle news « fracassante » n’est pas à exclure.

Aussi, Asml doit bien se satisfaire dans votre PF. Félicitations !
Quel regret, ayant hésité de l’acheter autour des 300€ il y a quelques temps.
A la place, j’avais choisi Prosus qui n’arrive jamais à casser par le haut faute de news négatives très et trop régulièrement…

Enfin en effet, Matthieu m’a fait prendre conscience qu’il était important de diversifier à l’étranger.
D’ailleurs je n’ai pas encore respecté un de mes objectifs étant d’acheter quelques valeurs du Nasdaq.
Il consolide depuis des mois (les valeurs en dollars de ma Watch List n’ont pas bien changé d’ailleurs) et sa forte volatilité en parallèle de la baisse du dollar me font bien peur aussi…

Bien cordialement,
Laurent

Bonjour,

Pourquoi ne pas include : Bank of America, Coca-Cola, American Express, Kraft Heinz, RH (qui sont, avec Apple que vous avez, les plus grosses actions de Warren Buffet) ?

Quel jour allez vous publier le portefeuille de janvier ?

Bonne continuation à vous !

Bonjour Eric,

Le reporting de Décembre trace la période 1er Dec – 31 Dec. le reporting de Janvier sera donc publié en fin de mois puisqu’il couvre 1er Janv-31 Janv.

Les actions que vous évoquez ne m’intéressent pas car leurs fondamentaux sont très en dessous de ce que je recherche (peu de croissance, dette relativement élevée, secteurs pas spécialement d’avenir). Elles ne correspondent donc pas à mon objectif (valoriser au mieux mon capital à long terme).

Un grand merci pour cette réponse rapide.

Bonjour Matthieu,

Merci beaucoup pour vos publications.
J’ai une question au sujet des titres chinois cotés sur le marché US.
Quel serait, selon vous, l’impact sur la valorisation et la liquidité de titres tels qu’Alibaba ou Tencent en cas d’exclusion de la cote ?
Ce sont des sociétés solides donc à première vue, la baisse du cours semble plutôt être une opportunité pour se renforcer.
A moins que la bascule de ces titres sur le marché OTC (c’est bien ce qui se passerait ?) génère des impacts négatifs ?
Merci d’avance pour votre réponse.

Bonjour Guillaume,

Tencent n’est pas cotée aux Us (seulement sa filliale Tencent Music), donc il n’y aurait pas vraiment d’impact dans son cas. Pour Alibaba c’est plus génant (même si elle est aussi cotée à Hong Kong). Je ne pense pas qu’une entreprise comme Alibaba pourrait se faire exclure (je peux me tromper mais je pense qu’une entreprise de cette taille ne cherche pas à frauder). C’est plutôt pour les petites IPO ou valeurs spéculatives et douteuses que cela peut poser problème et là WallStreet n’hésitera pas à la retirer de la cote.

Bonjour,

Ma réflexion d’investissement sur les valeurs vertes avance 😉.
Et il serait surement dommage de louper le train en marche 🚃.
D’ailleurs, Merci pour ton retour sur les Etfs iShares (précédent commentaire).

Au vu de l’envolée extrême des valeurs vertes chacune à leur tour, je pense investir une tranche dans l’Etf « INRG » – « iShares Global Clean Energy UCITS ETF ».

En effet, plutôt que d’investir unitairement dans 2 / 3 valeurs solides qui peuvent retomber fortement à court terme certes, l’idée de l’Etf avec quelques dizaines de valeurs variées paraît excellente !

Par contre toujours pareil, en regardant la courbe du jour de 1 An de cet Etf, elle monte en ligne droite perpendiculaire de 90%. Franchement de quoi hésiter !
Car les plus belles valeurs «  »à la mode » (aujourd’hui les vertes, dans le passé d’autres secteurs…) ont beau être les plus belles, mais si elles sont « victimes » de spéculation, ça peut faire très mal à court termes aussi certes.

Cordialement

Bonjour,

Il y a un bug dans la récupération des données d’appli iphone/yahoo. Regardez les dates ça passe de Avril à Janvier.

Ne sais pas si vous parlez d’un bug du graphique…

Mais sur Degiro là, je suis sur le grap des 1 an de la valeur « SHSII GL CLEAN ENERGY » à 15,95€ actuellement.
Et tous les mois apparaissent bien et on constate bien la montée en ligne droite surtout entre Déc 20 et Jan 21.

Il faut regarder l’ETF IQQH. Sur un an il n’y a pas de soucis particulier (à part qu’il est très haussier). Attention à cet ETf quandmême car il ne contient que 30 entreprises, c’est son point faible.
La hausse récente vient de Biden, avec Senat democrate. Il pourra passer ses plans de relance favorables aux valeurs vertes.

Bonjour Laurent et Matthieu (et bonne année ! ^^),

j’ai effectué fin novembre une analyse fondamentale (et thématique) des 31 composantes de l’ETF en question ici, et je dois dire franchement que celui-ci sent fort la spéculation : pour deux-trois pépites (je laisse deviner lesquelles), combien de « cash burners »… et la moitié ou presque ne sont même pas « clean », environnementalement parlant ! Il faut vraiment avoir confiance…

Ironiquement, je suis tombé le lendemain de mon analyse sur un ETF qui contenait déjà les meilleures valeurs de ce tracker, et bien d’autres : Invesco S&P400 MidCaps Momentum et ses 78 chevaux de course…

Une façon de prendre en marche le train de TOUS les megatrends ? Qu’en pensez-vous ?

Happy investing,

Yvo (Belgique)

Bonjour Yvo,

Votre ETF est performant (comme la plupart des ETF Momentum) mais celui-ci n’est pas UCITS, donc non éligible aux investisseurs Européens non professionnels. Nous n’y avons donc pas accès, merci à la législation Européenne…

Bonjour « Cigale Repentie »,

Merci ! Mes meilleurs voeux aussi 🥂 !
Et Merci pour votre retour d’expérience 📊 : votre message est presque rassurant. En effet, il n’y a pas que moi pensant à une spéculation éventuelle sur ces valeurs. Même si bien sûr j’aurais aimé être investi sur certaines mais quelques semaines auparavant…

De toute façon n’ai pas osé investir sur cet Etf 😉, enfin encore peut-être je ne sais pas en fait. La courbe verticale me fait bien trop peur finalement 🥵 !

Et merci Matthieu pour votre remarque judicieuse sur le nommmage « UCITS » 😉.

Certaines entreprises, même malgré la hausse impressionnante, sont encore sur des valorisations correctes.

Par exemple aux US Ameresco (conseil environnemental) se paye 25 fois l’EBITDA 2020 et 21 fois 2020. En Chine Xinyi solar (énergie solaire) c’est 30 et 22. En Europe, Terna (eolien et hydraulique) c’est quasiment donné à 11 fois l’EBITDA 2021. Grenergy en Espagne se paye 25 fois l’Ebitda 2021 avec une forte croissance.

Bref, on est donc loin de la bulle. En fait les mouvements sont impressionnants car on partait quasi d’une valorisation zero du secteur à maintenant une valorisation raisonnable (pour certains acteurs). Il y a eu un rattrapage très rapide et fort l’année dernière.

Cigale repentie

Ach, zabotache ! ^^

Je croyais que UCITS était le pendant de OPCVM ! Voilà pourquoi mon ordre est bloqué depuis le début de la semaine ! Shit, alors !
Il va falloir « stock-picker », mais lesquelles ? Et à quels PRU ?

À choisir, je prendrais Enphase et Solaredge technologies… Votre avis ?

Mais peut-être ai-je raté un Etf équivalent et accessible aux particuliers ?

Oui c’est une règlementation stupide mais bon…
À titre perso mes deux valeurs US préférées dans le secteur sont Enphase (ondulateur pour le solaire) et Ameresco (conseil en énergie renouvelable).

Hello
je souhaite chez Degiro acheter Xebec, mais je ne trouve que Francfort comme place, sur le screener la devise est le dollar, l’avez vous acheté en dollar et si oui où?

Je l’ai acheté à Francfort en euro, comme indiqué dans mon portefeuille dans ce reporting.

Bonjour Gérard J’ai acheté Xebec Abs sur la place Toronto le mois dernier, pour Francfort voici la ligne sur DeGiro

Actions FRA | XB6 | CA9838911027 | EUR | XEBEC ADSORPTION INC.
€ 6,050,00(0,00%)

Bonjour Matthieu,

Merci pour ces compléments d’informations toujours aussi utiles et permettant aussi d’équilibrer mon avis sur ces valeurs vertes 😉.
Et Merci aussi en parallèle de toutes ces belles découvertes (Fabasoft, Talenom et bien d’autres). J’ai hâte de prendre le temps de les découvrir en détail cette semaine 👍.

Dans un précédent commentaire, vous m’évoquiez que Grenergy était une belle valeur de croissance mais un peu plus chère que Neoen et Terna justement. Alors que Grenergy est ici 25 fois l’Ebitda contre 11 pour Terna.

Votre réflexion a t-elle évoluée ou d’autres éléments sont-ils à prendre en compte pour choisir « la meilleure » des 2 valeurs actuellement selon l’ensemble des critères ?
En constant aussi que dans votre dernier Screener Grenergy est bien mieux positionné à l’achat que Terna…

Cordialement

Ce sont vraiment des valeurs différentes. Grenergy est plus chère et plus volatile. C’est une entreprise jeune dont les perspectives de croissance sont alléchantes. Mais à côté de cela c’est ce qui est déjà pricé dans les cours. Pour que cela fonctionne il faut que les prévisions futures soient justes.

Terna est plus ancienne, plus résiliente et plus diversifiée (Eolien, hydraulique et biomasse). Elle est donc moins risquée car elle a déjà un beau track record, une croissance correcte et une valorisation assez faible.

Il n’y a pas de « meilleure valeur » ici. Tout dépend de ce que vous recherchez. Cependant si vous avez peur d’une « bulle », Terna est peut-être plus appropriée aujourd’hui.

Encore merci pour ces 2 comparaisons 👍.
Qui m’apportent plus à ce que je m’étais déjà noté :
– Grenergy Renovables – Commercialisation d’installations de récupération d’énergies renouvelables par le biais de centrales solaires photovoltaïques.
– Terna Energy – Production d’électricité à partir d’énergies renouvelables (eolien et hydraulique).

En effet, on constate aujourd’hui même la volatilité de Grenergy.
Je pense bien à vous car supposant que vous l’avez acheté à la vue de votre Screener. En espérant que la baisse ne soit pas trop forte pour vous ?

Bien cordialement,
Laurent

Je suis aujourd’hui déjà à -10% sur Solaria Energia et Grenergy. Mon timing d’entrée n’était pas génial. J’attendais depuis un moment pour les acheter et elles ne fesaient que grimper, et quand je passe à l’achat ça commence à baisser…

Comme quoi ça nous arrive à tous 😉
Mais ce n’est pas grave, les perspectives de croissance sont bonnes donc je ne suis pas trop inquiet pour le moment.

En effet, la Bourse réserve des surprises même pour les plus habitués 😉.

Mais récemment vous avez eu de superbes point d’entrée sur Alfen, Xinyi, Xebec ou même encore Tesla !

Ou même sur la plupart de vos valeurs nordiques.
D’ailleurs, elles restent toutes très chères même avec la chute du jour.
Seules Mips et Admincom commence à re-devenir intéressante…

En mode égoïste, si la baisse pouvait durer encore un peu 😜 avant que les cours ne remontent bien sûr 😉…

Bonjour mat,
Une question sur l’optimisation des ordres d’achat sur degiro. J’ai l’habitude de passer des ordres entre 200 et 300 euros. Quel montant minimum conseilles tu pour optimiser les frais ?
Concernant les achats de valeurs us , peux tu me confirmer que c’est moins cher d’acheter sur la place us que sur francfort ?
Merci a toi

Bonjour David,

Les frais Us sont 0,50 cts donc même pour 100€ cela représente 0,5% donc négligeable. C’est vraiment l’avantage de Degiro. En effet les places US sont moins chères que Francfort (0,50€ vs 7,50€).

Bonjour Matthieu,

Merci pour ce reporting.
Petite question : comment calcules-tu la performance de ton portefeuille ?
Avec les ventes que tu fais (en +/- values), comment réintègres-tu l’ensemble des liquidités récupérées (est-ce que, sur les plus values, tu exclues les 30% d’impots sur la PV à payer dans la performance ?)
Bien à toi

Bonjour Romain,

Je calcule la performance en valeur de part, donc via la valeur finale du portefeuille, la valeur initiale, tout en soustrayant les apports. Pour les reventes, l’argent ne quitte pas le CTO et est directement réinvesti. La performance tient compte du frottement fiscal des dividendes, mais donc pas de l’impôt sur les PV. Néanmoins, je m’arrange en général pour finir l’année de manière « neutre ». C’est à dire que j’essaye d’effacer mes PV avec des MV stockées au bon moment. L’année 2020 a été en PV pour moi, mais comme j’avais stocké des MV en mars je n’ai finalement pas d’impôts à payer. Il n’y a donc pas eu d’impact fiscal sur la performance en 2020.

Sur 2021 j’ai pris 2000€ via quelques arbitrages sur les lignes US. À moi maintenant de trouver des opportunités d’effacer ces PV avant la fin de l’année.

Bonsoir Matthieu,

Merci pour tes conseils. Je me suis décidé d’investir tout doucement dans les énergies renouvelables avec une petite tranche dans Grenergy Renovables.

Afin de me divertir et ainsi éviter d’autres valeurs certes solides mais à dominante solaire (Xinyi, Soloria, Emphase…), je pensais à une 2ème tranche sur GFL Environnmental ou Amresco.

Autant GFL est proche du juste prix, autant Amresco en est très loin.
Même si j’ai bien lu tes argumentaires sur la difficulté de déterminer justement les prix à notre époque.

Aurais-tu cependant un avis sur Amresco sur un point d’entrée plus réaliste ?
Ou alors à quel prix es-tu rentré, enfin si tu es positionné, pour avoir un ordre d’idée ?

Cordialement

Bonjour Laurent,

Mon PRU sur Ameresco est de 54$, donc pas très loin du prix actuel. Comme évoqué, le fair price a de moins en moins de sens, surtout pour le secteur renouvelable. Celui-ci était délaissé dans le passé avec des ratios faibles, et est maintenant recherché avec des ratios normaux. L’écart vient d’un changement de fondamentaux (demandes plus élevées que dans le passé) et non forcément d’une sur-évaluation. Elle se paye 24x EBITDA 2020 et 20x 2021. C’est donc un peu cher, mais rien à voir avec une bulle clairement vu la croissance de l’entreprise. Acheter aujourd’hui n’est donc pas forcément une mauvaise chose (si l’horizon est LT).

Merci pour vos retours d’explications.

Ils me permettent notamment de comparer avec vos Ebitda donnés l’autre jour pour Terna, Xinyi et Grenergy.

A titre d’info, quels Pru avez-vous sur Emphase et dans un autre secteur Innovative Industrial Properties ?
Car dingue les volatilités sur celles-ci aussi…

Bonne soirée et bon week-end par avance

Sur Enphase PRU à 176$ et IIPR à 182$

Vraiment Merci d’avoir précisé vos points d’entrées 👍… permettant de donner une idée générale pour ces valeurs très volatiles.

Bien cordialement

Bonjour,
Quand vous dites que vous perdez vs le world avec votre approche stockpicking, avez-vous pris en compte les dividendes ?
En effet sur le world les dividendes sont réinvestis alors que sur la partie stockpicking non.

Bonjour,

Oui bien sûr les dividendes étaient réintégrés mais uniquement à 70% à cause de la perte fiscale.

Laisser un commentaire