Screener action bourse CTO Mars 2020

Le rôle principal de mon screener est d’attribuer une note globale sur 10 à chaque action afin de les classer de la « meilleure » (bon score) à la « moins bonne » (mauvais score). En plus de cela, un critère de valorisation fiable et visible en un clin d’œil permet de savoir s’il est possible ou non de passer à l’achat….

L’objectif de cette nouvelle série d’articles est donc d’afficher chaque mois (avec mise à jour du screener) le score de chaque action ainsi que les nouveaux passages à l’achat et les actions trop chères à éviter.

Screener action bourse CTO Mars 2020

Utilisation et rôle du screener

 

  • Pour comprendre comment sont calculés tous les scores, vous pouvez consulter cet article.
  • Pour comprendre comment est calculé le critère de valorisation, vous pouvez consulter cet article.

 

Rappel du code couleur valorisation

 

Action sur-évaluée -> rester à l’écart (ne surtout pas acheter) = code couleur rouge.

 

Exemple :  Screener action bourse action sur evaluee

 

 

Action relativement proche de son juste prix –> possibilité d’acheter uniquement pour les actions exceptionnelles (LVMH, Microsoft…), sinon patienter = code couleur orange.

 

Exemple :  Screener action bourse action juste prix

 

 

Action sous-évaluée -> possibilité d’acheter car c’est une bonne affaire = code couleur vert.

 

Exemple :  Screener action bourse action pas chere

 

 

Pour terminer, il est aisé de réaliser un tri par niveau de valorisation en affichant en priorité les valeurs « à acheter » et par score décroissant. Evidemment, il vaudrait mieux privilégier les actions pas chères et à score élevé.

 

 

Voici enfin ce que cela donne sur mon CTO (prix des actions au 13/03/2020) :

 

Classement par score

 

Screener action bourse CTO Mars 2020 score1

Screener action bourse CTO Mars 2020 score2

 

Classement par valorisation (et en bonus affichage du rendement du dividende pour cette année ainsi que la croissance annuelle du dividende sur 5 ans !)

 

Screener action bourse CTO Mars 2020 valo1

Screener action bourse CTO Mars 2020 valo2

 

Changements majeurs vs dernière mise à jour :

 

  • Ajout de 3 valeurs : Merck, Becton Dickinson, Mondelez International, retrait de Abbvie, AT&T, Altria, Pfizer, Simon Property, IBM.
  • Je ne donne pas le détail mais beaucoup de valeurs passent au vert (prix attractif).
  • Je ne donne pas le détail mais beaucoup de valeurs passent en orange (juste prix ou légèrement sur-évaluées).
  • Aucune nouvelle valeur ne passe au rouge (largement sur-évaluées).

 

Me contacter pour une question ou pour la rubrique Conseils Boursiers & Services 🛒 :

etre.riche.et.independant@gmail.com

 

N’hésitez pas à poster un commentaire.

Si jamais le commentaire ne s’affiche pas directement, c’est normal car je dois d’abord le valider pour qu’il apparaisse (anti-spam).

Mentions légales : 

Toutes les informations disponibles sur ce blog sont données à titre indicatif et ne sont en aucun cas des conseils d’achats ou des recommandations au sens de l’AMF.

L’auteur ne saurait être tenu responsable des pertes que pourrait engendrer le lecteur et décline toute responsabilité à l’égard des conséquences éventuelles de l’utilisation du blog.

De plus, les informations pourraient ne pas être actualisées et donc ne fournissent aucunes garanties. Il appartient à chacun de vérifier les données personnellement.

12 commentaires

Bonsoir merci pour ton travail !
j’aimerais savoir pourquoi avez vous enlevé Abbvie ? et pfizer … surtout que vu la chut.
Merci de votre réponse
S

Bonsoir Sailor,

Les événements des derniers jours m’ont vraiment fait comprendre que je ne voulais garder que ce que je considère comme de la « super qualité ». En Pharma j’ai déjà Sanofi et J&J que je préfère de loin. J’ai également initié une position sur Merck que j’apprécie beaucoup pour sa diversification hors pharma (vaccins, santé animale…).

Je ne dis pas que Abbvie et Pfizer sont de mauvaises qualité mais il y a beaucoup de belles entreprises aux US, il faut faire des choix.

La leçon que le krach récent m’aura enseignée est qu’il faut se concentrer uniquement sur les actions que nous aimons et que l’on considère de très bonne qualité.

Comme le disait Warren Buffett : « N’achetez que ce que vous seriez parfaitement heureux de conserver si le marché fermait pendant 10 ans. »

Matthieu.

Merci de ta réponse
Merck j’ai acheté un poil au dessus de bon prix juste … et avant les soldes ….
Que penses tu de Digital Realty Trust Inc – US2538681030
Waste Management Inc – US94106L1098
Merci de tes analyses … !

Bonjour Sailor,

Je suis également intéressé par Digital Realty et Waste Managment puisqu’elles sont dans le screener 😉

Bonjour Matthieu,
j’avais cru comprendre que vous étiez particulièrement attaché aux sociétés versants de bons dividendes, hors je vois dans votre portefeuille: Google, Visa, qui ne sont pas des sociétés versants beaucoup de dividendes, changement de stratégie ? Diversification ?
De plus, pour quelles raisons autant de sociétés dans votre portefeuille ?
J’ai toujours entendu dire qu’un portefeuille entre 6 et 10 sociétés étaient largement suffisant, pour une simplification d’equilibre et de gestion.
Merci pour ce blog fort interressant.

Bonjour Laurent,

Visa est un Aristocrat et verse des dividendes croissant depuis son entrée en bourse il y a environ 10 ans.

Google et Amazon sont les seules entreprises que je vise et qui ne versent pas de dividende actuellement. Je pense que ce sont des incontournables dans tout bon portefeuille, et je pense aussi qu’ils en verseront un jour.

J’aime être diversifié et je compte pouvoir vivre de mes dividendes un jour si je le souhaite, plus vous avez d’entreprises en portefeuille, plus le risque est minimisé. En plus l’impact d’une éventuelle coupe de dividende sera faible. Je ne sais pas où vous avez entendu que 10 entreprises suffisent. Même les fonds d’investissements concentrés ont au moins 30 positions. Ces fonds rencontrent régulièrement les PDG et ont donc bien plus d’infos que nous. Ça ne semblerait pas logique d’en posséder moins. Je pense que 25-30 entreprises est le minimum à titre personnel. Il n’y a pas de maximum mais je pense que l’optimal est vers 40.

Cordialement
Matthieu.

Bonjour Matthieu,

Dans cette perspective, pour ne pas miser sur des ETF, pour limiter les frais et la gestion ?

Bien à vous,

Jérémie

Bonjour Jérémie,

Je ne comprends pas votre question. Il n’y a aucun frais de gestion avec les actions en direct, contrairement aux ETf.

Pour ma part, j’investis dans les Dividend Aristocrats pour recevoir du cash flow chaque mois en augmentation d’années en années sous forme de dividendes. Les ETF ne font pas cela.

De plus, mon portefeuille est concentré sur des actions de qualité ce qui me conforte beaucoup plus psychologiquement. Le portefeuille baisse également beaucoup moins pendant les phases baissières.

Jérémie

Bonjour Matthieu,

Pour les frais, je voulais parler de ceci :

– les frais d’ordre bien moindres voire nuls (mais j’oubliais que chez la plupart des courtiers aucune différence n’est faite avec les autres actions).
– la taxe boursière qui est 3x moins élevée sur les ETF de distribution, en tout cas en Belgique.
– l’absence de retenue fiscale à l’étranger pour les trackers IE (et LU?). C’est donc un moyen d’investir en actions US sans leur payer d’impôt par exemple.

Corrigez-moi si je me trompe ; tout ceci n’est tiré que de mes lectures, pas encore de l’expérience.

Au-delà de tout ceci se pose aussi la question des ETF de capitalisation : quitte à réinvestir directement les dividendes, pourquoi ne pas éviter de grever de 30% l’effet des intérêts composés en évitant l’impôt ? Jusqu’au jour où la capitalisation est suffisante pour passer aux dividendes et en vivre.

Bien à vous (et merci pour votre partage de qualité à travers ce site)

Jérémie

Bonjour Jérémie,

Il n’y a pas d’ETF distributif US en PEA. Et pour la majeure partie des ETf distributif d’une manière générale il y a bien la retenue à la source (15% il me semble sur les ETf Luxembourgeois), mais cela ne se voit pas directement puisque c’est l’émetteur qui gère cela. Vous percevez directement un dividende après retenue fiscale. Et je n’aime pas trop le principe de toute façon car on ne contrôle ni le rendement, ni les dates de versement.

En France il n’y a pas de différence de frais entre l’achat d’ETf et d’actions. Il y à la TTF (taxe sur les transactions financières de 0,3% à l’achat sur les big caps françaises). Mais pour les actions US pas de taxe.

Ayant un patrimoine très exposé à la bourse, je préfère directement détenir les plus belles entreprises du monde en direct plutôt qu’acheter des ETF. Je vois bien partout sur les forums ou dans les mails que je recois qu’avec cette crise tous les détenteurs d’ETF avec une optique plus-value paniquent. Alors que moi avec mes actions de qualité à dividende croissant je suis ultra serein, même heureux de pouvoir renforcer à la baisse.

C’est principalement une question psychologique, mais en bourse la psychologie c’est 50% du résultat.

Cher Matthieu,

D’accord. Il semblerait qu’il y ait quelques différences notables entre nos régimes fiscaux qui peuvent influencer assez fortement les stratégies.

Par exemple, nous ne sommes pas taxés sur la plus-value, et si je comprends bien le principe du PEA français est de bénéficier de cet avantage après quelques années immobilisation du capital. Le question de l’accès aux ETF distributifs sur PEA ne se pose donc pas.

Concernant la TTF, elle est de 0,35% sur les achats/ventes d’actions, de 1,32% pour fonds et trackers (belges) de capitalisation, par contre elle n’est que de 0,12% pour tout type de tracker enregistré dans l’EEE en dehors de la Belgique.

Je comprends votre réflexion concernant l’élément psychologique. N’étant pas encore dans le bain, je ne peux pas encore vraiment en mesurer l’ampleur. Mais quid d’un protefeuille de type « core-satellite », dans ce cas, et avec des trackers de distribution ? Par exemple, quelques trackers pour la diversification, et une quinzaine d’actions individuelles choisies pour leurs bons fondamentaux et leur prix actuellement très bas ? (J’observe plusieurs des actions que vous avez épinglées pour ce mois). Pour l’instant c’est la stratégie qui me semble la plus indiquée pour entrer sur le marché.

En effet nos régimes ne sont pas les mêmes, la preuve que tous les Etats arrivent à être très imaginatifs lorsqu’il est question de taxes et fiscalité 😉

Comme évoqué dans le message précédent, je préfère dès maintenant commencer à construire le portefeuille qui me permettra dans très longtemps (environ 20 ans) de percevoir une rente suffisamment élevée avec les dividendes.

Laisser un commentaire