Suivi Portefeuille Boursier : Reporting Juillet 2019

Cet article concerne le suivi de mon portefeuille boursier. Le portefeuille se base sur un ensemble d’actions de qualité. Elles possèdent également un solide historique de versement de dividendes croissants.

L’objectif principal du portefeuille est de construire un flux régulier de cash-flow avec les dividendes croissants perçus chaque année. Cela me permettra à long terme d’atteindre l’indépendance financière en couvrant mes dépenses avec ces revenus passifs. Le second objectif est de réaliser une performance supérieure à celle du CAC40 sur le long terme.

Voici le reporting du mois de Juillet 2019.

Actions détenues et bilan

 

J’ai décidé ce mois-ci de réintégrer une partie US dans mon Portefeuille pour favoriser la performance et la diversification (géographique et en devise, car l’EUR/USD continue sa chute lentement mais surement…).

Cependant, j’ai choisi (contrairement à précédemment sur le CTO) d’investir en ETF synthétiques sur le PEA.

Cela permet de réduire drastiquement tous les aspects fiscaux sur le long terme, ce qui est largement bénéfique pour le retour sur investissement. En effet, les plus-values ne sont pas taxées à chaque arbitrage, et surtout les dividendes n’entrainent plus de pertes via l’imposition.

Concernant la partie Européenne du portefeuille, celle-ci a légèrement changé sur la forme mais pas sur le fond.

Je m’explique :  comme j’ai souhaité déplacer 50% de mon capital sur le PEA en ETF US, les 50% restants ne représentaient pas selon moi un montant suffisant pour maintenir toutes les positions qui étaient détenues.

J’ai donc choisi de garder les actions qui me semblaient les plus « exceptionnelles », c’est-à-dire celles qui possèdent le meilleur scoring d’après mon screener maison, et également celles qui présentent le meilleur triplet performance/volatilité/bons fondamentaux.

Concernant le reste de la partie Européenne, j’ai sélectionné les ETF sectoriels déjà évoqués qui correspondent aux valeurs que je détenais auparavant.

On peut donc lister (avec les principales positions) :

Santé (ETF HLT) :  Novartis, Roche, AstraZeneca, Sanofi, GlaxoSmithKline, Novo Nordisk…

Technologies (ETF TNO) : SAP, ASML, Amadeus IT, NXP Semiconductors, Capgemini, Dassault Systèmes…

Consommation cyclique (ETF STR) : LVMH, Adidas, Daimler, Richemont, Compass Group, Kering, Inditex…

Consommation non cyclique (ETF CS5) : Nestlé, Diageo, Unilever, British American Tobacco, AB Inbev, L’Oréal, Danone…

Industries (ETF STQ) : Siemens, Airbus, Vinci, Safran, RELX, Schneider Electric…

Mid&Small Caps Europe (ETF SMC) : Galapagos, Logitech International, Orpéa, Rightmove, Just Eat…

 

 

Tous ces ETF contiennent en majeure partie les valeurs que je possédais en titres vifs, et en ajoutent même d’avantage hors euronext (Espagne, Allemagne, Suisse, GB…).

Je continue de détenir en vif les titres qui à mon sens ont une chance de battre leurs indices sectoriels respectifs. Cela implique donc une double pondération de certaines valeurs (présentes en vif et dans l’ETF), mais c’est un choix assumé qui est censé améliorer les performances long terme (puisque ces valeurs ont des chances de battre leurs indices).

 

PEA

  • Les 36 actions détenues dans mon PEA au 1er Aout 2019 sont les suivantes :

Air liquide, Airbus, ASML Holding, Aubay, Biomérieux, Dassault Systèmes, Devoteam, Eiffage, Envea, Esker, Essilor-Luxottica, Eurofins Scient, Groupe Seb, IMCD, Ipsen, Kering, Kinepolis Group, Lectra, Legrand, L’Oréal, LVMH, Oeneo, Orpéa, Pharmagest, RELX, Robertet, Rubis, Sodexo, Sofina, Solution30, Téléperformance, Thalès, TKH Group, Unilever, Vinci, Worldline.

 

Suivi Portefeuille action Juillet 2019

 

 

  • Les 6 ETF détenus dans mon PEA au 1er Aout 2019 sont les suivants :

HLT, TNO, STQ, STR, C5S, SMC (Europe).

ANX, 500 (USA).

Suivi Portefeuille ETF Juillet 2019

 

La valorisation totale du PEA est à ce jour de 47 400€.

 

Voici également l’évolution du portefeuille depuis Janvier 2019 VS CAC40 NR et S&P500 :

 

Performance Portefeuille Juillet 2019

 

Revenus passifs et perspectives annuelles futures

Concernant les dividendes, comme le portefeuille est en partie investi en ETF, les montants précédents affichés n’ont plus beaucoup de sens.

J’ai donc choisi de faire l’estimation suivante : je considère que la rente annuelle est équivalente à un taux de 3% du montant global. Ce taux est très conservatif, notamment par opposition à la règle des 4%.

Pour les années suivantes, je considère que la bourse fera du +5% par an (également très conservatif car les rendements à long terme de la bourse sont plutôt autour de 8% par an).

Voici ce que cela donne :

Suivi dividendes Juillet 2019

 

Le montant s’élève donc à 1422€ cette année.

La répartition cible future du portefeuille est :

50% US dont :

  • 35% SP500
  • 15% Nasdaq-100

50% Europe dont :

  • 30% ETF
  • 20% titres vifs

 

Pour terminer, voici les titres vifs qu’il me reste en watchlist :

 

Watchlist

Wolters Kluwer, Diageo, Pernod Ricard, Hermès, Euronext, Edenred, Sartorius, Alten, Elia System, Interparfums, TFF Group.

 

N’hésitez pas à poster un commentaire.

Si jamais le commentaire ne s’affiche pas directement, c’est normal car je dois d’abord le valider pour qu’il apparaisse (anti-spam).

Mentions légales : 

Toutes les informations disponibles sur ce blog sont données à titre indicatif et ne sont en aucun cas des conseils d’achats ou des recommandations au sens de l’AMF.

L’auteur ne saurait être tenu responsable des pertes que pourrait engendrer le lecteur et décline toute responsabilité à l’égard des conséquences éventuelles de l’utilisation du blog.

De plus, les informations pourraient ne pas être actualisées et donc ne fournissent aucunes garanties. Il appartient à chacun de vérifier les données personnellement.

11 commentaires

Super intéressant merci beaucoup !
Existe-il des risques à utiliser les ETFs synthétiques ? Si oui, lesquels?
Merci encore pour le boulot fantastique que tu réalises sur ce blog et bonne continuation !

Bonjour Thierry,
Merci pour votre commentaire !

J’explique rapidement dans cet article concernant les meilleurs ETF du PEA (http://etre-riche-et-independant.com/meilleur-etf-pea) la différence entre un ETF physique et synthétique. Le risque principal des ETF synthétiques est un risque de contrepartie envers l’établissement qui émet le swap de contrat.
Pour rappel, l’émetteur de l’ETF (par exemple Amundi) possède un paquet d’actions Européennes. Il va ensuite échanger la performance de ce panier d’actions en échange d’un swap (avec un établissement financier) qui suivra un autre indice boursier. Si cet établissement fait défaut, c’est ce que l’on appelle le risque de contrepartie (et donc l’ETF synthétique sera dans l’incapacité de suivre l’indice souhaité).

Dans la pratique, ce risque est en réalité très rare et à ma connaissance ce n’est jamais arrivé pour le moment.

Cordialement,
Matthieu.

Super boulot !

Question bête comment fais tu pour lisser chaque ligne d’action, tu fais une moyenne sur le PRU? car j’imagine bien que tu n’as pas acheté chaque ligne d’un coup, tu les as renforcé petit à petit je suppose.

Merci encore

Bonjour Gabin,

Mon courtier me calcule automatiquement mon PRU lors du renforcement d’une ligne, je n’ai donc aucun effort à fournir !
Mais si vous souhaitez le calculer vous même, il faut faire une moyenne pondérée des différents prix d’achats avec les nombres d’actions achetées à chaque fois.

Par exemple, imaginons que vous achetez 7 actions A à 11€/action, puis vous achetez plus tard 11 actions A à 13€/action. Votre PRU sera :
PRU = (7×11 + 11×13)/(7+11) = 12.22
Dans la réalité, c’est légèrement plus complexe puisque mon courtier inclut dans le PRU les frais de courtage ainsi que la taxe sur transactions financière (TTF). Mais bon cela n’a qu’un faible impact dans la variation du PRU.

Mais en effet, lorsque l’on investit sur le long terme les lignes se construisent petit à petit avec le temps. Il est notamment très intéressant de renforcer les lignes d’actions de qualité lorsque les marchés boursier chutent fortement.

A bientôt.
Matthieu.

DMo Consulting

Très intéresssant !
Merci pour ta transparence.
Je suis aussi à 50k€ de portefeuille à 12% de moyenne de mon côté avec l’investissement en P2P.
En savoir plus ici : http://dmo-consulting.fr

Hello,
Super boulot, une mine d’or ce site.
Bravo pour le travail réalisé.
Petite question sur les ETF, j’ai du mal à comprendre si oui ou non, on reçoit des dividendes lorsqu’on a un ETF (qui représente un panier d’actions)

Bonjour Jac,
Il est possible de recevoir des dividendes sur certains ETF. Ils doivent être pour cela à réplication physique (et non synthétique). Généralement, c’est indiqué dans la notice de l’émetteur de l’ETF (Lyxor, Amundi etc…) et dans le nom de l’ETF il y a le mot « dist » si il y a distribution de dividendes.
Cordialement,
Matthieu.

merci pour ta réponse, et donc pour le coup, les 6 ETS dans ton PEA, ils te rapportent des dividendes ?

Non, ces ETF sont pour la plupart synthétiques et ne rapportent pas de dividendes.

Bonjour Matthieu,

Superbe article par contre sur ton portefeuille, je ne ne comprend pas pourquoi tu n’as pas prie 10 actions Air Liquide. (c’est l’intérêt d’air liquide)

A savoir :
-Tout les 2 ans il donne gratuitement 1 action pour 10 détenue a date du détachement d’action ( prochainement le 9 Octobre 2019, c’est le moment de corriger)

En gros outre les dividendes aristocrate, si tu possède des actions Air Liquide par dizaines tu as tous les 2 ans 10% en plus (ne marche pas avec 4 actions)
Donc en plus du rendement sur dividende tu as le rendement des actions gratuites, cela augmente l’effet boule de neige des intérêt composé.

Il est encore temps de régularisé avec 6 actions en plus 😉

Cordialement,

Guillaume

Bonjour Guillaume,
Merci pour votre commentaire. Concernant Air Liquide, cela ne change pas grande chose car avec 5 actions j’aurais tout de même les rompus (donc du cash remplaçant la demi action gratuite). C’est équivalent d’un point de vue financier. Mais je vous l’accorde, je compte gonfler mon nombre d’actions. Air liquide est cependant assez chère en ce moment (au dessus de sa moyenne historique sur 10 ans en terme de PER).
Mais merci pour la date, je pense que je compléterais la ligne tout de même avant l’échéance 🙂 (je vais essayer de rentrer sur une baisse avant la date limite).

Cordialement,
Matthieu.

Laisser un commentaire