Portefeuille International Rendement : Reporting Juin 2020

Comme expliqué dans l’article d’introduction des nouveaux portefeuilles du site, le Portefeuille International Rendement a pour objectif de dégager une rente élevée mais solide et fiable dans le temps à l’aide des dividendes.

Ce portefeuille est donc destiné aux investisseurs proches de la retraite ou à la retraite qui souhaitent obtenir dès demain un bon complément de revenus. Les reportings prouveront également via le suivi de la performance du portefeuille (dividendes exclus), qu’il est possible de recevoir chaque mois des dividendes tout en préservant son capital et même en le faisant grossir lentement dans le temps.

Il est à noter que je propose ce portefeuille pour que les lecteurs du site intéressés puissent s’en inspirer, mais il n’est pas détenu en réel pour ma part. Mon portefeuille réel se trouve dans cette partie.

 

 

Composition du Portefeuille International Rendement

 

Le portefeuille International Rendement est constitué de 20 entreprises Françaises et 20 entreprises Américaines de rendement (dividende stable ou croissant). De cette manière, cela permet d’éviter les effets de changes. Il est tout de même à noter qu’il est beaucoup plus complexe de trouver 20 entreprises Françaises de qualité dans cette catégorie que 20 entreprises Américaines. Chaque position est équipondérée à la création du portefeuille. Pour le suivi, le portefeuille initial a une valeur fictive de 100 000€. C’est donc ce montant de référence qui servira à calculer les dividendes reçus chaque mois. Vous pouvez ensuite facilement faire une règle de proportionnalité pour l’appliquer à votre montant.

Voici la composition du portefeuille par secteur :

 

Santé : Sanofi, Abbvie, Johnson & Johnson, Pfizer, Merck & Co.

Finances : Scor, BNP Paribas, Axa, Amundi, Mainstreet Capital, Blackrock.

Industrie : Vinci, Sodexo, Bouygues, Schneider Electric, Air Liquide, 3M.

Technologie : IBM, Cisco Systems.

Consommation non cyclique : Danone, Procter & Gamble, PepsiCo, Kimberly-Clark, Sysco Corp, Altria.

Consommation cyclique : Saint-Gobain, Publicis, Michelin, McDonald’s.

Energie : Total, Rubis, Exxon Mobil.

Immobilier : Nexity, Realty Income, National Health Investors.

Utilities : Veolia, Dominion Energy.

Telecom : Orange, Metropole TV, Verizon.

 

repartition sectorielle portefeuille International rendement

 

 

Performance du portefeuille International Rendement

 

Le suivi de la performance de ce portefeuille démarre au 01/04/2020. Je rappelle que l’objectif n’est pas de réaliser une excellente performance dans le temps, mais de prouver qu’il est possible à la fois de vivre de ses dividendes tout en conservant un capital stable ou en croissance dans le temps.

 

suivi performance portefeuille International Rendement juin 2020

 

Performance Portefeuille International Rendement depuis 01/04/2020 : +20.73%

On peut donc constater que le portefeuille a très bien rebondi depuis le mois d’avril, tout en délivrant des dividendes élevés.

Voici maintenant la performance de chaque ligne du portefeuille ainsi que le classement par rendement du dividende :

 

suivi portefeuille International Rendement juin 2020

 

suivi portefeuille International Rendement juin 2020 US

 

Dividendes du portefeuille International Rendement

 

Voici tout d’abord les statistiques du portefeuille :

 

Rendement brut moyen : 5.92%

Croissance annuelle moyenne du dividende (5 dernières années) : 5.15%

 

Quelques précisions maintenant sur ces données : le rendement moyen du portefeuille est d’une part relativement élevé car le marché offrait des valorisations attractives au lancement du portefeuille. Ensuite, le montant estimé des dividendes ne prend pas en compte les coupes de cette année pour les valeurs Françaises car je pense que c’est exceptionnel. J’ai donc retenu le dividende initialement prévu avant le Coronavirus dans cette situation.

 

Voici maintenant le calendrier annuel des dividendes (en jaune les actions Françaises, en bleu les US) :

 

calendrier dividende portefeuille International Rendement

 

Les dividendes du mois de Juin sont donc BNP, Nexity, Orange, Saint Gobain, Total, 3M, Blackrock, Dominion Energy, Exxon Mobil, IBM, Johnson & Johnson, Mainstreet, McDonald’s, PepsiCo, Pfizer, Realty Income.

 

Le montant brut mensuel moyen des dividendes reçus serait de 497€.

 

portefeuille international rendement dividende Juin 2020

 

 

Screener boursier du portefeuille International Rendement

 

Pour ceux qui ne connaissent pas encore le principe, j’ai fabriqué un screener permettant d’attribuer un score global à chaque action selon plusieurs critères fondamentaux (croissance, value, momentum, rentabilité, bilan, volatilité, cyclicité du business).

Je l’ai légèrement modifié ici pour s’adapter à l’optique du portefeuille, notamment avec des coefficients mieux adaptés : 4 pour le rendement et la qualité du dividende (car c’est l’optique du portefeuille) et 1 pour les autres critères.

Le calcul du Fair Price aide également à choisir chaque mois qu’elle entreprise il serait intéressant de renforcer (sous-évaluation ou légère sur-évaluation).

 

Voici le résultat obtenu (classement par score global) :

 

portefeuille international rendement screener France juin 2020

 

portefeuille international rendement screener US juin 2020

 

 

Me contacter :  etre.riche.et.independant@gmail.com

 

N’hésitez pas à poster un commentaire.

Si jamais le commentaire ne s’affiche pas directement, c’est normal car je dois d’abord le valider pour qu’il apparaisse (anti-spam).

Mentions légales : 

Toutes les informations disponibles sur ce blog sont données à titre indicatif et ne sont en aucun cas des conseils d’achats ou des recommandations au sens de l’AMF.

L’auteur ne saurait être tenu responsable des pertes que pourrait engendrer le lecteur et décline toute responsabilité à l’égard des conséquences éventuelles de l’utilisation du blog.

De plus, les informations pourraient ne pas être actualisées et donc ne fournissent aucunes garanties. Il appartient à chacun de vérifier les données personnellement.

 

17 commentaires

Bonjour Matthieu,

Vous avez placé Altria en tant que « consommation non cyclique », mais je pense que son secteur est « consommation cyclique » ?

Ah j’ai oublié aussi, comment pouvez vous avoir autan d’écart avec les fair price de votre « portefeuille rendement » et vos screeners PEA du même mois avec seulement 9 jours d’écart ?

ex : VInci: Screener Fair Price = 80€ ; Portefeuille rendement Fair price = 67€
ou bien Sodexo : Screener Fair Price = 82€ ; Portefeuille rendement Fair price = 77€

Le screener des portefeuilles mid&small et international rendement sont des versions très simplifiées du screener réel de mon portefeuille.

Celui de mon portefeuille est bien plus précis car est multi critère.

Ceux des 2 portefeuilles types sont simplifiés car je n’ai pas suffisamment de temps pour tout mettre à jour avec la version complète.

À noter également que les scores ne sont pas comparables non plus puisque les coefficients sont très différents (selon la logique du portefeuille type).

Bonjour,

Non le tabac est un secteur de consommation non cyclique, tout comme l’alimentation. Les fumeurs fument autant en recession qu’en période de croissance.

Merci pour vos réponse Matthieu.

Je pensais que le tabac été cyclique autan pour moi.

Bonjour Matthieu,
J’ai une question idiote, mais comment calculer le fair price ?

Bonjour Yvan,

Dans le portefeuille International Rendement et Mid&Small croissance, le Fair Price correspond simplement au calcul lié avec le PER moyen de ZoneBourse.

Je lisse un peu en prenant les BNA N-1, N et N+1 au lieu de N uniquement.

Dans la version complète de mon screener, il y a beaucoup de critères : PER, PSR, rendement, FastGraph, min/max 52 semaines, trésorerie ou dette…

Bonjour Matthieu,

Beau boulot !

Par contre,
Je ne vois pas le nombre d’actions associé à détenir dans toutes ces sociétés ?

Ou faut-il considérer une base de 2.5 k€ par société (100 k€ / 40 sociétés) ?

Merci.

Cordialement,

Lucas

Bonjour Lucas, oui c’est ça. Sur un portefeuille fictif de 100k€ ça ferait 2,5k€/entreprise.

Bonjour Matthieu,

Merci pour cet article de qualité encore une fois, et merci aussi pour toutes les réponses que vous avez pus me donner par e-mail dernièrement.

J’essaye actuellement de me fabriquer une screener maison très simple pour calculer simplement le prix juste (fair price) mais je me rend compte que j’obtiens parfois des résultats très peu précis (fair price très très élevé, ou fair price calculé avec le PER moyen très très différent du fair price calculé avec le dividende historique).

Je suis bien conscient qu’il n’existe pas une seule manière idéale de calculé le fair price, mais même en suivant votre manière de faire, je n’arrive pas à trouver un fair price qui se rapproche du votre.

Par exemple avec Abbvie :

Abvvie PER historique (zone bourse) : 24,7
PER Lissé sur 5 ans (morning star) : 24,35
Rendement moyen lissé sur 5 ans (morning star ) : 3,93 %
Bénéfice net par action 2020 : 7,91€
Bénéfice net par action moyen sur 3 ans (2019/2020/2021) : 7,52€
Dividende 2020 : 4,89€
Dividende moyen sur 3 ans (2019/2020/2021) : 4,82€

J’utiliserais donc la moyenne trois ans pour le dividende et le BNA comme vous l’avez conseillé dans un commentaire

Les deux PER dans ce cas précis étant très proches, je vais arrondir à un per moyen de 24,5

PER moyen * BNA Moyen = Fair price based on per

24,5 * 7,52 = 184,24€

Dividende moyen sur 3 ans / rendement historique = fair price based on dividend

4,82€ / 3,93 % = 122,65€

(fair price based on dividend + Fair price based on per) / 2 = Fair price

(184,24+122,65) / 2 = 153,45€

Contre votre 129€, ça fait quand même un belle différence.

où est-ce que j’ai faux?

J’ai remarqué en faisant l’analyse de certaines entreprises (comme Johnson & Johnson) qu’ignorez les période où le PER est extrêmement élevé (genre 250-300) et ne garder que les PER qui on du sens pour faire son calcul donnait des résultats plus pertinents.

Mais malgré tout dans certains cas (comme avec Abbvie) je n’arrive pas à comprendre que j’arrive avec des prix aussi élevé alors qu’il est évident en regardant simplement le PER historique et le rendement moyen comparé au donnés actuelles que l’entreprise est relativement bon marché et a une bonne tendance (cours au dessus des MMA 20 et 50)

Et autre question un peu hors sujet : je vois quelques entreprises dans votre portefeuille ici que je considère comme plutôt « bonne » mais que je ne retrouve pas dans votre vrai portefeuille.

Je comprends bien que ce portefeuille est plus axé rendement et est purement pour une utilisation en phase distribuante.

Mais malgré tout des entreprises comme Abbvie justement, verizon ou pfizer?
Ces entreprises me paraisse plutôt prometteuse et en croissance. Je ne vois pas non plus AT&T dans aucun de vos portefeuilles, une raison en particulier? Je sais que c’est une entreprise très endetté mais avez vous d’autres raisons d’éviter cette entreprise?

Merci d’avance pour vos réponses,

Florent

Bonsoir Florent,

Pour le calcul via dividende, il faut comparer le rendement actuel avec le rendement moyen (et non le dividende actuel avec le dividende moyen). Pour les PER moyen il faut en effet le corriger si des valeurs aberrantes apparaissent. Idem pour les BNA.

Ensuite, il n’y a pas tant d’écart que cela entre votre calcul et le mien (~10% ce qui n’est pas énorme non plus). C’est parce que j’ajoute également un critère de bonus/malus lié au bilan financier de l’entreprise avec sa dette/trésorerie. Cela ne profite pas à Abbvie.

Les calculs sont encore plus complexe dans la version complète de mon screener (mon portefeuille perso) car je prends en compte beaucoup plus de critères.

Je ne dévoile pas toutes les formules par ce que c’est complexe et beaucoup de travail. C’est aussi ce qui fait que mon travail est « unique ».

L’important n’est donc pas d’avoir les mêmes résultats que moi, mais de chercher à construire le votre selon votre propre logique.

Concernant le choix des actions :

Abbvie : j’ai déjà beaucoup de pharma de meilleure qualité. L’entreprise est risquée car une grosse partie de ses revenus viennent uniquement d’une seul médicament (HUMIRA) dont le brevet est tombé récemment ouvrant la concurrence avec les génériques. C’est pour cela qu’Abbvie est décotée dans le secteur.

Pfizer : idem j’ai déja des pharma de meilleure qualité et avec plus de croissance (Merck, Jonhson&Johnson…)

Verizon : belle entreprise telecom (les fondamentaux sont largement meilleurs qu’ATT) mais très peu de croissance et un secteur concurrentiel et mature. Je préfère investir de le « nouveau secteur telecom » comme Disney, Facebook, ou pourquoi pas Netflix.

AT&T : dette énorme et fondamentaux moins bons que Verizon (moins de croissance, payout ratio plus élevé, leverage plus élevé). Globalement je ne suis pas vraiment intéressé par les pure players telecoms car le secteur est trop mature. Mais si j’avais 60 ans pour dégager des revenus (comme l’optique de ce portefeuille) pourquoi pas.

En revanche si vous êtes jeune, c’est un peu comme se trainer un boulet au pied.

Bonsoir Matthieu et merci beaucoup pour votre réponse,

« Pour le calcul via dividende, il faut comparer le rendement actuel avec le rendement moyen (et non le dividende actuel avec le dividende moyen).  »

Je ne suis pas sûr de comprendre ce qui ne va pas dans mon calcul, que l’on compare les dividendes ou les rendements cela reviens au même non ?

Je ne vois que deux manières de calculer le fair price sur le dividende :

La manière que j’ai utilisé ci dessus à savoir Dividende actuel / rendement moyen

ou alors

(prix actuel * rendement actuel) / rendement moyen

J’obtiens de cette manière deux prix assez proche et qui semblent plus ou moins précis par rapport à la situation de l’entreprise en question.

Est-ce la bonne manière de faire le calcul ?

Merci d’avance, et merci encore pour vos réponses,

Florent

Bonsoir Florent,

Non cela ne revient pas au même puisque les rendements passés tiennent compte des dividendes passés mais aussi des prix passés.

Le fair price actuel (via dividende) est dividende actuel/ rendement moyen.

Le rendement moyen est la moyenne historique des rendements, c’est trouvable sur Zonebourse.

Salut Matthieu,

Ca y est !! je viens de lire l’intégralité des articles de ton blog ainsi que les comms associés, j’ai pris un nombre incalculable de notes. Ton site est une ressource d’info unique ! Merci pour tout ça 🙂

Petite question, tu n’abordes pas les cryptos, pourrais-je avoir ton avis là-dessus ?

Bonjour Sébastien,

Bravo, je suppose que vous avez du passer des dizaines d’heures à tout lire, ça a du être très long !
Je n’aborde pas les cryptos car je ne suis pas du tout spécialiste, et que surtout cela semble pour moi être du vent et de la spéculation. J’aime posséder des actifs, pour moi elles n’en font pas vraiment partie. Je suis cependant intéressé par le projet « libra » de Facebook qui serait une sorte de vraie crypto régulée. Mais bon cela ne verra peut-être jamais le jour.

Très long mais réparti sur plusieurs mois (commencé à partir de mi avril), c’était surtout très instructif !

Une idée d’article intéressant serait peut-être d’aborder les livres qui t’ont aidé, inspiré dans ta culture boursière et financière, qu’en penses tu ?

Au plaisir de lire la suite de tes aventures.

Oui c’est une bonne idée !

Laisser un commentaire