Suivi Portefeuille Boursier : Reporting Janvier 2020

Cet article concerne le suivi de mon portefeuille boursier. Le portefeuille se base sur un ensemble d’actions de qualité. Elles possèdent également un solide historique de versement de dividendes croissants.

L’objectif principal du portefeuille est de construire un flux régulier de cash-flow avec les dividendes croissants perçus chaque année. Cela me permettra à long terme d’atteindre l’indépendance financière en couvrant mes dépenses avec ces revenus passifs. Le second objectif est de réaliser une performance supérieure à celle du MSCI World sur le long terme.

Voici le reporting du mois de Janvier 2020.

Actions détenues et bilan

 

L’année 2020 semble bien démarrer avec une bonne tenue des indices boursiers. La partie Américaine continue de progresser sur de nouveaux plus hauts. Il n’y a toujours aucun signe avant-coureur d’une récession pour cette année.

Néanmoins, les valorisations sont de plus en plus tendues et le prix des actions est monté bien plus vite que les bénéfices estimés. La hausse s’explique donc principalement par une extension des ratios de valorisations plus que par l’évolution des fondamentaux. Cela risque donc de faire « mal » lorsque le marché corrigera. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il faut faire attention aux valorisations lorsqu’on passe à l’achat (d’où la création de mon screener).

La crainte de l’épidémie du Coronavirus a cependant fait chuter les places boursières en fin de mois (surtout en Europe) où les valeurs exportatrices en Chine ont beaucoup baissé (Luxe, Alcool) mais également les pétrolières et les compagnies aériennes avec les mises en place de régulation des transports.

Il peut donc être intéressant (tout en continuant d’investir chaque mois) de commencer à constituer une petite poche de liquidité qui pourra être investie très rapidement en cas de correction.

 

 

Transaction du mois

 

Ventes

 

Ahold Delhaize : J’ai vendu cette entreprise (bien que les fondamentaux sont solides), pour me retirer du secteur de la grande distribution qui est un secteur très concurrentiel, peu rentable et fortement menacé dans l’avenir avec le e-commerce et le changement des habitudes de consommation des gens.

Exxon Mobil : Je préfère me limiter uniquement à 2 majors pétrolières. J’ai donc préféré garder Total et RDSA. Il y a deux raisons principales. Tout d’abord, la fiscalité avantageuse du PEA qui me permet de réduire les taxes sur le dividende. Ensuite, Total et RDSA commencent dès aujourd’hui à investir fortement sur les énergies vertes car c’est le futur, alors qu’Exxon n’a toujours pas commencé. Je pense que c’est une erreur.

 

 

Achats

 

Pas de nouvelle entrée.

 

Renforcements : Danone, Kering, RDSA, Total, Sodexo, Pernod Ricard, LVMH, Dominion Energy, Comcast, Starbucks.

 

Sans plus tarder, voici le détail du portefeuille :

 

Portefeuille

 

PEA

 

Les 20 actions détenues dans mon PEA au 1er Février 2020 sont les suivantes :

Air liquide, Axa, Danone, Essilor-Luxottica, Kering, L’Oréal, LVMH, Pernod Ricard, Publicis, RELX, Royal Dutch Shell, Rubis, Sanofi, Schneider Electric, Sodexo, Thalès, Total, Unilever, Veolia Environnement, Vinci.

 

Suivi Portefeuille PEA Janvier 2020

 

CTO

 

Les 14 actions détenues dans mon CTO au 1er Février 2020 sont les suivantes :

 

Altria, Automatic Data Processing, Blackrock, Cisco Systems, Comcast Corp, Dominion Energy, IBM, Johnson & Johnson, McDonald’s, National Health Investors, Pfizer, Simon Property Group, Starbucks, 3M.

 

Suivi Portefeuille CTO Janvier 2020

 

La valorisation totale du Portefeuille est à ce jour de 59 464€.

Remarque : les valeurs US affichées plus haut sont toutes en euro, elles sont converties avec la parité euro/dollar du jour.

 

Voici également l’évolution du portefeuille depuis Janvier 2019 VS MSCI World :

 

Performance Portefeuille Janvier 2020

 

Performance du portefeuille depuis Janvier 2020 : -1.12%.

Performance du MSCI World depuis Janvier 2020 : +0.05%.

 

 

Dividendes :

 

Les dividendes perçus ce mois-ci sont ceux de Kering, Total, Altria, Automatic Data Processing, Cisco, Comcast, National Health Investors pour un total de 82€.

 

 

Revenus passifs et perspectives annuelles futures

 

Sur une base annuelle, les revenus théoriques que je devrais percevoir en 2020 sont de 1925€. Cela correspondrait à un rendement/PRU= 3.34%.

De par le fait de choisir des entreprises de qualités à dividende croissant, ces revenus augmenteront chaque année quoi qu’il arrive.

 

Suivi dividendes Janvier 2020

 

Remarque : les dividendes Américains et le suivi sont calculés en euro et sont net d’impôts (déduction de la flat tax à 30%). Dans le cas du PEA, ils ne tiennent pas compte des prélèvements sociaux car je ne compte pas retirer avant très longtemps !

 

Pour terminer, voici ma Watchlist d’actions Américaines (il n’y a pas de Watchlist Européenne car le portefeuille est complet en Europe).

 

Watchlist USA :

 

Medtronic, Abbott Laboratories, United Technologies, Honeywell, Apple, Accenture, Texas Instrument, Microsoft, Visa, Google, Amazon, Procter&Gamble, Pepsico, Home Depot, Verizon, Disney, Nike, NextEra, Sempra Energy, Waste Managment, Realty Income, Essex Property, Digital Realty, Store Capital, American Tower.

 

Me contacter :  etre.riche.et.independant@gmail.com

 

N’hésitez pas à poster un commentaire.

Si jamais le commentaire ne s’affiche pas directement, c’est normal car je dois d’abord le valider pour qu’il apparaisse (anti-spam).

Mentions légales : 

Toutes les informations disponibles sur ce blog sont données à titre indicatif et ne sont en aucun cas des conseils d’achats ou des recommandations au sens de l’AMF.

L’auteur ne saurait être tenu responsable des pertes que pourrait engendrer le lecteur et décline toute responsabilité à l’égard des conséquences éventuelles de l’utilisation du blog.

De plus, les informations pourraient ne pas être actualisées et donc ne fournissent aucunes garanties. Il appartient à chacun de vérifier les données personnellement.

 

17 commentaires

Bonjour
Merci pour ce reporting de janvier qui est très intéressant.
Vous ne semblez pas vous émouvoir de ce qui ce passe en Chine avec le Coronavirus.
J’admire votre sang froid et votre détachement fasse à cette situation.
Il y a quand même pas mal de villes très importantes en quarantaine ce qui paralyse une bonne partie de l’économie mondiale.
On ne sait absolument comment les choses pourraient évoluer.
Ne pensez vous pas que les conséquences pourraient être bien plus importantes que vous ne le laissez paraître?

Bonsoir Thierry,

Je n’ai pas encore une « longue expérience » de la bourse. Je n’ai pas connu de krach majeur (2008) mais cela fait maintenant presque 3 ans que j’investis chaque mois. J’ai connu la forte baisse de fin 2018 qui ne m’a pas vraiment fait gênée. Si une chose est vraie, c’est qu’il y a toujours des raisons d’avoir peur : Brexit, banques en Italie, élection de Trump, récession, économie Chinoise, guerre commerciale, gilets jaunes, coronavirus…

En investissant dans des entreprises solides, au dessus de la moyenne, on se détache de tous ces évènements. Il faut bien comprendre que l’on investit à long terme et que le coronavirus sera vite oublié dans quelques mois ou années. Certes à court terme cela peut faire chuter les marchés et c’est tant mieux. Cela permettra d’acheter à de meilleurs points d’entrées !

Bonsoir matt,
Est ce que le MSCI World est dividendes réinvestis?
seb

Bonsoir Seb,

Oui le MSCI World est dividendes réinvestis donc comparable à la performance de nos portefeuilles.

Matthieu.

Bonjour thierry
J’ai connu la « bulle » de 2000 et la crise de 2008 ce ne sont pas de bons moments si l on est à court de liquidés…
On se pose inévitablement des questions, mais tout repose dans le choix de vos entreprises, regardez la courbe d un indice dividende réinvesti, ça monte toujours.
si la bourse dévisse de 20% vous pourrez probablement prendre u lvmh et l’oreal à -30% (vu leurs expositions à la chine) ce qui est une opportunité exceptionnelle.
Après tout dépend votre horizon de placement mais sil est inférieur à 8/10 ans dans tout les cas il ne faut pas être investi en bourse…
Et pour finir le célèbre adage : Acheter au son du canon vendre au son du violon 😉

Excellente réponse Sébastien.

Il est impossible de savoir jusqu’où les marchés peuvent aller car ils sont souvent dans l’excès. Tout ce qu’on peut dire c’est qu’on met les statistiques de notre côté en choisissant de bonnes entreprises. Ce genre de baisse à court terme peut donner de très bonnes opportunités à long terme.

Matthieu.

Bonjour Matthieu,

Plutot en phase avec vos arbitrage, j’avais une question cependant pourquoi avoir du total et du RDSA au sein du pea?
Merci.
P.

Petite correction : *arbitrage(s) 🙂

Je fais suite à mon message en précisant ma question de manière plus explicite: pourquoi détenir les 2 valeurs au sein du PEA et pas seulement du Total? le dividende en provenance d’amsterdam est amputé non? J’imagine un choix de diversification…
P.

Bonjour Pierre,

La principale raison de prendre RDSA et Total est la diversification. Ce sont toutes les deux des entreprises très bien gérées et avec leur particularités propres. RDSA me semble mieux diversifiée à l’international et Total me paraît légèrement plus solide et avec un meilleur profil de croissance.

L’autre avantage est que les deux entreprises versent des dividendes trimestriels mais à des périodes différentes (Total c’est Janv-avril-juin-oct alors que RDSA c’est mars-juin-sept-dec). C’est intéressant pour recevoir du cash plus fréquemment.

Enfin, pour la retenue à la source d’Amsterdam c’est 15%. Total a un rendement de 6%, Shell de 7% donc après taxe c’est 6% donc comme Total.

Il vaut mieux payer 15% de taxes sur PEA plutôt que 30% sur CTO.

À bientôt
Matthieu.

Bonjour Matthieu,

Merci pour la réponse détaillée (comme toujours). Je me doutais que la diversification était derrière ce choix, mais en effet les périodes de versements de dividende est argument intéressant 🙂

A bientôt
Pierre

Bonjour Pierre,

L’argument de la période de versement est d’autant plus intéressant car très peu d’entreprises versent des dividendes trimestriellement en Europe (donc sur PEA). Total, RDSA et Unilever sont quasiment les seules maintenant que les entreprises UK ne sont plus éligibles.

Cordialement
Matthieu.

Bonjour Matthieu

Vous avez renforcé LVMH en janvier, bien que cette valeur apparaissait comme surcotée dans vos screeners de décembre et janvier (note : 0,5). Pourquoi l’avoir renforcée malgré tout ?

Je me dis que vous avez peut-être profité de la baisse de son cours en fin de mois ? Pourtant au plus bas de sa baisse (autour de 395€), elle restait bien au dessus de la valeur « fair price » que vous lui attribuez (342,94€, comme on peut le voir dans l’aperçu de votre prochain screener à venir).

S.

Bonjour Seb,

C’est une bonne question. LVMH fait partie des entreprises qui ne baissent quasiment jamais en bourse. J’ai donc voulu profiter de l’occasion pour faire un petit renforcement même si elle est encore chère. Ma position était faible par rapports aux autres entreprises du portefeuille et je sous-pondérais donc le luxe sans le vouloir. Cela permet donc un léger rééquilibrage. Mais c’est sûr qu’à ce prix là je n’ai renforcé que d’une action et j’attends une vraie correction pour renforcer de manière plus conséquente.

Si une entreprise est largement sous-pondérée par rapport aux autres dans votre portefeuille, c’est peut-être le moment pour prendre une petite position même si l’action est chère. C’est le genre d’entreprise où je suis prêt à la payer sur-évaluée à l’entrée comme c’est une forte conviction et qu’il y a de la croissance.

Matthieu.

Bonsoir Matthieu,
Vos actions sont toutes en mode buy and hold ?
Pour le moment votre portefeuille a presque le même rendement que MSCI World, félicitations ! Avez vous une idée de la surperformance à long terme de votre portefeuille vis à vis de MSCI World ? Vous avez une idée de l’augmentation de % d’intérêts possibles grâce à cette stratégie de choisir surtout des sociétés distribuant des dividendes croissants ?
Autre question : concernant les dividendes croissants j’imagine que vous les réinvestissez dans l’achat d’actions ? (Il me semble que le terme officiel est dividendes capitalisés mais je ne suis pas sûr).
Merci infiniment pour votre réponse 😊
Julien

Bonjour Julien,

Oui toutes mes entreprises sont en buy&hold. J’investis uniquement pour toucher une rente dans le futur avec les dividendes. Je ne compte donc pas faire de ventes sauf cas exceptionnels (coupe du dividende, dégradation des fondamentaux etc…).

C’est donc la preuve qu’il est possible aussi de faire des plus-values avec cette stratégie. Je sous-performe le world dans les phases haussières je n’ai pas autant de tech ni de GAFAM dedans mais le portefeuille de comporte mieux à la baisse, ce qui est parfait avec ma gestion du risque comme une grosse partie de mon patrimoine est investit en bourse.

Tous les dividendes sont en effet réinvestis. Mes revenus augmentent donc chaque année pour 3 raisons :
1) les entreprises augmentent leur dividende
2) je réinvestis les dividendes
3) je fais des apports chaque mois donc achète de nouvelles actions à dividende.

Cordialement
Matthieu.

Merci encore pour votre réponse. Tradeur débutant depuis décembre dernier, votre stratégie m’intéresse car un portefeuille moins risqué tout en s’approchant des performances MSCI semble une idée équilibrée 😊
Je n’ai pas encore touché un seul dividende, d’ailleurs je ne sais même pas comment ça que fonctionne dans ce cas-là, on reçoit des euros sur notre compte titre ou PEA directement ? Si j’ai tout compris, votre idée est d’acheter de plus en plus d’actions afin de pouvoir dans quelques années toucher une rente grâce aux dividendes annuels qui auront augmenté ? Avez vous calculé la somme qu’il faudra avoir en portefeuille pour toucher une rente minimum de, je ne sais pas, 500€/mois par exemple (ou autre) ? Par exemple avec votre portefeuille d’environ 50000 € il me semble, quelle sera la somme (approximative selon vos calculs) des dividendes que vous allez percevoir fin 2020 ?

Mille mercis pour votre temps consacré à répondre à tout le monde.
Julien

Re Julien,

Oui les dividendes sont directement versés sur le compte espèce du PEA ou CTo.

Il faut en effet une très grande somme pour dégager des revenus conséquents. Le dernier graphique de l’article trace l’évolution des dividendes, je suis aujourd’hui à un peu plus de 2000€ par an. Si vous voulez aujourdhui 500€ par mois soit 6000€ à l’année, il faudrait (dans l’hypothèse d’un rendement moyen de 3%) un montant de 200 000€.
Ça peut faire peur mais l’avantage des dividendes croissant c’est que vous n’avez justement pas besoin de ce montant dès maintenant. Par exemple 60 000€ investis dès aujourd’hui à un taux de 8% par an (qui est la performance historique moyenne à long terme de la bourse) pendant 15 ans donnerait 190 000€ soit quasiment la somme souhaitée. Si vous avez 15 ans d’avance et 60 000€ en poche c’est donc possible. Mieux encore, si vous continuez les apports réguliers chaque mois la durée sera plus courte ou votre capital dépassera les 200 000€.

Cette démonstration illustre toute la puissance des intérêts composés.

Matthieu.

Laisser un commentaire