Suivi Portefeuille Boursier : Reporting Février 2019

Cet article concerne le suivi de mon portefeuille boursier. Le portefeuille se base sur un ensemble d’actions de qualité. Elles possèdent également un solide historique de versement de dividendes croissants.

L’objectif principal du portefeuille est de construire un flux régulier de cash-flow avec les dividendes croissants perçus chaque année. Cela me permettra à long terme d’atteindre l’indépendance financière en couvrant mes dépenses avec ces revenus passifs. Le second objectif est de réaliser une performance supérieure à celle du CAC40 sur le long terme.

Voici le reporting du mois de Février 2019.

Actions détenues et bilan   

PEA

Les 25 actions détenues dans mon PEA au 1er Mars 2019 sont les suivantes :

Air liquide, Arkema, Axa, BNP, Danone, Essilor-Luxottica, Eurofins Scient, Imerys, Inditex, Legrand, L’Oréal, LVMH, Métropole TV, Michelin, Nexity, Orpéa, Publicis, Renault, Rubis, Sanofi, Schneider Electric, Sodexo, Total, Unilever, Vinci.

Suivi Portefeuille PEA Février 2019

La valorisation totale du PEA est à ce jour de 33 000€.

 

CTO

Les 24 actions détenues dans mon CTO au 1er Mars 2019 sont les suivantes :

Abbvie, Alphabet, Altria, Amazon, Aqua America, AO Smith Corp, Blackrock, Comcast, Digital Realty, Factset Research, FedEx Corp, Federal Realty Investment Trust, General Mills, Hasbro, IBM, Johnson & Johnson, Kimberly-Clark, Lowe’s Companies, Magellan Midstream Partners, PepsiCo, Simon Property, Target Corp, Texas Instruments, United Technologies Corp.

Suivi Portefeuille CTO Février 2019

La valorisation totale du CTO est à ce jour de 8570€.

Remarque : les valeurs affichées plus haut sont toutes en euro, elles sont converties avec la parité euro/dollar du jour.

 

Dividendes :

Les dividendes perçus en Février sont ceux de Sodexo, Abbvie, AO Smith, General Mills, Hasbro, Lowe’s, Magellan, Simon Property, Texas Inst, Enterprise PP, JM Smucker soit un total de (41,60€).

 

Bilan 

Le gros du travail ce mois-ci a été une longue réflexion sur le nombre de titres optimal du portefeuille. En effet, que ça soit sur le PEA ou le CTO, j’essaye de me concentrer au maximum sur les valeurs de meilleure qualité.

J’ai donc commencé à essayer d’enlever les valeurs « doublons » en privilégiant au maximum la qualité et la performance long terme. Le travail n’est pas encore terminé mais a déjà permis de m’éclaircir les idées.

L’objectif est donc d’essayer de réduire encore légèrement les lignes des deux portefeuilles. Cela permet de faciliter les renforcements mensuels sans trop s’éparpiller ainsi que de mieux suivre les fondamentaux de chaque position. Je cherche donc à figer le portefeuille et me décider sur les choix à faire.

Mes objectifs de taille du portefeuille final établi sont les suivants :

PEA : entre 25 et 30 valeurs max.

CTO : entre 30 et 35 valeurs max.

Ces nombres sont peut-être encore élevés et je réfléchis toujours à quelles valeurs je pourrais écrémer.

Les choix sont tellement durs quand il y a autant de belles valeurs à posséder en portefeuille ! Mais pour optimiser les performances à long terme et les réinvestissements, il faut faire des choix…

 

Ventes :

  • Amundi: je lui préfère de loin Blackrock aux US.
  • Seb : j’ai revendu ma position car elle était trop petite et le prix est remonté trop vite. Je reste cependant acheteur et j’attends une nouvelle baisse pour me positionner (déçu d’avoir raté le moment où elle était à peine au-dessus de 100€ en début d’année).
  • Plastic Omnium: vente car je préfère me dégager du secteur automobile à long terme. Les publications sont de bonne facture mais je préfère sortir du secteur.
  • Atos: vente car le dividende n’est pas réhaussé et je lui préfère ADP aux US.
  • Scor SE: revente car le prix est à nouveau remonté trop vite et je trouve l’entreprise sur-évaluée. Je lui préfère AXA à long terme qui fait également de la réassurance désormais.
  • Royal Dutch Shell: rien à reprocher mais vente pour me limiter à une seule pétrolière (je lui préfère Total et cela permet d’éviter le prélèvement fiscal hollandais).
  • Enterprise Product Partner: rien à reprocher non plus mais vente pour me limiter à un seul MLP pour le moment (je lui préfère Magellan).
  • JM Smucker: rien à reprocher mais j’ai déjà beaucoup de valeurs alimentaires en portefeuille (Danone, Unilever, PepsiCo, General Mills…). Il faut donc faire des choix…
  • T Rowe Price Group: rien à reprocher mais l’entreprise a une activité assez proche de Blackrock.
  • Walgreens: Le business model n’est pas forcément sûr dans les années futures et la croissance a déjà bien ralentie depuis plusieurs années.

Valeurs encore en PEA mais sur la « sellette » :

BNP, Arkema, Renault, AO Smith, Abbvie, Target.

Ces valeurs sont encore en portefeuille mais je suis en réflexion sur leur conservation à long terme (réduction du nombre de ligne ou problème sur les fondamentaux).

 

Achats PEA :

Nouvelles actions : aucune.

Renforcement : BNP, M6, Imerys, Essilor, Michelin, Publicis, Nexity, Renault.

 

Achat CTO :

Nouvelles actions : Comcast, PepsiCo, Johnson & Johnson, Digital Realty.

Rem : Google et Amazon apparaissent également dans le CTO même si l’optique n’est pas le même que le reste du portefeuille.

Renforcement : Magellan.

 

Revenus passifs et perspectives annuelles futures

Sur une base annuelle, les revenus théoriques que je devrais percevoir en 2019 sont de 1300€. Cela correspondrait à un rendement/PRU= 3.24%.

De par le fait de choisir des entreprises de qualités à dividende croissant, ces revenus augmenteront chaque année quoi qu’il arrive.

Suivi dividendes Février 2019

Remarque : les dividendes Américains et le suivi sont calculés en euro et sont net d’impôts (déduction de la flat tax à 30%). Dans le cas du PEA, ils ne tiennent pas compte des prélèvements sociaux car je ne compte pas retirer avant très longtemps !

Les dividendes globaux n’ont pas bougé ce mois-ci (et probablement le mois prochain) car je n’injecte plus de liquidité sur le CTO pour le moment (j’ai mis début Janvier la grande majorité du cash qu’il me restait car je trouvais les valorisations trop basses et j’ai bien fait !). Les transactions réalisées ce mois-ci n’étaient que des arbitrages de valeurs. Du coup, j’attends de remplir à nouveau ma réserve de sécurité avant tout nouvel investissement.

Cependant, je ne regrette réellement pas la décision prise d’injecter un maximum de fonds pendant cette période de creux et cela a bien payé ! Je pense que je reprendrais les versements mensuels réguliers en Avril.

D’ici là, je poursuivrais probablement encore quelques arbitrages afin de figer au mieux le portefeuille. De tout façon, le marché est remonté beaucoup trop vite et les actions qui m’intéressent sont à nouveaux chères pour certaines. J’ai donc tout mon temps pour réfléchir !

Pour terminer, voici le listing complet des actions non détenues pour le moment mais qui sont dans mon viseur pour le « portefeuille établi ». Cela signifie que je souhaite les acheter lorsque leur valorisation sera plus raisonnable, lorsque j’aurai le cash nécessaire et bien sûr si les fondamentaux ne se dégradent pas d’ici là.

 

Watchlist PEA :

Pernod Ricard, Seb, Thalès.

 

Watchlist USA :

Realty Income, Essex Property, Fastenal, 3M, Cisco, Microsoft, Starbucks, Nike, TJX, Moody’s, Apple.

 

N’hésitez pas à poster un commentaire.

Si jamais le commentaire ne s’affiche pas directement, c’est normal car je dois d’abord le valider pour qu’il apparaisse (anti-spam).

Mentions légales : 

Toutes les informations disponibles sur ce blog sont données à titre indicatif et ne sont en aucun cas des conseils d’achats ou des recommandations au sens de l’AMF.

L’auteur ne saurait être tenu responsable des pertes que pourrait engendrer le lecteur et décline toute responsabilité à l’égard des conséquences éventuelles de l’utilisation du blog.

De plus, les informations pourraient ne pas être actualisées et donc ne fournissent aucunes garanties. Il appartient à chacun de vérifier les données personnellement.

Laisser un commentaire