Portefeuille Mid&Small Croissance : Reporting Mai 2020

Comme expliqué dans l’article d’introduction des nouveaux portefeuilles du site, le Portefeuille Mid&Small Croissance a pour objectif de réaliser la performance la plus élevée possible à horizon long terme et du sur-performer nettement l’indice CAC40.

Ce portefeuille est donc destiné aux investisseurs souhaitant faire croître leur capital d’une manière agressive et rapide, lorsqu’ils sont en phase de construction d’un patrimoine financier.

Il est à noter que je propose ce portefeuille pour que les lecteurs du site intéressés puissent s’en inspirer, mais il n’est pas détenu en réel pour ma part. Mon portefeuille réel se trouve dans cette partie.

 

Composition du Portefeuille Mid&Small Croissance

 

Le portefeuille Mid&Small Croissance est constitué de 20 Mid&Small Françaises de qualité, orientées croissance et sur des secteurs d’avenir pour la majorité d’entre elles. Chaque position est équipondérée à la création du portefeuille.

Voici la composition du portefeuille par secteur :

 

Santé : Sartorius Stedim, Eurofins Scientific, Biomérieux

Finances : Worldline, Euronext, Edenred

Industrie : Oeneo, Envea, Eiffage

Technologie : Teleperformance, Alten, Esker, Pharmagest Interactive, Solution30

Consommation non cyclique : LDC, Robertet

Consommation cyclique : Delta Plus Group, Interparfums

Energie : Rubis

Immobilier : Orpéa

 

repartition portefeuille Mid & Small croissance

 

Les secteurs de la santé et des technologies représentent à eux seuls près de 40% du portefeuille car je pense qu’ils seront très performants dans l’avenir.

 

 

Performance du portefeuille Mid&Small Croissance

 

Le suivi de performance démarre le 01/01/2020. C’est intéressant puisque cela permet de voir comment ce portefeuille se serait comporté depuis le début de l’année, en prenant en compte la phase baissière de la bourse avec le Coronavirus.

Voici l’évolution du portefeuille (en bleu) depuis le début de l’année VS CAC40 (en rouge) :

 

suivi performance portefeuille Mid & Small Croissance mai 2020

 

Performance Portefeuille Mid&Small Croissance depuis 01/01/2020 : -2.93%

Performance CAC40 depuis 01/01/2020 : -29.6%

 

 

L’écart de performance continue de se creuser et devient vraiment énorme en faveur du portefeuille Mid&Small Caps qui sur-performe le CAC40 de plus de 25% depuis le début de l’année et est presque en positif malgré le krach.

La performance de ce portefeuille à la hausse ainsi que sa résilience à la baisse sont impressionnantes.

 

Voici maintenant la performance de chaque ligne du portefeuille :

 

suivi portefeuille Mid&Small croissance mai 2020

 

Comme demandé le mois dernier, j’ai ajouté pour chaque action son éligibilité ou non au PEA-PME.

On constate également que 18 positions sur 20 sont au-dessus du CAC40 en terme de performance depuis le début de l’année. Le succès de ce portefeuille n’est donc pas un coup de chance, bien que les machines de course Biomérieux et Sartorius le tirent fortement à la hausse.

 

 

Screener boursier du portefeuille Mid & Small Croissance

 

Pour ceux qui ne connaissent pas encore le principe, j’ai fabriqué un screener permettant d’attribuer un score global à chaque action selon plusieurs critères fondamentaux (croissance, value, momentum, rentabilité, bilan, volatilité, cyclicité du business).

Je l’ai légèrement modifié ici pour s’adapter à l’optique du portefeuille, notamment avec la suppression des scores liés aux dividendes, et des coefficients mieux adaptés : 4 pour la croissance et le momentum (car c’est l’optique du portefeuille) et 1 pour les autres critères.

Le calcul du Fair Price aide également à choisir chaque mois qu’elle entreprise il serait intéressant de renforcer (sous-évaluation ou légère sur-évaluation).

Le potentiel donne l’espérance de gain à horizon 5 ans en utilisant le Fair Price actuel et la croissance future.

 

Voici le résultat obtenu (classement par score global) :

 

suivi screener portefeuille Mid & Small Croissance mai 2020

 

 

On pourrait donc imaginer ce mois-ci renforcer Eurofins Scientific et Solution30 qui ont un potentiel élevé, une petite décote et de bons scores.

 

Me contacter :  etre.riche.et.independant@gmail.com

 

N’hésitez pas à poster un commentaire.

Si jamais le commentaire ne s’affiche pas directement, c’est normal car je dois d’abord le valider pour qu’il apparaisse (anti-spam).

Mentions légales : 

Toutes les informations disponibles sur ce blog sont données à titre indicatif et ne sont en aucun cas des conseils d’achats ou des recommandations au sens de l’AMF.

L’auteur ne saurait être tenu responsable des pertes que pourrait engendrer le lecteur et décline toute responsabilité à l’égard des conséquences éventuelles de l’utilisation du blog.

De plus, les informations pourraient ne pas être actualisées et donc ne fournissent aucunes garanties. Il appartient à chacun de vérifier les données personnellement.

11 commentaires

Bonjour,
Merci pour le partage de ce portefeuille.
Je suis par contre étonné du positionnement d’Orpéa en Immobilier. Ok, ils détiennent en propre une écrasante partie de leurs actifs immobiliers, mais comme beaucoup de sociétés. Leur coeur de métier n’est pas la gestion immobilière mais les prestations de soins, étant donné qu’ils s’agit d’EHPAD et de Cliniques, j’ai donc plutôt tendance à classer cette société dans le secteur de la Santé.

Bonjour Quentin,

Orpéa détient une grande partie de son parc immobilier (cela se voit bien dans son bilan avec son endettement). Son activité est certes liée à de la santé, mais si on regarde les REITS US dans le domaine, elles sont classées en immobilier (Ventas, Welltower…).

Orpéa n’a juste pas le statut de SIIC, c’est pour cela qu’elle reste éligible au PEA.

C’est un peu comme McDonald’s. C’est un savant mélange de restauration mais surtout d’immobilier.

Bonjour et merci pour votre retour!

Justement, et pour reprendre votre exemple, McDonald est une entreprise dont le coeur de métier est la restauration, et qui a pour corolaire le foncier qu’elle gère avec ses emplacements. Ce que je veux dire par là, c’est que les CLIENTS de McDo achètent des produits de restauration comme les CLIENTS d’Orpéa achètent des prestations de soins.

Mais bon, c’était juste pour échanger à ce sujet qui, au final, ne revêt pas une importance folle 😉
Bonne soirée!

Bonjour Matthieu,

Je viens de lire (sur un autre forum), que vous étiez tenté par Biomerieux. J’ai une PV de 20% dessus réalisée en quelques semaines seulement et je me tate à les vendre. Le « surplus » de CA lié au coronavirus sera important cette année mais ne sera pas récurant et j’ai des doutes quand au potentiel à la hausse du titre dans les mois à venir après la hausse de ces derniers mois. Qui plus est, mais c’est secondaire dans ma réflexion, le rendement est famélique. Je me demande si le potentiel de progression sur Kering, que j’envisage de renforcer si je venais à vendre biomerieux ,ne serait pas plus important à horizon deux ans. Toutes considérations sectorielles et équilibre du portefeuille mises à part.
Quel est votre opinion ?

Quand à vos petites positions en PV, n’est ce pas aussi car elles sont récentes et prises durant la chute, contrairement à vos grosses positions initiées pré covid ?

Cordialement,
Laurent

Bonjour Laurent,

Concernant Biomérieux, c’est sûr que le prix a flambé et qu’elle est extrêmement surévaluée. Mais historiquement vendre les gagnants n’apporte pas vraiment de performance (vous risquez à la place d’acheter une action qui baisse). Cela déséquilibre également le portefeuille en vendant une action défensive de santé contre un secteur volatile qui n’a rien à voir.

À votre place je resterais en Buy&Hold. J’ai déjà des PV proche de 50% sur des valeurs comme Stryker Corp ou McCormick, mais ce n’est pas pour autant que je vais les vendre.

Pour votre dernière question, c’est certain que ça puisse jouer mais cela n’explique pas tout car même dans les actions plus anciennes le phénomène est constaté.

Le problème vient vraiment des choix et du timing je pense. Psychologiquement j’ai l’impression que lorsqu’une valeur baisse, on se dit toujours que c’est pour une fausse raison et qu’il faut se précipiter pour ne pas rater « l’affaire ». A l’inverse, quand une valeur monte on se dit toujours que c’est trop tard et qu’on renforcera si elle baisse (ce qui peut ne jamais arriver). En fait c’est comme si l’on appliquait une stratégie contrarian de momentum inverse. Or il est prouvé que le momentum est un phénomène bien réel en bourse et qui fonctionne. En agissant ainsi on lutte contre la tendance, ce qui n’est pas bon.

J’ai une forte conviction sur le secteur du luxe, je pense qu’il va y avoir un énorme rattrapage sur le T3 mais surtout le T4. Je ne sais pas si vous aviez vu passer cet article il y a un mois :

https://siecledigital.fr/2020/04/14/chine-une-boutique-hermes-realise-27-millions-de-dollars-au-premier-jour-du-deconfinement/

Aussi je pense que le cours actuel de Kering est une opportunité (contrairement à Hermes qui a déjà effacé le trou d’air, et ma position sur LVMH, via CDI, est déjà conséquente).

Je vais vendre 16 biomerieux pour acheter 5 Kering, car j’y vois un meilleur potentiel de plus value dans les mois à venir, on verra si l’avenir proche me donne raison !

Bon week end à vous

Bonjour Matthieu,

Sans préjuger du futur, rarement un arbitrage aura eu un si bon timing. Depuis lundi Kering a pris 10% et Biomérieux en a perdu 13. Bon, vous allez me dire qu’à horizon long terme, peu importe, et vous n’aurez pas tort, mais tout de même, je ne suis pas mécontent ! Bref…

Avez vous initié votre position avec la correction de ce jour ou attendez vous une correction plus ample ?

Bonne soirée

Bonjour Laurent,

J’en parlerai plus en détail dans le reporting de fin de mois, mais j’ai initié des lignes avec un assez mauvais timing. En effet, on constate depuis maintenant 3j une petite rotation sectorielle. Cela ne va clairement pas durer longtemps à mon avis, même si le timing est malheureux.

J’ai acheté il a quelques jours sur PEA : Worldline, Adyen, Euronext et sur CTO : Adobe, Intuit, SalesForce.

Mais vu les chute je vais réfléchir à initier une ligne sur BIM. Le problème c’est que je veux éviter d’ajouter de l’argent sur PEA pour le moment car je n’ai pas encore atteint ma pondération cible US (60%). Donc je vais être obligé de faire quelques allègement sur des lignes où je suis de moins en moins convaincu.

Bonjour Mathieu,

Je trouve la répartition sectorielle très intéressante avec le camembert. Serait-il possible que vous la partagiez pour les autres portefeuilles?

Merci

Bonjour Sylvain,

Oui bien sûr, je pourrai l’afficher pour mon portefeuille dans le prochaine reporting.

Super! merci

Laisser un commentaire