Suivi Portefeuille Boursier : Reporting Avril 2023

Cet article concerne le suivi de mon portefeuille boursier. La stratégie d’investissement du portefeuille repose sur un ensemble d’actions de qualité avec d’excellents fondamentaux et en croissance.

L’objectif principal du portefeuille est de faire croitre le plus efficacement possible mon patrimoine dans le temps et de réaliser une performance supérieure à celle du MSCI World sur le long terme.

Le second objectif (un fois le patrimoine atteint) sera de construire un flux régulier de cash-flow avec les dividendes croissants perçus chaque année. Cela me permettra à long terme d’atteindre l’indépendance financière en couvrant mes dépenses avec ces revenus passifs.

 

Actions détenues et bilan

 

J’ai été relativement déconnecté des marchés financiers en Avril, avec la naissance de mon fils il y a quelques semaines. J’en profite au maximum tant que je suis en congé paternité.

 

Je n’ai donc pas été très actif, mais ai néanmoins pris le temps d’analyser sur le CTO toutes les entreprises que j’ai en portefeuille ou en watchlist (voir le Portefeuille Dividend Aristocrats US). J’en arrive malheureusement à la conclusion que la quasi-totalité du marché est à nouveau nettement sur-évalué. Cela limite donc les possibilités d’investissement et trouver des opportunités devient compliqué.

Un seul secteur est à part et en baisse très marquée depuis environ un an : les REITS.

 

Ce type d’investissement peut être intéressant si les entreprises sont bien choisies, car on profite à la fois d’une performance de long terme similaire aux actions classiques, mais en plus avec une corrélation relativement faible. Avoir une part de REIT ajoute donc selon moi une bonne diversification à son portefeuille. Avec la décote globale sur le secteur, on peut actuellement obtenir des rendements de dividendes intéressants, ce qui est parfait si l’on cherche à se construire des revenus passifs à terme.

J’ai donc profité de ce creux de marché qui ne durera certainement pas longtemps pour acheter/renforcer des REITS. Le risque à l’heure actuel me semble plutôt limité vs le niveau global de sur-évaluation du marché (bien que cela ne m’empêche tout de même pas de continuer mes investissements mensuels sur les ETF).

Comme toujours dans ce genre de période de crise sur un secteur, je pense qu’il faut privilégier la qualité et non chercher à acheter ce qui semble le plus décoté ou le plus haut rendement.

 

Mes REITS préférées sont les suivantes (dans l’ordre) :

 

Realty Income : pour moi la plus belle REIT du monde avec des tenants d’ultra qualité, maintenant diversifiée en dehors des US et qui rajoute à ses activités l’immobilier industriel et de casino, REIT notée A par S&P. Fait partie des Dividend Aristocrats

 

Prologis : leader mondial de l’immobillier logistique et d’entrepôts, présente partout dans le monde, bonne manière de se positionner sur l’e-commerce, REIT notée A par S&P

 

American Tower : leader mondial de l’immobillier d’infrastructures telecom, présente partout dans le monde et notamment dans les pays émergents, bon moyen d’investir sur le secteur télécom et la 5G sans investir dans un opérateur classique

 

Extra Space Storage : numéro 2 Américain des entrepôts de self storage, derrière Public Storage, mais qui a une bien meilleure croissance à la fois des dividendes et des revenus

 

Essex Property : pour moi la plus belle REIT résidentielle US, elle investit dans des appartements de grande qualité en Californie. Le risque principal étant la concentration géographique et sur la thématique du bassin technologique Californien. Si (1) le télétravail et (2) les lois fiscales Californiennes continuent de pousser les sièges des entreprises à se déplacer, cela peut nuire à l’entreprise. Fait partie des Dividend Aristocrats

 

Equinix : leader mondial de l’immobilier de data center, présente partout dans le monde, bon moyen d’investir dans la digitalisation sans avoir à investir dans une entreprise technologique. REIT surement encore trop chère à l’heure actuelle.

Alexandria Real Estate : REIT très premium classée dans l’immobilier de bureaux, mais qui en réalité est sur un marché de niche spécifique aux US : les centres de recherche et laboratoires de santé. Les taux d’occupation sont élevés et l’activité ne souffre pas du télétravail. Bon moyen d’investir dans le secteur de la santé tout en restant dans l’immobilier. Le risque principal étant la concentration aux US des activités et le fait que c’est un marché de niche. J’étais intéressé mais sans plus il y a quelques mois, mais quand je vois la valorisation actuelle excessivement basse je pense que l’opportunité est réelle.

 

 

Transaction du mois

 

Ventes

rien

 

 

Achats

Extra Space Storage

 

Renforcements :

Realty Income, Prologis

 

 

 

Sans plus tarder, voici le détail du portefeuille :

 

Portefeuille

 

Les actions détenues sont les suivantes :

 

 

Santé

🇫🇷 Sartorius Stedim
🇪🇺 Novo Nordisk
🇺🇸 Abbott Laboratories, Johnson & Johnson

 

Finance

🇪🇺 Adyen
🇺🇸 Intercontinental Exchange

 

Industrie

🇫🇷 Schneider Electric
🇺🇸 Air Product & Chemicals, Lockheed Martin

 

Technologie

🇫🇷 Dassault Systèmes
🇪🇺 ASML Holding, Accenture

 

Consommation non cyclique

🇫🇷 L’Oréal
🇪🇺 Nestlé
🇺🇸 Procter & Gamble

 

Consommation discrétionnaire

🇫🇷 LVMH, Hermès
🇺🇸 Home Depot, Starbucks

 

Energie – Utilities

🇺🇸 Nextera Energy, Waste Management, American Water Works

 

Telecom

🇺🇸 Comcast

 

Immobilier

🇺🇸 Realty Income, Prologis, American Tower, Essex Property, Extra Space Storage

 

 

PEA (Crédit Agricole Investore Integrale)

 

Suivi Portefeuille PEA Avril 2023

 

 

 

CTO DEGIRO

 

Si vous souhaitez ouvrir un CTO chez DEGIRO en utilisant mon lien de parrainage, contactez moi à etre.riche.et.independant@gmail.com ou passez directement par le premier lien présent sur cette page. Vous ne gagnerez rien mais je toucherais une petite commission à l’ouverture de votre compte, c’est un bon moyen de me remercier si le site ou l’article a pu vous aider.

 

Suivi Portefeuille CTO Avril 2023

 

 

ETF

Suivi Portefeuille ETF Avril 2023

 

 

La valorisation totale du Portefeuille est à ce jour de 178 600€.

 

Remarque : les valeurs étrangères affichées plus haut sont toutes en euro, elles sont converties avec la parité du jour.

 

Voici également l’évolution du portefeuille depuis Janvier 2019 VS MSCI World :

 

Performance Portefeuille Avril 2023

 

Performance du Portefeuille en 2023 : +6.9%.

Performance du MSCI World en 2023 : +6.2%.

 

 

Revenus passifs et perspectives annuelles futures

 

Je rappelle que la nouvelle façon de calculer la rente mensuelle est via la règle des 3.5% (règle des 4% sévérisée) de la valeur de mon portefeuille. J’ai effectué pour le tracé et le calcul une moyenne glissante de 3 mois afin de lisser légèrement la volatilité.

De ce fait, je ne regarde plus le rendement des dividendes avant d’acheter/renforcer afin de me concentrer 100% sur les fondamentaux.

Les 3.5% correspondront donc au montant global que je pourrais toucher avec des valeurs de rendement si je choisissais d’arbitrer une partie de mes valeurs de croissance actuelles contre elles.

J’ai pu reconstituer ce que cela donnerait sur mon portefeuille depuis le 01/05/2018 :

 

Suivi dividendes Avril 2023

 

La rente mensuelle moyenne actuelle (fictive) serait de 510€.

 

 

 

Date Publication : 30/04/2023

 

Me contacter pour une question ou pour la rubrique Conseils Boursiers & Services 🛒 :

etre.riche.et.independant@gmail.com

 

N’hésitez pas à poster un commentaire.

Si jamais le commentaire ne s’affiche pas directement, c’est normal car je dois d’abord le valider pour qu’il apparaisse (anti-spam).

 

Mentions légales : 

Toutes les informations disponibles sur ce blog sont données à titre indicatif et ne sont en aucun cas des conseils d’achats ou des recommandations au sens de l’AMF.

L’auteur ne saurait être tenu responsable des pertes que pourrait engendrer le lecteur et décline toute responsabilité à l’égard des conséquences éventuelles de l’utilisation du blog.

De plus, les informations pourraient ne pas être actualisées et donc ne fournissent aucunes garanties. Il appartient à chacun de vérifier les données personnellement.

 

S’abonner
Notification pour
guest

30 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Jean
Jean
il y a 1 mois

Félicitation Matthieu & a votre compagne pour la venu de votre nouveau né !

Jean
Jean
il y a 1 mois

Je rebondis sur le fais que vous parler des REITS, pensez vous je parle pour mon profil personnel mais cela peut aider d’autre personne je pense que cela est inutile d’en avoir si l’on possède déjà des investissements style SCPI ou autres ?

Mon patrimoine est constitué de 45000€ de SCPI
et 80000€ en actions / etf

La partie Immobilier en bourse n’est pas forcément nécessaire pour un profil comme le mien du fait que je possède déjà de l’immobilier en direct, quand pensez vous ?

Laurent De
Laurent De
il y a 1 mois

Bonjour,

Merci pour ce superbe compte rendu que j’ai lu avec loisir et plaisir pendant ce grand week-end ensoleillé ☀️ 👍

Très bonne remarque sur la baisse des Reits 🏡 👍 !

Cependant et si je peux me permettre, vous paraissez un peu « exigeant » concernant la sur-évaluation générale des Marchés.

En effet, il y a encore d’excellentes valeurs à très bon prix dans pleins de secteurs différents 🤑 , enfin me semble t-il…

De plus, nous étions près, il y a encore pas si longtemps, à les payer 2 fois plus chers voir encore plus ! Qu’en pensez-vous 🤔 ?
– Alphabet / Amazon : à ce prix là, comment ne pas les citer !
– Adobe / Nike / Saleforces / Walt Disney,
– Autodesk / Veeva,
– Amd,
Certaines valeurs US sont déjà parties bien haut pour ceux n’ayant pas profité des points d’entrée telles que Meta, Netflix ou encore Nvidia… Ne faudrait pas qu’Alphabet et Amazon fassent de même…
– Eurofins / Equasens,
– Dassault Sytems,
– Imcd,
– Sofina,
– Alfen…

Cordialement,
Bon Dimanche ☀️,
Laurent

Dernière modification le il y a 1 mois par Laurent De
Ludovic
Ludovic
il y a 1 mois

Bonjour Matthieu
Félicitations à toi ainsi qu’à Madame pour la naissance de ce petit garçon. Profite car ils grandissent vite.
Pour les Reits tu aimais également en son temps Sun Communities… ce n’est plus le cas ?
Amicalement

Arnaud
Arnaud
il y a 30 jours

Bonjour Matthieu et félicitations pour cet heureux événement. Que pensez d Agree Realty qui avait vos faveurs il y a peu ? Pourquoi s en être séparé ? Je vous remercie. Arnaud

Gérard
Gérard
il y a 28 jours

Bonsoir Matthieu

Félicitations pour votre nouveau né, je trouve que le marché se cherche, en UE on est largement en avance pour une fois sur les USA ou il reste encore quelques belles opportunités.
Pour les REIT il y en a une que je trouve pas mal c’est SPG (Simon property group), c’est une REIT commerciale qui abrite des magasins classés A, une belle opportunité sous 200$, le dividende est correct aussi.

Belle soirée

florian
florian
il y a 27 jours

Bonjour,

J’ai une question sur l’investor intégrale du CA que je détiens également aussi.

Concernant les actions Italienne et Allemande, les frais sont énorme, respectivement 15€ et 8€ de frais par ordre contrairement aux actions hollandaise ou belge (environs 1€).

Est-ce que tu sais s’il y a un « remboursement plaf PEA trop perçu » comme on peut avoir sur les ETF concernant les bourses IT et Allemande? car les frais me rebute pour passer à l’achat sur certains titres.

est-ce d’ailleurs pour ça que tu n’as pas d’action allemande ou italienne dans ton PF?

merci pour le contenu excellent du blog.

Fa06
Fa06
il y a 23 jours

Bonjour

Je vois que vous vous êtes séparés de vos actions Euronext.
Une raison particulière ou juste pour réduire le nombre de lignes ?

Et félicitations pour cet heureux événement.

Pierre
Pierre
il y a 20 jours

@Matthieu et @Fred et tous les autres !

Bonjour,

Suite à un héritage, j’ai 200 000€ à investir.
J’ai prévu de mettre remplir au plafond mon PEA sur un ETF World en DCA depuis janvier.
Fin juin, j’aurai versé 150 000€ (en laissant 5000 de liquidités).
Ma question :
J’envisageais de placer les 50 000€ restants sur l’ETF SSAC sur CTO mais finalement j’hésite à le faire sur mon assurance-vie. La raison ? Je me dis qu’il vaut peut-être mieux investir sur celle-ci jusqu’à ce qu’elle atteigne 8ans (elle en a 2) et seulement ensuite passer sur CTO (pour profiter de l’abattement).

J’ai « normalement » encore plus de 40/50ans d’investissement devant moi, et une épargne de précaution sur livrets/fondS €.

Merci.
Bien à vous.

Léa
Léa
il y a 19 jours
Répondre à  Matthieu

Bonjour Matthieu,
Et quand on a 43 ans, quel support choisir entre AV et CTO sachant que je compte conserver jusqu’à 70 ans.
Merci beaucoup
Léa

Fred
Fred
il y a 19 jours
Répondre à  Pierre

Bonjour Pierre

Comme toujours en matière de finances personnelles et d’investissement, il est compliqué de donner des réponses toutes faites, chaque cas étant un cas particulier avec des objectifs différents. Quelqu’un qui a des objectifs patrimoniaux ou quelqu’un des objectifs de transmissions n’auront pas forcément les mêmes intérêts à choisir telle ou telle enveloppe d’investissement.

Votre question est très commune, elle revient sans cesse sur les différents sites et blogs traitants du sujet. Je me souviens en particulier d’Edouard Petit (Epargnant 3.0) ou Avenue des Investisseurs ayant fait des simulations à ce sujet.

1/ Même si on n’investit pas sur une AV (pour tout un tas de raison), il est toujours bon d’en ouvrir une ou deux (des bonnes, en ligne) afin de prendre date pour la fiscalité si jamais on doit s’en servir « un jour futur ».
2/ A mon souvenir, le point de bascule (où l’absence de frais de gestion sur CTO compense une fiscalité plus forte par rapport à l’AV, qui a des frais mais une fiscalité moins forte que l’AV en plus de l’abattement) se situe autour d’une 15 aine d’année. C’est à dire que au delà de cette durée, il est plus « rentable’ d’utiliser le CTO pour une allocation actions.
3/ Ceci n’est valable que pour la fiscalité actuelle du CTO, qui est très changeante en fonction des politiques. Si à l’avenir, on revenait à ce qui existait sous F. Hollande (dont la finance était « l’ennemi », quelle misère ce pays communiste), à savoir les PV imposés à la TMI + PS, le calcul serait tout autre, même en tenant compte des abattements pour durée de détention. Il faut garder en tête que dans notre pays, depuis plus de 30 ans, la fiscalité et les PS sur toutes les enveloppes (CTO, PEA, AV etc …) n’a fait qu’augmenter ! Ceux qui se souviennent du PEA à sa création le regrette encore …
4/ N’oubliez pas que dans l’idéal, une fois le choix d’ETF fait dans un CTO, il ne faut plus vendre ou arbitrer en phase de capitalisation, sinon vous déclenchez la fiscalité sur les PV. Donc il faut faire particulièrement attention au choix de l’ETF, de son émetteur et être bien convaincu de ce que l’on fait (avec un MSCI ACWI, c’est plutôt un bon choix).
5/ De façon générale, l’AV n’est pas l’enveloppe à privilégier pour une allocation action sur le long terme (à cause des frais) tant que l’on n’a pas rempli à minima le PEA et versé un peu sur un CTO. En AV, on a plutôt des fonds euros, des SCPI et un peu de fonds indiciels actions pour arriver à l’allocation globale de son PF.
6/ Je n’aime pas les réponses binaires : il faut du CTO et pas d’AV, ou l’inverse. Chaque enveloppe à ses avantages et ses inconvénients. Je pense qu’il est sage d’avoir tout à sa disposition et de répartir le plus intelligemment possible son allocation en fonction des enveloppes, sans que cela devienne obsessionnel. Ce n’est pas la fin du monde si vous avez des ETF actions en AV, mais effectivement il ne faut pas que ça soit l’endroit où vous en avez le plus si vous avez 50 ans devant vous … par contre, pour quelqu’un qui a 70 ans, ce serait différent (il consommerait en priorité les actions de son CTO et PEA et donc en proportion il lui restera plus d’actions en AV sans que cela soit un drame).

Fred

Dominique
Dominique
il y a 14 jours
Répondre à  Fred

Bonjour,

Concernant la fiscalité et par expérience, est-ce possible / légal de changer les règles sur des investissements datant d’avant une évolution de la fiscalité ? (Ex : PER ouvert avant xxx, AV ouvert avant xxx etc).

Je pense particulièrement au PEA. Est ce une stratégie de le mettre au plafond juste avant une augmentation de la fiscalité par exemple ?

Merci pour ces echanges.

Fred
Fred
il y a 14 jours
Répondre à  Dominique

Bonjour Dominique

Je ne suis pas fiscaliste, je tiens à le préciser.
Donc je peux faire des erreurs …

Pour répondre à votre question, et bien ça dépend (c’est fonction des « lobbys » qui défendent plus ou moins chaque niche fiscale.

En général, il n’y pas rétro activité d’un changement de fiscalité sur les supports qui bénéficient d’un « avantage » (le CTO ne rentre donc pas dans ce cas là).
Si vous regardez par exemple la fiscalité des AVs, vous verrez que c’est assez complexe car on tient bien compte des dates d’ouverture et de versement. Et ça devient très complexe avec le temps. Mais les avantages du passé perdurent. Par exemple, mes parents ont des contrats d’AV ouverts avant 1991, et dans le cas là les sommes versées avant 1998 et les intérêts sont totalement dispensés de droits de succession !! Alors que maintenant, la limite est à 152 500e.

MAIS, dans le cas du PEA, ce n’est pas vrai !
PEA d’avant 2013:
Le double régime est de vigueur : on distinguera les gains et plus values effectuées avant le 31 décembre 2017 de celles réalisées depuis le 1er janvier 2018. On appliquera le taux historique pour les gains constatés jusqu’à fin 2017. Les autres gains seront taxés au taux à la date du retrait au titre des prélèvements sociaux.
PEA entre 2013 et 2017:
Un régime de double de taxation transitoire est appliqué.
Les gains réalisés durant les 5 premières années seront soumis au taux historique.
Passé cette date anniversaire, on passera à une taxation au taux en vigueur à la date du retrait.
PEA depuis 2018
Tous les gains constatés au moment d’un retrait seront fiscalisés au taux en vigueur à cette date. Le principe de taxation au taux historique est abandonné.

Donc si votre PEA est récent, vous n’aurez aucun « gel » de la fiscalité. Les prélèvements sociaux ne font qu’augmenter (partis de 0%, récemment 13%, 15.5%, maintenant 17.2%) et vous serez fiscalisé au taux en vigueur lors du retrait.

Ainsi va la vie en France où on vous incite à préparer votre retraite par vous même … dans des enveloppes blindées de frais et ou de taxes.

Dernière modification le il y a 14 jours par Fred
Jacques
Jacques
il y a 12 jours
Répondre à  Fred

Bonjour, merci pour vos éclairages toujours très intéressants. Je rebondis dans cette conversation pour y greffer ma question personnelle. J’ai diversifié mes placements (AV, PEA). J’ai mes livrets A et LDDS pleins pour profiter des 3% (même si < à l’inflation, mais je suis profil prudent). Finalement, ne voulant pas « taper » dans mes livrets réglementés, mon épargne de précaution est désormais sur un livret B qui ne rapporte rien (0,1%). J’y ai actuellement 12 500€ car potentiellement des frais de 10 000€ à court terme et le surplus pour d’autres « soucis du quotidien » éventuels. Qu’en pensez-vous ? Comment optimiser cela ? Cordialement.

Fred
Fred
il y a 11 jours
Répondre à  Jacques

Bonjour Jacques

Quelques éléments de réponses de ma part:

1/ Vous dites que vous avez LA et LDD pleins comme épargne de précaution. On parle donc de plus de 35ke … personnellement, je trouve ça énorme comme « précaution ». Je ne connais ni votre train de vie ni vos problèmes particuliers (par exemple de santé ou de dépendance), mais j’ai du mal à imaginer quel accident de la vie quotidienne (qui ne serait donc ni pris en charge par une assurance ou un régime de santé ou de prévoyance) pourrait justifier un tel matelas !
2/ Vous dites ensuite que vous ne voulez plus « taper » dans ces livrets ! Mais alors, à quoi cette épargne de précaution vous sert-elle ? C’est vraiment paradoxal d’avoir immobilisé autant d’argent, dans des supports qui ne sont même pas au niveau de l’inflation, pour décider que finalement on n’en fera rien !
3/ Vous ouvrez ensuite un livret B pour y mettre une somme conséquente pour « potentiellement » (donc c’est même pas sûr !) couvrir 10ke de frais à venir.

Qu’est ce que j’en pense ?
Que vous semblez être quelqu’un de très très (trop ?) prudent !
Encore une fois les finances personnelles, c’est personnel et chaque cas est différent. Mais à mon sens c’est surtout d’un bilan de situation et de portefeuille dont vous avez besoin !
Quel est votre âge ?
Etes vous en phase d’accumulation (où il faut être agressif dans son allocation) ou en phase de distribution (où il faut être un peu plus défensif pour ne pas être obligé de vendre des actions en bear market pour subvenir au quotidien) ?
Avez vous une pension, une retraite, un salaire ?
Quel est la « sécurité » de ce salaire (emploi stable ou pas) ?
Quel est votre train de vie (combien vous dépensez par mois) ?
Quel est votre épargne de précaution au regard de ce train de vie (un montant absolu ne veut rien dire si vous ne le comparez pas à vos dépenses) ?
Etc etc …

Pour mon petit cas personnel, j’ai un salaire très sûr et dans la moyenne haute, et une vie « frugale » à bien des égards : je n’ai jamais eu plus de 10ke en épargne de précaution sur des livrets, j’en suis même loin ! Je suis en phase d’accumulation, je me dois d’avoir l’exposition action la plus haute au regard de mon profil de risque. Par exemple, 50ke non investis à 10%, c’est sur 20 ans pratiquement 300ke de « perdus » et une rente à 5% de 15ke par an non disponible.

N’oubliez jamais le coût d’opportunité de ne pas être investi : sur le long terme, c’est énorme. En investissement et en bourse en général, il faut être un optimiste. Quand vous interrogez des gens qui ont environ la 60aine et qui « vivent » de leur portefeuille, la très grande majorité vous disent la même chose : j’aurais du être moins prudent et avoir une allocation plus forte sur les actions.

Donc sécurisez juste le nécessaire, mais pas plus.
Il n’y a que vous pour savoir ce qui est réellement « nécessaire ».

Fred

Jacques
Jacques
il y a 11 jours
Répondre à  Fred

Bonjour, merci pour ces retours. J’ai 35ans, envisage un achat immobilier (premier achat) et n’ai quasiment rien pour le meubler (donc je pensais prendre sur les livrets A et LDDS de quoi le meubler intégralement ; j’ai sur AV mon apport et une somme supplémentaire ; PEA rempli en actions, CTO en cours de « construction », des SCPI en AV, le tout en allocation 40%sécurisé/60% non sécurisés (10% immo et 50% ETFWorld). D’autre part, 10 000€ de frais supplémentaires sont probables (pour autre chose).

Fred
Fred
il y a 11 jours
Répondre à  Jacques

Ah mais dans ce cas là c’est différent.
Si vous avez réellement à court terme un projet immobilier où il vous faut un apport plus de l’équipement et des travaux, bien entendu que vous allez utiliser de facon importante les livrets réglementés et les fonds euros pour préparer ça.
Mais là on ne parle plus d’épargne de précaution.
Dans la segmentation d’un portefeuille, il y a (pour moi):
– l’épargne de précaution doit être
safe et liquide pour les imprévus.
– les projets à court / moyen terme qui doivent relativement safe et raisonnablement liquide.
– l’investissement long terme pour la performance, qui doit être au maximum en actions, tout en gardant une poche de réserve pour l’équilibrage en bear marketing ou en hausse parabolique des marchés.

Votre apport immobilier, il est pour moi dans le deuxième point, et il a toute sa place dans le fonds euro d’une AV. Vous n’avez pas à chercher la performance pour cette partir de votre PF vu que vous allez la consommer relativement vite.

Jacques
Jacques
il y a 11 jours
Répondre à  Fred

Merci beaucoup, cela me conforte dans mes choix.
En revanche, je m’interroge à propos de la SCI Capimmo. J’ai investis 20 000€… Avec les frais d’entrée et la baisse inexorable depuis janvier, je perds 3,3 %. Je me demande si je dois faire le dos rond mais attendre au moins un an, dans le meilleur des cas, avant de simplement retourner dans le positif. Ou bien si je dois acter ma perte et me tourner vers des SCPI / le fonds € en attendant / du World / mixer tout ça.
C’est étrange mais quand mo. World diminue, je vois ça comme une opportunité. Là, en revanche, je panique et cogite beaucoup.
Cordialement.

Fred
Fred
il y a 11 jours
Répondre à  Jacques

Mais ces 20ke en SC(P)I, c’était pour du long terme ou pour un projet court terme ? Si ça fait partie de votre allocation long terme et que c’était murement réfléchi, il n’y a pas vraiment de raison de sortir. Si c’est pour votre projet court terme, ce n’est pas vraiment approprié il me semble …

Pour ma part, je n’ai jamais été fan de l’investissement en SC(P)I. Je comprends que le caractère « stable » puisse rassurer un investisseur ayant une faible tolérance à la volatilité de son portefeuille, mais:

Pour du court terme, c’est à mon sens beaucoup trop chargé en frais.
Pour du long terme, les marchés actions sont bien plus performants. Certes c’est plus volatile, mais le risque et le rendement sont les 2 faces d’une même pièces. La volatilité à court terme est le prix à payer pour le rendement à long terme.

De plus, en ce qui concerne l’immobilier en particulier, on sort quand même de plus de 20 ans de baisse des taux qui ont poussé le secteur. Quel sera le futur de l’évolution des taux et de l’immo, je n’en sais rien … mais je ne serais pas étonné de voir à moyen terme une baisse de la valorisation des parts de SC(P)I.

Que vous considériez la baisse du MSCI World comme une opportunité en phase de capitalisation, c’est « normal » car la mécanique indicielle fait qu’un indice large et diversifié (dont la composition changeante en capi weighted reflète toujours les « meilleures » entreprises) remonte toujours. S’il ne remonte pas, c’est que l’économie mondiale est ruinée.
Par contre, quand vous misez sur un secteur en particulier (ici l’immo) et une SCI en particulier (ici Capimmo), vous concentrez énormément votre risque avec une absence de diversification. Vous prenez ce que l’on appelle un « non compensated risk », à savoir que vous n’avez pas la certitude d’un rendement supérieur ajusté du risque, bien au contraire. Rien ne vous garantit que cette SCI de ce secteur économique va se relever à moyen terme, à la différence du MSCI World.

Et je m’arrête là pour cette discussion.

Jacques
Jacques
il y a 10 jours
Répondre à  Fred

Merci Fred. Allocation long terme pour les 50 000€ placés en SCI/SCPI.

jean-charles
jean-charles
il y a 19 jours

Beau contenu et belle présentation agréable à lire.