Suivi Portefeuille Boursier : Reporting Novembre 2018

Cet article concerne le suivi de mon portefeuille boursier. Le portefeuille se base sur un ensemble d’actions de qualité. Elles possèdent également un solide historique de versement de dividendes croissants.

L’objectif principal du portefeuille est de construire un flux régulier de cash-flow avec les dividendes croissants perçus chaque année. Cela me permettra à long terme d’atteindre l’indépendance financière en couvrant mes dépenses avec ces revenus passifs. Le second objectif est de réaliser une performance supérieure à celle du CAC40 sur le long terme.

Voici le reporting du mois de Novembre 2018.

Actions détenues et bilan   

Les 33 actions détenues dans mon PEA au 1er Décembre 2018 sont les suivantes :

Air liquide, Altran, Amsterdam Commodities, Amundi, Arkema, Atos, Axa, Chargeurs, Danone, Eurofins Scient, Gérard Perrier, Imerys, Inditex, Legrand, Lisi, L’Oréal, LVMH, Michelin, Natixis, Nexity, Plastic Omnium, Publicis, Renault, Rubis, Sanofi, Seb, Sodexo, Synergie, Thermador Group, Total, Unilever, Valeo, Vinci.

Suivi Portefeuille Novembre 2018

La valorisation totale du portefeuille est à ce jour de 29 000€.

Les dividendes perçus en Novembre sont ceux de Vinci (7.50€) et Inditex (17.62€).

Cela représente au total 25.12€.

Voici les achats du mois et les changements dans le portefeuille :

  • J’ai vendu mes actions Scor bien que je sois acheteur à long terme. Je trouve cependant que le cours de l’action a flambé ces derniers temps sans raison justifiée. L’action est valorisée environ 25% au-dessus de sa moyenne historique. J’en ai donc profité pour prendre mes bénéfices (plus-value de 29%). Je rentrerai à nouveau sur la valeur lorsque son prix sera redevenu plus rationnel.
  • J’ai également vendu mes actions Lectra en léger gain (un peu plus de 4%) bien que j’ai raté la revente sur un plus haut à 20%. L’entreprise est de qualité mais dans un marché tourmenté comme actuellement, il est compliqué de conserver des mids ou small caps. En effet, elles sont plus volatiles et illiquides. Leurs prix peuvent donc chuter fortement notamment avec l’aide du trading algorithmique… La correction brutale des marchés n’aide donc pas. Je retournerais probablement sur la valeur dans le futur. Si nous subissons un krach et que Lectra continue de faire des profits et de verser des dividendes croissants, ça sera un bon test positif pour cette valeur qui est encore jeune.
  • J’ai profité d’une partie du cash récupéré par ces ventes pour acheter quelques actions Total. La major pétrolière fait donc son entrée dans le portefeuille. La chute récente du pétrole m’a permis d’acheter des actions à prix corrects.

La remarque que j’ai faite sur Lectra est valable pour toutes les Mid&Small du portefeuille qui le tirent à la baisse. J’aimerais bien me séparer de quelques valeurs malgré la qualité de ces actions. Cependant, je trouve stupide de les vendre à des prix aussi bas.

Je ne vendrai donc que celles qui repassent en territoire positif (plutôt difficile avec des valeurs comme Synergie à -37%, Chargeurs à -32% et Gérard Perrier à -19%…).

On peut remarquer que la forte chute des indices boursiers ouvre la voie à de nombreuses actions de qualité à prix bradés. Beaucoup sont en tendance baissière, il faut donc faire attention à la chute qui n’est pas forcément terminée.

Revenus passifs et perspectives annuelles futures

Sur une base annuelle, les revenus théoriques que je devrais percevoir en 2018 sont de 964€. Ils seront en réalité plus faibles car j’ai acheté certaines actions après les dates de versement des dividendes. Cela correspondrait à un rendement/PRU= 2.98%.

De par le fait de choisir des entreprises de qualités à dividende croissant, ces revenus augmenteront chaque année quoi qu’il arrive.

Suivi dividendes Novembre 2018

J’ai remis à jour les perspectives de dividendes futurs selon les nouvelles estimations des analystes. Globalement, ça ne change pas grand-chose.

Le marché offre des valorisations déjà suffisamment basses pour en profiter. Cela est assez pour me convaincre de renforcer des positions ou d’en ouvrir de nouvelles dans les prochains mois. Je n’attraperais pas forcément un plus bas mais qu’importe, je suis déjà certain de faire des bonnes affaires.

C’est lorsque tous les analystes et gestionnaires de fonds vendent le marché action que l’on peut faire les meilleures affaires.

Je suis actuellement intéressé par :

En France : Schneider Electric, Saint Gobain, Veolia, BNP, ABC Arbitrage, UFF, Ipsos, Bureau Veritas, CNP, Stef.

En Europe : Viscofan, Novo Nordisk, Henkel, Allianz, Siemens, Royal Dutch Shell.

Je suis également intéressé par le renforcement de plusieurs actions déjà en portefeuille.

Le choix est donc large ! Je suis réellement à l’aise avec la méthode d’investissement dans les entreprises à dividendes stables et croissants car le marché baissier est vu comme une chance pour avoir plus de dividendes à bas prix. Je suis également confiant sur le business des entreprises en portefeuille qui sont toutes de qualité. Je n’ai donc aucun crainte d’une baisse des marchés.

 

N’hésitez pas à poster un commentaire.

Si jamais le commentaire ne s’affiche pas directement, c’est normal car je dois d’abord le valider pour qu’il apparaisse (anti-spam).

Mentions légales : 

Toutes les informations disponibles sur ce blog sont données à titre indicatif et ne sont en aucun cas des conseils d’achats ou des recommandations au sens de l’AMF.

L’auteur ne saurait être tenu responsable des pertes que pourrait engendrer le lecteur et décline toute responsabilité à l’égard des conséquences éventuelles de l’utilisation du blog.

De plus, les informations pourraient ne pas être actualisées et donc ne fournissent aucunes garanties. Il appartient à chacun de vérifier les données personnellement.

4 commentaires

Bonjour Matthieu,

Tout d’abord félicitations pour ce blog et les analyses de qualité que tu partages. Pourrais tu nous dire où trouver les valeurs historiques de dividendes par action payées par les sociétés françaises pour de longues périodes (par exemple les 10 dernières années) ? La majorité des sites semblent ne donner que l’historique des 3 ou 4 dernières années et je souhaiterais voir « plus loin » dans le passé, sans avoir à rechercher les rapports annuels correspondants (si possible bien sûr). Par avance merci et bonne continuation pour cet excellent contenu !


Cedric

Bonjour Cedric,

Merci beaucoup pour votre commentaire, cela me motive à continuer de poster régulièrement des articles! Pour trouver les historiques de dividendes versés, vous pouvez utiliser le site de Morningstar qui retrace l’historique global de l’action (attention il peut y avoir occasionnellement une erreur). Pour cela, tapez sur le site le nom de l’action, puis onglet finance, puis dividendes.

Voici un exemple de lien pour l’action Total : http://tools.morningstar.fr/fr/stockreport/default.aspx?tab=10&vw=div&SecurityToken=0P00009WRK%5D3%5D0%5DE0WWE%24%24ALL&Id=0P00009WRK&ClientFund=0&CurrencyId=EUR

Sinon, si vous tapez dans Google « Dividende action … », le premier lien est en général tradingsat (devenu maintenant BFM bourse). Il recense les dividendes uniquement des actions Françaises et depuis l’année 2000 (ce qui fait déjà un historique correct).

La dernière solution étant d’aller directement sur le site internet de l’entreprise dans l’espace investisseur (cela permet d’éviter toute erreur sur les chiffres mais toutes les entreprises n’affichent pas leur historique global).

En espérant vous avoir aidé,
Cordialement,
Matthieu.

Bonjour,
Félicitations pour ce site de qualité.
Votre manière d’investir est très proche de la mienne.
En revanche, je n’ai pas compris pourquoi vous étiez intéressé par Abc ARBITRAGE.
Cette société ne distrbue pas de dividendes croissants depuis 10 ans ( ils ont même baissés).
De plus, le % de distribution est estimé à plus de 100% pour 2018.
Avez vous une raison particulière pour vouloir en acheter ?

Encore Bravo, votre site est vraiment très intéressant.

Bonjour,

Je vous remercie pour votre retour. En effet, concernant ABCA les dividendes ne sont pas croissants dans le temps. Ils sont cependant globalement stables depuis 20 ans et élevés (je présenterai d’ailleurs la société dans un prochain article). Je pense qu’il est intéressant dans un portefeuille bien diversifié d’introduire 2 types de valeurs différentes :

– D’une part des entreprises à dividendes croissants (donc les aristocrates). Je n’attends pas d’eux un rendement à l’achat particulièrement élevé, mais une croissance dans le temps. On peut citer par exemple Air Liquide, Danone, LVMH etc…

-D’autre part, des actions versant des dividendes stables (idéalement croissants si possible) mais plus élevés. On peut imaginer typiquement le cas de Total ici, ou encore Veolia etc…. Si le rendement à l’achat est suffisamment élevé, cela ne me gêne pas qu’il n’y ait pas de croissance.

Il faut bien garder en tête que 2 choses entrent en compte dans l’évolution d’un rendement de dividende sur PRU : la croissance pure, et le réinvestissement.
Si je reçois un dividende à 5% sans croissance et que je le réinvestis (toujours à 5% sur la même action), c’est comme si le dividende global avait eu 5% de croissance. Le futur rendement sur PRU sera de 5.25% l’année suivante (donc une augmentation correcte de 0.25% du rendement sur un an). Il faut cependant bien faire attention à ne pas se faire piéger en cherchant des valeurs à fort rendement qui ne seront pas en mesure de poursuivre les versements de dividendes dans le futur.

Le cas d’ABCA est intéressant en ce moment car l’entreprise profite des hausses de volatilité du marché pour gagner de l’argent. Dans le climat boursier actuel, c’est plutôt bienvenue (bien que je sois conscient que ce n’est pas une valeur miracle anti-crise).

Cordialement,
Matthieu.

Laisser un commentaire