Un krach boursier pour la fin d’année 2018 ?

La volatilité est revenue sur les marchés cette année. Cela se répercute directement sur les principaux indices boursiers mondiaux et sur le moral des investisseurs. En effet, cela rappelle que la bourse est un placement volatile qui ne monte pas en ligne droite.

Le marché montre actuellement des signes importants d’essoufflement et les tensions géopolitiques mondiales empirent les choses. Les indicateurs économiques se retournent globalement à la baisse.

Nous allons donc voir dans cet article qu’elles peuvent être les conséquences sur les marchés et si un krach peut intervenir pour cette fin d’année 2018.

Pourquoi les marchés financiers sont en baisse

Revenons tout d’abord sur les événements qui ont créé des tensions sur les marchés. Premièrement, les taux longs Américains sont en hausse et ont dépassé les 3% de rendement annuel. Ce taux est considéré comme sans risque et laisse donc le choix aux investisseurs de quitter le marcher action tout en ayant un rendement décent.

Ensuite, la guerre commerciale entre les US et la Chine avec la mise en place de taxes sur certains produits a déjà des impacts visibles sur les bénéfices des entreprises.

Du côté de l’Asie, la croissance Chinoise est en baisse et atteint un plus bas depuis 2009. Les conséquences seront donc importantes pour les entreprises profitant du marché Chinois comme le secteur du luxe par exemple.

Pour couronner le tout, la dette Européenne continue de s’envoler vers de nouveaux records et commence à devenir inquiétante en Italie. L’instabilité politique dans le pays renforce les tensions.

Pour terminer, les craintes d’un hard Brexit s’amplifient car aucun accord n’est encore fait entre l’UE et le Royaume-Uni. La date limite est en Mars 2019.

 

La baisse brutale des indices mondiaux

Le mois d’Octobre a été violent pour les bourses mondiales avec un repli proche de 10% pour les principaux indices. La bourse est en terrain négatif sur l’année et le contexte économique et politique mondial n’aide pas les choses.

Voici l’exemple de la baisse occasionnée sur le S&P500 en Octobre. On peut voir que les mois de Février et d’Octobre sont extrêmement volatiles comparés au reste de l’année.

krach brutal S&P500 Octobre 2018

 

Krach ou pas krach ?

Cela ne se voit pas directement sur tous les indices boursiers, mais de nombreux secteurs sont déjà en profonde correction depuis le début de l’année. On pourrait même parler d’un « krach local« .

En effet, le secteur automobile a perdu 50%, le secteur bancaires 20%, le secteur industriel a souffert.

L’indice des petites et moyennes capitalisations (CAC mid & Small) est en recul de 12% sur l’année.

Le CAC 40 est artificiellement épargné par ce phénomène de par sa composition. Il est fortement pondéré par le luxe, le pétrole et l’aéronautique via le jeu des capitalisations boursières.

Ce sont les seuls secteurs avec les techs qui ont performé cette année. Cependant, ils sont maintenant en phase de retournement avec une perte de 10% à 15% sur Octobre.

 

Voici un exemple de la chute de Kering de plus 24% :

chute Kering bourse 2018

 

Voici le même genre de situation pour Dassault Systemes avec une chute de 24% :

chute Dassault Systemes bourse 2018

 

Comment faut-il agir en cas de krach

Je pense pour ma part que la plus grosse phase baissière est derrière nous. A court terme, je ne pense pas que les marchés vont rebondir, il va donc falloir être patient dans un climat incertain.

On constate déjà un début de rebond avec une légère reprise des indices et des actions ayant fortement chuté. Cependant, il est à mon sens purement technique et non porté par les fondamentaux.

Tant que nous sommes en période de trouble, il vaut mieux garder une bonne réserve de cash. De nombreuses actions de qualités versant des dividendes croissants sont actuellement décotées.

On peut citer Michelin, Schneider Electric, Saint-Gobain, Seb, Plastic Omnium, Véolia, BNP, Rubis ainsi que d’autres…

C’est précisément dans ces périodes que l’on fait les meilleurs achats. D’où l’importance d’avoir une vision long terme lorsque l’on investit en bourse.

En effet, les prix chutent mais les dividendes sont toujours là. On achète la même qualité à prix discount !

Il est encore trop tôt pour faire des achats massifs car les actions sont toujours en tendance baissière. Il faut donc s’armer de patience et d’une solide réserve de cash pour profiter des nombreuses opportunités qui sont apparues.

Il est important de ne pas se précipiter en croyant toucher le fond même si les valorisations sont déjà attractives. Il faut faire une watchlist des actions à suivre et patienter jusqu’à ce que la tendance baissière s’essouffle.

C’est précisément ce que je vais faire pour améliorer le rendement global de mon portefeuille rentier.

 

Mentions légales : 

Toutes les informations disponibles sur ce blog sont données à titre indicatif et ne sont en aucun cas des conseils d’achats ou des recommandations au sens de l’AMF.

L’auteur ne saurait être tenu responsable des pertes que pourrait engendrer le lecteur et décline toute responsabilité à l’égard des conséquences éventuelles de l’utilisation du blog.

De plus, les informations pourraient ne pas être actualisées et donc ne fournissent aucunes garanties. Il appartient à chacun de vérifier les données personnellement.

Laisser un commentaire