Les meilleurs ETF sectoriels du PEA

Investir en ETF peut être très profitable pour les particuliers ne désirant pas sélectionner leurs propres actions individuelles.

Cela leur permet, sans avoir à consacrer beaucoup de temps ou d’avoir des connaissances approfondies en finances, de participer à la hausse des marchés boursiers à long terme et de dégager des performances correctes chaque année.

Cependant, nous allons voir qu’il est possible de faire mieux que le marché en investissant intelligemment dans des ETF particuliers. Il s’agit de privilégier d’avantage certains secteurs, plus rémunérateurs et créateurs de richesse à long terme.

 

Les ETF et trackers sectoriels en bourse

 

En analysant les indices Européens, j’ai remarqué que certains secteurs boursiers ont mieux performés que d’autres depuis quelques décennies.

Toutes les données seront mises ici en comparaison du MSCI Europe, mais les conclusions seraient globalement les même aux Etats-Unis.

On peut remarquer que le MSCI Europe a eu une très mauvaise performance depuis les années 2000 en comparaison aux US.

Voici par exemple son évolution depuis 2004 en comparaison avec le MSCI USA (donc globalement une comparaison Stoxx600 VS S&P500).

 

MSCI Europe ETF

 

MSCI USA ETF

 

En faisant quelques analyses, j’ai essayé de comprendre cet écart de performance qui est assez inédit historiquement parlant.

J’ai donc pour cela analysé secteur par secteur les indices sectoriels Européens, et j’en suis arrivé à certaines conclusions.

En ne retenant que les secteurs les plus performants (tout en conservant tout de même une bonne diversification indicielle), il est assez amusant de constater que la performance de tous ces secteurs est assez similaire au S&P500 sur 10 ans, même meilleure pour certains.

Pendant ce temps, les indices Européens sont à la traine bien en dessous.

Pourquoi ? Et bien car les secteurs « canards boiteux » plombent les performances indicielles.

 

 

Les meilleurs ETF sectoriels du PEA en Europe

Le MSCI Europe sans la finance, le pétrole, les utilities, l’immobilier, les matériaux et l’automobile a une performance proche du S&P500.

Voici les secteurs qui ont été les plus performants ainsi que les principales positions indicielles :

ETF Sectoriel Industrie

MSCI Europe Industrials (ETF STQ) : Siemens, Airbus, Vinci, Safran, Schneider Electric, Relx….

 

ETF sectoriel industrie bourse MSCI Europe Industrials

 

 

ETF Sectoriel Santé

MSCI Europe Health Care (ETF HLT) : Roche, Novartis, GlaxoSmithKline, Sanofi, Novo Nordisk, Astrazeneca…

 

ETF sectoriel sante bourse MSCI Europe Health Care

 

 

ETF Sectoriel Luxe

MSCI Europe Luxury (ETF GLUX) : LVMH, Kering, Adidas, Hermès, Richemont….

 

ETF sectoriel luxe bourse MSCI Europe Luxury

 

 

ETF Sectoriel Technologie

MSCI Europe Technology (ETF TNO) : SAP, ASML Holding, Amadeus IT, Dassault Systèmes…

(Attention pour cet indice il faut regarder la performance sur 10 ans et non 20 ans pour éviter les effets de la bulle internet).

 

ETF sectoriel technologie bourse MSCI Europe Technology

 

ETF Sectoriel Consommation non cyclique

MSCI Europe Consumer Staples (ETF CS5) : Nestlé, Diageo, Unilever, L’Oréal, Danone…

 

ETF sectoriel consommation non cyclique MSCI Europe Consumer Staples

 

 

On constate parfois le croisement de certaines lignes parmi les divers ETF. Ce n’est pas grave du tout, cela revient simplement à surpondérer légèrement ces valeurs de qualité (par exemple Pernod Ricard est à la fois luxe et conso non cyclique).

Un portefeuille équipondéré de ces 5 secteurs aurait eu une performance annualisée sur ces 10 dernières années de 9,96%.

 

Voici en comparaison les autres indices :

SP500 : 12%

MSCI Europe : 6,09%

MSCI World : 10,57%

 

Le portefeuille aurait donc eu une performance assez proche de celle du MSCI World, ce qui est honorable pour la partie Européenne.

Si l’on voulait battre le MSCI world, il aurait donc simplement fallu prendre du S&P500 pour la partie US (voire une petite touche de Nasdaq comme expliqué dans l’article sur le Smart Beta), et ces ETF Européens sectoriels au lieu de la partie classique d’Europe.

La pondération réelle du MSCI World est de 62%US, 8%Japon, 20%Europe+UK, 10%Autre.

En la simplifiant à 65%US et 35%Europe+UK, la performance annualisée sur 10 ans serait de 9,93%.

En sélectionnant les ETF sectoriels au lieu des indices Européens classiques, la performance serait de 11,29%.

Cela représenterait donc une surperformance annuelle de presque 1,5% par an pendant 10 ans sur le MSCI World.

C’est plutôt exceptionnel pour de la gestion purement indicielle sur un indice aussi large que le MSCI World.

 

Conclusion :

Investir sur des ETF sectoriels à la place de l’indice « complet » revient en quelque sorte à faire du stock picking global afin d’éliminer les secteurs qui sont historiquement non performants.

Cela revient donc à favoriser les secteurs en croissance qui participent favorablement à la hausse des marchés boursiers à long terme.

Cela nécessite cependant de diversifier un minimum sa répartition sectorielle pour éviter les bulles (il ne valait mieux pas avoir un portefeuille concentré en technos lors de la bulle des années 2000).

 

 

N’hésitez pas à poster un commentaire.

Si jamais le commentaire ne s’affiche pas directement, c’est normal car je dois d’abord le valider pour qu’il apparaisse (anti-spam).

Mentions légales : 

Toutes les informations disponibles sur ce blog sont données à titre indicatif et ne sont en aucun cas des conseils d’achats ou des recommandations au sens de l’AMF.

L’auteur ne saurait être tenu responsable des pertes que pourrait engendrer le lecteur et décline toute responsabilité à l’égard des conséquences éventuelles de l’utilisation du blog.

De plus, les informations pourraient ne pas être actualisées et donc ne fournissent aucunes garanties. Il appartient à chacun de vérifier les données personnellement.

8 commentaires

Bonjour et merci pour vos articles, hautement intéressants et complets.

j’adhère totalement à cette vision sectorielle pour un PF diversifié d’ETF.
Une remarque cependant, l’ETF Amundi GLUX étant inéligible PEA fin juillet, connaissez- vous une alternative à ce dernier, je n’en trouve pas sur mon screener.

Merci.

Bonjour Greg, je vous remercie également pour votre retour.
C’est une bonne remarque, je n’étais pas au courant que GLUX ne sera plus admissible en Juillet. D’où tenez vous cette information ?
Après réflexion ce n’est pas étonnant car même s’il est synthétique, il était positionné sur certaines valeurs US (par exemple Nike) ce qui peut gêner pour l’admissibilité PEA…

En allant sur Morningstar et en filtrant Euronext Paris/actions secteur bien conso et services, il y a l’ETF STR de SPDR (voici le lien http://www.morningstar.fr/fr/etf/snapshot/snapshot.aspx?id=0P000151IJ) qui est « consumer discretionary ». Les 5 premières lignes sont LVMH, Adidas, Daimler, Kering et Richemont.
Il pourra donc remplacer GLUX. Parcontre, je pense que cet ETF contient également beaucoup de valeurs hors luxe.

Je suppose malheureusement qu’il contient toutes les actions de consommation cyclique (secteur automobile, secteur loisir/voyage/hôtellerie etc…).
C’est là le problème des ETF car on ne sait pas exactement ce que l’on achète à 100%.

J’espère vous avoir aidé.
Cordialement,
Matthieu.

Merci de votre réponse !
Il peut être alors interessant de prendre tout de même cet ETF mais le sous pondérer par rapport aux quatre autres.

Je vous en prie. Il me semble qu’il y a également l’équivalent de cet ETF chez Amundi (mais en synthétique). En règle générale, je préfère les ETF physiques lorsque l’on a le choix, il vaut donc mieux choisir SPDR à mon sens pour celui-ci.

En effet, le sous-pondérer peut être une option, mais dans ce cas vous sous-pondérez le luxe aussi !
En faisant une analyse plus fine, les 5 premières lignes évoquées dans le message précédent représentent un peu plus de 40% de l’ETF, ce qui est acceptable. Je pense qu’en ajoutant Hermès et L’Oréal (qui je pense doivent être dedans même si ce n’est pas affiché), on doit approcher les 50%.

Cordialement,
Matthieu.

Merci Mathieu pour ce nouvel article très intéressant, j’ai découvert ce site il y a quelques semaines et c’est une véritable mine d’informations !

Bonjour, je vous remercie pour ce message car les retours positifs me boostent pour continuer !
J’espère que vous continuerez à prendre du plaisir à la lecture de prochains articles et si vous avez des questions n’hésitez pas à les poser.
Cordialement,
Matthieu.

Merci beaucoup pour cet article, et pour ce blog que je découvre depuis peu;
Je suis aussi en marche vers mon indépendance financière via le crowdlending européen.
dmo-consulting.fr

Bonjour David,
J’espère que vous apprenez des choses et que vous prenez du plaisir à la lecture de ce blog.
Bon courage pour vos investissements en crowdlending mais n’oubliez pas que c’est un mode d’investissement risqué et qu’il est préférable de ne pas dépasser les 10% à 20% de son capital en crowdlending. J’ai écrit un article sur le sujet si vous souhaitez compléter vos connaissances dans le crowdlending : http://etre-riche-et-independant.com/investir-crowdlending-guide-complet.
Cordialement,
Matthieu.

Laisser un commentaire