Screener action bourse PEA Novembre 2020

Le rôle principal de mon screener est d’attribuer une note globale sur 10 à chaque action afin de les classer de la « meilleure » (bon score) à la « moins bonne » (mauvais score). En plus de cela, un critère de valorisation fiable et visible en un clin d’œil permet de savoir s’il est possible ou non de passer à l’achat…

L’objectif de cette nouvelle série d’articles est donc d’afficher chaque mois (avec mise à jour du screener) le score de chaque action ainsi que les nouveaux passages à l’achat et les actions trop chères à éviter.

 

Screener action bourse PEA  Novembre 2020

 

Utilisation et rôle du screener

Pour comprendre comment sont calculés tous les scores, vous pouvez consulter cet article.

 

 

Calcul du Fair Price

Le Fair Price (ou juste prix) représente le prix que l’entreprise devrait valoir aujourd’hui en se basant sur plusieurs critères de valorisation. J’utilise notamment une combinaison du PER historique de l’entreprise, de son rendement moyen, de l’outil Fastgraph, de son levier financier, ainsi que quelques autres critères maison. Idéalement il faut donc chercher à acheter des actions dont le prix est sous le Fair Price pour profiter d’une décote, et d’éviter d’acheter les actions trop chères.

 

 

Calcul du Fair Price 5 ans et Potentiel

Le Fair Price à 5 ans correspond au juste prix que l’entreprise devrait avoir dans 5 ans selon les critères évoqués plus haut. Il tient compte du Fair Price actuel ainsi que de projections de croissance de l’entreprise à horizon 5 ans. Il est moins précis que le Fair Price actuel car basé sur des projections futures mais permet d’avoir une autre vision intéressante de l’aspect valorisation. Par exemple, une entreprise de croissance peut être sur-évaluée à l’instant T, mais peut croître de manière suffisamment forte pour avoir un bon potentiel dans quelques années. Le prix actuel qui serait donc sur-évalué à l’instant T pourrait ainsi être au final un bon prix d’entrée pour les années futures.

Un exemple : une entreprise qui est sur-évaluée de 20% mais qui croit de 15% par an mettrait un peu plus d’un an à retrouver un Fair Price. Un an n’est finalement pas grand-chose lorsqu’on a un horizon LT et qu’on détecte une belle action avec de la croissance.

Cela permet donc d’introduire la colonne « Potentiel » qui calcule l’écart entre le prix actuel et le Fair Price à 5 ans, tout en y ajoutant les dividendes. C’est donc le potentiel de gain qu’il reste à l’action à horizon 5 ans en tenant compte de sa valorisation actuelle ET de sa croissance. On peut remarquer que les entreprises sous-évaluées ont un bon potentiel (puisqu’elles doivent rattraper leur Fair Price puis continuer de croitre) mais que certaines entreprises relativement chères peuvent également en avoir un grâce à leur croissance future. Je trouve que cet aspect complète donc bien la vision de Fair Price et est peut-être même plus intéressant pour les investisseurs TLT comme moi.

 

 

Actions « pilier »

Une petite étoile apparaît à côté du nom des entreprises que je considère comme les piliers de mon portefeuille. Ce sont les actions que je veux sur-pondérer dans mon portefeuille à LT. Ce sont globalement mes principales convictions, celles que je juge les moins risquées, les actions dont je n’accepterais vraiment pas de me séparer (sauf cas très exceptionnel). Si je devais avoir un portefeuille ultra-minimaliste, ce sont les entreprises que je choisirais.

Le choix se base sur les critères suivants : la qualité des fondamentaux, la taille de l’entreprise, sa diversification, son risque (sectoriel, bilantiel), et enfin ma part subjective.

 

 

Remarque Générale

D’une manière générale, il faut bien avoir en tête qu’une décote importante est souvent signe de risque. Il ne faut donc pas forcément sauter sur l’occasion tête baissée. Le marché n’est pas « aveugle » et s’il applique une décote persistante à une entreprise, il y a peut-être une raison fondamentale derrière. A mon sens un potentiel de 50% (sur 5 ans cela fait quand même environ 10% par an) relativement « sûr » est mieux qu’un potentiel de 100% incertain. Si une action est très décotée (supérieure à 25%, hors cas de crise évidemment car ce n’est pas vrai si tout le marché est à -25) il faut donc se méfier ou avoir vraiment confiance pour renforcer.

 

 

Rappel du code couleur valorisation

 

Action sur-évaluée -> rester à l’écart (éviter l’achat) = code couleur rouge.

 

Exemple :  Screener action bourse action sur evaluee

 

 

Action relativement proche de son juste prix –> possibilité d’acheter uniquement pour les actions exceptionnelles (LVMH, Microsoft…), sinon patienter = code couleur orange.

 

Exemple :  Screener action bourse action juste prix

 

 

Action sous-évaluée -> possibilité d’acheter car c’est une bonne affaire = code couleur vert.

 

Exemple :  Screener action bourse action pas chere

 

 

Pour terminer, il est aisé de réaliser un tri par niveau de valorisation en affichant en priorité les valeurs « à acheter » et par score décroissant. Evidemment, il vaudrait mieux privilégier les actions pas chères et à score élevé.

 

 

Voici enfin ce que cela donne sur mon PEA (prix des actions au 08/11/2020) :

 

Classement par score

 

Le screener affiche maintenant pour chaque entreprise la variation de classement (en score global) par rapport au mois dernier. Les causes qui peuvent modifier le classement sont :

-la remise à jour des fondamentaux suite aux publications

-la variation de momentum d’un mois à l’autre (qui a un impact important dans le screener)

-la variation du score value suite à la variation de prix

 

Screener action bourse PEA Novembre 2020 score1Screener action bourse PEA Novembre 2020 score2Screener action bourse PEA Novembre 2020 score3

 

 

2 Possibilités d’achat intéressantes (j’essaye de proposer chaque mois 2 actions différentes du mois dernier)

 

En croisant les critères suivants : score élevé, décote (mais pas trop importante) ou légère surcote, bon potentiel, on pourrait acheter ce mois-ci par exemple :

 

ASML, Prosus.

 

 

Me contacter pour une question ou pour la rubrique Conseils Boursiers & Services 🛒 :

etre.riche.et.independant@gmail.com

 

 

N’hésitez pas à poster un commentaire.

Si jamais le commentaire ne s’affiche pas directement, c’est normal car je dois d’abord le valider pour qu’il apparaisse (anti-spam).

 

Mentions légales : 

Toutes les informations disponibles sur ce blog sont données à titre indicatif et ne sont en aucun cas des conseils d’achats ou des recommandations au sens de l’AMF.

L’auteur ne saurait être tenu responsable des pertes que pourrait engendrer le lecteur et décline toute responsabilité à l’égard des conséquences éventuelles de l’utilisation du blog.

De plus, les informations pourraient ne pas être actualisées et donc ne fournissent aucunes garanties. Il appartient à chacun de vérifier les données personnellement.

 

51 commentaires

Bonjour Matthieu,

Encore merci pour votre travail, j’ai fais un screener sur mon drive, malheureusement j’ai un soucis avec TOMRA SYSTEM pourriez vous me dire quel ISIN vous avez ?

merci

Bonjour Jean,

Tomra Systems : NO0005668905

en te remerciant !

Bonjour, je viens de découvrir votre travail ,
merci !!!! Avoir ces 2 tableaux CTO et PEA actualisés chaque mois est extrêmement interressant , je vais me lancer !

Bonjour Anne,

Merci pour votre retour mais prenez bien le temps de faire vos propres analyses. Le screener est là pour aider mais est à titre indicatif et ne constitue en aucun cas des conseils d’achats.

Bonjour Matthieu,

Pourquoi avoir vendu Total, Rubis (pas d’avenir sur le pétrole ?) ainsi que Danone ?
Merci

Bonjour Georges,

Je l’ai déjà expliqué dans ce reporting ainsi que les commentaires sous l’article :

https://etre-riche-et-independant.com/suivi-portefeuille-boursier-reporting-septembre-2020

Bonjour Matthieu,
que pensez -vous de la réaction des marchés au vaccin ? n’est-ce pas un peu exagéré sachant que la crise économique ne vas pas disparaître comme ça avec les difficultés que vont connaitre pas mal d’entreprises suites aux deux confinement ?

Bonjour Julien,

Le mouvement est en effet excessif et est amplifié par tous les algorithmes de vente/achat. Globalement on assiste à un rebond cyclique et à une prise de bénéfices sur les actions de croissance (notamment tech et santé). Mais à mon avis cela ne durera pas longtemps car les problèmes économiques sont bien là. Les valeurs qui ont de bons fondamentaux et de la visibilité le restent, et les valeurs en déclin déjà avant le covid le resteront. Les bilans des cycliques se sont lourdement dégradés à coup de dette pour survivre, cela réapparaîtra tot ou tard. Ce genre de mouvement peut-être intéressant pour faire quelques achats à bon prix. Il faut aller vite car je pense que la fenêtre de tir sera courte.

Bonjour Mathieu;
Très bon site et c’est très clair. Par contre tu dis que l’on peut trier sur le screener. Mais ce dernier n’est pas disponible? je ne vois pas de lien de connection ou de téléchargement. Tu ne mets à disposition que l’image de ce tri? j’ai aussi une question concernant mon PEA PME. comme tu le dis dans un commentaire, il est très restrictif (Pas ETF sauf 1) As tu une idée ou recommandation sur ton site pour l’alimenter? Par exemple des actions éligibles ou l’on peut encore se positionner chaque mois.
Merci pour ce travail très complet que tu réalises.

Bonjour Patrick,

J’ai déjà effectué moi-même sur la capture d’écran un tri par score décroissant.

Pour le PEA PME je vous invite à consulter le portefeuille fictif Mid&Small où certaines entreprises sont éligibles : https://etre-riche-et-independant.com/portefeuille-midsmall-croissance-reporting-septembre-2020

Ce portefeuille est à titre d’exemple et n’est pas une recommandation d’achat.

Merci pour cette réponse rapide. Y a t’il un moyen d’être informé quand tu publies une mise à jour des portefeuilles ou commentaires, sans être obligé de se connecter constamment ( par exemple un mail que l’on reçoit pour signaler des notifications par exemple)

Non il n’y a pas de Newsletter, je publie généralement 1 à 2 articles par semaine. Le seul moyen de le voir est de se connecter régulièrement.

Hello, personnellement j’utilise un petit plugin firefox qui détecte les changements qui ont eu lieu sur une page web (ici, la page d’accueil de R&I) : https://addons.mozilla.org/fr/firefox/addon/update-scanner/

Le même genre de plugin doit certainement exister pour Chrome

Bonjour, merci encore pour votre excellent travail.
Est ce que vous avez des valeurs à conseiller depuis l’histoire du vaccin ? J’ai pu profiter de la baisse pour acheter solutions 30 mais pour le reste j’ai du mal a y voir clair.

Bonjour Rémi,

Je rappelle que je ne conseille l’achat d’aucune entreprise et que le screener reste à titre indicatif et ne remplace par une analyse personnelle des entreprises en question.

Concernant le vaccin et les mouvements récents, je pense personnellement renforcer les belles valeurs qui ont chuté trop fortement à mon sens comme Prosus, Biomérieux, Euronext, j’ai acheté récemment GN Store Nord, je regarde aussi Coloplast…

Bonjour,

A titre d’information Rémi, j’ai préféré initier ce mois « beaucoup » de lignes variées mais des petites lignes (environ 2,5% de mon PF pour chacune) : Biomérieux, Chr Hansen Holding, Deutsche Boerse, Gn Store Nord, Netcompagny comme vous et Novo Nordisk.
En espérant que ça puisse vous aider.

En parallèle, j’ai renforcé en effet Euronext ce mercredi matin.

Toujours en surveillance pour Genmab, Simcorp, Alfen ou Neoen et Coloplast justement.
Mais ces valeurs étant relativement chères et malgré le fait que ça ne changera pas grand-chose à Long Terme, c’est quand même tentant d’attendre quelques jours une petite baisse de marché qui serait quand même justifiée (si elle a lieu bien sûr) après une telle hausse.

D’autre part, il faut bien étaler ces dépenses aussi…

Bonne journée à tous

Bonjour Laurent,

La méthode des ratios que j’utilise en partie pour calculer un fair price est actuellement biaisée à cause du QE des banques centrales. Cette méthode fonctionne à ISO conditions économiques : si une entreprise s’échange en moyenne à un PER de 25 et qu’aujourd’hui son PER est de 30 -> sur-évaluée. Malheureusement avec les taux anormalement bas, cela tire les PER à la hausse puisque la valorisation des actions est calculée sur une prime de risque par rapport aux obligations. On ne sait donc pas si les sur-évaluation actuelles sont réelles ou simplement causées par les banques centrales et la planche à billet…

Historiquement si on compare l’écart de rendement entre les actions et les obligations, les actions ne sont pas chères ! (En fait ce sont les obligations qui sont en bulle).

Merci pour ces compléments d’informations très intéressants.

En parallèle, j’avais aussi bien bien noté dans vos précédents commentaires que les PER des entreprises du Nasdaq étaient biaisés, car disposant de montagnes de Cash et que leurs trésoreries ne sont pas intégrées dans les PER. De plus, elles réalisent bien plus de bénéfices que les Techs des années 2000…

Merci pour vos réponse et votre aide.

J’essaye d’adapter aussi les achats en fonction de mes moyens. Certaines actions sont très cher et malheureusement l’accès est difficile à mon niveau.
Que pensez vous de Sartorius ?

Sartorius est l’une des plus belles entreprises de croissance en France, mais malheureusement toujours très chère. Je pense qu’il faut l’acheter rapidement au moindre repli car cela n’arrive que très rarement (mais par petit coup). Je n’ai jamais compris son niveau de valorisation ce qui m’a toujours dissuadé de prendre une grosse position.

Bonjour,

Etes-vous toujours dans une stratégie d’entreprise à dividendes croissants ?

Depuis votre diversification il y a quelques mois il y a un certain nombre d’entreprises qui actuellement verse 0 dividendes. Vous êtes confiants sur la distribution « un jour » et sur un model croissant ? Ou il s’agit d’une ouvelle stratégie de portefeuille ?

Merci
Cordialement

Bonjour Matthieu,

Mon portefeuille mixe 2 types d’approches :

– des entreprises de qualité à dividendes croissants qui ont des fondamentaux supérieurs à la moyenne du marché et une croissance correcte.

– des entreprises à forte croissance qui ne payent pas de dividendes mais qui pourront potentiellement en payer un jour. Si ce n’est pas le cas, l’objectif sera avec cette partie de faire croitre au maximum mon patrimoine pour le jour où j’aurais besoin de revenus.

La stratégie dividende au sens large est mauvaise pour la performance du portefeuille lorsqu’on est jeune : on n’a pas besoin de revenus donc se concentrer sur des entreprises matures avec peu de croissance est contre productif (voir dernier reporting du portefeuille : https://etre-riche-et-independant.com/suivi-portefeuille-boursier-reporting-octobre-2020).

Lorsque l’on est jeune l’idéal est de se concentrer sur des entreprises de croissance et qui permettent de maximiser son retour sur investissement. Une fois ensuite qu’un bon capital est atteint et que l’on souhaite recevoir des revenus, l’approche dividende est adaptée. Mais le faire trop tôt revient à se tirer une balle dans le pied.

Bonjour Matthieu,

Quand tu/vous (désolé pour ces va-et-vients , je suis Belge néerlandophone) dis/dites « une fois ensuite qu’un bon capital est atteint », tu penses à une certaine somme, à titre personnel ?

Que penses-tu des stratégies dividendes mises en place pour se verser +- 2 000 € par mois ? Je demande, car je suis à 50 ans un peu entre les deux approches : rendement / revenu, ou croissance encore 10 ans ?

Merci d’avance pour ton attention et pour tes efforts,

Yvo (Hasselt, Belgique)

Bonjour Yvo,

On peut se tutoyer pas de problème 😉

À titre personnel je vise un capital d’un million€ d’ici une vingtaine d’année, ce qui me permettrait avec les dividendes et un rendement de 2-3% max (je vise un rendement très faible mais très sur avec beaucoup de croissance pour éviter toute chute du capital) de tirer plus de 2000€/mois de dividendes + un patrimoine qui continue de croître efficacement et de dégager des PV si besoin.

Le gros problème des approches purement dividende c’est qu’on se concentre uniquement sur quelques entreprises qui on souvent une croissance lente. On évite également tous les secteurs d’avenir. Lorsqu’on souhaite faire croitre son capital, ce n’est vraiment pas ce qu’il y a de mieux. Surtout qu’on paye chaque année de la fiscalité sur des dividendes dont nous n’avons même pas besoin (ce qui réduit encore la performance).

Je pense que le mieux à faire est :

1)tant que l’on n’a pas besoin de revenus (peut importe son âge) il vaut mieux sélectionner des actions de qualité (qui ne versent pas nécessairement de dividendes, c’est sans importance) et qui arrivent à croître dans le temps. Cela permet lors de l’étape suivante d’avoir le maximum de capital à déployer.

2) lorsque l’on souhaite toucher des revenus, basculer sur des actions qui versent plus de dividendes, qui ont une croissance plus faible et sont moins volatiles. Le patrimoine ne bougera plus trop dans le temps mais de toute façon ce n’est pas ce qui est recherché ici, c’est surtout une stabilité.

Merci pour ta franchise, j’y vois un peu plus clair maintenant…

Cela dit, comme je m’y suis pris un peu trop tard (cf. mes tout premiers commentaires), même en plaçant comme un fou tout ce que je peux, je crois que je n’arriverai jamais à « en vivre ». Je vais donc me concentrer sur l’aspect « revenu complémentaire + épargne matérialisée (patrimoine) » , et donc sur des actions de qualité qui jouent sur tous les tableaux (dividendes croissants ET fondamentaux béton (non, pas LafargeHolCim, lol)).

Mais peut-être fais-je fausse route ?

Il n’est jamais trop tard pour se corriger.
Je suis jeune donc j’ai la chance de pouvoir commettre des erreurs, et je n’ai pas peur de les avouer. J’ai commencé par une approche dividende et j’ai mis presque 2 ans à me rendre compte que en combinant dividende + France la sous performance allait être énorme à l’arrivée (alors certes plus l’arrivée est lointaine plus la perte est grande).
Je l’ai expliqué dans les deux derniers reporting : https://etre-riche-et-independant.com/suivi-portefeuille-boursier-reporting-octobre-2020 et https://etre-riche-et-independant.com/suivi-portefeuille-boursier-reporting-septembre-2020

Évidemment à 50 ans ce n’est plus forcément l’âge d’investir dans des entreprises d’ultra croissance (et encore pourquoi pas ?) car vous n’aurez plus forcément le nombre d’années suffisant devant vous pour que les risques s’atténuent suffisamment. Mais il faut trouver le juste milieu (et surtout ne pas négliger les investissements aux US !)

Si je peux me permettre un conseil hors bourse. Les SCPI sont pas mal pour constituer un rendement pour la retraite et l’utilisation de l’effet de levier est très intéressant. Il faut bien sélectionner ses SCPI mais certaines ont d’excellent rendement et on peut viser les 4-4,5% de rendement net d’impôt.
A titre personnel j’en suis très satisfait et pourtant je suis jeune (29 ans).

Bonjour Matthieu,
Je rebondis sur le message de Rémi pour te poser une question concernant ton projet d’emprunt pour acheter de scpi: as tu pu finaliser ce projet? Pourrai tu nous donner quelques détails s’il te plait?
Merci

Bonjour Alex,

J’ai finalement basculé ce crédit SCPI sur un crédit consommation sur mesure (de long terme) dans le but d’investir en bourse. Les conditions étaient plus avantageuses et la rentabilité sera meilleure. Je donne plus de détail sur le montage ici : https://www.devenir-rentier.fr/p445406#p445406 et également dans les messages précédents.
Je ne vais pas trop rentrer dans le détail ici pour éviter de donner des idées « risquées » aux lecteurs qui débutent.

Bonjour Matthieu,
Je réponds ici par flem de créer un compte sur l’autre site.
Chez qui as-tu eu un prêt aussi joli avec un taux d’assurance aussi bas ? Ta compagne qui travaille en banque ou assurance ?
Merci

Bonjour,

Chez Credit Agricole IDF. Ma compagne travaille dans une filliale ce qui permet d’améliorer le taux.

Juste une petite remarque à propos des étoiles qui devraient marquer les « actions pilliers », j’ai l’impression qu’une petite mise à jour ne leur ferai pas de mal ? ^^’
J’en vois pas mal dans le bas du tableau, notamment danone et unilevers qui sont vendues 😉
Merci pour tout

Bonjour Nico,

J’ai déjà expliqué à plusieurs reprises ce que j’entendais par pilier, cela ne veut pas forcément dire que l’entreprise a des fondamentaux géniaux. Cela veut surtout dire qu’elle est solide, qu’elle est bien positionnée dans son secteur et que son historique passé est de qualité (régularité et peu spéculative). J’utilise ce critère principalement pour fixer la taille de mes lignes. Les pilliers sont généralement surpondérés dans le portefeuille contrairement aux autres valeurs (plus spéculatives, historique plus court ou de moins bonne qualité…). Je n’aurais par exemple jamais autant de Neoen que de Air Liquide en portefeuille, quels que soient les scores de ces entreprises.

Par exemple pour Danone, je n’aurais pas peur d’avoir une grosse position. Néanmoins, je pense qu’il y a clairement mieux à faire (par rapport à mes objectifs personnels de croissance) donc je n’ai pas retenu l’entreprise dans mon portefeuille. Mais cela ne veut pas dire qu’elle ne correspond pas à vos objectifs par exemple.

Ce qui est vrai Parcontre c’est que quasi tous les piliers de l’économie Française sont actuellement au tapis, avec des scores très médiocres ^^
On remarque que les valeurs du haut du tableau sont quasiment toutes des valeurs « nouvelles » de la nouvelle économie.

C’est rassurant de se dire qu’il y aura un relais en France…
Par contre je ne comprends pas la gestion du CAC40 : des entreprises comme Edenred, Sartorius, Biomerieux, Eurofins, Euronext… sont de grande qualité, ont des capitalisations qui dépassent les vieux poids lourds du CAC40 mais l’indice n’est pas mis à jour. À l’inverse aux US ça va vite avec Tesla qui intègre le S&P500 dès qu’elle passe les critères…

Bonjour Matt

Je sias que les cycliques ne sont pas trop ta tasse de thé..mais je voulais connaitre quelles sont d apres toi les plus belles cycliques PEA? merci

Salut Seb,

La liste serait longue mais je dirais que les principales cycliques de qualité sont le luxe (LVMH, Hermès), l’industrie aéronautique (Airbus, Safran), l’industrie de pointe/technologique (Thalès, Schneider Electric), l’habillement (Adidas, Inditex…).

Mais clairement pas la banque, l’automobile et le pétrole 🙂

Je dirais qu’aujourd’hui l’aéronautique est le meilleur compromis entre qualité/croissance et espérance de rebond.

Bonsoir Matthieu,

Je tiens vraiment à te remercier pour l’ensemble de ton site et te féliciter pour la clarté de celui-ci.
Cela fait plusieurs mois que je cherche à savoir comment placer mes économies et vider ces livret A/LDDS au rendement ridicule. La seule chose que je savais était qu’il est hors de question de toucher à mon PEL vieux de 20 ans.

Après avoir longuement étudié et réfléchi aux cryptomonnaies qui font régulièrement l’actualité et au sujet desquelles les vidéos Youtube pullulent, je me suis résigné à dire que ce n’est vraiment pas mon délire : je n’y vois pas de logique, les fondamentaux sont fictifs, je n’y vois que de la spéculation, une sorte de jeu de hasard.
Depuis août dernier, j’étudie la bourse. Pas facile non plus mais quand même nettement plus passionnant.

Jusqu’à présent, j’avais toujours été opposé aux placements à risque, j’ai toujours eu l’impression d’avoir besoin de mes économies en permanence parce qu’on ne sait jamais.
Aujourd’hui, c’est différent. J’ai pris de l’âge, je suis plus près de la retraite (mais il me reste encore du temps) que du baccalauréat, ma résidence principale est à moi, et concernant les livrets règlementés, non seulement les rendements ne conviennent plus, mais leurs plafonds non plus.
J’avais ouvert une AV au crédit agricole il y a 5 ans « pour prendre date », mais au vu des frais de versements, je n’ai jamais remis d’argent dessus.

Donc là, je remis tout ça à plat très sérieusement, et c’est comme ça que j’ai découvert ton site.
J’étais content de lire qu’on n’investit que dans ce qu’on connait et qu’on comprend, ce qui confirme ma position sur les crypto.
J’ai étudié le principe des ETF et j’ai ouvert une nouvelle AV (chez Bourso cette fois) avec des UC de ce type + une petite portion de fonds euro.

Et j’ai dernièrement profité d’une prime à l’ouverture d’un PEA chez Bourso. Oui je sais, ce n’est pas le moins cher question tarifs d’ordres, mais j’étais déjà client, les autres courtiers semblaient avoir beaucoup de difficultés à traiter les nouveaux clients cette année et ne communiquaient pas dessus, et j’étais vraiment trop loin de m’imaginer que crédit agricole pouvait proposer un PEA intéressant tellement j’étais déçu par leur assurance-vie. En tout cas, j’ai commencé à le faire travailler ce mois-ci.

J’ai lu l’ensemble des articles de ton site, et franchement je n’ai pas de mot pour te dire mon admiration. J’attends tes prochains articles avec impatience. J’ai étudié la présentation de ton portefeuille que tu nous partages mensuellement et j’en tire des leçons très intéressantes (et je pense que toi aussi d’ailleurs) : pas facile de se fixer une stratégie et de s’y tenir, j’ai vu tes aller-retours sur l’utilisation du CTO, ceux sur la souscription à des ETF, sur le degré de diversification à avoir (tu partais sur une seule position par secteur avant de finalement diversifier à ce niveau aussi).

Je ne savais pas trop où mettre ce commentaire, l’article de présentation du site aurait été idéal mais on ne peu pas le commenter.
Donc merci encore. Longue vie à ton blog !
Et j’attends avec impatience tes prochains articles 🙂

Bonsoir Samy et merci pour votre commentaire chargé de compliments.

Vous faites bien d’éviter les crypto, j’avoue que je n’y comprends rien non plus et que cela concerne d’avantage la spéculation que l’investissement…

Pour l’AV au CA, c’est vraiment à fuir. Entre les frais d’entrée, de gestion, la non possibilité de faire ses propres arbitrages, la liste très fade de supports tous aussi mauvais les uns que les autres… avec Boursorama vous avez fait le bon choix.

Il est en effet difficile de tenir une stratégie sur le long terme. Lorsqu’on lit des choses, on a souvent tendance à vouloir les tester. Et puis le raisonnement évolue constamment lorsqu’on apprend. Je ne pense absolument pas détenir la vérité, je ne fais que partager sur ce site mes expériences, ce que je fais, mes évolutions, mes erreurs. C’est aussi un lieu d’entraide, et je souhaite vraiment que cela reste comme cela.

Merci pour ces précisions, Arcelor ou le secteur automobile (Michelin, valeo, VW..)

Concernant aéronautique s’il y a un passage aux moteurs hybrides penses tu que les mêmes acteurs (safran, Airbus) seront toujours leader? Peut on imaginer un acteur comme Tesla casser les codes?

Airbus et Boeing sont les deux seuls avionneurs sérieux dans le monde. Le moat est vraiment énorme. Pour les motoristes, c’est moins vrai mais ils travaillent tous sur les moteurs de demain. On ne certifie pas un moteur de transport civil comme ça (ultra régulé) donc je pense que cela ne changera pas.

Bonsoir Matthieu,

J’aimerai avoir ton avis sur deux entreprises de croissance qui m’intéressent beaucoup : Esker et IMCD.
Je t’en remercie par avance.
Bien à toi,

Bonjour Quentin,

Les deux entreprises sont dans mon portefeuille donc j’en pense forcément du bien 🙂

Esker propose des logiciels pour aider les entreprises dans la digitalisation, secteur très porteur actuellement. Les fondamentaux sont excellents (belle croissance, bilan sain…)

IMCD est dans la chimie spécialisée et relativement peu cyclique. Elle fabrique notamment des arômes pour les aliments, des ingrédients nutritionnels pour le pharmaceutique, des produits pour l’hygiène et le cosmétique…
J’aime beaucoup la combinaison de sa croissance tout en évoluant dans une activité peu cyclique et donc défensive.

Oups je n’avais pas vu que tu les détenais dans ton portefeuille, en effet dû à leur faible potentiel de croissance d’après ton screener ces dernières n’avaient pas attiré mon attention.
Merci pour ta réponse, je vais donc passer à l’action concernant ces deux valeurs ;).

Attention, la croissance de ces deux entreprises est élevée. Mais comme elles sont actuellement sur-évaluées, cela diminue le potentiel.

Bonjour Matthieu,

Ayant réussi après 3 mois d’avoir mon PEA transféré vers le CA de ma région, j’ai eu une drôle de surprises en voyant ma ligne EUROFINS SCIENTIFIC SE changé et d’avoir 10 en quantité au lieu de 1, j’ai reçu à peine aujourd’hui un courrier m’annonçant que cela a été une décision du groupe lors d’une assemblé générale.

Que pense tu de ce mouvement sachant que tu en possède toi aussi dans ton portefeuille ?

Oui il y a eu un split 10 : 1 ce qui n’a pas d’impact particulier à part que cela devient beaucoup plus simple de renforcer l’entreprise (70€ vs 700€ l’action). C’est donc une bonne nouvelle.

D’accord Matthieu merci pour votre réponse, j’avais peur que ce soit une mauvaise nouvelle dans un futur court ou moyen terme je l’avais pas vue dans ce sens la.

Bonjour Matthieu,

Penses-tu toujours que tes valeurs pilliers sont toujours autant pilliers ? Je pense à essilorluxotica, Philips, Dassault systèmes et Vinci dont le cours ne bouge plus ou a beaucoup baissé. Comme tu as pu le faire pour Danone, envisages-tu de te séparer de certaines de ces valeurs ?

Merci.

Bonjour Erwan,

J’en parlerai plus en détail dans la mise à jour du screener très prochainement. Mais globalement la réponse est non, j’ai d’ailleurs retiré le critère de pilier. Le but d’utiliser un screener est d’être neutre et factuel. Cela consiste donc à regarder les scores et ne pas prendre en compte des critères psychologiques ou émotionnels.

J’ai donc allégé certaines entreprises avec des scores moyens (mais pas de vente totale) pour me permettre d’acheter de nouvelles actions avec d’excellents scores.

Pour le moment je ne compte pas me séparer totalement des bas scores, mais de faire de gros allègements car il n’y a pas de raison factuelle du surpondérer ces entreprises. Par la suite, c’est une réflexion à mener. On pourrait imaginer vendre toutes les entreprises avec des scores < 5/10 par exemple.

Bonjour Matthieu,

Je me lance enfin dans l’investissement avec un PEA.
Avant de réaliser mes premiers achats, je me renseigne forcément et j’apprécie beaucoup tes analyses détaillées et commentaires.
J’aimerai également me créer un fichier de suivi Excel et je suis forcé de constaté que nous n’avons pas les même facilités avec cet outil…

Est-ce qu’à ta connaissance, il y aurait un « bon » fichier en libre accès que nous pouvons récupérer pour faire un suivi de nos actions?

Merci d’avance.

Bonjour Christophe,

Certains sites boursiers comme Investing par exemple permettent de creer un portefeuille et d’y ajouter ses prix d’achats et de suivre la performance.

Laisser un commentaire